Dossiers

Livres, actualités : tout sur Marcel Proust

Marcel Proust (1871-1922), réputé pour son style tortueux, reste l'un des écrivains français les plus célèbres du XXe siècle, grâce à une œuvre monumentale, À la recherche du temps perdu, constitué de 7 tomes publiés entre 1913 et 1927. Œuvre mémorielle par excellence, construite à partir des souvenirs de Marcel Proust et de récits glanés çà et là, La Recherche traverse les époques et les lieux.

Le 23/07/2019

4 Partages

Le

23/07/2019

4

Partages

ActuaLitté

Enfermé à son domicile, Marcel Proust commence en 1907 la rédaction de La Recherche, et publiera à compte d'auteur chez Grasset le premier tome de l'œuvre, Du côté de chez Swann, en 1913. Les éditions Gallimard, qui avaient refusé ce dernier ouvrage, ne laisseront pas passer le suivant : À l'ombre des jeunes filles en fleurs, publié en 1919, reçoit le Prix Goncourt.

Trois tomes de La Recherche seront publiés de manière posthume, après 1922 : sous la plume de Marcel Proust, plus de deux cents personnages auront trouvé la vie...

Photo : Le Salon de la Mappemonde, CC BY-ND 2.0

Extraits

ActuaLitté

Anthologies

La littérature & l'automobile. Anthologie de Proust à Houellebecq, Tome 1

Il s'agit, dans cette trilogie dont "La Fée automobile" est le premier tome, de célébrer l'union de la littérature et de l'automobile. En effet, dès son apparition sur les routes et dans les rues, les écrivains se sont emparés de cet objet - doué d'une vitesse inconnue jusqu'alors, symbole moderne de la liberté - et l'ont inscrit dans leur prose, dans leur narration, dans leur paysage littéraire. Allant parfois jusqu'à en faire le sujet même de leurs écrits. Que ce soit sous la forme de romans, poèmes ou articles, ces écrivains - de Colette à Marcel Proust dans ce premier volet - ont fait de l'automobile un objet familier. Ils ont dessiné - et les peintres aussi - la figure du héros moderne : le chauffeur à peau de bête, intrépide centaure accompagné de sa passagère effarouchée mais coquette. Des peintures contemporaines des textes repris dans cet ouvrage les accompagnent. En février 2025 paraîtra le 2e tome, ""L'Homme à l'Hispano" et "La Garçonne"" (1918-1939). En février 2026 paraîtra le 3e et dernier tome de cette trilogie, "Auto pop, Un mythe en devenir (de 1945 à nos jours)".

02/2024

ActuaLitté

Littérature française

Journal secret. 1886-1889

Henri, huitième marquis de Breteuil, qui inspira le personnage du marquis de Bréauté à Marcel Proust, trouve tout naturellement sa place dans la collection du "Temps retrouvé". Mais avec lui, nous pénétrons dans la réalité d'un univers que l'écrivain ne connaissait que de l'extérieur. Nous sommes là au coeur de la société aristocratique de "l'avant-siècle", dont on découvre les aspirations et la vie quotidienne. De cet important manuscrit, nous avons choisi d'éditer les années 1886-1889, marquées par l'affaire Boulanger qui mit en péril la fragile III ? République. Par sa position sociale et son goût prononcé pour la politique, Henri de Breteuil dévoile les dessous d'un conflit au cours duquel s'affrontent républicains, bonapartistes et royalistes. Intime des petits-fils de Louis-Philippe, il souhaite une restauration monarchique, mais se rend compte que le général n'est pas l'homme providentiel espéré. Tout en suivant les rebondissements d'une crise de régime qui se déroule comme un excellent scénario, il brosse un tableau souvent mordant de la vie mondaine où têtes couronnées, princes, gentilshommes, grands bourgeois et hommes de pouvoir se croisent à la manière d'une comédie de moeurs.

02/2024

ActuaLitté

Littérature française

Journées de lecture

Texte antérieur à l'écriture de la Recherche, Journées de lecture fut composé, dans sa première version, comme une préface à un ouvrage de l'auteur anglais John Ruskin. Y éclôt toutefois une poétique infiniment singulière, Marcel Proust esquissant là sa propre conception de l'expérience de lecture, et avec elle, déjà, de celle du temps qui passe. "Ce qui diffère essentiellement entre un livre et un ami, ce n'est pas leur plus ou moins grande sagesse, mais la manière dont on communique avec eux. . ".

02/2024

ActuaLitté

Sociologie

À la recherche de Céleste Albaret. L’enquête inédite sur la captive de Marcel Proust

Longtemps encore, le nom de Céleste Albaret sera associé à celui de Marcel Proust, qui la nommait "mon amie de toujours" et lui avait déclaré : "Sans vous, je ne pourrais plus écrire". Entrée à son service en août 1914, elle y restera jusqu'au dernier souffle de l'écrivain. Si la légende dorée de "la servante au grand coeur" est bien connue, l'histoire de la véritable Céleste, muse et inspiratrice, demeurait inédite. Le hasard - ou est-ce la providence ? - a décidé de la rencontre improbable entre cette belle jeune femme tout juste arrivée de sa Lozère natale et "Monsieur Proust" . Entre eux, le coup de foudre est immédiat, la fascination réciproque . Plus rien ne pourra les séparer : Céleste sera de tous ses jours et ses nuits, de tous ses secrets ou presque... En 1922, la mort de Marcel la laisse comme apatride, étrangère parmi les siens, incapable de s'adapter à la vie ordinaire. Elle deviendra la témoignante, incarnation de l'écrivain dès les années 50 pour tous les aficionados. S'appuyant sur des archives originales et sur l'abondante correspondance proustienne, Laure Hillerin a mené une enquête rigoureuse et fouillée. Pas à pas, elle fait revivre l'héroïne, vive, nature, dont le quotidien avec Proust sera l'un des temps forts du récit ; la biographe bouscule les stéréotypes pour dessiner le portrait d'une femme étonnante, un portrait d'autant plus nécessaire qu'il participe d'une extraordinaire aventure humaine : l'écriture de la Recherche, oeuvre majeure du XX ? siècle. Après la comtesse Greffulhe, l'ombre des Guermantes, voici, enfin retrouvée, Céleste "Albaretine" ...

02/2024

ActuaLitté

Littérature française

J'ai péché, péché dans le plaisir

Téhéran, 1955. A la suite d'une lecture de ses poèmes, le regard de Forough Farrokhzad (1934-1967), égérie des milieux littéraires iraniens qui n'a que vingt ans, est accroché par celui d'un jeune homme. Elle s'apprête à repousser les avances de Cyrus, ou la Tortue, comme elle le surnomme, et ignore qu'il va bouleverser son existence. Erudit, francophile, Cyrus lui traduit en persan les poèmes de Pierre Louÿs tout en lui racontant la vie du poète et celle de son grand amour, Marie de Régnier. A travers celle de Marie, Forough entrevoit la vie dont elle aurait rêvé. Grâcieuse, intelligente, perverse, la fille du grand poète José-Maria de Heredia est une des reines de la très libre Belle Epoque, tout Paris se l'arrache. Elle collectionne amants et maîtresses, publie sans cesse et s'amuse dans les salons les plus prestigieux. La poétesse iranienne, elle, mariée à 16 ans à un artiste sans fantaisie, est bridée par sa famille, son militaire de père et les moeurs de son pays. Tout le monde s'épie, tout se sait. Mais Forough ne sait qu'être libre et provoque scandale sur scandale au fil de la parution de ses recueils. Elle célèbre la chair, la vie, l'émancipation et ne se renie pas. Toute son existence, Forough cheminera avec l'histoire de Marie de Régnier et de Pierre Louÿs au coeur, au point de venir à Paris avec Cyrus, sur les traces des deux amants et de leur cohorte d'amis, Claude Debussy, Marcel Proust, Léon Blum, Liane de Pougy et Nathalie Clifford-Barney. Sa mort tragique, à 32 ans, mettra un terme à son oeuvre d'une immense intensité, qui en fait sans aucun doute la plus grande poétesse de l'Iran contemporain. Dans ce roman puissant et subtil, au rythme effréné, Abnousse Shalmani met en regard les vies extraordinaires de ces deux écrivaines qui firent toujours le choix de la passion, amoureuse, poétique ou purement sensuelle, au risque de s'en brûler les doigts. Une ode très contemporaine à la liberté artistique et à celles qui ne renoncent jamais, en Occident comme en Orient.

