#Librairie

Manuscrit Story #10 (épilogue) : Comment j'ai renoncé à chercher un éditeur

Voilà trois ans et demi, Marc Varence contactait la rédaction de ActuaLitté pour proposer une forme de reportage, ironiquement intitulé Manuscrit Story. Il s’agissait de découvrir la trépidante existence qui part du livre, fraîchement écrit, à son arrivée en maison d’édition… “Comment j’ai cherché un éditeur”, sous-titre de cette saga en 10 tomes, prend fin aujourd’hui. Avec un choix pour le moins radical.

Le 04/06/2019 à 08:42 par Auteur invité

28 Réactions |

Publié le :

04/06/2019 à 08:42

Auteur invité

28

Commentaires

linkedin mail print
ActuaLitté

« Le grand public n’a aucune idée du parcours du combattant que représente la recherche d’une maison d’édition. Même pour un auteur disposant de certaines références, c’est la phase qui peut s’avérer la plus frustrante, la plus ingrate », expliquait Marc Varence le 10 février 2016, en entamant ses démarches. 

Voici sa conclusion.

The ReflexMan, CC BY ND 2.0

Trois années, très exactement, depuis la naissance de ce premier volume.Trois longues années… dont près de deux rangé au fond d’un tiroir, comme le bon vin élevé en fût de chêne. Que de modifications, d’aménagements, d’améliorations, de lectures pour enfin dévoiler au public cette contre-utopie qui laisse entrevoir une suite menée tambour battant.

La question que je me pose est la suivante : “Faut-il reprendre tout à zéro ? Faut-il réimprimer une vingtaine de manuscrits et les déposer une fois de plus chez les éditeurs ?

Non.

Le produit est fini, sans leur aide. Lorsque le manuscrit était à l’état de “brouillon”, aucun de ces professionnels “éclairés” n’a décelé le potentiel de l’ouvrage. Aucun de ces Parisiens n’a cru bon de “creuser” plus avant, de s’intéresser au pitch. On préfère encenser un détenteur de prix Goncourt aux propos vulgaires et aux cheveux filasse, façon spaghettis trop cuits, qui aurait soi-disant imaginé la pseudo-révolution des Gilets jaunes avant que celle-ci ne décore les monuments parisiens. On préfère publier du connu, du déjà cuisiné à toutes les sauces ou du sordide consommé, digéré. Il est évidemment plus facile d’en estimer les tirages… et les recettes.

En acceptant de se prêter au jeu du candidat, du sous-fifre, l’auteur rampe littéralement aux pieds des éditeurs, des diffuseurs et des libraires. Sans tous ces maillons de la chaîne du livre, rien n’est possible, rien n’est envisageable.

Et pourtant…

Si l’on décortique le prix d’un ouvrage broché en grand format, il faut débourser entre 18 et 25,00 euros, voire plus encore. Ce tarif s’explique par les nombreux intermédiaires qui doivent se nourrir au passage, ne laissant à l’auteur que les miettes. Et encore, quand l’éditeur daigne régler ses auteurs, ce qui n’est pas forcément toujours le cas. Le comble, c’est qu’avec autant d’intermédiaires, aucun n’y trouve vraiment son compte, excepté le transporteur qui rafle la mise à l’aller et bien souvent... au retour.

Voilà pourquoi, après mûre réflexion, je me tourne vers le géant amazonien. Même si cela sous-entend que l’auteur est livré à lui-même, qu’il doit s’occuper de la mise en pages, de la couverture, de la promotion, de l’organisation de dédicaces, de présences en salons et festivals, sans oublier la revente éventuelle de droits. Les chances de succès sont bien évidemment limitées, mais le sont-elles moins en voyant son titre figurer dans le catalogue d’une maison d’édition ? Rien n’est moins sûr. 

Mes propos sont durs et quand certains libraires pleurent en rejetant la faute sur le géant de Seattle, je me dis qu’ils ont loupé le coche, car ce sont eux les mieux placés pour aider les auteurs auto-publiés. Les éditeurs traditionnels passent aussi à côté d’occasions... Bien sûr, il existe encore des éditeurs et des libraires passionnés qui font un boulot exceptionnel, mais j’ai l’impression que certains renoncent, épuisés, quand d’autres finissent par rejoindre les mastodontes pour enfin couler des jours plus sereins.

L’idéal serait peut-être de revenir au circuit court, à l’instar de l’agriculture qui voit le producteur écouler de plus en plus ses fruits et légumes directement auprès du consommateur. Aujourd’hui, l’auteur a presque peur de franchir les portes d’une librairie. Neuf fois sur dix, il en ressort désappointé.

Amazon a eu du génie en se substituant au libraire, à l’éditeur, à l’imprimeur, au transporteur et au banquier. On peut fustiger cette multinationale — à raison —, force est de reconnaître que leur pouvoir de séduction est de plus en plus important. L’auteur peut contrôler ses ventes en temps réel, faire imprimer des ouvrages à prix coûtant, tout en n’étant pas obligé de patienter des plombes pour obtenir satisfaction.

Voilà, le dernier épisode de “Manuscrit Story” s’achèvera sur une note positive, car Le premier volume de la série DYSTOPIA, intitulé “Le Polygone” est en vente sur Amazon.

Cette contre-utopie — ou dystopie — dénonce les dérives de notre société de consommation, et les immenses défis qu’il nous faut absolument prendre à bras le corps, sous peine de connaître la réalité décrite dans ce roman...

Bonne lecture et d’avance, mille mercis pour votre soutien...

Marc Varence

28 Commentaires

 

Nicolas (Liseuses.net)

04/06/2019 à 09:13

Bravo pour ce reportage. Je pense que la note de fin est globalement positive. Le livre sort et il va pouvoir être lu, apprécié ou non, mais il va trouver son public d'une manière ou d'une autre.

J'ai noté qu'il n'était pas disponible en version numérique, ce que je trouve dommage - cela pourrait favoriser les achats impulsifs. Par contre, bravo pour le petit prix et les illustrations réalisées avec goût :-)

Enfin, n'oubliez pas que vous pouvez faire la promotion de votre livre via des publicités (les auteurs américains sont spécialisés sur ce sujet, donc je vous laisse fouiller sur le forum US) et qu'il y a beaucoup d'auteurs qui ont commencé sur Amazon avant de se retrouver chez un grand éditeur.

On peut même penser que "Manuscrit story" ne fait que commencer ;-)

JC Heckers

04/06/2019 à 12:01

Bien d'accord que l'absence de version numérique, c'est dommage. (En plus c'est vraiment pas dur à faire, et à bien faire.) Tant qu'à profiter d'Amazon, autant en profiter jusqu'au bout (et ceux qui n'ont plus de place pour ranger les bouquins seraient ravis).

Marc Varence

04/06/2019 à 14:14

Si si, la version numérique est en ligne, au prix de 2,99 € !!!

JC Heckers

04/06/2019 à 09:49

Tiens, encore un qui n'est pas au courant qu'il y a d'autres plateformes qu'Amazon... (Ou qui fait comme si elles n'existaient pas.)

Ensuite, à part Bragelonne et Mnemos, pour de la dystopie, il eût fallu aller voir chez d'autres éditeurs des littératures de l'Imaginaire. Il n'en manque pas, même s'ils sont submergés de manuscrits et que le délai de réponse peut être de l'ordre du siècle. (Au fait, pour Bragelonne, vu la proportion de traductions publiées et la très maigre part de francophones, ben, disons, faut pas rêver, quoi...) En tout cas, proposer une dystopie à des éditeurs qui n'en publient pas, on se demandera si c'était une bonne idée.

Marc Varence

04/06/2019 à 10:00

Hahaha... Oui, je suis au courant. Il y a aussi d'autres moteurs de recherche que Google... et, oh, bizarre, quel est le premier réflexe de la grande majorité des gens ?

Pour la recherche d'éditeurs, j'ai ciblé les grosses maisons capables d'avoir une grande diffusion, ce qui n'est malheureusement pas le cas des plus petites structures... dont celles qui publient des dystopies...

