Dossiers

Le Grand Prix de l'Académie française

Prix annuel, créé en 1914, le Grand Prix de l'Académie française vient récompenser l’auteur du roman que l’Académie a jugé le meilleur de l’année. Doté de 10.000 € depuis 2016, il est habituellement décerné à la fin du mois d'octobre, au cœur de la rentrée littéraire.

Le 05/06/2019

3 Partages

Le

05/06/2019

3

Partages

ActuaLitté

Parmi les lauréats de cette récompense particulièrement prisée, notons François Mauriac, Joseph Kessel, François Nourissier, Michel Tournier, Patrick Modiano, Paule Constant ou encore Anne Wiazemsky et Amélie Nothomb.

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

Petit éloge des chats

Indépendants, curieux, mystérieux et - c'est incontestable - adorables, les chats ont réussi leur mission : conquérir le coeur des humains. De Pattenrond, le chat d'Hermione Granger, aux reels Instagram, du Smelly Cat de Friends à l'insaisissable Catwoman, il faudrait plus de neuf vies pour recenser leurs déambulations inspirées, aussi bien dans nos quotidiens que dans la pop culture. Vénérés sous Cléopâtre, puis associés aux sorcières à la Renaissance, leur rédemption et leur salut viendront des artistes : les dessinateurs, comme l'Anglais Louis Wain, les poètes T. S. Eliot ou Baudelaire, les peintres Manet ou Balthus, et bien sûr les écrivains. Un petit éloge jubilatoire qui tente d'approcher le mystère de l'attachement des humains aux chats. Jérôme Attal a écrit plus de 400 chansons (pour Vanessa Paradis, Johnny Hallyday, Florent Pagny, Michel Delpech...) et reçu en 2020 le Grand Prix SACEM de la chanson française pour l'ensemble de son oeuvre. Auteur d'une vingtaine de romans, jeunesse et adulte, dont L'Age des amours égoïstes, prix AMIC 2022 de l'Académie française, il a publié en 2021 aux Pérégrines un Petit éloge du baiser. Quand sa chatte, Mitsy, le lui permet, il écrit de nouveaux livres.

09/2023

ActuaLitté

Musique

Chemin d'écriture. Intégrale 16 CD Yves Duteil

Retracer dans un coffret ce demi-siècle d'écriture et de musique est plus qu'un itinéraire, c'est un nouveau voyage. Pour offrir un écrin à ces deux cents chansons, il fallait trouver une cohérence, donner un reflet fidèle à leur parcours, montrer comment naissent les chansons, "de ces riens qui pour moi font un tout... " , deux vers surgis d'une révolte, une phrase volée au vent léger d'une conversation ou l'instant précieux d'un regard échangé... . La vie est une source d'inspiration permanente que la poésie enveloppe de beauté pour la rendre plus supportable. Rien n'est indicible en chanson. La souffrance, le désespoir, la violence et la douceur y cheminent de concert. Dans un même album, l'amour, le regret, la nostalgie et l'espérance font bon ménage. Nos années se succèdent en laissant au passage le sillage de leur tristesse ou de la joie qui les illumine. Un carnet de chansons... Comme si j'étais peintre en émotions. Pour surtout ne rien perdre de ces instantanés fragiles à ranger dans nos malles aux trésors. L'immatériel est plus résistant parfois que la pierre des statues, et la mosaïque exige du recul pour en révéler l'image... Elle suppose aussi parfois qu'on couche sans attendre sur le papier la photographie des sentiments avant qu'elle ne s'efface. Du plus intime au plus ouvert, tout est là, en partage de confiance... Entre jardin secret et jardin public, voici l'intégrale de mes chansons... Yves Duteil auteur-compositeur-interprète du patrimoine de la chanson francophone, signe 50 ans de carrière. Par son goût des mots et de la musique, il nous propose un voyage en chanson au coeur de la langue française ! Son 1er single Virages sort en 1972 mais c'est en 1974 que sa carrière sera lancée suite aux prix du public et de la meilleure chanson remportés au festival international de la chanson française en Belgique et à la parution de son 1er album studio L'écritoire. Tout au long de sa carrière, Yves Duteil sera récompensé à de nombreuses reprises : le prix Jeune Chanson du Haut Comité de la langue française, l'Académie Charles Cros, le prix du secrétariat à la Culture... A la sortie de l'album Statut d'histoire, il reçoit l'insigne de Chevalier des Arts et des Lettres. En 1985, La langue de chez nous obtient la médaille d'argent de l'Académie française et le grand prix de la meilleure chanson française par la SACEM. En 1988, Prendre un enfant est élue meilleure chanson française du XXè siècle. Il signe La fleur de l'impossible, chanson des Jeux Olympiques d'hiver d'Albertville en 1992. En 1997, il reçoit à nouveau le grand prix de la SACEM pour l'album Touché. En 2018, il reçoit le grand prix de la société des poètes français.

05/2023

ActuaLitté

Critique

Vassilis Alexakis. Chemins croisés

Entre 1974 et 2015, l'auteur grec d'expression française Vassilis Alexakis (lauréat du prix Médicis et du grand prix du roman de l'Académie française) aura publié quatorze romans, deux recueils de nouvelles et un récit autobiographique. Alors qu'il était aussi dessinateur et réalisateur, Alexakis avait fait du bilinguisme littéraire - puisqu'il s'auto-traduisait et publiait chacun de ses romans en français et en grec - une caractéristique essentielle de sa pratique littéraire. La critique s'est ainsi souvent concentrée sur des pistes d'analyses récurrentes portant sur l'auto-traduction ou sur la métafiction. A la suite de la mort de l'auteur en 2021, l'ouvrage propose un renouveau du regard par une traversée de l'oeuvre complète d'Alexakis et par sa mise en dialogue avec la littérature contemporaine d'expression française.

04/2023

ActuaLitté

Littérature française

L'Élève Gilles. grand de prix littérature de l'Académie Française 1912

Récit de l'enfance d'un jeune garçon sensible et craintif, délaissé par ses parents, envoyé chez sa tante, propriétaire viticole, puis en internat, ce texte est écrit avec une grande délicatesse d'émotion et dans un style très pur. Ce livre a reçu pour la première fois le grand de prix littérature de l'Académie Française en 1912.

02/2023

ActuaLitté

Notions

Nous et les autres. L'identité sans fantasmes

Depuis plus de quinze ans, l'identité a fait une entrée en force dans le discours politique. L'omniprésence de cette thématique identitaire s'explique avant tout par la perte des repères dans un monde où les grands récits collectifs ont disparu, où les frontières et les limites s'effacent, où les liens sociaux se sont distendus. De telle sorte que, faute de boussole, on ne sait plus qui l'on est. Dans la situation de crise actuelle, les uns s'affirment bruyamment "identitaires" , tandis que d'autres alertent sur les dangers du "repli identitaire" . Les premiers pensent que leur culture est menacée, les autres qu'il faut en revenir aux principes de l' "universalisme républicain" qui tient pour négligeables les différences entre les cultures. Pour tout compliquer, on assiste aujourd'hui, dans la mouvance des théories "indigénistes" et "décoloniales" , au surgissement d'un identitarisme d'un type nouveau. Comment en est-on arrivés là ? Et de quoi parle-t-on au juste ? (Ceux qui s'empoignent sur le sujet sont bien souvent embarrassés pour dire ce qu'est l'identité, qu'elle soit individuelle ou collective.) Peut-on avoir une identité si l'on est tout seul ? Qu'est-ce qu'une identité dialogique ? L'identité définit-elle ce qui ne change jamais ? ou ce qui nous permet de changer tout en restant nous-mêmes ? A ces questions, comme à bien d'autres, ce livre cherche à donner une réponse sans tomber dans d'inutiles polémiques. L'identité est une affaire trop importante pour être abandonnée aux fantasmes. Alain de Benoist, écrivain et philosophe, fondateur des revues Nouvelle Ecole et Krisis, est aussi l'éditorialiste du magazine Eléments. Il a reçu en 1978 le Grand Prix de l'essai de l'Académie française. Il est l'auteur d'une centaine de livres, principalement consacrés à la philosophie politique et à l'histoire des idées. Aux éditions du Rocher, il a déjà publié Ce que penser veut dire (2017) et Contre le libéralisme. La société n'est pas un marché (2019).

