#Droit / Justice

Emma Becker : “Entraide et bienveillance retiennent les prostituées de crever la gueule ouverte”

Mr. et La Maison sortiront en poche pour la rentrée, et dans le même temps, La Maison sera traduit en allemand. Pour Emma Becker qui vit depuis quelques années à Berlin, l’occasion est difficile à manquer. Avant de reprendre la route de la promotion, elle marque une pause dans Les mots en boîte.

Le 04/08/2020 à 13:27 par Nicolas Gary

21 Réactions | 1 Partages

Publié le :

04/08/2020 à 13:27

Nicolas Gary

21

Commentaires

1

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Mr. (prononcer Monsieur...), sorti en 2011 chez Denoël était un modèle d’autofiction, de même que Alice et La maison par la suite. « Je me mettais en scène, mais j’étais un personnage. » Mais avant qu’il ne devienne un premier roman, le livre avait une dimension expiatoire. « J’ai commencé à l’écrire parce que j’étais très amoureuse. Et quand on écrit, on transforme des choses passagères en événement immortel. »

Ainsi, « cet homme qui m’échappait constamment, écrire sur lui, c’était un peu comme le clouer, tel un papillon, pour pouvoir le regarder et m’en souvenir aussi longtemps que j’en avais envie ». L’idée d’en faire un livre, au sens plein, n’est venue qu’après des années, peuplées elles-mêmes de récits entamés, jamais achevés. 

Mr. marquera donc les débuts de l’autrice. Qui ne manquera pas de culot : « J’ignorais comment ça se passait », avoue-t-elle. Et la voici à l’époque qui se rend au salon du livre de Paris, « mon énorme manuscrit sous le bras. Très naïvement je pensais pouvoir le déposer simplement à un éditeur ». 

La rencontre avec Olivier Rubinstein, alors directeur de Denoël, lui confirme que ce ne sont pas les usages. Réticent, de prime abord, il finit par accepter l’ouvrage. Et rappelle Emma Becker quelques jours plus tard, pour lui signifier son envie de le faire paraître. « J’étais dans tous mes états ! »

De coupes en réécriture, « ça a beau être votre bébé, il faut faire beaucoup de compromis. […] Et avec le temps, j’apprécie ce travail ».

De 2011 à 2018, ses trois livres « expliquent le cheminement d’une jeune femme, dans un contexte particulier, dans une quête de féminité. Ce qui a changé, c’est peut-être la confiance en soi avec la publication. On n’écrit pas le premier livre de la même façon que le deuxième ou le troisième. […] Le processus est plus compliqué quand on n’a plus l’inconscience ou l’insouciance du premier ouvrage ».

“Envie de savoir...”

La Maison, c’est l’expérience en Allemagne d’un bordel. Littéralement. Et dans tous les sens. « J’avais cette fascination de la maison close, de la prostitution. J’avais envie de savoir ce qui s’y passait. Je n’ai pas fait ce boulot pour écrire un livre dessus. Je savais en revanche que cette expérience me donnerait la matière pour écrire un ouvrage sur cette expérience de la féminité. Je la voulais vivre dans ma chair et ma tête. »

Depuis, le sort des travailleurs et travailleuses sexuels continue de la préoccuper — d’autant plus que la crise du coronavirus a eu de lourdes répercussions. « Aucune aide de l’État ne leur a été donnée. » D’ailleurs, même Marlène Schiappa l’a souligné : « Elle aurait pu donner de l’argent, mais la loi étant faite comme elle est faite, cela aurait été assimilé à du proxénétisme », bombarde Emma Becker. De même qu’être marié avec une travailleuse du sexe y est également assimilé…

Au sortir de la crise, et le gouvernement du remaniement en France « cela fait un petit peu peur pour l’avenir d’une profession qui est déjà menacée et entravée par un certain nombre d’obstacles légaux ». En Allemagne, malgré la légalisation des maisons closes, aucune date officielle de retour au travail n’était encore envisagée.

« On se demande s’il n’y a pas là une stratégie politique derrière : maintenant que tout est fermé, faisons passer le modèle nordique, qui consiste à punir les clients, et on n’ouvrira plus de bordels en Allemagne. C’est une période inquiétante. » Ce qui n’a pas empêché la constitution de fonds de solidarité, « qui ne m’étonne pas : l’entraide et la bienveillance, ce sont les seules choses qui les retiennent de crever la gueule ouverte ».

Entretien à écouter dans notre podcast.

DOSSIER : 10 autrices racontent leur première fois...

Retrouver - Les Mots en boîte, le livre et ses secrets de cuisine

Jingle réalisé par Planète Event

[à paraître 19/08] Emma Becker – Mr. – J’ai lu – 9782290240038 – 8,50 €
La maison – 9782290227169 – 8 €

photo : Emma Becker

Emma Becker J'ai lu
Mr.
19/08/2020 506 pages 8,50 €
Scannez le code barre 9782290240038
9782290240038
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Emma Becker J'ai lu
La maison
19/08/2020 445 pages 8,00 €
Scannez le code barre 9782290227169
9782290227169
© Notice établie par ORB
plus d'informations

21 Commentaires

 

NAUWELAERS

04/08/2020 à 19:32

Comment cette autrice est-elle jugée par les féministes ?
Dans un autre nouveau fil de discussion ce jour -Cultura et l'écriture inclusive - on a fait mention d'un sujet clivant.
Que dire alors de celui-ci ?
De nombreuses personnes pourront ou pourraient au moins être choquées.
Et même adresser des reproches peut-être à Nicolas Gary...
Moi je pense que si cette réalité existe - qu'on l'approuve ou qu'on la condamne et l'auteur Nicolas Gary reste parfaitement neutre -Emma Becker a le droit d'en faire un sujet de livre, que je n'ai pas lu je précise.
On en a déjà parlé dans la presse avant la période de confinement.
Pour traiter dans son ouvrage (brûlot ?) de ce thème vraiment ultrasensible et qui divise encore bien plus que l'écriture inclusive...eh bien elle n'a pas hésité à se mettre dans la peau d'une prostituée, dans une «maison».
Ce qui va bien plus loin que de jouer le rôle d'une professionnelle (employons ce nom générique) au cinéma ou à la télévision..
On se souvient d'illustres prostituées qui se firent connaître d'un large public notamment par leurs livres: Xaviera Hollander ou Grisélidis Réal surtout.
Mais ces femmes étaient (notamment,pas seulement) des prostituées sur la durée alors que Becker a seulement voulu vivre une expérience...en immersion.
Je boucle la boucle: quel nouveau thème à polémiques incessantes !
Soit on considère qu'il s'agit d'une démarche littéraire mais basée sur la marchandisation du corps féminin.
Oserait-on écrire...«putassière», si on pense cela ?
Dans ce cas, rejet évident.
Soit on admire ce courage, ce jusqu'au-boutisme total.
Ou encore...un mélange -si c'est possible - de ces deux regards quant au livre et à cette «préparation active» de celui-ci !
En tout cas Nicolas Gary a écrit une chronique faite pour pulvériser...
l'indifférence, je crois bien !
Là tout le monde au moins en tombera d'accord.
C'est déjà ça...!
CHRISTIAN NAUWELAERS

Heu...

05/08/2020 à 07:46

« Mr. (prononcer Monsieur...), »
Désolé, mais non. « Mr. » se prononce Mister et c'est un anglicisme. Monsieur se réduit à M. en français.
Du coup, j'ai eu du mal à lire la suite...

