#Archives

Un guide de l'Open Access à destination du grand public

Le mouvement promouvant l’accès ouvert (open access en anglais) à la recherche a été lancé avec une belle idée, celle de mettre les résultats de la recherche à la disposition de tous dans des archives ouvertes et des revues ouvertes. Ce mouvement conquiert maintenant le monde pour le plus grand bénéfice des auteurs, des chercheurs, des étudiants, des bibliothèques, des éditeurs, des universités et des centres de recherche. Et, tout aussi important peut-être, pour le bénéfice du grand public, quelle que soit sa formation et quel que soit son parcours professionnel.

Le 19/01/2016 à 15:10 par Marie Lebert

0 Réactions | 4 Partages

Publié le :

19/01/2016 à 15:10

Marie Lebert

4

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Pour en savoir plus, merci de consulter la présentation de l’accès ouvert par Peter Suber. Certains passages ci-dessous sont d’ailleurs inspirés de cette présentation, un des multiples avantages de l’accès ouvert, à savoir pouvoir s’inspirer du travail d’autrui pour nos propres textes dans la mesure où le nom de la source originale et de son auteur sont impérativement cités.

kate_harbison CC BY SA 2.0


1.
2.
3.
4.
5.


1. Généralités

1.1. Qu’est-ce exactement que l’accès ouvert?

Le mouvement promouvant l’accès ouvert est un vaste mouvement mondial visant à mettre les résultats de la recherche à la disposition de tous. Maintenant que nous avons un réseau mondial dénommé internet, il n’y a plus de raison de faire transiter les articles des chercheurs par le biais de revues scientifiques hors de prix alors que les chercheurs ne sont pas payés pour écrire ces articles puisqu’ils les écrivent dans le cadre de leur travail (et parfois tard le soir ou le week-end à la maison). De plus, en tant que citoyens, nous payons ces chercheurs par le biais de nos impôts et devrions donc pouvoir lire leurs articles gratuitement. L’accès ouvert est bénéfique pour tout le monde, à commencer par les chercheurs, assurés que leur travail est très lu et très utilisé. N’est-ce pas ce que souhaite tout chercheur digne de ce nom?

1.2. Quelle est l’origine de l’accès ouvert?

Le mouvement promouvant l’accès ouvert a été lancé par la Budapest Open Access Initiative (BOAI – Initiative de Budapest pour l’accès ouvert), un texte public signé en février 2002 par quelques pionniers de l’accès ouvert. Dix ans plus tard, ces mêmes pionniers rejoints par d’autres pionniers se sont retrouvés pour signer les BOAI10 Recommendations, sous-entendu de nouvelles recommandations dix ans après la signature de la BOAI pour que tous les résultats de la recherche – dans tous les domaines et toutes les langues – soient systématiquement en accès ouvert dans dix ans au plus tard (en 2022 ou avant).

1.3. Quel est le champ d’action de l’accès ouvert?

Ce mouvement mondial concerne d’abord les revues académiques – et donc les chercheurs – dans tous les domaines, aussi bien scientifiques que littéraires. Ces chercheurs écrivent des articles dans le cadre de leur travail pour faire part de l’avancement de leur recherche à leurs collègues – et au monde – et pour contribuer à l’avancement de leur carrière avec une liste de publications à leur actif, qui leur permet parfois d’envisager une promotion ou même un poste permanent. La mise à disposition gratuite de leurs articles ne constitue pas de manque à gagner financier pour eux. Elle leur assure au contraire une audience mondiale. Maintenant que tout le monde (ou presque) a l’internet, y compris via son smartphone et sa tablette, il n’y a plus de raison pour que les éditeurs de revues académiques touchent de gros profits sur des articles dont ils ne paient pas les auteurs, d’autant plus qu’ils ne paient pas non plus les directeurs de publication et les membres du comité de lecture (à de très rares exceptions près).

1.4. L’accès ouvert concerne-t-il uniquement les revues scientifiques?

Le mouvement en faveur de l’accès ouvert n’est pas limité aux revues scientifiques (y compris académiques et littéraires), même si ce domaine est prioritaire pour le moment. Ce mouvement concerne aussi les livres (scientifiques ou non), la musique et les films, à la différence près que les auteurs gagnent des royalties sur ces œuvres. Les auteurs de livres scientifiques sont de plus en plus nombreux à choisir un accès ouvert pour leurs livres, suite à un accord avec leur éditeur. Si l’auteur ne gagne pas plus de royalties, il gagne le plus important, à savoir être lu. Il peut par exemple proposer une version imprimée payante et une version numérique gratuite. Tout dépend des priorités que se donne l’auteur (royalties ou diffusion) et des possibilités que lui offre son éditeur. Chose très importante, on conseille souvent aux auteurs de conserver leurs droits sur leurs articles ou leurs livres (ou au moins une partie de ces droits), et de ne pas céder tous leurs droits à un éditeur comme par le passé. On leur conseille aussi d’utiliser une licence Creative Commons, qui permet la réutilisation de leur travail par d’autres chercheurs tout en gardant la paternité de ce travail.

1.5. Qu’est-ce qu’une archive ouverte?

Une archive ouverte est une archive en ligne permettant aux chercheurs de déposer leurs publications pour les mettre à la disposition de tous. Ces archives ouvertes contiennent d’une part des articles non encore évalués par un comité de lecture en vue d’une publication dans une revue (souvent appelés prépublications oupreprints) et d’autre part des articles acceptés, relus et validés pour publication dans une revue (souvent appelés post-publications ou postprints), que cette revue soit en accès ouvert ou payant. De plus en plus de revues payantes donnent leur accord pour le dépôt des articles dans une archive ouverte, avec accès ouvert immédiat ou différé (par exemple au bout de six mois).

1.6. Existe-t-il beaucoup d’archives ouvertes?

De plus en plus d’universités et de centres de recherche ont leur propre archive ouverte, à commencer par des universités de réputation mondiale comme Harvard avec DASH (Digital Access to Scholarship at Harvard) ou le MIT (Massachusetts Institute of Technology) avec DSpace@MIT. En général, les archives ouvertes sont soit institutionnelles soit thématiques, par exemple arXiv pour la physique et les maths. Certaines archives ouvertes ne sont pas limitées aux articles et peuvent inclure aussi des thèses, des mémoires, des livres, du matériel pédagogique et des fichiers audio et vidéo, entre autres. Le nombre d’archives ouvertes est en augmentation constante, avec deux grands répertoires mondiaux, ROAR (Registry of Open Access Repositories) et OpenDOAR (Directory of Open Access Repositories) pour s’y retrouver.

1.7. Qu’est-ce qu’une revue ouverte?

Une revue scientifique ouverte fonctionne comme une revue scientifique payante, avec comité de lecture et relecture des articles. La différence avec cette dernière est que les articles acceptés sont mis à la disposition de tous gratuitement, pour pouvoir être lus sans délai par d’autres chercheurs et par un large public. La gestion d’une revue ouverte n’est pas gratuite, bien entendu, mais les coûts sont payés en amont pour que le lecteur puisse la lire gratuitement, selon le principe d’une émission de radio ou de télévision. Payer une émission à l’unité nous semblerait totalement incongru. Mais nous nous ruinons pour lire des articles publiés dans des revues scientifiques payantes. Ou alors ce sont nos bibliothèques qui se ruinent, alors que leurs budgets sont eux aussi affectés par la crise. Les revues ouvertes apportent une solution à ces problèmes. Le coût de fonctionnement d’une revue ouverte peut être couvert par des subventions, des sponsors, des bannières publicitaires ou des frais de publication demandés aux auteurs. Ces frais de publication sont le plus souvent pris en charge par leur institution et ne concernent qu’une minorité de revues.

1.8. Que vont devenir les revues payantes?

Les revues ouvertes cohabitent paisiblement avec les revues payantes. Mais certains éditeurs de revues payantes voient maintenant diminuer les profits énormes dégagés sur les articles publiés – alors que leurs auteurs ne sont pas payés pour écrire ces articles, rappelons-le. Ces revues payantes avaient une utilité certaine avant l’apparition de l’internet puisque c’était le seul moyen qu’avaient les chercheurs de communiquer les résultats de leur recherche entre deux livres. Le prix de ces revues était également tout à fait abordable jusqu’à une époque récente, avec un abonnement payant permettant aux éditeurs de ces revues de couvrir leurs coûts de fonctionnement. Mais le prix de ces revues a explosé depuis les années 1970 pour atteindre maintenant une somme astronomique dans le cas de revues de réputation mondiale. Certains grands éditeurs comme Elsevier dégagent des profits supérieurs à ceux des plus grandes multinationales. Lire des revues scientifiques ne devrait pas être réservé à une élite. Les revues ouvertes sont accessibles à tous, riches ou pauvres, avec ou sans diplôme, que nous soyons étudiants, dans la vie active ou retraités.