01/2024

ActuaLitté

Littérature française

Vacances de Pâques et autres chroniques

"J'avais eu le soupçon l'an passé que le jour de Pâques n'était pas différent des autres, qu'il ne savait pas qu'on l'appelât Pâques, et dans le vent qui soufflait, j'avais cru reconnaître une douceur que j'avais déjà sentie, la matière immuable, l'humidité familière, l'ignorante fluidité des anciens jours. Mais je ne pouvais empêcher les souvenirs des projets que j'avais faits l'autre année de donner à la semaine de Pâques quelque chose de florentin, à Florence quelque chose de pascal". Aubépines printanières, jeux d'enfants sur les Champs-Elysées, "noms de pays"... Dans ces six "chroniques" parues avant le premier tome d'A la recherche du temps perdu, s'esquissent et affleurent quelques grands motifs et pages célèbres de l'oeuvre proustienne.

12/2023

ActuaLitté

Littérature française

A la recherche du temps perdu Tome 7 : Le Temps retrouvé

"Les parties blanches de barbes jusque-là entièrement noires rendaient mélancoliques le paysage humain de cette matinée, comme les premières feuilles jaunes des arbres alors qu'on croyait encore pouvoir compter sur un long été, et qu'avant d'avoir commencé d'en profiter on voit que c'est déjà l'automne. Alors moi qui depuis mon enfance, vivant au jour le jour et ayant reçu d'ailleurs de moi-même et des autres une impression définitive, je m'aperçus pour la première fois, d'après les métamorphoses qui s'étaient produites dans tous ces gens, du temps qui avait passé pour eux, ce qui me bouleversa par la révélation qu'il avait passé aussi pour moi. Et indifférente en elle-même, leur vieillesse me désolait en m'avertissant des approches de la mienne".

12/2023

ActuaLitté

Correspondance

Correspondance de Marcel Proust. Tome 5, 1920-1922

La correspondance intégrale de Marcel Proust Plus de 2 000 pages chacun, imprimés sur papier bible, toilés et marqués à l'or 22 carats. Tirage limité. Cette édition de luxe est un évènement littéraire majeur. Une oeuvre exceptionnelle, annotée et présentée par le professeur Philip Kolb (1907-1992), de l'université de l'Illinois, éminent spécialiste de la correspondance de Marcel Proust, qui a consacré sa vie à rassembler ces lettres. Elle est présentée par Thierry Laget, spécialiste de l'oeuvre de Marcel Proust, qui a eu l'honneur de travailler aux côtés de Philip Kolb aux Etats-Unis. Le volume 5 correspond couvre la période de 1920 à 1922 La nouvelle collection " La Prestigieuse " fait renaître les plus grands textes de la maison Plon : le Journal d'Eugène Delacroix, la Correspondance secrète de Marie-Antoinette, les Mémoires du général de Gaulle, etc. La correspondance intégrale de Marcel Proust fait l'objet de la première publication de cette collection, dans une édition de luxe à tirage limité. A l'occasion de l'année du centenaire du décès de Marcel Proust, les éditions Plon ont décidé de mettre en lumière le travail d'orfèvre de Philip Kolb, qui fut publié en vingt et un volumes entre 1970 et 1993.

12/2023

ActuaLitté

Littérature française

La fin de la jalousie et autres nouvelles

Profondément épris de la belle Françoise Seaune, Honoré de Tenvres s'émeut sans cesse de cet incroyable amour. Jusqu'au jour où on lui dit qu'elle a la réputation d'être une femme facile. Bouleversé, il découvre brutalement les tourments de la jalousie... Mondains, voluptueux et cruels, les personnages de ces nouvelles de Proust virevoltent avec un raffinement qui annonce les héros d'A la recherche du temps perdu.

11/2023

ActuaLitté

Essais

Ecouter, lire des fragments cliniques avec Freud et Lacan. Ecouter, lire

L'auteur produit et interroge des fragments cliniques, issus des moments de ce colloque singulier que constitue l'expérience de la cure analytique, de ce travail que le psychanalyste met en oeuvre avec un analysant. Des fragments cliniques isolés, extraits d'un texte littéraire, peuvent, d'une autre façon, comme un cas - par exemple l'amour de Swann pour Odette décrit par Marcel Proust - venir éclairer ce que la psychanalyse veut traiter. La littérature contribue, confirme ou infirme la théorie de la psychanalyse. Ainsi lui fournit-elle un appui. Freud a théorisé sa découverte que l'inconscient est fait de paroles, de signifiants, d'écriture. La façon dont ces paroles sont articulées, nouées, constitue le réel du symptôme d'un sujet, cette souffrance qui l'accompagne et se met en travers de son chemin, dans sa pensée, ou dans son corps. Ce sont ces mêmes paroles qui permettent d'éclairer, d'atténuer, ou de dissoudre ce même symptôme. Le sujet de l'inconscient est fabriqué avec du signifiant, avec de l'écriture. Ce sont par ces mots que le symptôme est traité.

11/2023

ActuaLitté

Critique

À l’ombre de Maurice Barrès. Autour de Maurice Barrès

Le centenaire de la mort de Marcel Proust - "notre jeune homme" , disait Maurice Barrès - a été célébré avec majesté en 2022. Et celui de Barrès, disparu en décembre 1923 ? Le "prince de la jeunesse" à la fin des années 1880, devenu durant la Grande Guerre le "rossignol du carnage" , comme l'appelait Romain Rolland, ne s'est pas remis de son engagement antidreyfusard et nationaliste, de son appartenance à la Ligue de la patrie française en 1899 et de sa présidence de la Ligue des patriotes en 1914. Comment le jeune individualiste insolent et vaguement anarchiste, zélateur du Culte du Moi, est-il devenu le chantre de "La Terre et les Morts" et le propagandiste de la tradition française ? "Barrès s'éloigne" , observait Montherlant dès 1925. Plus tard, Zeev Sternhell le rendra responsable de l'invention du fascisme, sentence excessive mais raison suffisante de ne pas l'oublier. Et le styliste n'aura cessé d'exercer une influence certaine sur les écrivains de l'entre-deux-guerres, Malraux, Drieu la Rochelle, Mauriac, Montherlant, et surtout Aragon, qui n'a jamais renié sa dette. L'Ennemi des lois, Les Déracinés, La Colline inspirée, avec lesquels grandirent plusieurs générations d'adolescents, sont peu disponibles en librairie aujourd'hui. Mais les historiens de l'art n'ignorent pas cet homme de lettres exceptionnel qui a tant parcouru l'Italie et l'Espagne et fait connaître leurs trésors. Un siècle après sa mort, la place de Barrès dans la littérature française ne peut pas être ignorée. Les auteurs : Antoine Compagnon, Jessica Desclaux, Grégoire Kauffmann, Alexandre de Vitry, Michel Winock, ainsi qu'Albert Thibaudet.

