#International

PODCAST – “La France a un problème avec la littérature”

LES MOTS EN BOÎTE – Elisabeth Samama a fondé il y a trois ans une agence d'édition qui porte son nom. Son travail ressemble à s'y méprendre à celui d'un d'un éditeur salarié, si l'on fait abstraction du fait que ses livres sont publiés dans plusieurs maisons. Après avoir travaillé plus de deux décennies chez Julliard puis Fayard, elle jouit aujourd'hui d'une grande liberté et porte un regard désolé sur le traitement réservé à la littérature par l'édition française.

Le 15/05/2020 à 18:09 par Nicolas Gary

12 Réactions |

Publié le :

15/05/2020 à 18:09

Nicolas Gary

12

Commentaires

linkedin mail print
ActuaLitté

Avec 14 ouvrages publiés en 2019, l’agence d’Elisabeth Samana est particulièrement productive. Elle bénéficie du soutien de ses deux associés, respectivement attachée de presse et graphiste, avec lesquels elle compte bien « réunir les compétences de chacun au service des textes ».

À chaque livre paru, elle perçoit 2 % des droits d’auteurs sur les ouvrages plus un à valoir. Ses clients, les auteurs, n’ont donc rien à débourser directement et lui font confiance – et surtout, le pourcentage n'est pas pris sur les droits d'auteurs des écrivains. « Une bonne moitié des écrivains me connaissent déjà par le bouche-à-oreille et veulent un premier avis sur leur texte, on discute vers quelle maison on pourrait se diriger dans le futur, puis je fais le travail éditorial, c’est ma compétence, j’aime le faire. »

Depuis qu’elle travaille dans son agence, Elisabeth Samama reçoit environ 20 manuscrits par semaine, ce qui lui laisse plus de temps pour se concentrer sur des projets qui lui tiennent à cœur, « quand j’étais chez Fayard j’en recevais 4000 par an ».

Malaise dans la littérature 

«C’est quand même un métier où il y a de l’orgueil, l’édition, et je pense que lorsqu’on sait que l’on publie un mauvais livre on n’est jamais content.» Pour Elisabeth Samama chaque éditeur en ce monde sait très bien faire la distinction entre un livre qui compte et un livre bas de gamme, un livre que l’on est content de publier et un livre que l’on publie pour de mauvaises raisons.

Lorsqu’elle a commencé sa carrière, le monde de l’édition était assez cloisonné, avec des maisons qui se concentraient sur les coups marketing et les best-sellers, et d’autres, plus exigeantes, qui privilégiaient la recherche de textes rares. «Puis dans ces mêmes maisons d’édition, on a commencé à faire les deux, en se disant cyniquement que les mauvais financeraient les bons». 

La littérature ne ferait plus vendre. L’éditrice déplore la tendance actuelle de toujours chercher « la vérité », le témoignage : «On veut des livres en rapport avec l’écrivain, avec son vécu, et on condamne la littérature à n’être qu’un objet chargé de divulguer la vérité au lecteur et de lui donner l’impression qu’il découvre des choses du réel, liées à la personnalité de l’auteur».

Pire encore le mot Littérature ne voudrait plus dire grand-chose : « Il y a un problème avec la littérature en France, il est simple : le mot est devenu un vrai fourre-tout, à partir du moment où on y met tout et n’importe quoi, on appauvrit le sens et on essaie de ne surtout plus l’utiliser». 

Pour une redécouverte du sens 

«La littérature pour moi c’est un effet de surprise». Pour l’éditrice, un texte devient littéraire lorsqu’il bouscule, bouleverse, sort le lecteur de ses schémas de pensée habituels. «La littérature de mauvaise qualité, c’est la littérature qui vous laisse dans vos charentaises», une littérature qui ressemblerait à un épisode de Columbo que l’on regarderait en boucledestiné à réconforter un lecteur qui prendrait plaisir à toujours retrouver la même formule, les mêmes archétypes de personnages, les mêmes thématiques.

«La littérature ce n’est pas fait pour nous faire oublier le réel, c’est fait pour nous y ramener différemment.» Ce qu’Elisabeth Samama recherche dans un texte, ce sont ces choses spécifiques, éloignées, infimes, qui l’espace d’un instant, deviennent accessibles au lecteur. Ces brefs moments où l’on est comme hors de soi sont si importants que l’éditrice considère, malgré une vie mouvementée, que «je suis la somme de mes lectures, je ne suis pas la somme de mes expériences... Enfin... je suis la somme de mes bonnes lectures».

Conseils de lecture 

Si Elisabeth Samama souhaite que l’on arrête de culpabiliser les gens qui ne lisent pas, elle n’en est pas moins décidée à proposer des ouvrages qui peuvent réconcilier ces âmes perdues avec la lecture.

– La bête au ventre — d’Edward Bunker — traduction Freddy Michalski, édition Rivages. L’œuvre d’un écrivain taulard, un livre sur la colère qui raconte l’éducation en centre de redressement dans l’Amérique des années 50.

– Un dernier verre au bar sans nom - Don Carpenter - traduction Céline Leroy, édition 10/18. Un « Chef-d’œuvre de la littérature sur la littérature », un livre autour de 5 jeunes écrivains, 5 loosers magnifiques. Un indispensable pour tous les gens qui veulent écrire. 

– Petite table, sois mise! – Anne Serre – Editions Verdier. Un livre à ne peut-être pas mettre entre toutes les mains. 

– L’enfant bleu — Henri Bauchau — Editions Acte Sud. Un livre sur les éclats de l’adolescence, une réinvention du langage et du monde permanente. Se plonger dans ce texte c’est revenir aux fébrilités des lectures que l’on pouvait avoir à cette époque suspendue entre l’enfance et l’âge adulte. 