02/2023

ActuaLitté

Littérature française

Le Journal d'un curé de campagne. Un roman de Georges Bernanos

Le nouveau curé d'Ambricourt, un jeune prêtre plein de zèle, s'installe dans sa paroisse. La fragilité de sa santé est largement compensée par son énergie morale et son ardent désir d'aider ses paroissiens à sortir de l'ennui qui les ronge. Mais, accaparé par les multiples soucis de sa vie quotidienne dont le manque d'argent n'est pas le moindre incapable d'accomplir son ministère avec une autorité suffisante, il accumule les maladresses... Dans cet ouvrage, grand prix du roman de l'Académie française, un des plus émouvants de Bernanos, la technique du journal fictif permet à l'auteur de décrire l'itinéraire spirituel du personnage central tel que celuici le perçoit, au niveau d'une humanité vécue dans l'angoisse, la souffrance, le doute. Ce texte dépasse largement la question du catholicisme et de la vie d'un curé. Le héros est avant tout un idéaliste, plein d'enthousiasme, qui va se heurter, à sa hiérarchie ce qui n'est guère étonnant mais aussi à ses ouailles, dont il trouble les habitudes, et qui trouvent dans la réalisation de menus profits ou l'accomplissement de leurs préoccupations bassement matérielles, une sordide jouissance. Et l'idéaliste finira mal...

01/2023

ActuaLitté

Bergson

Il est cinq heures, le cours est terminé. Bergson, itinéraire

"Il est cinq heures, le cours est terminé" sont les dernières paroles prêtées à Henri Bergson sur son lit de mort début janvier 1941 à Paris. Avec Bergson disparaissait "le dernier grand nom de l'intelligence européenne" (Paul Valéry). Né au milieu du siècle précédent, Bergson avait suivi un itinéraire à nul autre pareil qui le conduisit des salles obscures d'une pension israélite à Paris où ses parents l'avaient abandonné enfant, aux cimes éblouissantes de l'Ecole normale supérieure, de l'agrégation de philosophie, du Collège de France, de l'Académie française et du Prix Nobel de ittérature, en laissant derrière lui une oeuvre magistrale nimbée, comme d'une poussière d'étoiles, d'honneurs, de distinctions, de récompenses et de titres. Ascension vertigineuse, qui porta Bergson à l'apogée de la gloire et même de cette "rallonge bizarre de la gloire qu'est la légende" (Thibaudet), mais qui s'acheva dans la désolation d'une nuit d'hiver où la France qu'il chérissait tant, s'enfonçait dans la honte de la collaboration et de la persécution des Juifs dont il ne voulut pas se désolidariser en renonçant à une conversion catholique annoncée. Plus de quatre-vingts ans après sa disparition, la figure de Bergson s'est estompée comme sur ces vieilles photographies qui avec le temps ne laissent voir que des silhouettes fantomatiques. Il est cinq heures, le cours est terminé veut replacer dans la lumière celui que Raymond Aron sacrait "le plus français des philosophes" .

01/2023

ActuaLitté

Littérature française

Il suffit de traverser la rue. Petite saga des années 2010. Petite saga des années 2010

Années 2010, un journaliste vit de l'intérieur les convulsions de l'entreprise de presse pour laquelle il travaille depuis un certain temps : rachat, brutalité managériale, obsession du profit envers et contre tout... A l'occasion d'un plan de départs volontaires, il prend ses cliques et ses claques en saisissant au vol une opportunité de reconversion professionnelle. Mais, dans les méandres des organismes de formation qui sont un business à part entière, rien ne va se passer comme prévu, sous le regard de l'ex-homme d'information qui est aussi poète à ses heures perdues. Au fil de ce roman, Eric Faye brosse le tableau d'une classe moyenne incapable de résister à l'offensive néo-libérale et de se mobiliser lorsqu'elle est attaquée. Né en 1963, Eric Faye, ancien journaliste, est l'auteur de romans, nouvelles, récits de voyages et essais. Son recueil de nouvelles fantastiques, Je suis le gardien du phare (José Corti, 1997), a été couronné du prix des Deux-Magots. Il a été lauréat du Grand Prix du roman de l'Académie française pour Nagasaki, paru en 2010 et traduit dans une vingtaine de langues. Il suffit de traverser la rue est son douzième roman.

01/2023

ActuaLitté

Biographies

Daudet par Daudet : Mon frère et moi. Alphonse Daudet vu par son frère, l'écrivain Ernest Daudet

Ernest Daudet (1837-1921), frère aîné d'Alphonse Daudet, est souvent confondu au profit du second. Pourtant, cet écrivain et journaliste français, a publié une trentaine de romans et collabora à de nombreux journaux. L'Académie française lui décerna le prix Calmann-Lévy en 1892 pour l'ensemble de ses travaux historiques et littéraires. En 1898, il sera candidat à l'Académie française. Dans cette biographie d'Alphonse Daudet, à mi-chemin entre les souvenirs et la chronique régionale, Ernest raconte la naissance, puis l'avènement de celui qui fut, avec Frédéric Mistral, l'un des plus grand représentants des félibres provençaux. Cet ouvrage très rare n'avait jamais été réédité depuis sa parution en 1882.

11/2022

ActuaLitté

Comédie romantique et humorist

Monsieur des Lourdines. un roman d'Alphonse de Châteaubriant récompensé par le prix Goncourt 1911

Monsieur des Lourdines est la premier roman de Chateaubriant. Il obtient le Prix Goncourt en 1911, et le Grand Prix du Roman de l'Académie Française est décerné en 1923 à La Brière. Mort à Kitzbühel (Autriche) en 1951. La pourpre des noisetiers, le safran des érables, les châtaigniers et les hêtres aux branches alourdies de pluie... L'odeur des champignons, si proche de celles de l'arbre et de la terre... Cette forêt poitevine dont il a parcouru les sentiers pendant si longtemps, Monsieur des Lourdines en sera-t-il chassé, par la folie de son fils ?

11/2022

ActuaLitté

Littérature française

Cocktail de saison

Dans ce Cocktail de saison, on emprunte la N20 et des longs courriers. On trinque avec Fitzgerald et Hemingway. On s'échappe à Cadaques, Venise ou New York. On se remémore les années Giscard et un incroyable réveillon au Meurice. On célèbre les 50 ans du Parrain. Des ombres de disparus passent, s'attardent. Tel un antidote à la mélancolie, les mots buissonniers d'Eric Neuhoff sont à consommer sans modération, à la manière d'Avec mon meilleur souvenir de Françoise Sagan ou de Ma vie entre les lignes d'Antoine Blondin. Des croquis de mémoire où se mêlent portraits, voyages, choses vues, flâneries cinématographiques, esquisses de journal. Comme des photos dans un album souvenir. Comme une quête du temps enfui. Comme les pages arrachées, et offertes, d'un carnet. Journaliste au Figaro et au Masque et la Plume, Eric Neuhoff a publié une vingtaine d'ouvrages dont Un bien fou (Grand Prix du roman de l'Académie française 2001), Costa Brava (Prix Lipp-Cazes 2017) ou (Très) cher cinéma français (Prix Renaudot essai 2019). L' Académie française a salué son oeuvre en lui remettant le grand prix de littérature Paul-Morand en 2022.

10/2022

ActuaLitté

Littérature francophone

La Partition intérieure

"C'est sans gloire qu'au mois d'octobre 1969 je suis arrivé à Courlaoux". 2012, un prêtre revient sur ses années passées dans un village du Jura. Il est confronté à Charlotte, que les villageois appellent "la folle" , et dont la vie se concentre sur les tombes du cimetière. Il y rencontre aussi un compositeur néerlandais persuadé d'avoir une grande oeuvre à livrer. A mesure qu'il fréquente ces deux personnes, Jean va connaître ce retournement du coeur qui amène à la connaissance des profondeurs de la foi. Ce récit nous entraîne sur une crête, au fond des âmes et à la frontière du visible. Malgré la nuit et les replis d'un silence ardent, pointe dans la beauté simple de la campagne jurassienne une lueur brûlante : ce que l'on croit détruit a peut-être été sauvé... Réginald Gaillard est éditeur et fondateur de la revue NUNC. Il a publié plusieurs recueils de poésie, parus chez Ad Solem, dont Hospitalité des Gouffres qui a reçu le Prix Max Jacob 2021 et le Prix Paul Verlaine de l'Académie française 2021. La Partition intérieure est son premier roman. Une langue humble et vibrante. Le Figaro. fr Une belle expérience littéraire. 20 MINUTES GRAND PRIX CATHOLIQUE DE LITTERATURE 2018

07/2022

ActuaLitté

Littérature française

La grande épreuve

Grand Prix Académie Française 2020

Un couple sans histoire, Laure et François Berteau. Leur fils adoptif, David, adolescent enjoué qui se pose des questions sur ses origines. Le père Georges Tellier, un prêtre qui s’arc-boute à sa foi, dans une Eglise qui s’étiole. Frédéric Nguyen, flic résolu à l’action et au silence, pour préserver sa vie privée. Hicham, que le goût du risque et de la frime finit par conduire en prison. Des remarques blessantes, de mauvaises rencontres. Une emprise croissante de l’islamisme et une colère de plus en plus radicale.Et tout se précipite. Vers cette petite église d’un village du Sud-Ouest de la France, la tragédie attire comme un aimant explosif des hommes que rien ne prédestinait à se rencontrer.Le sujet de La Grande Epreuve nous concerne tous. La violence peut surgir au coin de la rue, comme ce fut le cas pour le père Hamel assassiné dans son église de Saint-Etienne du Rouvray. Etienne de Montety s’en inspire librement, en romancier. Car ce que seul un roman peut nous faire comprendre, par son souffle, ses échos et son irrésistible accélération, c’est la dimension inéluctable de tels événements. Le courage, la prudence, la peur, l’amour ou le désarroi, rien ne pourra arrêter une religion devenue folle.