1.9. Y a-t-il un problème de qualité avec les revues ouvertes?

La qualité ou l’absence de qualité concerne toutes les revues académiques (scientifiques et littéraires), qu’elles soient ouvertes ou payantes. L’avantage des revues ouvertes est que tout le monde peut les lire, quel que soit son budget, et que les auteurs sont assurés d’une audience mondiale. De plus, nombre d’études récentes montrent que la qualité des revues ouvertes est au moins égale sinon supérieure à celle des revues payantes, et que les articles en accès ouvert sont davantage téléchargés, utilisés et cités. Il est vrai aussi que ces revues ouvertes sont plus récentes et donc souvent moins connues des chercheurs en quête d’une revue prestigieuse dans laquelle publier leur article, chose utile à leur carrière. Mais certaines revues ouvertes ont rapidement acquis une réputation d’excellence comparable à celles des meilleures revues payantes, par exemple les sept revues scientifiques gratuites de haut niveau lancées par la Public Library of Science (PLOS), dont PLOS ONE, la plus connue.

1.10. Faut-il se méfier des arnaques?

Avec le succès du mouvement pour l’accès ouvert, on assiste à l’apparition de fausses revues «scientifiques» ouvertes, surtout anglophones, destinées à arnaquer le chercheur, avec un comité de lecture bidon, et ne s’intéressant bien sûr qu’aux frais de publication qu’il va devoir débourser pour se voir publié. Mais ce n’est pas la première fois qu’une belle idée est détournée de son but premier à des fins mercantiles assez écœurantes, et ce n’est pas la première fois non plus qu’on voit débarquer des sites véreux sur le web. S’il veut publier ses articles dans une revue ouverte, le chercheur peut explorer le DOAJ (Directory of Open Access Journals), un répertoire de revues scientifiques en accès ouvert dans de nombreuses langues et de nombreux pays.


Gideon Burton, CC BY SA 2.0

2. Terminologie

2.1. Quelle est la définition de l’accès ouvert la plus connue?

La définition la plus connue est celle de la Budapest Open Access Initiative (BOAI – Initiative de Budapest pour l’accès ouvert) qui, en février 2002, définit l’accès ouvert ainsi: «Il existe de nombreux degrés et de nombreuses formes d’accès plus large et plus facile à la littérature de recherche. Par “accès ouvert” à cette littérature, nous entendons sa libre mise à disposition sur l’internet public, permettant à tout usager de lire, télécharger, copier, diffuser et imprimer ces articles, de lancer une recherche dans ces articles, de créer un lien vers le texte intégral de ces articles, de les compiler pour les indexer, de les convertir en données pour traitement logiciel, et de les utiliser à toute autre fin légale, sans barrières financières, juridiques ou techniques autres que celles de l’accès à l’internet lui-même. La seule contrainte pour reproduire et diffuser cette littérature et le seul rôle du droit d’auteur dans ce domaine devraient être de donner aux auteurs le moyen de contrôler l’intégrité de leur travail et le droit d’être mentionnés et cités de manière adéquate.» (traduction de l’auteure)

2.2. Pourquoi «open access» est-il souvent traduit par «accès libre» en français?

Traduire «open access» par «accès libre» et non par «accès ouvert» me semble une interprétation et non une traduction. Puisque le français dispose du terme «ouvert» pour traduire «open», autant l’utiliser. Lorsque le mouvement en faveur de l’accès ouvert a été lancé il y a douze ans, le but était aussi de lancer un nouveau concept, proche de l’accès libre, il est vrai, mais plus récent et un peu différent. Si l’accès libre touche de nombreux supports, l’accès ouvert toucherait en priorité les publications – d’abord les revues scientifiques, puis les livres scientifiques, puis toute forme de publication, multimédia ou non. Nos amis espagnols ont d’emblée traduit «open access» par «acceso abierto», nos amis italiens par «accesso aperto», nos amis portugais par «acesso aberto», nos amis roumains par «acces deschis», nos amis catalans par «accés obert», etc. Dans le monde francophone, le fait d’avoir traduit «open access» par «accès libre» ne nous permet pas de distinguer «open access» (accès ouvert) de «free access» (accès libre) dans le même texte puisque nous utilisons le même terme, d’où de nombreuses confusions sur un sujet qui n’est déjà pas si facile à comprendre, sans parler des nombreuses difficultés de traduction.

2.3. Quelle est la différence entre «accès ouvert gratis» et «accès ouvert libre»?

Les termes «gratis» et «libre» sont empruntés à la terminologie des mouvements apparentés du logiciel libre ou du logiciel à source ouverte (ou logiciel open source). En résumé, le champ de l’accès ouvert gratis est moins large que celui de l’accès ouvert libre. L’accès ouvert gratis ne supprime que les barrières liées au prix de vente (ou d’abonnement). Il n’a aucun coût mais n’est pas libre de restrictions liées au droit d’auteur et aux licences d’utilisation. Les usagers doivent se limiter au droit de citation (dénommé fair use par nos amis américains et fair dealing par nos amis anglais) ou demander l’autorisation pour une utilisation plus large de l’œuvre. L’accès ouvert gratis ne concerne donc que la gratuité de l’œuvre en tant qu’objet et ne concerne pas la gratuité de l’œuvre en tant qu’ensemble d’idées. Par contre, l’accès ouvert libre supprime à la fois les barrières liées au prix de vente (ou d’abonnement) et les barrières liées à la nécessité d’autorisations, ou tout au moins certaines de ces dernières. Il concerne la gratuité de l’œuvre à la fois en tant qu’objet et en tant qu’ensemble d’idées. Il est donc préférable de choisir l’accès ouvert libre si possible.

2.4. En quoi les revues ouvertes se distinguent-elles des archives ouvertes?

La différence essentielle réside dans l’évaluation ou non des articles, avec une évaluation dans les revues ouvertes – avec validation ou non des articles par un comité de lecture – et l’absence d’évaluation dans les archives ouvertes. Cette différence entraîne aussi d’autres différences pour les coûts de lancement et les coûts de gestion.

2.5. À quoi correspondent les termes «voie dorée» et «voie verte»?

La dénomination «voie dorée» (gold OA) concerne les revues ouvertes – quel que soit leur modèle économique – tandis que la dénomination «voie verte» (green OA) concerne les archives ouvertes. La distinction entre «voie verte» et «voie dorée» permet de distinguer les lieux et moyens de diffusion. Elle ne concerne pas les droits des usagers ou les degrés d’ouverture de l’accès ouvert. Certaines revues payantes adoptent elles aussi la voie verte en permettant aux auteurs de déposer les articles validés par un comité de lecture dans des archives ouvertes.

2.6. Quelle est la différence entre une prépublication et une post-publication?

Le terme «prépublication» («preprint» en anglais) s’applique à toute version d’un article antérieure à son évaluation par un comité de lecture puis à une publication dans une revue. Il s’agit en général de la version soumise à la revue. Le terme «post-publication» («postprint» en anglais) s’applique à toute version approuvée après évaluation par un comité de lecture. Il existe deux types de post-publications: (a) celles qui ont été évaluées par un comité de lecture mais non encore révisées, (b) celles qui ont été à la fois évaluées par un comité de lecture, révisées et validées. Certaines revues payantes autorisent leurs auteurs à déposer les premières mais pas les secondes dans une archive ouverte.

2.7. Pourquoi l’accès ouvert concerne-t-il d’abord les revues scientifiques?

L’accès ouvert concerne d’abord les revues scientifiques parce qu’il permet aux auteurs des articles – qui ne sont pas payés pour écrire ces articles, rappelons-le – de choisir une diffusion en accès ouvert sans perte de revenus. Les universitaires et autres chercheurs écrivent des articles à la fois pour participer à l’avancement du savoir dans leur domaine et pour contribuer à l’avancement de leur carrière. Ils écrivent pour l’impact et non pour l’argent. Comme les universitaires ne gagnent pas d’argent sur les articles de revues, ils sont plus enclins à accepter une diffusion en accès ouvert que les auteurs de livres, les musiciens et les cinéastes, qui gagnent des royalties sur leurs œuvres. Autre facteur important, le choix de l’accès ouvert pour une revue scientifique entraîne également une réduction des coûts pour l’éditeur de cette revue.

