#Archives

Un guide de l'Open Access à destination du grand public

Le mouvement promouvant l’accès ouvert (open access en anglais) à la recherche a été lancé avec une belle idée, celle de mettre les résultats de la recherche à la disposition de tous dans des archives ouvertes et des revues ouvertes. Ce mouvement conquiert maintenant le monde pour le plus grand bénéfice des auteurs, des chercheurs, des étudiants, des bibliothèques, des éditeurs, des universités et des centres de recherche. Et, tout aussi important peut-être, pour le bénéfice du grand public, quelle que soit sa formation et quel que soit son parcours professionnel.

Le 19/01/2016 à 15:10 par Marie Lebert

0 Réactions | 8 Partages

Publié le :

19/01/2016 à 15:10

Marie Lebert

8

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Pour en savoir plus, merci de consulter la présentation de l’accès ouvert par Peter Suber. Certains passages ci-dessous sont d’ailleurs inspirés de cette présentation, un des multiples avantages de l’accès ouvert, à savoir pouvoir s’inspirer du travail d’autrui pour nos propres textes dans la mesure où le nom de la source originale et de son auteur sont impérativement cités.

kate_harbison CC BY SA 2.0


1.
2.
3.
4.
5.


1. Généralités

1.1. Qu’est-ce exactement que l’accès ouvert?

Le mouvement promouvant l’accès ouvert est un vaste mouvement mondial visant à mettre les résultats de la recherche à la disposition de tous. Maintenant que nous avons un réseau mondial dénommé internet, il n’y a plus de raison de faire transiter les articles des chercheurs par le biais de revues scientifiques hors de prix alors que les chercheurs ne sont pas payés pour écrire ces articles puisqu’ils les écrivent dans le cadre de leur travail (et parfois tard le soir ou le week-end à la maison). De plus, en tant que citoyens, nous payons ces chercheurs par le biais de nos impôts et devrions donc pouvoir lire leurs articles gratuitement. L’accès ouvert est bénéfique pour tout le monde, à commencer par les chercheurs, assurés que leur travail est très lu et très utilisé. N’est-ce pas ce que souhaite tout chercheur digne de ce nom?

1.2. Quelle est l’origine de l’accès ouvert?

Le mouvement promouvant l’accès ouvert a été lancé par la Budapest Open Access Initiative (BOAI – Initiative de Budapest pour l’accès ouvert), un texte public signé en février 2002 par quelques pionniers de l’accès ouvert. Dix ans plus tard, ces mêmes pionniers rejoints par d’autres pionniers se sont retrouvés pour signer les BOAI10 Recommendations, sous-entendu de nouvelles recommandations dix ans après la signature de la BOAI pour que tous les résultats de la recherche – dans tous les domaines et toutes les langues – soient systématiquement en accès ouvert dans dix ans au plus tard (en 2022 ou avant).

1.3. Quel est le champ d’action de l’accès ouvert?

Ce mouvement mondial concerne d’abord les revues académiques – et donc les chercheurs – dans tous les domaines, aussi bien scientifiques que littéraires. Ces chercheurs écrivent des articles dans le cadre de leur travail pour faire part de l’avancement de leur recherche à leurs collègues – et au monde – et pour contribuer à l’avancement de leur carrière avec une liste de publications à leur actif, qui leur permet parfois d’envisager une promotion ou même un poste permanent. La mise à disposition gratuite de leurs articles ne constitue pas de manque à gagner financier pour eux. Elle leur assure au contraire une audience mondiale. Maintenant que tout le monde (ou presque) a l’internet, y compris via son smartphone et sa tablette, il n’y a plus de raison pour que les éditeurs de revues académiques touchent de gros profits sur des articles dont ils ne paient pas les auteurs, d’autant plus qu’ils ne paient pas non plus les directeurs de publication et les membres du comité de lecture (à de très rares exceptions près).

1.4. L’accès ouvert concerne-t-il uniquement les revues scientifiques?

Le mouvement en faveur de l’accès ouvert n’est pas limité aux revues scientifiques (y compris académiques et littéraires), même si ce domaine est prioritaire pour le moment. Ce mouvement concerne aussi les livres (scientifiques ou non), la musique et les films, à la différence près que les auteurs gagnent des royalties sur ces œuvres. Les auteurs de livres scientifiques sont de plus en plus nombreux à choisir un accès ouvert pour leurs livres, suite à un accord avec leur éditeur. Si l’auteur ne gagne pas plus de royalties, il gagne le plus important, à savoir être lu. Il peut par exemple proposer une version imprimée payante et une version numérique gratuite. Tout dépend des priorités que se donne l’auteur (royalties ou diffusion) et des possibilités que lui offre son éditeur. Chose très importante, on conseille souvent aux auteurs de conserver leurs droits sur leurs articles ou leurs livres (ou au moins une partie de ces droits), et de ne pas céder tous leurs droits à un éditeur comme par le passé. On leur conseille aussi d’utiliser une licence Creative Commons, qui permet la réutilisation de leur travail par d’autres chercheurs tout en gardant la paternité de ce travail.

1.5. Qu’est-ce qu’une archive ouverte?

Une archive ouverte est une archive en ligne permettant aux chercheurs de déposer leurs publications pour les mettre à la disposition de tous. Ces archives ouvertes contiennent d’une part des articles non encore évalués par un comité de lecture en vue d’une publication dans une revue (souvent appelés prépublications oupreprints) et d’autre part des articles acceptés, relus et validés pour publication dans une revue (souvent appelés post-publications ou postprints), que cette revue soit en accès ouvert ou payant. De plus en plus de revues payantes donnent leur accord pour le dépôt des articles dans une archive ouverte, avec accès ouvert immédiat ou différé (par exemple au bout de six mois).

1.6. Existe-t-il beaucoup d’archives ouvertes?

De plus en plus d’universités et de centres de recherche ont leur propre archive ouverte, à commencer par des universités de réputation mondiale comme Harvard avec DASH (Digital Access to Scholarship at Harvard) ou le MIT (Massachusetts Institute of Technology) avec DSpace@MIT. En général, les archives ouvertes sont soit institutionnelles soit thématiques, par exemple arXiv pour la physique et les maths. Certaines archives ouvertes ne sont pas limitées aux articles et peuvent inclure aussi des thèses, des mémoires, des livres, du matériel pédagogique et des fichiers audio et vidéo, entre autres. Le nombre d’archives ouvertes est en augmentation constante, avec deux grands répertoires mondiaux, ROAR (Registry of Open Access Repositories) et OpenDOAR (Directory of Open Access Repositories) pour s’y retrouver.

1.7. Qu’est-ce qu’une revue ouverte?

Une revue scientifique ouverte fonctionne comme une revue scientifique payante, avec comité de lecture et relecture des articles. La différence avec cette dernière est que les articles acceptés sont mis à la disposition de tous gratuitement, pour pouvoir être lus sans délai par d’autres chercheurs et par un large public. La gestion d’une revue ouverte n’est pas gratuite, bien entendu, mais les coûts sont payés en amont pour que le lecteur puisse la lire gratuitement, selon le principe d’une émission de radio ou de télévision. Payer une émission à l’unité nous semblerait totalement incongru. Mais nous nous ruinons pour lire des articles publiés dans des revues scientifiques payantes. Ou alors ce sont nos bibliothèques qui se ruinent, alors que leurs budgets sont eux aussi affectés par la crise. Les revues ouvertes apportent une solution à ces problèmes. Le coût de fonctionnement d’une revue ouverte peut être couvert par des subventions, des sponsors, des bannières publicitaires ou des frais de publication demandés aux auteurs. Ces frais de publication sont le plus souvent pris en charge par leur institution et ne concernent qu’une minorité de revues.

1.8. Que vont devenir les revues payantes?

Les revues ouvertes cohabitent paisiblement avec les revues payantes. Mais certains éditeurs de revues payantes voient maintenant diminuer les profits énormes dégagés sur les articles publiés – alors que leurs auteurs ne sont pas payés pour écrire ces articles, rappelons-le. Ces revues payantes avaient une utilité certaine avant l’apparition de l’internet puisque c’était le seul moyen qu’avaient les chercheurs de communiquer les résultats de leur recherche entre deux livres. Le prix de ces revues était également tout à fait abordable jusqu’à une époque récente, avec un abonnement payant permettant aux éditeurs de ces revues de couvrir leurs coûts de fonctionnement. Mais le prix de ces revues a explosé depuis les années 1970 pour atteindre maintenant une somme astronomique dans le cas de revues de réputation mondiale. Certains grands éditeurs comme Elsevier dégagent des profits supérieurs à ceux des plus grandes multinationales. Lire des revues scientifiques ne devrait pas être réservé à une élite. Les revues ouvertes sont accessibles à tous, riches ou pauvres, avec ou sans diplôme, que nous soyons étudiants, dans la vie active ou retraités.

