Les jeux vidéo, des portes d'entrée vers la lecture et l'écriture

Antoine Oury - 12.08.2020

Edition - Société - jeux video - lecture ecriture jeu video - jeu video creativite


Souvent décriés comme vecteurs d'incitations à la violence, les jeux vidéo présenteraient pourtant des qualités qui conduiraient les plus jeunes vers la lecture, selon une étude britannique. La National Literacy Trust, organisme à but non lucratif consacré à l'alphabétisation, l'éditeur Penguin Random House et l'association britannique des éditeurs de logiciels et de jeux vidéo sont à l'origine de cette initiative.

control!


4626 enfants âgés de 11 à 16 ans ont été interrogés dans le cadre d'une enquête menée par la National Literacy Trust, en novembre et décembre 2019 : les questions portaient sur leur pratique du jeu vidéo et sur l'influence de celle-ci sur leur créativité, leur bien-être et la lecture.

4 répondants sur 5, parmi ceux jouant aux jeux vidéo, indiquent qu'ils lisent au moins une fois par mois des éléments relatifs aux jeux vidéo, notamment des messages diffusés dans les jeux eux-mêmes (40 %), des chroniques ou des articles sur les jeux (30 %), des livres sur le sujet (21 %) ou encore des fan fictions (19 %). 35 % des jeunes interrogés pensent par ailleurs que leur pratique du jeu vidéo améliore leurs compétences de lecteurs...

62,5 % des répondants qui jouent affirment par ailleurs écrire des textes relatifs à ces expériences et œuvres : 27 % écrivent au moins une fois par mois des scénarii de jeux, 22 % des conseils aux autres joueurs, 10 % des fan fictions et 8 % des chroniques et autres articles. « Les jeux, comme les livres, peuvent ouvrir l'imaginaire, car on peut y faire énormément de choses », témoigne un interrogé.

Ainsi, l'activité vidéoludique serait un facteur d'incitation à la lecture et à l'écriture, et aurait, comme la lecture, la capacité d'améliorer l'empathie des enfants. Selon 65 % des enfants interrogés, le jeu vidéo les aiderait à se projeter dans la peau d'une autre personne, facilitant ainsi la compréhension générale de l'autre et de l'altérité.
 

Jeux vidéo et bien-être


Parallèlement à l'étude portant sur la lecture et les jeux vidéo, 3817 jeunes âgés de 11 à 18 et 826 parents d'enfants du même âge ont été interrogés entre mai et juin 2020, pendant le confinement britannique. 55 % des parents ont certifié que le jeu vidéo avait été une source de conversations avec leur enfant pendant le confinement, et 59 % de ceux-ci estiment que ces échanges ont été importants pour le bien-être de toute la famille.

73 % des jeunes estimant avoir des difficultés avec la lecture d'un livre témoignent du fait que le jeu vidéo leur permet de se projeter plus facilement dans une histoire. Par ailleurs, pour la tranche d'âge explorée par l'étude, il semble plus facile de discuter des jeux vidéo avec ses amis (76 % le font) que de livres (29 %).
 
L'étude suggère que les jeux vidéo devraient plus largement être exploités pour susciter des envies d'écriture et de lecture : 58 % des jeunes interrogés affirment vouloir écrire ou créer des jeux vidéo et 31 % souhaiteraient participer à ce genre d'activités dans un cadre scolaire.


Photographie : Mark Bonica, CC BY 2.0


Commentaires
allez, un effort, on peut faire encore plus triste!
Le fait que l'étude soit financée par le lobby des jeux vidéo est tout de même embêtant pour sa crédibilité... Et un lien aurait été bienvenu : vous faites référence à ceci ? https://literacytrust.org.uk/research-services/research-reports/video-game-playing-and-literacy-survey-young-people-aged-11-16/
Bonjour

c'est en effet précisé dans l'article.

Et puisque vous apportez le lien, c'est vous le bienvenu, non ?
La lobotomie, des portes d'entrée vers la lecture et l'écriture...

:(



Cet article, c'est du n'importe quoi.
On ne peut pas reprocher à une partie des "jeunes" de penser qu'aucun livre n'est intéressant quand on se laisse aller soi-même à des généralisations aussi étranges que "les jeux vidéo, c'est de la lobotomie". Tout comme il existe toutes sortes de livres, il existe toutes sortes de jeux vidéo.
Bonjour

Vous devez confondre : cet article évoque des liens possibles entre jeu vidéo et lecture. La lobotomie consiste en une ablation de fibres nerveuses à l'intérieur du cerveau.
Jouer au jeu vidéo n'a jamais "lobotomisé" le cerveau de qui que ce soit... C'est bien dommage en 2020 d'avoir ENCORE ce genre d'à priori sur le jeu. hmmm
Et c'est avec des études si peu scientifiques qu'on peut affirmer statistiquement que 100Þs chasseurs savent se servir d'une arme à feu...
Chère (?) Méryl Pinque, j'ai connu un enseignant qui n'avait pratiquement jamais été au théâtre et qui avait vu 2 "mauvaises" pièces à son goût et qui trouvait, de ce fait, le théâtre "inutile et ennuyeux".

Pour votre part, à quel jeu vidéo faites-vous référence pour avoir cette "cancel" affirmation ? angry
Un très bon article mesuré et argumenté qui sort des idées préconçues.
C'est vraiment peu probant, de l'auto-questionnaire, on ignore le temps passé à lire. On ne peut rien déduire du tout de tels auto-questionnaires. En plus lier ça avec l'empathie, on se croirait dans un article à décharge au regard de ce qui est produit par les opposants aux jeux vidéos, quitte à produire une pseudo-études sur une base très fragile.

Dire en plus que c'est une porte d'entrée à la lecture, sans savoir le temps passé en lecture, sans savoir le temps passé en lecture pour ceux qui ne font pas de jeux vidéos, est totalement gratuit.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.