2.8. L’accès ouvert se limite-t-il à la littérature scientifique?

L’accès ouvert ne se limite pas à la littérature scientifique. Il peut s’appliquer à tout contenu numérique, par exemple des données brutes ou semi-brutes, des images, des fichiers audio, vidéo ou multimédia ou encore des logiciels. Il peut s’appliquer aussi à des œuvres qui sont d’emblée numériques ou alors à des œuvres plus anciennes qui ont été numérisées, comme la littérature du domaine public ou les œuvres de toutes sortes constituant notre héritage culturel.

2.9. L’accès ouvert est-il envisageable pour les livres payants?

Tout à fait. Les livres payants – par exemple les monographies de recherche, les manuels et même les romans – peuvent être en accès ouvert à partir du moment où les auteurs donnent leur accord. Dans un premier temps, ces auteurs étaient assez réticents à l’idée de mettre leurs livres en accès ouvert parce qu’ils craignaient une perte de revenus. Mais ces auteurs sont maintenant nombreux à voir les bénéfices de l’accès ouvert, à commencer par une audience accrue, plus importante à leurs yeux que les royalties qu’ils vont toucher. Ils pensent aussi que l’accès ouvert à leurs monographies va entraîner une augmentation des ventes des versions imprimées, un facteur qui s’est souvent avéré vrai. Ces dernières années, les auteurs de monographies de recherche sont de plus en plus nombreux à mettre leurs livres en accès ouvert.


Julia Forsuthe, CC BY 2.0

3. Les revues ouvertes

3.1. Les revues ouvertes sont-elles gratuites à produire?

Les revues scientifiques ouvertes ne sont certainement pas gratuites à produire, mais elles sont nettement plus économiques à produire que les revues scientifiques payantes, même si ces dernières sont uniquement diffusées en ligne et n’ont pas (ou n’ont plus) de version imprimée. Le modèle économique propre aux revues ouvertes est de trouver de meilleures formules pour couvrir les frais que de demander aux lecteurs de payer l’accès aux articles et de créer ainsi des barrières d’accès au savoir scientifique.

3.2. En quoi les revues ouvertes sont-elles plus économiques à produire que les revues payantes?

L’accès ouvert élimine le fait de devoir gérer des abonnements (à savoir le fait de solliciter des abonnés potentiels, recenser les abonnés existants et encaisser le prix des abonnements). L’accès ouvert élimine la nécessité de gérer des droits numériques (le fait d’authentifier les usagers, de distinguer les usagers autorisés des usagers non autorisés, et de bloquer l’accès des usagers non autorisés). L’accès ouvert réduit ou élimine les frais juridiques (le fait de rédiger des licences restrictives et de les faire appliquer). L’accès ouvert élimine le marketing traditionnel et dépend uniquement de supports gratuits: moteurs de recherche, blogueurs, forums de discussion, étiquetage social et réseaux sociaux.

3.3. Qu’en est-il de l’évaluation des articles dans les revues ouvertes?

L’évaluation des articles par un comité de lecture est un processus essentiel pour les revues ouvertes comme pour les revues payantes. L’évaluation dans des revues ouvertes utilise les mêmes procédures, les mêmes normes et jusqu’aux mêmes personnes (directeurs de publication et membres des comités de lecture) que les revues payantes. Si ces personnes font en général don de leur travail, cette évaluation a toutefois un coût pour distribuer les fichiers aux membres du comité de lecture, contrôler qui fait quoi, suivre la progression du travail, relancer les retardataires, recueillir les commentaires sur les articles proposés et les transmettre aux bonnes personnes, faciliter la communication des uns avec les autres, rassembler les informations utiles, et ainsi de suite. Des logiciels – notamment des logiciels libres ou à source ouverte (open source) – permettent d’automatiser ces tâches.

3.4. Quel est le modèle économique utilisé par les revues ouvertes?

Il n’existe pas un modèle économique mais plusieurs modèles économiques pour les revues ouvertes. Ces revues ouvertes financent les coûts nécessaires à leur fonctionnement de la même manière que les chaînes de télévision ou les stations de radio qui – depuis longtemps – financent les coûts de production en amont pour nous permettre d’accéder gratuitement au contenu qu’elles proposent. Il existe plusieurs cas de figure. Certaines revues reçoivent une subvention accordée par une université ou par une association professionnelle. D’autres revues facturent des frais de publication pour les articles acceptés, ces frais étant payés par l’auteur ou par le sponsor de l’auteur (employeur ou agence de financement). Quel que soit le modèle économique choisi, les frais réels d’une revue ouverte (évaluation des articles, traitement des manuscrits, diffusion en accès ouvert) sont très inférieurs aux frais d’abonnement (souvent hors de prix) d’une revue payante. Il existe de nombreuses façons de payer les coûts en amont afin que les lecteurs puissent accéder gratuitement au contenu des revues scientifiques. Ces modèles économiques sont très différents selon les domaines et selon les pays et ils sont en évolution constante.

3.5. Qu’en est-il des frais de publication payés par l’auteur?

La majorité (70%) des revues ouvertes ne facture pas de frais de publication aux auteurs, y compris celles qui reçoivent des subventions institutionnelles. Les revues ouvertes facturant des frais de publication suppriment le plus souvent ces frais si l’auteur a des difficultés économiques. Certaines revues ouvertes ont des frais de publication peu élevés parce qu’elles disposent de revenus provenant d’autres publications (par exemple des livres) ou provenant de la publicité ou de services annexes. Certains organismes et certains consortiums proposent des remises sur les frais de publication. Certains éditeurs de revues ouvertes (par exemple BioMed Central et la Public Library of Science) suppriment les frais de publication pour tous les chercheurs affiliés à des institutions qui ont souscrit un abonnement annuel à leurs services.

3.6. Les frais de publication sont-ils plus fréquents dans une revue ouverte?

La majorité des revues ouvertes (70%) ne facture pas de frais de publication à la charge des auteurs. Par contre, contrairement à ce qu’on peut penser, la majorité des revues payantes (75%) facture des frais de publication à leurs auteurs. Lorsque les revues ouvertes facturent des frais de publication, ces frais sont le plus souvent (à 88%) pris en charge par les sponsors des auteurs (employeurs ou agences de financement) ou alors supprimés, et ne sont donc pas payés de la poche des auteurs. De plus en plus d’universités ont un budget spécifique destiné à payer les frais de publication de leurs professeurs et chercheurs lorsque ceux-ci choisissent de publier leurs articles dans des revues ouvertes à participation payante.


Kate_Harbison, C BY SA 2.0

4. Les archives ouvertes

4.1. En quoi consiste l’archive ouverte d’une université?

L’archive ouverte d’une université permet non seulement d’assurer la diffusion des articles qui y sont déposés mais aussi leur conservation à long terme. Une archive ouverte ne propose pas d’évaluation par un comité de lecture, mais les articles déposés dans ces archives ont été le plus souvent évalués par ailleurs ou alors ils sont en cours d’évaluation pour publication dans une revue scientifique. Une archive ouverte peut contenir des prépublications (versions soumises à une revue), des post-publications (versions approuvées par une revue) ou les deux. Elle peut comprendre aussi des thèses et mémoires, du matériel d’enseignement pour les cours, des bases de données, des fichiers audio et vidéo, des fichiers numérisés de fonds spécialisés, etc. Le coût de gestion d’une archive ouverte est très variable puisqu’il dépend du nombre de services procurés aux chercheurs.

4.2. Quel est le rôle des universités?

Les universités peuvent conseiller sinon demander (ou même exiger) que les articles publiés par leur corps enseignant soient en accès ouvert. Les universités sont d’ailleurs de plus en plus nombreuses à instituer une réglementation dans ce sens. Déposer de nouveaux articles ne prend que quelques minutes et l’archivage est fait par les chercheurs eux-mêmes. De plus, l’accès ouvert est très bénéfique à l’image de marque des universités. Les archives ouvertes favorisent la visibilité des articles de leurs auteurs, la visibilité des auteurs eux-mêmes et la visibilité de leur institution.

4.3. Quel est le rôle des agences de financement?

Les agences de financement jouent elles aussi un rôle essentiel dans ce domaine, et demandent souvent aux auteurs subventionnés de mettre leurs articles en accès ouvert. Le retour sur investissement s’en trouve accru puisque l’accès ouvert rend les résultats de la recherche subventionnée plus accessibles, plus faciles à trouver, plus faciles à télécharger, et donc plus utiles. Pour les agences de financement utilisant des fonds publics, l’accès ouvert permet de mettre cette recherche à la disposition des contribuables (dont les impôts alimentent les fonds publics).