Dossier - Les Mots en boîte, le livre et ses secrets de cuisine

Jingle réalisé par Planète Event

12 Commentaires

 

Evrard. annemarie

16/05/2020 à 13:39

Très bonne initiative .... car je m’inquiétais pour ces auteurs poussés par leurs éditeurs de pondre tous les 6 mois un livre ...... qui sera plus ou moins bon ..... d’où une pleiade de médiocrités actuellement ..... votre initiative rend plus libres les auteurs et leur redonnera du punch , j’espère

Pierrot

17/05/2020 à 15:33

… Problème avec la littérature ?? C’est le bilan de la cohabitation dans les librairies, avec les bd tous azimuts, mangas, comics, romans graphiques, etc, etc… !!

Miche BLAISE

18/05/2020 à 07:32

Problème avec la littérature ?

L'on ne peut éviter de réfléchir sur qu'écrivait, avec bon sens et sans être toujours bien comprise, la philosophe et féministe Simone Weil :

" lorsque une profession se féminise, elle se dévalorise"....

Caroline

18/05/2020 à 11:45

Pierrot,
Ce nest pas parce que vous n'aimez pas un genre littéraire, qu'il vous faut le déprécier. L'expérience nous montre depuis toujours que l'exclusion entraîne un conflit.
Ce n'est pas en excluant les manga, bd, comics et autre des librairies que vous allez y faire rentrer les lecteurs.

Remodeler l'édition aujourd'hui signifie aussi: repenser le concept de l'édition et abattre cet élitisme qui n'a pas lieu d'être.

Quand à Miche Blaise, il manque une conclusion à votre observation. Sans quoi, pour un oeil non averti vous passeriez pour un macho qui n'assume pas le résultat de son travail et repousse encore la faute sur les femmes. Mais, comme nous le savons toutes et tous, ce serait très hors de propos et insultant. Donc je cherche le sens caché de votre citation, si vous pouviez développer votre pensée cela m'aiderait à comprendre :)

Pierrot

18/05/2020 à 21:27

La BD est un genre littéraire, ha ouais ?!

Michel BLAISE

18/05/2020 à 12:29

Je passe pour un " macho " (sic) ? À défaut de réalisme, je vous invite à relire ou lire Simone Weil, féministe réaliste - loin d'être une hystérique, elle fût pragmatique et empirique, ne mêlant pas ses désirs à la réalité.

À cet égard, pourquoi, dans votre article, employez-vous, pour parler du responsable d'une maison d'édition "les éditrices", au lieu de la locution générique "éditeurs" ou "les éditrices et les éditeurs" ?

Je ne sais pas si je suis un macho, mais je pense que l'emploi de termes excessifs ruine toute crédibilité ; alors que votre article, intéressant initialement, se perd en conjectures prosélytes maintenant.

Cdlt.

PS Quant à... (ne s'écrit pas " quand à ") ; la dégradation de l'orthographe et de la syntaxe, aidée par une génération de nouveaux "écrivains" prétendument modernes, abouti à ce résultat. Apprenons aux élèves à écrire, mais comment faire si les professionnels de la graphie de prennent pas le temps de se relire...?

Caroline

18/05/2020 à 13:21

Michel Blaise, je vous remercie pour votre réponse et votre conseil de lecture!

C'est tout ce que j'attendais lorsque je vous ai interpellé. Votre premier commentaire ne mettait pas assez en lumière votre point de vue. C'est plus clair a présent.

En revanche, je pense qu'il y a méprise au sujet de mon statut. Je n'ai pas écrit cet article. Je suis une simple lectrice, amatrice et passionnée par l'édition. (D'où ma demande pour plus d'explication sur votre commentaire).

Sur ce, je m'en vait lire Simone Veil ;-)

Caroline

18/05/2020 à 13:23

*Simone Weil (Ahhh le T9...)

ANNABAL

18/05/2020 à 17:39

C'est très bien, Mr Blaise(permettez?), de "reprendre" l'orthographe, orthopédie des mots et de la phrase... Mais encore faudrait-il mettre un T à "abouti-t"... ( et "ne" au lieu de"de devant "prennent".
On pourrait pousser plus loin pour l'analyse, mais... las...
Sur le fond... (et je n'ai pas relu Simone Weil) on peut penser que la citation, étant sortie de son contexte, peut se comprendre( peut...) différemment: " dès qu'une profession se féminise.... ON la dévalorise", c'est à dire qu'il est alors question d'un constat sociologique froid... et que ne partage pas la philosophe... et même, dont on peut penser qu'elle en déplore la réalité.Ainsi, ce constat vous engloberait, vous aussi, et... moi-même!

Clara steiner

18/05/2020 à 17:57

À Michel Blaise :
Quand on joue les machos donneurs de leçons d’orthographe, on écrit : «  la dégradation (...) aboutit » et non « abouti »

Michel BLAISE

18/05/2020 à 22:58

Pierrot, je me demande pourquoi vous insistez ?

Je pense que votre silence instruirait bien davantage vos contraditrices que vos réponses, mêmes sensées, à leurs hystériques sarcasmes.

"Qui ne sait rien est un homme intelligent quand il se tait"

Bien à vous.

Michel

Caroline

19/05/2020 à 02:49

Pierrot, vous n'en avez peut-être pas l'impression, mais oui la BD est un genre littéraire, au même titre que les textes de théâtre ou la poésie. Elle possède ses propres codes et transmet un message, une histoire ou simplement une émotion.

Je repense à "Un océan d'amour" de Grégory Panacione et Wilfrid Lupano. Pas un seul mot, pas de texte, et pourtant cette BD vous transmet des émotions et la nostalgie d'un temps que nous, les jeunes, n'avons pas connu. Cette oeuvre contient une poésie que nous retransmet l'image.
Je vous la conseille au passage.

