#Insolite

Critique de livres : “Montrer son nombril importe plus que se creuser la cervelle

PODCAST – Monsieur Morris a trouvé nos coordonnées sur internet, et nous abreuve ainsi régulièrement de ses commentaires. Pas toujours très cléments ni compréhensifs à l'égard du monde moderne. Loin des turpitudes parisiennes et de la bienséance germanopratine, il s'en prend, cette semaine, aux chroniqueurs du oueb...

Le 02/12/2022 à 11:20 par La rédaction

23 Réactions | 706 Partages

Publié le :

02/12/2022 à 11:20

La rédaction

23

Commentaires

706

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Acerbe et biberonné au vitriol, Monsieur Morris nous revient en grande forme pour ce début du mois de décembre : l'esprit de Noël et les fêtes de fin d'année, certainement...

ActuaLitté : Monsieur Morris, on pensait vous avoir dégoûté de nos ondes, mais vous revoilà… Quel bon vent vous amène ? Une tempête, peut-être ?

Monsieur Morris : Salut, gamin. Je voulais te demander un truc. Même si tu utilises une appli de ton téléphone pour retrouver les clés que tu as posées tu ne sais plus où, il te reste certainement un peu de mémoire personnelle sous les cheveux, non ? Tu te souviens d’Apostrophes, l’émission de Bernard Pivot. Sur Antenne 2, comme on disait à l’époque ?

ActuaLitté : Euh… oui, tout de même…

Monsieur Morris : Bon, c’est bien. T’es un peu moins inculte que ce qu’on pouvait craindre. Tu te souviens de l’ambiance ? On applaudissait, on en redemandait ! Les auteurs causaient de leur livre, s’invectivaient, picolaient de temps à autre. Le père Pivot, lui, y travaillait les textes en profondeur ! Pas question de la lui faire à l’envers : il savait poser la question piège. Ça, c’était de la critique, ça donnait envie de lire ! Et puis en librairie, ça facilitait un peu le commerce...

Bon, je sais : y a pas eu qu’Apostrophes ! Il a fait des petits le Pivot. Comme Field dans ta chambre, Ça balance à Paris, Café Picouly… Et non, n’en rajoute pas, tu vas m’agacer ! Tu me diras qu’il reste toujours La Grande librairie. Mais déjà avec Busnel, c’était pour insomniaques en manque de somnifères.

ActuaLitté : Merci de nous aider à nous faire de nouveaux amis, Monsieur Morris…

Monsieur Morris : Non, si je te dis ça, c’est parce qu’au hasard de mes pérégrinations sur la toile, je suis tombé sur la relève. Version oueb : Amélie t’Apostrophe ! Regarde, c’est sur le téléphone intelligent…

ActuaLitté : Ah, Vous avez découvert Instagram ? Approchez-vous, je ne vois pas sur l'écran. Ah… YouTube… Et vous êtes aussi parvenu à télécharger l’application ?

Monsieur Morris : Gaffe, pitchoun : si tu me charries, je t’enterre sous l’intégrale de Christian Jacques ! Surtout que ça te concerne toi aussi !

Oui, oui, méfie-toi ! Maintenant, ce sont des Youtubeurs et Youtubeuses qui font journalistes littéraires, mon p’tit pote ! Pis y’a du niveau hein : quand ils tombent sur un livre époustouflant, plutôt que d’en faire un résumé avec un avis posé, ils se collent un slip sur la tête !

Les Field, Ardisson, Durand et consorts doivent s’en bouffer le marque-page : fallait y penser ! Se coiffer d’un caleçon ! T’imagines le Pivot en train d’attraper un joli slip kangourou à fleurs pour s’en servir de couvre-chef tout en déclarant à Umberto Eco : « Ce bouquin, là, Le pendule de Foucault, c’t’un putain de pavasse ! Y déboîte, ma gueule ! Y’a tous les mots là où il faut ! Comment que je t’ai hyppé, gros ! »

ActuaLitté : Eh bien, c’est le vocabulaire de la critique contemporaine…

Parce que t’y as compris un truc, toi ? Ben non, bien sûr ! Et moi non plus.

Figure-toi que j’en ai trouvé quelques-uns qui ont listé, dans leurs « émissions », les classiques qu’ils avaient lus. Y en a même un qui clame, avec honnêteté, il faut le lui reconnaître, que : « L’Étranger, je l’ai lu. Enfin, j’ai commencé. Mais c’est chiant… Je le compte quand même ? »

L’étranger ? Chiant ? Écoute, Proust soporifique, je peux l’entendre : je ne renâcle pas à y perdre mon temps pour trouver rapidement le sommeil…

ActuaLitté : Allons, Monsieur Morris, c’est la nouvelle génération et vous nous rejouez la querelle des Anciens et des Modernes, en vieil acariâtre. Leurs codes vous échappent, voilà tout.

Monsieur Morris : Donc à ton sens, Monsieur le Journaliste de la Littérature, c’est devenu ça, débattre autour d’un livre ? Ce n’est plus tenter de comprendre ce que l’auteur exprime du réel à travers son œuvre ? NI s’interroger pour savoir si 1984 est une dystopie, ou simplement une vision futuriste de notre monde ? La tragédie de l’histoire, l’ambiance sociétale... tout ça, c’est mort ?