11/2023

ActuaLitté

Notions

Articulations de l'existence

Exister, c'est articuler une forme, à tous les moments de la vie. Ainsi : naître et mourir, souffrir et jouir, être jeune et vieillir, subir le handicap, travailler et parler en sont quelques expressions fondamentales. Toutes sont en vérité de l'art. Non pas l'art d'exister ou de décréter la signification de l'existence, surtout pas, mais celui de rendre l'existence possible à travers les aléas de sa désarticulation au demeurant insurmontable. Car si tous les hommes sont artistes par la nécessité de trouver une forme, si chacune est bien un absolu, en revanche aucune ne peut être vécue ou considérée comme définitive. Il faut donc retourner au mot d'existence pour y voir autre chose qu'un "projet" , une recherche d'authenticité ou de bonheur, mais des états organisés par chacun, composés et peints par certains, racontés aussi par d'autres, parfois au risque de la folie, qui décrivent un "autre état" ou une "existence poétique" . L'articulation de l'existence est cette aventure infinie dans laquelle elle se traduit. Philosophes (Rousseau, Hegel, Heidegger, Deleuze, Derrida, Lacoue-Labarthe), psychanalystes (Freud, Theodor Reik), poètes (Hölderlin), peintres (Hélène Schjerfbeck), musiciens (Robert Schumann, Robert Wyatt), personnages (le Lenz de Büchner), écrivains (Goethe, Robert Musil, Marcel Proust, Elie Wiesel) sont autant de créateurs de formes pour dire non pas comment il faut exister, mais les conditions de l'existence. C'est à travers ces formes que s'ouvre à chaque fois du sens.

10/2023

ActuaLitté

Ouvrages généraux

De l'habitude

En vivant le phénomène si familier de l'habitude, chacun de nous est embarqué dans une aventure qui n'est pas seulement physiologique mais bien métaphysique. On ne vit pas sans : l'être humain prend des habitudes, se choisit des habitudes, se structure par l'habitude. D'un côté, elle nous porte vers la liberté, entraînant un rapport plus délié avec les choses et la matière. De l'autre, sa pesanteur nous enlise dans la routine. Félix Ravaisson nous invite ici à nous ouvrir à ce qui coule sans bruit au fond de l'âme, à découvrir un aspect crucial de notre condition. Qualifié de chef-d'oeuvre et de poème philosophique, "De l'habitude" a suscité l'estime admirative de Martin Heidegger et exercé une influence non négligeable sur les écrits de Bergson et de Marcel Proust.

10/2023

ActuaLitté

Revues

Revue d'études proustiennes N° 18, 2023-2 : L'Eros et la mort dans l'oeuvre de Marcel Proust

La Revue d'études proustiennes, dirigée par Luc Fraisse, à raison de deux livraisons par an, propose des numéros spéciaux ou recueils thématiques sur tous les aspects de l'oeuvre de Marcel Proust.

10/2023

ActuaLitté

Critique

Les partitions de proust - compositeurs fictifs et réels autour de vinteuil. COMPOSITEURS FICTIFS ET RÉELS AUTOUR DE VINTEUIL

Marcel Proust le décrit comme une "vieille bête" . Qui est Vinteuil, compositeur fictif de génie d'A la recherche du temps perdu ? Cet essai s'interroge sur la place qu'il occupe dans l'histoire littéraire et sur les compositeurs d'horizons variés qu'il inspire encore aujourd'hui.

09/2023

ActuaLitté

Littérature française

Le côté de Chelsea

"Je ne saurais trop recommander la vertu purgative, exorcisante, du pastiche" , écrivait Marcel Proust dont on connaît le génie dans ce domaine. La gloire posthume venue, son oeuvre n'échappa pas aux parodies et aux caricatures, souvent maladroites. Il y eut pourtant un écrivain de talent pour oser lui rendre le plus beau des hommages sous la forme qu'il avait si bien illustrée en imaginant un épisode inédit d'Ala Recherche du temps perdu de l'autre côté de la Manche. Délicieux et teinté d'une légère ironie, ce brillant exercice de style constitue une évocation courtoise et affectueuse du vaste génie de Proust, à coups de phrases sinueuses mais limpides, et nous promène de Londres à la campagne du Surrey sur les traces imaginaires d'un voyage que l'auteur de Pastiches et mélanges n'eut pas le temps d'accomplir. "La mystérieuse et profonde émotion avec laquelle le narrateur aborde et assimile l'univers inconnu de l'Angleterre, est proustienne à un degré hallucinant". George D. Painter

09/2023

ActuaLitté

Thèmes picturaux

L'or brun des faucheurs de la mer

L'ouvrage réunit plus de 350 reproductions, estampes et peintures. Des extraits de textes de voyageurs, récits divers, poésies, légendes, quelques photographies aussi, dus à différents peintres, mais aussi à Julien Gracq, Saint- Pol-Roux, Marcel Proust, Pierre Jakez Hélias, Charles Le Goffic, Anatole Le Braz, etc. , accompagnent cette évocation d'une activité qui demeure sans commune mesure avec ce que l'on peut trouver sur les côtes à travers le monde. Les champs d'algues entre Quiberon au sud et la côte d'Emeraude au nord sont exceptionnels. Ils ont permis diverses pratiques et usages qui ont pris de l'ampleur avec la production de l'iode et l'utilisation de l'engrais.

09/2023

ActuaLitté

Anthologies

Le goût de l'automne

Saison des tons passés, fanés, des roux ronronnants ou déliquescents, des jaunes pâles ou ambrés et des bruns délicats, l'automne a séduit les écrivains et les poètes, qui ont si bien décrit ses nuances et les sentiments qu'il inspire. Demi-saison intrépide, sauvage autant que subtile, tenace, sans pitié et souvent séduisante, l'automne plein de fureur incarne la saison romantique par excellence. Que serait le poète sans le zéphyr, l'aquilon, le vent mauvais et la simple brise du crépuscule ? Entre flamboyance et mélancolie, balade en compagnie de Guillaume Apollinaire, Alphonse de Lamartine, Paul Verlaine, Charles Baudelaire, Henry David Thoreau, George Sand, Marcel Proust, Louis Aragon, Pierre Loti, André Gide, Karen Blixen, Virginia Woolf, Eric Reinhardt, Andreï Kourkov, Philippe Delerm et bien d'autres...

09/2023

ActuaLitté

Récits de voyage

Le goût du voyage

Suivre Robinson Crusoe ou Sinbad le Marin, s'envoler avec Nils Holgersson sur son oie... les enfants en rêvent très tôt. Réel ou imaginaire, le voyage est un besoin. Peut-être n'y a-t-il "rien de plus beau que l'instant qui le précède, l'instant où l'horizon de demain vient nous rendre visite et dire ses promesses", prévient Kundera. Une fois sur place, le voyageur sera confronté au concret, devra s'abandonner à l'imprévu, parfois à l'ennui. Le voyage est ce temps hors du temps pendant lequel on accorde au monde la présence attentive qu'il mérite. A chacun son voyage car l'on y trouve ce que l'on veut : soi-même, les autres ou même rien, juste un changement d'air. Au voyageur qui consent à abandonner ses certitudes, à celui qui s'enchante de la "polyphonie du monde", à celui-ci se dévoile un pan de l'énigme de l'univers... A pied, en train, à dos de mule, en avion ou en wagons-lits, balade sur les traces de Marcel Proust, Victor Segalen, Albert Londres, Louise de Vilmorin, Nicolas Bouvier, Georges Perec, Xavier de Maistre, Blaise Cendrars, Patrick Modiano et bien d'autres.