Il existe de nombreuses BD qui relatent des époques historiques, ou de l'actualité politique. Avec ou sans humour. Et qui prennent le relais de la littérature classique pour toucher un public moins réceptif aux gros romans complexes.

En d'autre mots, la BD (en plus d'être une ouverture à la littérature pour celles et ceux que les livres classiques rebutent) est aussi un art. La dégrader, en parler comme d'une sous-espece littéraire, c'est aussi cracher sur les travaux de recherche des auteurs et autrices. Oseriez-vous, après avoir lu "Vies tranchées: Les soldats fous de la Grande Guerre", aller voir Jean-David Morvan, Hubert Bieser et Yann Le Gal, et vous rire de leur travail?

Même sans parler de ces BDs en quoi une bande dessinée vaudrait-elle moins qu'un recueil de poèmes ou un livre jeunesse? A cause de la quantité du texte?
Quantité ne veut pas forcément dire qualité, vous le savez mieux que moi.
A cause des images qui l'accompagne? Cela rabaisse-t-il le statut du livre? Le dénature?
De nos jours, la majorité de la population française passé plus de temps sur leurs ordinateurs et smartphones. Peut-etre que si le livre semblait plus accessible et se déguindait, plus de jeunes apprécieraient cet objet/source de connaissance/moyen de divertissement.

Mais encore une fois, qui suis-je pour parler. A part une modeste lectrice. Grande amatrice de Margaret Mitchell, Molière, Victor Hugo, Sir Arthur Conan Doyle, mais aussi de Lang, Poinsot ou encore Florent Maudoux.
Je ne suis qu'une jeune consommatrice de 26 ans. Apprenez-moi donc ce qu'est la vrai littérature, quels sont vos critères de choix et ce qui vous permet de choisir pour les autres ce qui est bon de lire et ce qui ne l'est pas.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

En France, dessin et jeunesse sont “toujours un peu soupçonnés de connerie”

PODCAST – La jeunesse, levain de l’humanité, et plus encore, source de créativité et d’enchantement dans l’édition. Avec 737 millions € de chiffre d’affaires en 2020, et une croissance de 1,4 %, ce segment est certainement, avec la bande dessinée, l’un des plus dynamiques. Diversité, curiosité et plus si affinités, Julie Staebler, cofondatrice de Biscoto, maison d’édition et revue mensuelle, est avec Dorothée de Monfreid, pour en parler.

09/06/2021, 16:28

ActuaLitté

Liberté et féminisme : “Un système oppressif pose tout comme acquis”

PODCAST – Libres ? Ou pas. Telle est l’épineuse question qu'aborde l’exposition éponyme proposée autour du travail de six autrices et auteurs de bande dessinée. Consentement, sexualité, médecine, société, autant de thématiques abordées à travers les dessins et les œuvres pour alimenter la réflexion. Dans le cadre des 25es Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, ActuaLitté a rencontré Aude Mermilliod et Juliette Boutant.

07/06/2021, 13:17

ActuaLitté

Nicolas Rodelet, “une vision très optimiste de l'avenir de la BD”

Pour ce nouvel épisode de Machine à Bulles, Nicolas Rodelet, directeur du Labo de l’édition parisien, nous partage son ressenti et ses observations sur l’état et les tendances de la bande dessinée numérique. 

26/05/2021, 09:33

ActuaLitté

Format Tygre : fabrication, graphisme... L'agence tous rysques

Format Tygre est un collectif réunissant fabricants, graphistes, illustratrices, iconographes, avec pour but de seconder les éditeurs. Spécialistes du livre, ils travaillent tous trois depuis 20 ans pour de grandes maisons d’édition – et sont évidemment passionnés de littérature, tant côté livres qu’objets. Ils s’adressent avant tout aux maisons qui souhaitent externaliser certaines tâches relevant du graphisme et de la mise en page. 

29/04/2021, 11:07

ActuaLitté

“La bande dessinée, de plus en plus ouverte au cinéma, au jeu vidéo”

Martine Sousse, directrice générale d’Il était deux fois, une société de production en nouveaux médias, présente dans le cadre de Machine à Bulles le projet transmédia De plomb et de sang, associant BD papier et BD numérique et nous éclaire sur les enjeux de son nouveau projet, Comics & Digital, visant à la formation et à l’accompagnement de jeunes créateurs de bande-dessinée dans leur appropriation des savoir-faire en numérique. 

22/04/2021, 16:50

ActuaLitté

“Le numérique, espace d'expérimentation pour les auteurs BD” (Colombine Depaire)

Conseillère en médiation du livre et du numérique via l’agence Picture This !, passionnée de littérature jeunesse, Colombine Depaire organise des événements autour de la promotion de la lecture, mais bien plus encore. Cette année, elle prend la casquette de commissaire, dans le cadre de Machines à Bulles, un événement particulier, autour de la bande dessinée.

14/04/2021, 09:39

ActuaLitté

Pénélope Bagieu : “Le crowdfunding met une petite pression aux éditeurs”

PODCAST – Comme la bande dessinée, le numérique efface les frontières entre les disciplines et repense la relation entre auteurs et lecteurs. La rencontre des deux ouvre de nouvelles perspectives de création et transforme la relation au livre, au papier et aux « machines » numériques. 

08/04/2021, 11:39

ActuaLitté

Pascal Vandenberghe : “La librairie, c'est tomber sur le livre que l’on ne cherchait surtout pas”

PODCAST – À la tête des librairies Payot, en Suisse, Pascal Vandenberghe compte une quarantaine d’années de travail dans l’industrie du livre, aussi bien d’un côté que de l’autre des Alpes. Passé par la Fnac, à ses débuts, avant d’entrer dans l’édition, chez France Loisirs ou La Découverte, cet autodidacte s’en est retourné à ses premières amours : la librairie. Aujourd’hui, l’auteur de Cannibal lecteur publie un nouvel ouvrage, Le Funambule du livre (Ed. L’Aire) : une série d’entretiens portant sur une carrière pour le moins protéiforme. 