05/2022

ActuaLitté

Critique

Mon oncle Goncourt et la psychogénétique d'une lignée

"Cet ouvrage resitue l'oeuvre de Maurice Constantin-Weyer en recherchant ses racines d'écrivain dans la vie de ses aïeux. Fabrice Constatin, son petit-neveu, nous fait découvrir de nombreux textes inédits, après les avoir mis en perspective avec l'histoire de notre pays. L'auteur nous livre ainsi des éclairages originaux, de la Révolution française à la guerre d'Algérie. Cofondateur de l'Académie de Vernet, avec le peintre impressionniste Louis Neillot, Maurice Constantin-Weyer était un grand amateur de peinture et de musique. Or, sa façon de décrire la nature avec musicalité et de la dépeindre à l'aide de touches délicates nous pousse aujourd'hui à le rapprocher des écrivains impressionnistes. Ses analyses, parfois abruptes, ont un intérêt historique, d'autant que la plupart des questions soulevées alimentent les débats actuels... A la croisée des domaines de l'histoire, de la sociologie et de la littérature, ce livre est un essai sur l'impact du milieu sur l'oeuvre littéraire de Maurice Constantin-Weyer, prix Goncourt 1928.

04/2022

ActuaLitté

Récits de voyage

Patagonie dernier refuge

"Notre tandem de choc a cette indispensable curiosité qui le pousse à remarquer ce que les touristes ne voient pas". Le Figaro La Patagonie est de ces voyages où fantasmes et rêves se mêlent au réel. Sur un trottoir de Buenos Aires, Butch Cassidy et Jorge-Luis Borges ont pu se croiser. Parcourir la pampa ou naviguer sur le détroit de Magellan convoque des destins romanesques : derniers Indiens, rois autoproclamés, aventuriers, rêveurs et fous qui ont trouvé refuge sur cette terre mythique peuplée de fantômes historiques et littéraires. Embarquez pour une exploration sur cette terre d'imaginaire. Romancier et nouvelliste, Eric Faye est également l'auteur d'essais et de récits de voyage. Il a reçu le Grand Prix du roman de l'Académie française pour son roman Nagasaki (Stock, 2010). Christian Garcin a publié des romans, des nouvelles, des poèmes, des récits de voyage, et un livre de photographies. Il a reçu le prix Roger Caillois pour son essai Borges, de loin (Gallimard, 2012).

04/2022

ActuaLitté

Poésie

Oeuvres poétiques complètes. Tome 2

Né le 16 juin 1947, Kiril Kadiiski, poète, essayiste, traducteur de poésie, s'est toujours situé en marge des critères officiels de la littérature sous le régime communiste. Un des fondateurs du samizdat bulgare et premier éditeur privé de Bulgarie, il a traduit maints poètes français et russes, parmi lesquels Villon, Molière, Hugo, Baudelaire, Verlaine, Mallarmé, Rimbaud, Apollinaire, Cendrars, Tiouttchev, Bounine, Blok, Volochine, Pasternak. Avec plus de quinze recueils publiés, Kiril Kadiiski est le poète bulgare le plus traduit en France. Ses livres ont paru en Espagne, Italie, Grèce, Serbie, Roumanie, Macédoine et ses poèmes sont traduits en anglais, allemand, suédois, polonais, hongrois, russe, biélorusse, ukrainien, slovaque, turc et finnois. Récompensé par des prix bulgares et étrangers prestigieux : Ivan Franko (Ukraine, 1989), Grand Prix européen de poésie (Roumanie, 2001), Max Jacob étranger pour l'ensemble de son oeuvre (France, 2002), Prix national de traduction du ministère italien des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale (2011), Prix littéraire international Artur Lundkvist pour sa contribution aux relations culturelles bulgaro-suédoises (2011), Grand Prix international de traduction "? umaû Pocculo/Read Russia" (2018), il est Chevalier des Arts et des Lettres pour mérite envers la culture française, membre du P. E. N. club bulgare, membre cofondateur de Cap à l'Est (mouvement des poètes francophones) et enfin membre correspondant de l'Académie Mallarmé. Il a été directeur de l'institut culturel bulgare à Paris de 2004 à 2009.

03/2022

ActuaLitté

Poésie

Oeuvres poétiques complètes. Tome 1

Né le 16 juin 1947, Kiril Kadiiski, poète, essayiste, traducteur de poésie, s'est toujours situé en marge des critères officiels de la littérature sous le régime communiste. Un des fondateurs du samizdat bulgare et premier éditeur privé de Bulgarie, il a traduit maints poètes français et russes, parmi lesquels Villon, Molière, Hugo, Baudelaire, Verlaine, Mallarmé, Rimbaud, Apollinaire, Cendrars, Tiouttchev, Bounine, Blok, Volochine, Pasternak. Avec plus de quinze recueils publiés, Kiril Kadiiski est le poète bulgare le plus traduit en France. Ses livres ont paru en Espagne, Italie, Grèce, Serbie, Roumanie, Macédoine et ses poèmes sont traduits en anglais, allemand, suédois, polonais, hongrois, russe, biélorusse, ukrainien, slovaque, turc et finnois. Récompensé par des prix bulgares et étrangers prestigieux : Ivan Franko (Ukraine, 1989), Grand Prix européen de poésie (Roumanie, 2001), Max Jacob étranger pour l'ensemble de son oeuvre (France, 2002), Prix national de traduction du ministère italien des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale (2011), Prix littéraire international Artur Lundkvist pour sa contribution aux relations culturelles bulgaro-suédoises (2011), Grand Prix international de traduction "? umaû Pocculo/Read Russia" (2018), il est Chevalier des Arts et des Lettres pour mérite envers la culture française, membre du P. E. N. club bulgare, membre cofondateur de Cap à l'Est (mouvement des poètes francophones) et enfin membre correspondant de l'Académie Mallarmé. Il a été directeur de l'institut culturel bulgare à Paris de 2004 à 2009.

03/2022

ActuaLitté

Revues

nord', n° 78/novembre 2021. Jean-Pierre Lemaire

Le dossier Jean-Pierre Lemaire est consacré à l'un de nos plus grands poètes actuels (Prix Max Jacob, Grand prix de l'Académie française), dont l'oeuvre se situe dans la lignée de celle de Pierre Emmanuel, Jean Grosjean et Philippe Jaccottet. Les liens de Jean-Pierre Lemaire avec le nord remontent à l'enfance et justifient la publication du numéro dans la revue. Deux monographies déjà anciennes (2004, 2008) ont été pour l'instant publiées sur ce poète et ce numéro de nord' prendra en compte les derniers ouvrages parus (Faire place, Le Pays derrière les larmes).

02/2022

ActuaLitté

Vie chrétienne

Le catholicisme contemporain en péril. Ces questions essentielles qu'il lui faut affronter

Les inquiétudes qui pèsent sur le destin européen et mondial du christianisme ont franchi le seuil de la dramatique : crise mordante de la foi, déficit culturel brutal de sa mémoire bimillénaire, déritualisation globale, dénaturation du sacerdoce, effets-retard d'un anti-intellectualisme exacerbé. L'auteur les décline lucidement, tout en relevant leur corrélation avec la marche vacillante des sociétés contemporaines : crise anthropologique inédite, emprise numérique, montée en puissance des oligarchies, communautarisation des comportements, hégémonies politico-religieuses. Les signes de l'alerte étaient depuis longtemps nombreux et convergents. Ils se manifestent aujourd'hui selon leur caractère aggravant, irréductible aux préoccupations qui avaient jusque-là traversé la grande histoire de l'Eglise et des peuples. En finir avec la rhétorique des consolations autant qu'avec les marchands du pire, dénoncer les effets du Malin en embuscade pour aiguillonner une espérance qui ne diffère pas : l'impératif est proportionné à l'exercice de discernement qu'impose, en plusieurs régions du globe, un contexte de dernière chance. A l'écart des réponses précipitées, alors qu'il est rivé entre périls et résistances, l'avenir du catholicisme se jouera non pas dans l'affichage candide d'une "proposition" , mais dans l'énergie évangélique de l' "invitation" . Sur cette voie seule, une renaissance spirituelle est pensable au sein d'une humanité qui attend, au milieu des troubles, une révélation. Le Père Philippe Capelle-Dumont, philosophe et théologien, professeur des universités, doyen honoraire de la faculté de philosophie de l'Institut catholique de Paris, chercheur associé à l'université de Paris-Sorbonne, président honoraire de la Conférence mondiale des facultés de philosophie des universités catholiques, ancien vicaire épiscopal, est président d'honneur de l'Académie catholique de France. Auteur d'une cinquantaine d'ouvrages dont certains sont traduits en plusieurs langues, il a reçu le Grand Prix du cardinal Grente de l'Académie française pour l'ensemble de son oeuvre.