JC Heckers

04/06/2019 à 10:29

J'ai parfois la taquinerie mesquine. Le réflexe, bon, il est un peu pavlovien. On a quand même été bien dressés. En conséquence, on ne peut plus (sauf à souffrir de masochisme exacerbé) se passer d'Amazon quand on opte pour l'autoédition, mais on peut toujours choisir une plateforme qui vend chez eux mais pas que (sauf qu'on y gagnera deux fois moins puisqu'on aura décliné l'offre généreuse liée à l'exclusivité). Et certaines permettent d'être facilement (c'est vite dit, faut convaincre les tenanciers) de se retrouver en librairie, alors que la machine à Bezos est prévue pour rester en circuit fermé. Bon, bref.

Il y a de toute façon un souci (oh, léger...) avec l'Imaginaire en général, c'est que si on cherche une large diffusion on risque fort de voir ses espoirs éditoriaux se réduire comme peau de chagrin. Et de toute façon si on fait chavirer un comité de lecture on se récoltera quand même du 8 ou 10% (là je rêve) de droits d'auteurs, donc mieux vaut se décarcasser seul dans son coin (et travailler plus pour gagner plus, comme dirait l'autre). Comme de plus le marché de la dystopie n'est pas forcément très florissant... (Pire, on peut tenter de refourguer du recueil de nouvelles SFFF aux maisons spécialisées dans ces genres obscurs : bizarrement les éditeurs appellent tout de suite un exorciste, je n'ai pas encore trop compris pourquoi.)

Reste que, en définitive et pour être raisonnable, désormais si on veut être auteur mieux vaut se retrousser les manches et ne pas perdre son temps en démarches vaines auprès de gens qui bien trop souvent ne servent plus à rien. Si Amazon a gagné, c'est quand même aussi grâce à eux. Et puis, c'est fou le nombre de gens qui s'en sortent (mieux) en se passant d'éditeur, désormais... tandis que la digne profession s'acharne à vouloir sombrer avec la même grâce que le Titanic.

Marc Varence

04/06/2019 à 10:49

Belle analyse M. Heckers. Je vous rejoins à 100%.

Dako

04/06/2019 à 10:05

J'ai du mal à être d'accord avec tout ça... je ne sais pas si M. Varence sait ce que c'est que la librairie et comment ça fonctionne. On n'est pas bien mieux placés que les auteurs, ont dépend tout autant des éditeurs et surtout de leurs diffuseurs et représentants. Quand on est une petite librairie indépendante, on n'est parfois même pas visités par les représ. Et qu'on soit une grosse ou une petite librairie, on doit faire avec les offices sauvages envoyés par les diffuseurs, des conditions de retours pas toujours roses, les achats fermes... Pour ce qui est de l'auto-publication, il faut aussi penser que, là où M. Varence parle de "ressortir désappointé 9 fois sur 10", le libraire est aussi confronté 9 fois sur 10 à des ouvrages mal réalisés, que ce soit sur la maquette, la couv, la correction ou l'écriture pure et simple. Il ne faut pas oublier que tous les corps de métiers qui travaillent à la publication d'un livre sont des professionnels dans leurs domaines et ce n'est pas pour rien. Après, je ne dis pas qu'on ne peut pas faire de la qualité seul, ça s'est déjà vu, ça se voit encore, je dis juste qu'il faut prendre des pincettes et ne pas croire que tous les ouvrages auto-publiés sont des chefs-d’œuvre. Il y en a, mais ce n'est certainement pas la majorité.
C'est meilleur pour l'égo de l'auteur qui n'est jamais remis en question par personne, mais ça souffre du manque de vision extérieure, bien souvent. C'est toujours important je pense d'avoir plusieurs regards, et au grand minimum, il faut avoir de l'aide de ses proches par exemple, ou d'une communauté sur internet qui pourrait apporter ses idées et ses points de vue.
Donc, si on prend en compte, la période de surproduction dans laquelle nous sommes déjà actuellement, et donc les libraires qui sont déjà inondés de nouveautés parfois quotidiennement, qui peinent déjà à trouver la place pour satisfaire tout le monde, il faut aussi qu'ils trouvent la place de prendre des ouvrages en dépôt, ils ne peuvent bien évidemment pas accepter tout et n'importe quoi. Les temps sont durs pour les libraires comme pour les auteurs, le vrai problème, c'est bien le manque de solidarité entre Tous les maillons de la chaîne, à mon sens. Laissez en un en arrière et tous les autres finiront par tomber avec. L'auto-édition est importante, mais quitte à en passer par là, il y a toujours moyen d'éviter Amazon, qui finira juste par détruire auteurs, éditeurs et libraires au bout du compte.

Marc Varence

04/06/2019 à 10:46

Bonjour M. Dako,

Oh je connais très bien les rouages du monde du livre. J'ai été libraire, attaché de presse, journaliste, diffuseur-distributeur, représentant aux éditions de la Différence en 2011-2012... et je suis aussi un passionné d'écriture.

Il existe un rapport de force quelque peu malsain entre le libraire indépendant les principales structures de diffusion (notamment celles dont la première lettre est H et l'autre I).

Moins on lit, plus on publie, de quoi noyer le libraire et l'empêcher de bien faire son job...

C'est pourquoi, je verrais d'un bon oeil un rapprochement des auteurs et des libraires. Avez-vous oublié qui étaient les premiers éditeurs ? Des libraires pardi !

Je vous conseille aussi de relire les Manuscrit Story. Je parle de l'ego des auteurs et autres artistes. Et ce "Polygone" a été transmis à une association de lecteurs (CLéA) qui m'a remis un paquet de remarques... qui m'ont permis d'avancer...

Dako

04/06/2019 à 11:16

Mlle*

Oui les premiers éditeurs étaient libraires également, et imprimeurs aussi bien souvent, et parfois même auteurs. Mais les temps ont changé et l'économie actuelle fait qu'on cherche encore et toujours à faire encore et toujours plus d'argent et ce système n'a aucune chance de revenir, pas en tant que majorité en tout cas.

Encore une fois, je ne voulais pas mettre tout le monde dans le même panier, je ne juge pas votre ouvrage puisque je ne l'ai pas lu, je parlais de ma propre expérience en tant que libraire, de ce que j'ai pu voir passer en dépôt qui bien souvent n'était pas à la hauteur.
N'ayant pas lu les autres Manuscrit Story je ne me basais que sur ce dernier article.

Mais comme je disais, il faudrait que tous les acteurs du monde du livre apprennent à réellement travailler ensemble pour que les choses changent. Or, tout cela me semble malheureusement utopique. Je ne m'en réjouis pas, je ne suis pas sur le bon maillon non plus en tant que libraire et je déplore la façon dont les auteurs sont traités, mais j'ai du mal à être optimiste, j'ai le sentiment qu'il faudrait un réel ultimatum, un cataclysme du monde du livre si on veut changer les choses et repartir sur des bases nouvelles, et ça me semble peu probable...

Paul P.

04/06/2019 à 10:53

Quand vous dites que les libraires "sont eux les mieux placés pour aider les auteurs auto-publiés", je souris.

Théoriquement oui, car on peut se dire que prendre 10 ex. en dépôt d'un livre autopublié ne coûte rien au libraire. Mais la réalité prends hélas le relais :
- Il faut du temps pour rencontrer l'auteur et qu'il vous convainc de l'intérêt littéraire et commercial (le bas blesse souvent sur ce point) de son livre. Et la marche à franchir pour l'auteur est assez haute car il y a une sorte de confiance naturelle du libraire envers l'édition classique et, par la même, une défiance primaire (a tort ou a raison) envers la qualité d'un ouvrage autopublié.
Et puis il faut du temps aussi pour lire le livre, malgré l'arrivée constante de nouveauté.

- Il faut trouver de la place sur les tables ce qui n'est pas simples avec la suproduction éditoriale.
Il suffirait de prendre moins de livres inintéressant aux gros me direz vous. Oui, c'est vrai, mais ces gros, diffuseurs/distributeurs, sont ceux qui ont la main sur le cordon de la bourse en attribuant les remises commerciales aux libraires. Perdez 1 ou 2 point chez Hachette ou Sodis, votre chiffre d'affaire en pâtira. La triste réalité économique prend ici le pas.

Alors oui la librairie n'est pas qu'affaire d'argent, même s'il s'agit d'un commerce, et je crois qu'il est du rôle du libraire que d'accompagner les auteurs. Mais l'économie de la chaîne du livre à verrouillé le game et les pratiques d'achats en ligne on renforcés la crispation des librairies qui prennent moins de risques.