16/02/2021, 15:51

ActuaLitté

Olivier Norek : "Obligatoirement, la révolution verte arrivera"

PODCAST – Il s’excuserait presque d’avoir trouvé quelque chose de positif en cette année 2020. « Le premier confinement m’a permis d’écrire mon dernier roman, Impact » Olivier Norek, invité de notre émission, parle dans ce thriller écologique d’avenir, de planète et de responsabilité. Et plus encore, d’un militaire, investi d’une mission de sauvegarde de ce petit monde bleu…

11/12/2020, 16:02

ActuaLitté

Une autrice à l'école : les rencontres en période Covid, “le retour à une petite normalité”

PODCAST – Pas de salon du livre sans rencontres entre les auteurs et les élèves : au gré des classes, les petites, et les plus grandes, découvrir le travail d’écriture ou d’illustration reste un accès direct à la littérature vivante. Et découvrir qu’un auteur n’est pas toujours quelqu’un de barbu et mort, ça a son petit charme…

11/10/2020, 11:17

ActuaLitté

Le dernier sur la plaine : auteur, illustrateur et musicien sur scène

PODCAST – Notre territoire est immense. Nous sommes les Noconis ce qui, en langue comanche, signifie « les Errants ». Toujours en mouvement, nous suivons la transhumance des bisons. La terre est notre mère, le soleil est notre père. Les plaines sur lesquelles nous chevauchons ne nous appartiennent pas, mais notre territoire s’étend à perte de vue. 

10/10/2020, 15:51

ActuaLitté

Un prix Goncourt de la littérature jeunesse

En pleine saison de grands prix littéraires pour littérature blanche, les auteurs se répartissent en deux catégories : ceux qui sont sur les listes, et ceux qui en sortent. Pour les autres, point de salut — encore que. Comme chaque année, les yeux sont rivés sur le Goncourt, qui entraînera quelques 300 ou 400.000 ventes. 

10/10/2020, 15:14

ActuaLitté

Nicolas Mathieu : “Je n'ai pas d'illusion sur la possibilité d'un monde meilleur”

PODCAST – Après Aux animaux la guerre, publié en 2014 chez Actes Sud, et adapté par la suite au cinéma, Nicolas Mathieu a reçu le Prix Goncourt en 2018, avec Leurs enfants après eux. Au coeur de son écriture, les conséquences de la désindustrialisation, et la volonté d’une écriture «  au scalpel, pour raconter les mécanismes à l’oeuvre ». Il est l’invité de notre émission, en compagnie de Lionel Destremau, commissaire général de Lire en poche.

09/10/2020, 16:20

ActuaLitté

Gilles Bachelet et Joëlle Dreidemy : “Le crayon, c'est une baguette magique !”

PODCAST – Réunis pour une battle de dessin à la station Ausone (librairie Mollat, Bordeaux), dans le cadre de la manifestation Lire en poche de Gradignan, Joëlle Dreidemy et Gilles Bachelet étaient les invités de notre émission Les mots en boîte. Une rencontre très spéciale, avec deux auteurs jeunesse. 

09/10/2020, 12:48

ActuaLitté

Virginie Grimaldi : “Pour moi, la littérature fait du bien en général”

On a classé ses livres dans la catégorie Feel Good Book, ce qui ne la dérange pas tellement. Mais Virginie Grimaldi offre bien plus que cela : « Pour moi, la littérature fait du bien en général », explique-t-elle. Dans Les Mots en boîte, la romancière revient sur ses premiers textes, son travail aujourd’hui… et ses projets…

21/08/2020, 12:19

ActuaLitté

Tatiana de Rosnay : "Je redoute la routine, jusque dans ma manière de travailler"

Elle compte, comme d’autres, parmi les auteurs dont le livre a été fauché en plein envol, par le confinement. Plus de librairies, plus de rencontres. « Une épreuve qui m’a sidérée », raconte Tatiana de Rosnay. Les fleurs de l’ombre sont tout de même parvenues à sortir de l’obscurité. La romancière, aux multiples talents, raconte dans Les mots en boîte, ses habitudes de travail, ses doutes et ses questionnements.

12/08/2020, 17:53

ActuaLitté

Raconter la filière du livre, décrypter les secrets de l'édition

Douze années d’informations, consacrées en l’an 2020, voici que ActuaLitté, en plein été, se rend compte de son âge. Le poids des mots, le choc des ans. Heureusement, la rédaction s’est réinventée, chaque année apportant son lot d’expérimentations, de choses ratées, recommencées, ratées mieux… 

05/08/2020, 17:16

ActuaLitté

Emma Becker : “Entraide et bienveillance retiennent les prostituées de crever la gueule ouverte”

Mr. et La Maison sortiront en poche pour la rentrée, et dans le même temps, La Maison sera traduit en allemand. Pour Emma Becker qui vit depuis quelques années à Berlin, l’occasion est difficile à manquer. Avant de reprendre la route de la promotion, elle marque une pause dans Les mots en boîte.

04/08/2020, 13:27

ActuaLitté

Valérie Perrin : “J’écris en jouant avec mon lecteur, en pensant à lui.”

Prix des Maisons de la presse en 2018, Valérie Perrin avait su enchanter les lecteurs avec l’histoire de Violette Toussaint. Dans Changer l’eau des fleurs (Albin Michel), elle racontait l’histoire de cette femme, garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Aujourd’hui, elle revient avec nous sur sa relation à l’écriture, au texte… et à la protection des animaux.