Alors toi aussi tu valides que, dorénavant, on passe à la version : « Regardez comme la couv’ déchire ! Elle est juste wahooo ! faites-moi confiance, lisez-le ! »

Non ! Rassure-moi ! Faire une lecture critique d’un ouvrage, ce n’est pas juste devenu bazarder l’objet-livre comme si les mots n’importaient plus, si ? Non, parce qu’ils ne se filment pas que pour éructer à leurs followers un amphigouri de ressentis : ils démarrent au déballage du colis avec hurlements, façon trompettes de Jéricho ! Et alors s’il y a des goodies avec…

Note bien que ce n’est pas vraiment leur faute à ces apprentis pédants magnifiques décérébrés en quête d’un peu de gloire. Mais la conclusion, c’est Warhol qui la tire : toutes les quinze minutes meurt une célébrité ! Avec une affolante constance ! Ah si seulement les éditeurs arrêtaient de les éreinter avec des livres…

ActuaLitté : Ce n’est pas si simple, M. Morris. La crise de la presse, le besoin de visibilité. Chacun tente de trouver des solutions…

Monsieur Morris : Hé, ho, arrête ! À l’heure où l’on devrait faire gaffe à nos arbres, c’est moralement indéfendable de déforester pour un tel résultat ! Moi, je te dis que l’erreur vient de l’époque : montrer son nombril a plus de sens que se creuser la cervelle.

Au début, sur la toile, ça publiait des chroniques sur des blogs. Note que, dans le tas, il pouvait y avoir du niveau. Ensuite, d’autres sont arrivés avec des photos : mais je te rassure, juste la couverture d’un roman mis en scène avec des froufrous et des roses ! Fini le texte critique, place à la punch-line !

Mais ce n’était pas assez, on ne les voyait pas ! À l’étape actuelle, faut qu’ils s’exhibent, qu’ils nous introduisent dans leur petit chez eux ! Et comme argumenter autour d’un texte c’est fatigant, accroche-toi Jeannot, ils ont créé de la bombasse qui déboîte, de la plume qui coule, du thriller qui tabasse et même, comme je l’ai évoqué tout à l’heure, du slip olympique ! On a glissé du quant-à-soi éclairé à l’abrutissement des masses.

Et les commentaires de Bernard Pivot ont cédé la place aux onomatopées de Bernadette Pivote sur son siège…

Ô rage, ô désespoir… Tiens, je préfère ne pas imaginer ce que sera le prochain incrément ! Mais tu vois, que ces gens soient perçus comme la relève, je ne dirais pas que c’est un échec : j’espère que ça va pas marcher

Crédits photo : Antenne 2 / Apostrophes

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

23 Commentaires

 

Sophie

02/12/2022 à 13:20

:-D
Délicieux !

jujube

03/12/2022 à 05:33

Où peut-on acheter le délicieux caleçon?

Monsieur Morris

03/12/2022 à 12:09

C'est de la fabrication exotique.
A la réflexion, je vous suggère plutôt du très bon produit autochtone fabriqué et commercialisé par "Le Slip Français".
Moins minimaliste. Plus étoffé dans le concept.
En clair, wahooo y déboîtent... Ils sont ......rhôôôôôôô!
Faites-moi confiance, achetez les!
Monsieur Morris

jujube

03/12/2022 à 16:15

Merci Monsieur Morris, je vole vers "Le Slip Français" tous deniers dehors!

France

03/12/2022 à 17:23

Certains mettent leur slip sur la tête, d'autres sont à côté des leurs pompes. N'est ce pas Monsieur Morris

Lucas

03/12/2022 à 17:26

Merci infiniment pour cet article très bien étayé et argumenté, qui défonce les créateurs de contenus, sans que nous n'ayons rien demandé ;)

Purrfectbooks

03/12/2022 à 18:34

Ok boomer.

Ce qui est assez délicieux, c'est d'une part de vous voir parler au pluriel tout en citant toujours la même youtubeuse, d'autre part de lire les termes "nouvelle génération" alors que ladite youtubeuse a 46 ans.

En attendant, cette personne donne le goût de la lecture à énormément de gens, de toutes les générations, et n'est-ce pas là le plus important ? Rassurez-vous, on a également des débats sur l'Histoire, la sociologie, la politique... Ce n'est pas parce qu'on utilise un langage châtié qu'on ne sait pas réfléchir.

Mais restez dans votre aigreur, la jeune génération peut très bien se passer de vous et de M. Pivot !

Vincent

03/12/2022 à 18:53

Il y avait un roman sorti en 2017 sur la critique littéraire à l'heure d'internet et de YouTube : "BettieBook" de F. Ciriez. Très bien senti, drôle, assez barré.

Aude

03/12/2022 à 21:14

Mais quelle honte cet article.

Chacha

03/12/2022 à 21:21

C’est grâce à des gens comme vous que la lecture pourrait être vouée à l’échec. Vous ne donnez ni envie de vous lire, ni de s’intéresser à la littérature si elle rend aussi pédant et hargneux que vous.
L’important n’est-il pas plutôt de donner envie de lire ? De donner goût à la lecture ?
Donc sous prétexte que les mots n’ont pas plus de 12 lettres et qu’on n’a pas un master en littérature on ne devrait pas partager nos avis sur nos lectures ? On devrait se considérer analphabètes et sans aucun sens critique ?
C’est beau de parler quand on y connaît rien, peut être que vous devriez relire vos classiques en effet, et apprendre la tolérance et la curiosité plutôt que de cracher votre venin à tout va.
Ça ne m’étonne pas que le niveau de la France régresse quand on voit ce genre de mentalité.