Belaval

05/08/2020 à 10:02

J'ai rencontré l'autrice à Brive, séduite par sa beauté et sa gentillesse...Dès qu'il y a immersion (comme pour Aubenas) il y en a toujours pour clamer que cela change tout: elles savent que cela peut s'arrêter si elles le veulent. N'empêche qu'il faut du courage pour se mettre en situation plutôt que seulement écrire à propos de ce qu'on imagine. Bien sûr, ce sont des maisons closes: ce sont les "clients" qui viennent; elles n'ont pas à battre le trottoir; il y a une mère maquerelle et non un proxénète. Les filles n'ont pas été recrutées sur mensonges dans des pays d'Est ou d'Asie; elles ne sont pas prisonnières. Mais elles ne font pas cela par choix; elles ont besoin de cet argent "facile" (?) souvent pour faire vivre leur famille. Malgré ces quelques réserves, j'ai beaucoup aimé le livre.S'arrêter à un détail, c'est dommage.

NAUWELAERS

05/08/2020 à 10:23

Belaval, je trouve votre intervention très motivante et intéressante.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Fabienne

05/08/2020 à 11:07

Utiliser le mot "travailleurs.ses du sexe", c'est déjà manipuler le langage. Emma Becker ne fait pas juste une expérience en immersion, elle plaide contre la pénalisation des clients (le modèle nordique). Au lieu de se draper dans la solidarité, (entraide et bienveillance), elle pourrait demander l'application de la loi. Si elle s'occupait vraiment de l'avenir des personnes prostituées, et non de l'avenir d'une profession (sic)!

Laurence

05/08/2020 à 12:21

Bonjour,
Merci à M. (lire Monsieur ;-) ) Gary pour cet article, parfaitement neutre en effet.
Merci à Mr. (lire Mister re ;-) ) Nauwelaers de lancer le débat, probablement brûlant en effet.
Mais, dommage, ce n'est pas sur le féminisme que je viens vers vous mais sur votre lecture de l'article.
Vous écrivez qu’Emma Becker, "Pour traiter dans son ouvrage (brûlot ?) de ce thème [...] n'a pas hésité à se mettre dans la peau d'une prostituée, dans une «maison». "
Je ne vous rejoins pas sur cette remarque car dans son article Nicolas Gary nous apprend que c'est avant tout un choix personnel pour Emma Becker de connaître cette expérience.
Elle dit : « Je n’ai pas fait ce boulot pour écrire un livre dessus».
Le sujet l'intéressait donc à titre privé, elle voulait comprendre, en savoir plus... elle savait que ce serait une expérience pour un temps donné et elle savait que cela lui serait probablement utile plus tard… mais la démarche est avant tout personnelle et non professionnelle (j’entends par là : son métier d’autrice)
Mais ceci dit, votre commentaire est vraiment très intéressant.
Alors, tout comme vous Monsieur Nauwelaers, j’interpelle les féministes…

NAUWELAERS

05/08/2020 à 15:28

Bonjour Laurence,
Merci pour votre gentil message.
Les déclarations d'Emma Becker sont un peu floues tout de même...
Contradictoires disons.
Je reproduis ci-dessous un extrait significatif de l'article, entre guillemets.
«Je savais en revanche que cette expérience me donnerait la matière pour écrire un ouvrage sur cette expérience de la féminité.»
Clair comme de l'eau de roche...
Donc non je ne crois pas qu'elle se soit livrée à cette expérience sans penser à un livre.
Tout écrivain, toute autrice a toujours un projet de livre ou de texte qui traîne dans un coin de sa tête !
Non cette discussion me paraît un peu vaine.
J'ajoute que dans des critiques lues par moi il y a quelques mois, il s'agissait bel et bien d'une démarche en amont de l'écriture d'un livre.
D'un témoignage.
Sans ambages ni rotations autour du pot.
Pour se faire une opinion vraiment solide, je pense donc que la lecture intégrale de cet ouvrage s'impose.
Soit il exhale un peu de sensationnalisme pour voyeurs, soit il s'agit d'une vraie plongée honnête et sans concessions dans une réalité qui fait plus que jamais -ô combien -débat.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Nicolas Gary

05/08/2020 à 15:30

Bonjour Christian
Le plus simple sera, pour vous faire un avis définitif, d'écouter le podcast : Emma y raconte tout de ce qui a entraîné l'écriture du livre et le contexte de son choix.

NAUWELAERS

05/08/2020 à 15:40

Bonjour Monsieur Gary,
Vraiment une excellente suggestion.
Pour les sous-développés technologiques dans mon genre, merci de me donner un petit parcours fléché pour accéder à ce podcast ?
Qui sait, cela servira peut-être à autrui également.
D'avance merci et bonne idée de revenir sur un livre paru avant le confinement, lorsqu'il en vaut la peine !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Nicolas Gary

05/08/2020 à 15:42

:lol:
alors, Christian, rien de plus simple : si le son est allumé sur votre ordinateur, il suffit de cliquer sur l'image, voire la petite icône de lecture (si l'on aime la difficulté).
Tout se déclenchera automatiquement.

belaval

05/08/2020 à 16:40

Emma n'a jamais, à ma connaissance, caché qu'elle en ferait un livre (sauf aux autres prostituées car cela aurait pu conduire à un manque de naturel). Elle n'a jamais caché non plus son attirance pour le sexe dans tous ses états.

NAUWELAERS

05/08/2020 à 16:51

Belaval,
Eh bien vous aussi j'imagine que vous voudrez écouter le podcast d'Emma Becker par Nicolas Gary !
Pour moi c'est prévu ce jeudi 6 août.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Hélène

06/08/2020 à 10:14

Pour poursuivre la lecture de textes concernant la prostitution, en France cette fois, je vous recommande "Escort-girl et soumise" de Candy Couture : le témoignage des pratiques de sexe tarifé par une femme au bord du surendettement, veuve, qui a besoin de nourrir sa famille. Edifiant.

NAUWELAERS

06/08/2020 à 21:24

J'ai écouté ce 6 août le podcast - près d'un quart d'heure d'entretien- d'ActuaLitté avec Emma Becker, par Pierre Bellemare se faisant passer pour Nicolas Gary !
(Ceci est une vaillante tentative d'humour belge mais par temps de coronavirus sous canicule: ha ha ha, du vin peut être bouchonné ou du lait caillé !)
Sérieusement, c'est vraiment intéressant.
L'autrice explique bien qu'il s'agit une fois encore d'une expérience vraiment intime, personnelle, pour son troisième ouvrage.
Donc pas d'un travail journalistique en immersion à la Florence Aubenas mais d'une démarche d'auteure à la recherche d'une nouvelle expérience de féminité, ai-je compris.
Y compris en poussant les limites très loin, ce qui peut faire débat.
Puisque vers la fin de cette conversation, elle se dit solidaire de ces travailleuses du sexe -elle parle aussi de «travailleurs» du sexe mais il ne s'agit ici que de femmes -et fière de ce qu'elle a fait.
L'exemple cité par Hélène ce 6 août correspond semble-t-il à une situation tout à fait différente.
En tant qu'observateur de tout cela, je constate que les deux coexistent, tout bêtement.
Et j'avance pour clore ce message un truisme inattaquable: c'est la lecture du livre-témoignage, de ce récit de vie particulier (disons) voire extrême d'Emma Becker qui peut véritablement forger notre opinion.
Sans généralisation abusive mais Becker est allée très loin.
Quoi qu'on en pense par ailleurs, ce récit peut être tout...sauf vain et insignifiant.
Ce qui est déjà très motivant en soi.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Forbane

07/08/2020 à 15:36

Ce qu'en pensent les féministes (et les gens doués de raison et de compassion en général) ?
Ils en pensent ceci :

https://revolutionfeministe.wordpress.com/2020/02/23/les-fissures-de-la-maison-ou-les-contradictions-demma-becker/