28/07/2020, 13:02

ActuaLitté

Françoise Bourdin : “Tout premier roman a quelque chose d’autobiographique”

Elle publiera Objet de toutes les convoitises à l’automne, nouvelle édition d'un roman paru en 2004, poursuivant une carrière phénoménale. Françoise Bourdin est l’invitée de notre série estivale : 10 autrices, qui dévoilent les premiers instants de l’écriture. Ce jour où la feuille griffonnée devint le premier ouvrage. Après avoir publié en juin Quelqu’un de bien, depuis sa maison normande, la romancière nous accueille.

21/07/2020, 11:12

ActuaLitté

Marie-Lorna Vaconsin : “La lecture m'a aidée à écrire” (Projet Starpoint)

Auteure de la trilogie Le projet Starpoint, Marie-Lorna Vaconsin inaugure notre dossier de l'été. Entrez dans les coulisses de l'écriture, à cet instant où débutent les premières lignes de ce qui deviendra un manuscrit. Et avec Starpoint, c'est un univers fantastique où des mondes se croisent – et parfois se rencontrent.

16/07/2020, 12:55

ActuaLitté

PODCAST – Libraires et auteurs, “les plus fragiles de la chaîne du livre” Gaëlle Nohant

LES MOTS EN BOÎTE – « Il existe une dimension un peu monacale obligatoire pour écrire des livres, mais précisément, cela n’a rien à voir avec le confinement que l’on vit. » Pour Gaëlle Nohant, les deux mois passés furent une période confuse. L’autrice nous parle de solitude, de solidarité, de librairies et… de Robert Desnos.

07/05/2020, 12:19

ActuaLitté

PODCAST – “Mettre le mot fin à son dernier roman, en pleine pandémie...”

LES MOTS EN BOÎTE – Marc Voltenauer est écrivain, auteur de polars et confiné suisse. Il nous partage son quotidien en cette période propice à l’inspiration. Pour lui la mise en quarantaine a d’abord été synonyme de temps à disposition pour écrire : « Je n’avais pas attendu le confinement pour me confiner moi-même puisque j’étais en phase finale d’écriture depuis deux mois. »

28/04/2020, 17:54

ActuaLitté

PODCAST – Librairie : “On espère un retour à la normale en septembre”

LES MOTS EN BOÎTE – Julie Houillon est responsable de la libraire Momie à Clermont-Ferrand, et membre du regroupement des librairies Momies spécialisées dans la BD les comics et le manga. Elle nous parle de son expérience de libraire pendant le confinement.

27/04/2020, 12:53

ActuaLitté

PODCAST – “En Suisse, les autorités n'ont pas une grande considération pour le livre” 

LES MOTS EN BOÎTE – Ivan Slatkine directeur éditorial des éditions Slatkine et président de la fédération des entreprises romandes a pu nous donner un aperçu du quotidien pas tout à fait confiné du marché de l’édition suisse.

24/04/2020, 08:01

ActuaLitté

PODCAST – “Humilité et patience” pour la réouverture des 31 librairies Furet/Decitre

LES MOTS EN BOÎTE – À la tête de la « première librairie de France », Pierre Coursière est le PDG du groupe Furet du Nord / Decitre, soit bientôt 32 établissements en France et en Belgique. Et s'il revendique d'être le premier, c'est parce que les boutiques réalisent plus de 50 % de leur chiffre d'affaires avec des livres. Ce qui, en période de Covid-19 et de confinement, le place assez bien pour observer la situation et ses conséquences.

22/04/2020, 08:50

ActuaLitté

PODCAST – “Le livre est vital pour les gens surtout en période de confinement”

LES MOTS EN BOÎTE – En cours d’élaboration depuis quelques mois, voici que surgit donc une émission, consacrée aux professionnels de l’édition. Les mots en boîte (l'émission qui soulève le couvercle) est un podcast qui donne à la parole à l’ensemble des acteurs de la chaîne du livre. Pour raconter, décrypter, expliquer la vie de la filière. Aujourd’hui, notre premier invité est libraire, Renny Aupetit.

16/04/2020, 14:47

Autres articles de la rubrique Podcasts

ActuaLitté

Quarante années de prix unique pour le livre : la parole aux libraires

Dans l’épisode 23 du podcast Dlivrable, Coraline Passet introduit son tour de France des librairies indépendantes. Ce voyage sera (légèrement) moins sportif que celui de Laurent Jalabert et Julian Alaphilippe ; il dure tout l’été et commence à Paris dans l’épisode 24 du podcast, au Pied à terre, une librairie généraliste lancée en septembre 2020, au métro Château rouge.

21/07/2021, 10:56

ActuaLitté

Des mots, une œuvre : les podcasts du Musée des Beaux-Arts de Lyon

Mêlant arts visuels et littérature, la série « Des mots, une œuvre » chercher à faire dialoguer des œuvres du musée avec des textes littéraires, poétiques, philosophiques ou historiques — en passant par des essais, des romans ou des écrits d’artistes. Ces podcasts ont été réalisés en partenariat avec le Théâtre National Populaire (TNP).

20/07/2021, 15:06

ActuaLitté

“Iconographe, ça veut dire écrire avec l’image”

PODCAST – « Le poids des mots, le choc des photos. » Vous connaissez certainement ce slogan d’un célèbre magazine. Il a duré 30 ans, de 1978 à 2008. Il nous rappelle qu’aucune image n’est neutre. Au même titre que le texte, l’image nous délivre un message, car « écrire avec l’image c’est un langage ». C’est un métier aussi.