02/2022

ActuaLitté

Dictionnaire français

Dictionnaire de l'Atlantide de Pierre Benoit

"J'ai vu L'Atlantide au cinéma... A la bonne heure ! On comprend ! Le livre est obscur ! On ne peut lire cela qu'avec un dictionnaire. Vraiment, les auteurs devraient se mettre un peu à la portée des gens... " Tels étaient les propos recueillis par le journal Bonsoir, il y a cent ans, en décembre 1921, à la sortie de la projection du film de Jacques Feyder. Deux ans plus tôt, en avril 1919, un jeune écrivain, Pierre Benoit, confirmait son talent par un roman d'aventures et de passion : à mi-chemin entre le récit d'exploration et le rêve, nourri de livres et d'histoire, L'Atlantide connut un succès retentissant, remportant le Grand Prix du roman de l'Académie française, et suscitant la jalousie de confrères qui ne tardèrent pas à accuser l'auteur de plagiat. Dans ce dictionnaire, véritable précis de culture générale du XXe siècle, on trouve toutes les références du roman expliquées, le contexte d'écriture, les sources, la réception critique, des études thématiques, les adaptations (cinéma, théâtre, BD, opéra...), des textes rares et inédits reproduits en intégralité, une mine d'informations pour les amateurs du roman, mais aussi pour les cinéphiles et les amoureux de la littérature. 451 articles pour tout savoir, de A à Z, sur le royaume d'Antinéa ! Stéphane Maltère est l'auteur de Pierre Benoit, l'étonnant voyageur (Albin Michel, 2012) et de La Grande Guerre de Pierre Benoit (Les Deux Crânes, 2016, Prix Pierre-Benoit de l'Académie française 2017).

11/2021

ActuaLitté

Beaux arts

Jean Bouchaud 1891-1977. Regards sur le monde

Originaire de Saint-Herblain, près de Nantes, Jean Bouchaud est le plus souvent défini comme "peintre voyageur" grâce à ses nombreux séjours Outre-mer. En Afrique du Nord, tout d'abord, où il découvre la lumière de Tunisie en 1919 puis séjourne au Maroc et en Algérie en tant que pensionnaire de la Ville Abd-el-Tif. En 1924, titulaire d'une bourse du gouvernement de Hanoï, il se rend en Indochine et parcourt le Cambodge, le Laos, et les territoires de l'actuel Vietnam jusqu'en Chine. Le peintre s'attache alors plus à représenter les scènes de la vie quotidienne, sur les bords des fleuves et les ethnies minoritaires, que les sites et monuments célèbres. Lauréat du Prix de l'Afrique Occidentale française en 1932, il se fait l'observateur attentif des populations rencontrées au Sénégal, au Bénin, en Côte d'Ivoire et en Guinée. Ses différents voyages ont nourri son inspiration jusqu'à la fin de sa vie. Paysagiste, portraitiste, peintre intimiste, peintre de genre et fin illustrateur, Jean Bouchaud s'affirme aussi comme un grand décorateur. En 1931, le maréchal Lyautey lui confie la direction artistique de la section peinture pour l'exposition coloniale internationale de Paris-Vincennes. En 1934, il réalise le décor d'une des huit salles à manger particulière du paquebot Normandie. Il est par ailleurs l'auteur de grandes compositions peintes pour l'Exposition internationale des Arts et Techniques dans la Vie moderne en 1937 puis pour la World's Fair de New York en 1939. Dessinateur prolifique, coloriste de talent, Jean Bouchaud expose jusqu'à la fin de sa vie au Salon des Artistes français, au Salon de la Marine et au salon de la Société des Beaux-Arts de la France d'Outre- mer. En 1951, il devient membre de l'Institut en étant élu à l'Académie des Beaux-Arts, section peinture.

10/2021

ActuaLitté

Religion

Sur les pas de Shiva. En Inde dans la lumière d'Arunachala

Pour certains l'Inde est une terre de merveille, pour d'autres une terre de misère. L'Inde d'Elisabeth Barillé est une école de vie. Voilà des années qu'elle l'arpente à la recherche de nouvelles connaissances. Cette fois, il s'agit d'une quête dans le sillage du dieu dansant Shiva, tout au sud du continent. Une véritable ascension intérieure, entre le feu destructeur et la vitalité de l'éternel renouveau. Mais, attention, la voyageuse n'est pas du genre à se laisser prendre par la guimauve des faux gourous ou un idéalisme de pacotille. Son tempérament l'incite à déminer autant que faire se peut les illusions, autant les siennes que celles qui s'offrent, tout au long du voyage, à son besoin de sens. Sa lucidité caracole avec une rafraîchissante autodérision, signe d'une liberté sans fards... Rencontrer des maîtres sans disciples, des excentriques de la sagesse, découvrir le langage du silence, s'initier à la pensée du grand Ramana Maharshi, au pied de la colline sacrée d'Arunachala : autant d'aventures singulières écrites par une femme qui ose marier la légèreté et la profondeur. Auteure de plusieurs romans, récits et biographies, Elisabeth Barillé vit d'écriture, de rencontres et de voyages. En 2020, l'ensemble de son oeuvre a été couronnée par le Grand prix de littérature Henri Gal décerné par l'Académie française.

10/2021

ActuaLitté

Littérature française

Cher Michel Deguy

Dans une conversation récente Michel Deguy, lauréat d'un Grand prix de l'Académie française, définit "la poétique [...] comme une embouchure où la philosophie se jette dans la poésie et la poésie dans la philosophie". Dans "Cher Michel Deguy", Jérôme Karsenti s'imagine en fan monomaniaque de l'éminent poète, traducteur et essayiste, et tente de le rejoindre par d'autres embouchures, celles du réseau de plomberie de l'immeuble qu'ils occupent tous deux, à l'en croire, rue Monsieur-le-Prince à Paris. Plongé dans sa baignoire, l'admirateur effréné guette les sons qui lui parviennent de l'étage inférieur où vit le poète. Un peu du génie de son sublime voisin lui parviendra-t-il en glouglous versifiés ou en conversations secrètes ? Le texte prend la forme d'une lettre adressée à l'écrivain, où l'engouement s'embouche à une tendre ironie et où la littérature s'entend comme un chuchotis à travers un plancher mal isolé.

10/2021

ActuaLitté

Poésie

Les Sourires de l'intime

Grand prix de poésie des Gourmets de lettres sous l'égide de l'académie des jeux floraux de Toulouse ; médaille des lettres et arts septimaniens ; mention spéciale prix international de poésie Renée Vivien, Martine Biard avec Les Sourires de l'intime nous propose une visite à la fois évocatrice et émouvante d'Auschwitz, en images et en poésie. Ce quinzième recueil est préfacé et illustré par la peintre Elisabeth Castoriano, descendante d'une famille juive française qui perdit à Auschwitz quarante-cinq de ses membres. La préface est signée de l'éminent spécialiste de la Shoah : Tal Bruttmann.

09/2021

ActuaLitté

Poésie

Le désir que j'ai

En m'abandonnant à la danse dans le cercle de papier, je ne serai pas condamné à mordre la poussière chaque jour que Dieu fait. Les trois oeuvres réunies ici pour la première fois, Le Développement des lignes, Voix seule et Scène tournante, n'en forment en réalité qu'une seule. Oscillant entre la poésie et le récit, l'auteur y déploie de nouvelles cosmogonies intimes, brisant les lignes du roman. Alain Veinstein est l'auteur d'une oeuvre poétique importante, lauréat du prix Mallarmé, du Prix de la langue française et du Grand Prix de l'Académie française. Il a aussi écrit des romans, et a été longtemps une voix emblématique de France Culture dans Nuits magnétiques (devenu en 1999 Surpris par la nuit) puis dans Du jour au lendemain. Préface inédite de l'auteur

09/2021

ActuaLitté

Maroc

La guerre du Rif. Maroc (1925-1926)