1.9. Y a-t-il un problème de qualité avec les revues ouvertes?

La qualité ou l’absence de qualité concerne toutes les revues académiques (scientifiques et littéraires), qu’elles soient ouvertes ou payantes. L’avantage des revues ouvertes est que tout le monde peut les lire, quel que soit son budget, et que les auteurs sont assurés d’une audience mondiale. De plus, nombre d’études récentes montrent que la qualité des revues ouvertes est au moins égale sinon supérieure à celle des revues payantes, et que les articles en accès ouvert sont davantage téléchargés, utilisés et cités. Il est vrai aussi que ces revues ouvertes sont plus récentes et donc souvent moins connues des chercheurs en quête d’une revue prestigieuse dans laquelle publier leur article, chose utile à leur carrière. Mais certaines revues ouvertes ont rapidement acquis une réputation d’excellence comparable à celles des meilleures revues payantes, par exemple les sept revues scientifiques gratuites de haut niveau lancées par la Public Library of Science (PLOS), dont PLOS ONE, la plus connue.

1.10. Faut-il se méfier des arnaques?

Avec le succès du mouvement pour l’accès ouvert, on assiste à l’apparition de fausses revues «scientifiques» ouvertes, surtout anglophones, destinées à arnaquer le chercheur, avec un comité de lecture bidon, et ne s’intéressant bien sûr qu’aux frais de publication qu’il va devoir débourser pour se voir publié. Mais ce n’est pas la première fois qu’une belle idée est détournée de son but premier à des fins mercantiles assez écœurantes, et ce n’est pas la première fois non plus qu’on voit débarquer des sites véreux sur le web. S’il veut publier ses articles dans une revue ouverte, le chercheur peut explorer le DOAJ (Directory of Open Access Journals), un répertoire de revues scientifiques en accès ouvert dans de nombreuses langues et de nombreux pays.


Gideon Burton, CC BY SA 2.0

2. Terminologie

2.1. Quelle est la définition de l’accès ouvert la plus connue?

La définition la plus connue est celle de la Budapest Open Access Initiative (BOAI – Initiative de Budapest pour l’accès ouvert) qui, en février 2002, définit l’accès ouvert ainsi: «Il existe de nombreux degrés et de nombreuses formes d’accès plus large et plus facile à la littérature de recherche. Par “accès ouvert” à cette littérature, nous entendons sa libre mise à disposition sur l’internet public, permettant à tout usager de lire, télécharger, copier, diffuser et imprimer ces articles, de lancer une recherche dans ces articles, de créer un lien vers le texte intégral de ces articles, de les compiler pour les indexer, de les convertir en données pour traitement logiciel, et de les utiliser à toute autre fin légale, sans barrières financières, juridiques ou techniques autres que celles de l’accès à l’internet lui-même. La seule contrainte pour reproduire et diffuser cette littérature et le seul rôle du droit d’auteur dans ce domaine devraient être de donner aux auteurs le moyen de contrôler l’intégrité de leur travail et le droit d’être mentionnés et cités de manière adéquate.» (traduction de l’auteure)

2.2. Pourquoi «open access» est-il souvent traduit par «accès libre» en français?

Traduire «open access» par «accès libre» et non par «accès ouvert» me semble une interprétation et non une traduction. Puisque le français dispose du terme «ouvert» pour traduire «open», autant l’utiliser. Lorsque le mouvement en faveur de l’accès ouvert a été lancé il y a douze ans, le but était aussi de lancer un nouveau concept, proche de l’accès libre, il est vrai, mais plus récent et un peu différent. Si l’accès libre touche de nombreux supports, l’accès ouvert toucherait en priorité les publications – d’abord les revues scientifiques, puis les livres scientifiques, puis toute forme de publication, multimédia ou non. Nos amis espagnols ont d’emblée traduit «open access» par «acceso abierto», nos amis italiens par «accesso aperto», nos amis portugais par «acesso aberto», nos amis roumains par «acces deschis», nos amis catalans par «accés obert», etc. Dans le monde francophone, le fait d’avoir traduit «open access» par «accès libre» ne nous permet pas de distinguer «open access» (accès ouvert) de «free access» (accès libre) dans le même texte puisque nous utilisons le même terme, d’où de nombreuses confusions sur un sujet qui n’est déjà pas si facile à comprendre, sans parler des nombreuses difficultés de traduction.

2.3. Quelle est la différence entre «accès ouvert gratis» et «accès ouvert libre»?

Les termes «gratis» et «libre» sont empruntés à la terminologie des mouvements apparentés du logiciel libre ou du logiciel à source ouverte (ou logiciel open source). En résumé, le champ de l’accès ouvert gratis est moins large que celui de l’accès ouvert libre. L’accès ouvert gratis ne supprime que les barrières liées au prix de vente (ou d’abonnement). Il n’a aucun coût mais n’est pas libre de restrictions liées au droit d’auteur et aux licences d’utilisation. Les usagers doivent se limiter au droit de citation (dénommé fair use par nos amis américains et fair dealing par nos amis anglais) ou demander l’autorisation pour une utilisation plus large de l’œuvre. L’accès ouvert gratis ne concerne donc que la gratuité de l’œuvre en tant qu’objet et ne concerne pas la gratuité de l’œuvre en tant qu’ensemble d’idées. Par contre, l’accès ouvert libre supprime à la fois les barrières liées au prix de vente (ou d’abonnement) et les barrières liées à la nécessité d’autorisations, ou tout au moins certaines de ces dernières. Il concerne la gratuité de l’œuvre à la fois en tant qu’objet et en tant qu’ensemble d’idées. Il est donc préférable de choisir l’accès ouvert libre si possible.

2.4. En quoi les revues ouvertes se distinguent-elles des archives ouvertes?

La différence essentielle réside dans l’évaluation ou non des articles, avec une évaluation dans les revues ouvertes – avec validation ou non des articles par un comité de lecture – et l’absence d’évaluation dans les archives ouvertes. Cette différence entraîne aussi d’autres différences pour les coûts de lancement et les coûts de gestion.

2.5. À quoi correspondent les termes «voie dorée» et «voie verte»?

La dénomination «voie dorée» (gold OA) concerne les revues ouvertes – quel que soit leur modèle économique – tandis que la dénomination «voie verte» (green OA) concerne les archives ouvertes. La distinction entre «voie verte» et «voie dorée» permet de distinguer les lieux et moyens de diffusion. Elle ne concerne pas les droits des usagers ou les degrés d’ouverture de l’accès ouvert. Certaines revues payantes adoptent elles aussi la voie verte en permettant aux auteurs de déposer les articles validés par un comité de lecture dans des archives ouvertes.

2.6. Quelle est la différence entre une prépublication et une post-publication?

Le terme «prépublication» («preprint» en anglais) s’applique à toute version d’un article antérieure à son évaluation par un comité de lecture puis à une publication dans une revue. Il s’agit en général de la version soumise à la revue. Le terme «post-publication» («postprint» en anglais) s’applique à toute version approuvée après évaluation par un comité de lecture. Il existe deux types de post-publications: (a) celles qui ont été évaluées par un comité de lecture mais non encore révisées, (b) celles qui ont été à la fois évaluées par un comité de lecture, révisées et validées. Certaines revues payantes autorisent leurs auteurs à déposer les premières mais pas les secondes dans une archive ouverte.

2.7. Pourquoi l’accès ouvert concerne-t-il d’abord les revues scientifiques?

L’accès ouvert concerne d’abord les revues scientifiques parce qu’il permet aux auteurs des articles – qui ne sont pas payés pour écrire ces articles, rappelons-le – de choisir une diffusion en accès ouvert sans perte de revenus. Les universitaires et autres chercheurs écrivent des articles à la fois pour participer à l’avancement du savoir dans leur domaine et pour contribuer à l’avancement de leur carrière. Ils écrivent pour l’impact et non pour l’argent. Comme les universitaires ne gagnent pas d’argent sur les articles de revues, ils sont plus enclins à accepter une diffusion en accès ouvert que les auteurs de livres, les musiciens et les cinéastes, qui gagnent des royalties sur leurs œuvres. Autre facteur important, le choix de l’accès ouvert pour une revue scientifique entraîne également une réduction des coûts pour l’éditeur de cette revue.