Ainsi, chacun regarde et tente défendre ses propres intérêts. Mais ce qui est sur, c'est qu'à la fin, c'est souvent Amazon qui gagne.

Henri Mojon

04/06/2019 à 12:20

Si vous voulez être lu par un Comité de lecture, déposez votre livre sur notre site : https://www.leseditionsdunet.com/steps.php. Mais je ne garantie pas son verdict.
Sinon vous devriez le présenter à la Journée du Manuscrit Francophone : http://www.lajourneedumanuscrit.com/Depot-des-manuscrits-et-maquettes-a-telecharger. Là il sera jugé par un jury d'écrivains.
Il se trouve que le Grand Prix du Jury 2017 était une dystopie : https://www.leseditionsdunet.com/roman/5766-au-dela-du-miroir-iman-eyitayo-9782411000497.html.
Tout commence pour votre livre alors ne baissez pas les bras.

JC Heckers

04/06/2019 à 13:25

J'ai un instant eu quelque crainte, que les Editions du Net ne soient plus une plateforme d'autoédition particulièrement gourmande quand on modifie un livre ou qu'on veut aller voir ailleurs ce qui se passe, et puis je suis allé vérifier. Bon, vous n'êtes toujours pas éditeurs semblerait-il , alors à quoi il vous sert le comité de lecture? A répondre positivement aux soumissions en moins de deux semaines?

https://www.leseditionsdunet.com/content/27-editeur-de-livre

Vous nous prenez vraiment pour des poires...

Henri Mojon

06/06/2019 à 01:10

Par contre ceux qui veulent nous faire croire qu'Amazon oeuvre pour le bienfait des auteurs et de l'édition nous prennent VRAIMENT pour des jambons!

koinsky

06/06/2019 à 08:53

Je n'ai entendu personne dire cela. Je ne crois pas que les auteurs qui publient sur Amazon se bercent d'illusions quant à sa bienveillance supposée à leur égard.

Marc VARENCE

04/06/2019 à 12:57

Bonjour Paul, Je partage votre opinion... disons à 80%. Le libraire passe ses commandes auprès des nombreux représentants sur base d'un pitch de moins de 30 secondes. Le libraire étant un être humain (hé oui ! wink), il lit à la vitesse... d'un être humain. Et donc, il n'a pas lu 1% son stock... Pour avoir été libraire, on sait tous qu'il n'est pas utile de lire les Levy, Musso et Cie, car ils se vendront sans effort. La connaissance d'un pitch suffit. Pourquoi devrait-il lire les livres des auteurs auto-publiés ? Non, par contre, leur donner quelques conseils (qualité de la couverture et de la 4ème), format, collection, etc. c'est possible. Le libraire indépendant croule sous les paperasses à l'aller comme au retour, il se fout le dos en l'air, déballe, présente comme il peut, emballe et dépoussière. Avec environ 250 nouveautés par jour, il y a de quoi péter un câble. Quant aux gains, les libraires pourraient s'y retrouver avec les auteurs auto-publiés. Mon livre coûte 14,90 €. Si je vais faire une dédicace, j'apporte mon stock, réalise la promotion de l'événement, encaisse et reverse directement une remise de 40% au libraire. Le tout officiellement, car j'ai un n° d'entreprise. A réfléchir non ?

Rimidlav

05/06/2019 à 09:49

Pas un mot sur "Edilivre" qui est français, avec 18.000 auteurs dit-on. Pourquoi ?

JC Heckers

05/06/2019 à 10:30

Pas plus pour BOD, Bookelis, Kobo, Librinova, Iggybook, Lulu, The... ou Publishroom (là, pour ceux qu'on de l'argent dont ils ne savent plus quoi faire. D'accord Edilivre se présente comme un éditeur, quand les autres sont des prestataires (plus ou moins honorables), mais avec ce genre de contrat et un délai de réponse de deux semaines, si on est un tantinet sérieux on évitera de leur faire confiance. (Au moins, le cas échéant, pour ne pas faire ricaner un éditeur pur et dur qui, entre deux gloussements, s'empressera de vous signifier qu'être passé par une maison comme ça ferme les portes de la sienne à lui.) Heureusement, si Edilivre est dans la lignée des "éditions" Le Manuscrit, c'est dans la catégorie "moins pire"...

Rimidlav

05/06/2019 à 11:02

Merci pour la réponse de JC HECKERS. Cependant, en parcourant le catalogue d'Edilivre, vous trouverez quelques "pros", des anciens journalistes, qui leur ont confié des manuscrits .Il n'y a pas que des "rossignols" Pour la qualité de la couverture , de l'impression peut être ? Ou le fait qu'ils soient adhérents au SNE ?

Marc VARENCE

05/06/2019 à 12:37

Je vois que M. Heckers en connait un rayon. Edilivre est un imprimeur à la demande qui, en greffant un statut d'éditeur à son activité, attire en effet bon nombre d'auteurs. Cette structure émane d'ailleurs de "editeur indépendant". La quasi-totalité de ses clients sont... les auteurs eux-mêmes. Un peu comme "Chloé des Lys" en Belgique. Mais en rédigeant les "Manuscrit Story", j'ai voulu réaliser le parcours rêvé par tout candidat à la publication. Autrement dit, si l'on demande à un auteur de choisir entre Albin Michel et Edilivre, il y a 99,9999999999 % chances qu'il réponde "Albin Michel". J'ai croisé un jour une auteure qui prétendait avoir quitté d'elle-même Flammarion pour se faire publier dans une structure analogue à celle d'Edilivre. C'était lors d'un salon et, je dois avouer avoir mis les pieds dans le plat en éclatant de rire.

koinsky

05/06/2019 à 13:43

Pourquoi on parle jamais de talent ici ?

Marc Varence

05/06/2019 à 17:05

Quel rapport ? Si l'on ne publiait QUE des auteurs talentueux, il y aurait moins de piles dans les librairies... :-)

koinsky

05/06/2019 à 20:34

Il y a en effet bien trop de livres publiés et de qualité "moyenne", d'après moi, c'est le problème n°1.
Si mon manuscrit était de qualité médiocre, je ne verrai pas d'inconvénient à ce qu'il ne vienne pas encombrer l'étal des librairies.

Henri Mojon

06/06/2019 à 00:56

Oui Monsieur, les Editions du Net ont un Comité composés de salariés payés pour lire les livres et les accepter ou pas avec un commentaire. En effet, les Editions du Net sont une plateforme d'édition de livres papier en impression à la demande. Au départ créée pour les éditeurs, d'où notre marque, elle est ouverte aux auteurs et permet d'accéder à l'ensemble des librairies. Notre réseau en compte 2400 dont 600 à l'étranger. Nous avons mis 5 ans à le créer car il ne suffit pas de référencer ses livres dans les bases, il faut ouvrir des comptes, mettre en place les commandes en direct, gérer les paiements etc. Le résultat est que nous vendons 70 % nos livres en librairies, qui dit mieux? Nous sommes membres du Syndicat National de l'Edition car notre chiffre d'affaire est composé à 97% de ventes de livres. Nous ne vivons pas du tout de la vente de livres aux auteurs. Si nous avons mis des options payantes après deux ans c'est uniquement à la demande des auteurs mais cela ne représente que 3% nos revenus, nous ne pouvons donc en aucune manière être comparé avec un imprimeur ou un faux nez. Nous avons mis en place un comité de lecture par respect pour nos auteurs et pour les libraires. Nos auteurs sont généralement très satisfaits, ils nous connaissent et respectent notre travail. Certains nous rendent visites et ils savent qu'ils sont les bienvenus.

Nous organisons chaque année la Journée du Manuscrit Francophone qui est la première manifestation littéraire dans la francophonie. Elle est soutenue par l'UNESCO et par plusieurs pays. Enfin et c'est le principal, nos auteurs vendent des livres : 25000 exemplaires pour la meilleur vente de cette année. Voilà nous ne prenons personne pour des poires, c'est rare dans l'édition.

koinsky

06/06/2019 à 08:48

Je ne connais pas les Editions du Net, mais elles ne semblent pas bénéficier d'une bonne réputation. D'après vous pourquoi ?