Candy Couture

12/08/2020 à 10:54

Merci à Hélène de recommander mon livre, cela fait très plaisir ! Je précise que l'on ne se connaît pas.
Evidemment, j'ai acheté le livre d'Emma Becker mais je n'ai pas encore eu le courage de le lire.
En effet, Christian, mon expérience et la sienne sont forcément très différentes. D'abord, elle a "exercé" dans un pays où la prostitution est légale et encadrée, et dans un environnement "sécurisé" (une maison close avec des personnes présentes en cas de souci).
J'ai "exercé" en France, seule.
Une autre différence majeure est qu'elle a écrit à visage découvert. J'admire ce courage. Je ne l'ai pas fait parce que j'ai des enfants. Inutile d'en dire plus.
Ensuite, elle l'a fait comme une "expérience", alors que ma motivation était aussi financière. Je dis "aussi", car, et c'est là où je la rejoins, j'avais comme elle cette fascination et ce fantasme de prostitution. Donc, ce fut une expérience trouble dans la mesure où la nécessité se mêlait à cette "expérience de la féminité". En tant que féministe, j'assume ce paradoxe que j'explique dans le livre. Je ne regrette pas de l'avoir fait et je suis heureuse d'avoir témoigné. Mon expérience a changé ma vision des choses sur ce sujet. Et je comprends tellement l'agacement, voire l'exaspération des "travailleuses du sexe" quand on parle en leur nom sans savoir. C'était mon cas auparavant. Maintenant, je ne me sens pas davantage légitime de parler au nom de toutes (j'emploie volontairement le féminin car la grande majorité des personnes concernées sont des femmes, c'est important de le rappeler). En effet, si j'appris quelque chose, c'est qu'il y autant d'expériences et de situations qu'il y a de prostituées.
C'est un sujet complexe qui intéresse de près ou de loin la plupart des hommes et des femmes. J'espère juste avoir contribué à nourrir le débat et la réflexion en écrivant ce livre.

NAUWELAERS

18/08/2020 à 21:17

Extrait ci-dessous, entre guillemets, du texte fourni par Forbane et qui torpille au lance-flammes la démarche d'Emma Becker.
«aussi disgraciés et méprisables qu’ils soient interrogent la lectrice féministe.»
«Aussi moches et méprisables qu'elles soient»...cette phrase scandaliserait et à raison, non ?
Si on n'a pas le droit d'assigner les femmes à leur physique, l'inverse est-il plus acceptable ?
Disgracié donc méprisable...?
Je préfère ne pas épiloguer mais il fallait attirer l'attention sur ce petit bout de phrase...comme un dard de guêpe.
Gainsbourg qui avait un complexe de laideur a un jour assimilé à des fascistes les gens qui en condamnent d'autres sur leur seul physique.
C'était un jour sur France Inter, il y a bien longtemps et cela m'avait frappé.
Sinon il y a...beau et con à la fois, comme eût voulu être un personnage chanté par mon compatriote Brel !
(On peut être beau et très intelligent !)
Et quand donc arrêtera-t-on de décider que tous les hommes -même clients -sont des prédateurs violents voulant humilier les prostituées, si pas les femmes en général ?
Les dominants sont avant tout ceux qui séduisent avec leurs atouts physiques, sociaux, professionnels etc.
Et les gâtés de la fortune.
Qui jamais n'iront voir une prostituée.
Aller voir une prostituée est parfois le dernier recours pour certains.
Des isolés dont des immigrés qui sans cela n'ont que la solitude la plus
désespérante...
Des inadaptés, ex-détenus et moult autres cas: non tous des pervers adorant humilier et abaisser celles qu'ils paient, même si cette triste catégorie existe.
De sales types qui s'abaissent très bas, eux-mêmes, des cas quasi pathologiques, des psychopathes même...
Des tarés, des détraqués.
Mais cela ne définit pas tout ce monde masculin (sinon...cliché ! Et faux et réducteur...): il y a ceux qui veulent un contact et non de la violence, non des...rapports négatifs.
Pas du tout des dominants...
Pour qui parfois le sexe n'est même pas une priorité !
On peut être féministe et se rendre compte de cela.
Même en pensant un peu contre soi-même...

La vraie vie ne se laisse pas enfermer dans de tels filets mentaux et elle passe à travers les mailles.
Nier ces différences de situations infiniment diverses et variées avec le terme fourre-tout de «cliché», c'est laisser, outre le masque, des oeillères sur son visage (au figuré).
Et des considérations réactionnaires et ignares d'il y a plus de cent ans qu'on exhume comme dans ce texte fourni par Forbane ne semblent pas avoir inspiré du tout Emma Becker, je pense ?
Quel rapport autre que rhétorique ?
C'est vraiment vouloir faire feu de tout bois...même le plus vermoulu en l'occurrence.

Je ne vais et n'irai jamais voir de prostituées, n'en ai ni envie ni besoin même si moi je les respecte -je précise cela clairement puisque sur le web on doit toujours s'attendre à tout - mais j'ai déjà lu et entendu des témoignages marquants et crédibles de prostituées comme la Belge Sonia Verstappen -une femme remarquable et même impressionnante - qui a l'expérience du terrain (plus qu'Emma Becker puisqu'elle fut une pro) et dont le discours est beaucoup plus complexe que ce texte...
En sachant que cette matière est infiniment sensible et douloureuse.
J'en suis parfaitement conscient comme quiconque de sensé, homme ou femme.
Et pas seulement les féministes: comme quiconque a un brin d'humanisme et de jugeote.
Moi j'aimerais beaucoup une réaction d'Emma Becker au texte envoyé par Forbane et qui constitue une pièce de ce dossier.
La balle dans le camp d'Emma ?
Ce serait passionnant.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Fabienne

20/08/2020 à 12:01

Incompréhension ou effarement devant ce commentaire très confus de M.NAUWELAERS : "Aller voir une prostituée est parfois le dernier recours pour certains. Des isolés dont des immigrés qui sans cela n'ont que la solitude la plus désespérante... Des inadaptés, ex-détenus et moult autres cas: non tous des pervers adorant humilier et abaisser celles qu'ils paient, même si cette triste catégorie existe. De sales types qui s'abaissent très bas, eux-mêmes, des cas quasi pathologiques, des psychopathes même... Des tarés, des détraqués." Vous avez oublié les chômeurs. Dans votre immense sollicitude, vous pourriez leur offrir un ticket d'entrée. Mais les immigrés, les ex-détenus ont sans doute besoin d'autre chose : de papiers en règle, de contrats de travail corrects, de conditions de vie décentes et dignes, d'un contexte d'accueil bienveillant et ambitieux. Quant aux tarés et aux détraqués, ils sont du ressort de la psychiatrie. Merci de ne pas faire la morale aux féministes. Ni de leur demander de penser contre elles-mêmes (si j'ai bien compris cette prose dont on peut se demander si elle provient de quelqu'un qui lit vraiment, qu'il s'agisse du fond ou de la forme)

NAUWELAERS

20/08/2020 à 16:52

Effarement, incompréhension...je laisse à Fabienne la responsabilité de ses propos.
Certes j'ai écrit entre les lignes et sans même le savoir ce qui est invisible à l'oeil nu mais pas pour Fabienne: «Mais les immigrés, les ex-détenus n'ont pas besoin de papiers en règle, de contrats de travail corrects, de conditions de vie décentes et dignes, d'un contexte d'accueil bienveillant et ambitieux.»
Puisque la solitude même pas nécessairement sexuelle (masculine au moins) n'existe évidemment pas ou n'a aucune importance...
D'où votre effarement ?
Décrire ce qui n'existe pas selon Fabienne et «les» féministes -toutes pareilles et que vous représentez - inadmissible (sauf pour un romancier, que je ne suis pas).
Si je pense, tel un fou, qu'elle existe malgré tout, cela signifie selon moi que le reste n'existe pas !
Pas du tout exposé cela mais c'est implicite.
Vous le savez et l'avez décidé...
Donc vous remplacez ma confusion par votre clarté si incontestable, discutable par personne !
Qui inspire respect et soumission de toutes et tous.
La phrase ci-dessous, extraite du manifeste à l'origine de cet échange (suite au livre et à la chronique de Nicolas Gary), illustre bien cette
philosophie de «contexte d'accueil et ambitieux».
Pour ce qui est de faire la morale, certaines personnes en ont un Monopole sacré auquel il est hors de question de s'attaquer, comme Vous me l'ordonnez !
Bon on ne rigole pas...en comptant tristement ses mauvais points.
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