Brigitte Henry Bulpa

03/12/2022 à 21:38

Bonsoir Monsieur,
j'ai bien connu les pédants , souvent sous alcool ou autres drogues qui s'écoutaient parler dans des émissions dont ils considéraient les auditeurs comme de pauvres attardés qui ne connaissaient rien à leur monde de pseudo- intellectuels mais qu'ils devaient tolérer afin de justifier leur scandaleux cachets.
Ce ne sont pas eux qui m'ont redonné le goût de lire; ce ne sont pas eux qui m'ont fait sourire et passer de bons moments en partageant leur énorme appétit de découvrir des oeuvres qui leur procurent des émotions; ce ne sont pas eux qui m'ont permis de dévoiler et discuter mes sentiments concernant des découvertes littéraires avec d'autres passionnés de tous âges et tous milieux; ce ne sont pas eux qui sacrifient de nombreuses heures à répondre gracieusement à mes interrogations de lecteurs...
Evidemment, le langage de notre chroniqueuse ne ressemble en rien aux parisianismes de ces bobos prétentieux; évidemment, elle ne nous reçoit pas chez Castel, habillée par Armani avec un sac Chanel!
Mais nous, Monsieur, on s'en moque . On apprécie même! Oui son naturel, sa franchise, sa gouaille, ses soucis familiaux (qui sont les mêmes que les nôtres)... tout cela nous convient, ne vous en déplaise.
Votre ironie ne nous a pas fait sourire; elle nous a simplement répété que certains se pensent d'un autre monde... et bien restez-y!
Cordialement et sincèrement.

Brigitte Henry- Bulpa

Actualisant

03/12/2022 à 22:13

Ce qui m'étonne, profondément, c'est que la Team PremierDegré intervienne avec autant de force sur un papier volontairement satirique, sans même s'apercevoir qu'il s'agit d'un billet d'humeur complètement et volontairement barré.
Et qui – comme le précédent... – se moque sans haine ni vulgarité.
Celles et ceux qui se sentiraient visé(e)s auraient tout intérêt à lever la tête, plutôt, comme le suggère M. Morris, de se regarder le nombril. Voire de l'exhiber !
Merci en tout cas, moi, j'ai ri.

Archie

06/12/2022 à 19:35

Alors le papier est raté si son intention n'a pas été clair. Ça arrive même au meilleur, rassurez vous. Voyez London avec Martin Eden.

Maddlie

03/12/2022 à 22:46

Mais à quel moment instagrammeurs ou bookstagrammeurs se sont proclamés journalistes littéraires ?
Je fais partie des bookstagrammeurs qui donnent leur avis sur les livres lus , émettre son avis est un droit , non ? Alors si cela permet à d'autres personnes de découvrir certains romans ou même simplement de se mettre à lire par envie , où est le mal monsieur ?
Ces émissions dont vous parlez, franchement, la plupart des gens n'ont aucune envie de les regarder sauf pour s'endormir. Voir des personnes utiliser, certes de grands mots , pour dénigrer certains genres littéraires et certains auteurs (qu'ils n'ont même pas lu d'ailleurs) et par conséquent certains lecteurs je dis non merci !
Clairement, vous parlez de Séverine, il y a une personne derrière vos propos mais vous n'avez rien compris ! En quoi mettre une touche d'humour pour signaler une lecture fascinante rabaisse le monde de la littérature plus que des personnes comme vous ? Et vous d'ailleurs, combien de personnes avez-vous convaincu de lire des romans? Des personnes qui, peut-être, avait perdu le goût de la littérature ?
Séverine ne s'est jamais proclamée "journaliste littéraire" mais tout ce que je vois ici c'est que le poids qu'elle prend petit à petit dans la vente de certains romans, ou de la non-vente d'autres romans, en émettant son avis à l'air de déranger ! Et j'en suis bien heureuse !
Honte à vous de dénigrer des passionnés qui parlent de livres quelque soit le vocabulaire utilisé !
Parce que rappelez-vous monsieur, que nous ne sommes pas payés pour émettre nos avis qui sont de fait honnêtes !
Alors non, nous ne faisons pas parti de l'élite de la haute société et Oui notre vocabulaire est familier mais il a l'avantage d'être compris de tous ... ah non pardon... sauf de vous !

Nicolas Gary - ActuaLitté

04/12/2022 à 15:50

Bonjour,
La précision est loin d'être inutile, et les multiples réactions alignées le démontrent.
Votre commentaire prête des intentions totalement hors de propos et mensongères – et plus spécifiquement celle de viser une personne, avec laquelle je me suis expliqué.
Vous n'avez pas ri ? C'est regrettable : peut-être d'autres sujets vous amuseront plus. Desproges le disait fort bien : "On peut rire de tout. Pas avec tout le monde."

Or, voyez à quel point nous avions l'intention de nuire : tous les commentaires ont été validés, sans distinction. Même le vôtre.

Sabine

03/12/2022 à 23:21

Cher Monsieur et oui je ne vois citerai pas par votre prénom ou pseudo car vous êtes juste un personnage qui ne va pas jusqu'au bout de celui-ci en choisissant l'anonymat alors que tout bon chroniqueur assume la sienne qu'elle soit élogieuse ou non.
Vous mentionnez Monsieur Pivot, n'oublions pas qu'il a reçu de sacrés gugusses qui ont fait sa notoriété.
Qu'une youtubeuse choisisse de faire la sienne en mettant un slip sur sa tête afin de définir ses coups de coeur ma fois, je préfère nettement cette deuxième pratique humoristique et nettement plus saine (le slip est propre)

Auteurs, youtubeurs, lecteurs, nous avons tous besoin les uns des autres, la boucle est bouclée.