Maroc, 1925-1926 : un conflit colonial oublié. La guerre du Rif, première grande guerre coloniale moderne, qui opposa les Français aux tribus soulevées par Abl el Krim à partir d'avril 1925, est aujourd'hui bien oubliée. Elle coûta pourtant la vie à plus de 10000 Rifains et à 2500 Français et indigènes ; on utilisa des chars, des automitrailleuses, de l'artillerie, des camions, des avions. Ses enjeux furent tout autant militaires que politiques - c'est le premier grand conflit à avoir suscité une telle opposition en France, qui entraîna le remplacement de Lyautey, le père du protectorat, par Pétain. Ils furent internationaux, aussi : si elle s'achève par une victoire française au printemps 1926, cette guerre devient emblématique pour tous les mouvements de résistance à la colonisation. Lyautey a-t-il bien évalué la menace ? Pourquoi Abd el Krim n'a-t-il pas exploité ses premiers succès qui mettaient en péril tout le protectorat ? Comment et pourquoi des milliers de guerriers, généralement rétifs à toute forme de discipline, ont-ils pu tenir tête aussi longtemps à une grande puissance européenne ? A-t-on affaire à une gigantesque guérilla coloniale ou à une véritable guerre conventionnelle ? En quoi les directives du gouvernement ont-elles interféré et gêné les opérations militaires ? Quels enseignements ont été tirés de la guerre du Rif ? C'est à ces questions, parmi beaucoup d'autres, que répond Max Shiavon dans cet ouvrage qui conjugue plaisir de lecture et rigueur historique, grâce notamment à l'apport d'archives d'archives inédites exceptionnelles. "Au fil d'un travail nourri d'archives et de photos originales, l'auteur nuance quelques idées reçues [... ]". Le Figaro Magazine Prix Jean Sainteny 2016 de l'Académie des sciences morales et politiques

09/2021

ActuaLitté

Littérature française

St Ex. Un prince dans sa citadelle

St Ex est né à Lyon dans un milieu aristocratique, construit sur une architecture de valeurs classiques évoquant la marquise de Sévigné, les dentelles, les goûters d'enfants sous les arbres d'un jardin familial vaste comme un parc... Il est mort 44 ans plus tard, encapsulé aux commandes d'un avion de reconnaissance stratosphérique préfigurant l'âge de l'astronautique. Entre son arrivée sur Terre et son départ dans un ciel d'été il a vécu l'aventure des pionniers de l'aviation de ligne au sein de la mythique Aéropostale, habité le désert de la côte atlantique du Sahara dans un environnement évoquant la planète Mars, sillonné le continent sud-américain du Brésil tropical au Cap Horn à bord d'avions de bois et toile. Il a commencé à écrire, est devenu grand reporter témoin de son temps en couvrant la Guerre d'Espagne, captivé le Tout-Paris littéraire avec ses récits récompensés par le Prix Femina et le Prix du Roman de l'Académie Française, récits qui ont traversé l'Atlantique Nord et fasciné des éditeurs new-yorkais qui l'ont propulsé aux côtés de Faulkner, Hemingway, Steinbeck en première division de la littérature américaine lorsque "Wind, Sand and Stars" a été nommé Livre de l'Année aux Etats-Unis. Il a aimé des femmes, nombreuses et toujours exceptionnelles, avec fascination, passion et respect. Il a construit dans son milieu d'aviateurs des fraternités d'une immense pureté, et subi d'invraisemblables jalousies et malveillances. Il a fait la guerre la plus calamiteuse, celle de la défaite de 1940, en pilote potentiellement sacrifié. Puis il a habité New York lorsqu'elle était la plus majestueuses des villes libres de la planète, en pleine guerre. Et comme il était construit sur ces valeurs classiques rassemblées dans le sens de l'honneur, il a voulu, lorsque les évènements l'ont permis, redevenir soldat-aviateur, malgré son âge et un physique délabré par trop d'excés et accidents. Il a comploté pour arriver à ses fins, et abouti sur le baquet d'acier d'une torpille volante ultra-moderne pour l'époque, un avion de guerre désarmé et équipé de cameras de reconnaissance stratégique. Et il en est mort. Il aurait pu rester à New York, vivre luxueusement sur sa célébrité et les royalties de son oeuvre, attendre un très probable Prix Nobel de littérature car lorsqu'on signe "Le Petit Prince", on dépasse de loin l'univers de la seule littérature. Mais il était homme d'honneur et pensait que pour avoir le droit d'écrire et de dire, il faut se mériter ce privilège... Voici donc son histoire, en mots et en illustrations, signés de deux auteurs qui partagent avec St Ex cette fascination respectueuse des aviateurs pour la nature et ses majestueuses vérités.

09/2021

ActuaLitté

Littérature francophone

Combats

En cette année 1842, Haïti, seule république noire du monde, affronte les premières conséquences d'une curieuse dette imposée par la France. Ludovic Possible, vieux mulâtre et grand propriétaire, ouvre sur ses terres à la plaine du Cul-de-Sac, non loin de Port-au-Prince, une étrange académie dans laquelle on apprend à vivre, tresser des nattes en paille, redresser la bâtisse scolaire, autant qu'à lire, écrire et compter. Ludovic destine surtout son école à Aïda, gamine auréolée de silence et de mystère. Depuis toute petite, Aïda collectionne avec avidité les nombreuses histoires racontées par sa mère, sans jamais se décider à parler elle-même et devenir conteuse, diva populaire, reine chanterelle, comme cela semble être son destin. Ludovic est détesté par son demi-frère, Balthazar. Face au système agraire entretenu par l'armée, leurs méthodes divergent et ouvrent la voie à des combats sans merci - combats pour l'éducation et l'information, duels, batailles rangées de coqs et de chiens, joutes verbales et trocs d'histoires. Dans ce roman inventif et foisonnant, conte rural et politique, les destins particuliers côtoient la grande histoire des luttes sociales et égalitaires d'un pays et de ses habitants. Néhémy Pierre-Dahomey est né à Port-au-Prince en 1986. Il vit aujourd'hui à Paris. Après Rapatriés (prix Révélation de la Société des gens de lettres, prix Carbet des lycéens de la Caraïbe, prix Cino Del Duca sous suggestion de l'Académie française), il signe avec Combats son deuxième roman.

03/2021

ActuaLitté

Littérature française

Couillonne boy. Itinéraire d’un homme irrésolu

Cet ouvrage est composé de quelques anecdotes sur mes aïeux et moi-même. Concernant les premiers, je retiens tout particulièrement, par ordre d'entrée en scène, François Méglin, médecin-chercheur, qui publia des textes sur le tétanos puis sur la névralgie faciale, contre laquelle il mit au point des pilules portant son nom. Puis Léon Roland Cadaux, mon grand père maternel, connu sous le nom de Morton, acteur, comique-troupier et prestidigitateur, qui fit du music-hall à Londres, au Châtelet, à l'Opéra-comique ou encore aux Folies Bergère et interpréta une trentaine de petits rôles au cinéma dont les deux derniers avec Sacha Guitry. Sans oublier Albert Méglin, Chef d'entreprise dans une branche du Groupe de Wendel, les aciers Tor, qui reçut deux prix de l'Académie Française pour ses ouvrages Du Chaos à l'Espoir, publié en 1973 aux Editions Mame et Le Monde à l'Envers paru en 1984 aux Editions du Rocher. Et bien sûr, mon père, André Méglin, qui s'est consacré au journal Le Monde durant 19 ans, d'abord comme Chef de Publicité puis Directeur des Relations Extérieures à l'époque du grand éditorialiste Monsieur Pierre Viansson-Ponté. Concernant le second, c'est-à-dire votre serviteur, frappé de dyslexie dans le monde redoutable de l'écrit, j'ai connu quelques galères et parfois un parcours difficile mais avec, malgré tout, une vie insouciante et, surtout, des moments de franche rigolade. Au trois-quarts de ma vie (du moins je l'espère), je signe donc de nouveau pour mon existence, à une exception près toutefois : "il me manque d'avoir eu une petite fille qui me dise joyeux Noël papa". Ce livre est honnête et sans fioritures. Une vie qui est ce qu'elle est et que j'assume. Ces quelques pages constituent l'essentiel de ce que j'ai vécu, compris et ressenti.

03/2021

ActuaLitté

Histoire ancienne

La minute antique. Quand les Grecs et les Romains nous racontent notre époque

Pourquoi la licorne, animal mythologique, passionnet-elle autant les cours de récréation ? Catilina, fascinant agitateur de la Rome antique, n'aurait-il pas quelques points communs avec Jean-Luc Mélenchon ? La princesse Philomèle, dans Les Métamorphoses d'Ovide, ne serait-elle pas la première des #MeToo ? Et le géant Talos, créé par le dieu Héphaïstos, l'ancêtre antique de nos drones ? Au fait, que pensaient les Athéniens de la question du genre ? Prêtez l'oreille à Tirésias, qui fut un homme mais aussi une femme... De l'Enéide à Facebook, des Amazones aux féministes, de la colère d'Achille aux clashs entre rappeurs, de l'Olympe de Zeus à l'Elysée jupitérien et du roi Mithridate au professeur Raoult, Christophe Ono-dit-Biot montre, en une minute ou un tout petit peu plus, avec malice et érudition, comment les Grecs et les Romains peuvent nous aider à mieux comprendre notre époque. Agrégé de lettres, Christophe Ono-dit-Biot est directeur adjoint de la rédaction du Point. Il est l'auteur de six romans, dont Birmane, Croire au merveilleux et Plonger (Grand prix du roman de l'Académie Française et prix Renaudot des lycéens). Edition augmentée