20/08/2020 à 17:06

Attention je reprends littéralement Fabienne: «contexte d'accueil bienveillant et ambitieux» -le premier adjectif manquait !
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

20/08/2020 à 18:04

ATTENTION AUTRE AJOUT !
LA PHRASE CI-DESSOUS !
La phrase entre guillemets, tirée du manifeste, a sauté !
cet exemple de bienveillance...
C'est littéral et non inventé par moi.
Ajouter sinon incompréhensible sauf à s'en référer à un post précédent !
«...aussi disgraciés et méprisables qu’ils soient interrogent la lectrice féministe.»
CHRISTIAN NAUWELAERS

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Ah, l'Europe : “On ne peut bien juger une chose, que si on la connaît”

LECFestival22 -Récompensant un double-lauréat cette année, le prix du livre Mieux comprendre l’Europe sacre des ouvrages considérés comme de véritables outils pédagogiques pour mieux appréhender les fondements et les enjeux du vieux continent. Marie-Christine Vallet, journaliste spécialisée des questions européennes et présidente du Prix, est accompagnée par Françoise Dion, membre du comité d’administration du festival des Litteratures européennes de Cognac pour raconter l'histoire de cette récompense.

19/11/2022, 09:45

ActuaLitté

Moebia : le récit d'une Intelligence artificielle d'après l'oeuvre de Moebius

PODCAST – À l'heure des prospectives au sujet des intelligences artificielles les plus folles augmentent, un studio de recherche et création allie programme informatique et poésie. 

10/10/2022, 10:58

ActuaLitté

Sciences et bande dessinée : une autre transmission des savoirs ?

RDVBD22 – La journée professionnelle des Rendez-vous de la bande dessinée d'Amiens explorait par quels outils spécifiques la bande dessinée peut servir de vecteur de diffusion et de vulgarisation scientifique auprès d’un large public, scolaire ou non spécialisé. En partenariat avec ActuaLitté, ces quatre rendez-vous sont disponibles en podcast.

17/06/2022, 09:32

ActuaLitté

“Les blogs BD, plutôt introspectifs, ont entraîné les auteurs à s'ouvrir au monde”

PODCAST – Les liens entre la bande dessinée et le monde scientifique intriguent, alors que depuis une dizaine d’années, sont apparues collections et parutions puisant dans le médium un nouveau support. Réunir David Vandermeulen et Lisa Mandel pour évoquer leurs travaux ne manquait donc pas de sens. C’était sans compter que le scénariste et la dessinatrice avaient eux-mêmes des sujets à aborder…

04/06/2022, 18:45

ActuaLitté

“La crise des matières premières oblige à reconfigurer l'édition”

PODCAST – À elles deux, les maisons ont une belle quarantaine d’années : Plume de carotte, fondée par Frédéric Lisak, se tourne vers les liens qui unissent les hommes à la nature depuis 2001. Anacharsis, que Charles-Henri Lavielle a cofondé avec Frantz Olivié, propose des textes pétris d’Histoire. Tous deux sont nos invités, pour évoquer aujourd’hui l’industrie du livre, loin du prisme des grands groupes.

22/05/2022, 10:40

ActuaLitté

Carte blanche à Mohamed Mbougar Sarr : ”Devenir amis, par la littérature“

PODCAST – Suffirait-il de huit auteures et auteurs pour percer les mystères de l’écriture, et plus encore, ceux de la fiction. Invité de la Comédie du livre à Montpellier, Mohamed Mbougar Sarr, prix Goncourt 2021 a profité de la Carte blanche pour réunir des proches, des amis, liés avant tout par les mots et la littérature. En compagnie d’Annie Ferret, l’une de ces complices, ils nous racontent leur aventure.

21/05/2022, 16:35

ActuaLitté

La Comédie du livre “un formidable outil de création de souvenirs”

PODCAST – Une année 2020 d’annulation covidée, une édition 2021 hybride, et voici que la Comédie du livre renoue avec une pleine présence à Montpellier. Depuis le 13 mai, l’événement accueille auteurs et éditeurs, autour de multiples thématiques. Alors que la ville est candidate au titre de capitale européenne de la culture 2028, Michaël Delafosse, le maire, et Régis Pénalva, commissaire général, sont nos invités.

20/05/2022, 14:12

ActuaLitté

La Salamandre : plus qu’une maison d’édition, un projet de vie 

Avec Nouvelles têtes, ActuaLitté vous ouvre les portes de l’édition jeunesse en Suisse. Le nouvel épisode de cette série de podcasts est consacré à la maison d’édition La Salamandre. Devenu aujourd’hui un éditeur franco-suisse, La Salamandre a été fondée en tant que revue dès 1983, par un passionné de 11 ans : Julien Perrot. 

05/02/2022, 12:27

ActuaLitté

Helvetiq : “Faire comprendre le monde par le jeu et par le livre” 

PODCAST — Avec Nouvelles têtes, ActuaLitté vous ouvre les portes de l’édition jeunesse en Suisse. Le premier épisode de cette série de podcasts est consacré à la maison d’édition Helvetiq. Hadi Barkat a créé cette maison d’édition en 2008 avec, comme point de départ, la création d’un jeu. Ce premier est devenu un classique avec plus de 30.000 exemplaires vendus en Suisse. Depuis, la maison s’est diversifiée et mondialisée. 

28/01/2022, 16:19

ActuaLitté

Emmanuel Ruben, à la découverte de l'extase géographique

PODCAST – Agrégé de géographie, Emmanuel Ruben est l’auteur d’une dizaine de livres dont Sur la route du Danube (Rivages, 2019), récit de voyage relatant son parcours à vélo le long du Danube, d’Est en Ouest. Du long de ses 3000 km, le Danube s’étend à travers pas moins de 10 pays. Le parcourir, c’est renouer avec l’histoire de l’Europe : ses frontières mouvantes, ses guerres et ses réconciliations. Dans une période où les nationalismes se renforcent, où les divisions se creusent, savoir garder l’œil sur les valeurs communes, les cultures partagées tout au long du Danube est essentiel.

20/11/2021, 18:03

ActuaLitté

Du Danube à la Tour Eiffel, il n'y a qu'une valse... avec Mária Surducan

PODCAST – Née en Roumanie, Mária Surducan maîtrise tous les aspects artistiques d’un album : scénario, dessin, couleur, maquette... Elle participe aussi à l’illustration de jeux de société, à des collectifs d’auteurs, à des fanzines et à des films d’animation. Cette année, elle signe l’affiche 2021 du festival des Littératures européennes de Cognac. En compagnie, évidemment beau et bleu, du Danube – thème de la manifestation – et de l'autrice, voici deux invités de marque pour notre émission.

19/11/2021, 18:12

ActuaLitté

En France, dessin et jeunesse sont “toujours un peu soupçonnés de connerie”

PODCAST – La jeunesse, levain de l’humanité, et plus encore, source de créativité et d’enchantement dans l’édition. Avec 737 millions € de chiffre d’affaires en 2020, et une croissance de 1,4 %, ce segment est certainement, avec la bande dessinée, l’un des plus dynamiques. Diversité, curiosité et plus si affinités, Julie Staebler, cofondatrice de Biscoto, maison d’édition et revue mensuelle, est avec Dorothée de Monfreid, pour en parler.

