Le ministère de la Justice américain veut les droits d'auteur de John Bolton

Antoine Oury - 04.08.2020

Edition - Justice - John Bolton doj - ministere justice etats unis - proces bolton trump


Publié en juin dernier avec l'aval d'un juge, le livre de John Bolton, ex-conseiller chargé de la sécurité nationale auprès du président Trump, pourrait tout de même valoir quelques problèmes à son auteur. The Room Where It Happened fait l'objet d'une action en justice menée par le ministère de la Justice américain, qui accuse Bolton d'avoir enfreint une clause de confidentialité... Et souhaite désormais saisir l'ensemble des droits d'auteur, mais aussi l'avance reçue par Bolton.

John Bolton


Le ministère de la Justice américain persiste et signe : en publiant The Room Where It Happened (Simon & Schuster) en l'état, en juin dernier, John Bolton aurait enfreint une clause de confidentialité et mis en danger la sécurité nationale par les informations qu'il révélait dans l'ouvrage. Le DoJ (Department of Justice) avait lancé deux procédures : une pour faire interdire le livre, qui a échoué, et l'autre pour obtenir un dédommagement auprès de Bolton.

Cette seconde action en justice pourrait bien aboutir : le juge qui avait autorisé la publication de The Room Where It Happened avait également reconnu que John Bolton avait « compromis la sécurité nationale », un des griefs du ministère contre l'ex-agent à la sécurité.

Dans des écritures déposées auprès d'une cour du district de Columbia, le ministère met à nouveau en avant la rupture d'une clause de confidentialité par John Bolton. « Comme la Cour suprême l'a explicitement souligné, la procédure à suivre en cas de rupture des clauses contractuelles relatives à un examen avant publication est la saisie de tous les revenus tirés du livre », indique le ministère de la Justice dans le document.

La cour devra notamment se prononcer sur ce fameux examen avant publication : peu avant la parution du livre, alors que le ministère tentait de l'interdire, l'éditeur Simon & Schuster avait assuré que des relectures avaient été menées avec le gouvernement. La parution du livre aurait ainsi été précédée d'« un examen approfondi de près quatre mois [et] après des semaines de silence radio de la Maison-Blanche », selon la déclaration de l'avocat de Bolton, en juin dernier.
 
Le ministère de la Justice assure de son côté qu'une « autorisation écrite » est nécessaire pour que l'auteur d'un ouvrage en cours d'examen puisse finalement le publier. Les différentes parties devront donc fournir des éléments pour défendre leur vision de cet examen de prépublication...

La défense de John Bolton devrait répondre aux éléments du gouvernement avant le 14 août, indique Publishers Weekly.

Photographie : John Bolton, en 2015 (Gage Skidmore, CC BY SA 2.0)


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.