10/2020

ActuaLitté

Religion

Le grand bonheur. Vie des moines

" Venez, et voyez Fontgombault. Oh, il ne se passera rien de spectaculaire. Mais nos coeurs se réchaufferont. Une petite grâce mystérieuse soufflera. Nous regarderons la lumière traverser l'abbatiale, les arbres des vergers danser dans le vent, les moines marcher au loin, vers les coteaux. Les notes grégoriennes s'élèveront dans les hauteurs mystiques. Nous serons des enfants subjugués par les processions splendides. Nous resterons silencieux. Et nous verrons le beau, le merveilleux, le doux sourire des moines. " C'est par ces mots que Nicolas Diat ouvre Le Grand Bonheur. Ce livre est une invitation à la joie, une invitation à nous faire découvrir la vie des moines pour nous aider à comprendre la paix qui les habite. Nous pénétrons dans un monde intemporel, une cité interdite, une société idéale. Pendant une année, nous suivons les bénédictins d'un monastère perdu du Bas-Berry, de la ferme au réfectoire, des ateliers d'art aux salles de classe, de l'infirmerie à l'hôtellerie, de l'imprimerie à la bibliothèque, de l'église au cloître, de la sacristie au scriptorium. Ces existences confinées, que l'on pourrait imaginer monotones, sont en réalité extraordinairement riches. Transportés à Fontgombault par la plume évocatrice et délicate de Nicolas Diat, nous ne serons plus tout à fait les mêmes en refermant ce livre, et les portes de l'abbaye. Nicolas Diat est écrivain et éditeur. Il est l'auteur d'un livre de référence sur le pontificat de Benoît XVI, L'Homme qui ne voulait pas être pape (Albin Michel, 2014 ; Pluriel, 2018), d'Un temps pour mourir (Fayard, 2018 ; Pluriel, 2019 ; Prix du cardinal Lustiger, Grand Prix de l'Académie française), et co-auteur, avec le cardinal Robert Sarah, de Dieu ou rien (Fayard, 2015 ; Pluriel, 2016), La Force du silence (Fayard, 2016 ; Pluriel, 2017 ; Prix Spiritualités d'aujourd'hui du Centre méditerranéen de littérature) et Le soir approche et déjà le jour baisse (Fayard, 2019 ; Pluriel, 2020). Ses livres, qui ont été des succès de librairie, ont reçu un accueil critique formidable et sont traduits dans de nombreux pays.

10/2020

ActuaLitté

Critique littéraire

Cerner le réel. Christian Prigent à l'oeuvre

Les livres de Christian Prigent sont autant de traces d'un effort chaque fois reconduit pour cerner un réel qui résiste à la proclamée réalité de toute représentation qui prétend en rendre compte. Ces livres successifs, et quel que soit le genre qu'ils investissent, montrent ainsi une subjectivité à l'oeuvre. C'est-à-dire qui sans cesse se cherche, questionne et expérimente des formes, éprouve des idées, traque au plus près la singularité de la sensation, le tout sur fond d'une histoire politique avec laquelle elle veut toujours être en prise, pour mieux s'y engager, et engager la littérature avec elle. L'articulation du dit et du senti, celle du texte et de l'image, mais aussi la question de la responsabilité morale et politique de qui veut faire oeuvre littéraire, sont parmi les thèmes principaux que cette étude se propose d'aborder en tentant de décrire le parcours d'un écrivain qui, depuis bientôt cinquante ans, écrit l'une des oeuvres les plus prolifiques de la littérature française contemporaine. Christian Prigent a obtenu en 2018 le Grand Prix de poésie de l'Académie française.

11/2019

ActuaLitté

Littérature française

Soif

Mention spéciale du magazine Lire - sélection Les 100 livres de l'année 2019 "Pour éprouver la soif il faut être vivant". Depuis 1992 et Hygiène de l'assassin, tous les livres d'Amélie Nothomb ont été publiés aux éditions Albin Michel. Elle a reçu, entre autres, le prix Chardonne, le Grand prix du roman de l'Académie française, le prix de Flore, et le Grand prix Jean Giono pour l'ensemble de son oeuvre. Ses oeuvres sont traduites dans 40 langues, des U. S. A. au Japon.

08/2019

ActuaLitté

Littérature française

Civilizations

Vers l'an mille : la fille d'Erik le Rouge met cap au sud. 1492 : Colomb ne découvre pas l'Amérique. 1531 : les Incas envahissent l'Europe. A quelles conditions ce qui a été aurait-il pu ne pas être ? Il a manqué trois choses aux Indiens pour résister aux conquistadors. Donnez-leur le cheval, le fer, les anticorps, et toute l'histoire du monde est à refaire. Civilizations est le roman de cette hypothèse : Atahualpa débarque dans l'Europe de Charles Quint. Pour y trouver quoi ? L'Inquisition espagnole, la Réforme de Luther, le capitalisme naissant. Le prodige de l'imprimerie, et ses feuilles qui parlent. Des monarchies exténuées par leurs guerres sans fin, sous la menace constante des Turcs. Une mer infestée de pirates. Un continent déchiré par les querelles religieuses et dynastiques. Mais surtout, des populations brimées, affamées, au bord du soulèvement, juifs de Tolède, maures de Grenade, paysans allemands : des alliés. De Cuzco à Aix-la-Chapelle, et jusqu'à la bataille de Lépante, voici le récit de la mondialisation renversée, telle qu'au fond, il s'en fallut d'un rien pour qu'elle l'emporte, et devienne réalité. Grand prix du roman de l'Académie française

08/2019

ActuaLitté

Romans historiques (poches)

La Révolution Tome 3 : Un vent d'acier

Troisième épisode de ce roman vrai de la Révolution française que Margerit a conçu au rebours des habitudes du roman historique : en obligeant ses personnages de fiction à ne vivre que selon la stricte exactitude de l'Histoire... Cet ouvrage, unique en notre littérature, avait été couronné à sa sortie (1963) par le Grand Prix du roman de l'Académie française. A l'issue des deux premiers tomes de cette vaste fresque, le lecteur avait laissé son monde dans le désarroi. Claude Mounier, député à la Convention, constate avec effroi que ses scrupules ne sont plus de saison : ses amis Montagnards dénoncent le langage de la modération, désormais tenu pour suspect. Bernard Delmay, lui, devenu chef d'état-major de Jourdan, s'expose à Fleurus au nom d'un idéal qui se trouve dramatiquement contredit dans les faits. Seule Lise, au coeur de la tourmente, parvient à concilier les vues de la sagesse et les élans du coeur... A la Convention cependant, les amis d'hier s'entre-déchirent. Danton a beau défier le "vent d'acier" qui fait voler les têtes, il se retrouve à son tour sur l'échafaud... et ses juges l'y suivront, comme il l'avait prédit...

07/2019

ActuaLitté

Critique littéraire

Goûter au paradis. Anna de Noailles sur les rives du Léman, Edition bilingue français-anglais

Première femme commandeur de la Légion d'honneur, lauréate du grand prix de littérature de l'Académie française, Anna de Noailles (1876-1933) a occupé une place de premier plan dans la vie littéraire parisienne, de la Belle Epoque à l'entre-deux-guerres. Les rives du Léman ont été pour elle une source d'inspiration sans cesse renouvelée, depuis les étés d'enfance à Amphion, où elle a "goûté au paradis", jusqu'aux séjours de l'âge adulte à Evian, Montreux, Morges et Lausanne. Selon son souhait, son coeur repose au cimetière de Publier, non loin de l'église d'Evian où elle s'est unie en 1897 à Mathieu de Noailles, et du jardin votif que ses amis ont dédié à sa mémoire en 1938. L'exposition Goûter au Paradis Anna de Noailles sur les rires du Léman met à l'honneur les collections de la Ville d'Evian provenant du don Marthe Francillon-lobre, du legs Anne Jules de Noailles et d'acquisitions ultérieures, en particulier des correspondances, portraits et pastels de la poétesse rarement exposés.

05/2019

ActuaLitté

Poésie

La Maye Tome 4 : Van Eyck et les rivières dont la Maye

"Qu'est-ce qui nous fait tellement aimer une frontière ? ". Ce livre est un roman, ce livre est un poème. Il est écrit en prose, il est écrit en vers. Il s'intéresse à l'histoire, il a le souci de la géographie. Il circule à cheval dans le XVe siècle, il roule en automobile au XXIe siècle. Il franchit la frontière entre la France et la Belgique, la France et la Suisse, voyageant de Lille à Bruges, de Dijon à Bruxelles, sur les routes de l'ancienne Bourgogne. Bref, il ne tient pas pour acquis ni définitif le partage des espaces nationaux dans l'Europe contemporaine. Il désunit les couples, déplace les bornes, rebat les cartes à grandes chevauchées amoureuses. Fil d'or souple unissant entre eux ces morceaux d'histoire dispersés, s'articulent les panneaux du célèbre Agneau mystique peint à Gand par Jan van Eyck. Dans les silences de l'Histoire, les blancs de l'action, les lendemains de conflits, le peintre a laissé monter un hymne choral composé d'amour et d'admiration. A ces moments-là, il est bon que le roman traverse en direction du poème. Après le tome III, L'Embouchure de la Maye dans les vagues de la mer du Nord (Le Castor Astral), ce "roman-poème" a constitue le tome IV du long poème La Maye. Prix Apollinaire, Grand Prix de poésie de l'Académie française, Jacques DARRAS est aussi traducteur de Walt Whitman, William Blake, S.T. Coleridge et Malcolm Lowry (Gallimard/Grasset).