09/06/2021, 16:28

ActuaLitté

Liberté et féminisme : “Un système oppressif pose tout comme acquis”

PODCAST – Libres ? Ou pas. Telle est l’épineuse question qu'aborde l’exposition éponyme proposée autour du travail de six autrices et auteurs de bande dessinée. Consentement, sexualité, médecine, société, autant de thématiques abordées à travers les dessins et les œuvres pour alimenter la réflexion. Dans le cadre des 25es Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, ActuaLitté a rencontré Aude Mermilliod et Juliette Boutant.

07/06/2021, 13:17

ActuaLitté

Nicolas Rodelet, “une vision très optimiste de l'avenir de la BD”

Pour ce nouvel épisode de Machine à Bulles, Nicolas Rodelet, directeur du Labo de l’édition parisien, nous partage son ressenti et ses observations sur l’état et les tendances de la bande dessinée numérique. 

26/05/2021, 09:33

ActuaLitté

Format Tygre : fabrication, graphisme... L'agence tous rysques

Format Tygre est un collectif réunissant fabricants, graphistes, illustratrices, iconographes, avec pour but de seconder les éditeurs. Spécialistes du livre, ils travaillent tous trois depuis 20 ans pour de grandes maisons d’édition – et sont évidemment passionnés de littérature, tant côté livres qu’objets. Ils s’adressent avant tout aux maisons qui souhaitent externaliser certaines tâches relevant du graphisme et de la mise en page. 

29/04/2021, 11:07

ActuaLitté

“La bande dessinée, de plus en plus ouverte au cinéma, au jeu vidéo”

Martine Sousse, directrice générale d’Il était deux fois, une société de production en nouveaux médias, présente dans le cadre de Machine à Bulles le projet transmédia De plomb et de sang, associant BD papier et BD numérique et nous éclaire sur les enjeux de son nouveau projet, Comics & Digital, visant à la formation et à l’accompagnement de jeunes créateurs de bande-dessinée dans leur appropriation des savoir-faire en numérique. 

22/04/2021, 16:50

ActuaLitté

“Le numérique, espace d'expérimentation pour les auteurs BD” (Colombine Depaire)

Conseillère en médiation du livre et du numérique via l’agence Picture This !, passionnée de littérature jeunesse, Colombine Depaire organise des événements autour de la promotion de la lecture, mais bien plus encore. Cette année, elle prend la casquette de commissaire, dans le cadre de Machines à Bulles, un événement particulier, autour de la bande dessinée.

14/04/2021, 09:39

ActuaLitté

Pénélope Bagieu : “Le crowdfunding met une petite pression aux éditeurs”

PODCAST – Comme la bande dessinée, le numérique efface les frontières entre les disciplines et repense la relation entre auteurs et lecteurs. La rencontre des deux ouvre de nouvelles perspectives de création et transforme la relation au livre, au papier et aux « machines » numériques. 

08/04/2021, 11:39

ActuaLitté

Pascal Vandenberghe : “La librairie, c'est tomber sur le livre que l’on ne cherchait surtout pas”

PODCAST – À la tête des librairies Payot, en Suisse, Pascal Vandenberghe compte une quarantaine d’années de travail dans l’industrie du livre, aussi bien d’un côté que de l’autre des Alpes. Passé par la Fnac, à ses débuts, avant d’entrer dans l’édition, chez France Loisirs ou La Découverte, cet autodidacte s’en est retourné à ses premières amours : la librairie. Aujourd’hui, l’auteur de Cannibal lecteur publie un nouvel ouvrage, Le Funambule du livre (Ed. L’Aire) : une série d’entretiens portant sur une carrière pour le moins protéiforme. 

16/02/2021, 15:51

ActuaLitté

Olivier Norek : "Obligatoirement, la révolution verte arrivera"

PODCAST – Il s’excuserait presque d’avoir trouvé quelque chose de positif en cette année 2020. « Le premier confinement m’a permis d’écrire mon dernier roman, Impact » Olivier Norek, invité de notre émission, parle dans ce thriller écologique d’avenir, de planète et de responsabilité. Et plus encore, d’un militaire, investi d’une mission de sauvegarde de ce petit monde bleu…

11/12/2020, 16:02

ActuaLitté

Une autrice à l'école : les rencontres en période Covid, “le retour à une petite normalité”

PODCAST – Pas de salon du livre sans rencontres entre les auteurs et les élèves : au gré des classes, les petites, et les plus grandes, découvrir le travail d’écriture ou d’illustration reste un accès direct à la littérature vivante. Et découvrir qu’un auteur n’est pas toujours quelqu’un de barbu et mort, ça a son petit charme…

11/10/2020, 11:17

ActuaLitté

Le dernier sur la plaine : auteur, illustrateur et musicien sur scène

PODCAST – Notre territoire est immense. Nous sommes les Noconis ce qui, en langue comanche, signifie « les Errants ». Toujours en mouvement, nous suivons la transhumance des bisons. La terre est notre mère, le soleil est notre père. Les plaines sur lesquelles nous chevauchons ne nous appartiennent pas, mais notre territoire s’étend à perte de vue. 

10/10/2020, 15:51

ActuaLitté

Un prix Goncourt de la littérature jeunesse

En pleine saison de grands prix littéraires pour littérature blanche, les auteurs se répartissent en deux catégories : ceux qui sont sur les listes, et ceux qui en sortent. Pour les autres, point de salut — encore que. Comme chaque année, les yeux sont rivés sur le Goncourt, qui entraînera quelques 300 ou 400.000 ventes. 

10/10/2020, 15:14

ActuaLitté

Nicolas Mathieu : “Je n'ai pas d'illusion sur la possibilité d'un monde meilleur”

PODCAST – Après Aux animaux la guerre, publié en 2014 chez Actes Sud, et adapté par la suite au cinéma, Nicolas Mathieu a reçu le Prix Goncourt en 2018, avec Leurs enfants après eux. Au coeur de son écriture, les conséquences de la désindustrialisation, et la volonté d’une écriture «  au scalpel, pour raconter les mécanismes à l’oeuvre ». Il est l’invité de notre émission, en compagnie de Lionel Destremau, commissaire général de Lire en poche.

09/10/2020, 16:20

ActuaLitté

Gilles Bachelet et Joëlle Dreidemy : “Le crayon, c'est une baguette magique !”

PODCAST – Réunis pour une battle de dessin à la station Ausone (librairie Mollat, Bordeaux), dans le cadre de la manifestation Lire en poche de Gradignan, Joëlle Dreidemy et Gilles Bachelet étaient les invités de notre émission Les mots en boîte. Une rencontre très spéciale, avec deux auteurs jeunesse. 

09/10/2020, 12:48

ActuaLitté

Virginie Grimaldi : “Pour moi, la littérature fait du bien en général”

On a classé ses livres dans la catégorie Feel Good Book, ce qui ne la dérange pas tellement. Mais Virginie Grimaldi offre bien plus que cela : « Pour moi, la littérature fait du bien en général », explique-t-elle. Dans Les Mots en boîte, la romancière revient sur ses premiers textes, son travail aujourd’hui… et ses projets…

21/08/2020, 12:19

ActuaLitté

Tatiana de Rosnay : "Je redoute la routine, jusque dans ma manière de travailler"

Elle compte, comme d’autres, parmi les auteurs dont le livre a été fauché en plein envol, par le confinement. Plus de librairies, plus de rencontres. « Une épreuve qui m’a sidérée », raconte Tatiana de Rosnay. Les fleurs de l’ombre sont tout de même parvenues à sortir de l’obscurité. La romancière, aux multiples talents, raconte dans Les mots en boîte, ses habitudes de travail, ses doutes et ses questionnements.