13/07/2021, 14:17

ActuaLitté

Kube : mettre les lecteurs en boîte, mais personnalisée

PODCAST – « La vie c’est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. » Qui n’a jamais repensé à Forrest Gump en croquant dans un chocolat à la liqueur, piégé(e) par son bel emballage doré ? On se dit tous « On ne m’y reprendra plus. »

06/07/2021, 13:57

ActuaLitté

Écologie et édition : pour la traçabilité des ouvrages

PODCAST – « Un livre qui ne pollue pas c’est un livre qui ne se fait pas, c’est absurde » conclut Charles Hédouin dans l’épisode 20 du podcast Dlivrable. S’il est impossible de développer des livres sans impact, produire des livres écoresponsables est possible. De nombreuses maisons d’édition le proposent déjà.

30/06/2021, 16:14

ActuaLitté

Publier et être publié, ça consiste en quoi concrètement ?

PODCAST – « Gagner l’élection présidentielle comme publier un livre, ça reste le début de l’histoire. » Cette formule est de Timothé Guillotin. Écrire, trouver un éditeur et rencontrer des lecteurs sont des missions longues et difficiles. Timothé a lancé sa maison d’édition en janvier 2020 : Novice. Sa vision ? Créer des livres qui questionnent la création des livres, un sujet inépuisable !

23/06/2021, 09:24

ActuaLitté

Un podcast consacré aux auteurs lyonnais de bande dessinée

Lyon BD, Blynd et le Studio Parolox s’associent et produisent un tout nouveau podcast : Des Gones en Strip. Celui-ci, une fois par mois, mettra en avant un auteur ou une autrice lyonnaise de bande dessinée. À l'animation, Benjamin Laurent, fondateur du studio Parolox, Flore Piacentino, coordinatrice générale de Lyon BD, et Tim Borne, cofondateur du studio Blynd.

22/06/2021, 15:18

ActuaLitté

Littérature jeunesse : créer sa maison d'édition, en deux aventures

PODCAST – Qu’implique la création d’une maison d’édition jeunesse aujourd’hui ? C’est le sujet des épisodes 17 et 18 du podcast Dlivrable. Pour répondre à cette question, Coraline Passet reçoit Marion Rébulard et Sophie Hamon.

16/06/2021, 08:56

ActuaLitté

Cyril Pedrosa : “Emporté par le plaisir de la fiction, sans perdre le fond politique”

PODCAST – Non pas une, mais deux. Deux expositions, à Amiens, consacrée pour la première à l’ensemble de son œuvre, sous le titre L’arbre et manière (Halle Freyssinet). La seconde, autour du diptyque L’âge d’or, cosigné avec Roxanne Moreil. Devant la Maison de la Culture où nous avons rendez-vous, il vient tout juste de découvrir l’ampleur de cette réalisation, immense, inspirée, où les Gilets jaunes croisent le régime féodal, emportant avec eux Le Canard enchaîné, François Fillon et bien d’autres choses. Ému, Cyril Pedrosa, cachant son sourire derrière une cigarette.

13/06/2021, 09:15

ActuaLitté

Quels sont les enjeux d’un libraire indépendant aujourd’hui ?

Pour répondre à cette question, Coraline Passet reçoit Renny Aupetit dans l’épisode 16 de Dlivrable. Renny est directeur de deux librairies parisiennes, le Comptoir des Lettres (dans le 5e) et le Comptoir des Mots (dans le 20e), il a cocréé le réseau Librest qui mutualise les stocks de 13 librairies franciliennes et dirige aussi le réseau librairie.com qui fédère 2500 librairies et points presse en France.  

09/06/2021, 09:51

ActuaLitté

“Créer à partir du papier“, entretien avec Gilles Mure-Ravaud

« Saviez-vous que le chiffre d'affaires planétaire du papier l'emporte sur celui de l'aéronautique ? (...) » Ces mots d’Éric Orsenna introduisent son précis de mondialisation Sur la Route du Papier. C'est aussi par le papier que commence l’épisode 15 du Podcast Dlivrable.

01/06/2021, 14:33

ActuaLitté

”Le patriarcat exacerbé du XXe siècle, on ne s'en est pas débarrassé pour autant“

PODCAST – Certainement l’un des romans les plus appréciés des libraires, pour son style, sa fougue et sa magie, Ténèbre, signé Paul Kawczak a fait des merveilles. Merveille, d’abord, par ce réalisme magique qui mène un géomètre à l’assaut des frontières du Congo belge, sur l’ordre du roi Leopold II. Merveille, toujours, quand il convoque Conrad, Flaubert, aussi bien que Verlaine et Baudelaire au fil de ses pages…

31/05/2021, 09:42

ActuaLitté

Elyse Carré : hérésie, ou humanité ?

PODCAST – Comme unies par un fil invisible, cinq époques se répondent, tissant un lien entre les femmes que nous dévoile Élyse Carré. Par hérétique, on désigne toute personne agissant contrairement aux dogmes de l’Église. Mais si s’élever contre son temps, les hommes qui y règnent, et plus encore, sa propre condition, devenait l’unique échappatoire. Pour se réaliser soi…

29/05/2021, 11:06

ActuaLitté

Marc-Alexandre Oho Bambe : réapprendre l'humanité perdue

PODCAST – En matière de voyage, Marc-Alexandre Oho Bambe a l’art et la manière de nous emporter. Depuis une Italie où son narrateur a tenté l’aventure égoïstement, jusqu’au retour chez sa grand-mère, en son Cameroun natal, son dernier roman puise dans des ressources insoupçonnées. Protéiforme, associant vers, prose, psalmodie, rap, le livre nous emporte à la redécouverte d’une humanité perdue, aux côtés de ceux appelés migrants.

28/05/2021, 21:32

ActuaLitté

Dima Abdallah : entre un père et sa fille, pudeur et exil

PODCAST – Elle revendique une passion pour l’Antiquité tardive, et plus spécifiquement le partage des lieux saints bibliques au Moyen-Orient. Après des études d’histoire de l’art, Dima Abdallah se lançe dans des études d’archéologie. Mais le volet préventif ne l’intéresse pas assez pour poursuivre dans cette voie. Elle a publié son premier roman, Mauvaises herbes (Sabine Wespieser Editeur). Un ouvrage sur l’exil et la famille, qu’elle nous raconte, dans ses connexions avec Camus, Kundera… depuis le Liban.

27/05/2021, 17:31

ActuaLitté

Éditeur indépendant, entre liberté absolue et solitude

Que signifie « développer une maison d’édition indépendante » ? Après avoir posé cette question au directeur des éditions Amphora dans l’épisode 13 du podcast Dlivrable, Coraline Passet la pose aujourd’hui à Jean-Paul Arif, fondateur et directeur des éditions Scrineo. Scrineo, né en 2005, édite des romans pour la jeunesse et les jeunes adultes et les revues L’Éléphant et L’Éléphant Junior

26/05/2021, 10:54

ActuaLitté

“Plus un ouvrage repose sur une logique d’achat d’impulsion, plus il est risqué”

Qu’est-ce que signifie « développer une maison d’édition indépendante en 2021 » ? Cette question, Coraline Passet l’a posée à Renaud Dubois dans l’épisode 13 du podcast Dlivrable, en partenariat avec ActuaLitté. Depuis plus de 20 ans, Renaud dirige les éditions Amphora — maison indépendante fondée en 1947. Son plus grand défi ? Pour ce passionné de sport, certainement courir un marathon et le tenir sur la durée !

17/05/2021, 10:21

ActuaLitté

Sébastien Coville : “L'Histoire, un formidable laboratoire pour un romancier”

Il avait envisagé de réaliser une bande dessinée, et finalement, s’est lancé dans un roman : Sébastien Coville publie le premier tome de sa trilogie, L’Empire s’effondre (Éd. Anne Carrière). Ancien scénariste — quoiqu’on le demeure toute sa vie — il aura passé sept années à écrire, concevoir, pour donner vie à un projet mûri depuis l’adolescence. Un univers dont la structure s’ébranle, pour laisser place à quelque chose d’autre…

10/05/2021, 11:06

ActuaLitté

“Des romans avec du souffle, qui nous font oublier le quotidien”

Chaque semaine, en partenariat avec ActuaLitté, découvrez des professionnels, qui racontent leurs métiers. Qu’implique la création d’une structure éditoriale aujourd’hui ? C’est l’objet de l’épisode 12 de Dlivrable. Pour répondre à cette question, le mieux est d’écouter ceux qui se sont lancés !

10/05/2021, 09:46

ActuaLitté

Frère Wulf : “Joseph Delaney a une imagination de folie”

Depuis maintenant 16 tomes, et bien plus encore, Marie-Hélène Delval traduit les romans de Joseph Delaney. Avec L’Épouvanteur, le romancier britannique a ouvert une fresque de fantasy très prisée des adolescents. Mais alors que les ultimes aventures de Tom Ward approchent, l’écrivain donne vie à un nouveau personnage, au sein même de son univers : Frère Wulf.

05/05/2021, 12:35

ActuaLitté

Indépendant ? “Il n’y a pas d’éditeurs engagés sans lecteurs engagés”

En partenariat avec Dlivrable, ActuaLitté vous propose de retrouver une série de podcasts autour des métiers du livre, qu'anime Coraline Passet. Cette semaine, Gaëlle Bohé prend la parole pour parler d’édition indépendante. La directrice de Fontaine O Livres détaille les activités, depuis la pépinière d'entreprise jusqu'à la structure de formation. 

05/05/2021, 09:20

ActuaLitté

Métiers du livre : du droit d'auteur aux droits des auteurs

En partenariat avec Dlivrable, ActuaLitté vous propose chaque semaine un podcast consacré aux métiers du livre. Réalisé par Coraline Passet, il invite désormais un professionnel à parler de son activité. Dans ce nouvel épisode, Daniela Bonerba prend la parole, pour parler de son métier de conseillère en gestion de droits d’auteur.

28/04/2021, 15:09

ActuaLitté

Métiers du livre : pour une francophonie rayonnante

Les professionnels du livre prennent la parole, avec Dlivrable, partenaire de ActuaLitté, dans un podcast dédié. Ici, Corentin Emery partage son engagement : faire rayonner les écrits francophones dans le monde. Cofondateur avec Rosine Zadi de la maison d’édition La Kora, il a découvert l’univers des acquisitions et cessions de droits étrangers en voulant alimenter son catalogue. Ils ont alors développé un outil pour faciliter les échanges sur la scène internationale : Nakiri.

20/04/2021, 10:03

ActuaLitté

Giacometti & Ravenne : ”On méconnaît la fascination des nazis pour l'ésotérisme“

PODCAST – Depuis des années, les deux romanciers sillonnent l’histoire, à travers des polars qualifiés de maçonniques, mais en réalité, plutôt versés dans l’ésotérisme. Avec ce nouveau volume de la fresque Soleil noir, ils nous font arpenter l’Allemagne nazie, l’Italie — et jusqu’au cœur du Vatican — ainsi que la Russie, à la recherche d’un artefact très convoité. Et non sans humour…

19/04/2021, 16:03

ActuaLitté

Métiers du livre : “à la croisée des chemins”, le diffuseur-distributeur

Pour alimenter, nuancer et enrichir la réflexion autour de la vie du livre, le podcast Dlivrable donne la parole à des professionnels du livre. Benoît Vaillant inaugure ce chapitre, en évoquant le métier de diffuseur-distributeur. Fondateur et PDG de la société de diffusion-distribution Pollen depuis 2004, il revient sur 17 années de pilotage et d’évolution. Sa mission ? Accompagner 400 maisons dans toute leur diversité. 

14/04/2021, 17:07

ActuaLitté

Mourir, la belle affaire : connaître le jour de sa mort, voilà l'enfer...

Achevé fin décembre 2019, le manuscrit Pré-Mortem avait un peu d’avance sur la pandémie Covid. Pourtant, il nous raconte comment une autre forme de fléau s’abat sur la planète. Si tout être humain a vocation à mourir, un jour ou l’autre, le petit bonheur de l’existence reste de ne pas savoir quand. Sauf ce 31 octobre, nuit d’Halloween, où des créatures surnaturelles sont venues glisser à l’oreille de chacun le jour de sa mort. 

07/04/2021, 12:55

ActuaLitté

Métiers du livre : l'industrie, multiple et protéiforme

Cet épisode clôt le premier volet du podcast que ActuaLitté et Dlivrable proposaient. A l’avenir, d’autres voix résonneront pour éclairer un métier ou une question propre à la vie du livre, pour donner à voir la réalité du secteur du livre, variée et nuancée. Pour cet ultime épisode, voici un panorama de la diversité qui se retrouve dans l'industrie, sans prétention à en épuiser le sujet.

07/04/2021, 09:21

ActuaLitté

Métiers du livre : parvenir à faire bouger les lignes

En partenariat avec Dlivrable, structure de conseil animée par Coraline Passet, ActuaLitté vous propose de retrouver un podcast consacré aux métiers de l'édition. Cette semaine, focus sur ces acteurs qui cherchent des solutions alternatives.

31/03/2021, 17:00

ActuaLitté

Agnès Martin-Lugand : “Je voulais vivre à travers La Datcha”

De la famille au foyer, il n’y a qu’un pas, mais encore faut-il accepter de le franchir : être pris par la main, porté par celles et ceux qui le peuplent… Dans son dernier roman, La Datcha, Agnès Martin-Lugand nous emporte dans le Lubéron, au cœur d’un hôtel tenu par Macha et Jo. Un couple exceptionnel, qui accueille Hermine, jeune femme abandonnée par sa mère, et perdue. Une main tendue, il n’en faut souvent pas plus…

26/03/2021, 12:55

ActuaLitté

Podcast Métiers du livre : un pas de côté, pour entrer dans l'arène

En partenariat avec Dlivrable, ActuaLitté vous propose de retrouver une série de podcasts autour des métiers du livre. Dans ce cinquième épisode, Coraline Passet nous lance dans le grand bain. Si le premier défi d’un petit éditeur est de se lancer, il en est un encore plus grand : transformer l’essai, changer d’échelle. « Cela implique de mettre en œuvre une action différente et contraire à tout ce qui a été fait avant. »

24/03/2021, 12:32

ActuaLitté

Podcast Métiers du livre : les leçons des petits éditeurs

En partenariat avec Dlivrable, ActuaLitté vous propose de retrouver une série de podcasts autour des métiers du livre. Dans ce quatrième épisode, Coraline Passet évoque la question des petits éditeurs. Que peuvent-ils nous enseigner ? On les salue peu et pourtant… qu’ils innovent ou définissent leur propre espace-temps, on gagnerait peut-être à s’inspirer de leur parcours.

15/03/2021, 17:18

ActuaLitté

Podcast Métiers du livre : de l'importance de la communication

En partenariat avec Dlivrable, ActuaLitté vous propose de retrouver une série de podcasts autour des métiers du livre. Dans ce deuxième épisode, il est question de la communication entre les différents acteurs du livre, élément d’autant plus important que la profession est structurée et fractionnée en des métiers différents, avec leur(s) temporalité(s) et préoccupations propres.

02/03/2021, 08:57

ActuaLitté

Podcast Métiers du livre, avec Dlivrable : préparer un livre

Coraline Passet, fondatrice de Dlivrable, propose de mettre ses années de responsable commerciale à profit pour de petites structures. Dans une série de podcasts, à l’attention des professionnels, elle passe en revue les différentes étapes de la mise en vente, avec cette perspective : « Ne pas simplement sortir en librairie, mais exister le plus longtemps possible. » Ce premier épisode aborde la question de l’échelle et du temps dans le monde du livre.

23/02/2021, 09:55

ActuaLitté

“Ne pas simplement sortir en librairie, mais exister le plus longtemps possible”

Après une dizaine d’années passées dans le secteur du marketing, Coraline Passet a choisi de monter un projet personnel : Dlivrable. De son expertise — au sein de structures comme Michel Lafon, Magnard Vuibert (Albin Michel) ou les éditions La librairie des écoles — elle a tiré une expérience aujourd’hui partagée dans un podcast. Et pour aller plus loin, d’offrir une méthodologie commerciale pour les petites structures.

18/02/2021, 12:11

ActuaLitté

La BnF se lance dans des podcasts pour accompagner RetroNews

RetroNews, le site de presse de la Bibliothèque nationale de France, ouvre une nouvelle page de sa stratégie de développement, naturellement tournée vers le podcast. Et signe, pour ce faire, un partenariat avec Acast, plateforme suédoise spécialisée dans l'hébergement et la monétisation des podcasts.

18/02/2021, 11:16

ActuaLitté

L'enfant fleuve : les rêves impossibles sont avant tout des rêves

ALBUM JEUNESSE – Si tout le monde n’a pas la chance d’avoir des parents communistes, on sait aussi que la vie n’est pas un long fleuve tranquille. L’album de Cécile Elma Roger et d’Ève Gentilhomme raconte comment Abel, devant ses amis réunis, clama un beau jour qu’une fois grand, il deviendrait un fleuve. À ce jeu prisé des enfants — que de s’imaginer un avenir, le coup était audacieux…

27/01/2021, 14:59