2.8. L’accès ouvert se limite-t-il à la littérature scientifique?

L’accès ouvert ne se limite pas à la littérature scientifique. Il peut s’appliquer à tout contenu numérique, par exemple des données brutes ou semi-brutes, des images, des fichiers audio, vidéo ou multimédia ou encore des logiciels. Il peut s’appliquer aussi à des œuvres qui sont d’emblée numériques ou alors à des œuvres plus anciennes qui ont été numérisées, comme la littérature du domaine public ou les œuvres de toutes sortes constituant notre héritage culturel.

2.9. L’accès ouvert est-il envisageable pour les livres payants?

Tout à fait. Les livres payants – par exemple les monographies de recherche, les manuels et même les romans – peuvent être en accès ouvert à partir du moment où les auteurs donnent leur accord. Dans un premier temps, ces auteurs étaient assez réticents à l’idée de mettre leurs livres en accès ouvert parce qu’ils craignaient une perte de revenus. Mais ces auteurs sont maintenant nombreux à voir les bénéfices de l’accès ouvert, à commencer par une audience accrue, plus importante à leurs yeux que les royalties qu’ils vont toucher. Ils pensent aussi que l’accès ouvert à leurs monographies va entraîner une augmentation des ventes des versions imprimées, un facteur qui s’est souvent avéré vrai. Ces dernières années, les auteurs de monographies de recherche sont de plus en plus nombreux à mettre leurs livres en accès ouvert.


Julia Forsuthe, CC BY 2.0

3. Les revues ouvertes

3.1. Les revues ouvertes sont-elles gratuites à produire?

Les revues scientifiques ouvertes ne sont certainement pas gratuites à produire, mais elles sont nettement plus économiques à produire que les revues scientifiques payantes, même si ces dernières sont uniquement diffusées en ligne et n’ont pas (ou n’ont plus) de version imprimée. Le modèle économique propre aux revues ouvertes est de trouver de meilleures formules pour couvrir les frais que de demander aux lecteurs de payer l’accès aux articles et de créer ainsi des barrières d’accès au savoir scientifique.

3.2. En quoi les revues ouvertes sont-elles plus économiques à produire que les revues payantes?

L’accès ouvert élimine le fait de devoir gérer des abonnements (à savoir le fait de solliciter des abonnés potentiels, recenser les abonnés existants et encaisser le prix des abonnements). L’accès ouvert élimine la nécessité de gérer des droits numériques (le fait d’authentifier les usagers, de distinguer les usagers autorisés des usagers non autorisés, et de bloquer l’accès des usagers non autorisés). L’accès ouvert réduit ou élimine les frais juridiques (le fait de rédiger des licences restrictives et de les faire appliquer). L’accès ouvert élimine le marketing traditionnel et dépend uniquement de supports gratuits: moteurs de recherche, blogueurs, forums de discussion, étiquetage social et réseaux sociaux.

3.3. Qu’en est-il de l’évaluation des articles dans les revues ouvertes?

L’évaluation des articles par un comité de lecture est un processus essentiel pour les revues ouvertes comme pour les revues payantes. L’évaluation dans des revues ouvertes utilise les mêmes procédures, les mêmes normes et jusqu’aux mêmes personnes (directeurs de publication et membres des comités de lecture) que les revues payantes. Si ces personnes font en général don de leur travail, cette évaluation a toutefois un coût pour distribuer les fichiers aux membres du comité de lecture, contrôler qui fait quoi, suivre la progression du travail, relancer les retardataires, recueillir les commentaires sur les articles proposés et les transmettre aux bonnes personnes, faciliter la communication des uns avec les autres, rassembler les informations utiles, et ainsi de suite. Des logiciels – notamment des logiciels libres ou à source ouverte (open source) – permettent d’automatiser ces tâches.

3.4. Quel est le modèle économique utilisé par les revues ouvertes?

Il n’existe pas un modèle économique mais plusieurs modèles économiques pour les revues ouvertes. Ces revues ouvertes financent les coûts nécessaires à leur fonctionnement de la même manière que les chaînes de télévision ou les stations de radio qui – depuis longtemps – financent les coûts de production en amont pour nous permettre d’accéder gratuitement au contenu qu’elles proposent. Il existe plusieurs cas de figure. Certaines revues reçoivent une subvention accordée par une université ou par une association professionnelle. D’autres revues facturent des frais de publication pour les articles acceptés, ces frais étant payés par l’auteur ou par le sponsor de l’auteur (employeur ou agence de financement). Quel que soit le modèle économique choisi, les frais réels d’une revue ouverte (évaluation des articles, traitement des manuscrits, diffusion en accès ouvert) sont très inférieurs aux frais d’abonnement (souvent hors de prix) d’une revue payante. Il existe de nombreuses façons de payer les coûts en amont afin que les lecteurs puissent accéder gratuitement au contenu des revues scientifiques. Ces modèles économiques sont très différents selon les domaines et selon les pays et ils sont en évolution constante.

3.5. Qu’en est-il des frais de publication payés par l’auteur?

La majorité (70%) des revues ouvertes ne facture pas de frais de publication aux auteurs, y compris celles qui reçoivent des subventions institutionnelles. Les revues ouvertes facturant des frais de publication suppriment le plus souvent ces frais si l’auteur a des difficultés économiques. Certaines revues ouvertes ont des frais de publication peu élevés parce qu’elles disposent de revenus provenant d’autres publications (par exemple des livres) ou provenant de la publicité ou de services annexes. Certains organismes et certains consortiums proposent des remises sur les frais de publication. Certains éditeurs de revues ouvertes (par exemple BioMed Central et la Public Library of Science) suppriment les frais de publication pour tous les chercheurs affiliés à des institutions qui ont souscrit un abonnement annuel à leurs services.

3.6. Les frais de publication sont-ils plus fréquents dans une revue ouverte?

La majorité des revues ouvertes (70%) ne facture pas de frais de publication à la charge des auteurs. Par contre, contrairement à ce qu’on peut penser, la majorité des revues payantes (75%) facture des frais de publication à leurs auteurs. Lorsque les revues ouvertes facturent des frais de publication, ces frais sont le plus souvent (à 88%) pris en charge par les sponsors des auteurs (employeurs ou agences de financement) ou alors supprimés, et ne sont donc pas payés de la poche des auteurs. De plus en plus d’universités ont un budget spécifique destiné à payer les frais de publication de leurs professeurs et chercheurs lorsque ceux-ci choisissent de publier leurs articles dans des revues ouvertes à participation payante.


Kate_Harbison, C BY SA 2.0

4. Les archives ouvertes

4.1. En quoi consiste l’archive ouverte d’une université?

L’archive ouverte d’une université permet non seulement d’assurer la diffusion des articles qui y sont déposés mais aussi leur conservation à long terme. Une archive ouverte ne propose pas d’évaluation par un comité de lecture, mais les articles déposés dans ces archives ont été le plus souvent évalués par ailleurs ou alors ils sont en cours d’évaluation pour publication dans une revue scientifique. Une archive ouverte peut contenir des prépublications (versions soumises à une revue), des post-publications (versions approuvées par une revue) ou les deux. Elle peut comprendre aussi des thèses et mémoires, du matériel d’enseignement pour les cours, des bases de données, des fichiers audio et vidéo, des fichiers numérisés de fonds spécialisés, etc. Le coût de gestion d’une archive ouverte est très variable puisqu’il dépend du nombre de services procurés aux chercheurs.

4.2. Quel est le rôle des universités?

Les universités peuvent conseiller sinon demander (ou même exiger) que les articles publiés par leur corps enseignant soient en accès ouvert. Les universités sont d’ailleurs de plus en plus nombreuses à instituer une réglementation dans ce sens. Déposer de nouveaux articles ne prend que quelques minutes et l’archivage est fait par les chercheurs eux-mêmes. De plus, l’accès ouvert est très bénéfique à l’image de marque des universités. Les archives ouvertes favorisent la visibilité des articles de leurs auteurs, la visibilité des auteurs eux-mêmes et la visibilité de leur institution.

4.3. Quel est le rôle des agences de financement?

Les agences de financement jouent elles aussi un rôle essentiel dans ce domaine, et demandent souvent aux auteurs subventionnés de mettre leurs articles en accès ouvert. Le retour sur investissement s’en trouve accru puisque l’accès ouvert rend les résultats de la recherche subventionnée plus accessibles, plus faciles à trouver, plus faciles à télécharger, et donc plus utiles. Pour les agences de financement utilisant des fonds publics, l’accès ouvert permet de mettre cette recherche à la disposition des contribuables (dont les impôts alimentent les fonds publics).