12/08/2020, 17:53

ActuaLitté

Raconter la filière du livre, décrypter les secrets de l'édition

Douze années d’informations, consacrées en l’an 2020, voici que ActuaLitté, en plein été, se rend compte de son âge. Le poids des mots, le choc des ans. Heureusement, la rédaction s’est réinventée, chaque année apportant son lot d’expérimentations, de choses ratées, recommencées, ratées mieux… 

05/08/2020, 17:16

ActuaLitté

Valérie Perrin : “J’écris en jouant avec mon lecteur, en pensant à lui.”

Prix des Maisons de la presse en 2018, Valérie Perrin avait su enchanter les lecteurs avec l’histoire de Violette Toussaint. Dans Changer l’eau des fleurs (Albin Michel), elle racontait l’histoire de cette femme, garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Aujourd’hui, elle revient avec nous sur sa relation à l’écriture, au texte… et à la protection des animaux.

28/07/2020, 13:02

ActuaLitté

Françoise Bourdin : “Tout premier roman a quelque chose d’autobiographique”

Elle publiera Objet de toutes les convoitises à l’automne, nouvelle édition d'un roman paru en 2004, poursuivant une carrière phénoménale. Françoise Bourdin est l’invitée de notre série estivale : 10 autrices, qui dévoilent les premiers instants de l’écriture. Ce jour où la feuille griffonnée devint le premier ouvrage. Après avoir publié en juin Quelqu’un de bien, depuis sa maison normande, la romancière nous accueille.

21/07/2020, 11:12

ActuaLitté

Marie-Lorna Vaconsin : “La lecture m'a aidée à écrire” (Projet Starpoint)

Auteure de la trilogie Le projet Starpoint, Marie-Lorna Vaconsin inaugure notre dossier de l'été. Entrez dans les coulisses de l'écriture, à cet instant où débutent les premières lignes de ce qui deviendra un manuscrit. Et avec Starpoint, c'est un univers fantastique où des mondes se croisent – et parfois se rencontrent.

16/07/2020, 12:55

ActuaLitté

PODCAST – “La France a un problème avec la littérature”

LES MOTS EN BOÎTE – Elisabeth Samama a fondé il y a trois ans une agence d'édition qui porte son nom. Son travail ressemble à s'y méprendre à celui d'un d'un éditeur salarié, si l'on fait abstraction du fait que ses livres sont publiés dans plusieurs maisons. Après avoir travaillé plus de deux décennies chez Julliard puis Fayard, elle jouit aujourd'hui d'une grande liberté et porte un regard désolé sur le traitement réservé à la littérature par l'édition française.

15/05/2020, 18:09

ActuaLitté

PODCAST – Libraires et auteurs, “les plus fragiles de la chaîne du livre” Gaëlle Nohant

LES MOTS EN BOÎTE – « Il existe une dimension un peu monacale obligatoire pour écrire des livres, mais précisément, cela n’a rien à voir avec le confinement que l’on vit. » Pour Gaëlle Nohant, les deux mois passés furent une période confuse. L’autrice nous parle de solitude, de solidarité, de librairies et… de Robert Desnos.

07/05/2020, 12:19

ActuaLitté

PODCAST – “Mettre le mot fin à son dernier roman, en pleine pandémie...”

LES MOTS EN BOÎTE – Marc Voltenauer est écrivain, auteur de polars et confiné suisse. Il nous partage son quotidien en cette période propice à l’inspiration. Pour lui la mise en quarantaine a d’abord été synonyme de temps à disposition pour écrire : « Je n’avais pas attendu le confinement pour me confiner moi-même puisque j’étais en phase finale d’écriture depuis deux mois. »

28/04/2020, 17:54

ActuaLitté

PODCAST – Librairie : “On espère un retour à la normale en septembre”

LES MOTS EN BOÎTE – Julie Houillon est responsable de la libraire Momie à Clermont-Ferrand, et membre du regroupement des librairies Momies spécialisées dans la BD les comics et le manga. Elle nous parle de son expérience de libraire pendant le confinement.

27/04/2020, 12:53

ActuaLitté

PODCAST – “En Suisse, les autorités n'ont pas une grande considération pour le livre” 

LES MOTS EN BOÎTE – Ivan Slatkine directeur éditorial des éditions Slatkine et président de la fédération des entreprises romandes a pu nous donner un aperçu du quotidien pas tout à fait confiné du marché de l’édition suisse.

24/04/2020, 08:01

Autres articles de la rubrique Podcasts

ActuaLitté

Critique de livres : “Montrer son nombril importe plus que se creuser la cervelle”

PODCAST – Monsieur Morris a trouvé nos coordonnées sur internet, et nous abreuve ainsi régulièrement de ses commentaires. Pas toujours très cléments ni compréhensifs à l'égard du monde moderne. Loin des turpitudes parisiennes et de la bienséance germanopratine, il s'en prend, cette semaine, aux chroniqueurs du oueb...

02/12/2022, 11:20

ActuaLitté

Numérique : “Éviter l'effondrement plutôt que précipiter notre chute”

PODCAST – En 2012, Philippe Squarzoni publiait Saison brune, bande dessinée extrêmement documentée sur le changement climatique. Amplement primé, ce documentaire a maintenant une suite — ou plutôt, une mise à jour. Après les confinements de 2020, les GAFAM se sont taillé la part du lion dans nos existences. Un bouleversement social aux multiples implications.

23/11/2022, 14:59

ActuaLitté

“Le Portugal, du peuple de navigateurs à la nation de poètes”

LECFestival22 — Depuis 1988, le festival des Littératures européennes de Cognac, ou LEC pour les intimes, se donne pour mission de faire découvrir, le temps d’un long week-end, un pays d’Europe, son histoire et sa littérature. Pour sa 35e édition, le Portugal est à l’honneur. Pour traiter de son Histoire, nous recevons Yves Léonard, docteur en histoire et spécialiste du Portugal, ainsi qu’Ana Navarro Pedro, journaliste et correspondante en France pour le média portugais Visão.

19/11/2022, 12:34

ActuaLitté

30 jours au Groenland : "Personne sur Terre ne vit encore à l'Âge de pierre"

LECFestival22  - Écrivaine, journaliste et éthologue, Fleur Daugey a passé un mois en résidence d’auteur sur un remorqueur pris dans les glaces de la banquise au Groenland, le Manguier. En janvier 2018, près du village d’Akunnaaq, où vivent 58 habitants, elle découvre un peuple, mais aussi une terre et tout un mode de vie. Avec l’aide de Stéphane Kiehl, illustrateur pour la presse, l'édition et la communication, ils nous invitent à passer 30 jours au Groenland.

19/11/2022, 11:53

ActuaLitté

Gautier Battistella : Chef, oui, mais la cuisine est une maîtresse exigeante

PODCAST – Cette semaine, dans l'émission Écrire, Aurélie Lévy reçoit Gautier Battistella. L'écrivain revient sur la genèse et la parution au printemps dernier de son troisième roman Chef, aux éditions Grasset. Paul Renoir, 62 ans, est retrouvé suicidé alors qu'il vient d'être élu "plus grand chef du monde". Un restaurant peut-il survivre à son créateur ? 

15/11/2022, 18:00

ActuaLitté

Le Goncourt du Taulard : “Nourri, logé, blanchi et primé !”

PODCAST – Voilà quelques mois que la rédaction compose avec l'un de ses plus fervents commentateurs. Monsieur Morris, lecteur assidu de nos articles, avait tant à dire que nous n'avons pas eu d'autre choix que de le convier dans nos bureaux. Problème : il avait vraiment des choses à dire...

11/11/2022, 08:00

ActuaLitté

Auður Ava Ólafsdóttir : joie de vivre et inquiétude

PODCAST – Dans le cadre de la manifestation Livres dans la Boucle, à Besançon, le podcast Écrire et ActuaLitté proposent des entretiens des auteurs invités à la manifestation. Réalisées par Aurélie Levy, ces émissions proposent une autre forme d’entretien. Aujourd'hui, entretien avec Auður Ava Ólafsdóttir.

02/11/2022, 15:25

ActuaLitté

Scandale, ou les coulisses du prix Nobel de Littérature

PODCAST – Basile Panurgias est l’invité de l’émission Écrire cette semaine : l’écrivain, qui a publié Le Doute (Robert Laffont) est en lice pour le Prix de Flore — décerné ce 4 novembre. Un ouvrage qui a des accents d’enquête, puisqu’il revient sur le plus grand scandale jamais vécu par l’Académie Nobel. En novembre 2017, le mari d’une jurée est impliqué dans une affaire d’agressions sexuelles…

28/10/2022, 16:14

ActuaLitté

Trevizac, une utopie familiale

PODCAST – Parvenu à la soixantaine, Jean souhaite rendre hommage à sa grand-mère qui l’a élevé seule à Trévizac, un château délabré du Limousin. Avec enthousiasme, il évoque la joie de vivre et la force de caractère qu’elle montrait en toutes circonstances et qui l’ont aidée à faire face avec ardeur aux nombreuses vicissitudes de son existence.

19/10/2022, 13:16

ActuaLitté

Coulisses et labyrinthes de la littérature jeunesse, avec Jean-Michel Billioud

PODCAST – Dans le cadre de la manifestation Livres dans la Boucle, à Besançon, le podcast Écrire et ActuaLitté proposent des entretiens des auteurs invités à la manifestation. Réalisées par Aurélie Levy, ces émissions proposent une autre forme d’entretien. Aujourd'hui, c'est Jean-Michel Billioud qui prend le micro.

18/10/2022, 16:56

ActuaLitté

D'Icare à Prométhée, Miguel Bonnefoy en chercheur de lumière

PODCAST – Le destin d’un inconnu passé d’une gloire nationale à la misère et l’oubli le plus total : voilà le récit que nous narre Miguel Bonnefoy, avec la rigueur dont il sait faire preuve, le tout rehaussé de son réalisme magique. Figure prométhéenne de voleur de feu, autant qu’icarienne, de celui qui se brûle les ailes à trop se rapprocher du soleil, Augustin Mouchot revit sous la plume de l’écrivain, pour un roman qui renoue avec le XIXe siècle, celui des inventeurs.

14/10/2022, 15:43

ActuaLitté

Olivier Norek et Jean-Christophe Tixier : polar et plus si affinités

#LireEnPoche22 – Deux auteurs de romans policiers se retrouvent au micro de ActuaLitté, pour l'émission Comment tu fée, Comment vous fêtes. Occasion aussi rare que savoureuse d'entrer dans les secrets de leur écriture, de leurs inspirations... et de toutes ces choses que l'on ne dit que le couteau sous la gorge. Spoiler : on n'avait pas de couteau...

08/10/2022, 17:55

ActuaLitté

Maria Larrea ou la plus secrète mémoire des femmes

PODCAST – Dans le cadre de la manifestation Livres dans la Boucle, à Besançon, le podcast Écrire et ActuaLitté proposent des entretiens des auteurs invités à la manifestation. Réalisées par Aurélie Levy, ces émissions proposent une autre forme d’entretien. Aujourd'hui, rencontre avec la primo-romancière Maria Larrea.

03/10/2022, 13:03

ActuaLitté

France : l'effet marketing de la censure sur les ventes de livres 

POCAST – De Lolita de Nabokov jusqu'à La maison aux esprits de l’écrivaine chilienne Isabelle Allende, en passant par J’irai cracher sur vos tombes de Boris Vian, la littérature contemporaine subit souvent la censure sous des formes diverses et variées. Cette pratique existe dans presque tous les pays du monde, à différents degrés et nuances. Même au XXIe siècle, nous pouvons faire une longue liste des livres ou des auteurs attaqués par la justice, prétendus justiciers ou intégristes en tous genres. 

28/09/2022, 15:52

ActuaLitté

Avec Les 7 Reliques, entrez dans l'univers de Joffrey Lebourg

PODCAST – S’il revendique un univers d’une précision digne d’un géographe, il se passionne aussi pour les créatures et les monstres parfois oubliés. À travers les sept continents de l’univers d’Alkymia, Joffrey Lebourg imagine un monde de fantasy et de dangers.

27/09/2022, 09:59

ActuaLitté

Conversation sans filtre avec Lisa Mandel

PODCAST – Dans le cadre de la manifestation Livres dans la Boucle, à Besançon le podcast Écrire et ActuaLitté proposent des entretiens des auteurs invités à la manifestation. Réalisées par Aurélie Levy, ces émissions proposent une autre forme d’entretien. Exemple concret grâce à une rencontre avec Lisa Mandel.

26/09/2022, 17:00

ActuaLitté

Bérengère Cornut, ou les forces invisibles

Dans le cadre de la manifestation Livres dans la Boucle, à Besançon le podcast Écrire et ActuaLitté proposent des entretiens des auteurs invités à la manifestation. Réalisées par Aurélie Levy, ces émissions proposent une autre forme d’entretien. Découvrez Bérengère Cornut, comme jamais.

24/09/2022, 15:17

ActuaLitté

Apprivoiser un Grand pingouin, toute une aventure...

PODCAST – « Et à part écrire qu’est-ce que vous faites ? » Voilà une question qu’on pose rarement aux écrivains. Créé par Aurélie Lévy, écrivain, scénariste et réalisatrice de documentaires, le podcast Écrire prend place dans nos colonnes. Deuxième épisode, avec Sibylle Grimbert.

20/09/2022, 09:36

ActuaLitté

Lucas Belvaux, jusqu'au bout du labyrinthe

Dans le cadre de la manifestation Livres dans la Boucle, à Besançon le podcast Écrire et ActuaLitté proposent des entretiens des auteurs invités à la manifestation. Réalisées par Aurélie Levy, ces émissions proposent une autre forme d’entretien. Découvrez Lucas Belvaux, comme jamais.

17/09/2022, 13:09

ActuaLitté

Sibylle Grimbert : “Face au vivant, impossible de ne pas être dans l'égalité”

PODCAST – Avec Le dernier des siens, Sibylle Grimbert propose l’un des romans les plus émouvants de cette rentrée littéraire. Voire le plus touchant, selon les sensibilités. L’histoire d’une rencontre, d’un apprentissage de l’ignorance : un récit où l’homme et l’animal se regardent soudainement en égaux. Ou comme le chantait Nougaro : « Quel est le plus étonné des deux ? »

14/09/2022, 10:37

ActuaLitté

Alain Mabanckou et les tabous de la vie littéraire

PODCAST – « Et à part écrire qu’est-ce que vous faites ? » Voilà une question qu’on pose rarement aux écrivains. Créé par Aurélie Lévy, écrivain, scénariste et réalisatrice de documentaires, le podcast Écrire prend place dans nos colonnes. Un premier épisode, avec Alain Mabanckou.

13/09/2022, 14:24

ActuaLitté

Sémiologie et industrie du livre : des convergences à envisager

PODCAST – Dans un partenariat entre l’université Sorbonne Paris Nord et ActuaLitté, Corinne Abensour, directrice des Masters d’édition, a mené différents entretiens avec des professionnels de l’édition. Ces rencontres, proposées dans un format podcast, offrent un regard et une analyse tirés de l’expérience même de ces acteurs de l’industrie. Dans ce nouvel épisode, Mariette Darrigrand revient sur des questions analytiques, puisant dans la sémiologie pour aider l'industrie. 

29/07/2022, 12:01

ActuaLitté

L'industrie du livre comme objet d'étude : enjeux de la recherche universitaire

PODCAST – Dans un partenariat entre l’université Sorbonne Paris Nord et ActuaLitté, Corinne Abensour, directrice des Masters d’édition, a mené différents entretiens avec des professionnels de l’édition. Ces rencontres, proposées dans un format podcast, offrent un regard et une analyse tirés de l’expérience même de ces acteurs de l’industrie. Avec Sophie Noël, elle se consacre aujourd'hui aux relations entre la recherche universitaire et le monde du livre.

28/07/2022, 14:39

ActuaLitté

Cession de droit, coéditions : la stratégie des maisons d'édition

Dans un partenariat entre l’université Sorbonne Paris Nord et ActuaLitté, Corinne Abensour, directrice des Masters d’édition, a mené différents entretiens avec des professionnels de l’édition. Ces rencontres, proposées dans un format podcast, offrent un regard et une analyse tirés de l’expérience même de ces acteurs de l’industrie. Dans cet épisode, deux activités particulièrement corrélées : la cession de droits et les coéditions, avec Sophie Langlais.

27/07/2022, 10:47

ActuaLitté

Joëlle Losfeld : éditrice, une profession plurielle

PODCAST – Dans un partenariat entre l’Université Sorbonne Paris Nord et ActuaLitté, Corinne Abensour, directrice des Masters d’édition, a mené différents entretiens avec des professionnels de l’édition. Ces rencontres, proposées dans un format podcast, offrent un regard et une analyse tirés de l’expérience même de ces acteurs de l’industrie. Joëlle Losfeld, fondatrice de la maison éponyme, est aujourd'hui notre invitée.

26/07/2022, 11:13

ActuaLitté

Produit, stratégie et communication : le marketing dans l'édition

PODCAST – Dans un partenariat entre l’université Sorbonne Paris Nord et ActuaLitté, Corinne Abensour, directrice des Masters d’édition, a mené différents entretiens avec des professionnels de l’édition. Ces rencontres, proposées dans un format podcast, offrent un regard et une analyse tirés de l’expérience même de ces acteurs de l’industrie. Le marketing sera au coeur de cet entretien, avec Noëlle Poggioli. 

25/07/2022, 10:33

ActuaLitté

Le numérique dans l'industrie du livre : nouveaux métiers, nouvelles compétences

PODCAST – Dans un partenariat entre l’université Sorbonne Paris Nord et ActuaLitté, Corinne Abensour, directrice des Masters d’édition, a mené différents entretiens avec des professionnels de l’édition. Ces rencontres, proposées dans un format podcast, offrent un regard et une analyse tirés de l’expérience même de ces acteurs de l’industrie. Elle évoque dans cet épisode les métiers du numérique avec Pauline Rébéna.

22/07/2022, 10:14

ActuaLitté

Médiation littéraire, festival : organiser un événement, tout un métier...

PODCAST – Dans un partenariat entre l’université Sorbonne Paris Nord et ActuaLitté, Corinne Abensour, directrice des Masters d’édition, a mené différents entretiens avec des professionnels de l’édition. Ces rencontres, proposées dans un format podcast, offrent un regard et une analyse tirés de l’expérience même de ces acteurs de l’industrie. 

21/07/2022, 10:37

ActuaLitté

La relation humaine en milieu professionnel : le management dans l'édition

PODCAST – Dans un partenariat entre l’université Sorbonne Paris Nord et ActuaLitté, Corinne Abensour, directrice des Masters d’édition, a mené différents entretiens avec des professionnels de l’édition. Ces rencontres, proposées dans un format podcast, offrent un regard et une analyse tirés de l’expérience même de ces acteurs de l’industrie. Aujourd'hui, une discipline spécifique : le management...

20/07/2022, 10:45

ActuaLitté

Engagées, militantes : dix autrices se répondent

PODCAST – Cinq femmes, cinq autrices, dont les textes puisent dans les violences et les peines, pour rendre justice à celles qui furent victimes de maltraitances. Féministes ? Non, elles se présenteraient plutôt comme militantes, voire porteuses de convictions. Dans une saga inédite, ActuaLitté propose, en partenariat avec les éditions des femmes — Antoinette Fouque, une série de cinq podcasts et plus encore.

18/07/2022, 13:08

ActuaLitté

Remises, librairies, commercialisation : la diffusion du livre

PODCAST – Dans un partenariat entre l’université Sorbonne Paris Nord et ActuaLitté, Corinne Abensour, directrice des Masters d’édition a mené différents entretiens avec des professionnels de l’édition. Ces rencontres, proposées dans un format podcast, offrent un regard et une analyse tirés de l’expérience même de ces acteurs de l’industrie. Aujourd’hui, première diffusion — littéralement, avec Max Prieux, spécialiste… de la diffusion.

15/07/2022, 13:42

ActuaLitté

TamTam, la nouvelle offre podcast jeunesse du groupe Editis 

Empreinte Magnétique, le studio de podcast du groupe Editis lance Tamtam, son offre audio jeunesse. Elle proposera des podcasts joyeux et intelligents, adaptés de grands succès de l’édition jeunesse, pour les petits curieux de 3 à 8 ans. Avec Tamtam, Empreinte Magnétique s’appuie sur la richesse et la diversité du catalogue Editis, deuxième groupe éditorial en France, pour proposer aux parents une alternative divertis­sante aux écrans.  

04/07/2022, 15:37

ActuaLitté

“Là où il y a totalitarisme, il y a perte d'art et de culture”, Philippe Dupuy

PODCAST – Philippe Dupuy est un dessinateur passionnant à deux visages. Le public le connaît bien pour les albums de bandes dessinées qu’il a dessinés en collaboration avec son acolyte Charles Berberian, dont les séries Le journal d’Henriette et Monsieur Jean comptent parmi des classiques aujourd’hui. Mais depuis une quinzaine d'années, il développe une carrière solo plus expérimentale, tournée vers une approche sensible du dessin. 

01/07/2022, 10:59

ActuaLitté

La guerre en Ukraine et ses conséquences sur les ventes de livres

En partenariat avec Edistat, ActuaLitté propose, chaque mois, l'émission Onde et chiffres, qui décrypte l'économie du livre. Avec l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les lecteurs se montrent plus curieux et cherchent à mieux connaître le pays et les principes de la politique de Vladimir Poutine. Dès la deuxième semaine de guerre, les ventes de livres sur ce sujet ont commencé à refléter ce besoin de comprendre, et la demande d’ouvrages en lien avec l’actualité s’est accrue. 

15/06/2022, 16:35

ActuaLitté

Du bonheur, quand on est autrice, d'avoir un éditeur “qui prend le temps”

PODCAST – Invitées des Rendez-vous de la Bande Dessinée à Amiens, festival qui se prolonge jusqu’à la fin du mois de juin, Pauline Pernette et Aude Soleilhac étaient les invitées de notre podcast Comment Tu Fées, Comment Vous Fêtes. Deux autrices publiées aux éditions de la Gouttière – un hasard ! – dont les parcours, loin de diverger, semblent presque se compléter…

14/06/2022, 14:39

ActuaLitté

“Goldorak, c'est l'humain qui donne vie et âme à la machine”

PODCAST – « C’était un traquenard », reconnaît avec le sourire Denis Bajram, en évoquant le projet monté par l’éditrice des éditions Kana autour de Goldorak. « Un piège dans lequel Xavier Dorison est tombé, pour notre plus grand plaisir. » Paru en octobre 2021, la bande dessinée reprenait l’univers de Gô Nagai, le créateur, pour plonger dix années après l’ultime épisode de la série. Et voici que la Maison de la Culture d’Amiens accueille une exposition consacrée au célèbre exosquelette, et son pilote, Actarus. 

04/06/2022, 08:07