4.4. Qu’est-ce exactement que le protocole de l’OAI?

Le protocole de l’OAI (Open Archives Initiative) est un protocole d’interopérabilité entre les archives. Les archives ouvertes sont donc plus utiles si elles se conforment à ce protocole. En pratique, ceci signifie que les usagers peuvent trouver un article dans une archive conforme au protocole de l’OAI sans se soucier de savoir au cas par cas quelles archives existent, où elles se trouvent et ce qu’elles contiennent. Les usagers se soucient seulement de trouver l’article ou les articles dont ils ont besoin. Toute université dans tout pays devrait avoir sa propre archive ouverte conforme au protocole de l’OAI.


5. L’accès ouvert pour les auteurs

5.1. En quoi l’accès ouvert décuple-t-il la portée d’un article scientifique?

Outre une audience mondiale bien supérieure à celle de la meilleure revue payante, un article en accès ouvert accroît la possibilité pour les lecteurs de trouver cet article (souvent au moyen d’un logiciel libre ou à source ouverte), de le lire et de le télécharger. Comme il n’existe plus de barrières d’accès liées au prix de vente (ou d’abonnement), l’article est donc accessible à tous les lecteurs, quel que soit leur niveau de vie. L’accès ouvert facilite aussi des activités de tous ordres sur un article donné: recherche plein texte, indexation, extraction des données, résumé d’un texte, traduction, création de liens vers un texte, recommandation d’un texte, signalement d’un texte, inclusion d’un texte dans un mash-up (à savoir un contenu rassemblé à partir de nombreuses sources différentes), etc.

5.2. Qu’en est-il du droit d’auteur pour les articles en accès ouvert?

La base légale de l’accès ouvert est le consentement du détenteur des droits d’auteur, qui est le plus souvent l’auteur mais qui peut être aussi son éditeur si l’auteur lui a cédé ses droits. Comme l’accès ouvert se base sur le consentement de l’auteur (ou de l’éditeur), il ne requiert pas la réforme, l’abolition ou la violation de la législation existante sur le droit d’auteur. En outre, il existe une solution simple, efficace et de plus en plus populaire pour indiquer qu’un article est en accès ouvert, à savoir l’utilisation d’une licence Creative Commons (il en existe plusieurs pour répondre à divers cas). En utilisant une licence Creative Commons, l’auteur (ou l’éditeur) consent ainsi à l’avance à l’utilisation sans restriction du texte intégral de son article (ou de son livre) pour lecture, téléchargement, copie, partage, stockage, impression, recherche dans le texte, création de liens vers l’article et compilation du texte intégral de l’article. Selon la licence Creative Commons choisie, l’auteur peut également autoriser ou bloquer la réutilisation commerciale de son article, ou alors autoriser ou bloquer la modification de son article par d’autres auteurs.

5.3. Les auteurs ont-ils besoin d’une autorisation pour déposer leurs articles dans une archive ouverte?

Les auteurs n’ont pas besoin d’une autorisation pour déposer leurs prépublications dans une archive ouverte. Lorsqu’ils finissent de rédiger une prépublication, ils sont toujours détenteurs des droits d’auteur sur ce texte. Si une revue refuse de considérer les articles ayant circulé en tant que prépublication, il s’agit d’une politique de soumission des articles propre à cette revue (souvent appelée règle Ingelfinger) et non d’une obligation spécifiée dans la législation sur le droit d’auteur. Dans tous les cas, même s’il cède certains de ses droits à un éditeur, l’auteur doit conserver le droit de déposer ses articles dans une archive ouverte, pour pouvoir les déposer de son propre chef sans devoir négocier avec son éditeur.

5.4. Qu’en est-il lorsque l’auteur transfère ses droits d’auteur à un éditeur?

Si l’auteur transfère ses droits à un éditeur, le fait de déposer un article dans une archive ouverte requiert l’autorisation de cet éditeur. La majorité des éditeurs (plus de 60%) autorise déjà d’emblée l’archivage des post-publications. Nombre d’éditeurs ne l’autorisant pas d’emblée donnent cette autorisation lorsque celle-ci est demandée. Presque tous les éditeurs donnent leur accord si le dépôt des articles dans une archive ouverte est exigé par l’agence de financement subventionnant l’auteur ou bien par l’employeur de l’auteur. Mais, même si les éditeurs donnent cette autorisation dans leur majorité, ils sont encore nombreux à ne pas la donner. En outre, nombre d’entre eux posent plusieurs conditions à cette autorisation et certains ajoutent même de nouvelles restrictions telles que des frais de publication ou des périodes d’embargo.

5.5. Est-il préférable que l’auteur conserve l’essentiel de ses droits?

Il est en effet préférable que l’auteur conserve au moins le droit de mettre ses articles dans une archive ouverte s’il ne peut pas conserver l’ensemble de ses droits par le biais d’une licence Creative Commons (ou d’une autre licence similaire). Pour conserver le droit de mettre ses articles dans une archive ouverte, l’auteur peut utiliser un addendum permettant de modifier l’accord standard du transfert de ses droits vers l’éditeur (des modèles d’addendum sont proposés dans l’Open Access Directory – OAD). Mais il est préférable que l’auteur autorise l’accès ouvert à son article lorsqu’il est encore détenteur de ses droits. Ainsi il n’aura pas besoin de demander l’autorisation de son éditeur par la suite et il n’aura pas besoin non plus de se demander s’il ne viole pas la législation sur le droit d’auteur en mettant ses articles en accès ouvert. Certaines agences de financement (par exemple le Wellcome Trust et le National Institutes of Health – NIH) exigent des auteurs qu’ils conservent l’essentiel de leurs droits lorsqu’ils publient leurs articles dans des revues. Dans certaines universités (par exemple Harvard et le MIT), le corps enseignant accorde d’emblée à l’université le droit non exclusif de diffuser leurs publications en accès ouvert.

5.6. L’implication des auteurs est-elle essentielle pour promouvoir l’accès ouvert?

L’implication des auteurs est en effet essentielle pour promouvoir l’accès ouvert. Comme la majorité des éditeurs et des revues autorise d’emblée le dépôt des articles dans des archives ouvertes, il appartient aux auteurs de saisir cette opportunité. Cela signifie que les auteurs peuvent publier leurs articles dans pratiquement n’importe quelle revue acceptant leur travail (revue ouverte ou non) tout en mettant aussi leurs articles à la disposition de tous dans une archive ouverte. Ces articles seront ainsi plus faciles d’accès pour les lecteurs, avec une audience accrue, et ils auront aussi un meilleur impact pour les chercheurs, à la fois pour l’avancement de leur recherche et pour leur carrière.


Copyright © 2016 Marie Lebert
Licence CC BY-NC-SA version 4.0

Commenter cet article

 

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Les archives de Barbara Rose entrent à l'INHA

L'Institut national de l'histoire de l'art (INHA), dans le 2e arrondissement de Paris, annonce l'arrivée dans ses collections d'un important ensemble d'archives. Il émane de la critique et historienne d'art américaine Barbara Rose (1936-2020). Ce fonds rejoint la collection « Archives de la critique d’art ».

30/01/2023, 13:53

ActuaLitté

De nouvelles archives des procès Papon librement communicables

En début d'année 2022, pour lutter contre le révisionnisme historique autour de la Seconde Guerre mondiale, le ministère de la Culture ouvrait de manière anticipée l'accès aux archives des procès de Maurice Papon. Ce dernier, mort en 2007, est impliqué dans la déportation des populations juives alors qu'il occupait le poste de secrétaire général de la préfecture de Gironde.

27/01/2023, 10:53

ActuaLitté

Annette Wieviorka devient vice-présidente du Conseil supérieur des archives

Par un arrêté du 13 janvier dernier, la ministre de la Culture Rima Abdul-Malak a reconduit dans ses fonctions de président du Conseil supérieur des archives Jean-Louis Debré, en poste depuis 2016. Un même arrêté nomme Annette Wieviorka vice-présidente de ce même conseil, en remplacement de Christine Nougaret, professeure à l’École nationale des Chartes.

18/01/2023, 09:03

ActuaLitté

La Bibliothèque royale de Belgique accueille la Loterie Nationale

220 imprimés datés de 1520 à nos jours autour du jeu de hasard, plus de 1000 estampes et affiches, entre publicités et gravures de la déesse Fortuna, ou encore près de 10 500 billets de loterie de 1714 à nos jours... N'en jetez plus. La riche collection de la Loterie Nationale belge s'installe à la Bibliothèque royale de Belgique (KBR), par l’entremise d’un partenariat entre les deux institutions.