09/2023

ActuaLitté

Littérature française

Sur ma route

Malgré son apparence comblée aux côtés de son amoureux, ses amis, ses parents aimants et une carrière prometteuse en tant qu'avocate, Salomé dissimule un manque d'assurance. Sous la pression des attentes de ses proches, elle entreprend une quête vers l'authenticité, défendant avec hargne et passion la cause animale. La jeune femme s'embarque pour Bali, où elle affronte des défis, et trouve sa voie grâce à des rencontres significatives... Sur ma route représente une concrétisation de la célèbre citation de Marcel Proust : "Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux" .

09/2023

ActuaLitté

Biographies

La princesse Bibesco

Roumaine de naissance, française de plume, la princesse Bibesco (1886-1973), l'un des auteurs les plus lus de l'entre-deux-guerres, rivale de Colette et Anna de Noailles, admirée de Marcel Proust, Rainer Maria Rilke et Paul Claudel, fut un personnage flamboyant. Elle traversa le vingtième siècle en ne laissant jamais personne indifférent sur son sillage. Son originalité séduisait ou agaçait. Jet-setteuse avant l'heure, elle fut une insatiable voyageuse de l'Orient-Express, une intrépide pionnière des airs à bord des premiers avions. Grande séductrice, sa poursuite de l'amour fut passionnée et désenchantée, du roi Alphonse XIII à Henry de Jouvenel. Diplomate de l'ombre, elle fut l'intime de ceux qui font l'Histoire, intriguant subtilement et dangereusement pour défendre les intérêts de son pays et la paix en Europe. Marthe Bibesco a tout vécu, les tragédies de son siècle, les drames intimes et les trahisons, la célébrité, le luxe inouï et l'exil désargenté à Paris à partir de 1945. Pendant onze ans, elle a été séparée de sa fille unique, enfermée en Roumanie communiste. Jamais elle ne s'est résignée. Aude Terray est allée sur ses traces en Roumanie, à Londres et à Paris. Elle nous livre un portrait intime d'une femme incandescente et complexe.

08/2023

ActuaLitté

Littérature française

Les enfants de la nuit

Paris, 1976. Eva, onze ans, solitaire, rencontre Christian, treize ans. Entre eux, c'est une amitié fulgurante, un pacte à la vie à la mort. Rejoints par leur bande noctambule, ils partent à la rencontre d'un Paris où tout est encore possible, jusqu'au bout de la nuit. Eva fuit sa mère abusive, cherche l'amour, multiplie les mauvaises fréquentations, brave les interdits... sous l'oeil de la police et des services sociaux. Voici le roman vrai d'une époque que l'on croyait connaître. Eva Ionesco l'éclaire d'une lumière radicale, dans une langue pleine de sortilèges. Une histoire bouleversante et la lutte pour se fabriquer un destin. Des cartes postales expédiées d'un temps perdu retrouvé : une image, un instantané, une phrase, une vision poétique. En guise de paraphe pour l'éternité : la fureur de vivre. Gérard Lefort, Les Inrockuptibles. Eva Ionesco a croisé Marcel Proust dans les bas-fonds de 1976, et ils sont tombés dans les bras l'un de l'autre pour tenir debout et abolir le temps. Frédéric Beigbeder, Le Figaro magazine.

08/2023

ActuaLitté

Littérature française

Proust, roman familial

Dans ce roman marquant de la rentrée littéraire 2023, l'auteure explore l'influence transformatrice de la littérature, en particulier celle de Marcel Proust, sur sa propre vie. Depuis son adolescence, elle a grandi dans un univers où les personnages de "À la recherche du temps perdu" étaient presque comme des membres de sa famille élargie. Les dialogues de Charlus et les remarques acerbes de la duchesse de Guermantes se mêlaient aux conversations familiales, créant une fusion entre le monde fictif et la réalité. D'autant plus que l'univers de Proust était intimement lié à sa propre histoire familiale, certains de ses arrière-grands-parents étant même mentionnés dans l'œuvre du célèbre écrivain.

Ce n'est qu'à l'âge de vingt ans qu'elle s'est plongée dans la lecture de "La Recherche", et cette expérience a été un tournant dans sa vie. Proust semblait comprendre ses dilemmes personnels mieux qu'elle-même, notamment en ce qui concerne les vides existentiels de l'aristocratie. Avant même qu'elle ne prenne ses distances avec sa famille, l'écrivain lui offrait une réflexion profonde sur l'"exil intérieur" ressenti par ceux qui se détachent des normes sociales et sexuelles imposées.

Mais l'impact de Proust ne s'arrête pas là. Il a également façonné son identité en tant qu'individu, en la transformant en une lectrice engagée et consciente de sa propre existence. Il lui a révélé le potentiel libérateur de la littérature, qui sert également de baume apaisant et de moyen de réconciliation avec le concept du Temps.

Ce roman ne se contente pas de raconter une histoire personnelle ; il sert également de méditation sur le rôle de la littérature en tant qu'outil d'émancipation et de consolation. Il met en lumière la manière dont les livres peuvent non seulement nous aider à comprendre le monde qui nous entoure, mais aussi à nous comprendre nous-mêmes, à naviguer dans les complexités de notre propre vie et à trouver un sens dans l'existence. En somme, il démontre que la littérature est bien plus qu'un simple divertissement ; elle est une force puissante capable de changer des vies.

08/2023

ActuaLitté

Rock

Maraude automnale

Maraude automnale est le 1er album solo réalisé sous le patronyme de Paskinel par Patrick Paskinel Dufour, accompagné de Frédéric Tourneriff Chaput, soit les 2/3 du groupe Alco Frisbass. (Avec Fabrice Chouette sur le premier titre ! ) On retrouve aussi : basson, flûte traversière, saxophone, violon. Et puis, sur le titre introductif, la guitare et le lapsteel de Franck Dehaut (tribute band And You And Yes). Enfin, l'accompagnement est signe d'amitié pour Paskinel puisqu'en plus de la présence de l'acolyte Tourneriff au mixage, la masterisation est l'oeuvre de Thierry Payssan de Minimum Vital. La musique proposée sait à la fois être rock, progressive et jazzy. Notre maraudeur sait dissimuler l'essentiel de ses emprunts et créer une musique originale qui s'écoute comme on lit un roman d'un Marcel Proust électrique en dégustant une madeleine à la recherche du temps perdu.

06/2023

ActuaLitté

Anthologies

Amantes, Amants

D'une modernité saisissante, ces écrits nous transportent dans leurs explorations de l'Amour : - "La Fauvette du docteur" et "La Prima Dona" , George Sand - "La Femme de Paul" , Guy de Maupassant - "Christine" , Marceline Desbordes-Valmore - "Mélancolique villégiature de Madame de Breyves" , Marcel Proust

06/2023

ActuaLitté

Jeux

Le cahier d'activités littéraires

Quatre-vingts pages pour tester ses connaissances en littérature, braver l'anacoluthe et retrouver ses auteurs préférés en se divertissant ! Ce cahier d'activités propose de nombreux jeux pour tous les passionnés et amateurs des belles lettres : Quiz, jeux de datation, grilles à mots cachés ou encore mots mystères, charades, dictées et autres QCM. Apprendre le jargon d'une maison d'édition, redécouvrir les plus grands auteurs classiques et contemporains, rêver avec Marcel Proust ou Charles Dickens, parcourir les correspondances enflammées entre George Sand et Alfred de Musset, deviner la date de publication du premier roman d'Annie Ernaux, réviser tous les prix littéraires - Nobel, Goncourt ou encore Médicis - voyager avec les auteurs japonais ou africains, les autrices oubliées mais aussi les poètes et les dramaturges... De jolis mots et des exercices pour s'amuser, relire ses auteurs adorés ou se délecter de citations merveilleuses... Et, surtout, apprendre toujours, en se trompant, parfois !

05/2023

ActuaLitté

Course à pieds

Cours toujours

Et si la course à pied, libérée de tout esprit de compétition et de dépassement de soi, pouvait être vue comme un simple moment propice au plaisir et à l'émerveillement ? Comme une rupture sensible dans la marche des jours, une rencontre poétique avec la terre, le temps et les mots ? Déroulé à petite foulée, ce bref essai s'y emploie. Arpentant les sentiers des forêts neuchâteloises et les rayons d'une bibliothèque où voisinent Philippe Jaccottet, Marcel Proust ou encore Daniel de Roulet, Cours toujours rappelle aussi, avec légèreté, que la curiosité est une belle qualité.

05/2023

ActuaLitté

sociologie du genre

Adonis-Bar

En août 1928, paraît Adonis-Bar, de Maurice Duplay. Cet écrivain ne survit aujourd'hui dans la mémoire que pour ses souvenirs sur Marcel Proust et quelques lettres qu'ils ont échangées. Il aimait s'emparer d'un sujet d'actualité pour en faire un roman. Et, dans cette deuxième partie des années vingt, l'homosexualité est un sujet d'actualité. C'est aussi le moment où, dans le Montmartre de l'après-guerre, La Petite Chaumière, un cabaret de travestis d'un genre nouveau fait son apparition sur les pentes de la Butte. C'est très vite un lieu à la mode, malgré sa réputation équivoque. Il a donc suffi à Maurice Duplay de créer l'Adonis-Bar sur le modèle de la Petite Chaumière, puis d'y greffer une histoire sentimentale entre Horace et Fred pour donner un caractère romanesque à l'ensemble. Et tout cela a donné cet ouvrage, devenu introuvable. Nous accompagnons cette réédition d'une étude historique complète sur La Petite Chaumière (1921-1939), d'une notice biographique sur Maurice Duplay et de presque trente témoignages ou chroniques concernant le cabaret où l'on croise Francis Carco, Jean Genet, René Crevel, mais aussi quelques journalistes curieux et des mémorialistes du temps. Jean-Marc Barféty

05/2023

ActuaLitté

Contes et nouvelles

Portraits imaginaires

Eminent critique littéraire et historien de l'art admirateur de John Ruskin, Walter Pater publie entre 1885 et 1887 dans le "Macmillan's Magazine" quatre essais d'une élégance de style annonçant déjà Marcel Proust : "Un prince des peintres de cour" (sur Antoine Watteau et Jean-Baptiste Pater), "Denys L'Auxerrois" (sur le retour du paganisme au Moyen Age), "Sebastien van Storck" (sur la peinture hollandaise du XVIIe siècle et la philosophie de Baruch Spinoza), et "Le duc Carl de Rosenmold" (sur la renaissance allemande au XVIIIe siècle). S'élevant de la critique d'art au "portrait imaginaire" , ces quatre textes témoignent de l'idéal de vie de l'auteur qui influença entre autres Oscar Wilde, W. B. Yeats, James Joyce et Ezra Pound : un épicurisme exaltant le culte de la Beauté, non pas orienté vers une application facile et des plaisirs vulgaires, mais vers de nobles et profondes émotions afin que la vie devienne elle-même un chef-d'oeuvre aussi parfait qu'une oeuvre d'art.

05/2023

ActuaLitté

Esthétique

La Délicatesse des sens

Un recueil de trois nouveaux essais d'esthétique, entre arts visuels et littérature, d'Herman Parret, philosophe déclaré et sémioticien sans le dire, compagnon du club de pensée réuni par Greimas dans les années 1970-80, et depuis lors tout proche témoin de ses prolongements : une réflexion sur la "délicatesse" dans les divers domaines de la sensorialité (le visible, le sonore, le gustatif et le tactile), d'Aristote à Gerhard Richter en passant par Léonard de Vinci, Rameau, Nietzsche, Proust et Marcel Duchamp - une lecture des plus suggestives pour la construction ou le développement d'une sémiotique (du) sensible.

05/2023

ActuaLitté

Théâtre

Marcel et Louis

Meudon, automne 1942. Quand un homme, équipé d'une grande valise, frappe à la porte d'un médecin en pleine nuit à la recherche d'un médicament pour soigner son asthme, celui-ci se méfie et pense qu'il va alimenter le marché noir. Mais quand il découvre qu'il s'agit de Marcel Proust, c'est une autre affaire, le médecin ayant lui-même écrit un livre à succès, Voyage au bout de la nuit. Céline propose alors un marché à Proust : il lui fournit son médicament si celui-ci accepte de remettre une lettre à un officier allemand. Marcel, d'origine juive, prend peur au vu de l'antisémitisme prononcé de son interlocuteur. Il craint que la missive qu'il doit porter ne contienne une liste de juifs à déporter. Un dilemme se pose à lui : sauver sa peau ou celle d'inconnus ? Un dialogue intense et à l'issue incertaine s'instaure alors entre les deux plus grands auteurs du xxe siècle. Proust réussira-t-il à convaincre Céline d'abandonner ce funeste projet et de l'aider à se soigner ?

05/2023

ActuaLitté

Anthologies

Le goût du temps

Souvenirs du passé, variations sur le présent, projections vers l'avenir : la littérature est une histoire de temps. Dramaturges, poètes et romanciers ont souvent fait des jours qui filent leur préoccupation première. Certains le nient, d'autres tentent de l'apprivoiser. Les auteurs de science-fiction, eux, sautent le pas, pour envisager un futur apocalyptique ou au contraire flamboyant. Des philosophes de la Grèce antique aux scientifiques d'aujourd'hui, à l'ombre des horloges, montres et autres clepsydres, voyage dans le temps, perdu, fuyant ou retrouvé, en compagnie de Marcel Proust, Oscar Wilde, Alfred de Musset, Charles Baudelaire, Virginia Woolf, Pierre de Ronsard, Guy de Maupassant, Georges Perec, Jean-Baptiste Clément, Patrick Modiano, Stephen Zweig, Maylis de Kerangal, Anton Tchekhov, Jules Verne, Dino Buzzati, Robert Desnos, George Orwell, et bien d'autres...

05/2023

ActuaLitté

Vins et savoirs

Le Paris de la vigne et du vin. Promenades oenologiques

Des moulins de Montmartre à ceux de Sannois, de la vigne de Racine à celle des pompiers de la rue Blanche, de la bricole à la Tour d'Argent, de Marcel Proust à Nicolas Boileau, des guinguettes aux bars à vins, de Balzac à Doisneau... Avec cet ouvrage, André Deyrieux est le premier à se pencher ainsi sur le patrimoine de la vigne et du vin à Paris. Ses promenades insolites et culturelles, urbaines et campagnardes, nous emmènent dans le temps et la géographie, dans les arts, la littérature, les jardins et les rues pour découvrir la richesse de l'histoire et de l'avenir oenoculturels du Paris de la vigne et du vin.

04/2023

ActuaLitté

Revues

Littératures & Cie N° 3

Cette troisième livraison va à la rencontre, entre autres, de Jocelyne Sauvard, Miguel Bonnefoy, Pierre Péju, Olivier Philipponnat, Jean-Pierre Siméon, Jean-Maurice de Montremy, Philippe Caroit, Laurence Biavia, Ariane Bois et Eric Poindron, revient sur l'énergie créatrice de Marcel Proust, invite à découvrir Rachilde injustement oubliée, se penche sur les affres de la postérité littéraire, tout en proposant d'autres pistes de lecture. Littératures & Cie N° 3 a également posé 20 questions parfois décalées à 23 écrivains afin qu'ils se dévoilent davantage, notamment Amélie Nothomb, Stéphanie Hochet, François Tallandier, Stéphanie Janicot ou Jean-Pierre Andrevon... Deux fois par an, la revue Littératures & Cie, diffusée en librairie, propose de longs entretiens avec des écrivains, des chroniques (poésie, théâtre, cinéma, musique, bande dessinée), des inédits, des sujets d'actualité, des découvertes, sans se priver parfois d'emprunter des chemins de traverse. Rédigée par des écrivains, passionnée, voire subjective, Littératures & Cie entend donner à lire ou à relire, sans a priori ni parti pris.

04/2023

ActuaLitté

Poésie

De mémoire, j'aurais voulu être plus précis

Un préambule joueur expose les présuppositions mondaines, théoriques et politiques qui soutiennent encore aujourd'hui l'essentiel des débats sur la culture et le spectacle. Le recours à un livre de Jacques Rancière Le spectateur émancipé (La fabrique, 2008) permet un glissement puis un écart radical à l'égard des ces présuppositions : aux replis de la maîtrise s'oppose l'ouverture de la déprise et, à l'esprit de sérieux, un dilettantisme de vive rigueur sophistique. Cette position d'"insolence espiègle" revendiquée par l'auteur dans sa préface aboutit à une tentative de traduction homolinguistique (de français à français, mais avec une différence dans les registres de langue) des premières pages de A la recherche du temps perdu de Marcel Proust, qui mettent singulièrement en scène cette déprise.

04/2023

ActuaLitté

Correspondance

Correspondance (1891-1944). Des salons et des lettres

Surnommé "le confesseur des duchesses" et "l'aumônier des lettres" , l'abbé Mugnier vaut mieux que la réputation mondaine qu'il a laissée. Sa correspondance avec ses amis "des salons et des lettres" , Aurore Sand, Elisabeth Greffulhe, Jeanne et Simone Arman de Caillavet, Anna de Noailles, Robert de Montesquiou, Jean Cocteau, Marcel Proust, Paul Valéry ou encore Louise de Vilmorin, donne à voir une personnalité plus complexe. Connu pour avoir ramené Huysmans à la foi, l'abbé se montre sévère sur l'Eglise, qui lui semble manquer de tolérance et de charité. Il est réclamé par le Tout-Paris pour bénir les unions, trouver un bon époux, résoudre un problème conjugal... Car l'abbé aime le monde, et ne s'en cache pas. Mais c'est aussi sa passion pour la littérature qui se dévoile dans sa correspondance, en particulier pour Chateaubriand et George Sand. Il encourage ses amis à écrire, jamais avare de compliments, parfois jusqu'à la flagornerie. Il sait repérer les talents, encourager la jeune génération, sans toujours la comprendre, se montrer curieux et ouvert d'esprit, parfois un peu trop... Observateur de son époque, c'est aussi un homme de son temps ; sa correspondance ressuscite tout un monde, celui des salons de la Belle Epoque et de l'entre-deux-guerres.

04/2023

ActuaLitté

Histoire littéraire

Cher Monsieur l'éditeur

Pourquoi envoyer son manuscrit à des éditeurs lorsqu'on connaît les innombrables bévues que ceux-ci ont commises dans l'histoire littéraire ? Lolita de Vladimir Nabokov : 6 refus, Harry Potter de J. K. Rowling : 12 refus, Murphy de Samuel Beckett : 42 refus, L'Affaire Jane Eyre de Jasper Fforde : 76 refus, Le Boogie des rêves perdus de James Lee Burke : 111 refus... Et que dire des échecs essuyés par Marcel Proust, Julien Gracq, George Orwell, Giuseppe Tomasi di Lampedusa, Jack Kerouac, John Kennedy Toole, Andreï Makine, Amélie Nothomb et tant d'autres ? L'expéditeur de cette lettre révèle à un éditeur, rencontré lors d'une soirée, pourquoi il n'enverra jamais ses manuscrits aux gens de sa profession. Il n'a aucune confiance en leur jugement ! Il rappelle dans ces pages combien l'histoire littéraire, parsemée d'embûches, recense de chefs-d'oeuvre rejetés avant que la chance, le hasard ou la persévérance les sortent in extremis de l'ombre à laquelle ils semblaient condamnés. Au-delà des anecdotes, ce correspondant tente de cerner les raisons de ces surprenantes méprises, les limites du métier d'éditeur, ses écueils... Au terme de sa réflexion, changera-t-il d'avis, fera-t-il lire ses textes malgré tout ? Ce qui est certain, c'est que cette lettre ouverte consolera tous ceux dont les tiroirs recèlent des manuscrits refusés. Peut-être est-il temps de les ressortir, de s'armer de patience, de détermination et de se battre pour eux ?

03/2023

ActuaLitté

Histoire régionale

Histoire de la Normandie. Des origines à nos jours

De la conquête de la Normandie par les Vikings au débarquement du 6 juin 1944, de Madame Bovary aux séjours de Marcel Proust à Cabourg, du naufrage de la Blanche Nef à la révolte des Nu-pieds, du Mont-Saint-Michel à la tapisserie de Bayeux, de Guillaume le Conquérant à Pierre Mendès-France, Roger Jouet et Claude Quétel nous invitent à parcourir l'histoire d'une province au rayonnement international. Cent trente dates-clés, richement illustrées, offrent de redécouvrir les événements qui ont marqué l'histoire de cette région. Son histoire, sa culture, ses traditions et ses grandes personnalités revivent au gré de ces pages qui sont une invitation à feuilleter le passé, mais aussi le présent de la Normandie.

03/2023

ActuaLitté

Littérature française

Les plaisirs et les jours

Les plaisirs et les jours / Marcel Proust ; illustrations de Madeleine Lemaire ; préface d'Anatole France ; et quatre pièces pour piano de Reynaldo Hahn Date de l'édition originale : 1896 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF. HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande. Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables. Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique. Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

03/2023

ActuaLitté

Anthologies

Le goût de la lenteur

Se hâter avec lenteur, telle est l'option de la Tortue de la fable de La Fontaine dont on connaît la morale : "Rien ne sert de courir, il faut partir à point". Dans une société de la rapidité, de l'éphémère, des échanges simultanés où le temps est devenu une menace, la lenteur est notre plus grand espoir. Nombreux sont les écrivains qui l'appellent de leurs voeux. Tels les écrivains voyageurs, choisissant la marche ou le train. Apprivoiser le temps, résister aux injonctions sociales, la lenteur est une promesse : échapper au monde pour se retrouver... Voyage en compagnie de Jean-Jacques Rousseau, Marcel Proust, Nicolas Bouvier, Eric Faye, Victor Segalen, Pierre Sansot, Saint-John Perse, Dino Buzzati, Virginia Woolf, Marguerite Duras, Aimé Césaire, W. G. Sebald, Julien Gracq, Georges Perec, Jean Giono, Milan Kundera, et bien d'autres. .

03/2023

ActuaLitté

Poésie

Rue, la belle amie

Clin d'oeil à Marcel Proust, Rue, la belle amie se penche sur le genre humain. Il est écrit tout en couleur et en gaieté en respectant les jeux de mots et les métaphores.

03/2023

ActuaLitté

Littérature Italienne

Les impardonnables

Les impardonnables fait partie de ces livres qu'il suffit à l'homme d'ouvrir pour que sa vie s'éclaire d'une aurore durable. S'il nous fait don d'une parole nourricière, c'est qu'en lui chaque mot fut pesé sur le trébuchet du coeur, passé au tamis d'une rigueur patiente et d'une ascèse limpide. Car Cristina Campo fut bien cette "maîtresse et reine de la prose" que reconnut en la lisant Giorgio Manganelli. Qu'elle nous parle des contes de fées ou des tapis d'Orient, des Mille et Une Nuits ou des Pères du désert, de John Donne, de Marcel Proust ou du chant grégorien, toujours son regard porte plus loin que les décrets du visible. Mais qui est en vérité Cristina Campo ? Une silhouette élégante et sévère ? Un pacte entre la force et la grâce ? Une "trappiste de la perfection" ? Assurément. Ayant peu écrit, elle déclarait qu'elle eût aimé écrire moins encore. Son legs est dans Les impardonnables, aujourd'hui notre viatique.