4.4. Qu’est-ce exactement que le protocole de l’OAI?

Le protocole de l’OAI (Open Archives Initiative) est un protocole d’interopérabilité entre les archives. Les archives ouvertes sont donc plus utiles si elles se conforment à ce protocole. En pratique, ceci signifie que les usagers peuvent trouver un article dans une archive conforme au protocole de l’OAI sans se soucier de savoir au cas par cas quelles archives existent, où elles se trouvent et ce qu’elles contiennent. Les usagers se soucient seulement de trouver l’article ou les articles dont ils ont besoin. Toute université dans tout pays devrait avoir sa propre archive ouverte conforme au protocole de l’OAI.


5. L’accès ouvert pour les auteurs

5.1. En quoi l’accès ouvert décuple-t-il la portée d’un article scientifique?

Outre une audience mondiale bien supérieure à celle de la meilleure revue payante, un article en accès ouvert accroît la possibilité pour les lecteurs de trouver cet article (souvent au moyen d’un logiciel libre ou à source ouverte), de le lire et de le télécharger. Comme il n’existe plus de barrières d’accès liées au prix de vente (ou d’abonnement), l’article est donc accessible à tous les lecteurs, quel que soit leur niveau de vie. L’accès ouvert facilite aussi des activités de tous ordres sur un article donné: recherche plein texte, indexation, extraction des données, résumé d’un texte, traduction, création de liens vers un texte, recommandation d’un texte, signalement d’un texte, inclusion d’un texte dans un mash-up (à savoir un contenu rassemblé à partir de nombreuses sources différentes), etc.

5.2. Qu’en est-il du droit d’auteur pour les articles en accès ouvert?

La base légale de l’accès ouvert est le consentement du détenteur des droits d’auteur, qui est le plus souvent l’auteur mais qui peut être aussi son éditeur si l’auteur lui a cédé ses droits. Comme l’accès ouvert se base sur le consentement de l’auteur (ou de l’éditeur), il ne requiert pas la réforme, l’abolition ou la violation de la législation existante sur le droit d’auteur. En outre, il existe une solution simple, efficace et de plus en plus populaire pour indiquer qu’un article est en accès ouvert, à savoir l’utilisation d’une licence Creative Commons (il en existe plusieurs pour répondre à divers cas). En utilisant une licence Creative Commons, l’auteur (ou l’éditeur) consent ainsi à l’avance à l’utilisation sans restriction du texte intégral de son article (ou de son livre) pour lecture, téléchargement, copie, partage, stockage, impression, recherche dans le texte, création de liens vers l’article et compilation du texte intégral de l’article. Selon la licence Creative Commons choisie, l’auteur peut également autoriser ou bloquer la réutilisation commerciale de son article, ou alors autoriser ou bloquer la modification de son article par d’autres auteurs.

5.3. Les auteurs ont-ils besoin d’une autorisation pour déposer leurs articles dans une archive ouverte?

Les auteurs n’ont pas besoin d’une autorisation pour déposer leurs prépublications dans une archive ouverte. Lorsqu’ils finissent de rédiger une prépublication, ils sont toujours détenteurs des droits d’auteur sur ce texte. Si une revue refuse de considérer les articles ayant circulé en tant que prépublication, il s’agit d’une politique de soumission des articles propre à cette revue (souvent appelée règle Ingelfinger) et non d’une obligation spécifiée dans la législation sur le droit d’auteur. Dans tous les cas, même s’il cède certains de ses droits à un éditeur, l’auteur doit conserver le droit de déposer ses articles dans une archive ouverte, pour pouvoir les déposer de son propre chef sans devoir négocier avec son éditeur.

5.4. Qu’en est-il lorsque l’auteur transfère ses droits d’auteur à un éditeur?

Si l’auteur transfère ses droits à un éditeur, le fait de déposer un article dans une archive ouverte requiert l’autorisation de cet éditeur. La majorité des éditeurs (plus de 60%) autorise déjà d’emblée l’archivage des post-publications. Nombre d’éditeurs ne l’autorisant pas d’emblée donnent cette autorisation lorsque celle-ci est demandée. Presque tous les éditeurs donnent leur accord si le dépôt des articles dans une archive ouverte est exigé par l’agence de financement subventionnant l’auteur ou bien par l’employeur de l’auteur. Mais, même si les éditeurs donnent cette autorisation dans leur majorité, ils sont encore nombreux à ne pas la donner. En outre, nombre d’entre eux posent plusieurs conditions à cette autorisation et certains ajoutent même de nouvelles restrictions telles que des frais de publication ou des périodes d’embargo.

5.5. Est-il préférable que l’auteur conserve l’essentiel de ses droits?

Il est en effet préférable que l’auteur conserve au moins le droit de mettre ses articles dans une archive ouverte s’il ne peut pas conserver l’ensemble de ses droits par le biais d’une licence Creative Commons (ou d’une autre licence similaire). Pour conserver le droit de mettre ses articles dans une archive ouverte, l’auteur peut utiliser un addendum permettant de modifier l’accord standard du transfert de ses droits vers l’éditeur (des modèles d’addendum sont proposés dans l’Open Access Directory – OAD). Mais il est préférable que l’auteur autorise l’accès ouvert à son article lorsqu’il est encore détenteur de ses droits. Ainsi il n’aura pas besoin de demander l’autorisation de son éditeur par la suite et il n’aura pas besoin non plus de se demander s’il ne viole pas la législation sur le droit d’auteur en mettant ses articles en accès ouvert. Certaines agences de financement (par exemple le Wellcome Trust et le National Institutes of Health – NIH) exigent des auteurs qu’ils conservent l’essentiel de leurs droits lorsqu’ils publient leurs articles dans des revues. Dans certaines universités (par exemple Harvard et le MIT), le corps enseignant accorde d’emblée à l’université le droit non exclusif de diffuser leurs publications en accès ouvert.

5.6. L’implication des auteurs est-elle essentielle pour promouvoir l’accès ouvert?

L’implication des auteurs est en effet essentielle pour promouvoir l’accès ouvert. Comme la majorité des éditeurs et des revues autorise d’emblée le dépôt des articles dans des archives ouvertes, il appartient aux auteurs de saisir cette opportunité. Cela signifie que les auteurs peuvent publier leurs articles dans pratiquement n’importe quelle revue acceptant leur travail (revue ouverte ou non) tout en mettant aussi leurs articles à la disposition de tous dans une archive ouverte. Ces articles seront ainsi plus faciles d’accès pour les lecteurs, avec une audience accrue, et ils auront aussi un meilleur impact pour les chercheurs, à la fois pour l’avancement de leur recherche et pour leur carrière.


Copyright © 2016 Marie Lebert
Licence CC BY-NC-SA version 4.0

Commenter cet article

 

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Un dessin de Léon Spilliaert confié à la Bibliothèque de Belgique

La Bibliothèque royale de Belgique (KBR) a annoncé jeudi l'acquisition d'un dessin « unique » du dessinateur, illustrateur et lithographe national Léon Spilliaert, offert par la Fondation Roi Baudouin. Elle l'a récemment acquise grâce au soutien du Fonds Marie-Jeanne Dauchy. Intitulée Le Sculpteur de masques, cette œuvre originale réalisée en 1907 sera désormais accessible au public.

18/07/2024, 11:50

ActuaLitté

L'acte de mariage de Napoléon et Joséphine entre aux Archives nationales

La copie de l'acte de mariage de Napoléon Bonaparte et Joséphine de Beauharnais, datée du 17 février 1869, est entrée aux Archives nationales, en vertu d'un arrêté du ministère de la Culture. Ce don a été réalisé par la banque BNP Paribas, propriétaire pendant de longues années de l'immeuble où fut célébrée cette union exceptionnelle.

01/07/2024, 10:30

ActuaLitté

Le manuscrit de Mort à crédit de Céline intègre les collections de la BnF  

Lorsqu'il a fui pour l'Allemagne en juin 1944, Louis-Ferdinand Céline a laissé derrière lui à Paris son manuscrit, qui a été récupéré par Yvon Morandat, un Compagnon de la Libération. Cet important document fait partie des manuscrits de Céline dont l'existence a été annoncée en 2021 par Jean-Pierre Thibaudat. 

04/04/2024, 14:10

ActuaLitté

Des journaux numérisés mettent la Révolution française en Une

Les collections spéciales des bibliothèques de l'université du Kentucky accueillent un vaste ensemble consacré à l'immédiat après-Révolution française. Une période de libération de la presse qui conduit à une multiplication des publications, aussi bien du côté des révolutionnaires que des monarchistes convaincus. Plus de 5000 bulletins politiques ont été numérisés et sont à présent consultables en ligne.

03/04/2024, 10:16

ActuaLitté

Mort de Jean-Philippe Legois, historien et archiviste impliqué

L'historien et archiviste Jean-Philippe Legois est mort le lundi 25 mars à l'âge de 55 ans, a annoncé le Réseau national des actions des archivistes (Rn2a), qu'il avait fondé. Il laisse le souvenir d'un « infatigable militant », impliqué dans de nombreuses structures, dont l'Association des archivistes français (AAF) et l'Interassociation Archives Bibliothèques Documentation (IABD).

28/03/2024, 09:00

ActuaLitté

Comment une pierre changea l'écriture du Prix Nobel José Saramago

Prix Nobel de Littérature en 1998, José Saramago (1922-2010) reste le seul auteur lusophone lauréat de l'histoire, à ce jour. Situé à Stockholm, le musée de la célèbre distinction a reçu plusieurs artefacts liés à l'écrivain, dont un mystérieux caillou, en apparence tout à fait banal...

15/03/2024, 10:41

ActuaLitté

Les archives de Henri Focillon intègrent les collections de l’INHA

Les archives de l'historien de l'art Henri Focillon sont désormais intégrées aux collections de la bibliothèque de l'Institut National d'Histoire de l'Art (INHA), enrichissant significativement les fonds avec près de 10.000 documents inédits. Une acquisition rendue possible grâce au soutien du Fonds du patrimoine du ministère de la Culture.

01/03/2024, 15:59

ActuaLitté

Quatre nouveaux manuscrits de Rimbaud Illuminent Charleville-Mézières

Le musée Rimbaud de Charleville-Mézières a récemment enrichi sa collection avec quatre précieux manuscrits d'Arthur Rimbaud. Ils ont été dévoilés lors d'une soirée ce 16 février, en présence du maire Boris Ravignon et de l'entrepreneur ardennais Pascal Urano, qui a offert trois des quatre manuscrits à l'institution. Parmi les pièces acquises, une lettre adressée par le poète à sa sœur Isabelle depuis l'hôpital de la Conception à Marseille en juin 1891, peu après son amputation, acquise pour la coquette somme de 179.400 €.

19/02/2024, 17:42

ActuaLitté

Pays-Bas : une capsule temporelle raconte la bataille de Waterloo

Lors des travaux de rénovation du Parlement néerlandais, à La Haye, une capsule temporelle vieille de près d'un siècle a été retrouvée sous une statue de Guillaume II. Elle renfermait de nombreux documents historiques, notamment sur les batailles Néerlandaises contre Napoléons, livres et même des poèmes. 

31/01/2024, 16:48

ActuaLitté

La lettre d'un seigneur médiéval japonais dévoile ses secrets

L'équipe de Kenji Matsuo, professeur émérite de l'université de Yamagata dans le nord du Japon, spécialisé dans l'histoire médiévale de l'archipel, vient de déchiffrer une lettre datant de 1635. Signé par le célèbre daimyo Date Masamune, ce document est riche en histoire et en enseignements.

31/01/2024, 12:07

ActuaLitté

Satisfaction : la tapisserie de Bayeux d'un Rolling Stone finit en France

La tapisserie de Bayeux, œuvre de 70 mètres de long qui raconte la conquête de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant en 1066, fait la fierté du musée situé dans la même ville, en Normandie. L'établissement a acquis une reproduction photographique de cette pièce exceptionnelle, lors d'une vente aux enchères des biens de Charlie Watts, batteur des Rolling Stones décédé le 24 août 2021.

29/01/2024, 14:50

ActuaLitté

Vol : 43 ans après, des lettres de Baudelaire et Maupassant rendues

En juin 1980, l'Hôtel de Massa, siège de la Société des Gens de Lettres (SGDL) dans le 14e arrondissement de Paris, est victime d'un cambriolage. Un coffre, qui contenait 160 lettres autographes des XIXe et XXe siècles, et une édition originale du recueil Une saison en Enfer d’Arthur Rimbaud, a été forcé, et son contenu dérobé. Des lettres signées par des plumes telles que Victor Hugo, Honoré de Balzac, Alexandre Dumas, Charles Baudelaire, Guy de Maupassant, Pierre Louÿs, Charles Péguy, Colette, Maurice Maeterlinck, Léon Blum... 

25/01/2024, 17:53

ActuaLitté

Gallicarama, pour créer un récit avec les ressources de Gallica

Le 9 janvier 2024, Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France, a annoncé sur son blog le lancement de « Gallicarama ». Ce nouvel outil permet de construire un récit en incorporant une ou plusieurs images issues des collections documentaires de Gallica. 

19/01/2024, 14:29

ActuaLitté

Livres ou Peste, une histoire européenne des senteurs et autres relents

En 2020, un consortium de chercheurs affiliés à des universités et instituts européens a entrepris de constituer une bibliothèque des odeurs, dans le but de rédiger une Encyclopédie du patrimoine olfactif du continent d'Erasme. Une idée qui semblera saugrenue pour certains, mais pas pour tous, puisqu'elle a été financée à hauteur de 2,8 millions €. La base de données, Odeuropa, est désormais en ligne, rassemblant arômes, effluves, émanations et autres exhalaisons des terres de Beethoven, du XVIe au début du XXe siècle, extraites de la littérature et de l'art.

29/12/2023, 15:44

ActuaLitté

Pourquoi tout le monde déteste Henry Symeonis ?

Comme le relève Simon Liberati dans son prochain roman, La Hyène du Capitole, les Britanniques sont les maîtres de la ritualisation, qui devient avec le temps tradition. Une institution qui les maintient depuis des siècles est la prestigieuse Université d'Oxford. Certaines y sont si anciennes que leur origine est à présent nimbée de mystère... L'une d'elles se rapporte à un certain Henry Symeonis...

28/12/2023, 16:10

ActuaLitté

Les ombres du passé : L'affaire des faux Journaux d'Hitler

En 1983, le magazine Stern publiait les journaux intimes d'Hitler, et provoquait un immense scandale outre-Rhin. Au bout de quelques jours seulement, il fut révélé que ces carnets étaient l'oeuvre d'un grossier faussaire. Les objets du crime ont à présent été remis aux Archives fédérales, une bonne manière de clore cette étrange histoire autour du personnage qui personnifie le mal pour l'Occident.

15/12/2023, 16:36

ActuaLitté

Bientôt, une bibliothèque en ligne sur l'histoire des jeux vidéo

Quelle mémoire pour l'histoire des jeux vidéo ? La Video Game History Foundation, organisme américain à but non lucratif, se donne pour mission de collecter, archiver et conserver les artefacts du secteur, des jeux aux machines, en passant par les revues et autres documents. Et envisage désormais une vaste campagne de numérisation, pour offrir un accès facilité.

15/12/2023, 12:20

ActuaLitté

Darwin : Les précieux brouillons de L'Origine des espèces réunis

Trois nouvelles pages du brouillon de L'Origine des espèces ont été retrouvées, ce qui monte à 59 les feuillets préliminaires réunis de l'un des grands ouvrages de la science universelle. Des trésors historiques accessibles en ligne. Le 24 novembre dernier, on célébrait les 164 ans de l'ouvrage.

12/12/2023, 16:44

ActuaLitté

Compiègne : la bibliothèque de Napoléon, amoureux des livres, rénovée

La bibliothèque de Napoléon Ier, au sein du Palais de Compiègne, est en cours de rénovation. Cette pièce emblématique de la résidence royale et impériale présentait un état dégradé et nécessitait quelques travaux de restauration. Le chantier a débuté fin octobre et devrait durer un an.

16/11/2023, 14:06

ActuaLitté

Un Livre des morts de 3500 ans découvert en Egypte

Des archéologues travaillant sur un cimetière égyptien y ont découvert un exemplaire Livre des morts, contenant de nombreux sortilèges destinés à guider les défunts dans l'au-delà. Le papyrus, présenté lors de l'annonce des dernières découvertes archéologiques du cimetière de Tuna al-Gebel, en Égypte centrale, mesure entre 13 et 15 mètres de long.

06/11/2023, 12:05

ActuaLitté

Les Archives diplomatiques lancent leur plateforme numérique

Les Archives diplomatiques dévoilent leur nouveau site "Inventaires et archives en ligne, offrant un accès numérique à de vastes collections. Grâce à cette plateforme, les internautes peuvent explorer les trésors conservés par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, couvrant la période du XVIe siècle à l'ère contemporaine. 

31/10/2023, 13:48

ActuaLitté

En Turquie, une langue indo-européenne inconnue se délie

Des fouilles archéologiques, réalisées dans le secteur de Boğazköy-Hattusha, au centre de la Turquie, par une équipe de l'Institut archéologique allemand, ont mis au jour des écrits cunéiformes. Ces derniers font état d'une langue indo-européenne jusqu'à présent inconnue, le kalašma.

25/09/2023, 12:33

ActuaLitté

Bien avant le cidre, le vin normand au Moyen Âge

La Normandie est une ancienne région viticole française, une réalité qui pourrait en surprendre plus d’un. En effet, la Normandie est un pays de vignes (et de vin) bien avant d’être un pays de pommiers (et de cidre). La vigne est omniprésente sur les vallons normands aux XIe et XIIe siècles. Il faut attendre le XIIIe siècle pour que le pommier remplace peu à peu la vigne et pour que le cidre devienne la boisson régionale.

01/09/2023, 11:57

ActuaLitté

Une égyptologue révèle l'un des textes les plus anciens de l'humanité

L’égyptologue espagnole Marina Escolano-Poveda a percé le mystère d’un papyrus qu’on pensait définitivement incompréhensible. Cette dernière a découvert que des bribes de parchemin conservées au Musée biblique de Majorque, et datées d’au moins 4000 ans, étaient en réalité la partie manquante d'un trésor préservé par le Musée égyptien de Berlin : Ce Dialogue entre un homme et son Ba (son Âme) est l’un des premiers textes philosophiques publiés qui nous sont parvenus, près de 1500 ans avant ceux de Platon.

28/08/2023, 15:35

ActuaLitté

Bibliothèque du Congrès : numériser des fragments de la vie juive

La Bibliothèque du Congrès a publié 230 manuscrits nouvellement numérisés écrits en hébreu, en judéo-arabe, en judéo-persan et en yiddish. Ils sont dès à présent disponibles en ligne pour la première fois pour les chercheurs et le public. D’après l’institution, qui est aujourd’hui l’un des principaux centres d’étude pour les documents en hébreu et en yiddish, « ils offrent un aperçu riche et souvent intime de la vie juive au cours des siècles ».

23/08/2023, 16:45

ActuaLitté

Israël : la bibliothèque nationale accueille de nouvelles cartes rares

La Bibliothèque nationale d’Israël possède l’une des plus importantes collections de cartes de Jérusalem et de la Terre sainte au monde, avec certaines datant du XVe siècle. Une richesse qui grandit grâce au don d’un collectionneur, Howard Golden, qui transmet à l’institution hébreu 466 cartes rares façonnées entre 1475 et 1800, et 120 livres contenant des gravures, des illustrations et des représentations de ce Proche-Orient compliqué.

17/08/2023, 12:43

ActuaLitté

Mexique : une lettre du conquistador Hernán Cortés retrouvée par le FBI

Ce 19 juillet, le service fédéral de police judiciaire américain, FBI, a remis au gouvernement mexicain une lettre signée par le conquistador espagnol Hernán Cortés. Cette découverte a été réalisée par la division de Boston de l’agence étatsunienne. La missive, datée d’avril 1527, aurait disparu des archives nationales du Mexique entre les années 80 et début des années 90. Une autre lettre de l’Espagnol avait été rendue aux autorités mexicaines fin 2021.

27/07/2023, 16:45

ActuaLitté

Les manuscrits du Mont Saint-Michel. Partie 2. Une histoire mouvementée

Le Mont Saint-Michel fête cette année le millénaire de son abbatiale romane (1023-2023), joyau médiéval connu dans le monde entier. Transférés à Avranches pendant la Révolution française, ses 203 manuscrits médiévaux (voir la partie 1) sont maintenant conservés dans la bibliothèque patrimoniale d’Avranches. Un vaste programme de restauration suit deux siècles plus tard. Un musée leur est également dédié, sous le beau nom de Scriptorial. 

21/07/2023, 10:22

ActuaLitté

400 ans après, des pages censurées de l'histoire d'Élisabeth Ire révélées

Le premier récit officiel du règne d’Élisabeth Ire est à découvrir dans les Annales de Camden, datés du début du XVIIe siècle. La British Library, qui conserve le précieux manuscrit, s’est appuyée sur une technologie d’imagerie de pointe, afin de révéler tout un contenu sur des centaines de pages. Des passages sur les 10 volumes, soit tellement révisés jusqu’à en devenir illisible, soit simplement autocensurés par l’auteur lui-même…

17/07/2023, 16:35

ActuaLitté

Redécouvert, un paravent chinois s'offre une seconde vie

Le musée des Beaux-Arts de Dijon ouvre sa première campagne de financement participatif. L’opération vise à sauvegarder un paravent de Coromandel, élément exceptionnel des collections asiatiques de l'institution. La collecte de dons a pour objectif de réunir 8000 €, qui viendront cofinancer une opération au coût total de 50.700 €. 

 

05/07/2023, 11:30

ActuaLitté

À Cordoue, la poésie de Virgile reprend vie

Les amphores antiques ornées d’inscriptions retrouvées ne sont pas rares dans les anciens territoires de la province du Bétique, correspondant peu ou prou à l’actuelle Andalousie. Mais un petit morceau d’une jarre millénaire s’est révélé d’une valeur bien particulière : on peut y lire un fragment de la poésie d’un certain Virgile…

26/06/2023, 16:44

ActuaLitté

Une partie de la mémoire audiovisuelle de l'art dramatique à la BnF

Journées de juin, spectacles des élèves, conférences, hommages, extraits de cours, plus de 1500 enregistrements provenant du Conservatoire national supérieur d’art dramatique-PSL (CNSAD) ont rejoint les magasins de la BnF. Ils seront conservés et mis à disposition des chercheurs, artistes et élèves artistes.

16/06/2023, 12:10

ActuaLitté

37 chefs d'accusation contre Trump, pour sa gestion des archives

L'inculpation de Donald Trump, pour 37 chefs d'accusation, intervient après plusieurs mois de polémique portant sur sa gestion des archives de son mandat. L'ex-président devient le premier de l'histoire à être convoqué devant un tribunal fédéral, avec une comparution programmée pour le mardi 13 juin.

12/06/2023, 10:15

ActuaLitté

Quatre décennies pour déchiffrer une singulière écriture

L’écrivain et poète suisse Robert Walser, contemporain de Robert Musil et Franz Kafka, est décédé en 1956, après avoir passé les 23 dernières années de sa vie à la clinique psychiatrique d’Herisau. Interné pour une schizophrénie supposée, son ultime roman publié, Le brigand (trad. Jean Launay), est édité en 1972, 15 ans après sa mort. Une œuvre retrouvée dans les manuscrits « difficilement déchiffrables » du Suisse, c’est le moins que l’on puisse dire...

09/06/2023, 09:18

ActuaLitté

Les dessins de la rafle du Vel d’Hiv de Cabu, à nouveau exposés

Du 22 juin au 30 septembre 2023, le lieu de mémoire de Chambon-sur-Lignon accueillera une exposition à l’initiative de du Mémorial de la Shoah, sur les dessins de Cabu à propos de la rafle du Vel d’Hiv de 1942. Ces 16 oeuvres avait déjà été présentées en 2022 à l’occasion de la commémoration des 80 ans de ce drame. 

08/06/2023, 16:53

ActuaLitté

Avant les JO, une Grande Collecte des archives du sport

Une Grande Collecte des archives du sport se déroule du 5 au 23 juin, de la Semaine internationale des archives à la Journée olympique. Ce 6 juin, le célèbre Racing Club de France a participé en confiant des documents aux Archives départementales des Hauts-de-Seine. L’évènement intervient à 18 mois des Jeux olympiques et paralympiques de 2024, soit 100 ans après les Jeux de 1924 qui se sont tenus en France.

08/06/2023, 13:08

Autres articles de la rubrique Patrimoine

ActuaLitté

Enchères : Jim Morrison et Thomas Pynchon à l’honneur

Le 24 juillet 2024, les commissaires-priseurs Dawsons présenteront une vente aux enchères mettant en lumière de célèbres auteurs. Parmi les pièces maîtresses, une première édition dédicacée et un premier tirage du recueil de poèmes du légendaire chanteur et auteur-compositeur Jim Morrison, intitulé The Lords and The New Creatures. Cette œuvre côtoiera une première édition signée du roman postmoderne Vineland  de l’énigmatique écrivain Thomas Pynchon.

18/07/2024, 17:24

ActuaLitté

Bible, enluminures et livre de choeur : à Seoul, on chantera en latin

Frieze Séoul est une foire d'art contemporain internationale qui se tient annuellement dans la capitale de la Corée du Sud. Des galeries d'art contemporain du monde entier y exposent des œuvres d'artistes établis et émergents. Mais également des ouvrages anciens et rares...

18/07/2024, 16:15

ActuaLitté

Leonetto Cappiello aux enchères : entre art et arabesques

Le 10 octobre 2024, la maison de vente Ader mettra aux enchères une collection de cinquante œuvres originales de Leonetto Cappiello (1875-1942), célèbre artiste affichiste. Ces pièces, issues directement de l'atelier Cappiello par voie de descendance, comprennent des maquettes d’affiches qui n'ont pas été proposées sur le marché depuis les précédentes ventes de l’atelier en 1969 et 1981. Les estimations pour ces œuvres varient entre 5000 et 20.000 euros.

15/07/2024, 18:08

ActuaLitté

Traces d'une civilisation oubliée : les mystérieux pictogrammes du Venezuela

Les hauts plateaux du sud du Venezuela ont récemment révélé des trésors d'art rupestre bien cachés, dans près de 20 sites, sculptés et peints dans des grottes et sur des rochers. Ils offrent un aperçu d'une culture jusqu'alors inconnue, qui a prospéré il y a environ 4000 ans. 

12/07/2024, 14:52

ActuaLitté

Une oeuvre magistrale de l'enluminure gothique bientôt aux enchères

La maison De Baecque & Associés a annoncé une vente exceptionnelle, qui se tiendra le jeudi 3 octobre à Lyon, durant laquelle sera vendu aux enchères un manuscrit enluminé d’une rare valeur historique et artistique. Ce Livre d’heures à l’usage de Rome, estimé entre 100.000 et 200.000 €, est une œuvre magistrale de l’enluminure gothique, comprenant 222 feuillets, réalisée aux alentours de 1325 dans l’entourage de Jean Pucelle.

08/07/2024, 12:31

ActuaLitté

Une nouvelle plainte autour du manuscrit de “Hotel California”

Dans un retournement de situation digne d'un film ou d'une série, des procureurs américains avaient fait volte-face lors d'un procès et abandonné la procédure, s'estimant « manipulés » par l'accusation. Don Henley, chanteur, batteur, cofondateur et auteur-compositeur du groupe Eagles, assurait en effet que des documents, dont les paroles manuscrites de « Hotel California » lui avaient été dérobés...

04/07/2024, 10:39

ActuaLitté

35 volumes originaux de l'Encyclopédie à Perpignan

L'Université de Perpignan Via Domitia (UPVD) a récemment enrichi les collections de sa bibliothèque universitaire, et pas dans une moindre mesure, grâce à un don exceptionnel de 35 volumes originaux de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, datés de 1768. Un trésor de bibliophile en provenance de la collection personnelle du renommé économiste et sociologue catalan Alfred Sauvy, disparu en 1990.

02/07/2024, 15:21

ActuaLitté

300 000 $ pour une édition très spéciale d'un livre de Rowling

Les lots rattachés à l'œuvre de J.K. Rowling font-ils toujours les affaires des maisons de vente ? Ils suscitent en tout cas un intérêt certain, quelques jours après la vente d'une aquarelle illustrant le premier tome de la saga Harry Potter. Cette fois, une édition très spéciale des Contes de Beedle le Barde est partie pour 300.000 $, soit un peu moins de 280.000 €.

01/07/2024, 12:51

ActuaLitté

1,8 million € pour le dessin de couverture de Harry Potter

Estimée entre 400.000 et 600.000 £, l'aquarelle originale du premier tome de la saga Harry Potter, s'est envolée, et sans Nimbus 2000, pour atteindre 1,5 million £ (près de 1,8 million €), lors d'une vente aux enchères. Ce montant devient un record pour un lot lié à l'œuvre de J.K. Rowling.

27/06/2024, 16:24

ActuaLitté

Un livre ancien, daté de 1700 ans, vendu 3,5 millions €

Un des plus anciens livres de textes liturgiques chrétiens — ou plutôt un fragment de celui-ci — a été vendu aux enchères par la maison Christie's, lors d'une dispersion de la collection Schøyen, le 11 juin, à Londres. Le Codex Crosby-Schøyen, rédigé en copte, a été cédé pour 3,5 millions €, son estimation haute.

13/06/2024, 11:38

ActuaLitté

Enchères : 226 000 € pour s'offrir un Tintin en kilt

Le 8 juin à 14h30, pas moins de 129 œuvres de bandes dessinées et illustrations ont été mises aux enchères à la Maison de la Chimie, à Paris. La galerie Daniel Maghen, derrière cet événement, a réalisé des ventes allant de 1072 € à 226.000 €, pour une illustration de Tintin et d'autres œuvres, témoignant toutes d’un âge d’or de la BD.

11/06/2024, 11:29

ActuaLitté

Un comic Superman de 1939 affole les enchères

Le 8 juin dernier, Superman #1 et Batman #1, deux comics parmi les plus convoités par les amateurs, étaient proposés lors d'une vente aux enchères de la maison Excalibur Auctions. Ces numéros cultes, publiés par l'éditeur américain DC, étaient proposés pour la première fois à la vente au Royaume-Uni, attirant des collectionneurs du monde entier.

11/06/2024, 10:59

ActuaLitté

Petite histoire de l’envoi de livres par la poste

L'expression « envoyer par la poste » est utilisée pour désigner l'envoi de lettres, de colis ou de courrier en général par le biais du service postal. Cette expression est apparue au XIXe siècle, lorsque le service postal s'est développé et est devenu le moyen le plus courant et le plus fiable d'envoyer du courrier à distance.

09/06/2024, 15:30

ActuaLitté

L'Étranger :  656 000 € pour le manuscrit autographe de Camus

Lors de la prestigieuse vente de Livres et Manuscrits organisée cet après-midi par Tajan, le remarquable manuscrit autographe de l'œuvre emblématique L'Étranger d'Albert Camus a été adjugé pour la somme de 656.000 euros, frais inclus.

05/06/2024, 18:41

ActuaLitté

La Bible personnelle d'Elvis Presley vendue pour 120 000 $

Un exemplaire de la Bible appartenant à Elvis Presley, « laissé sur sa table de nuit le soir de sa mort » et comprenant plusieurs passages soulignés de la main du « King », a été cédé pour 120.000 $, le 25 mai dernier. L'artefact témoigne de la ferveur chrétienne du chanteur et acteur, entretenue jusqu'à la fin de sa vie.

05/06/2024, 10:51

ActuaLitté

L’herbier de Jean-Jacques Rousseau mis aux enchères

Le 17 juin prochain, la maison Ader, avec l'aide de l'expert Thierry Bodin, mettra en vente un herbier créé par Jean-Jacques Rousseau entre 1771 et 1773, dans le cadre de la liquidation de la Collection Brigitte et Roland Broca. Ce trésor, valorisé entre 130.000 et 150.000 €, est probablement le dernier exemplaire des herbiers de Rousseau encore détenu en privé. Une pièce symbolique de l'attrait pour la nature qui prévalait à la fin du XVIIIe siècle.

31/05/2024, 12:03

ActuaLitté

Don Quichotte : les métamorphoses de l'Ingénieux Hidalgo aux enchères

La Collection R.C., consacrée à Don Quichotte, est mise en vente le vendredi 7 juin 2024, à 14h, à l'Hôtel Drouot, par la maison Gros & Delettrez. Cet événement présentera une sélection riche et variée de sculptures, livres, gravures, et documents précieux qui capturent les multiples facettes de l'ingénieux hidalgo, façonné par l'Espagnol Cervantes.

30/05/2024, 15:37

ActuaLitté

À défaut d'une mise en bouteille, exposez le Paris de 1734 dans votre salon

En décembre 2018, les éditions Douin remettaient au goût du jour le célèbre plan de Paris de Turgot décrivant la capitale français : un voyage selon une perspective cavalière, mais également dans le temps – le projet fut réalisé entre 1734 et 1739. Désormais, l’éditeur ouvre une souscription pour un projet fou, à l’échelle originale, et en couleurs. 

30/05/2024, 11:16

ActuaLitté

30 dessins d’Henri Michaux vendus aux enchères

Avez-vous déjà dessiné sous mescaline ? Henri Michaux, oui ! À ce titre, Christie’s prépare une nouvelle session de vente aux enchères dédiée aux dessins de l’écrivain. Du 30 juin au 7 mai, 30 dessins provenant de la collection privée du groupe Renault seront proposés aux enchérisseurs.

30/05/2024, 11:00

ActuaLitté

Les premiers numéros de Superman et Batman aux enchères

Excalibur Auctions, maison britanique spécialisée dans la vente de bande dessinée, propose des enchères uniques, avec deux comics DC qui n'ont jamais été proposés à la vente de cette manière au Royaume-Uni. Le premier est Superman #1, actuellement classé 3e sur la liste des 100 meilleurs comics de l'âge d'or par Overstreet, le second est Batman #1.

29/05/2024, 10:51

ActuaLitté

Les poètes de la Pléiade mis aux enchères en juin

Le 19 juin prochain, Artcurial organisera une vente aux enchères en partenariat avec les experts Emmanuel Lhermitte et Philippine de Sailly. Jean Bourdel (1890 - 1971), un bibliophile éminent, a commencé à assembler dans les années 1920 une des collections les plus notables du XXe siècle, dédiée aux impressions gothiques françaises et aux auteurs et poètes du XVIe siècle. Timing parfait, alors que La Pléiade, pour la première, a dédié une de ses éditions... à la Pléiade.

16/05/2024, 12:28

ActuaLitté

La bibliothèque de Senghor de retour au Sénégal

Après deux semaines de négociation, l'État sénégalais a finalement acquis l'intégralité de la bibliothèque de Léopold Sédar Senghor (1906-2001), écrivain et ancien chef d'État. Les 344 volumes seront bientôt rapatriés au Sénégal, où ils seront précieusement conservés.

14/05/2024, 12:32

ActuaLitté

L'Île de Pâques, ou l'invention d'une écriture mystérieuse

Depuis le XVIIIe siècle que l’on y a découvert les gigantesques statues de pierre, Rapa Nui, ou Île de Pâques, intrigue les Européens. Mais ce n’est qu’en 1864 qu’une expédition menée par Eugène Eyraud révéla des tablettes contenant un système d’écriture totalement en marge : le rongorongo. Les archéologues s’étripaient jusqu’à une récente étude, mettant les choses à plat.

06/05/2024, 16:46

ActuaLitté

Découverte : les dernières heures de Platon, au bout du rouleau

Herculanum, cité romaine détruite par une éruption du Vésuve en 79 apr. J.-C., a encore de nombreux secrets à révéler. Mais l'un d'entre eux a été mis au jour par une équipe de chercheurs, à l'aide d'une technologie d'intelligence artificielle. Un rouleau de papyrus carbonisé raconte ainsi les ultimes heures du philosophe Platon, pointilleux jusqu'à son dernier souffle...

02/05/2024, 12:47

ActuaLitté

Un document inédit sur Jane Austen, mais trop mal écrit pour être lu

Voici sans doute l'un des cauchemars des conservateurs : mettre la main sur un document rare et précieux, mais se trouver incapable de le lire... Le Musée Jane Austen, à Chawton, dans le Hampshire, a fait l'acquisition d'écrits autobiographiques signés par Francis Austen, le grand frère d'une certaine Jane Austen. Mais peine à déchiffrer ses pattes de mouche.

25/04/2024, 10:58

ActuaLitté

Une des plus précieuses collections de manuscrits en vente chez Christie's

Depuis le 18 et jusqu'au mardi 23 avril, sont exposés à Christie's Paris les lots rares de la collection Schøyen, qui sera vendue à Londres le 12 juin 2024. Des livres et manuscrits anciens qui traversent près de 1300 ans d'histoire et dont la valeur est estimée jusqu'à 3 millions £ (environ 3,5 millions €) pour certains.

22/04/2024, 11:08

ActuaLitté

Bibliothèque de Léopold Sédar Senghor : le Sénégal intervient

La vente aux enchères de la bibliothèque de Léopold Sédar Senghor, prévue ces lundi 15 et mardi 16 avril à Caen, a finalement été suspendue. L'État du Sénégal, interpelé par des experts sur l'importance patrimoniale de l'ensemble, s'est rapproché des organisateurs et envisage désormais d'acquérir « l’ensemble de la bibliothèque »...

16/04/2024, 10:46

ActuaLitté

Une couverture d'Astérix et Obélix vendue 300 000 €

Le mercredi 10 avril 2024, la maison Artcurial organisait une vente aux enchères consacrée à la bande dessinée sous la direction d'Arnaud Oliveux. Cette session a généré un total de 1.044.526 €, frais compris. 

12/04/2024, 12:49

ActuaLitté

La bibliothèque de Léopold Sédar Senghor, bientôt achetée par le Sénégal ?

À Caen, les 15 et 16 avril prochain, la bibliothèque de l'écrivain et homme politique Léopold Sédar Senghor (1906-2001) sera dispersée aux enchères, en plus de 300 lots. Une somme, et quelques ouvrages d'exception, qu'un groupe de chercheurs souhaite voir revenir au Sénégal...

10/04/2024, 16:31

ActuaLitté

De Ronsard à Montaigne : une collection du XVIe siècle aux enchères

Le 19 juin 2024, Artcurial organisera une vente en partenariat avec les experts Emmanuel Lhermitte et Philippine de Sailly. Cette vente mettra en avant la collection de Jean Bourdel, un bibliophile passionné qui a rassemblé, dès les années 1920 et pendant plus de cinquante ans, l'une des plus importantes bibliothèques du siècle dernier dédiée aux impressions gothiques en français et aux poètes et écrivains du XVIe siècle.

08/04/2024, 13:30

ActuaLitté

Comics : Superman établit un nouveau record pour sa première apparition  

Lors d'une vente organisée par Heritage Auctions, un exemplaire du rarissime Action Comics #1, qui a vu naître Superman, a été adjugé pour la somme astronomique de 6 millions $ (environ 5,5 millions €), ce 4 avril. Cette vente s'est déroulée au cours de la première session d'une vente aux enchères de quatre jours dédiée aux bandes dessinées et à l'art de la BD.

05/04/2024, 17:18

ActuaLitté

Une bibliothèque maçonnique vendue aux enchères

Le 29 mars, la vente aux enchères de livres anciens orchestrée par la maison Pescheteau-Badin, sous l'expertise d'Alain Nicolas et Pierre Gheno, a mis en avant des œuvres exceptionnelles. Les ouvrages dotés de reliures élégantes, en particulier ceux arborant des armoiries prestigieuses, ont capté l'attention des acheteurs. Mais aussi une bibliothèque maçonnique, très remarquée.

03/04/2024, 15:14

ActuaLitté

Lyon : vente de manuscrits, incunables et Imprimés de la Renaissance  

De Baeque & Associés annonce une vente aux enchères réunissant deux collections lyonnaises de bibliophiles. La sélection englobe des manuscrits, incunables et livres imprimés allant du XVe au XVIe siècle, période florissante pour l'imprimerie, notamment à Lyon. 

26/03/2024, 19:33

ActuaLitté

Un mystérieux manuscrit de L'Étranger bientôt vendu aux enchères

La maison de ventes Tajan propose aux enchères un manuscrit autographe de L'Étranger, qui aurait étrangement été rédigé après la publication du roman. Ce document est un des deux seuls du genre connus à ce jour, et le seul à la disposition des collectionneurs. Il sera mis en vente le 5 juin 2024, après avoir été exposé à l'Espace Tajan du 1er au 4 juin 2024.

26/03/2024, 13:22

ActuaLitté

Une lettre inédite de Lord Byron enflamme les enchères

Une lettre du poète anglais Lord Byron (1788-1824) à l'attention du réformateur politique John Cartwright (1740-1824) vient de passer aux enchères. Byron présentait, ce 26 juin 1813, ses excuses : il ne lui était pas possible de rencontrer le politicien, ainsi qu'un certain Sir F. Selon les spécialistes, il s'agit de l'unique courrier que le père du Romantisme a rédigé au politicien.

21/03/2024, 11:18

ActuaLitté

Un trésor d’André Breton, détenu par Paul Éluard, aux enchères  

Du 12 au 21 mars, Christie’s présente un véritable trésor pour « l’amateur de livres modernes : la Bibliothèque d’André Guichard ». Cet ensemble, fruit de plusieurs décennies de collection amassé par le collectionneur français connu pour son érudition, est composé de 277 volumes, enrichi par des provenances illustres et des reliures d’exception. Vente en ligne du 12 au 21 mars prochain, et exposition ouverte au public du 15 au 20 mars.

11/03/2024, 15:50