16/01/2023, 16:31

ActuaLitté

La BnF accepte la donation, avec réserve d'usufruit, de 368 photographies

La Bibliothèque nationale de France héberge une collection de photographies parmi les plus imposantes, des daguerréotypes aux impressions numériques. Elle s'enrichira de quelque 368 clichés, ceux de la collection de Jérôme Prochiantz, à la mort de ce dernier.

09/01/2023, 12:34

ActuaLitté

Écosse : un livre de Robert Burns sauvé des rasoirs du coiffeur

Une première édition rare du premier recueil de poésie de Robert Burns est désormais exposée pour un mois à Fife en Écosse. Petite particularité, il a été retrouvé dans le salon de coiffure d’un barbier. L’ouvrage, intitulé Poems, Chiefly in the Scottish Dialect (Poèmes, principalement dans le dialecte écossais) est amputé de ses 50 premières pages, arrachées pour nettoyer des rasoirs.

05/01/2023, 10:41

ActuaLitté

Un poème manuscrit de Louis Aragon découvert  

Mai 2022, un marchand d’art lyonnais s’est rendu propriétaire d’un manuscrit authentifié de Louis Aragon, révèle le Progrès. Le poème, écrit en 1943 dans la capitale des Gaules, est intitulé Lyon-les-mystères. Il décrit l’atmosphère qui régnait dans la ville durant la Seconde Guerre mondiale. Lors de ce séjour clandestin, le poète rédigera deux de ces chefs-d’œuvre : Aurélien et ll n’y pas d’amour heureux.

03/01/2023, 19:08

ActuaLitté

Des archives volées en Belgique bientôt de retour en France

Une collaboration judiciaire et patrimoniale entre services belges et français aboutira sous peu au retour de trésors nationaux en France. Des archives publiques françaises, saisies par la justice belge au domicile d'un individu qui les avait, semble-t-il, volées, sont concernées par une action tendant à leur retour sur le territoire.

29/12/2022, 12:22

ActuaLitté

Émile et Alexandrine : la correspondance des époux Zola, “monument historique”

La Bibliothèque nationale de France a fait l’acquisition d’un ensemble excep- tionnel de 312 lettres écrites par Émile Zola à sa femme Alexandrine entre 1876 et 1901. Le lot, comprenant également 4 cartes et 34 télégrammes, est classé Monument historique par un arrêté du Ministère de la Culture datant du 28 février 1990. 

08/12/2022, 13:05

ActuaLitté

Les descendants de Rainer Maria Rilke vendent les archives du poète

Plus de 10.000 lettres rédigées par l’auteur d’Élégies de Duino (trad. Bernard Pautrat), près de 8.800 missives de ses correspondants, 470 livres annotés, 131 dessins inédits, ou encore plus de 300 photos « de toutes les phases de sa vie », voici l’impressionnante collection de Rilke cédée aux archives littéraires allemandes. Les documents seront ainsi disponibles, alors qu’autrefois, seuls des chercheurs pouvaient, sur demande, les consulter.

02/12/2022, 12:54

ActuaLitté

Des transcriptions inédites de conférences du philosophe Hegel

Plusieurs textes importants du philosophe allemand, Georg Wilhelm Friedrich Hegel, comme Esthétique, sont tirés de notes de ses élèves. Plus de 4000 nouvelles pages de transcriptions ont été retrouvées sur les conférences de l’auteur de La phénoménologie de l’esprit, dans la bibliothèque de l’archidiocèse de Munich et Freising. Un trésor de prises de parole du philosophe, non documenté, qui ouvre de belles perspectives éditoriales et d’histoires des idées.

02/12/2022, 09:46

ActuaLitté

Avant les travaux, le Centre Pompidou redécouvre ses archives

Du 30 novembre 2022 au 14 juin 2023, le Centre Pompidou (re)découvre son histoire sous la direction d’Antoine de Baecque, historien, journaliste et spécialiste du cinéma, invité intellectuel de la saison 2022/23, ainsi qu’avec le concours de plusieurs entités - ENS, Ensad et Comité d’histoire du ministère de la Culture – à travers 8 rendez-vous gratuits et en entrée libre.

26/11/2022, 10:55

ActuaLitté

À Nancy, une lettre cryptée de Charles Quint décodée

Qu’est ce que l’empereur Charles Quint a bien pu écrire à son ambassadeur en France, Jean de Saint-Mauris ? La lettre en question, codée depuis près de cinq siècles, est conservée à la Bibliothèque Stanislas de Nancy. Une équipe de chercheurs de l’Université de Lorraine, LORIA/INRIA, du CNRS et de l’Université de Picardie Jules-Verne (CHSSC), ont allié leur expertise historique et informatique, afin de percer ce mystère.

25/11/2022, 11:46

ActuaLitté

La main d'Irulegi comporte les premières traces de la langue basque

La main d’Irulegi, artefact de bronze, comporterait le plus vieux texte en vascon (basque ancien) connu à ce jour. Datée du Ier siècle av. J.-C., elle a été découverte en Espagne dans la région de Navarre dans les ruines d’un château de la vallée d'Aranguren. La feuille de bronze en forme de main aurait plus de 2000 ans. 

24/11/2022, 17:00

ActuaLitté

Marie Auger, lauréate de la bourse de recherche Louis Roederer 2022

La Bourse de recherche Louis Roederer 2022 pour la photographie a été attribuée à Marie Auger pour son projet de recherche sur l’étude du fonds d’archives de Jean-Claude Lemagny. Grâce à cette bourse dotée de 10.000 €, la fondation Louis Roederer, Grand Mécène de la Culture et soutien fidèle des expositions de la BnF, accompagne chaque année la mise en lumière des collections photographiques de la bibliothèque.

16/11/2022, 16:34

ActuaLitté

Des photographies rares d'Hitler à Paris entrent à la BnF

Charles Chadwyck-Healey, éditeur et collectionneur britannique, a fait don à la Bibliothèque nationale de France d'un portfolio de 20 prises de vue rares et, pour certaines, inédites, montant Adolf Hitler à Paris, le 23 juin 1940. Cette venue du Führer dans un Paris occupé restera la seule jusqu'à sa mort, en 1945. 

14/11/2022, 15:48

ActuaLitté

Alsace : un “pilleur d’archives” condamné

141.000 €, c’est ce qu’aurait rapporté le vol de biens très particuliers. Jean-Claude Ach et son Association muséale du Patrimoine d’Alsace, se seraient en effet servis dans les archives départementales du Haut-Rhin à Colmar, comme à la bibliothèque de Sélestat. Des perquisitions en 2020 avaient dévoilé plus de 5000 documents , dont certains clairement dérobés. Le sexagénaire, qui a déjà passé un an en détention, a été condamné ce jeudi 3 novembre à un an ferme et un an avec sursis.

04/11/2022, 11:59

ActuaLitté

Des textes inédits d'Antonin Artaud, publiés à Cuba en 1936

La découverte de textes inédits implique toujours une certaine prudence — encore que l’aura de l’auteur intéressé conduise parfois à des écarts scientifiques. Rimbaud, pour exemple, connut son lot de fausses joies littéraires. Et dans une période où les textes de Céline occupent tout l’espace médiatique, comment un certain Antonin Artaud rivaliserait-il ? 

02/11/2022, 18:04

ActuaLitté

Un traité d'astronomie vieux de 2200 ans resurgit, par fragments

Des chercheurs français du CNRS/Sorbonne Université, en collaboration avec la Tyndale House de Cambridge, ont retrouvé des extraits du catalogue d’étoiles de l’astronome grec, Hipparque, rédigé au IIe siècle avant notre ère. Ces observations astronomiques, connues seulement par d’autres sources, avaient été effacées d’un manuscrit pour en réutiliser des pages à l’époque médiévale. 

21/10/2022, 14:52

ActuaLitté

Radioamateurs, podcast : Internet Archive ouvre une collection

Internet Archive ouvre une nouvelle collection, consacrée aux émissions de radio amateurs ainsi qu'aux premières communications audio via internet. Intitulée Bibliothèque numérique de la radio amateur et des communications (Digital Library of Amateur Radio & Communications, DLARC), elle s'appuiera sur des dons, y compris matériels, pour numériser et conserver au mieux.

07/10/2022, 16:21

ActuaLitté

La Bible Géante de Mayence numérisée par la Bibliothèque du Congrès

La Bible Géante de Mayence en Allemagne, l’une des dernières bibles géantes manuscrites en Europe, a été numérisée par la Bibliothèque du Congrès aux Etats-Unis. Ce trésor du 15e siècle est désormais accessible dans son intégralité depuis le site internet de l’établissement américain.