02/2023

ActuaLitté

Histoire de l'art

Journal d'un collectionneur. Marchand de tableaux

L'auteur de ce journal est né en 1881. " Il était marchand de tableaux, fils de marchand de tableaux, témoin des changements révolutionnaires qui, dès la découverte de Cézanne, virent s'imposer de par le monde une conception de l'art tout à fait nouvelle. " René Gimpel avait hérité d'une approche traditionnelle de la peinture et il manifesta toujours une préférence pour les grands maîtres français du xviiie siècle, notamment Chardin. Mais cela ne l'empêcha pas de reconnaître le génie, même sous le masque d'un style nouveau : Braque, à ses yeux, avait atteint la même perfection. Issu d'une famille qui avait fui l'Alsace, scandalisée par les termes du traité de 1871, il était lui aussi animé par cet esprit de révolte qui le conduisit à s'enrôler, comme ses trois fils, dans la Résistance. Interné par Vichy, puis arrêté par les Allemands, il fut déporté à Neuengamme où il mourut en janvier 1945, ayant préparé ses codétenus à la Libération en leur enseignant l'anglais à travers des promenades virtuelles dans les grands musées du monde. René Gimpel commence à écrire en 1918. " L'intérêt de l'ouvrage est bien souvent au-delà de la petite histoire ou de l'anecdote. René Gimpel lui-même savait voir et regarder. Il a le sens du trait ; son oeil est d'un caricaturiste et son Journal se remplit ainsi d'esquisses très personnelles. Il a tout su, tout vu de la peinture pendant quarante ans " , naviguant entre l'Amérique et l'Europe, contribuant à bâtir outre-Atlantique les plus grandes collections : celles de Frick, des Rockefeller, des Rothschild, de Ford, de J. -P. Morgan... Il côtoie les artistes Braque, Mary Cassatt, Forain dont il rapporte les bons mots, Marie Laurencin, Matisse, Monet, Picasso, le vieux Renoir qu'il décrit peignant avec des pinceaux attachés au bout de ses bras, Soutine, Utrillo ; mais aussi les marchands : Joe Duveen, son beau-frère, Durand-Ruel, Paul Rosenberg, Nathan Wildenstein dont il fut l'associé, Ambroise Vollard... Il croise critiques et écrivains, Apollinaire, Berenson, et surtout Marcel Proust qu'il rencontra, dès 1907, à Cabourg, où ils séjournaient dans le même hôtel. Leur passion commune pour Vermeer les lia d'une profonde amitié.

02/2023

ActuaLitté

Littérature française

Le temps retrouve. Tome 2

Toute la journée, dans cette demeure de Tansonville un peu trop campagne, qui n'avait l'air que d'un lieu de sieste entre deux promenades ou pendant l'averse, une de ces demeures où chaque salon a l'air d'un cabinet de verdure, et où sur la tenture des chambres, les roses du jardin dans l'une, les oiseaux des arbres dans l'autre, vous ont rejoints et vous tiennent compagnie R isolés du moins R car c'étaient de vieilles tentures où chaque rose était assez séparée pour qu'on eût pu, si elle avait été vivante, la cueillir, chaque oiseau le mettre en cage et l'apprivoiser, sans rien de ces grandes décorations des chambres d'aujourd'hui où, sur un fond d'argent, tous les pommiers de Normandie sont venus se profiler en style japonais, pour halluciner les heures que vous passez au lit, toute la journée je la passais dans ma chambre qui donnait sur les belles verdures du parc et les lilas de l'entrée, sur les feuilles vertes des grands arbres au bord de l'eau, étincelants de soleil, et sur la forêt de Méséglise. Je ne regardais, en somme, tout cela avec plaisir que parce que je me disais : c'est joli d'avoir tant de verdure dans la fenêtre de ma chambre, jusqu'au moment où dans le vaste tableau verdoyant je reconnus, peint lui au contraire en bleu sombre, simplement parce qu'il était plus loin, le clocher de l'église de Combray, non pas une figuration de ce clocher, ce clocher lui-même qui, mettant ainsi sous mes yeux la distance des lieues et des années, était venu, au milieu de la lumineuse verdure et d'un tout autre ton, si sombre qu'il paraissait presque seulement dessiné, s'inscrire dans le carreau de ma fenêtre. Et si je sortais un moment de ma chambre, au bout du couloir j'apercevais, parce qu'il était orienté autrement, comme une bande d'écarlate, la tenture d'un petit salon qui n'était qu'une simple mousseline mais rouge, et prête à s'incendier si un rayon de soleil y donnait.

02/2023

ActuaLitté

Littérature française

Le temps retrouve. Tome 1

Toute la journée, dans cette demeure de Tansonville un peu trop campagne, qui n'avait l'air que d'un lieu de sieste entre deux promenades ou pendant l'averse, une de ces demeures où chaque salon a l'air d'un cabinet de verdure, et où sur la tenture des chambres, les roses du jardin dans l'une, les oiseaux des arbres dans l'autre, vous ont rejoints et vous tiennent compagnie R isolés du moins R car c'étaient de vieilles tentures où chaque rose était assez séparée pour qu'on eût pu, si elle avait été vivante, la cueillir, chaque oiseau le mettre en cage et l'apprivoiser, sans rien de ces grandes décorations des chambres d'aujourd'hui où, sur un fond d'argent, tous les pommiers de Normandie sont venus se profiler en style japonais, pour halluciner les heures que vous passez au lit, toute la journée je la passais dans ma chambre qui donnait sur les belles verdures du parc et les lilas de l'entrée, sur les feuilles vertes des grands arbres au bord de l'eau, étincelants de soleil, et sur la forêt de Méséglise. Je ne regardais, en somme, tout cela avec plaisir que parce que je me disais : c'est joli d'avoir tant de verdure dans la fenêtre de ma chambre, jusqu'au moment où dans le vaste tableau verdoyant je reconnus, peint lui au contraire en bleu sombre, simplement parce qu'il était plus loin, le clocher de l'église de Combray, non pas une figuration de ce clocher, ce clocher lui-même qui, mettant ainsi sous mes yeux la distance des lieues et des années, était venu, au milieu de la lumineuse verdure et d'un tout autre ton, si sombre qu'il paraissait presque seulement dessiné, s'inscrire dans le carreau de ma fenêtre. Et si je sortais un moment de ma chambre, au bout du couloir j'apercevais, parce qu'il était orienté autrement, comme une bande d'écarlate, la tenture d'un petit salon qui n'était qu'une simple mousseline mais rouge, et prête à s'incendier si un rayon de soleil y donnait.

02/2023

ActuaLitté

Ouvrages généraux

Brouillards de peines et de désirs. Fait d'affects, 1

Affects, émotions ou passions forment quelque chose comme nos indéfectibles milieux de vie : des atmosphères en mouvement. C'est l'air que nous respirons, que nous traversons, qui nous traverse de ses turbulences. Ainsi marchons-nous dans l'affect, de jour comme de nuit. L'aube même de la littérature européenne ne fut d'abord que parole donnée à l'affect : lorsque Homère commença l'Iliade sur la nécessité de chanter une émotion de colère. On y voyait Achille, accablé par la mort de son ami, pris dans un " noir nuage de douleur ", s'allongeant alors dans la cendre et la poussière, comme pour se fondre dans le brouillard de peine qui venait juste de l'envahir. Ce livre est une traversée ou, plutôt, un vagabondage dans la multiplicité des " faits d'affects ". Dans leurs théories, pour lesquelles il aura fallu convoquer de l'anthropologie et de la phénoménologie, de la psychanalyse et de l'esthétique... Il y fallait aussi des images (de Caravage et Friedrich à Rodin et Lucio Fontana) puisque les affects s'y " précipitent " souvent. Non moins que des poèmes (de Novalis et Leopardi à Marina Tsvétaïeva et Henri Michaux) qui savent en rephraser l'intensité, et des chroniques (de Saint-Simon et Marcel Proust à Clarice Lispector) qui savent en raconter le devenir. Enfin il y fallait des gestes puisque nos peines et nos désirs s'expriment sans fin dans nos corps, nos visages ou nos mains par exemple. Affects, émotions, passions : forces ou faiblesses ? Spinoza, Nietzsche et Freud — qui osa écrire que " l'état émotif est toujours justifié " — en ont établi la puissance en dépit de l'impouvoir même où nous nous trouvons lorsque nous sommes émus. Mais de quel genre de puissance s'agit-il ? Comment se déploie-t-elle ? Où situer sa fécondité ? Quelles transformations produit-elle dans l'économie de nos sens (sensibilité) comme dans l'organisation même du sens (signifiance) ?

02/2023

ActuaLitté

Genres et mouvements

Poétique de la nature. Romantisme et négativité, de Jean-Jacques Rousseau à Marcel Proust

Jean-Jacques Rousseau invente une poétique de la nature, fondée sur une image négative de l'homme moderne ainsi que sur un nouvel art de la description. Cet essai étudie la façon dont la littérature du XIXe siècle reprend cette poétique nouvelle pour la transformer.

02/2023

ActuaLitté

Essais

Le goût du patrimoine

"Un héritage du passé dont nous profitons aujourd'hui et que nous transmettons aux générations à venir" : telle est la définition du patrimoine proposée par l'Unesco. Reflet de la façon dont une société se représente son propre passé et son avenir, à travers ce qu'elle estime vouloir conserver, restaurer et transmettre, le patrimoine matériel et culturel rappelle à chacun ses prestigieux aînés bâtisseurs de cathédrales, de palais somptueux ou de villages de rêve... Des toits de Paris aux pyramides d'Egypte, du musée du Louvre aux Bouddhas du Bamiyang, de la Voie royale d'Angkor au Pavillon d'Or de Tokyo, de Carcassonne à Guérande, de Jérusalem à New York... voyage parmi les merveilles du patrimoine, en compagnie de guides prestigieux, comme Gustave Flaubert, Victor Hugo, Alexandra David-Néel, Marcel Proust, Paul Auster, Dominique Fernandez, Pierre Loti, Franz Kafka, Le Corbusier, Joseph Kessel, André Malraux, et bien d'autres...

01/2023

ActuaLitté

Critique

Proust au Noir

Que reste-t-il d'A La Recherche du Temps Perdu un siècle après sa parution ? Un siècle après l'érosion des pluies acides de la critique ? Un précipité noir. Noir comme un roman noir. Dans La Recherche, le crime est symbolique. Les meurtres se font en série. Chronique de la mort annoncée d'un auteur, de la noblesse, d'une France féodale, monarchique, catholique et rurale, La Recherche propose une enquête et Marcel est son détective. Cet essai propose une nouvelle recherche sur La Recherche à travers la légende noire de la couleur noire. L'histoire alternative d'une couleur pas seulement élémentaire mais aussi complémentaire, qualité commune à deux éléments hétérogènes : la littérature et le cinéma. Un essai à double équation où le cinéma se lit au grand jour et la littérature se voit dans le noir. Un essai à la recherche d'une inconnue à variables multiples qui se dévoile presque nue, ici sur la faille, quelque part près du Pacifique, à Los Angeles.

09/2018

ActuaLitté

Littérature française

Le lys dans la vallee

Le Lys dans la vallée est un des romans des Etudes de moeurs d'Honoré de Balzac paru en volume en 1836, s'insérant, dans l'édition Furne de 1844, dans le deuxième livre Scènes de la vie de campagne de sa grande fresque intitulée La Comédie humaine. Evoquant principalement le château de Saché et ses alentours, en Indre-et-Loire, dont Balzac s'inspire fortement, ce roman, écrit en partie à Issoudun et à Vienne (Autriche), a été publié pour les deux premières parties (Les Deux Enfances et Les Premières Amours) de novembre à décembre 1835 dans la Revue de Paris. Puis, en raison d'un différend avec l'éditeur François Buloz, la publication fut interrompue. Le livre, dans sa version complète, paraît en 1836 chez Werdet. Une édition bibliophilique de 1. 250 exemplaires, chez Paul Hartmann en 1947, est enrichie d'illustrations de Berthold Mahn. Genèse du roman L'écriture du Lys dans la vallée s'est échelonnée sur plusieurs années. Dans une première ébauche, qui remonte à 18231 et que l'auteur abandonnera momentanément, Blanche de Mortsauf (surnommée Henriette par Félix de Vandenesse) apparaît sous les traits de Mina, femme dévouée à la souffrance. C'est ce portrait-là qu'il a développé et enrichi après avoir lu Volupté de Sainte-Beuve, ce qui excita la hargne contre lui de ce dernier. Conscient que son roman n'était pas sans défauts, Balzac en dit d'ailleurs : "Ce roman est mauvais et je vais le réécrire". Le Lys dans la vallée se présente comme une réplique de Volupté, en mieux2. Balzac ne se priva pas d'attaques (parfois injustes, comme le fait observer André Maurois) contre le roman de Sainte-Beuve car, même imparfait et reconnu ennuyeux par de nombreux lecteurs actuels, Volupté fournit le coeur du Lys dans la vallée, roman d'initiation sentimentale qui devint un mythe littéraire que d'autres écrivains se sont approprié, comme Gustave Flaubert avec L'Education sentimentale, Marcel Proust avec Un amour de Swann ou André Gide avec La Porte étroite. Résumé Le Lys dans la vallée est l'histoire de l'amour intense et platonique entre Félix de Vandenesse, cadet d'une famille aristocratique, et la comtesse Henriette de Mortsauf, vertueuse épouse du comte de Mortsauf, homme sombre et violent. Félix de Vandenesse (à l'instar de Balzac) raconte son enfance malheureuse où il se sentit mal-aimé, voire haï, et sa rencontre avec une "céleste créature" qui devient pour lui une mère de substitution et une amante inaccessible, beaucoup plus pure et intraitable que l'était madame de Berny, l'inspiratrice et amante d'Honoré de Balzac, pour lequel elle éprouvait un amour quasi maternel. Pieuse parfois à l'excès, elle a pour confesseur l'excellent abbé François Birotteau auquel on reproche son "manque de force apostolique3" . Après plusieurs années de relation chaste, Félix rencontre Lady Dudley à Paris, où ses activités auprès du roi lui ouvrent les salons. C'est une aristocrate anglaise qui lui fait découvrir les joies et les passions charnelles. Henriette vient à apprendre leur relation et se met à dépérir, jusqu'à en mourir. Dès lors, Félix quitte Lady Dudley...

ActuaLitté

Genres et mouvements

Poétique de la nature. Romantisme et négativité, de Jean-Jacques Rousseau à Marcel Proust

Jean-Jacques Rousseau invente une poétique de la nature, fondée sur une image négative de l'homme moderne ainsi que sur un nouvel art de la description. Cet essai étudie la façon dont la littérature du XIXe siècle reprend cette poétique nouvelle pour la transformer.

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté