#International

V.E. Schwab : “La France, c'est une deuxième maison pour moi”

ENTRETIEN - Il y a de ça un mois, Shades of Shadow, le deuxième tome de la trilogie Shades of Magic de V.E. Schwab sortait en librairie (traduction par Sarah Dali). À cette occasion et pour sa première venue sur une manifestation littéraire en France, les éditions Lumen invitaient les lecteurs francophones à rencontrer Victoria Schwab lors du salon Livre Paris. L’occasion pour nous de questionner l’auteure sur son genre de prédilection, le Young Adult (YA).

Le 22/03/2018 à 17:10 par Fasseur Barbara

0 Réactions |

Publié le :

22/03/2018 à 17:10

Fasseur Barbara

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté
ActuaLitté : Livre Paris inaugurait cette année une scène Young Adult au sein du salon, cependant. En tant qu’auteure de YA, comment expliquez-vous ce genre au public français ?
V.E. Schwab : C’est une question difficile, la définition semble changer pour chaque pays, c’est en constante mutation. Toujours est-il que pour moi, le YA ne doit pas se résumer à l’âge des personnages principaux, même si c’est un des aspects évoqués le plus souvent. C’est dans les thèmes que se fait la distinction : le passage à l’âge adulte et en particulier les premières expériences et les grands changements qui lui sont associés. Mais c’est avant tout la transition entre extérieur et intérieur.

Je m’explique, dans les ouvrages jeunesse, le danger et les épreuves viennent plutôt de la confrontation avec l’extérieur. En revanche, avec la littérature Young Adult, la plupart des changements et des obstacles sont intériorisés. Prenez par exemple la perte de l’innocence physique comme émotionnelle qui a souvent lieu à l’adolescence. Mais c’est aussi à cette époque que l’on se rend compte que le monde est immense, que nous ne sommes pas immortels, que les gens autour de nous peuvent mourir et être blessés. Enfin, je pense que c’est aussi la toute première fois que l’on réalise que l’on n’est peut-être pas assez forts. Ce sont toutes ces épreuves que le YA essaie de retranscrire.

Bien entendu, chacun traverse des expériences différentes à cette époque, mais je reste persuadée que certaines étapes sont universelles. Il arrive toujours un moment où l’on ne trouve plus sa place, où l’on cherche qui l’on est, quelle est notre identité et en quoi l’on croit. C’est pour ça qu’au lieu de l’âge des personnages, c’est ce qu’ils traversent, les épreuves qu’ils surmontent qui définissent un roman comme YA. Il partage une certaine immédiateté avec le lecteur qu’il touche. Car quand on est un jeune adulte, tout prend vite des proportions incroyables et on a parfois l’impression qu’on ne va jamais s’en sortir. Et j’ai l’impression que c’est justement là la force du YA, il traite du présent, de ce que le lecteur est en train de vivre.

Vous parlez des différences entre littérature jeunesse et YA, vous avez d’ailleurs choisi d’adopter deux noms de plume pour distinguer vos écrits : Victoria Schwab pour vos romans jeunesse et V.E. Schwab pour les écrits plus adultes. Pourquoi ce choix ? 

V.E. Schwab : Pour être honnête, le nom sur la couverture dépend aussi de quel éditeur publie le livre aux États-Unis. Par exemple, tous les ouvrages qui sortent chez Tor, mon principal éditeur de littérature adulte, sont sous le nom V.E. Schwab. Mais dans chaque pays, le seuil pour la littérature Young Adult (qui fait une sorte de jonction) est différent.

D’ailleurs, quand on regarde la catégorisation pour Our Dark Duet et Savage Song (Victoria Schwab) qui sont en YA aux États-Unis, on les retrouve en adulte en Angleterre. Par contre, Shades of Magic (V.E. Schwab) qui est classé chez les adultes aux États-Unis et en Angleterre se retrouve en YA au Brésil et en France. Vraiment, c’est très changeant.

C’est pour ça que je n’accorde pas vraiment d’importance à la classification de mes bouquins. Après tout, je pense qu’il y a un âge minimal pour appréhender un livre, mais qu’il ne devrait jamais y avoir d’âge maximal. Je me fiche un peu de l’appellation tant que les lecteurs à qui est destiné le livre y ont accès.

En un sens on peut dire qu’en changeant de nom de plume, vous vous fixez des limites différentes ?
V.E. Schwab : Oui, c’est une question de limite, de seuil en quelque sorte. Mais pour être honnête, si je devais tout reprendre à zéro, je publierais tout sous le nom de V.E. Schwab. Victoria, c’était ma première marque, quand j’ai commencé dans le YA, quand je suis passée à la littérature adulte et j’ai changé pour V.E.. Mais, de plus en plus, les romans YA que je publie se rapprochent de mes livres adultes. Parfois, j’aimerais que cette différenciation n’existe pas, mais maintenant que je suis rattachée à ces deux marques, il est difficile de m’en défaire...

L’autre raison est bien plus désolante. Dans le milieu de la fantasy aux USA, il y a un très gros problème de sexisme. C’est un peu moins problématique avec la littérature jeunesse et le YA, mais c’est vraiment pesant dans la littérature adulte. Il est fréquent que les femmes ne soient pas considérées comme légitimes à l’écriture de fantasy, mais je ne vous apprends rien. J.K. Rowling a écrit sous ce nom-là, car son prénom est Joanne et elle a craint que cela influe le choix des lecteurs, qu’ils ne choisissent pas son livre à cause de ce prénom féminin.

De la même manière, j’ai écrit comme V.E. de peur qu’en écrivant Victoria Elizabeth sur la couverture d’un roman de fantasy, les gens ne choisissent pas ce livre. C’est vraiment très triste, c’est un gros obstacle que nous devons absolument surmonter, un vrai choix à prendre en compte lors de l’écriture.

Au final, j’ai préféré faire en sorte que les personnes lisent mes livres avant de connaître mon identité. Comme ça, s’ils les ont aimés et qu’ils ont un problème avec le fait qu’une femme les ait écrits, ils font face à leurs préjugés. Je ne voudrais pas que mes livres soient victimes de leurs couvertures, de mon nom.

En parlant de couverture, les versions françaises de roman YA se parent souvent de couvertures plus féminines que leurs versions originales, ciblant un public plus restreint. Pensez-vous que ce soit justifié, que le YA soit fait pour, ou tout du moins soit plus apprécié par les lectrices ?
V.E. Schwab : Je pense que c’est une question de culture. Pour ma part, je préfère les couvertures « entre-deux », juste au cas où. Je n’ai pas envie qu’un lecteur soit gêné de se balader avec mon livre à la main. Je pense que la couverture doit avant tout refléter ce que raconte l’histoire et pas qu’elle serve à répondre aux besoins spécifiques de tel ou tel lectorat. Si on rencontre encore des difficultés à savoir qui se sent à l’aise de choisir quoi, c’est avant tout un souci de société et pas de lectorat. Alors oui, les jeunes femmes ont l’air plus à l’aise avec le fait de se rendre à des évènements et à assumer tout type de lecture, mais ce n’est pas pour ça qu’elles constituent l’ensemble du lectorat.
Les couvertures françaises des deux premiers tomes de Shades of Magic diffèrent de toutes les autres puisque ce sont les seules à mettre en avant Kell et Lila. Quelle a été votre réaction?
V.E. Schwab : Je les adore, déjà parce que ce fanart de Kell et Lila est vraiment superbe, mais aussi parce qu’ils ont vraiment réussi à les saisir. Quand on voit la transformation de Lila entre la couverture du premier et du second livre… c’est quelque chose. Quoi qu’il arrive, elle reste super badass, mais sur Darker Shades of Magic, on voit qu’elle vient de Londres Gris, alors que pour le second livre Shades of Shadows, on voit qu’elle vit à Londres Rouge et qu’elle éclot comme jeune magicienne. D’avoir réussi à faire passer cette évolution en deux couvertures, je trouve ça vraiment génial. Ils ont réussi à refléter mes livres sur leurs couvertures et c’est tout ce que je demande.
Par contre, si on commence à me présenter des couvertures où mes personnages portent de belles robes alors que ce n’est jamais le cas dans le récit, ça va barder. On a d’ailleurs eu ce type de problème avec la duologie This Savage Song et Our Dark Duet. Il y a deux points de vue, une voix masculine et une voix féminine. Il était vraiment crucial pour moi que les jeunes lecteurs soient aussi à l’aise que les jeunes lectrices à choisir le bouquin. Car ils ont autant à en tirer, ils y sont aussi représentés. Alors, croyez-moi, je me suis battue, bec et ongles, pour m’assurer que l’éditeur ne mettait personne sur la couverture. Je pense qu’il serait difficile de trouver un moyen de représenter ces deux voix sans influencer le lectorat par la suite.

Après, j’ai bien conscience que l’édition est un business, il faut toujours avoir un moyen d’anticiper quelle sera l’audience, c’est vraiment compliqué. Du point de vue marketing, le choix de la couverture est un vrai casse-tête. Il faut bien finir par avoir une audience précise en tête lors de la composition de la couverture sans pour autant tromper le lecteur… Je suis très fière du choix qui a été fait pour les couvertures françaises.

Vos parents vivent en France depuis plusieurs années et j’ai cru voir sur les réseaux que vous vous rendiez régulièrement dans la belle campagne française. Quelle relation entretenez-vous avec votre lectorat français ?
V.E. Schwab : C’est vrai, mes parents sont dans la région des Pays de la Loire ! Je passe en moyenne deux à trois mois par an en France. Sincèrement, de tous les pays où je suis publiée, la France a été celui que j’espérais et que j’attendais le plus parce que c’est la seule autre langue que je sais lire. Pour mon père aussi, c’était très important. Quand le livre s’est retrouvé traduit en français, il a pu parader devant ses amis avec un roman dans leur langue et ils ont pu soutenir le livre à leur tour.

Et puis, ça rend les choses bien plus réelles de voir mes livres sortir dans un pays où je me sens comme chez moi. Après tout, la France est comme une deuxième maison pour moi. Alors, quand j’ai découvert des lecteurs aussi réceptifs, ça a été un soulagement incroyable. C’est mon premier voyage d’affaires, et c’est aussi la première fois que je participe à une manifestation littéraire alors je me disais « et si je n’ai pas assez de lecteurs, qu’est-ce qui va se passer… »

Parce que je sais que mon travail est un peu en marge, et que c’est différent ici et surtout que la langue française est très importante. Ça représente énormément pour moi de recevoir un tel accueil en France. D’ailleurs, j’ai adoré la version française, le travail de traduction est fabuleux. C’est incroyablement authentique et beaucoup de lecteurs qui avaient déjà lu la version en anglais sont venus me dire combien la traduction était réussie. Je ne pourrais pas être plus heureuse !

Vous communiquez énormément avec vos lecteurs, en partageant votre quotidien sur les réseaux sociaux. Vous êtes entre autres très présente sur Twitter depuis de nombreuses années : pourquoi ce choix d’être aussi ouverte ?
V.E. Schwab : Je tiens à préciser que c’est avant tout par souci de transparence. Je ne me suis pas créé un personnage pour le marketing. À vrai dire, j’ai démarré très jeune dans cette industrie, j’avais 21 ans quand mon premier livre est sorti et il n’y avait aucune franchise, aucune sincérité autour de moi. Il y avait tellement peu d’auteurs qui livraient une vision véridique de l’édition, des hauts et des bas du processus créatif que j’ai décidé de le faire moi-même et de partager ça avec mes lecteurs.

Être publiée… ça vous isole, vous êtes comme sur une île déserte. Vous vous sentez très seule dans tout ce que vous ressentez, et déjà que l’écriture est un processus très solitaire, je ne voulais pas ressentir une pareille solitude. Alors j’ai commencé à parler de mes bons comme de mes mauvais jours, des épreuves, mais aussi des réussites. Et les lecteurs étaient là à chaque étape. On a partagé chaque victoire et ça, c’est magique.

Ça fait 9 ans que je suis sur la plateforme, 9 ans qu’on partage ça, et je vais continuer parce que mes lecteurs et moi, on forme une vraie communauté, et je tiens à ça, à eux. Il y a aussi tellement d’auteurs en devenir qui viennent sur mon fil me remercier de mon honnêteté ! Après tout, ce qui les différencie de moi c’est un peu de temps et un contrat de publication. Quand on écrit, on traverse exactement les mêmes épreuves au quotidien. Ce n’est pas une question de carrière, quand on se retrouve assis à écrire, on fait tous face aux mêmes démons.

Aux États-Unis, vous avez travaillé avec des booktubers, notamment pour l’écriture du recueil de nouvelles Because You Love to Hate Me. Le booktubing prend de l’ampleur en France, mais tout comme le YA, c’est encore mal considéré et leur légitimité à critiquer des livres est remise en cause. Qu’en pensez-vous en tant qu’auteur ?
V.E. Schwab : Ayant ma propre chaîne YouTube, j’ai assisté au développement de booktube aux États-Unis de bien des manières. Je pense que la popularité de ce mouvement s’est faite en réaction directe avec d’autres sites comme GoodReads, où la haine est très présente. Sur Internet, la possibilité de rester anonyme confère une certaine sécurité et beaucoup en usent et en abusent pour démonter les choses et les gens gratuitement. Booktube est arrivé pour renverser la vapeur et ramener une certaine bienveillance sur les réseaux. Les booktubers assignent leurs visages à tout ce qu’ils disent. Ils assument tout et surtout, ils ont mis un point d’honneur à parler de ce qu’ils aimaient plutôt que de perdre leur temps à dénigrer ce qu’ils n’aimaient pas. C’est un mouvement vraiment très positif.

Pour ce qui est de la légitimité, c’est un peu la même chose aux USA : on a un système de notation avec des étoiles, mais les personnes qui donnent ce genre d’avis sont souvent des professionnels d’un certain âge. Autant dire, pas tout à fait l’âge du lectorat… Je veux dire, si un homme de 35 ans encense mon livre dans sa critique c’est génial. Par contre, je ne veux pas le voir dénigrer ce que j’ai écrit. Que les aventures de jeunes adultes en devenir ne soient pas sa came, c’est bien normal. Ce n’est pas pour lui que je les ai écrites à la base. J’aimerais vraiment voir plus de retour de la part des lecteurs que je vise vraiment avec ce que j’écris, pas de la part de professionnels avec une certaine position de force, de pouvoir.

Les critiques sont encore perçues comme une voix officielle, mais ils ne délivrent pas une vérité générale. Nos livres sont pour ceux qu’ils touchent. On me demande souvent comment je me sens vis-à-vis des mauvaises critiques, mais… je m’en fiche. Si mes livres ne résonnent pas avec un lecteur, très bien, ce n’est pas grave, ils toucheront quelqu’un d’autre. Nous devrions bien plus nous concentrer sur les gens qui aiment ce que nous produisons et sur l’audience que nous visons, plutôt que de cultiver une espèce d’autorité critique comme force supérieure.

Shades of Shadows est sorti il y a à peine un mois en France dans son intégralité. Et je le précise, car ce n’a pas été le cas partout. Dans l’univers de Shades of Magic, tous les personnages sont ce qu’on l’on qualifierait de queer avec une sexualité très fluide. Il y a peu, ce choix vous a valu une censure du deuxième tome en Russie. Quelle importance a le message queer dans vos romans ?
V.E. Schwab : C’est fondamental, c’est une des forces directrices derrière l’intrigue. Je blague parfois en disant que le seul personnage vraiment hétérosexuel dans Shades of Magic, c’est le Roi Georges. Il faut bien comprendre qu’il y a toujours une dynamique de pouvoir, une hiérarchie dans les livres, et plutôt que de baser mon univers sur une dynamique de genre ou de sexualité, j’ai choisi d’en faire un univers régi par la magie. Londres Rouge est construite sur ce principe même.

C’est immensément libérateur de faire ce choix, ça m’a permis de me concentrer sur des personnages queer. Et en tant qu’auteure gay, c’était vraiment important pour moi de pouvoir le faire. Alors ça a été incroyablement frustrant d’apprendre que l’édition russe censurait un passage aussi important. Et pourtant, techniquement, ça représente à peine deux pages. Mais ce sont deux pages qui expliquaient le passé et la relation entre Rhy et Alucard, deux pages à propos de leurs identités, de l’identité tout court.

Ça peut paraître surprenant pour certains, mais j’aurais moins souffert s’ils avaient tronqué toute une partie de la véritable intrigue, même si c’était cinquante pages de l’histoire plutôt que ces deux pages-là, sur l’essence même de mes personnages. C’est tellement important pour moi que cette série puisse rendre visible et même mettre en avant cette fluidité. C’est un aspect absolument non négociable de mon texte, que je veux préserver envers et contre tout. Ce n’est pas une petite intrigue annexe, c’est un argument fondamental. L’identité, l’essence d’une personne, c’est un concept clé de la saga.
Vous n’avez pas peur qu’une telle polémique se reproduise avec d’autres de vos titres lors de leurs futures traductions, ou que cela finisse par arriver aux États-Unis comme ça a récemment été le cas avec le roman P.S. I Miss You ?
V.E. Schwab : Je pense que j’ai eu beaucoup de chance, mais ça ne m’est jamais arrivé qu’en Russie. Mais bon, d’un côté, je pense que le fait de publier chez un éditeur « pour adulte » et surtout le fait que Shades of Magic soit mon huitième roman m’ont bien protégée. Les éditeurs commencent à me connaitre et mes lecteurs ne sont plus surpris par ce genre de personnages ou de situation. J’ai toujours été relativement honnête et ouverte sur mon orientation.

Bon alors bien sur, il m’arrive encore de recevoir des tweets de lecteurs qui découvrent la série et qui me demandent « Mais pourquoi faut-il toujours rendre les choses aussi gay… » ou encore avant même de s’en rendre compte, ils postent des messages du style « J’adore vraiment cette lecture, dites-moi que ça ne va pas devenir super gay… ». Alors je réponds « Désolé de casser l’ambiance, mais tu devrais probablement t’arrêter dès maintenant ». Après tout, je n’ai pas le temps pour ça.

On en a parlé plus tôt, peu m’importe, si certains n’aiment pas mes histoires ou le fait que mes personnages soient queer, parce que pour d’autre, c’est vital. Il y en a pour qui un personnage comme Rhy est essentiel. Et je ne parle pas seulement de sa sexualité, je ne cantonne pas mes personnages à une seule caractéristique de toutes façons. En tant qu’auteur, on a le choix de faire apparaître (ou non) des personnages queer dans nos livres, mais beaucoup pensent qu’ils doivent être parfaits, sur un véritable piédestal, parfois même au point d’en perdent leur humanité. Eh bien, je ne suis pas capable d’écrire ce genre de personnages.

Je trouve ça bien plus intéressant d’explorer les tares et les défauts de l’âme humaine. C’est pour ça que je suis si heureuse de donner vie à des personnages queer, bisexuels ou même ouvertement gay. Je suis prête à prendre ce risque et à faire face aux critiques si ça me permet de créer des personnages certes imparfaits, mais authentiques et qui paraissent réels dans un monde où leur genre, leur sexualité ou encore leur race ne les définissent pas.

Ce ne sont pas les traits les plus importants de leur personnalité et ils ne sont certainement pas décisifs pour la vie qu’ils mènent et partagent.

Schwab, V.E., trad. Sarah Dali – Shades of magic T.1 – Editions Lumen – T.1 9782371021167 – 15 € | T.2 9782371021518 – 16 €

Commenter cet article

 

Shades of magic Tome 1

V. E. Schwab trad. Sarah Dali

Paru le 08/06/2017

510 pages

Lumen

15,00 €

Shades of magic Tome 2 : Shades of shadows

V. E. Schwab trad. Sarah Dali

Paru le 22/02/2018

633 pages

Lumen

16,00 €

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Des chevaliers robots : du jamais-vu l'époque du roi Arthur

LeChevalierAuDragon – Emanuele Arioli aura passé dix années de recherches pour mettre à jour l’histoire de Ségurant, le chevalier au dragon, oublié de la Table ronde. Avec le dessinateur Emiliano Tanzillo, ils publient un album reprenant cette histoire chez Seuil Jeunesse. Le scénariste commente, avec nous, des séquences choisies.

21/11/2023, 16:33

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille pour Jean Teulé

L’histoire du roi qui ne voulait pas mourir a été publié le jour anniversaire du décès de Jean Teulé. Initialement intitulée Panique à bord de Louis XI, l'oeuvre a été rebaptisée peu avant la disparition de l'auteur, un changement de titre que son éditrice, Betty Mialet, considère comme un signe prémonitoire...

18/11/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille cruel

La crudelitas, enveloppée dans les voiles sombres de la trop humanité, se déploie comme une ombre implacable sur l'âme, insufflant terreur et désespoir. Tel un spectre antique, elle murmure à travers les âges, un écho persistant des heures de furie...

11/11/2023, 10:00

ActuaLitté

(Dé)rangée, coup de coeur de novembre des Amis de la bande dessinée

Fidèles à leur habitude, les Amis de la bande dessinée ont désigné leur coup de cœur pour le mois de novembre. Fondé par Adrien Laurent, ce groupe monté sur Facebook compte près de 122.000 abonnés. Gloire donc à Manon Henaux et Greg Blondin, pour le tome 1 de leur album (Dé)rangée.

08/11/2023, 10:20

ActuaLitté

Des lions, une taverne, un dragon : un chevalier a chamboulé le monde médiéval

LeChevalierAuDragon – Emanuele Arioli aura passé dix années de recherches pour mettre à jour l’histoire de Ségurant, le chevalier au dragon, oublié de la Table ronde. Avec le dessinateur Emiliano Tanzillo, ils publient un album reprenant cette histoire chez Seuil Jeunesse. Le scénariste commente sur Instagram, des séquences choisies, que nous republions ici.

08/11/2023, 09:41

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille visionnaire

Friedrich Nietzsche, Arthur Rimbaud, Robert Desnos, William S. Burroughs...  Les visionnaires ont cette capacité rare de voir au-delà de l'horizon du donné, anticipant les nécessités de demain là où d'autres ne voient que la routine du quotidien.

04/11/2023, 10:30

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille zinzin

Jack Kerouac, Pierre Goldman, Ettore Sottsass ou Delfeil de Ton, ils n'auraient pas fait tout ça s'ils n'étaient pas un petit peu chtarbés... Cette déraison est souvent le berceau de la création, car c'est dans l'abandon des conventions que l'esprit trouve sa liberté la plus authentique.

28/10/2023, 10:00

ActuaLitté

Ségurant : Un dragon, j'ai vu un dragon... et son chevalier... (2/2)

Lechevalieraudragon – Le chercheur Emanuele Arioli, associé à l'illustrateur Emiliano Tanzillo, vient de lancer chez Dargaud un ouvrage graphique au scénario envoûtant. Pendant près d'une décennie, cet expert en littérature et langage du Moyen Âge de l'université polytechnique des Hauts-de-France a sillonné les archives internationales pour redécouvrir le récit perdu de Ségurant, le preux face au dragon... 

23/10/2023, 12:57

ActuaLitté

Un dragon, j'ai vu un dragon... et son chevalier : Ségurant

Lechevalieraudragon – L’universitaire Emanuele Arioli et le dessinateur italien Emiliano Tanzillo ont publié chez Dargaud une bande dessinée à l’histoire fantastique. Durant une dizaine d’années, le maître de conférence en langue et littérature médiévale à l’université polytechnique des Hauts-de-France a parcouru les bibliothèques du monde pour reconstituer l’histoire oubliée de Ségurant, le chevalier au dragon…

16/10/2023, 15:54

ActuaLitté

Les amis de la BD inaugurent leur coup de coeur mensuel

Fondé par Adrien Laurent, les Amis de la BD rassemblent une équipe de passionnés. Ensemble, ils partagent et informent, via Facebook et le site internet, une communauté de plus de 117.000 personnes à ce jour. Ce mois-ci, ils mettent les projecteurs sur la BD Les vies de Charlie, le coup de coeur d’Octobre.

12/10/2023, 10:53

ActuaLitté

#ActuaLittéaime : un mille-feuille chevaleresque

Du lourd avec un récit inédit de la littérature médiévale arthurienne : Ségurant, le chevalier au dragon. En parallèle, il faut dire un dernier au revoir à Mattéo, héros de la saga historique de la première moitié du XXe siècle... Mais le repos du guerrier est mérité ! Elsa Deck Marsault examine de près l'engagement militant, entre volonté de justice sociale et abolitionnisme pénal, et approches punitives pour traiter les conflits internes...

07/10/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille dévorant

Le soleil dévorant de l'Algérie dardait ses rayons ardents, embrasant le paysage et les crânes de la lumière implacable d'un poète assassiné. L'homme gêné est lui esseulé, jusqu'à sa rencontre avec la nouvelle voisine. Son quotidien désoeuvré est à présent rempli de vie, de pensées dévorantes et...de doutes. 

 

30/09/2023, 10:05

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille artiste

En artiste, le peintre et sculpteur italien Amedeo Modigliani a su capturer l'essence de la mélancolie dans ses portraits allongés et ses nus. L'assassinat peut également être considéré comme un des beaux-arts, surtout quand la féminité rencontre le crime. Et quelle résistance, acte premier de toute oeuvre essentielle, quand des travailleurs sans-papiers employés par l’entreprise Chronopost d’Alfortville, ont mené une grève victorieuse de plusieurs mois.

23/09/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille sanguinaire

Purges, famines orchestrées ou camps de travail forcé, le communisme soviétique de Staline et cie n'était pas de la rigolade. La Guerre de Sécession non plus, même par les yeux d'un poète... Et quand un conflit religieux interplanétaire dévaste la galaxie, quatre divinités établissent un nouvel empire : dictature violente et répressive, à la Lavrenti Beria.

16/09/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéaime : un mille-feuille idéal

Au cœur des banlieues françaises, Les conditions idéales de Mokhtar Amoudi suit Skander, un jeune homme déchiré entre les attentes de la société liées à ses origines et son rêve de devenir avocat : le combat des jeunes face au déterminisme social, avec une plume touchante et éclairée par l'amour de la littérature.

09/09/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille fantomatique

« Vouloir mourir ou ne pas vouloir mourir... Il n'y a que les vivants qui ont ces soucis. Les fantômes ne se posent pas de questions. Ils sont déjà morts. Profite d'être en vie pour faire des choses que seuls les vivants peuvent faire. »

02/09/2023, 09:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille bagarreur

Un mineur (qui descend à la mine) et boxeur dans le nord du Chili, entre misère, foi et machisme, un compositeur-théoricien-malin-génial, ou Maximillienne qui débarque à Paris en autostop pour vivre de la bande dessinée, trois bagarreurs chacun dans leur secteur.

26/08/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille marin

 « Il y a la mer et qui peut l’épuiser ? », se demandait Sylvain Tesson, peut-être les candidats de téléréalité à force de conversations creuses comme la terre de Joseph Altairac ? Les plages de Lisbonne, quel bonheur des derniers jours, qui certainement se finit alors qu’août se ferme doucement, en même temps que Paris Plage... Le soir, la capitale portugaise dissimule ces histoires de vengeance…

19/08/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille feuille réputé

Avec Alain Damasio, la mémoire est comme du verre fin, si facile à fissurer sous la pression du temps... Pour James Ellroy, face aux tumultes de la vie, elle est semblable à une plume emportée par le vent... Avec Philip K. Dick, les souvenirs se mélangent, disparaissent, se transforment, à cause des clés de la perception...

12/08/2023, 10:00

ActuaLitté

“Histoires, poèmes, recettes...” : TikTok s'essaie aux textes

Présentant une innovation qui lui permet de lorgner vers Instagram et Facebook, le réseau social chinois TikTok peut désormais accueillir des textes jusqu'à 1000 caractères. Ces écrits pourront être affichés sans photo ni vidéo, ce qui peut, de prime abord, étonner pour un réseau social tourné vers l'image.

31/07/2023, 15:30

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille hardi

C’est un 28 juillet 1794, pardon un 10 thermidor an II que Robespierre perdit la tête. Depuis personne n’est tombé d’accord sur ce qu’était cet homme, mais une chose est certaine, il était hardi !

29/07/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille fragile

La fragilité d'une révolution réside dans l'équilibre précaire entre une aspiration au changement et la nécessité de maintenir, au minimum, une cohésion sociale. Ce corps, qui intègre le multiple, se fracture toujours dans les périodes de guerre. Et que dire de la civilisation, cette dynamique de la complexité, délicate comme les gestes d'une ballerine, et exigeante comme la poigne d'un corset...

23/07/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille insulaire

Une île volcanique entre l'Italie et la Tunisie : « Enfermée par la mer dans la très profonde solitude de la Méditerranée, celle-ci a un regard vertical : depuis la terre arrachée avec les ongles au volcan, cultivée avec peine et selon un ordre presque métaphysique, droit jusqu’au ciel qui dans les nuits limpides, montre les cultures serrées, intensives,de ses constellations. Peut-être est-il aussi la métaphore de la condition humaine. »

08/07/2023, 10:35

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille tempétueux

La tempête de Mario Neri est un beau paysage dans lequel la détresse est affective. Chez Jean Eustache, l'ouragan est soit sourd, soit volubile, caché derrière un flot de paroles. Tyst veut en sortir de l'orage : « Me perdre dans un autre monde. Si cet autre monde doit être de ma fabrication, la démence vaut mieux que de coûteux psychotropes. »

01/07/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille déroutant

Marcin Kania est sans doute un assassin... Un matin, le visage tuméfié, il se rend à son groupe de discussion tourné vers la sortie de la dépendance. Il n’avait pas bu depuis quasi deux ans... Déroutant, mais pas moins que la dégaine de Taj et ses aventures intersidérantes. Sorte de Pierre Richard extraterrestre et immémorial, il cumule les ennuis comme d’autres les collections de papillons.

24/06/2023, 09:00

ActuaLitté

Jack Kirby, condamné à rester dans l'ombre de Stan Lee ?

Ce vendredi 16 juin sortait sur la plateforme de streaming Disney+, un documentaire sobrement intitulé Stan Lee. Ce dernier retrace la vie et la carrière de celui que l’on considère comme le père fondateur de l’écurie Marvel. Cependant, cette production en oublie un autre acteur essentiel dans la naissance de cette immense industrie : Jack Kirby. Sa descendance a d’ailleurs pris soin de remettre les points sur les i...

20/06/2023, 09:43

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille chocolaté

Il y a la femme chocolat d'Olivia Ruiz et le jeudi saveur chocolat de Michiko Aoyama. Nous voilà transportés dans le petit café Marble de Tokyo auprès de ses fidèles visiteurs. Dissimulées au fond d’une ruelle, les trois tables menues de bois brutes suffisent à accueillir tout un véritable écosystème. Mme Cacao y vient chaque semaine pour rédiger une longue lettre en anglais…

17/06/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille combatif

Combative, il aura fallu que Rose Valland le soit à la recherche des milliers d'œuvres d’art spoliés. La linguistique serait-elle un combat ? Quand il s'agit de remettre en question les clichés déclinistes proférés à propos de la langue française par des incompétents, visiblement. C'est enfin la lutte en commun quand des femmes mettent au jour le comportement d'un ancien roi du Paf : PPDA...

10/06/2023, 10:00

ActuaLitté

Oxfam VS J.K. Rowling : transphobie or not to be 

Organisation internationale à but non lucratif, Oxfam International est aujourd’hui dans la tourmente. Dans le cadre de leur campagne du mois des fiertés « Protect the Pride », l’organisme a fait un faux pas qu’Internet n’est pas prêt de lui pardonner. Une courte vidéo, postée sur leur compte Twitter, montrait un personnage en colère ressemblant à J.K. Rowling portant un badge TERF…

07/06/2023, 18:09

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille révolutionnaire

On est en 1792, et Célénie est une jeune fille de la noblesse traquée. Au cours d’un trajet en voiture, sa mère est tuée par des sans-culottes... C'est la Révolution ! Ici, elle est violente, chez Martine Delerm, elle est plus intérieure, mais non moins puissante : il s'agit de devenir soi, enfin presque...

03/06/2023, 10:00

ActuaLitté

Livres et créateurs à l'honneur : TikTok lance ses Book Awards

On ne présente plus le réseau social TikTok et son mot-dièse #BookTok. Dans la continuité du succès autoproclamé, la plateforme se lance dans l’aventure des prix littéraires pour le Royaume-Uni et l’Irlande. De quoi mettre encore plus en avant les titres, auteurs, contenus et créateurs de la communauté.

23/05/2023, 11:54

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille féminin

Cette semaine, quatre filles et femmes : Astra l'imprévisible, passée de petite fille manipulatrice et manipulée à femme bienveillante et indépendante, pour le meilleur et pour le pire... Mais aussi Elsa, ancienne révolutionnaire désormais considérée comme une terroriste...

20/05/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille cinéphile

Le festival de Cannes cuvée 2023 s’en vient, et il n’est plus nécessaire de rappeler en quoi la littérature est une des grandes sources du 7e art. En France, le plus virtuose d’entre tous fut peut-être Jean-Luc Godard. Il nous a quittés en septembre dernier, mais il vit encore par l’entremise du crayon de Philippe Dupuy. Avec le réalisateur d'Une femme est une femme, il est toujours question de langage, et de cinéma.

13/05/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille de souvenirs

La mémoire d’hier, d’une famille, d’une nation, comme Jordan Mechner qui raconte trois exils : le sien, celui de son père de l’Autriche juste avant l’Anschluss, et du grand-père, chassé durant la guerre de 14... Sakura, 8 ans, se souvient de sa mère disparue trois ans plus tôt. Avec sa grand-mère maternelle, le temps d’un printemps, elle en apprend plus sur ses aînés, entre douceur et douleur.

06/05/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille pour fêter le travail bien fait

Au fil de la semaine, les journalistes de la rédaction effeuille la marguerite et les ouvrages reçus, proposant sur leurs comptes sociaux des lectures du moment. Chaque samedi (même si c'est un dimanche aujourd'hui), ces propositions de lectures, garanties sans engagement, sont proposées dans nos colonnes, dans une chronique bien particulière : #ActuaLittéAime. Ne nous privons pas des bonnes choses.

30/04/2023, 16:22

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille électrique

Pas de cybernétique sans très grosses têtes, sans électricité non plus... Au musée d’Orsay, pas besoin de câble et de prise pour animer un tableau, suffit de le regarder longtemps... Mais quand les fusibles sautent là-haut, psychose, paranoïa, TOC ? Ou est-ce que le N. de Stephen King aurait malencontreusement ouvert le portail d’un autre univers...

22/04/2023, 10:00

Autres articles de la rubrique Médias

ActuaLitté

FLAASH, la nouvelle revue de la science fiction d'anticipation

La nouvelle publication trimestrielle papier « d’anticipation où la réalité rejoint la fiction », FLAASH, sort son premier numéro le 6 décembre prochaine. Ce numéro inaugural se penchera sur la surveillance de masse, l'IA dans le milieu du show-business, les tendances futures de l'alimentation, des recommandations culturelles, des astuces techniques pour échapper à la surveillance des GAFAM, ainsi que des explorations dans le domaine de l'art numérique, la dystopie architecturale et l'influence du cyberpunk sur les contre-cultures.

01/12/2023, 17:58

ActuaLitté

Un doc à soi : Virginia Woolf à l'honneur, sur France 5

Dans la série Les docs de La grande librairie, voici l'épisode 3, entièrement consacré à Virginia Woolf (1882-1941), grande dame des lettres britanniques. Célèbre pour son roman Mrs Dalloway et son essai Une chambre à soi, elle reste emblématique de l’émancipation féminine au XXe siècle, par la littérature notamment.

01/12/2023, 14:55

ActuaLitté

Cette semaine sur France Culture, J.C Oates, Hitler et le japon médiéval

Une nouvelle semaine de programmation littéraire sur France Culture, avec des romans, des essais, des mangas, de la poésie, et du livre jeunesse, à l'occasion de l'ouverture du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil... 

28/11/2023, 10:56

ActuaLitté

La Grande Librairie explore l'art de vivre à la française

Y a-t-il encore un art de vivre à la française ? Cette semaine, La Grande Librairie fait la part belle aux bons vivants. Dans un monde d’urgence et de plus en plus angoissant, cinq écrivains font le pari du temps, du goût et d’une certaine idée de l’élégance. Tout le reste est littérature !

27/11/2023, 12:18

ActuaLitté

Jeunesse : France Télé cumule les adaptations et animations

France Télévisions pense à la jeunesse, et encore plus à l'approche du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil (du 29 novembre au 4 décembre prochain). Le groupe annonce plusieurs adaptations, dont celles de Tobie Lolness, basée sur les romans à succès de Timothée de Fombelle et François Place, et de Sam et Julia, d'après les livres de Karina Schaapman.

23/11/2023, 12:26

ActuaLitté

C'est la base pass pass le relais entre poésie classique et rappeurs

Proposée sur la plateforme Lumni.fr, l'émission C'est la base fait interpréter des poèmes Victor Hugo, Joachim du Bellay, Pierre de Ronsard, Louise Labé ou encore Charles Baudelaire par des rappeurs émergents ou confirmés. Une performance accompagnée par une présentation et analyse d'Athéna Sol, professeure de français et créatrice de contenus.

23/11/2023, 09:10

ActuaLitté

Le Petit Prince : histoire d'un astéroïde devenu étoile

À l'occasion du 80e anniversaire de la publication du Petit Prince, un documentaire intitulé "Le Petit Prince, naissance d'une étoile" a été réalisé pour célébrer ce chef-d’œuvre intemporel d’Antoine de Saint-Exupéry. Réalisé par Vincent Nguyen, il explore la genèse de cette œuvre emblématique. Le scénario a été co-écrit par Jean-Louis Milesi et Vincent Nguyen, avec une adaptation et des dialogues également signés par Jean-Louis Milesi. 

22/11/2023, 16:33

ActuaLitté

France 5 : un documentaire sur le phénomène manga en France

Des musiques aux écrans, qui touchent aussi bien les jeunes que les quinquagénaires, les mangas et animés japonais sont désormais omniprésents. Ce qui était autrefois considéré comme des « japonaiseries » est aujourd'hui essentiel dans notre culture. Pour la première fois, des passionnés dévoilent comment ce changement s'est opéré : c'est la révolution mangas. À retrouver le 15 décembre sur France 5.

22/11/2023, 11:40

ActuaLitté

Les Blessures du silence : France Télévisions adapte un roman sur l'emprise conjugale

France Télévisions annonce le début du tournage d'un téléfilm adapté du livre de Natacha Calestrémé, Les Blessures du silence, publié par les éditions Albin Michel en 2018.

21/11/2023, 11:59

ActuaLitté

France Inter : La Librairie Francophone gagne encore en audience

La Librairie Francophone réalise une performance remarquable en attirant 100.000 nouveaux auditeurs en un an, une croissance impressionnante malgré la tendance générale de baisse d'audience dans le secteur de la radio. Un mouvement qui se retrouve d'ailleurs plus globalement pour France Inter. C'est fête, à la Maison de la Radio.

20/11/2023, 18:31

ActuaLitté

Vers l'infini et au-delà : La Grande Librairie traverse temps et espace

Pourquoi les sciences nous émerveillent-elles ? Cette semaine La Grande Librairie se pique de mystères et de poésie. Six écrivains, dont un astronaute, nous embarquent dans un voyage à travers l’espace et le temps, nous éclairent sur demain comme sur hier et nous invitent à regarder le ciel autrement !

20/11/2023, 18:10

ActuaLitté

Enjoy !, une série adaptée de Tous complices ! de Benoit Marchisio

Paru en février 2021 aux éditions Les Arènes, Tous complices !, de Benoit Marchisio, confrontait l'uberisation dans ce qu'elle a de plus pernicieux pour les travailleurs... Son ouvrage devient une série, prochainement diffusée par France TV Slash.

20/11/2023, 16:38

ActuaLitté

Jean-Claude Mourlevat, Aleksandar Hemon et Vincent Platini sur France Culture

Dans ses grilles de programme, France Culture accorde une bonne place à la littérature. Cette semaine encore, du 20 au 26 novembre, la radio publique propose de découvrir des oeuvres et ceux et celles qui les font, de la littérature canadienne à la bande dessinée américaine, en croisant un philosophe italien...

20/11/2023, 11:17

ActuaLitté

Signalements : le livre de Karine et Laurence Brunet-Jambu sur France 2

France 2 annonce le tournage d'une adaptation du livre de Karine et Laurence Brunet-Jambu, Signalements — Infanticide, pédophilie, maltraitance, tous complices, paru en 2019 aux éditions Ring. Le récit d'une histoire vraie, le combat d'une femme pour sauver sa nièce de la violence et des agressions...

17/11/2023, 10:33

ActuaLitté

Au bonheur des livres : la littérature de Frédéric Beigbeder (de A à Z)

Cette semaine dans l’émission « Au bonheur des livres », Guillaume Durand reçoit Frédéric Beigbeder pour feuilleter avec lui le Dictionnaire amoureux des écrivains français d’aujourd’hui, que l’écrivain publie aux éditions Plon.

15/11/2023, 15:00

ActuaLitté

De Neige Sinno à Romain Gary, la semaine de France Culture

Un débat sur le dernier essai de Judith Butler, des entretiens avec Dominique Barbéris et Neige Sinno ou encore une émission dédiée à Romain Gary... Ci-dessous le programme de la semaine de France Culture.

14/11/2023, 17:18

ActuaLitté

Dead boys detectives : Neil Gaiman de retour sur Netflix

L'agence des « Dead boys detectives » apparait dans le volume 25 de Sandman, écrit par Neil Gaiman et illustré par Matt Wagner au début des années 90. Elle se compose des fantomes de deux jeunes hommes décédés, restés sur terre pour enquêter sur les phénomènes surnaturels.

14/11/2023, 16:16

ActuaLitté

Aveugle, sévère, intègre : La Grande Librairie appelle la Justice à la barre

Jusqu’àquel point la justice est-elle notre alliée ? À l’heure où l’on demande de plus en plus justice, et où, parallèlement, se multiplient les doutes quant au droit, au système ou à l’institution judiciaire, La Grande Librairie célèbre cette semaine l’esprit de justice. Cinq écrivains, avocats et romanciers, témoignent, s’interrogent et plaident pour une justice plus humaine.

 

13/11/2023, 09:50

ActuaLitté

Antoine de Meaux rouvre l'affaire gelée Jeanne d'Arc

Journaliste, réalisateur et auteur, Antoine de Meaux se penche, pour un documentaire, sur le procès et de la condamnation de Jeanne d'Arc – un véritable cold case de près de six siècle. Croisant la fiction, cette production en animation 3D sera prochainement diffusée par France 2.

13/11/2023, 09:10

ActuaLitté

Jean Dujardin minuscule chez Richard Matheson

Jean Dujardin sera à l'affiche d'un nouveau film dirigé par Jan Kounen. Après 99 francs, les deux hommes s'attaquent à une nouvelle adaptation de roman avec L'homme qui rétrécit, de Richard Matheson.

10/11/2023, 17:44

ActuaLitté

Bientôt un biopic sur Elon Musk, tiré du livre de Walter Isaacson

La très respectée société de production et de distribution A24, à l'origine de films comme Moonlight, Hérédité, Aftersun, de la série Euphoria, ou encore du prochain Sofia Coppola, Priscilla, développe en ce moment un biopic sur un certain Elon Musk... Le scénario sera façonné à partir de la biographie autorisée du provocateur milliardaire de 52 ans, signée Walter Isaacson.

10/11/2023, 15:41

ActuaLitté

Arte ressuscite Orlando, le personnage transgenre de Virginia Woolf

Inspiré par le roman Orlando de Virginia Woolf, qui met en scène la vie d'un personnage androgyne sur plus de quatre siècles, le documentaire Orlando, ma biographie politique du philosophe Paul B. Preciado a gagné quatre prix à la Berlinale 2023. Il sera diffusé sur Arte le mercredi 6 décembre 2023 à 23h00, et sur Arte.tv du 30 novembre 2023 au 4 mars 2024. Une coproduction Arte France, Les Films du Poisson et 24images.

09/11/2023, 11:50

ActuaLitté

Les espions de la terreur, de la réalité à la fiction

Paru en 2018, Les espions de la terreur (HarperCollins), enquête de Matthieu Suc consacrée aux services secrets de l’État islamique, devient une fiction, sous la forme d’une mini-série créée par Franck Philippon, en quatre épisodes. Les deux premiers ouvriront le festival Marseille Séries Stories, le 16 novembre prochain.

08/11/2023, 12:46

ActuaLitté

Avec Les Cigares du pharaon, Tintin débarque sur PlayStation 4 et Xbox One

Fruit d'une collaboration entre Tintinimaginatio et Microids, et conçu par Pendulo Studios, un studio espagnol pionnier dans les jeux d'aventure depuis trois décennies, Tintin Reporter – Les Cigares du Pharaon sera lancé fin novembre 2023 sur PlayStation 4 (versions physique et numérique) et Xbox One (version numérique). La version pour Nintendo Switch sera quant à elle lancée en 2024.

07/11/2023, 11:32

ActuaLitté

Vera Stanhope de retour sur France Tv pour une 12e saison

Inspirées par les romans policiers d'Ann Cleeves, Les enquêtes de Vera reviennent sur France 3 pour une 12e saison. 4 épisodes de 90 minutes seront disponibles à partir du 26 novembre.

07/11/2023, 11:30

ActuaLitté

Marvel Studios inaugure Spotlight : le changement dans la continuité ?

Avec sa saga Avengers, déployée dans les années 2010, Marvel Studios a imposé un nouveau standard hollywoodien : celui de l'univers partagé et d'une « continuité » entre des dizaines de films, voire de séries. Un modèle qui connait un essoufflement certain, perceptible à travers plusieurs échecs au box-office. L'inauguration de « Spotlight », un label au sein de la filiale de Disney, annonce des productions détachées de cette continuité de plus en plus lourde...

07/11/2023, 10:54

ActuaLitté

La Grande Librairie : comment se réconcilier les uns les autres ?

Que faire de l’Autre ? Comment composer avec la colère, la méfiance, la peur ou même la haine ? Cette semaine, la Grande Librairie orchestre une rencontre inédite entre Leïla Slimani et Joann Sfar. Et donne la parole à Edgar Morin, Dominique Barbéris, Alain Mabanckou et Louise Erdrich, qui font depuis toujours le pari du lien et de la transmission. Ce sera l’occasion de redonner leur place à la nuance et à la complexité, dans un monde où tout semble vouloir nous diviser. 

06/11/2023, 08:44

ActuaLitté

Avec Agatha Christie, aucun meurtre n'est facile

La BBC a dévoilé les premières images de Murder is Easy, une adaptation du livre d'Agatha Christie, co-produite par Mammoth Screen et Agatha Christie Limited, en partenariat avec BritBox International. La série sera prochainement diffusée, au Royaume-Uni, sur BBC One et BBC iPlayer.

03/11/2023, 13:07

ActuaLitté

Baffez-les tous : la châtaigne, une spécialité gauloise

Astérix, Obélix et les habitants sont dérangés par l'arrivée soudaine de Goudurix, sollicitant du secours. Il annonce que son père, Océanonix, est accusé à tort d'un larcin. L'Aquila de Lutetia, symbole doré des Romains, a disparu, et un innocent est incarcéré. Astérix s'engage à élucider ce mystère et conseille à Goudurix de demeurer à l'abri. Les deux combattants gaulois partent pour Lutèce, cherchant des éclaircissements auprès d'un informateur...

02/11/2023, 18:14

ActuaLitté

Au bonheur des livres, ou passer le temps en faisant l'amour (presque)

Comme chaque semaine dans l’émission « Au bonheur des livres », Guillaume Durand reçoit deux romanciers qui, ce 3 novembre, nous inviteront à questionner l’amour et le temps qui passe…

02/11/2023, 16:34

ActuaLitté

France TV annonce L'Attaque des Titans, dès le 2 novembre

L'Attaque des Titans, manga au succès colossal, a valu à son auteur, Hajime Isayama, un prix spécial lors du Festival de la BD d'Angoulême, en début d'année. Rapidement adapté en série animée, le titre a aussi vu son récit condensé en plusieurs films d'animation, que France TV rend disponibles à compter du 2 novembre.

31/10/2023, 13:48

ActuaLitté

La littérature sous tous ses profils, cette semaine sur France Culture

Le programme littéraire de France Culture pour la semaine du 30 octobre au 5 novembre. De la BD avec Benoît Peeters, de la poésie avec Raul Ruiz, Panayotis Pascot dans le Book Club et bien d'autres choses encore...

30/10/2023, 11:51

ActuaLitté

Ma 6-T à la TV : journée spéciale à Villers-Cotterêts, sur France 2

Ce lundi sera inaugurée la Cité internationale de la langue française au château de Villers-Cotterêts. France Télévisions organise pour l'occasion une journée spéciale sur ses antennes, avec deux émissions en direct, ainsi qu'un documentaire sur la rénovation du chateau qui accueille aujourd'hui la francophonie.

30/10/2023, 11:29

ActuaLitté

Qu'on l'aime ou la haïsse, toute la famille est invitée à la Grande Librairie

Cette semaine, La Grande Librairie interroge le lien familial — qu'on le subisse ou qu'on s'y réfugie, qu'on s’en accommode, qu'on l’invente ou qu'on le réinvente tout au long de notre vie. Comment réussir à « faire famille » aujourd'hui ?

30/10/2023, 11:18

ActuaLitté

Dans les coulisses du Goncourt : enquête sur les secrets du prix

#PrixAutomne23 - Depuis sa création en 1903, le Prix Goncourt s'est imposé comme la plus prestigieuse récompense littéraire française. Chaque année, il couronne un roman d'expression française, offrant à son auteur une reconnaissance instantanée et, souvent, un succès commercial. Mais comme toute institution de renom, le Goncourt a aussi connu son lot de controverses.

28/10/2023, 14:56

ActuaLitté

Paul McCartney sur un petit nuage : son livre adapté par Gaumont

Paru en 2005 aux éditions Faber and Faber, le premier livre pour enfants de Paul McCartney, High in the Clouds, attend depuis un petit moment son adaptation en film d'animation. Un projet remontant à 2013 n'a rien donné, avant une récupération par Netflix et Gaumont. Finalement, ce dernier prendra en charge la production, dont la sortie est prévue en 2026. 

27/10/2023, 11:01