04/10/2022, 12:16

ActuaLitté

En 1955, un agent de la CIA localisait Adolf Hitler en Colombie

Hitler ne serait pas mort dans son bunker en 1945... La déclassification d’archives de la CIA est régulièrement l’occasion de relancer de grands débats, parfois farfelus. Mais l’agent Cimelodoy-3 était formel : en 1955, Hitler était toujours bien vivant et s’appelait alors Adolf Schrittelmayor. L'employé de l'Agence indiquait, avec certitude, que le dictateur allemand avait habité l’année précédente dans la municipalité colombienne de Tunja...

03/10/2022, 17:53

ActuaLitté

Découverte du premier manuscrit de Camilo José Cela, de 1936

Publié chez Verdier et Gallimard, l’écrivain espagnol Camilo José Cela est décédé en janvier 2002 à l’âge de 85 ans. Prix Nobel de littérature en 1989, il entretenait un goût étonnant pour le morbide à travers des personnages estropiés. Ce 28 septembre, l’université de Barcelone vient de dévoiler le premier manuscrit de l’auteur, véritable découverte.

28/09/2022, 17:13

ActuaLitté

Chili, Argentine : histoire des livres rescapés des autodafés

Pinochet, dictateur au pouvoir entre 1974 et 1990 au Chili. Videla, général non moins autocratique, qui sévit entre 1976 et 1983 en Argentine. Les deux territoires d’Amérique du Sud auront enduré une période de terreur, où l’opposition était réprimée dans le sang et par les armes. Et dans cet objectif d’éradiquer le communisme, les militaires ont brûlé des millions d’ouvrages… Mais certains échappèrent à ces autodafés.

28/09/2022, 15:26

ActuaLitté

L'artiste Vera Molnàr donne un large corpus à l'INHA

L’artiste Vera Molnàr fait don à la bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) de 272 estampes, 2 portfolios et 12 maquettes préparatoires. Ce don constitue un corpus exceptionnel, représentatif de l’ensemble de l’œuvre de l’artiste, unique dans les collections publiques françaises et étrangères.  

15/09/2022, 10:34

ActuaLitté

Présidents, scones et vie de famille : le règne d'Elizabeth II, par les archives

La disparition d'Elizabeth II, morte à l'âge de 96 ans ce 8 septembre 2022, plonge une bonne partie du Royaume-Uni dans le deuil, avec de nombreuses réactions de l'international. Contemporaine de Winston Churchill, née Elizabeth Alexandra Mary, elle aura connu deux siècles et de nombreuses péripéties historiques. Les services d'archives mettent déjà en avant des documents retraçant sa vie et son règne.

09/09/2022, 12:16

ActuaLitté

L.L. de Mars donne près de 500 planches et dessins au musée de la BD

Artiste rennais, aussi bien auteur que dessinateur, ou encore musicien, L. L. de Mars a donné près de 500 planches originales et dessins au musée de la bande dessinée d'Angoulême. Ils rejoignent ainsi le fonds très riche de l'institution, déjà fort de quelque 14.000 références.

09/09/2022, 10:20

ActuaLitté

Manuscrits, partitions : la BnF veut les archives d'Offenbach

La Bibliothèque nationale de France (BnF) souhaite acquérir un fonds d’archives de Jacques Offenbach (1819–1880), classé œuvre d’intérêt patrimonial majeur. Composé d’un ensemble de manuscrits et partitions autographes, de photographies, de livrets annotés et de correspondances, ce fonds d’une grande richesse, tant sur le plan du répertoire musical que sur celui de l’histoire de la scène musicale et des théâtres, est en grande partie inédite. Il a été conservé dans son intégralité.

22/08/2022, 17:17

ActuaLitté

Un colloque sur l'accès aux archives et le secret défense

Sous les parrainages de Pierre Ouzoulias, sénateur des Hauts-de-Seine, et Sylvie Robert, sénatrice d’Ille-et-Vilaine, tous deux vices-présidents de la Commission Culture, Éducation et Communication du Sénat, une colloque revient, le 5 septembre prochain, sur l'accès aux archives et le « secret défense ».

01/08/2022, 15:50

ActuaLitté

Les Archives Nationales de Pierrefitte-sur-Seine gagnent du temps

L’extension du site des archives nationales de Pierrefitte-sur-Seine est avancée de treize ans. Trompant les prévisions initiales, une modification du Plan local d’urbanisme sera néanmoins nécessaire pour mener à bien le projet.

27/07/2022, 11:19

ActuaLitté

Après un incendie, une librairie de rue renait dans un élan de solidarité

L'historique « Bancarella del Professore », où environ 6000 volumes ont brûlé à l'aube samedi 9 juillet 2022, a déjà rouvert ses portes. La solidarité des citoyens de toute l’Italie et des libraires a été au rendez-vous. D’après Alberto Maccaroni, le propriétaire de cet espace, il s’agit d’une terrible expérience, mais qui démontre qu’à Rome, et ailleurs, « il y a une mer de personnes passionnées de savoir ». 

22/07/2022, 11:53

ActuaLitté

Un portrait retrouvé de Rimbaud rejoindrait le musée éponyme

À Charleville-Mézières dans les Ardennes, le musée Arthur Rimbaud s’apprête a acquérir un portrait inédit du jeune poète. Réalisé par sa sœur, Isabelle Rimbaud, il représente l’auteur du Dormeur du val en train de jouer de la harpe abyssine en costume oriental. 

13/07/2022, 16:03

ActuaLitté

Plonger dans les archives de la bibliothèque de Genève

Le secteur des manuscrits et des archives privées de la Bibliothèque de Genève, qui numérise une partie de ses fonds depuis 2003, répertorie, conserve et valorise les archives de familles et de personnalités genevoises et de sociétés savantes. Deux ans après le début de cette numérisation, près de 350.000 documents sont accessibles librement. Et l'on y trouve quelques surprises et pépites insolites. 

06/07/2022, 11:40

ActuaLitté

Le Vatican met en ligne des archives du controversé Pape Pie XII

En mars 2020, le Vatican a autorisé l'ouverture des archives sur le pape Pie XII. Controversé, il a notamment été critiqué pour n'avoir jamais condamné publiquement l'Holocauste nazie. Ce 23 juin, le pape François a annoncé la publication, sur Internet, d'une partie de ces dossiers très attendus. 

27/06/2022, 17:05

ActuaLitté

Sardaigne : création d'un centre historique de la bande dessinée

Un nouveau projet, Les archives des fumetti, à Cagliari valorisera et préservera ce langage artistique qui, comme le souligne l'AIE (Association des éditeurs italiens), est actuellement un moteur important de l'édition italienne. Les archives, dirigées par Bepi Vigna, comprennent plus de 10.000 bandes dessinées et documents.

22/06/2022, 11:03

ActuaLitté

Des cahiers de dessins inédits de Pablo Picasso pour sa fille Maya

Pablo Picasso (1881-1973), considéré comme l'un des artistes les plus influents du XXe siècle, a commencé le dessin à un âge précoce, sous la direction de son père, José Ruiz y Blasco, professeur d'art et peintre. Dans une suite assez logique, il a lui-même éveillé un de ses enfants, Maya Widmaier-Picasso, née en 1935, au dessin et à l'usage des couleurs, grâce à des cahiers retrouvés récemment. 

16/06/2022, 11:58

Autres articles de la rubrique Patrimoine

ActuaLitté

Edgar Poe et James Bond se partagent la vedette

À partir du 23 janvier, la vente aux enchères de beaux livres fins et de manuscrits rares de Bonhams Skinner accueillera un kaléidoscope d’œuvres assez exceptionnelles. Parmi elles, l'occasion d’acquérir une lettre de 1848 du légendaire écrivain romantico-fantastique Edgar Allan Poe pour une modique somme estimée entre 30.000 et 50.000 $.

12/01/2023, 17:35

ActuaLitté

L'angoisse de page blanche, perpétuée à travers les siècles

Ann Patchett, qui a écrit huit romans et cinq ouvrages de non-fiction, affirme que, face au syndrome de la page blanche, on a parfois l’impression que la muse « est sortie fumer ». Que vous soyez un romancier primé ou un lycéen chargé de rédiger une dissertation pour le cours d’anglais : la peur et la frustration liées à l’écriture n’épargnent personne. Par Joyce Kinkead, de l'Utah State University.

04/01/2023, 10:55

ActuaLitté

Copernic, avant-garde et Atlas : 2022, succès d’enchères

Les maisons d’enchères Christie’s France et Aguttes affichent un bilan 2022 record : 493 millions € de ventes publiques pour la première, soit le meilleur résultat de son histoire, et 86,5 millions € pour la structure française, année record depuis sa création en 1974. Parmi leurs ventes les plus importantes, la Bibliothèque des avant-gardes de Paul Destribats, ainsi qu'un manuscrit de Nicolas Copernic et un atlas nautique du XVIIe siècle, tirés des Collections Aristophil.

22/12/2022, 15:46

ActuaLitté

Une bibliothèque saoudienne expose un manuscrit rare sur le café

À l'occasion de l’année du café saoudien 2022, sont célèbrés les liens entre cette boisson et l’identité, le patrimoine, les coutumes et les traditions du Royaume. La bibliothèque publique du roi Abdelaziz expose un manuscrit vieux de 400 ans qui témoigne de l'importance du café dans la culture arabe.

19/12/2022, 15:07

ActuaLitté

Les exemplaires “uniques” de Don Quichotte acquis pour 500 000 €

Estimées entre 400.000 à 600.000 €, la troisième édition du livre I et une première du livre II de Don Quichotte de Cervantes ont finalement trouvé preneurs pour 504.000 €. Les deux trésors ont été mis aux enchères ce 14 décembre à Paris, chez Sotheby's.

16/12/2022, 08:54

ActuaLitté

L'Institut de France inaugure ses bibliothèques numériques

L'Institut de France, qui réunit cinq académies, dont l'Académie française, et plusieurs institutions, ouvre ses bibliothèques numériques. Ce catalogue fédéré offre un module de recherche dans les collections et fonds numérisés de huit bibliothèques, fondations, académies ou musées rattachés à l'Institut de France.

15/12/2022, 17:39

ActuaLitté

Idée cadeau : le livre Harry Potter “le plus rare” du monde

La maison de vente aux enchères Hansons, dans le comté de Staffordshire en Angleterre, organise un événement de Noël pas comme les autres. Entièrement consacré aux livres rares, il aura lieu le 16 décembre prochain. De nombreux lots défileront, dont une version bien particulière d'un titre de la saga Harry Potter, mais également une première édition américaine du Hobbit ou encore des œuvres de jeunesse de Roald Dahl.

14/12/2022, 13:34

ActuaLitté

Voyager dans Paris, avant les travaux du Baron Haussmann

Il y a des hasards qui ressemblent à des rencontres et des rencontres qui deviennent des évidences. Quand Frédéric Douin, éditeur et libraire spécialisé dans les ouvrages anciens, découvre début 2000 un rare exemplaire du plan de Paris, dit Plan de Turgot, le projet éditorial s’impose. Et devient alors une aventure presque aussi sinueuse que les rues de la capitale…

09/12/2022, 10:36

ActuaLitté

Des exemplaires "uniques" de Don Quichotte mis aux enchères  

L’ancien ambassadeur de Bolivie en France en 1947, Jorge Ortiz Linares, gendre du « roi de l’étain » Simon Patino, s’était mis en quête d’une édition originale du chef d’œuvre de Cervantes, Don Quichotte. Ce sera finalement une troisième édition du livre I et une première du livre II, qu'il fait sien. Elles seront mises aux enchères ce 14 décembre à Paris, et sont estimées entre 400.000 à 600.000 €.

30/11/2022, 17:17

ActuaLitté

À saisir, 2 à 3 millions € : l'original de la couverture de Tintin en Amérique

Le 10 février prochain, Artcurial dévoilera pour la première fois aux enchères une œuvre exceptionnelle : le dessin original réalisé par Hergé en 1942 pour la nouvelle couverture de Tintin en Amérique et repris en 1946 pour la première édition couleurs de l’album. Estimé entre 2,2 et 3,2 millions d’euros, ce dessin spectaculaire est encore, 80 ans plus tard, publié en couverture des albums vendus en librairie.

30/11/2022, 13:07

ActuaLitté

Ukraine : une liste rouge pour éviter le trafic de livres et manuscrits

UkraineUnderAttack - Neuf mois après le début du conflit ouvert en Ukraine, les dégâts humains et matériels s'accumulent. Pour prévenir le pillage et le trafic d'œuvres d'art, le Conseil international des musées (ICOM) a conçu et publié une liste rouge des objets culturels ukrainiens à risque.

30/11/2022, 09:22

ActuaLitté

Novembre, manuscrit de jeunesse de Flaubert, acquis par Rouen Normandie

La métropole Rouen Normandie annonce l'acquisition de Novembre, un manuscrit de jeunesse de Gustave Flaubert, que l'auteur de Madame Bovary commence à écrire à l'âge de 19 ans. Il s'agit de sa première confrontation à une organisation romanesque, ce qui en fait un document particulièrement éclairant sur son œuvre. La pièce rejoint les collections de la Réunion des musées métropolitains Rouen Normandie.

25/11/2022, 16:39

ActuaLitté

Les lettres d'amour de Bob Dylan cédées pour 650.000 €

42 lettres d’amour manuscrites signées Bob Dylan à sa douce Barbara Ann Hewitt, quand ils étaient lycéens, ont été mises aux enchères le 17 novembre par la maison de vente américaine RR Auction. C’est la célèbre librairie Lello de Porto, au Portugal, qui a remporté la collection, pour un total de 670.000 $ (669.875 $ précisément) et pas moins de 150 pages.

23/11/2022, 12:36

ActuaLitté

Acquisitions : la BnF invitée à suivre les procédures des musées nationaux

La ministre de la Culture Rima Abdul-Malak a reçu il y a quelques jours le rapport de Christian Giacomotto, Marie-Christine Labourdette et Arnaud Oseredczuk consacré à l'amélioration de la sécurité des acquisitions des musées nationaux. Si elle n'est pas spécifiquement étudiée, la Bibliothèque nationale de France fait l'objet de plusieurs recommandations.

23/11/2022, 10:44

ActuaLitté

Un anonyme cède sept trésors à la Bibliothèque d’Israël  

La bibliothèque d’Israël a reçu un don anonyme d’une inestimable valeur : 7 pièces rares qui couvrent 400 ans d’Histoire, d’une édition de 1499 du troublant Songe de Poliphile, en passant par un First Folio de William Shakespeare, jusqu’à la première édition de l’œuvre autobiographique de « Lawrence d’Arabie », Les sept piliers de la sagesse, publiée en 1926.

22/11/2022, 08:56

ActuaLitté

Madame de Sévigné, des lettres et des lieux

Pour certains, les souvenirs liés à Madame de Sévigné remontent au collège ou au lycée. Pour d’autres, cela reste un nom qu’on situe vaguement au XVIIe siècle et qu’on associe à l’écriture épistolaire. Mais, pour les plus informés, c’est une écriture magique qui nous fait pénétrer de l’intérieur dans le siècle de Louis XIV à travers la lecture d’une correspondance, privée au départ, entre une mère et sa fille.

19/11/2022, 10:09

ActuaLitté

Un recours au mécénat pour l'entrée du “fonds Offenbach” à la BnF

La Bibliothèque nationale de France lorgne le « fonds Offenbach », un ensemble de 279 pièces qui se retrouverait bien à l'abri au sein du département de la Musique de l'établissement patrimonial. Pour donner un coup de pouce à l'acquisition, l'État en appelle au mécénat d'entreprise.

17/11/2022, 10:13

ActuaLitté

Marseille : la collection Guy Boyer dispersée pour financer une bibliothèque d'art  

100 œuvres d’art ancien, moderne et contemporain de la collection Guy Boyer seront mises aux enchères par la maison Aguttes le 17 novembre prochain. Le directeur de la rédaction de Connaissance des Arts en cède une belle partie, afin de soutenir la création d’une bibliothèque d’histoire de l’art dans l’Hôtel Hubaud. Ce projet, initié en 2017, devrait s’intégrer dans un futur centre culturel, quartier de Belsunce.

15/11/2022, 17:04

ActuaLitté

Comment les manuscrits médiévaux ont été recyclés pour l'imprimerie

Aujourd’hui, la valeur d’un livre ancien se mesure, la plupart du temps, à son antériorité et à son caractère autographe. Très précieux avant l’imprimerie, les manuscrits médiévaux ont beaucoup perdu de leur superbe après la révolution portée par Gutenberg. En effet, des dizaines d'ouvrages du Moyen-Âge ont été déchirés, mis en pièces, bouillis, brûlés et dépouillés, afin de nourrir les presses.

09/11/2022, 15:54

ActuaLitté

Constitution des États-Unis : la première édition est à vendre

Les élections de mi-mandat font rage aux États-Unis, avec des résultats qui confirment la division du pays — et les obédiences de chaque État. Les démocrates disposeraient d’une courte longueur d’avance, par laquelle ils maintiendraient leur majorité au Sénat. La perte du Congrès limiterait la marge de manœuvre de Joe Biden, et justement…

09/11/2022, 09:53

ActuaLitté

Quand oeuvres d'art et livres rares servent d'optimisation fiscale

Le gouvernement espagnol a mis en place, fin septembre, un impôt dit temporaire concernant les contribuables très aisés. Il s’accompagne d’une hausse de la taxation des plus-values. Près de 23.000 personnes seront concernées, avec la perspective de récupérer 3,14 milliards € en 2023 et 2024. Mais la résistance s’organise… 

07/11/2022, 10:15

ActuaLitté

Le cadeau de Macron au pape François : un livre volé par les nazis ?

Il y est certains présents qu’on évite d’offrir, même avec les meilleures intentions du monde. Pour preuve, le présent d'Emmanuel Macron au locataire du Vatican. Une première édition de 1796 de Vers la paix perpétuelle, du philosophe allemand Emmanuel Kant, qui soulève une véritable tempête médiatique en Pologne. Beaucoup soupçonnent l’ouvrage, venu de Lviv, aujourd'hui en Ukraine, d’avoir été dérobé durant la Seconde Guerre mondiale, alors que la ville était encore polonaise.

 

25/10/2022, 17:49

ActuaLitté

Enchères : les épreuves corrigées du Manifeste d'André Breton en vente

La maison de vente aux enchères Christie's mettra un point final, les 3 et 4 novembre prochains, à la dispersion de la bibliothèque de Paul Destribats (1926-2017). Deux bois originaux signés de Wassily Kandinsky et Franz Marc, des épreuves corrigées du Manifeste du surréalisme ou encore des gravures de Giacometti et Duchamp marqueront cette session finale.

21/10/2022, 12:46

ActuaLitté

L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert boudée aux enchères

Le 18 octobre, l’Hôtel Drouot était le théâtre d’une vente aux enchères d’exception. Avec un premier volet dédié aux livres anciens et modernes suivi d’un second consacré aux manuscrits et autographes, c’est la maison de ventes Tajan qui maniait le marteau. Parmi les pièces les plus marquantes, une édition originale de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert.

21/10/2022, 09:26

ActuaLitté

430 000 euros pour une édition rare d'Emma, de Jane Austen

Chawton House, la « maison de Jane Austen », en Angleterre, a mis la main sur une pièce exceptionnelle, vendue aux enchères. Et n'a même pas eu besoin de sortir les 375.000 £, soit 430.000 €, nécessaires : la première édition d'Emma, roman publié de manière anonyme en 1815, a été achetée par un collectionneur américain, qui a voulu garder l'ouvrage au Royaume-Uni. Il s'agit du prix le plus élevé déboursé pour un ouvrage de l'autrice britannique.

17/10/2022, 17:00

ActuaLitté

Les dessins originaux de Persepolis, de Marjane Satrapi, aux enchères

Bande dessinée publiée en 4 volumes au début des années 2000 par L'Association, Persepolis a fait connaitre son autrice Marjane Satrapi dans le monde entier, et encore plus par son adaptation coréalisée avec Vincent Paronnaud en 2007. La maison Sotheby's propose 44 planches originales à la vente, le 25 octobre prochain.

17/10/2022, 11:35

ActuaLitté

Zelensky officialise la candidature d’Odessa au Patrimoine mondial de l'Unesco

#UkraineUnderAttack — Ce 11 octobre, le Président ukrainien Volodymyr Zelensky a officialisé la candidature du centre historique d’Odessa au Patrimoine mondial de l’UNESCO, dans un discours adressé au Conseil exécutif de l’Organisation. En recevant ce dossier, Audrey Azoulay, Directrice générale de l’Organisation, a souligné que « cette initiative marque la confiance accordée aux mécanismes de protection de l’UNESCO ».

11/10/2022, 17:51

ActuaLitté

La bibliothèque des ducs de Montmorency passe sous le marteau

Le 14 octobre prochain, la maison de vente Coutau-Bégarie présentera aux enchères une partie de la bibliothèque de la famille de Montmorency, une des maisons les plus célèbres de la noblesse française. 74 lots sont annoncés, dont un manuscrit estimé entre 40.000 et 50.000 €, L’Éducation d’un prince chrétien, d'Érasme, remontant à la première moitié du XVIe siècle.

03/10/2022, 13:21

ActuaLitté

Après la presse ancienne, la BnF numérise les titres modernes

Après RetroNews, plateforme de consultation de la presse ancienne (1631-1950), la Bibliothèque nationale de France s'investit dans une collaboration avec douze éditeurs de presse pour numériser et valoriser leur patrimoine éditorial. Cette initiative, encore sans nom, permettra aux éditeurs de proposer de nouveaux produits éditoriaux et à la BnF d'anticiper sur la future numérisation de la presse moderne.

30/09/2022, 16:54

ActuaLitté

Adopter un des trésors du Château de Chantilly, c'est possible  

Le Château de Chantilly est un des plus hauts lieux du patrimoine écrit en France. À travers l’acquisition de milliers de livres d’exception, le duc d’Aumale (1822–1897) est considéré comme le plus grand bibliophile de son temps. Son Cabinet des livres doit à présent être remis en état, comme les titres rares et précieux qui s'y présentent. C’est pourquoi, le Château de Chantilly lance un appel au mécénat, invitant les amoureux des livres « à adopter » des ouvrages, participant ainsi à leur entretien ou restauration.

29/09/2022, 16:58

ActuaLitté

Le texte de Starman, écrit par Bowie, vendu à plus de 235 000 €

Quelques petites ratures et corrections orthographiques, mais le texte dans son intégralité est déjà là : Starman, le single sorti en avril 1972 et signé David Bowie, compte parmi ses plus célèbres chansons. Reprise sur l’album The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars, sorti en juin de cette même année, le manuscrit de cette chanson a été vendu aux enchères. 

28/09/2022, 09:54

ActuaLitté

7 millions $ pour une page du prestigieux Shahnameh, le Livre des Rois

Composé entre 977 et 1010, le Shahnameh (Le Livre des Rois) est une longue épopée persane qui, par une série de récits, narre les vies des rois, jusqu’à la conquête arabe du royaume. Une page de ce classique de la littérature persane est mise aux enchères chez Sotheby’s et estimée entre 5 et 7 millions $. Sa particularité : elle provient du plus grand manuscrit enluminé du texte aux 50.000 couplets rimés.

28/09/2022, 08:59

ActuaLitté

Le Lys dans la Vallée : redécouvrir Balzac, à même la plume

Les éditions des Saints Pères, spécialisées dans la publication de fac-similés de chefs-d’œuvre, ont l’habitude de s’attaquer aux monuments de la littérature. Après Pagnol, Céline ou Baudelaire, c’est au tour d’Honoré de Balzac et son manuscrit du Lys dans la vallée de compléter cette collection.

27/09/2022, 17:10

ActuaLitté

La fantomatique bibliothèque de Georges Bataille mise en vente

Au salon du livre rare du Grand Palais ce jeudi 22 septembre, un événement surviendra : Guillaume Zorgbibe, des éditions et de la librairie du Sandre, et Henri Vignes, de la librairie Vignes, informent en effet ActuaLitté de la publication d'un catalogue de vente. « Nous avons été jusqu'ici très discrets au sujet de cette découverte », assurent-t-ils.

20/09/2022, 17:52

ActuaLitté

Papyrus, livres d'heures et incunables : l'ultime vente Aristophil

La dispersion des œuvres de la collection de l'innommable société Aristophil, à l'origine d'une vaste arnaque basée sur une pyramide de Ponzi, touche à sa fin. La maison de vente aux enchères Aguttes annonce ainsi une 55e et dernière session, le 16 novembre 2022, consacrée aux manuscrits anciens, livres enluminés ou livres d'heures, incunables et livres rares.

19/09/2022, 12:31

ActuaLitté

Une exceptionnelle enluminure perse en vente à l'automne

Un feuillet du manuscrit enluminé du Shah Tahmasp Shahnameh ou Livres des Rois sera mis aux enchères le 26 octobre prochain dans le cadre d’une vente intitulé Arts of the Islamic World. Cet extrait, que la maison de vente Sotheby’s qualifie de « chef d’œuvre mondiale », devrait rapporter entre 4 et 6 millions de livres sterling.

14/09/2022, 11:57