Henri Mojon

06/06/2019 à 09:47

??? Les Editions du Net sont très bien notées partout sur Internet. Faites une recherche sur google "Les Editions du Net Arnaque" et vous ne trouverez absolument rien de négatif contrairement à beaucoup d'autres plateformes d'édition. Vous pouvez aussi aller demander à votre libraire et là aussi notre réputation est très bonne. Par contre c'est vrai que nous avons eu du mal à nous faire accepter par les éditeurs car nous bousculons un peu les usages. Enfin les media font comme si nous n'existions pas et ne parle que d'Amazon. Pourtant le rapport de la BnF montre que nous sommes devant Amazon en France mais nul n'est prophéte en son pays.

JC Heckers

06/06/2019 à 10:49

Par expérience, j'ai quand même beaucoup de mal à estimer qu'un comité de lecture est crédible avec un délai de réponse de deux semaines. Un tel délai permet souvent tout juste d'écarter les livres problématiques. Mon souci est là, même si j'ai pu constater que contrairement à mes craintes le volume de nouveautés était particulièrement raisonnable (ce qui laisse deviner que contrairement à d'autres maisons, on ne dit pas oui à presque tout). Si je soumets un tapuscrit à un éditeur, je préfère ne pas être accepté pour de mauvaises raisons (et refusé, bien sûr, pour d'excellentes). Ces raisons m'ont dissuadé jusqu'à présent de faire appel à vous... même si je ne l'ai jamais exclu. Second souci, on utilise "éditeur" à tors et à travers désormais, avec un risque de confusion et surtout de dévalorisation de la profession aux yeux des auteurs. Et je suis devenu infiniment méfiant à ce propos...

Bien sûr, il n'y a pas d'arnaque (contrairement à certain de vos concurrents historiques, qui propose des contrats indignes). Déjà on ne nous colle pas dans les pattes un contrat à compte d'éditeur (exclusif, à perpétuité et avec droit de préférence) qui ne mènera à rien (si: à avoir son nom dans un catalogue). En outre l'offre est transparente. Mais vous souffrez du voisinage de "professionnels" peu scrupuleux, et la suspicion est un peu devenue de mise. Surtout si on s'est fait avoir une fois...

PS: Les lecteurs aussi ne parlent que d'Amazon. Et beaucoup trop, sinon la plupart des autoédités. Il sera dur d'inverser la tendance, les mauvais réflexes s'acquièrent vite et s'éliminent difficilement. (Et question gros ou petits sous, Amazon est - hélas - imbattable; or cette question semble gravement préoccuper les plumitifs de tout poil, qui rêvent forcément d'une glorieuse et fructueuse carrière littéraire).

Marc Varence

06/06/2019 à 11:51

Décidément, on en revient toujours à ces sujets sensibles... Ne connaissant pas assez les éditions du Net, je n'émettrai pas de jugement. Ce qui est sûr, c'est qu'un éditeur, même peu renommé, reçoit beaucoup de manuscrits. J'en ai fait l'expérience. J'en recevais deux à trois par jour. Difficile donc, comme le souligne M. Heckers, de pouvoir tout lire en deux semaines. Bien sûr, certains textes objectivement médiocres se repèrent immédiatement ("La vie de poupy, le teckel à sa maman")... Mdr

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Acquisitions : la BnF invitée à suivre les procédures des musées nationaux

La ministre de la Culture Rima Abdul-Malak a reçu il y a quelques jours le rapport de Christian Giacomotto, Marie-Christine Labourdette et Arnaud Oseredczuk consacré à l'amélioration de la sécurité des acquisitions des musées nationaux. Si elle n'est pas spécifiquement étudiée, la Bibliothèque nationale de France fait l'objet de plusieurs recommandations.

23/11/2022, 10:44

ActuaLitté

Un anonyme cède sept trésors à la Bibliothèque d’Israël  

La bibliothèque d’Israël a reçu un don anonyme d’une inestimable valeur : 7 pièces rares qui couvrent 400 ans d’Histoire, d’une édition de 1499 du troublant Songe de Poliphile, en passant par un First Folio de William Shakespeare, jusqu’à la première édition de l’œuvre autobiographique de « Lawrence d’Arabie », Les sept piliers de la sagesse, publiée en 1926.

22/11/2022, 08:56

ActuaLitté

Un recours au mécénat pour l'entrée du “fonds Offenbach” à la BnF

La Bibliothèque nationale de France lorgne le « fonds Offenbach », un ensemble de 279 pièces qui se retrouverait bien à l'abri au sein du département de la Musique de l'établissement patrimonial. Pour donner un coup de pouce à l'acquisition, l'État en appelle au mécénat d'entreprise.

17/11/2022, 10:13

ActuaLitté

Comment les manuscrits médiévaux ont été recyclés pour l'imprimerie

Aujourd’hui, la valeur d’un livre ancien se mesure, la plupart du temps, à son antériorité et à son caractère autographe. Très précieux avant l’imprimerie, les manuscrits médiévaux ont beaucoup perdu de leur superbe après la révolution portée par Gutenberg. En effet, des dizaines d'ouvrages du Moyen-Âge ont été déchirés, mis en pièces, bouillis, brûlés et dépouillés, afin de nourrir les presses.

09/11/2022, 15:54

ActuaLitté

Quand oeuvres d'art et livres rares servent d'optimisation fiscale

Le gouvernement espagnol a mis en place, fin septembre, un impôt dit temporaire concernant les contribuables très aisés. Il s’accompagne d’une hausse de la taxation des plus-values. Près de 23.000 personnes seront concernées, avec la perspective de récupérer 3,14 milliards € en 2023 et 2024. Mais la résistance s’organise… 

07/11/2022, 10:15

ActuaLitté

Le cadeau de Macron au pape François : un livre volé par les nazis ?

Il y est certains présents qu’on évite d’offrir, même avec les meilleures intentions du monde. Pour preuve, le présent d'Emmanuel Macron au locataire du Vatican. Une première édition de 1796 de Vers la paix perpétuelle, du philosophe allemand Emmanuel Kant, qui soulève une véritable tempête médiatique en Pologne. Beaucoup soupçonnent l’ouvrage, venu de Lviv, aujourd'hui en Ukraine, d’avoir été dérobé durant la Seconde Guerre mondiale, alors que la ville était encore polonaise.

 

25/10/2022, 17:49

ActuaLitté

Adopter un des trésors du Château de Chantilly, c'est possible  

Le Château de Chantilly est un des plus hauts lieux du patrimoine écrit en France. À travers l’acquisition de milliers de livres d’exception, le duc d’Aumale (1822–1897) est considéré comme le plus grand bibliophile de son temps. Son Cabinet des livres doit à présent être remis en état, comme les titres rares et précieux qui s'y présentent. C’est pourquoi, le Château de Chantilly lance un appel au mécénat, invitant les amoureux des livres « à adopter » des ouvrages, participant ainsi à leur entretien ou restauration.

29/09/2022, 16:58

ActuaLitté

Le Lys dans la Vallée : redécouvrir Balzac, à même la plume

Les éditions des Saints Pères, spécialisées dans la publication de fac-similés de chefs-d’œuvre, ont l’habitude de s’attaquer aux monuments de la littérature. Après Pagnol, Céline ou Baudelaire, c’est au tour d’Honoré de Balzac et son manuscrit du Lys dans la vallée de compléter cette collection.

27/09/2022, 17:10

ActuaLitté

De Chicago, un évangile retrouve le chemin de son monastère grec 

Le musée de la Bible, situé à Washington D.C. aux États-Unis, a restitué ce mardi un évangile dérobé lors de la Première Guerre mondiale à un monastère grec. Il s’agit, d’après les expertises de l’établissement, d’un document manuscrit âgé de plus de mille ans. Il a été remis à l’Église orthodoxe grecque lors d’une cérémonie privée à New York.

02/09/2022, 11:38

ActuaLitté

La Torah de Schirmeck retrouvera l'Alsace, 70 ans plus tard

Après près de 70 ans de disparition, la Torah de Schirmeck, petite ville du Bas-Rhin, va retrouver son berceau. Le trésor historique et sentimental de la communauté juive de la ville retrouvera la synagogue de Schirmeck-La Broque le 4 septembre, grâce aux efforts de l’association des Amis de la synagogue. Une histoire qui commence en 1908 avant de prendre un mauvais tour en 1945...

29/08/2022, 17:56

ActuaLitté

Un précieux manuscrit attribué à Galilée... déclaré un faux

Le personnel de la bibliothèque de l'Université du Michigan peut s'attrister : une enquête interne a suivi les découvertes de Nick Wilding, professeur d'Histoire à l'Université de l'État de Georgie. La conclusion s'imposait : son « Galileo Manuscript », est en réalité une contrefaçon du XXe siècle. L'institution universitaire doit à présent offrir une nouvelle place à ce document dans ses collections, passant de joyau à imposture – particulièrement bien réalisée.

24/08/2022, 16:33

ActuaLitté

La Clé de l'Enfer, ou de la magie noire au XVIIIe siècle

Pour comprendre les langages et les symboles de la « magie » occidentale, il faut avoir fait son catéchisme ou posséder une bonne connaissance des écrits bibliques et chrétiens. Le livre de la Bible sur lequel se sont le plus appuyés la plupart de ces auteurs, entre vision et science de la subjectivité, est celui de l’Apocalypse. Parmi ses textes étranges et souvent hermétiques, l’un des plus célèbres est le Clavis Inferni (La Clé de l’Enfer). Rempli d’invocations, de sceaux cryptiques et de peintures d’êtres surnaturels, il demeure toujours aussi fascinant.

12/08/2022, 13:01

ActuaLitté

Le premier livre imprimé d'Espagne célèbre ses 550 ans

Qui aurait cru qu’une réunion d’ecclésiastiques et de laïcs dans le village des montagnes de Ségovie, Aguilafuente, donnerait le premier livre imprimé à l’Espagne ? Les 85 participants à ce synode de juin 1472, sorte d’ancêtre du conseil régional, ont leur nom gravé à jamais dans l’Histoire du pays de Luis Buñuel. 48 pages, dont 14 encore vierges, célébrées chaque année en août depuis 2004 dans un festival dédié.

09/08/2022, 12:58

ActuaLitté

Bibliothèque du Trinity College : 90 millions € pour protéger ses trésors

Annoncés en 2020, des travaux d’envergure vont être menés dans l’historique bibliothèque du Trinity College de Dublin. Ils permettront, entre autres, de mieux protéger ses trésors par l’adaptation du site aux mesures de contrôle environnemental et de défense contre les incendies. Ce projet nécessitera d’investir 90 millions €, afin de déplacer et de restaurer les manuscrits et autres documents. À partir d'octobre 2023, trois années de travaux sont prévues.

05/08/2022, 12:38

ActuaLitté

Quand le Moyen Âge adaptait un best-seller en bande dessinée

La Châtelaine de Vergy : si cette romance courtoise est pour le moins oubliée, ou alors connue des seuls passionnés de la période, elle était en revanche très populaire au milieu du XIIIe siècle. Le succès était tel que l’œuvre a reçu une adaptation en bande dessinée. À cette époque, qui n’avait pas inventé cette forme à proprement parler, le support est une boîte en ivoire. Sexe, trahison, morts, tous les ingrédients des plus grands succès sont présents...

03/08/2022, 14:48

ActuaLitté

143 nuances de plumes pour le plus beau des paons 

Comment représenter au mieux la large gamme des couleurs et leurs nuances ? Un diagramme de chromaticité ou des palettes dont se servent les designers, graphistes, modistes et autres décorateurs. Et des plumes ? Cette idée, à première vue saugrenue, surtout si elle consiste à récupérer ces phanères de volatiles aux quatre coins du monde, vient d’un livre de nuances de tons du début du XXe siècle. En réalité, ces 143 plumes ont été peinturlurées artificiellement grâce à un certain William Henry Perkin.

27/07/2022, 09:00

ActuaLitté

Le Livre des Miracles d'Augsbourg, le merveilleux du temps de Ronsard  

Au XVIe siècle, l’imaginaire et le raisonnable n’étaient pas aussi rigoureusement distingués qu’aujourd’hui. La pensée magique tenait une place prépondérante, et les grands esprits n’hésitaient pas à s’appuyer sur le merveilleux pour étayer leurs thèses. Commode. Parmi les créations les plus folles de l’histoire des représentations, Le Livre des Miracles d’Augsbourg. On en sait peu sur cet ouvrage attribué à un certain Hans Burgkmair le Jeune.

26/07/2022, 09:50

ActuaLitté

Un manuscrit relate 130 années de sévices et d'inquisition au Portugal 

« Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens. » Cette phrase, que l’on aura aisément pu prêter à l’Inquisiteur espagnol Tomàs de Torquemada, réputé pour son zèle, revient en réalité à un prélat assez insignifiant. Mais qui aurait certainement pu postuler dans les rangs de l’inquisition, espagnole ou portugaise. Car de fait, les deux se valaient bien, comme en atteste une récente découverte.

08/07/2022, 16:34

ActuaLitté

Cinq siècles de fourneaux dans les cuisines de l'Europe

La première apparition du bouquet garni dans une recette de cuisine, le curry, plat favori de l’Angleterre, et bien d’autres découvertes culinaires, à travers cinq siècles de gastronomie. Une collection de 40 années d’expertise, organisée par Caroline Crisford, passionnée de livres de cuisine, sera prochainement dispersée. De quoi traverser 500 ans de cuisine en Europe…

15/06/2022, 14:29

ActuaLitté

Un manuscrit médiéval de Chrétien de Troyes à la BnF

La Bibliothèque nationale de France acquiert un célèbre manuscrit médiéval d’œuvres de Chrétien de Troyes, premier auteur de romans de la Table ronde en langue française.

13/06/2022, 17:09

ActuaLitté

La curiosité pour les livres anciens, “une porosité se développe”

Depuis plusieurs années, aux côtés des nouveautés, des auteurs invités et des tables de libraires, un espace réunit des ouvrages anciens, rares et de la bouquinerie. Les membres de l’association La mémoire des livres s’y retrouvent offrant un autre regard sur la lecture. Entre collectionneurs, connaisseurs et néophytes, un public se forge ou se retrouve. L’occasion de plonger dans des pages, parfois pluricentenaires.

20/05/2022, 16:15

ActuaLitté

Coquille : cette Bible de 1631 encourage à commettre l'adultère...

Dans le milieu de la bibliophilie, cette version de Robert Baker et Martin Lucas, produite en 1631, a une saveur toute particulière. Elle contient en effet la coquille la plus délectable de l’histoire de la typographie. Dans sa traduction des Dix Commandements (Exode 20:14), on peut ainsi lire : « Tu commettras l’adultère. » Pas vraiment l’esprit du texte original…

09/05/2022, 12:25

ActuaLitté

Trésors enluminés des ducs et duchesses de Bourbon

Pour la première fois depuis sa dispersion au XVIe siècle, la librairie des ducs et duchesses de Bourbon sera de retour à Moulins au travers de ces six prestigieux manuscrits, au musée Anne-de-Beaujeu grâce à un partenariat exceptionnel avec la BNF. Une exposition à voir du 17 juin au 18 septembre 2022. 

05/05/2022, 15:36

ActuaLitté

Une encyclopédie du XIXe siècle remise à la page

Johan George Heck produisit entre 1849 et 1951 une encyclopédie aujourd’hui de renom : la Bilder-Atlas zum Conversations-Lexicon. En allemand, comme le titre le laisse comprendre. Véritable somme d’informations sur la vie du XIXe siècle, elle contient plus de 12.000 illustrations à travers 500 planches gravées – avec une visée encyclopédique allant des domaines scientifiques à ceux culturels.

25/04/2022, 13:08

ActuaLitté

1,7 million d'euros pour un dessin de la cathédrale de Strasbourg

La tour octogonale de la cathédrale de Strasbourg, et en particulier sa flèche, constitue un élément architectural remarquable, symbole d'un art strasbourgeois qui s'est approprié les éléments gothiques. Johannes Hültz (vers 1390 - 1449), en fut le maître d'œuvre : il avait dessiné en 1419 une projection de cette tour octogonale, surmontée de sa flèche. L'État souhaite acquérir ce dessin, longtemps resté entre des mains privées, pour qu'il entre au Musée de l’Œuvre Notre-Dame de Strasbourg.

15/04/2022, 09:51

ActuaLitté

Un minuscule manuscrit signé Charlotte Brontë, âgée de 13 ans

Vers l’âge de 13 ans, la jeune Charlotte Brontë se lance dans la rédaction d’un ouvrage : A Book of Ryhmes by Charlotte Brontë, Sold by Nobody, and Printed by Herself. Un moment d’extrême fierté, où l’auteure de Jane Eyre propose dix poèmes composés avec une abondante série de références. Daté de décembre 1829, le manuscrit sera mis en vente prochainement : estimation, 1,25 millions $.

04/04/2022, 17:52

ActuaLitté

Les Très Riches Heures du duc de Berry en ligne : un chef-d'œuvre mythique

À l'occasion du bicentenaire de la naissance du duc d'Aumale, le Château de Chantilly propose de plonger au cœur de l'un des manuscrits les plus précieux et de découvrir en ligne et en accès libre l'intégralité de ses enluminures. Et ce, à travers des images d'une qualité inédite.

25/02/2022, 14:22

ActuaLitté

D'exceptionnels manuscrits et imprimés racontent une histoire de la médecine

Les bibliothèques de la Virginia Commonwealth University (VCU) récupèrent la vaste collection Joseph Lyons Miller, composée de textes, d’illustrations et de documents médicaux uniques. Un trésor historique, dont les plus anciennes pièces datent de 1500, et dont l’acquisition a notamment été rendue possible grâce à une collecte de fonds. Cette collection offrira la possibilité aux chercheurs d’explorer ces livres qui ont façonné la pratique de la médecine, avec les Monsieur Purgon de chaque époque...

28/01/2022, 13:04

ActuaLitté

La calligraphie arabe inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco

Tradition millénaire dans le monde arabe et islamique, la calligraphie arabe est entrée, le 14 décembre, dans la liste du patrimoine culturel immatériel établi par l'UNESCO. Pour ce faire, 16 pays du monde arabo-musulman se sont réunis afin de porter cette candidature. Pour l'organisme, le patrimoine culturel immatériel demeure, plus que jamais, « un facteur important de maintien de la diversité culturelle face à une mondialisation croissante. »

17/01/2022, 16:22

ActuaLitté

Un voyage dans le temps pour découvrir la création de livres au XIXe siècle

Pour beaucoup, San Francisco, c'est la Silicon Valley : un centre de la tech mondiale, centré autour des Apple, Facebook et autre Google. On sait moins que San Francisco est également un haut lieu de l'artisanat. C'est ainsi que la ville de la côte ouest américaine accueille l'un des derniers éditeurs à s'appuyer sur des techniques séculaires, Arion Press, afin de produire des livres entièrement faits main. Le célèbre chef cuisinier Anthony Bourdain, décédé en 2018, avait visité la structure en 2015.

04/01/2022, 11:29

ActuaLitté

Une bibliothèque vaticane numérise des trésors du christianisme oriental

Des livres rares d'une bibliothèque vaticane seront bientôt disponibles en ligne. En effet, grâce au concours d'un copieur allemand, d'une société de numérisation de Long Island et d'une société de logiciels de New York, 500 premiers volumes seront disponibles mi-2022. Des livres d'une grande valeur historique et théologique tirés de la bibliothèque de l'Institut pontifical oriental du Vatican. Un institut rendu possible grâce aux efforts et à la passion d'un prélat français. 

 

03/01/2022, 12:40

ActuaLitté

Des lectures empoisonnées aux poisons livresquement dissimulés

Les affreux dangers de la lecture dissimulent parfois de bien plus terribles maux. Voici un panel d’ouvrages terrifiants, plus encore par ce qu’ils ont contenu de poudres et d’herbes. De véritables armoires secrètes à poisons, en forme de livre — plus discrètes quand il s’agit de passer inaperçues. Mais non moins mortelles…

28/12/2021, 14:32

ActuaLitté

États-Unis : une première édition signée de l'oeuvre principale d'Isaac Newton

Le Ransom Center est un centre de recherche en sciences humaines de renommée internationale à l'Université du Texas (Austin), dont les collections comprennent « près d’un million de livres, plus de 42 millions de manuscrits, 5 millions de photographies et 100.000 œuvres d'art ». Un don unique de la part de James M. Vaughn, Jr., philanthrope, est venu s’ajouter aux livres portant sur l’histoire des mathématiques : Philosophiae Naturalis Principia Mathematica, l'œuvre maîtresse d'Isaac Newton, figure emblématique des sciences.

09/12/2021, 16:01

ActuaLitté

Un petit livre en or datant du XVe siècle découvert en Angleterre

Cette fois-ci, sera présenté un livre impossible à lire, puisqu'entièrement fait d'or. Il s'agit en réalité d'un artefact. L'objet orné, datant du XVe siècle, présente des portraits des saints Léonard et Marguerite, patrons de l'accouchement. Selon plusieurs experts qui se sont penchés sur l'objet, il pourrait avoir appartenu au roi Richard III, un des plus célèbres personnages du grand Shakespeare : « Un livre ! Mon royaume pour un livre ! »

 

 

19/11/2021, 14:18

ActuaLitté

Un rouleau de prières de 500 ans évoque la croix de la Passion du Christ

Vieux de 500 ans, ce rouleau de prière rédigé sur une peau d’animal était conservé dans un prieuré anglais — avant la dissolution des monastères par Henri VIII, au XVIe siècle. Connu, bien que rare, ce texte a récemment été analysé en profondeur par un historien de l’art. Il relate les pratiques chrétiennes avant la rupture politique d’avec Rome et la réforme protestante. Le tout, sur fond de fragments de la croix du Christ… 

27/10/2021, 12:49

ActuaLitté

Mise aux enchères du mahzor Luzzatto : entre fascination et contestation 

La multinationale américaine Sotheby’s a annoncé la mise aux enchères de l’ouvrage hébraïque Luzzatto High Holiday Mahzor ce 19 octobre, à New York. Il se compose des liturgies des deux fêtes les plus saintes du calendrier hébraïque, Roch Hachana et de Yom Kippour, il serait « le mahzor illustré médiéval le plus important mis sur le marché depuis un siècle » au profit de l’Alliance Israélite Universelle (AIU). La vente est cependant contestée par de nombreux chercheurs, privés de la richesse historique du document...

04/10/2021, 13:23

Autres articles de la rubrique Patrimoine

ActuaLitté

Avant les travaux, le Centre Pompidou redécouvre ses archives

Du 30 novembre 2022 au 14 juin 2023, le Centre Pompidou (re)découvre son histoire sous la direction d’Antoine de Baecque, historien, journaliste et spécialiste du cinéma, invité intellectuel de la saison 2022/23, ainsi qu’avec le concours de plusieurs entités - ENS, Ensad et Comité d’histoire du ministère de la Culture – à travers 8 rendez-vous gratuits et en entrée libre.

26/11/2022, 10:55

ActuaLitté

Novembre, manuscrit de jeunesse de Flaubert, acquis par Rouen Normandie

La métropole Rouen Normandie annonce l'acquisition de Novembre, un manuscrit de jeunesse de Gustave Flaubert, que l'auteur de Madame Bovary commence à écrire à l'âge de 19 ans. Il s'agit de sa première confrontation à une organisation romanesque, ce qui en fait un document particulièrement éclairant sur son œuvre. La pièce rejoint les collections de la Réunion des musées métropolitains Rouen Normandie.

25/11/2022, 16:39

ActuaLitté

À Nancy, une lettre cryptée de Charles Quint décodée

Qu’est ce que l’empereur Charles Quint a bien pu écrire à son ambassadeur en France, Jean de Saint-Mauris ? La lettre en question, codée depuis près de cinq siècles, est conservée à la Bibliothèque Stanislas de Nancy. Une équipe de chercheurs de l’Université de Lorraine, LORIA/INRIA, du CNRS et de l’Université de Picardie Jules-Verne (CHSSC), ont allié leur expertise historique et informatique, afin de percer ce mystère.

25/11/2022, 11:46

ActuaLitté

La main d'Irulegi comporte les premières traces de la langue basque

La main d’Irulegi, artefact de bronze, comporterait le plus vieux texte en vascon (basque ancien) connu à ce jour. Datée du Ier siècle av. J.-C., elle a été découverte en Espagne dans la région de Navarre dans les ruines d’un château de la vallée d'Aranguren. La feuille de bronze en forme de main aurait plus de 2000 ans. 

24/11/2022, 17:00

ActuaLitté

Les lettres d'amour de Bob Dylan cédées pour 650.000 €

42 lettres d’amour manuscrites signées Bob Dylan à sa douce Barbara Ann Hewitt, quand ils étaient lycéens, ont été mises aux enchères le 17 novembre par la maison de vente américaine RR Auction. C’est la célèbre librairie Lello de Porto, au Portugal, qui a remporté la collection, pour un total de 670.000 $ (669.875 $ précisément) et pas moins de 150 pages.

23/11/2022, 12:36

ActuaLitté

Madame de Sévigné, des lettres et des lieux

Pour certains, les souvenirs liés à Madame de Sévigné remontent au collège ou au lycée. Pour d’autres, cela reste un nom qu’on situe vaguement au XVIIe siècle et qu’on associe à l’écriture épistolaire. Mais, pour les plus informés, c’est une écriture magique qui nous fait pénétrer de l’intérieur dans le siècle de Louis XIV à travers la lecture d’une correspondance, privée au départ, entre une mère et sa fille.

19/11/2022, 10:09

ActuaLitté

Marie Auger, lauréate de la bourse de recherche Louis Roederer 2022

La Bourse de recherche Louis Roederer 2022 pour la photographie a été attribuée à Marie Auger pour son projet de recherche sur l’étude du fonds d’archives de Jean-Claude Lemagny. Grâce à cette bourse dotée de 10.000 €, la fondation Louis Roederer, Grand Mécène de la Culture et soutien fidèle des expositions de la BnF, accompagne chaque année la mise en lumière des collections photographiques de la bibliothèque.

16/11/2022, 16:34

ActuaLitté

Marseille : la collection Guy Boyer dispersée pour financer une bibliothèque d'art  

100 œuvres d’art ancien, moderne et contemporain de la collection Guy Boyer seront mises aux enchères par la maison Aguttes le 17 novembre prochain. Le directeur de la rédaction de Connaissance des Arts en cède une belle partie, afin de soutenir la création d’une bibliothèque d’histoire de l’art dans l’Hôtel Hubaud. Ce projet, initié en 2017, devrait s’intégrer dans un futur centre culturel, quartier de Belsunce.

15/11/2022, 17:04

ActuaLitté

Des photographies rares d'Hitler à Paris entrent à la BnF

Charles Chadwyck-Healey, éditeur et collectionneur britannique, a fait don à la Bibliothèque nationale de France d'un portfolio de 20 prises de vue rares et, pour certaines, inédites, montant Adolf Hitler à Paris, le 23 juin 1940. Cette venue du Führer dans la France occupée restera la seule jusqu'à sa mort, en 1945. 

14/11/2022, 15:48

ActuaLitté

Constitution des États-Unis : la première édition est à vendre

Les élections de mi-mandat font rage aux États-Unis, avec des résultats qui confirment la division du pays — et les obédiences de chaque État. Les démocrates disposeraient d’une courte longueur d’avance, par laquelle ils maintiendraient leur majorité au Sénat. La perte du Congrès limiterait la marge de manœuvre de Joe Biden, et justement…

09/11/2022, 09:53

ActuaLitté

Alsace : un “pilleur d’archives” condamné

141.000 €, c’est ce qu’aurait rapporté le vol de biens très particuliers. Jean-Claude Ach et son Association muséale du Patrimoine d’Alsace, se seraient en effet servis dans les archives départementales du Haut-Rhin à Colmar, comme à la bibliothèque de Sélestat. Des perquisitions en 2020 avaient dévoilé plus de 5000 documents , dont certains clairement dérobés. Le sexagénaire, qui a déjà passé un an en détention, a été condamné ce jeudi 3 novembre à un an ferme et un an avec sursis.

04/11/2022, 11:59

ActuaLitté

Des textes inédits d'Antonin Artaud, publiés à Cuba en 1936

La découverte de textes inédits implique toujours une certaine prudence — encore que l’aura de l’auteur intéressé conduise parfois à des écarts scientifiques. Rimbaud, pour exemple, connut son lot de fausses joies littéraires. Et dans une période où les textes de Céline occupent tout l’espace médiatique, comment un certain Antonin Artaud rivaliserait-il ? 

02/11/2022, 18:04

ActuaLitté

Un traité d'astronomie vieux de 2200 ans resurgit, par fragments

Des chercheurs français du CNRS/Sorbonne Université, en collaboration avec la Tyndale House de Cambridge, ont retrouvé des extraits du catalogue d’étoiles de l’astronome grec, Hipparque, rédigé au IIe siècle avant notre ère. Ces observations astronomiques, connues seulement par d’autres sources, avaient été effacées d’un manuscrit pour en réutiliser des pages à l’époque médiévale. 

21/10/2022, 14:52

ActuaLitté

Enchères : les épreuves corrigées du Manifeste d'André Breton en vente

La maison de vente aux enchères Christie's mettra un point final, les 3 et 4 novembre prochains, à la dispersion de la bibliothèque de Paul Destribats (1926-2017). Deux bois originaux signés de Wassily Kandinsky et Franz Marc, des épreuves corrigées du Manifeste du surréalisme ou encore des gravures de Giacometti et Duchamp marqueront cette session finale.

21/10/2022, 12:46

ActuaLitté

L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert boudée aux enchères

Le 18 octobre, l’Hôtel Drouot était le théâtre d’une vente aux enchères d’exception. Avec un premier volet dédié aux livres anciens et modernes suivi d’un second consacré aux manuscrits et autographes, c’est la maison de ventes Tajan qui maniait le marteau. Parmi les pièces les plus marquantes, une édition originale de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert.

21/10/2022, 09:26

ActuaLitté

430 000 euros pour une édition rare d'Emma, de Jane Austen

Chawton House, la « maison de Jane Austen », en Angleterre, a mis la main sur une pièce exceptionnelle, vendue aux enchères. Et n'a même pas eu besoin de sortir les 375.000 £, soit 430.000 €, nécessaires : la première édition d'Emma, roman publié de manière anonyme en 1815, a été achetée par un collectionneur américain, qui a voulu garder l'ouvrage au Royaume-Uni. Il s'agit du prix le plus élevé déboursé pour un ouvrage de l'autrice britannique.

17/10/2022, 17:00

ActuaLitté

Les dessins originaux de Persepolis, de Marjane Satrapi, aux enchères

Bande dessinée publiée en 4 volumes au début des années 2000 par L'Association, Persepolis a fait connaitre son autrice Marjane Satrapi dans le monde entier, et encore plus par son adaptation coréalisée avec Vincent Paronnaud en 2007. La maison Sotheby's propose 44 planches originales à la vente, le 25 octobre prochain.

17/10/2022, 11:35

ActuaLitté

Zelensky officialise la candidature d’Odessa au Patrimoine mondial de l'Unesco

#UkraineUnderAttack — Ce 11 octobre, le Président ukrainien Volodymyr Zelensky a officialisé la candidature du centre historique d’Odessa au Patrimoine mondial de l’UNESCO, dans un discours adressé au Conseil exécutif de l’Organisation. En recevant ce dossier, Audrey Azoulay, Directrice générale de l’Organisation, a souligné que « cette initiative marque la confiance accordée aux mécanismes de protection de l’UNESCO ».

11/10/2022, 17:51

ActuaLitté

Radioamateurs, podcast : Internet Archive ouvre une collection

Internet Archive ouvre une nouvelle collection, consacrée aux émissions de radio amateurs ainsi qu'aux premières communications audio via internet. Intitulée Bibliothèque numérique de la radio amateur et des communications (Digital Library of Amateur Radio & Communications, DLARC), elle s'appuiera sur des dons, y compris matériels, pour numériser et conserver au mieux.

07/10/2022, 16:21

ActuaLitté

La Bible Géante de Mayence numérisée par la Bibliothèque du Congrès

La Bible Géante de Mayence en Allemagne, l’une des dernières bibles géantes manuscrites en Europe, a été numérisée par la Bibliothèque du Congrès aux Etats-Unis. Ce trésor du 15e siècle est désormais accessible dans son intégralité depuis le site internet de l’établissement américain.

04/10/2022, 12:16

ActuaLitté

En 1955, un agent de la CIA localisait Adolf Hitler en Colombie

Hitler ne serait pas mort dans son bunker en 1945... La déclassification d’archives de la CIA est régulièrement l’occasion de relancer de grands débats, parfois farfelus. Mais l’agent Cimelodoy-3 était formel : en 1955, Hitler était toujours bien vivant et s’appelait alors Adolf Schrittelmayor. L'employé de l'Agence indiquait, avec certitude, que le dictateur allemand avait habité l’année précédente dans la municipalité colombienne de Tunja...

03/10/2022, 17:53

ActuaLitté

La bibliothèque des ducs de Montmorency passe sous le marteau

Le 14 octobre prochain, la maison de vente Coutau-Bégarie présentera aux enchères une partie de la bibliothèque de la famille de Montmorency, une des maisons les plus célèbres de la noblesse française. 74 lots sont annoncés, dont un manuscrit estimé entre 40.000 et 50.000 €, L’Éducation d’un prince chrétien, d'Érasme, remontant à la première moitié du XVIe siècle.

03/10/2022, 13:21

ActuaLitté

Après la presse ancienne, la BnF numérise les titres modernes

Après RetroNews, plateforme de consultation de la presse ancienne (1631-1950), la Bibliothèque nationale de France s'investit dans une collaboration avec douze éditeurs de presse pour numériser et valoriser leur patrimoine éditorial. Cette initiative, encore sans nom, permettra aux éditeurs de proposer de nouveaux produits éditoriaux et à la BnF d'anticiper sur la future numérisation de la presse moderne.

30/09/2022, 16:54

ActuaLitté

Découverte du premier manuscrit de Camilo José Cela, de 1936

Publié chez Verdier et Gallimard, l’écrivain espagnol Camilo José Cela est décédé en janvier 2002 à l’âge de 85 ans. Prix Nobel de littérature en 1989, il entretenait un goût étonnant pour le morbide à travers des personnages estropiés. Ce 28 septembre, l’université de Barcelone vient de dévoiler le premier manuscrit de l’auteur, véritable découverte.

28/09/2022, 17:13

ActuaLitté

Chili, Argentine : histoire des livres rescapés des autodafés

Pinochet, dictateur au pouvoir entre 1974 et 1990 au Chili. Videla, général non moins autocratique, qui sévit entre 1976 et 1983 en Argentine. Les deux territoires d’Amérique du Sud auront enduré une période de terreur, où l’opposition était réprimée dans le sang et par les armes. Et dans cet objectif d’éradiquer le communisme, les militaires ont brûlé des millions d’ouvrages… Mais certains échappèrent à ces autodafés.

28/09/2022, 15:26

ActuaLitté

Le texte de Starman, écrit par Bowie, vendu à plus de 235 000 €

Quelques petites ratures et corrections orthographiques, mais le texte dans son intégralité est déjà là : Starman, le single sorti en avril 1972 et signé David Bowie, compte parmi ses plus célèbres chansons. Reprise sur l’album The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars, sorti en juin de cette même année, le manuscrit de cette chanson a été vendu aux enchères. 

28/09/2022, 09:54

ActuaLitté

7 millions $ pour une page du prestigieux Shahnameh, le Livre des Rois

Composé entre 977 et 1010, le Shahnameh (Le Livre des Rois) est une longue épopée persane qui, par une série de récits, narre les vies des rois, jusqu’à la conquête arabe du royaume. Une page de ce classique de la littérature persane est mise aux enchères chez Sotheby’s et estimée entre 5 et 7 millions $. Sa particularité : elle provient du plus grand manuscrit enluminé du texte aux 50.000 couplets rimés.

28/09/2022, 08:59

ActuaLitté

La fantomatique bibliothèque de Georges Bataille mise en vente

Au salon du livre rare du Grand Palais ce jeudi 22 septembre, un événement surviendra : Guillaume Zorgbibe, des éditions et de la librairie du Sandre, et Henri Vignes, de la librairie Vignes, informent en effet ActuaLitté de la publication d'un catalogue de vente. « Nous avons été jusqu'ici très discrets au sujet de cette découverte », assurent-t-ils.

20/09/2022, 17:52

ActuaLitté

Papyrus, livres d'heures et incunables : l'ultime vente Aristophil

La dispersion des œuvres de la collection de l'innommable société Aristophil, à l'origine d'une vaste arnaque basée sur une pyramide de Ponzi, touche à sa fin. La maison de vente aux enchères Aguttes annonce ainsi une 55e et dernière session, le 16 novembre 2022, consacrée aux manuscrits anciens, livres enluminés ou livres d'heures, incunables et livres rares.

19/09/2022, 12:31

ActuaLitté

L'artiste Vera Molnàr donne un large corpus à l'INHA

L’artiste Vera Molnàr fait don à la bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) de 272 estampes, 2 portfolios et 12 maquettes préparatoires. Ce don constitue un corpus exceptionnel, représentatif de l’ensemble de l’œuvre de l’artiste, unique dans les collections publiques françaises et étrangères.  

15/09/2022, 10:34

ActuaLitté

Une exceptionnelle enluminure perse en vente à l'automne

Un feuillet du manuscrit enluminé du Shah Tahmasp Shahnameh ou Livres des Rois sera mis aux enchères le 26 octobre prochain dans le cadre d’une vente intitulé Arts of the Islamic World. Cet extrait, que la maison de vente Sotheby’s qualifie de « chef d’œuvre mondiale », devrait rapporter entre 4 et 6 millions de livres sterling.

14/09/2022, 11:57

ActuaLitté

L'un des rares livres dédicacés par J.D. Salinger mis en vente

L'auteur américain J.D. Salinger (1919-2010) reste aussi célèbre pour ses deux romans cultes, L'attrape-cœurs et Franny & Zooey, que pour son légendaire goût du secret et de la solitude, parfois identifié à de la misanthropie. Aussi n'est-il pas très étonnant que les livres dédicacés de sa main soient particulièrement rares. Ce qui, paradoxalement, favorise la spéculation...

13/09/2022, 11:12

ActuaLitté

Montpellier acquiert un traité médical unique du XVIe 

La médiathèque centrale Émile Zola de Montpellier obtient un document unique qui date de la Renaissance. Écrit par Laurent Joubert, ancien doyen de la faculté de médecine de la ville, l’ouvrage est un traité de chirurgie militaire.

12/09/2022, 16:01

ActuaLitté

Présidents, scones et vie de famille : le règne d'Elizabeth II, par les archives

La disparition d'Elizabeth II, morte à l'âge de 96 ans ce 8 septembre 2022, plonge une bonne partie du Royaume-Uni dans le deuil, avec de nombreuses réactions de l'international. Contemporaine de Winston Churchill, née Elizabeth Alexandra Mary, elle aura connu deux siècles et de nombreuses péripéties historiques. Les services d'archives mettent déjà en avant des documents retraçant sa vie et son règne.

09/09/2022, 12:16

ActuaLitté

L.L. de Mars donne près de 500 planches et dessins au musée de la BD

Artiste rennais, aussi bien auteur que dessinateur, ou encore musicien, L. L. de Mars a donné près de 500 planches originales et dessins au musée de la bande dessinée d'Angoulême. Ils rejoignent ainsi le fonds très riche de l'institution, déjà fort de quelque 14.000 références.

09/09/2022, 10:20

ActuaLitté

Lié à un culte inconnu, un poème latin XVIe siècle découvert en Espagne

Il naquit arien à Tolède, mourut chrétien à Tarragone et devint martyr, canonisé au XVIe siècle par le Pape Sixte Quint. Herménégilde était un prince wisigoth (560-13 avril 585) qui embrassa la foi peu après avoir épousé une princesse catholique, Ingonthe. Que ce soit en France, en Espagne ou en Italie, il compte parmi les saints martyrs officiels de l’Église. Rien d’étonnant qu’on lui ait consacré des vers… même en latin. Mais un culte en son nom, voilà qui étonne.

26/08/2022, 15:44