Alors sachez cher Monsieur que ce soir, j'aborde fièrement le slip tel le drapeau de la victoire pour une "certaine" youtubeuse qui contrairement à vous êtes reconnue dans le milieux alors que vous-même n'êtes pas capable de répondre autrement qu'avec un sobriquet.

Je vous salue bien .. bas.
Une slipeuse

Nicolas Gary - ActuaLitté

03/12/2022 à 23:21

Bonjour
Cet article est une satire, une fiction et un sketch.
De manière volontairement très exagérée et décalée, il parodie un environnement, donc grossit des traits réels pour jouer sur les codes.
Prendre au sérieux Monsieur Morris, s'en offusquer ou ne pas envisager de second degré dans cette fausse interview revient à lui donner raison.
Merci d'en tenir compte avant de se ruer sur les commentaires pour chercher à redresser des torts qui n'existent pas.
Nicolas Gary - directeur de ActuaLitté

Aude

04/12/2022 à 10:42

Je n’ai rien contre la satire, la parodie et l’humour qu’il soit noir ou non. Bien au contraire.
Et pourtant là vous vous en prenez à travers cet article à UNE personne en citant ses mots, sa façon d’être et sa communauté, sans chercher à savoir réellement qui se trouve derrière la caméra. C’est tellement facile. Il y aurait eu plusieurs exemples, plusieurs personne visées cela serait peut-être passé, mais là cela passe pour une attaque visée et personnelle qui n’a pas lieu d’être. Et en plus la booktubeuse en question n’est même pas nommée, il n’y a pas beaucoup de courage là dedans.
Critiquer les booktubeurs et youtubeurs, c’est critiquer toute une communauté qui rend pourtant la lecture accessible à toute une classe sociale qui ne se reconnaît pas dans les émissions de M. Pivot et M. Busnel. L’important n’est-il pas de pouvoir donner l’accès à la lecture avant tout ? Ou alors peut-être voulez-vous que la lecture reste un loisir élitiste pour pouvoir parler de Proust entre vous ?
Moi je retourne sur YouTube.

Maddlie

04/12/2022 à 11:48

Merci mr le directeur de cette précision inutile. Je vais donc vous préciser à mon tour que ce n'est pas au personnage fictif "mr morris" que je m'adressais mais bel et bien à celui qui a écrit tout ceci. Car cet "humour" ne m'a pas fait rire , ni aucun de nous .
Je n'ai vu que ce qui se cache derrière. Donc non en parlant je ne pense pas "donner raison à mr morris " mais j'espère juste que vous saurez vous mettre deux secondes à ma place pour tenter de comprendre ce que j'ai ressenti en lisant ceci.
Et pardonnez-moi mais s'attaquer à une personne bien précise en reprenant mot pour mot ses propos pour tenter de la rabaisser vous appelez ça une parodie ?
Certes vous n'avez pas cité son nom mais tout ceux qui la connaissent ont immédiatement reconnu de qui vous parliez, nous sommes très nombreux, et non nous n'avons pas rit car derrière votre "humour" vous émettez des pensées que vous avez eu .
Encore une fois mr, vous ne parlez pas là d'une star ou de n'importe quelle personne connu dans le monde entier mais d'une mère de famille qui s'autorise juste à partager sa passion avec ses mots et auprès de qui de nombreuses autres mères de familles, mais aussi des jeunes, des grands-mère etc... aiment se retrouver pour partager la même passion et pouvoir en parler librement avec nos mots justement , dans une bonne ambiance, sans risque qu'on viennent se moquer de nous.
Voilà "l'environnement" auquel vous venez de toucher et voilà ce qui , personnellement, m'a blessé.

jujube

05/12/2022 à 06:16

Moi, comme un bon élève, je me suis plutôt rué sur "Le Slip Français" que me conseillait Monsieur Morris.

Y ai trouvé mon bonheur: deux pimpants caleçons en pure laine de guanaco (l'hiver peut être rude avec les coupures d'électricité annoncées), l'un pour la tête et l'autre pour le popotin.

J'ai laissé le deuxième intact pour parer les basses températures. Mais j'ai pratiqué, sur le premier, deux petites fentes qui me permettent de continuer à lire aisément tous mes livres.

Bien entendu, j'ai donné un nom à mes chéris: Slipilou et Slipouli.

Un bien joli cadeau pour Noël, pas vrai?

B.J.

04/12/2022 à 09:12

Qu’est-ce qu’une satire ? C'est un écrit dans lequel l'auteur fait ouvertement la critique d'une époque, d'une politique, d'une morale ou attaque certains personnages en s'en moquant. Voilà ce que l’on trouve comme définition : critiquer ou attaquer en ce moquant.
Et, effectivement, c’est bien le cas ici. On critique méchamment, on se moque violemment, on attaque ouvertement.
Mais finalement, on s’en fout, non ?
Chacun fait, fait, fait c’qui lui plaît, plaît, plaît (et oui, chacun ses références, pardonnez mon inculture).
Je vous laisse volontier Bernard et ses invités parfois d’un goût douteux qui m’ont rarement (jamais)donné envie de lire.
Je retourne écouter Bernadette. Elle ne se prétend ni journaliste littéraire, ni critique. Juste elle te parle de bouquin avec émotion et enthousiasme. Elle peut commettre quelques maladresses mais elle, au moins, elle te donne envie de lire.
Ah, j’oubliais, j’ai lu ”L’étranger” et en vrai, y’a tous les mots là où il faut ! Il m’a deboité la gueule bro !

Archie

06/12/2022 à 19:34

Sans intérêt !
Une youtubeuse aussi débile soit elle ne représente pas toute la pluralité de ceux qui tentent d'exprimer, plus ou moins maladroitement, leur amour du livre. Essentialiser sera toujours l'argument phare du crétin.
Bref, en suivant le précepte du musée imaginaire du con qui était ministre, il me semble que les gens ont le droit de trouver Camus chiant, comme je trouve Dickens infantilisant et Wilkie Collins bien trop sous estimé (c'est pour ton petit cul mon poto).
Bref, on sera d'accord qu'être critique est un métier... Sans intérêt si il n'est que vitriol.

Rip le second degré

14/12/2022 à 15:17

Le monsieur critique une globalité, une incapacité à la réflexion, aux argumentations autre que les "moi j'aime, moi j'aime pas". Il critique le nivellement par le bas (suffit de voir la gueule de l'éducation nationale), et vous, vous lui répondez, mettons nous un slip sur la tête en soutien. En démontrant, par votre absurdie, qu'il touche exactement du doigt le sujet, qu'il voulait dénoncer.
Sérieusement... bravo, c'est limite magistral.

Les "nous", pour info, vous ne parlez qu'en votre nom faut pas l'oublier quand même. Je ne sais toujours pas qui est cette youteubeuse (et j'en ai rien à faire). Vous avez raison, sur un point, un seul. Restez entre vous. Il y a encore des gens pour regarder Pivot ou Chancel, sur l'Ina. Pour les autres, on a la cul ture qu'on mérite.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Désastre de Noël : “L'édition ne valorise pas ses déchets, elle les régurgite”

PODCAST – Bonne année, bonne santé — ça, c’est important, la santé. Monsieur Morris, doyen de nos lecteurs, nous le rappelle souvent en entrant dans le studio. Alors que 2023 nous tend les bras, notre turbulent invité n’en avait pas tout à fait fini avec 2022. Hommage aux libraires, entre le bœuf et l’âne gris, par un Morris tout feu tout flamme.

03/01/2023, 19:20

ActuaLitté

”Ça va 5 minutes de rappeler des ordureries crasses des uns et pardonner aux autres“

PODCAST – Monsieur Morris compte parmi nos lecteurs les plus fidèles. Et ceux qui n'ont pas la langue dans leur poche. De temps à autre, il surgit dans la rédaction, avec quelque chose de rarement sympathique à raconter. Ou d'un peu trop cru pour figurer ailleurs...

16/12/2022, 16:37

ActuaLitté

Le Goncourt du Taulard : “Nourri, logé, blanchi et primé !”

PODCAST – Voilà quelques mois que la rédaction compose avec l'un de ses plus fervents commentateurs. Monsieur Morris, lecteur assidu de nos articles, avait tant à dire que nous n'avons pas eu d'autre choix que de le convier dans nos bureaux. Problème : il avait vraiment des choses à dire...

11/11/2022, 08:00

Autres articles de la rubrique Podcasts

ActuaLitté

"Je ne savais pas que je pouvais mettre les émotions en mots"

PODCAST - Suite au confinement déclenché par la pandémie de coronavirus, Mélodie Ducoeur — qui n’a alors pas encore pris son nom de plume — est contrainte de mettre en pause ses deux activités, son restaurant et le triathlon. Celle qui a toujours voulu écrire se jette à l’eau trente ans plus tard et décline son univers en plusieurs styles et ouvrages avec plusieurs points communs : des plumes, de l’espoir et l’acceptation de la différence. 

31/01/2023, 09:32

ActuaLitté

Pierre Freha : bons baisers d'Istanbul

PODCAST - En 1962, Pierre Freha doit quitter son Algérie natale pour la métropole, alors que l’indépendance du pays de Mouloud Feraoun est proclamée. Il publie un premier roman, Anglo-lunaire, en 1979, suivi d’une d’une dizaine d’ouvrages et nouvelles. Son dernier titre, Istanbul Bella Ciao, paru chez Most éditions, retrouve ses thèmes : l’exil, l'anti-nationalisme ou encore la Méditerranée, côté Bosphore.

27/01/2023, 09:17

ActuaLitté

Patrick Deville : “La littérature avant tout !”

PODCAST – Pour clore l’année, l'émission Écrire diffuse un entretien inédit enregistré par Aurélie Lévy avec Patrick Deville, il y a un an, jour pour jour, alors même qu'il recevait le Grand Prix de Littérature de l'Académie française pour l'ensemble de son oeuvre. Et quelle œuvre !

23/12/2022, 11:45

ActuaLitté

Prix littéraires 2022 : quel impact sur les ventes de livres ?

PODCAST – C’est une évidence : les grands prix littéraires ne se contentent pas de bouleverser la tendance des meilleures ventes, ils influencent bien entendu le destin commercial d’un ouvrage. Edistat et ActuaLitté se penchent aujourd’hui sur le phénomène des prix littéraires et de leurs répercussions, et vous livre ici le résultat de son étude à l’aide de quelques exemples. Ouvrons donc le bal des prix littéraires !

19/12/2022, 10:55

ActuaLitté

Numérique : “Éviter l'effondrement plutôt que précipiter notre chute”

PODCAST – En 2012, Philippe Squarzoni publiait Saison brune, bande dessinée extrêmement documentée sur le changement climatique. Amplement primé, ce documentaire a maintenant une suite — ou plutôt, une mise à jour. Après les confinements de 2020, les GAFAM se sont taillé la part du lion dans nos existences. Un bouleversement social aux multiples implications.

23/11/2022, 14:59

ActuaLitté

“Le Portugal, du peuple de navigateurs à la nation de poètes”

LECFestival22 — Depuis 1988, le festival des Littératures européennes de Cognac, ou LEC pour les intimes, se donne pour mission de faire découvrir, le temps d’un long week-end, un pays d’Europe, son histoire et sa littérature. Pour sa 35e édition, le Portugal est à l’honneur. Pour traiter de son Histoire, nous recevons Yves Léonard, docteur en histoire et spécialiste du Portugal, ainsi qu’Ana Navarro Pedro, journaliste et correspondante en France pour le média portugais Visão.

19/11/2022, 12:34

ActuaLitté

30 jours au Groenland : "Personne sur Terre ne vit encore à l'Âge de pierre"

LECFestival22  - Écrivaine, journaliste et éthologue, Fleur Daugey a passé un mois en résidence d’auteur sur un remorqueur pris dans les glaces de la banquise au Groenland, le Manguier. En janvier 2018, près du village d’Akunnaaq, où vivent 58 habitants, elle découvre un peuple, mais aussi une terre et tout un mode de vie. Avec l’aide de Stéphane Kiehl, illustrateur pour la presse, l'édition et la communication, ils nous invitent à passer 30 jours au Groenland.

19/11/2022, 11:53

ActuaLitté

Ah, l'Europe : “On ne peut bien juger une chose, que si on la connaît”

LECFestival22 -Récompensant un double-lauréat cette année, le prix du livre Mieux comprendre l’Europe sacre des ouvrages considérés comme de véritables outils pédagogiques pour mieux appréhender les fondements et les enjeux du vieux continent. Marie-Christine Vallet, journaliste spécialisée des questions européennes et présidente du Prix, est accompagnée par Françoise Dion, membre du comité d’administration du festival des Litteratures européennes de Cognac pour raconter l'histoire de cette récompense.

19/11/2022, 09:45

ActuaLitté

Gautier Battistella : Chef, oui, mais la cuisine est une maîtresse exigeante

PODCAST – Cette semaine, dans l'émission Écrire, Aurélie Lévy reçoit Gautier Battistella. L'écrivain revient sur la genèse et la parution au printemps dernier de son troisième roman Chef, aux éditions Grasset. Paul Renoir, 62 ans, est retrouvé suicidé alors qu'il vient d'être élu "plus grand chef du monde". Un restaurant peut-il survivre à son créateur ? 

15/11/2022, 18:00

ActuaLitté

Auður Ava Ólafsdóttir : joie de vivre et inquiétude

PODCAST – Dans le cadre de la manifestation Livres dans la Boucle, à Besançon, le podcast Écrire et ActuaLitté proposent des entretiens des auteurs invités à la manifestation. Réalisées par Aurélie Levy, ces émissions proposent une autre forme d’entretien. Aujourd'hui, entretien avec Auður Ava Ólafsdóttir.

02/11/2022, 15:25

ActuaLitté

Scandale, ou les coulisses du prix Nobel de Littérature

PODCAST – Basile Panurgias est l’invité de l’émission Écrire cette semaine : l’écrivain, qui a publié Le Doute (Robert Laffont) est en lice pour le Prix de Flore — décerné ce 4 novembre. Un ouvrage qui a des accents d’enquête, puisqu’il revient sur le plus grand scandale jamais vécu par l’Académie Nobel. En novembre 2017, le mari d’une jurée est impliqué dans une affaire d’agressions sexuelles…

28/10/2022, 16:14

ActuaLitté

Trevizac, une utopie familiale

PODCAST – Parvenu à la soixantaine, Jean souhaite rendre hommage à sa grand-mère qui l’a élevé seule à Trévizac, un château délabré du Limousin. Avec enthousiasme, il évoque la joie de vivre et la force de caractère qu’elle montrait en toutes circonstances et qui l’ont aidée à faire face avec ardeur aux nombreuses vicissitudes de son existence.

19/10/2022, 13:16

ActuaLitté

Coulisses et labyrinthes de la littérature jeunesse, avec Jean-Michel Billioud

PODCAST – Dans le cadre de la manifestation Livres dans la Boucle, à Besançon, le podcast Écrire et ActuaLitté proposent des entretiens des auteurs invités à la manifestation. Réalisées par Aurélie Levy, ces émissions proposent une autre forme d’entretien. Aujourd'hui, c'est Jean-Michel Billioud qui prend le micro.

18/10/2022, 16:56

ActuaLitté

D'Icare à Prométhée, Miguel Bonnefoy en chercheur de lumière

PODCAST – Le destin d’un inconnu passé d’une gloire nationale à la misère et l’oubli le plus total : voilà le récit que nous narre Miguel Bonnefoy, avec la rigueur dont il sait faire preuve, le tout rehaussé de son réalisme magique. Figure prométhéenne de voleur de feu, autant qu’icarienne, de celui qui se brûle les ailes à trop se rapprocher du soleil, Augustin Mouchot revit sous la plume de l’écrivain, pour un roman qui renoue avec le XIXe siècle, celui des inventeurs.

14/10/2022, 15:43

ActuaLitté

Moebia : le récit d'une Intelligence artificielle d'après l'oeuvre de Moebius

PODCAST – À l'heure des prospectives au sujet des intelligences artificielles les plus folles augmentent, un studio de recherche et création allie programme informatique et poésie. 

10/10/2022, 10:58

ActuaLitté

Olivier Norek et Jean-Christophe Tixier : polar et plus si affinités

#LireEnPoche22 – Deux auteurs de romans policiers se retrouvent au micro de ActuaLitté, pour l'émission Comment tu fée, Comment vous fêtes. Occasion aussi rare que savoureuse d'entrer dans les secrets de leur écriture, de leurs inspirations... et de toutes ces choses que l'on ne dit que le couteau sous la gorge. Spoiler : on n'avait pas de couteau...

08/10/2022, 17:55

ActuaLitté

Maria Larrea ou la plus secrète mémoire des femmes

PODCAST – Dans le cadre de la manifestation Livres dans la Boucle, à Besançon, le podcast Écrire et ActuaLitté proposent des entretiens des auteurs invités à la manifestation. Réalisées par Aurélie Levy, ces émissions proposent une autre forme d’entretien. Aujourd'hui, rencontre avec la primo-romancière Maria Larrea.

03/10/2022, 13:03

ActuaLitté

France : l'effet marketing de la censure sur les ventes de livres 

POCAST – De Lolita de Nabokov jusqu'à La maison aux esprits de l’écrivaine chilienne Isabelle Allende, en passant par J’irai cracher sur vos tombes de Boris Vian, la littérature contemporaine subit souvent la censure sous des formes diverses et variées. Cette pratique existe dans presque tous les pays du monde, à différents degrés et nuances. Même au XXIe siècle, nous pouvons faire une longue liste des livres ou des auteurs attaqués par la justice, prétendus justiciers ou intégristes en tous genres. 

28/09/2022, 15:52

ActuaLitté

Avec Les 7 Reliques, entrez dans l'univers de Joffrey Lebourg

PODCAST – S’il revendique un univers d’une précision digne d’un géographe, il se passionne aussi pour les créatures et les monstres parfois oubliés. À travers les sept continents de l’univers d’Alkymia, Joffrey Lebourg imagine un monde de fantasy et de dangers.

27/09/2022, 09:59

ActuaLitté

Conversation sans filtre avec Lisa Mandel

PODCAST – Dans le cadre de la manifestation Livres dans la Boucle, à Besançon le podcast Écrire et ActuaLitté proposent des entretiens des auteurs invités à la manifestation. Réalisées par Aurélie Levy, ces émissions proposent une autre forme d’entretien. Exemple concret grâce à une rencontre avec Lisa Mandel.

26/09/2022, 17:00

ActuaLitté

Bérengère Cornut, ou les forces invisibles

Dans le cadre de la manifestation Livres dans la Boucle, à Besançon le podcast Écrire et ActuaLitté proposent des entretiens des auteurs invités à la manifestation. Réalisées par Aurélie Levy, ces émissions proposent une autre forme d’entretien. Découvrez Bérengère Cornut, comme jamais.

24/09/2022, 15:17

ActuaLitté

Apprivoiser un Grand pingouin, toute une aventure...

PODCAST – « Et à part écrire qu’est-ce que vous faites ? » Voilà une question qu’on pose rarement aux écrivains. Créé par Aurélie Lévy, écrivain, scénariste et réalisatrice de documentaires, le podcast Écrire prend place dans nos colonnes. Deuxième épisode, avec Sibylle Grimbert.

20/09/2022, 09:36

ActuaLitté

Lucas Belvaux, jusqu'au bout du labyrinthe

Dans le cadre de la manifestation Livres dans la Boucle, à Besançon le podcast Écrire et ActuaLitté proposent des entretiens des auteurs invités à la manifestation. Réalisées par Aurélie Levy, ces émissions proposent une autre forme d’entretien. Découvrez Lucas Belvaux, comme jamais.

17/09/2022, 13:09

ActuaLitté

Sibylle Grimbert : “Face au vivant, impossible de ne pas être dans l'égalité”

PODCAST – Avec Le dernier des siens, Sibylle Grimbert propose l’un des romans les plus émouvants de cette rentrée littéraire. Voire le plus touchant, selon les sensibilités. L’histoire d’une rencontre, d’un apprentissage de l’ignorance : un récit où l’homme et l’animal se regardent soudainement en égaux. Ou comme le chantait Nougaro : « Quel est le plus étonné des deux ? »

14/09/2022, 10:37

ActuaLitté

Alain Mabanckou et les tabous de la vie littéraire

PODCAST – « Et à part écrire qu’est-ce que vous faites ? » Voilà une question qu’on pose rarement aux écrivains. Créé par Aurélie Lévy, écrivain, scénariste et réalisatrice de documentaires, le podcast Écrire prend place dans nos colonnes. Un premier épisode, avec Alain Mabanckou.

13/09/2022, 14:24

ActuaLitté

Sémiologie et industrie du livre : des convergences à envisager

PODCAST – Dans un partenariat entre l’université Sorbonne Paris Nord et ActuaLitté, Corinne Abensour, directrice des Masters d’édition, a mené différents entretiens avec des professionnels de l’édition. Ces rencontres, proposées dans un format podcast, offrent un regard et une analyse tirés de l’expérience même de ces acteurs de l’industrie. Dans ce nouvel épisode, Mariette Darrigrand revient sur des questions analytiques, puisant dans la sémiologie pour aider l'industrie. 

29/07/2022, 12:01

ActuaLitté

L'industrie du livre comme objet d'étude : enjeux de la recherche universitaire

PODCAST – Dans un partenariat entre l’université Sorbonne Paris Nord et ActuaLitté, Corinne Abensour, directrice des Masters d’édition, a mené différents entretiens avec des professionnels de l’édition. Ces rencontres, proposées dans un format podcast, offrent un regard et une analyse tirés de l’expérience même de ces acteurs de l’industrie. Avec Sophie Noël, elle se consacre aujourd'hui aux relations entre la recherche universitaire et le monde du livre.

28/07/2022, 14:39

ActuaLitté

Cession de droit, coéditions : la stratégie des maisons d'édition

Dans un partenariat entre l’université Sorbonne Paris Nord et ActuaLitté, Corinne Abensour, directrice des Masters d’édition, a mené différents entretiens avec des professionnels de l’édition. Ces rencontres, proposées dans un format podcast, offrent un regard et une analyse tirés de l’expérience même de ces acteurs de l’industrie. Dans cet épisode, deux activités particulièrement corrélées : la cession de droits et les coéditions, avec Sophie Langlais.

27/07/2022, 10:47

ActuaLitté

Joëlle Losfeld : éditrice, une profession plurielle

PODCAST – Dans un partenariat entre l’Université Sorbonne Paris Nord et ActuaLitté, Corinne Abensour, directrice des Masters d’édition, a mené différents entretiens avec des professionnels de l’édition. Ces rencontres, proposées dans un format podcast, offrent un regard et une analyse tirés de l’expérience même de ces acteurs de l’industrie. Joëlle Losfeld, fondatrice de la maison éponyme, est aujourd'hui notre invitée.

26/07/2022, 11:13

ActuaLitté

Produit, stratégie et communication : le marketing dans l'édition

PODCAST – Dans un partenariat entre l’université Sorbonne Paris Nord et ActuaLitté, Corinne Abensour, directrice des Masters d’édition, a mené différents entretiens avec des professionnels de l’édition. Ces rencontres, proposées dans un format podcast, offrent un regard et une analyse tirés de l’expérience même de ces acteurs de l’industrie. Le marketing sera au coeur de cet entretien, avec Noëlle Poggioli. 

25/07/2022, 10:33

ActuaLitté

Le numérique dans l'industrie du livre : nouveaux métiers, nouvelles compétences

PODCAST – Dans un partenariat entre l’université Sorbonne Paris Nord et ActuaLitté, Corinne Abensour, directrice des Masters d’édition, a mené différents entretiens avec des professionnels de l’édition. Ces rencontres, proposées dans un format podcast, offrent un regard et une analyse tirés de l’expérience même de ces acteurs de l’industrie. Elle évoque dans cet épisode les métiers du numérique avec Pauline Rébéna.

22/07/2022, 10:14

ActuaLitté

Médiation littéraire, festival : organiser un événement, tout un métier...

PODCAST – Dans un partenariat entre l’université Sorbonne Paris Nord et ActuaLitté, Corinne Abensour, directrice des Masters d’édition, a mené différents entretiens avec des professionnels de l’édition. Ces rencontres, proposées dans un format podcast, offrent un regard et une analyse tirés de l’expérience même de ces acteurs de l’industrie. 

21/07/2022, 10:37

ActuaLitté

La relation humaine en milieu professionnel : le management dans l'édition

PODCAST – Dans un partenariat entre l’université Sorbonne Paris Nord et ActuaLitté, Corinne Abensour, directrice des Masters d’édition, a mené différents entretiens avec des professionnels de l’édition. Ces rencontres, proposées dans un format podcast, offrent un regard et une analyse tirés de l’expérience même de ces acteurs de l’industrie. Aujourd'hui, une discipline spécifique : le management...

20/07/2022, 10:45

ActuaLitté

Engagées, militantes : dix autrices se répondent

PODCAST – Cinq femmes, cinq autrices, dont les textes puisent dans les violences et les peines, pour rendre justice à celles qui furent victimes de maltraitances. Féministes ? Non, elles se présenteraient plutôt comme militantes, voire porteuses de convictions. Dans une saga inédite, ActuaLitté propose, en partenariat avec les éditions des femmes — Antoinette Fouque, une série de cinq podcasts et plus encore.

18/07/2022, 13:08

ActuaLitté

Remises, librairies, commercialisation : la diffusion du livre

PODCAST – Dans un partenariat entre l’université Sorbonne Paris Nord et ActuaLitté, Corinne Abensour, directrice des Masters d’édition a mené différents entretiens avec des professionnels de l’édition. Ces rencontres, proposées dans un format podcast, offrent un regard et une analyse tirés de l’expérience même de ces acteurs de l’industrie. Aujourd’hui, première diffusion — littéralement, avec Max Prieux, spécialiste… de la diffusion.

15/07/2022, 13:42

ActuaLitté

TamTam, la nouvelle offre podcast jeunesse du groupe Editis 

Empreinte Magnétique, le studio de podcast du groupe Editis lance Tamtam, son offre audio jeunesse. Elle proposera des podcasts joyeux et intelligents, adaptés de grands succès de l’édition jeunesse, pour les petits curieux de 3 à 8 ans. Avec Tamtam, Empreinte Magnétique s’appuie sur la richesse et la diversité du catalogue Editis, deuxième groupe éditorial en France, pour proposer aux parents une alternative divertis­sante aux écrans.  

04/07/2022, 15:37