04/2019

ActuaLitté

Critique littéraire

Tout un monde. Jacques de Lacretelle et ses amis

Jacques de Lacretelle fut l'une des figures marquantes de la vie littéraire depuis les années 20. Prix Femina en 1922 avec Silbermann, Grand Prix du roman de l'Académie française avec Amour nuptial. Par la suite Il joua un rôle majeur dans la renaissance du Figaro. Il a connu intimement le Tout-Paris des Arts et des Lettres pendant les décennies qui furent parmi les plus brillantes de notre histoire littéraire. Dire de ces années qu'elles furent, au XXe siècle, les "Trente Glorieuses" de notre littérature ne serait pas excessif. Ce sont elles que font revivre les Mémoires d'Anne de Lacretelle. Anecdotes prises sur le vif, portraits, confidences, extraits de correspondance, témoignages de première main, donnent au récit les couleurs de la vie. On y voit tout d'abord, autour de Marcel Proust qui vient d'accéder à la gloire (Prix Goncourt en 1919), les jeunes écrivains qui en ont fait leur maître avant de former à leur tour une étincelante constellation : Paul Morand, Jean Cocteau, François Mauriac, et Jacques de Lacretelle, le récit se prolonge jusqu'à nos jours. Emouvant, léger, nostalgique aussi, ce livre a su capter l'air du temps. Un monde qui peut encore faire rêver.

02/2019

ActuaLitté

Critique littéraire

Une conversation infinie

Dans cet ouvrage, la grande journaliste, ancienne directrice du Monde des livres, tient la plume pour faire entrer le lecteur dans une longue conversation avec l'écrivain le plus prolixe en matière de femmes et d'amour : Philippe Sollers. Ensemble, ils évoquent leur longue amitié et peu à peu, Josyane Savigneau amène Sollers à se dévoiler, à évoquer ses relations amoureuses, la jalousie, la création littéraire, mais aussi la viellesse, la religion, la mort, le fait d'être catholique. Il se dégade du texte un charme très captivant, Philippe Sollers fait bien sûr preuve de l'esprit qu'on lui connaît, mais il livre aussi des réflexions très profondes, inédites, étonnantes et révèle, à 83 ans, une pensée pleine de jeunesse et d'énergie. Les auteurs Philippe Sollers est l'un des plus célèbres écrivains français. Il a publié, depuis 1958, des dizaines des romans et d'essais chez Gallimard. Il a obtenu le Grand prix du Roman de la Ville de Paris en 1988 etle Grand prix de Littérature Paul-Morand de l'Académie française en 1992. Josyane Savigneau est journaliste, elle a dirigé le Monde des Livres, supplément hebdomadaire du Monde, de 1991 à 2005. Elle est l'auteure de plusieurs livres, dont deux biographies, de Marguerite Yourcenar et de Carson McCullers. Elle a publié en 2014, Avec Philippe Roth (Gallimard).

01/2019

ActuaLitté

Histoire internationale

Louis II de Bavière. Le trône et la folie

Louis II de Bavière entendait " demeurer une éternelle énigme pour lui et pour les autres " et le but a été atteint. Dès le jour de sa mort, il est devenu le Märchenkönig, le roi de légende dont l'image s'affiche encore dans les rues de Munich et attire les foules vers les châteaux de Bavière. Mais le mythe a masqué le véritable personnage. Louis était-il fou ou un simple original ? Fut-il un mécène, un grand artiste ou un pâle imitateur construisant d'étranges édifices ? Quelles furent ses amours et quels furent ses liens avec Sissi, l'impératrice d'Autriche dont il faillit épouser la jeune soeur ? Quelle fut la raison de l'attachement passionné qu'il éprouva pour Wagner dont il demeura l'inlassable mécène ? Comment gouvernait-il son pays ? Même les conditions de sa mort restent mystérieuses. Fut-il assassiné ? Devint-il un meurtrier ? Car au soir du 13 juin 1886, ce furent bien deux corps que l'on trouva sur les rives du lac de Starnberg. Dans cette biographie, Catherine Decours a tenu compte des dernières recherches concernant notamment la falsification du Journal laissé par Louis II. Elle révèle un homme qui, dans une période décisive pour la Bavière, a affronté avec ses démons une histoire tragique, un souverain qui, au prix de grandes souffrances, a réussi sans le vouloir l'une des plus étranges mystifications de l'histoire. Catherine Decours est l'auteur de La lettre à Alexandrine (mémoires apocryphes de Charlotte Corday) couronné par l'Académie française, prix de la Ville de Caen, de La dernière favorite (biographie de la comtesse du Cayla), prix de la Biographie de l'Académie française, prix des Maisons de la Presse, du Lieutenant de la frégate légère, couronné par l'Académie de Marine, ou de Juliette Récamier.

01/2019

ActuaLitté

Poésie

Le mendiant aux mains de neige

Salah Stétié prosodie en son coeur solitaire, images, rêves et pensées, puis s'interroge, à l'aube ou au plus profond de la nuit, sur la place véritable de l'homme en ce monde, tantôt aride où "s'abîme l'abîme" et parfois "si bleu dans le bruissement des palmes" . L'oeuvre de Salah Stétié manifeste "le désir d'une vigilance et une foi dans la parole de poésie" (Yves Bonnefoy), elle se découvre dans une "illuminante complexité", prolongement de la plainte du temps. Ici, tous les paradoxes s'éteignent dans le verbe devenu matière adamantine. Poète, essayiste et critique d'art, Salah Stétié fait ses études universitaires en France après avoir suivi, à l'école Supérieure des Lettres de Beyrouth, les cours de Gabriel Bounoure. Il se lie d'amitié dès les années cinquante avec Jouve, Mandiargues, Ungaretti, Bonnefoy ou André du Bouchet. Il obtient en 1995 le Grand Prix de la Francophonie, décerné par l'Académie française. Il est membre de la Commission de Terminologie et de Néologie de la langue française.

09/2018

ActuaLitté

Mer

J'ai connu des bateaux...

Des bateaux, des hommes et des femmes, des tempêtes, des phares, des îles, des ports, des caboulots, des rencontres... Une vie de marin. Rêves ou souvenirs ? Tout se mêle... Cinquante portraits à l'eau salée. Laurent Mérer est officier de marine. Il a navigué sur toutes les mers, embarqué à bord d'une quinzaine de navires engagés dans des opérations de guerre froide comme de guerre chaude. Vice-amiral d'escadre, il a dirigé les forces navales de l'océan Indien, puis celles de l'Atlantique, de la Manche et de la mer du Nord, dont il a été aussi le préfet maritime. Il se consacre aujourd'hui à l'écriture et aux voyages. Il est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages, dont Alindien, un marin dans l'océan Indien, couronné par l'Académie française, de Moi, Osmane, pirate somalien, grand prix des écrivains de langue française, et du Roman des marins, grand prix du livre en Bretagne.

04/2018

ActuaLitté

Critique littéraire

Michel Chaillou. Les voix retrouvées

Né à Nantes, le romancier et essayiste Michel Chaillou (1930-2013) s'est fait connaître avec Jonathamour (1968) et Collège Vaserman (1970). En 1976, Le Sentiment géographique paraît dans la collection du "Chemin", révélant au public un arpenteur exceptionnel de paysages littéraires. Suivront les voyages de La France fugitive (1998), de La Fuite en Egypte (2011) d'inspiration autobiographique. Plus de trente ouvrages, dont le dernier a paru quelques jours avant sa disparition en décembre 2013, ont valu à Michel Chaillou le Grand Prix de Littérature de l'Académie française en 2007 et une place singulière dans la production littéraire contemporaine. Ce premier livre sur l'oeuvre de Michel Chaillou réunit des études placées sous le signe des "voix". Elles sont au principe de son écriture (qui fut aussi radiophonique), depuis l'écho des voix ancestrales (récits de filiation) jusqu'aux inflexions vocales du sujet. Le lecteur ou chercheur désireux de connaître l'oeuvre trouvera également ici une présentation du Fonds Chaillou à la Bibliothèque nationale de France et une bibliographie.

03/2018

ActuaLitté

Littérature française

La nuit sauvage

Souvent tragiques bien que baignées de lumière, les nouvelles de La Nuit sauvage marquent le retour de Mohammed Dib au pays d'origine. Certaines ont pour cadre la guerre d'Indépendance, d'autres cette guerre que vit actuellement l'Algérie, qui creuse des béances insondables. D'autres encore se situent dans l'entre-deux, quand le souvenir de la colonisation génère une nostalgie qui ne débouche pas forcément sur la haine. Il y a enfin celles qui parlent d'autres violences, sous d'autres cieux. Dans La Nuit sauvage, Mohammed Dib, Grand Prix de la Francophonie de l'Académie française, renoue avec une Algérie de chair et de sang, et témoigne de ses tragédies et de ses conflits, animé d'une préoccupation constante : ne pas disjoindre, comme il l'écrit en postface, "écriture (romanesque) et responsabilité (morale) ".

01/2018

ActuaLitté

Littérature française

Un si petit territoire

Au lendemain de Waterloo, un étrange pays vit le jour au confluent des frontières actuelles de l'Allemagne, des Pays-Bas et de la Belgique, Moresnet, qui recélait les plus importantes réserves de zinc d'Europe. Faute de parvenir à un accord sur le sort de ces quatre kilomètres carrés d'une si grande importance stratégique, les vainqueurs de Napoléon en firent en 1816 un territoire neutre, qui abrita bientôt la plus grande entreprise minière du continent. C'est dans cet espace parfaitement conforme à la vérité historique que cavalcadent les personnages d'un roman qui s'étend sur tout un siècle pour s'achever avec l'entrée des troupes allemandes dans le territoire le 8 août 1914. Les deux jeunes aides de camp, l'un néerlandais, l'autre prussien, à qui leurs souverains avaient confié mission de "régler au plus vite le problème de Moresnet", ne se doutaient évidemment pas qu'en créant au coeur de l'Europe un pays sans armée ni police ni justice, ils ouvraient la porte à de bien singulières aventures. Récit historique, roman picaresque, conte philosophique ? On retrouvera ici les personnages paradoxaux, l'humour sarcastique, l'écriture corrosive de l'auteur de La Dernière Conférence, Grand Prix du roman de l'Académie française 2008.

04/2017

ActuaLitté

Ethnologie

La pratique de l'anthropologie. Du décentrement à l'engagement

Composé à partir d'un entretien de Maurice Godelier mené par Michel Lussault dans le cadre du festival "Mode d'emploi", organisé par la Villa Gillet à Lyon en novembre 2014, ce livre propose un texte original où Maurice Godelier évoque tour à tour, avec verve et humour, sa formation à l'anthropologie, ses principales observations de terrain, les outils théoriques qu'il a forgés au fil de ses enquêtes, et enfin l'usage de ses travaux dans les débats sociaux et politiques d'aujourd'hui, du mariage pour tous à la gestation pour autrui. Si sa pratique de l'anthropologie exige un salutaire décentrement, elle permet en retour un authentique engagement. Maurice Godelier, anthropologue de renommée mondiale, est l'auteur de divers ouvrages désormais classiques, parmi lesquels La Production des Grands Hommes : pouvoir et domination masculine chez les Baruya de Nouvelle-Guinée (1982), Métamorphoses de la parenté (2004), Au fondement des sociétés humaines : ce que nous apprend l'anthropologie (2007), ou encore Lévi-Strauss (2013) et L'imaginé, l'imaginaire et le symbolique (2015). Ses travaux ont été récompensés par la médaille d'or du CNRS, le prix de l'Académie française, le prix international von Humboldt en sciences sociales et le grand prix de l'essai de la Société des gens de lettres.

11/2016

ActuaLitté

Littérature française

La guerre en vacances

Avec l'ironie allègre qui est sa marque, Bernard du Boucheron raconte la "normalité monstrueuse" de son enfance pendant la défaite et l'occupation allemande. L'été 1940 commence bien : âgé de 12 ans, il joue à faire la guerre aux Allemands avec des armes réelles abandonnées par les Français en déroute. Dans un Paris affamé et sans charbon, l'enseignement se donne à mi-temps, mais on y acquiert une culture sans égale. Le jeune garçon y plonge avec ivresse, indifférent à la tragédie qui se joue autour de lui. Les vacances lui apportent de lumineux interludes dans le vert paradis des jeux campagnards et des amours inabouties. Le débarquement allié du 6 juin 1944, puis la libération de Paris en aout sonneront le réveil. Mais du Boucheron saura faire la part du vrai et du faux dans la légende de l'insurrection nationale contre l'occupant. Bernard du Boucheron a commencé sa carrière d'écrivain à 76 ans. Son premier livre, Court serpent, est aussitôt couronné par le Grand prix du roman de l'Académie française. Il a dernièrement publié Long-courrier (Gallimard) et Le Cauchemar de Winston (Le Rocher, 2014).

08/2016

ActuaLitté

Littérature française (poches)

La pêche miraculeuse

Grand Prix du roman de l'Académie française en 1937, La Pêche miraculeuse est l'oeuvre d'une vie. A travers l'histoire du musicien Paul de Villars, c'est sa propre existence que Guy de Pourtalès revisite, évoquant son enfance genevoise, ses années de formation à Neuchâtel et en Allemagne, son choix de la France et ses années de guerre. Livre " composite ", comme l'écrit Jacques Chenevière, parce que tissant une intrigue sentimentale, une peinture sociale, le tableau d'une époque, des souvenirs personnels, le roman est une véritable " somme ". A l'image de son auteur, La Pêche miraculeuse a des identités multiples, nourrie de cosmopolitisme mais fortement enracinée dans la culture romande, tournée vers l'Europe mais profondément attachée à la Genève des origines. Texte véritablement autobiographique, moins par son contenu que par sa visée, il couronne un parcours dont le sens est une longue quête de soi.

06/2016

ActuaLitté

Littérature française

Georges

Georges est considéré par les meilleurs biographes d'Alexandre Dumas comme son premier chef-d'œuvre romanesque. Le seul, en tout cas, où l'on puisse reconnaître les traits du grand romancier derrière ceux de son héros, son unique roman d'inspiration autobiographique. Car Georges et Dumas se ressemblent : ils sont tous deux mulâtres, ont connu de près les aventures napoléoniennes (le père de Dumas était général d'Empire) et, malgré leur fortune et leur talent, le mépris de beaucoup de leurs contemporains pour la couleur de leur peau. A l'occasion du cent cinquantième anniversaire de l'abolition de l'esclavage, il était temps de redécouvrir ce passionnant roman. Calixthe Beyala, couronnée par le Grand Prix du roman de l'Académie française pour les Honneurs perdus, présente ce livre injustement méconnu en soulignant le tourment vécu par Dumas, écrivain à succès, confronté à des préjugés qui, malheureusement, perdurent de nos jours.

05/1998

ActuaLitté

Critique littéraire

Daudet par Daudet : Mon frère et moi. Alphonse Daudet vu par son frère, l'écrivain Ernest Daudet

Ernest Daudet (1837-1921), frère aîné d'Alphonse Daudet, est souvent confondu au profit du second. Pourtant, cet écrivain et journaliste français, a publié une trentaine de romans et collabora à de nombreux journaux. L'Académie française lui décerna le prix Calmann-Lévy en 1892 pour l'ensemble de ses travaux historiques et littéraires. En 1898, il sera candidat à l'Académie française. Dans cette biographie d'Alphonse Daudet, à mi-chemin entre les souvenirs et la chronique régionale, Ernest raconte la naissance, puis l'avènement de celui qui fut, avec Frédéric Mistral, l'un des plus grand représentants des félibres provençaux. Cet ouvrage très rare n'avait jamais été réédité depuis sa parution en 1882.

ActuaLitté

XVIIIe siècle

L'Air était tout en feu

Le nouveau roman de Camille Pascal : une plongée haletante au coeur de la Régence de 1718. 27 avril 1718. Un incendie ravage le Petit-Pont, menaçant Notre-Dame. Alors qu'à Paris l'air est tout en feu, au château de Sceaux, la duchesse du Maine souffle sur un autre brasier bien plus dangereux pour le Régent, celui du complot. Mariée à l'aîné des bâtards de Louis XIV, haute comme trois pommes mais animée de l'orgueil d'une princesse du sang, cette précieuse règne sur sa petite cour de beaux esprits comme sur son mari. Soutenue en secret par le prince de Cellamare, ambassadeur du roi d'Espagne, et encouragée par les survivants de la vieille cour du Roi-Soleil, elle va intriguer avec passion. Ainsi, en ce printemps 1718, un vent de fronde se lève sur la France et une véritable course-poursuite pour le pouvoir s'engage entre la duchesse d'un côté et le Régent de l'autre. A travers les méandres des conspirations politiques, les haines familiales et une galerie de portraits tous plus extravagants les uns que les autres, Camille Pascal fait renaître avec virtuosité le temps enflammé et haletant de la Régence. Ecrivain, couronné du Grand Prix de l'Académie française, Camille Pascal est agrégé d'histoire. Après L'Eté des quatre rois (Plon, 2018) et La Chambre des dupes (Plon, 2020), L'air était tout en feu est son troisième roman.

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté