Batman, Dracula et Spider-Man prisés par les films et les jeux vidéo

Antoine Oury - 15.10.2020

Edition - International - jeux video - films licences copyright - personnages


L'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) s'est intéressée aux personnages issus de franchises les plus présents au cinéma et dans les jeux vidéo, sur les 40 dernières années, aux États-Unis. Sans surprise, les super-héros occupent une très large place, avec Batman et Spider-Man dans le trio de tête, mais un personnage classique, Dracula, y apparaît également.



À l'occasion de la Foire du Livre de Francfort, l'OMPI a choisi un angle particulier pour aborder la question de l'application d'une marque déposée pour des personnages. L'organisation s'est ainsi intéressée au devenir des personnages protégés par le copyright, d'une part, mais aussi déposés comme des marques. On comprend l'utilité de la démarche, d'un point de vue mercantile : une marque déposée peut être renouvelée, tandis qu'un copyright expire 70 ans après la mort de l'auteur d'une œuvre.

Créer une franchise médiatique autour d'un personnage assure ainsi un contrôle sur des œuvres à venir, quand bien même l'œuvre originale, qui a vu naître le personnage, serait entrée dans le domaine public. Pour les propriétaires des marques déposées, le personnage, devenu une licence, reste particulièrement lucratif en cas d'adaptations cinématographiques et autres exploitations.

Les données les plus spectaculaires de l'étude de l'OMPI classent les personnages les plus fréquemment apparus dans des productions américaines, pour le cinéma et les jeux vidéo, sur ces 40 dernières années. Les super-héros figurent en très bonne place, avec Batman (1er), Spider-Man (3e), Superman (8e) et Iron Man (10e). Dark Vador (4e), Mickey Mouse (5e) et Donald Duck (7e) font état d'une culture populaire incontournable, tandis que Dracula, créé par Bram Stoker en 1897, se retrouve en 2e place.

Les trois premiers personnages, Batman, Dracula et Spider-Man, ont généré un chiffre d'affaires de 5,89 milliards $ sur ces 40 dernières années, signale l'OMPI.

La liste des 40 personnages est accessible à cette adresse.
 

Un manque de compétition entre les franchises ?


Les observations de l'OMPI sur le dépôt d'une marque pour un personnage relèvent qu'un personnage devenu marque déposée a 15 % de chances supplémentaires, par an, de voir un film produit autour de cette franchise. Pour le jeu vidéo, l'inverse s'observe : l'OMPI explique cette tendance en soulignant qu'une marque déposée peut limiter les possibilités d'adaptation vidéoludiques si les coûts liés à la licence deviennent trop importants, les budgets des jeux vidéo étant déjà conséquents.

Toutefois, lorsqu'un personnage d'une franchise vidéoludique est une marque déposée, les ventes sont plus élevées de 75 %, en moyenne, indépendamment de la popularité du personnage, assure l'OMPI.

Dans l'ensemble, combiner copyright et dépôt de marques est un pari gagnant, mais l'OMPI prévient toutefois que certaines règles juridiques propres aux deux régimes peuvent entrer en conflit, et générer d'importantes difficultés au moment de l'entrée des œuvres dans le domaine public...
 
L'OMPI s'inquiète également d'une manque de compétition entre les franchises, qui pourrait pousser certains acteurs détenteurs de droits sur leurs personnages à ne pas céder de licence d'exploitation, et ainsi à maîtriser tous les contenus et leurs prix. Les regards se tournent bien entendu vers Disney et Warner Bros, de gigantesques conglomérats médiatiques...

Un marché des droits plus accessible et plus transparents, ainsi que l'introduction de certaines règles relatives à la diversité des contenus pourraient faciliter l'émergence de nouvelles franchises et exploitations, indique l'OMPI.

L'étude complète se trouve à cette adresse, en anglais.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.