#Archives

Un guide de l'Open Access à destination du grand public

Le mouvement promouvant l’accès ouvert (open access en anglais) à la recherche a été lancé avec une belle idée, celle de mettre les résultats de la recherche à la disposition de tous dans des archives ouvertes et des revues ouvertes. Ce mouvement conquiert maintenant le monde pour le plus grand bénéfice des auteurs, des chercheurs, des étudiants, des bibliothèques, des éditeurs, des universités et des centres de recherche. Et, tout aussi important peut-être, pour le bénéfice du grand public, quelle que soit sa formation et quel que soit son parcours professionnel.

Le 19/01/2016 à 15:10 par Marie Lebert

0 Réactions | 4 Partages

Publié le :

19/01/2016 à 15:10

Marie Lebert

4

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Pour en savoir plus, merci de consulter la présentation de l’accès ouvert par Peter Suber. Certains passages ci-dessous sont d’ailleurs inspirés de cette présentation, un des multiples avantages de l’accès ouvert, à savoir pouvoir s’inspirer du travail d’autrui pour nos propres textes dans la mesure où le nom de la source originale et de son auteur sont impérativement cités.

kate_harbison CC BY SA 2.0


1.
2.
3.
4.
5.


1. Généralités

1.1. Qu’est-ce exactement que l’accès ouvert?

Le mouvement promouvant l’accès ouvert est un vaste mouvement mondial visant à mettre les résultats de la recherche à la disposition de tous. Maintenant que nous avons un réseau mondial dénommé internet, il n’y a plus de raison de faire transiter les articles des chercheurs par le biais de revues scientifiques hors de prix alors que les chercheurs ne sont pas payés pour écrire ces articles puisqu’ils les écrivent dans le cadre de leur travail (et parfois tard le soir ou le week-end à la maison). De plus, en tant que citoyens, nous payons ces chercheurs par le biais de nos impôts et devrions donc pouvoir lire leurs articles gratuitement. L’accès ouvert est bénéfique pour tout le monde, à commencer par les chercheurs, assurés que leur travail est très lu et très utilisé. N’est-ce pas ce que souhaite tout chercheur digne de ce nom?

1.2. Quelle est l’origine de l’accès ouvert?

Le mouvement promouvant l’accès ouvert a été lancé par la Budapest Open Access Initiative (BOAI – Initiative de Budapest pour l’accès ouvert), un texte public signé en février 2002 par quelques pionniers de l’accès ouvert. Dix ans plus tard, ces mêmes pionniers rejoints par d’autres pionniers se sont retrouvés pour signer les BOAI10 Recommendations, sous-entendu de nouvelles recommandations dix ans après la signature de la BOAI pour que tous les résultats de la recherche – dans tous les domaines et toutes les langues – soient systématiquement en accès ouvert dans dix ans au plus tard (en 2022 ou avant).

1.3. Quel est le champ d’action de l’accès ouvert?

Ce mouvement mondial concerne d’abord les revues académiques – et donc les chercheurs – dans tous les domaines, aussi bien scientifiques que littéraires. Ces chercheurs écrivent des articles dans le cadre de leur travail pour faire part de l’avancement de leur recherche à leurs collègues – et au monde – et pour contribuer à l’avancement de leur carrière avec une liste de publications à leur actif, qui leur permet parfois d’envisager une promotion ou même un poste permanent. La mise à disposition gratuite de leurs articles ne constitue pas de manque à gagner financier pour eux. Elle leur assure au contraire une audience mondiale. Maintenant que tout le monde (ou presque) a l’internet, y compris via son smartphone et sa tablette, il n’y a plus de raison pour que les éditeurs de revues académiques touchent de gros profits sur des articles dont ils ne paient pas les auteurs, d’autant plus qu’ils ne paient pas non plus les directeurs de publication et les membres du comité de lecture (à de très rares exceptions près).

1.4. L’accès ouvert concerne-t-il uniquement les revues scientifiques?

Le mouvement en faveur de l’accès ouvert n’est pas limité aux revues scientifiques (y compris académiques et littéraires), même si ce domaine est prioritaire pour le moment. Ce mouvement concerne aussi les livres (scientifiques ou non), la musique et les films, à la différence près que les auteurs gagnent des royalties sur ces œuvres. Les auteurs de livres scientifiques sont de plus en plus nombreux à choisir un accès ouvert pour leurs livres, suite à un accord avec leur éditeur. Si l’auteur ne gagne pas plus de royalties, il gagne le plus important, à savoir être lu. Il peut par exemple proposer une version imprimée payante et une version numérique gratuite. Tout dépend des priorités que se donne l’auteur (royalties ou diffusion) et des possibilités que lui offre son éditeur. Chose très importante, on conseille souvent aux auteurs de conserver leurs droits sur leurs articles ou leurs livres (ou au moins une partie de ces droits), et de ne pas céder tous leurs droits à un éditeur comme par le passé. On leur conseille aussi d’utiliser une licence Creative Commons, qui permet la réutilisation de leur travail par d’autres chercheurs tout en gardant la paternité de ce travail.

1.5. Qu’est-ce qu’une archive ouverte?

Une archive ouverte est une archive en ligne permettant aux chercheurs de déposer leurs publications pour les mettre à la disposition de tous. Ces archives ouvertes contiennent d’une part des articles non encore évalués par un comité de lecture en vue d’une publication dans une revue (souvent appelés prépublications oupreprints) et d’autre part des articles acceptés, relus et validés pour publication dans une revue (souvent appelés post-publications ou postprints), que cette revue soit en accès ouvert ou payant. De plus en plus de revues payantes donnent leur accord pour le dépôt des articles dans une archive ouverte, avec accès ouvert immédiat ou différé (par exemple au bout de six mois).

1.6. Existe-t-il beaucoup d’archives ouvertes?

De plus en plus d’universités et de centres de recherche ont leur propre archive ouverte, à commencer par des universités de réputation mondiale comme Harvard avec DASH (Digital Access to Scholarship at Harvard) ou le MIT (Massachusetts Institute of Technology) avec DSpace@MIT. En général, les archives ouvertes sont soit institutionnelles soit thématiques, par exemple arXiv pour la physique et les maths. Certaines archives ouvertes ne sont pas limitées aux articles et peuvent inclure aussi des thèses, des mémoires, des livres, du matériel pédagogique et des fichiers audio et vidéo, entre autres. Le nombre d’archives ouvertes est en augmentation constante, avec deux grands répertoires mondiaux, ROAR (Registry of Open Access Repositories) et OpenDOAR (Directory of Open Access Repositories) pour s’y retrouver.

1.7. Qu’est-ce qu’une revue ouverte?

Une revue scientifique ouverte fonctionne comme une revue scientifique payante, avec comité de lecture et relecture des articles. La différence avec cette dernière est que les articles acceptés sont mis à la disposition de tous gratuitement, pour pouvoir être lus sans délai par d’autres chercheurs et par un large public. La gestion d’une revue ouverte n’est pas gratuite, bien entendu, mais les coûts sont payés en amont pour que le lecteur puisse la lire gratuitement, selon le principe d’une émission de radio ou de télévision. Payer une émission à l’unité nous semblerait totalement incongru. Mais nous nous ruinons pour lire des articles publiés dans des revues scientifiques payantes. Ou alors ce sont nos bibliothèques qui se ruinent, alors que leurs budgets sont eux aussi affectés par la crise. Les revues ouvertes apportent une solution à ces problèmes. Le coût de fonctionnement d’une revue ouverte peut être couvert par des subventions, des sponsors, des bannières publicitaires ou des frais de publication demandés aux auteurs. Ces frais de publication sont le plus souvent pris en charge par leur institution et ne concernent qu’une minorité de revues.

1.8. Que vont devenir les revues payantes?

Les revues ouvertes cohabitent paisiblement avec les revues payantes. Mais certains éditeurs de revues payantes voient maintenant diminuer les profits énormes dégagés sur les articles publiés – alors que leurs auteurs ne sont pas payés pour écrire ces articles, rappelons-le. Ces revues payantes avaient une utilité certaine avant l’apparition de l’internet puisque c’était le seul moyen qu’avaient les chercheurs de communiquer les résultats de leur recherche entre deux livres. Le prix de ces revues était également tout à fait abordable jusqu’à une époque récente, avec un abonnement payant permettant aux éditeurs de ces revues de couvrir leurs coûts de fonctionnement. Mais le prix de ces revues a explosé depuis les années 1970 pour atteindre maintenant une somme astronomique dans le cas de revues de réputation mondiale. Certains grands éditeurs comme Elsevier dégagent des profits supérieurs à ceux des plus grandes multinationales. Lire des revues scientifiques ne devrait pas être réservé à une élite. Les revues ouvertes sont accessibles à tous, riches ou pauvres, avec ou sans diplôme, que nous soyons étudiants, dans la vie active ou retraités.

1.9. Y a-t-il un problème de qualité avec les revues ouvertes?

La qualité ou l’absence de qualité concerne toutes les revues académiques (scientifiques et littéraires), qu’elles soient ouvertes ou payantes. L’avantage des revues ouvertes est que tout le monde peut les lire, quel que soit son budget, et que les auteurs sont assurés d’une audience mondiale. De plus, nombre d’études récentes montrent que la qualité des revues ouvertes est au moins égale sinon supérieure à celle des revues payantes, et que les articles en accès ouvert sont davantage téléchargés, utilisés et cités. Il est vrai aussi que ces revues ouvertes sont plus récentes et donc souvent moins connues des chercheurs en quête d’une revue prestigieuse dans laquelle publier leur article, chose utile à leur carrière. Mais certaines revues ouvertes ont rapidement acquis une réputation d’excellence comparable à celles des meilleures revues payantes, par exemple les sept revues scientifiques gratuites de haut niveau lancées par la Public Library of Science (PLOS), dont PLOS ONE, la plus connue.

1.10. Faut-il se méfier des arnaques?

Avec le succès du mouvement pour l’accès ouvert, on assiste à l’apparition de fausses revues «scientifiques» ouvertes, surtout anglophones, destinées à arnaquer le chercheur, avec un comité de lecture bidon, et ne s’intéressant bien sûr qu’aux frais de publication qu’il va devoir débourser pour se voir publié. Mais ce n’est pas la première fois qu’une belle idée est détournée de son but premier à des fins mercantiles assez écœurantes, et ce n’est pas la première fois non plus qu’on voit débarquer des sites véreux sur le web. S’il veut publier ses articles dans une revue ouverte, le chercheur peut explorer le DOAJ (Directory of Open Access Journals), un répertoire de revues scientifiques en accès ouvert dans de nombreuses langues et de nombreux pays.


Gideon Burton, CC BY SA 2.0

2. Terminologie

2.1. Quelle est la définition de l’accès ouvert la plus connue?

La définition la plus connue est celle de la Budapest Open Access Initiative (BOAI – Initiative de Budapest pour l’accès ouvert) qui, en février 2002, définit l’accès ouvert ainsi: «Il existe de nombreux degrés et de nombreuses formes d’accès plus large et plus facile à la littérature de recherche. Par “accès ouvert” à cette littérature, nous entendons sa libre mise à disposition sur l’internet public, permettant à tout usager de lire, télécharger, copier, diffuser et imprimer ces articles, de lancer une recherche dans ces articles, de créer un lien vers le texte intégral de ces articles, de les compiler pour les indexer, de les convertir en données pour traitement logiciel, et de les utiliser à toute autre fin légale, sans barrières financières, juridiques ou techniques autres que celles de l’accès à l’internet lui-même. La seule contrainte pour reproduire et diffuser cette littérature et le seul rôle du droit d’auteur dans ce domaine devraient être de donner aux auteurs le moyen de contrôler l’intégrité de leur travail et le droit d’être mentionnés et cités de manière adéquate.» (traduction de l’auteure)

2.2. Pourquoi «open access» est-il souvent traduit par «accès libre» en français?

Traduire «open access» par «accès libre» et non par «accès ouvert» me semble une interprétation et non une traduction. Puisque le français dispose du terme «ouvert» pour traduire «open», autant l’utiliser. Lorsque le mouvement en faveur de l’accès ouvert a été lancé il y a douze ans, le but était aussi de lancer un nouveau concept, proche de l’accès libre, il est vrai, mais plus récent et un peu différent. Si l’accès libre touche de nombreux supports, l’accès ouvert toucherait en priorité les publications – d’abord les revues scientifiques, puis les livres scientifiques, puis toute forme de publication, multimédia ou non. Nos amis espagnols ont d’emblée traduit «open access» par «acceso abierto», nos amis italiens par «accesso aperto», nos amis portugais par «acesso aberto», nos amis roumains par «acces deschis», nos amis catalans par «accés obert», etc. Dans le monde francophone, le fait d’avoir traduit «open access» par «accès libre» ne nous permet pas de distinguer «open access» (accès ouvert) de «free access» (accès libre) dans le même texte puisque nous utilisons le même terme, d’où de nombreuses confusions sur un sujet qui n’est déjà pas si facile à comprendre, sans parler des nombreuses difficultés de traduction.

2.3. Quelle est la différence entre «accès ouvert gratis» et «accès ouvert libre»?

Les termes «gratis» et «libre» sont empruntés à la terminologie des mouvements apparentés du logiciel libre ou du logiciel à source ouverte (ou logiciel open source). En résumé, le champ de l’accès ouvert gratis est moins large que celui de l’accès ouvert libre. L’accès ouvert gratis ne supprime que les barrières liées au prix de vente (ou d’abonnement). Il n’a aucun coût mais n’est pas libre de restrictions liées au droit d’auteur et aux licences d’utilisation. Les usagers doivent se limiter au droit de citation (dénommé fair use par nos amis américains et fair dealing par nos amis anglais) ou demander l’autorisation pour une utilisation plus large de l’œuvre. L’accès ouvert gratis ne concerne donc que la gratuité de l’œuvre en tant qu’objet et ne concerne pas la gratuité de l’œuvre en tant qu’ensemble d’idées. Par contre, l’accès ouvert libre supprime à la fois les barrières liées au prix de vente (ou d’abonnement) et les barrières liées à la nécessité d’autorisations, ou tout au moins certaines de ces dernières. Il concerne la gratuité de l’œuvre à la fois en tant qu’objet et en tant qu’ensemble d’idées. Il est donc préférable de choisir l’accès ouvert libre si possible.

2.4. En quoi les revues ouvertes se distinguent-elles des archives ouvertes?

La différence essentielle réside dans l’évaluation ou non des articles, avec une évaluation dans les revues ouvertes – avec validation ou non des articles par un comité de lecture – et l’absence d’évaluation dans les archives ouvertes. Cette différence entraîne aussi d’autres différences pour les coûts de lancement et les coûts de gestion.

2.5. À quoi correspondent les termes «voie dorée» et «voie verte»?

La dénomination «voie dorée» (gold OA) concerne les revues ouvertes – quel que soit leur modèle économique – tandis que la dénomination «voie verte» (green OA) concerne les archives ouvertes. La distinction entre «voie verte» et «voie dorée» permet de distinguer les lieux et moyens de diffusion. Elle ne concerne pas les droits des usagers ou les degrés d’ouverture de l’accès ouvert. Certaines revues payantes adoptent elles aussi la voie verte en permettant aux auteurs de déposer les articles validés par un comité de lecture dans des archives ouvertes.

2.6. Quelle est la différence entre une prépublication et une post-publication?

Le terme «prépublication» («preprint» en anglais) s’applique à toute version d’un article antérieure à son évaluation par un comité de lecture puis à une publication dans une revue. Il s’agit en général de la version soumise à la revue. Le terme «post-publication» («postprint» en anglais) s’applique à toute version approuvée après évaluation par un comité de lecture. Il existe deux types de post-publications: (a) celles qui ont été évaluées par un comité de lecture mais non encore révisées, (b) celles qui ont été à la fois évaluées par un comité de lecture, révisées et validées. Certaines revues payantes autorisent leurs auteurs à déposer les premières mais pas les secondes dans une archive ouverte.

2.7. Pourquoi l’accès ouvert concerne-t-il d’abord les revues scientifiques?

L’accès ouvert concerne d’abord les revues scientifiques parce qu’il permet aux auteurs des articles – qui ne sont pas payés pour écrire ces articles, rappelons-le – de choisir une diffusion en accès ouvert sans perte de revenus. Les universitaires et autres chercheurs écrivent des articles à la fois pour participer à l’avancement du savoir dans leur domaine et pour contribuer à l’avancement de leur carrière. Ils écrivent pour l’impact et non pour l’argent. Comme les universitaires ne gagnent pas d’argent sur les articles de revues, ils sont plus enclins à accepter une diffusion en accès ouvert que les auteurs de livres, les musiciens et les cinéastes, qui gagnent des royalties sur leurs œuvres. Autre facteur important, le choix de l’accès ouvert pour une revue scientifique entraîne également une réduction des coûts pour l’éditeur de cette revue.

2.8. L’accès ouvert se limite-t-il à la littérature scientifique?

L’accès ouvert ne se limite pas à la littérature scientifique. Il peut s’appliquer à tout contenu numérique, par exemple des données brutes ou semi-brutes, des images, des fichiers audio, vidéo ou multimédia ou encore des logiciels. Il peut s’appliquer aussi à des œuvres qui sont d’emblée numériques ou alors à des œuvres plus anciennes qui ont été numérisées, comme la littérature du domaine public ou les œuvres de toutes sortes constituant notre héritage culturel.

2.9. L’accès ouvert est-il envisageable pour les livres payants?

Tout à fait. Les livres payants – par exemple les monographies de recherche, les manuels et même les romans – peuvent être en accès ouvert à partir du moment où les auteurs donnent leur accord. Dans un premier temps, ces auteurs étaient assez réticents à l’idée de mettre leurs livres en accès ouvert parce qu’ils craignaient une perte de revenus. Mais ces auteurs sont maintenant nombreux à voir les bénéfices de l’accès ouvert, à commencer par une audience accrue, plus importante à leurs yeux que les royalties qu’ils vont toucher. Ils pensent aussi que l’accès ouvert à leurs monographies va entraîner une augmentation des ventes des versions imprimées, un facteur qui s’est souvent avéré vrai. Ces dernières années, les auteurs de monographies de recherche sont de plus en plus nombreux à mettre leurs livres en accès ouvert.


Julia Forsuthe, CC BY 2.0

3. Les revues ouvertes

3.1. Les revues ouvertes sont-elles gratuites à produire?

Les revues scientifiques ouvertes ne sont certainement pas gratuites à produire, mais elles sont nettement plus économiques à produire que les revues scientifiques payantes, même si ces dernières sont uniquement diffusées en ligne et n’ont pas (ou n’ont plus) de version imprimée. Le modèle économique propre aux revues ouvertes est de trouver de meilleures formules pour couvrir les frais que de demander aux lecteurs de payer l’accès aux articles et de créer ainsi des barrières d’accès au savoir scientifique.

3.2. En quoi les revues ouvertes sont-elles plus économiques à produire que les revues payantes?

L’accès ouvert élimine le fait de devoir gérer des abonnements (à savoir le fait de solliciter des abonnés potentiels, recenser les abonnés existants et encaisser le prix des abonnements). L’accès ouvert élimine la nécessité de gérer des droits numériques (le fait d’authentifier les usagers, de distinguer les usagers autorisés des usagers non autorisés, et de bloquer l’accès des usagers non autorisés). L’accès ouvert réduit ou élimine les frais juridiques (le fait de rédiger des licences restrictives et de les faire appliquer). L’accès ouvert élimine le marketing traditionnel et dépend uniquement de supports gratuits: moteurs de recherche, blogueurs, forums de discussion, étiquetage social et réseaux sociaux.

3.3. Qu’en est-il de l’évaluation des articles dans les revues ouvertes?

L’évaluation des articles par un comité de lecture est un processus essentiel pour les revues ouvertes comme pour les revues payantes. L’évaluation dans des revues ouvertes utilise les mêmes procédures, les mêmes normes et jusqu’aux mêmes personnes (directeurs de publication et membres des comités de lecture) que les revues payantes. Si ces personnes font en général don de leur travail, cette évaluation a toutefois un coût pour distribuer les fichiers aux membres du comité de lecture, contrôler qui fait quoi, suivre la progression du travail, relancer les retardataires, recueillir les commentaires sur les articles proposés et les transmettre aux bonnes personnes, faciliter la communication des uns avec les autres, rassembler les informations utiles, et ainsi de suite. Des logiciels – notamment des logiciels libres ou à source ouverte (open source) – permettent d’automatiser ces tâches.

3.4. Quel est le modèle économique utilisé par les revues ouvertes?

Il n’existe pas un modèle économique mais plusieurs modèles économiques pour les revues ouvertes. Ces revues ouvertes financent les coûts nécessaires à leur fonctionnement de la même manière que les chaînes de télévision ou les stations de radio qui – depuis longtemps – financent les coûts de production en amont pour nous permettre d’accéder gratuitement au contenu qu’elles proposent. Il existe plusieurs cas de figure. Certaines revues reçoivent une subvention accordée par une université ou par une association professionnelle. D’autres revues facturent des frais de publication pour les articles acceptés, ces frais étant payés par l’auteur ou par le sponsor de l’auteur (employeur ou agence de financement). Quel que soit le modèle économique choisi, les frais réels d’une revue ouverte (évaluation des articles, traitement des manuscrits, diffusion en accès ouvert) sont très inférieurs aux frais d’abonnement (souvent hors de prix) d’une revue payante. Il existe de nombreuses façons de payer les coûts en amont afin que les lecteurs puissent accéder gratuitement au contenu des revues scientifiques. Ces modèles économiques sont très différents selon les domaines et selon les pays et ils sont en évolution constante.

3.5. Qu’en est-il des frais de publication payés par l’auteur?

La majorité (70%) des revues ouvertes ne facture pas de frais de publication aux auteurs, y compris celles qui reçoivent des subventions institutionnelles. Les revues ouvertes facturant des frais de publication suppriment le plus souvent ces frais si l’auteur a des difficultés économiques. Certaines revues ouvertes ont des frais de publication peu élevés parce qu’elles disposent de revenus provenant d’autres publications (par exemple des livres) ou provenant de la publicité ou de services annexes. Certains organismes et certains consortiums proposent des remises sur les frais de publication. Certains éditeurs de revues ouvertes (par exemple BioMed Central et la Public Library of Science) suppriment les frais de publication pour tous les chercheurs affiliés à des institutions qui ont souscrit un abonnement annuel à leurs services.

3.6. Les frais de publication sont-ils plus fréquents dans une revue ouverte?

La majorité des revues ouvertes (70%) ne facture pas de frais de publication à la charge des auteurs. Par contre, contrairement à ce qu’on peut penser, la majorité des revues payantes (75%) facture des frais de publication à leurs auteurs. Lorsque les revues ouvertes facturent des frais de publication, ces frais sont le plus souvent (à 88%) pris en charge par les sponsors des auteurs (employeurs ou agences de financement) ou alors supprimés, et ne sont donc pas payés de la poche des auteurs. De plus en plus d’universités ont un budget spécifique destiné à payer les frais de publication de leurs professeurs et chercheurs lorsque ceux-ci choisissent de publier leurs articles dans des revues ouvertes à participation payante.


Kate_Harbison, C BY SA 2.0

4. Les archives ouvertes

4.1. En quoi consiste l’archive ouverte d’une université?

L’archive ouverte d’une université permet non seulement d’assurer la diffusion des articles qui y sont déposés mais aussi leur conservation à long terme. Une archive ouverte ne propose pas d’évaluation par un comité de lecture, mais les articles déposés dans ces archives ont été le plus souvent évalués par ailleurs ou alors ils sont en cours d’évaluation pour publication dans une revue scientifique. Une archive ouverte peut contenir des prépublications (versions soumises à une revue), des post-publications (versions approuvées par une revue) ou les deux. Elle peut comprendre aussi des thèses et mémoires, du matériel d’enseignement pour les cours, des bases de données, des fichiers audio et vidéo, des fichiers numérisés de fonds spécialisés, etc. Le coût de gestion d’une archive ouverte est très variable puisqu’il dépend du nombre de services procurés aux chercheurs.

4.2. Quel est le rôle des universités?

Les universités peuvent conseiller sinon demander (ou même exiger) que les articles publiés par leur corps enseignant soient en accès ouvert. Les universités sont d’ailleurs de plus en plus nombreuses à instituer une réglementation dans ce sens. Déposer de nouveaux articles ne prend que quelques minutes et l’archivage est fait par les chercheurs eux-mêmes. De plus, l’accès ouvert est très bénéfique à l’image de marque des universités. Les archives ouvertes favorisent la visibilité des articles de leurs auteurs, la visibilité des auteurs eux-mêmes et la visibilité de leur institution.

4.3. Quel est le rôle des agences de financement?

Les agences de financement jouent elles aussi un rôle essentiel dans ce domaine, et demandent souvent aux auteurs subventionnés de mettre leurs articles en accès ouvert. Le retour sur investissement s’en trouve accru puisque l’accès ouvert rend les résultats de la recherche subventionnée plus accessibles, plus faciles à trouver, plus faciles à télécharger, et donc plus utiles. Pour les agences de financement utilisant des fonds publics, l’accès ouvert permet de mettre cette recherche à la disposition des contribuables (dont les impôts alimentent les fonds publics).

4.4. Qu’est-ce exactement que le protocole de l’OAI?

Le protocole de l’OAI (Open Archives Initiative) est un protocole d’interopérabilité entre les archives. Les archives ouvertes sont donc plus utiles si elles se conforment à ce protocole. En pratique, ceci signifie que les usagers peuvent trouver un article dans une archive conforme au protocole de l’OAI sans se soucier de savoir au cas par cas quelles archives existent, où elles se trouvent et ce qu’elles contiennent. Les usagers se soucient seulement de trouver l’article ou les articles dont ils ont besoin. Toute université dans tout pays devrait avoir sa propre archive ouverte conforme au protocole de l’OAI.


5. L’accès ouvert pour les auteurs

5.1. En quoi l’accès ouvert décuple-t-il la portée d’un article scientifique?

Outre une audience mondiale bien supérieure à celle de la meilleure revue payante, un article en accès ouvert accroît la possibilité pour les lecteurs de trouver cet article (souvent au moyen d’un logiciel libre ou à source ouverte), de le lire et de le télécharger. Comme il n’existe plus de barrières d’accès liées au prix de vente (ou d’abonnement), l’article est donc accessible à tous les lecteurs, quel que soit leur niveau de vie. L’accès ouvert facilite aussi des activités de tous ordres sur un article donné: recherche plein texte, indexation, extraction des données, résumé d’un texte, traduction, création de liens vers un texte, recommandation d’un texte, signalement d’un texte, inclusion d’un texte dans un mash-up (à savoir un contenu rassemblé à partir de nombreuses sources différentes), etc.

5.2. Qu’en est-il du droit d’auteur pour les articles en accès ouvert?

La base légale de l’accès ouvert est le consentement du détenteur des droits d’auteur, qui est le plus souvent l’auteur mais qui peut être aussi son éditeur si l’auteur lui a cédé ses droits. Comme l’accès ouvert se base sur le consentement de l’auteur (ou de l’éditeur), il ne requiert pas la réforme, l’abolition ou la violation de la législation existante sur le droit d’auteur. En outre, il existe une solution simple, efficace et de plus en plus populaire pour indiquer qu’un article est en accès ouvert, à savoir l’utilisation d’une licence Creative Commons (il en existe plusieurs pour répondre à divers cas). En utilisant une licence Creative Commons, l’auteur (ou l’éditeur) consent ainsi à l’avance à l’utilisation sans restriction du texte intégral de son article (ou de son livre) pour lecture, téléchargement, copie, partage, stockage, impression, recherche dans le texte, création de liens vers l’article et compilation du texte intégral de l’article. Selon la licence Creative Commons choisie, l’auteur peut également autoriser ou bloquer la réutilisation commerciale de son article, ou alors autoriser ou bloquer la modification de son article par d’autres auteurs.

5.3. Les auteurs ont-ils besoin d’une autorisation pour déposer leurs articles dans une archive ouverte?

Les auteurs n’ont pas besoin d’une autorisation pour déposer leurs prépublications dans une archive ouverte. Lorsqu’ils finissent de rédiger une prépublication, ils sont toujours détenteurs des droits d’auteur sur ce texte. Si une revue refuse de considérer les articles ayant circulé en tant que prépublication, il s’agit d’une politique de soumission des articles propre à cette revue (souvent appelée règle Ingelfinger) et non d’une obligation spécifiée dans la législation sur le droit d’auteur. Dans tous les cas, même s’il cède certains de ses droits à un éditeur, l’auteur doit conserver le droit de déposer ses articles dans une archive ouverte, pour pouvoir les déposer de son propre chef sans devoir négocier avec son éditeur.

5.4. Qu’en est-il lorsque l’auteur transfère ses droits d’auteur à un éditeur?

Si l’auteur transfère ses droits à un éditeur, le fait de déposer un article dans une archive ouverte requiert l’autorisation de cet éditeur. La majorité des éditeurs (plus de 60%) autorise déjà d’emblée l’archivage des post-publications. Nombre d’éditeurs ne l’autorisant pas d’emblée donnent cette autorisation lorsque celle-ci est demandée. Presque tous les éditeurs donnent leur accord si le dépôt des articles dans une archive ouverte est exigé par l’agence de financement subventionnant l’auteur ou bien par l’employeur de l’auteur. Mais, même si les éditeurs donnent cette autorisation dans leur majorité, ils sont encore nombreux à ne pas la donner. En outre, nombre d’entre eux posent plusieurs conditions à cette autorisation et certains ajoutent même de nouvelles restrictions telles que des frais de publication ou des périodes d’embargo.

5.5. Est-il préférable que l’auteur conserve l’essentiel de ses droits?

Il est en effet préférable que l’auteur conserve au moins le droit de mettre ses articles dans une archive ouverte s’il ne peut pas conserver l’ensemble de ses droits par le biais d’une licence Creative Commons (ou d’une autre licence similaire). Pour conserver le droit de mettre ses articles dans une archive ouverte, l’auteur peut utiliser un addendum permettant de modifier l’accord standard du transfert de ses droits vers l’éditeur (des modèles d’addendum sont proposés dans l’Open Access Directory – OAD). Mais il est préférable que l’auteur autorise l’accès ouvert à son article lorsqu’il est encore détenteur de ses droits. Ainsi il n’aura pas besoin de demander l’autorisation de son éditeur par la suite et il n’aura pas besoin non plus de se demander s’il ne viole pas la législation sur le droit d’auteur en mettant ses articles en accès ouvert. Certaines agences de financement (par exemple le Wellcome Trust et le National Institutes of Health – NIH) exigent des auteurs qu’ils conservent l’essentiel de leurs droits lorsqu’ils publient leurs articles dans des revues. Dans certaines universités (par exemple Harvard et le MIT), le corps enseignant accorde d’emblée à l’université le droit non exclusif de diffuser leurs publications en accès ouvert.

5.6. L’implication des auteurs est-elle essentielle pour promouvoir l’accès ouvert?

L’implication des auteurs est en effet essentielle pour promouvoir l’accès ouvert. Comme la majorité des éditeurs et des revues autorise d’emblée le dépôt des articles dans des archives ouvertes, il appartient aux auteurs de saisir cette opportunité. Cela signifie que les auteurs peuvent publier leurs articles dans pratiquement n’importe quelle revue acceptant leur travail (revue ouverte ou non) tout en mettant aussi leurs articles à la disposition de tous dans une archive ouverte. Ces articles seront ainsi plus faciles d’accès pour les lecteurs, avec une audience accrue, et ils auront aussi un meilleur impact pour les chercheurs, à la fois pour l’avancement de leur recherche et pour leur carrière.


Copyright © 2016 Marie Lebert
Licence CC BY-NC-SA version 4.0

Commenter cet article

 

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Un colloque sur l'accès aux archives et le secret défense

Sous les parrainages de Pierre Ouzoulias, sénateur des Hauts-de-Seine, et Sylvie Robert, sénatrice d’Ille-et-Vilaine, tous deux vices-présidents de la Commission Culture, Éducation et Communication du Sénat, une colloque revient, le 5 septembre prochain, sur l'accès aux archives et le « secret défense ».

01/08/2022, 15:50

ActuaLitté

Les Archives Nationales de Pierrefitte-sur-Seine gagnent du temps

L’extension du site des archives nationales de Pierrefitte-sur-Seine est avancée de treize ans. Trompant les prévisions initiales, une modification du Plan local d’urbanisme sera néanmoins nécessaire pour mener à bien le projet.

27/07/2022, 11:19

ActuaLitté

Après un incendie, une librairie de rue renait dans un élan de solidarité

L'historique « Bancarella del Professore », où environ 6000 volumes ont brûlé à l'aube samedi 9 juillet 2022, a déjà rouvert ses portes. La solidarité des citoyens de toute l’Italie et des libraires a été au rendez-vous. D’après Alberto Maccaroni, le propriétaire de cet espace, il s’agit d’une terrible expérience, mais qui démontre qu’à Rome, et ailleurs, « il y a une mer de personnes passionnées de savoir ». 

22/07/2022, 11:53

ActuaLitté

Un portrait retrouvé de Rimbaud rejoindrait le musée éponyme

À Charleville-Mézières dans les Ardennes, le musée Arthur Rimbaud s’apprête a acquérir un portrait inédit du jeune poète. Réalisé par sa sœur, Isabelle Rimbaud, il représente l’auteur du Dormeur du val en train de jouer de la harpe abyssine en costume oriental. 

13/07/2022, 16:03

ActuaLitté

Plonger dans les archives de la bibliothèque de Genève

Le secteur des manuscrits et des archives privées de la Bibliothèque de Genève, qui numérise une partie de ses fonds depuis 2003, répertorie, conserve et valorise les archives de familles et de personnalités genevoises et de sociétés savantes. Deux ans après le début de cette numérisation, près de 350.000 documents sont accessibles librement. Et l'on y trouve quelques surprises et pépites insolites. 

06/07/2022, 11:40

ActuaLitté

Le Vatican met en ligne des archives du controversé Pape Pie XII

En mars 2020, le Vatican a autorisé l'ouverture des archives sur le pape Pie XII. Controversé, il a notamment été critiqué pour n'avoir jamais condamné publiquement l'Holocauste nazie. Ce 23 juin, le pape François a annoncé la publication, sur Internet, d'une partie de ces dossiers très attendus. 

27/06/2022, 17:05

ActuaLitté

Sardaigne : création d'un centre historique de la bande dessinée

Un nouveau projet, Les archives des fumetti, à Cagliari valorisera et préservera ce langage artistique qui, comme le souligne l'AIE (Association des éditeurs italiens), est actuellement un moteur important de l'édition italienne. Les archives, dirigées par Bepi Vigna, comprennent plus de 10.000 bandes dessinées et documents.

22/06/2022, 11:03

ActuaLitté

Des cahiers de dessins inédits de Pablo Picasso pour sa fille Maya

Pablo Picasso (1881-1973), considéré comme l'un des artistes les plus influents du XXe siècle, a commencé le dessin à un âge précoce, sous la direction de son père, José Ruiz y Blasco, professeur d'art et peintre. Dans une suite assez logique, il a lui-même éveillé un de ses enfants, Maya Widmaier-Picasso, née en 1935, au dessin et à l'usage des couleurs, grâce à des cahiers retrouvés récemment. 

16/06/2022, 11:58

ActuaLitté

Un manuscrit inédit du poète Giacomo Leopardi découvert à Naples

Un livre a été retrouvé à Naples, rédigé de la main même du poète même, semble-t-il à l’âge de seize ans. Il remonterait à 1814 et aurait été écrit à Recanati (dans les Marches), la ville natale de Giacomo Leopardi. Les chercheurs, à l'origine de cette découverte sont Marcello Andria et Paola Zito : ils s’occupent des textes de Leopardi conservés à la Bibliothèque nationale de Naples.

16/06/2022, 08:00

ActuaLitté

Victor Hugo et Juliette Drouet feront la rentrée littéraire de Gallimard

La maison Gallimard annonce, pour le 29 septembre, la publication de pages inédites écrites par Victor Hugo à l’adresse de son amante, l’actrice Juliette Drouet. Intitulé Carnets d’amour à Juliette Drouet, l’un des quatre recueils existants sera « reproduit intégralement en fac-similé » dans la collection de poche Folio.

10/06/2022, 15:37

ActuaLitté

La BnF acquiert un manuscrit provenant de la cathédrale Notre-Dame de Paris

La Bibliothèque nationale de France a fait l'acquisition d'un nouveau manuscrit, provenant de la cathédrale Notre-Dame de Paris, au sein de ses collections. La transaction a eu lieu lors de la vente Phidias du 19 mai dernier à Paris grâce au soutien de François Pinault. Cet ouvrage extrêmement rare vient compléter le fonds documentaire provenant de la cathédrale d’ores et déjà conservé au département des Manuscrits de l’établissement.

25/05/2022, 10:43

ActuaLitté

La généalogie au centre des usages pour les archives en ligne

Le Service interministériel des Archives de France (Siaf) a voulu poursuivre l'enquête amorcée en 2013-2014 sur les sites des services publics d'archives, afin de mieux cerner quels en étaient les usagers et les attentes de ces derniers. Un peu plus de 27.000 réponses reçues ont permis d'aller un peu plus loin qu'un premier constat : les recherches généalogiques dominent les pratiques.

19/05/2022, 12:30

ActuaLitté

Un album de photographies d’Henri Le Secq fait son entrée à la BnF

Un album exceptionnel de photographies constitué par Henri Le Secq au début des années 1850 fait son entrée dans les collections de la Bibliothèque nationale de France. Cet objet unique comportant 298 tirages sur papier salé en grande majorité inédits provient directement de la famille de l’artiste. Il a été classé « œuvre d’intérêt patrimonial majeur » par le ministère de la Culture en juillet 2019. 

16/05/2022, 15:26

ActuaLitté

La Médiathèque de l'architecture et du patrimoine accepte plusieurs dons

La Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, basée à Charenton-le-Pont, accepte plusieurs dons manuels, avec la publication de plusieurs arrêtés de la ministre de la Culture au Journal officiel. Tous ces dons, comme le veut la mission principale de l'établissement patrimonial, sont relatifs aux Monuments historiques.

16/05/2022, 10:34

ActuaLitté

Don des archives de Jules Antoine à la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine

Par un arrêté de la ministre de la Culture de ce 10 mai 2022, l'État annonce accepter le don par Daniel Danzon de l'œuvre photographique de Jules Antoine (1863-1948), son arrière-grand-père. Au total, plus de 2500 pièces vont rejoindre la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine de Charenton-le-Pont.

11/05/2022, 10:26

ActuaLitté

Mirò, Chagall, Warhol : la merveilleuse collection d'Andrea Pellicani 

Andrea Pellicani, artiste et designer, n'est pas un collectionneur ordinaire. Sa collection de livres d'art est en effet constituée de livres signés ou avec de dessins dédicacés par des auteurs et des artistes. Et pas n'importe quels auteurs, mais des noms comme Mirò, Chagall ou Warhol...

04/05/2022, 11:44

ActuaLitté

La BnF trouve une place aux archives de Maurice Genevoix

De nombreux et généreux donateurs, associés à la Fondation François Sommer, à la Fondation d’entreprise La France Mutualiste et au Fonds du patrimoine du ministère de la Culture, ont permis à la BnF d’acquérir les archives littéraires et personnelles de l’écrivain Maurice Genevoix, à la suite de la souscription lancée le 11 novembre 2021.

02/05/2022, 16:45

ActuaLitté

Des étudiants slament Joachim du Bellay devant Érik Orsenna

Joachim du Bellay, originaire d’Anjou, occupe les Académiciens, leur Coupole et quelques artistes ces derniers jours. Des étudiants angevins sont récemment montés à Paris pour célébrer l’anniversaire du poète. Venus de l’université de Lettres, ils ont retrouvé dans les lieux le rappeur et écrivain Abd Al Malik, ainsi qu’Érik Orsenna. Et ensemble, ont commémoré les 500 ans de la naissance de Jojo… peu ou prou, la date précise demeurant floue.

30/04/2022, 12:44

ActuaLitté

L'IA pour soutenir la recherche sur les victimes de la persécution nazie

Les archives Arolsen, qui compilent les documents témoignant de la persécution nazie, ont choisi de s'appuyer sur l'Intelligence artificielle pour soutenir son travail d'information sur les victimes et les survivants du national-socialisme. Pour piloter cette initiative, une équipe de volontaires de la société Accenture, spécialisée dans le numérique, le cloud et la sécurité à destination des professionnels, s'est portée volontaire. L'action s'inscrit dans le crowdsourcing, #everynamecounts, qui rassemble tous ceux qui souhaitent participer à ce travail mémoriel commun.

28/04/2022, 16:24

ActuaLitté

Le site Richelieu de la BnF rouvrira ses portes en septembre

Après plus de dix ans de travaux, le site Richelieu de la BnF rouvrira au public le 17 septembre 2022. Rénovation et transformation auront pris du temps et rencontré bien des obstacles, mais le berceau historique de la Bibliothèque nationale de France situé dans le centre de Paris, au cœur du 2e arrondissement, sera à nouveau prêt à recevoir des visiteurs.

28/04/2022, 11:32

ActuaLitté

ONU : l'intégralité des archives de la Société des Nations bientôt disponible

Que savez-vous vraiment de la Société des Nations (SDN) ou encore de Carlos Garcia-Palacios, pilote et diplomate ? La nouvelle plateforme en ligne des archives des Nations Unies, dont le siège se trouve à Genève, vient d'être lancée. Elle permettra à chacun de disposer et d'accéder à plus de 10 millions de pages numérisées venant des archives de la Société des Nations, mais aussi des mouvements pacifistes du XIXe siècle. 

26/04/2022, 11:54

ActuaLitté

En mai, les archivistes fêtent l'engagement 

En lieu et place du traditionnel Forum des archivistes, manifestation nationale réunissant les archivistes du secteur public et privé, l'Association des Archivistes Français (AAF) organise cette année un Mois de l'Engagement. Associations, actions en faveur de la conservation des archives : plus d’une trentaine d’évènements seront organisés partout en France durant tout le mois de mai. 

12/04/2022, 14:37

ActuaLitté

Volés voilà plus de 20 ans, deux carnets de Darwin réaparaissent

Fin 2020, ActuaLitté rendait compte d'une histoire insolite. Le personnel de bibliothèque de l'Université de Cambridge pensait avoir égaré deux précieux manuscrits de Charles Darwin. En réalité, les deux documents avaient bel et bien été volés, et ce depuis une vingtaine d'années. Ce 9 mars, aussi mystérieusement qu'ils avaient disparu, les deux carnets du naturaliste sont réapparus, avec un beau « Joyeuse Pâques » en prime...

 

06/04/2022, 15:43

ActuaLitté

Une courte histoire de la traduction… en une page web

Les traducteurs et traductrices ont toujours joué un rôle majeur dans la société, tout en contribuant à la richesse des langues et des cultures. Ils/elles jouent un rôle de passerelle entre les civilisations, façonnent les langues modernes et enrichissent notre savoir jour après jour. Cet essai doit beaucoup à Wikipédia, notre bible des temps modernes. Merci à Anna Alvarez pour son aide.

06/04/2022, 11:16

ActuaLitté

Écologie et littérature : considérer les oeuvres comme des espèces naturelles

Selon les estimations, environ 90 % des manuscrits médiévaux relatant chansons de geste et exploits chevaleresques auraient été perdus. La majorité de cette littérature a en effet subi dégradations et destructions physiques. Afin d’estimer la taille de ce corpus médiéval européen dans son ensemble par rapport à la proportion encore disponible, des chercheurs ont utilisé le modèle écologique des « espèces invisibles » en l'appliquant au domaine culturel.

18/03/2022, 15:05

ActuaLitté

Des documents perdus révèlent la première adaptation du Seigneur des Anneaux

Près de 50 ans avant l'adaptation culte de Peter Jackson du Seigneur des Anneaux, JRR Tolkien avait participé à la seule adaptation de la trilogie de son vivant. Destinés pour la radio, les enregistrements de ces 12 épisodes, diffusés en 1955 et 1956 sur la BBC, semblent avoir été détruits. Mais à présent, on peut tout de même se faire une idée de ces deux séries grâce à un universitaire, qui a découvert les scripts originaux de cette adaptation, assez éloignée de la trilogie originale...

16/03/2022, 10:17

ActuaLitté

Mali Magic : les manuscrits de Tombouctou sauvés et numérisés

Avec la collection Mali Magic, lancée par Google Arts & Culture, des dizaines de milliers de documents anciens et manuscrits de Tombouctou ont été sauvegardés grâce à la numérisation. À travers une galerie virtuelle, Mali Magic présente l’histoire culturelle du pays, une initiative de préservation permettant également une plus grande accessibilité. 

11/03/2022, 12:16

ActuaLitté

L'INHA lance une nouvelle version d'AGORHA

L’Institut national de l'histoire de l'art (INHA) lance une nouvelle version de sa plateforme dédiée à la recherche en ligne, AGORHA. On y retrouve les bases de données de l’INHA et de ses partenaires, mais aussi de nombreuses notices enrichies de manière collaborative.

17/02/2022, 11:27

ActuaLitté

Le renouveau des bibliothèques irakiennes à Mossoul

L’occupation de Mossoul par l’organisation État Islamique, de 2014 à 2017, a causé la destruction de nombreux ouvrages entreposés dans les différentes bibliothèques de la ville. En cause, les multiples autodafés perpétrés par les fondamentalistes religieux de l’EI mais aussi les bombardements et autres violences. Aujourd’hui pour la bibliothèque de l’université de la ville Irakienne, c’est l’heure de la reconstruction.

09/02/2022, 11:32

ActuaLitté

La Bibliothèque du Congrès dédie une collection au Covid-19

Après avoir collecté une grande variété de contenus Web documentant la pandémie de COVID-19 au cours des deux dernières années, la Bibliothèque du Congrès les met désormais à la disposition du public. La bibliothèque fédérale la plus ancienne du pays a d'ores et déjà publié une première collection comprenant 451 archives, en attendant le partage de documents supplémentaires qui  seront mis à disposition sur une base mensuelle à mesure qu'ils sortiront d'une période d'embargo d'un an.

08/02/2022, 14:47

ActuaLitté

Des fois et des retours : le joyeux anniversaire de Beckett à James Joyce

#Ulysse100 - Alors qu’Ulysse fête ses 100 ans, les héritiers de James Joyce font don de nombreux livres et documents ayant appartenu à l’auteur, à l’université de Reading en Angleterre. Parmi ces derniers, on retrouve ainsi un télégramme de la part de Samuel Beckett, adressant un joyeux 49e anniversaire à Joyce.

04/02/2022, 10:31

ActuaLitté

La diplomatie au Moyen-Âge : Cartae Europar Medii Aevi, gigantesque base de données

Le projet a pour but de réunir l’ensemble des corpus diplomatiques édités et numérisés, tant sous forme de texte que sous forme d’image, étant disponibles sur Internet. Ce fonds permettrait ainsi aux historiens de profiter de multiples ressources pour appuyer des recherches sur les documents diplomatiques médiévaux à une échelle européenne. À l’heure actuelle, la base de données contient d’ores et déjà plus de 270.000 documents.

02/02/2022, 14:56

ActuaLitté

Le médiatique chef Martin Yan ouvre un nouveau fonds d'archives culinaires 

Anciens élèves diplômés de l’Université de California de Davis, le chef Martin Yan et sa femme ont offert leur collection de livres de cuisine et bien d’autres objets à l’établissement d'enseignement supérieur. Cette donation a pour but de créer le Chef Martin Yan Legacy Archive dans la bibliothèque des archives et des collections spéciales de l’université.

25/01/2022, 13:00

ActuaLitté

Archives : Françoise Banat-Berger reconduite à la tête du SIAF

Françoise Banat-Berger, nommée directrice du service interministériel des archives de France (SIAF) au ministère de la Culture en 2019, a été reconduite dans ces fonctions par le Premier ministre et la ministre de la Culture, selon un arrêté publié au Journal officiel.

24/01/2022, 10:53

ActuaLitté

L'informateur à l'origine de l'arrestation d'Anne Frank et sa famille aurait été identifié

La tragique histoire d'Anne Frank et sa famille, arrêtées par les nazis le 4 août 1944, déportées et assassinées dans les camps de la mort, s'est fait connaître dans le monde entier par l'intermédiaire du Journal de la jeune fille, morte à l'âge de 15 ans. Vince Pankoke, agent retraité du FBI, avait rouvert l'enquête autour de l'arrestation de la famille Frank en 2017, et vient de livrer ses conclusions sur l'affaire.

18/01/2022, 11:28

ActuaLitté

Ken Follett causera Histoire et chiffons avec le conservateur de la Tapisserie de Bayeux

À l'occasion de la sortie de Le Crépuscule et l'Aube en format poche, Ken Follett sera présent pour un échange lors d’un live Facebook, jeudi 20 janvier à 19h. Il échangera notamment avec le conservateur de la Tapisserie de Bayeux, Antoine Verney, s’étant fortement inspiré de la Tapisserie pour ce roman. 

17/01/2022, 12:23

Autres articles de la rubrique Patrimoine

ActuaLitté

La Clé de l'Enfer, ou de la magie noire au XVIIIe siècle

Pour comprendre les langages et les symboles de la « magie » occidentale, il faut avoir fait son catéchisme ou posséder une bonne connaissance des écrits bibliques et chrétiens. Le livre de la Bible sur lequel se sont le plus appuyés la plupart de ces auteurs, entre vision et science de la subjectivité, est celui de l’Apocalypse. Parmi ses textes étranges et souvent hermétiques, l’un des plus célèbres est le Clavis Inferni (La Clé de l’Enfer). Rempli d’invocations, de sceaux cryptiques et de peintures d’êtres surnaturels, il demeure toujours aussi fascinant.

12/08/2022, 13:01

ActuaLitté

Le premier livre imprimé d'Espagne célèbre ses 550 ans

Qui aurait cru qu’une réunion d’ecclésiastiques et de laïcs dans le village des montagnes de Ségovie, Aguilafuente, donnerait le premier livre imprimé à l’Espagne ? Les 85 participants à ce synode de juin 1472, sorte d’ancêtre du conseil régional, ont leur nom gravé à jamais dans l’Histoire du pays de Luis Buñuel. 48 pages, dont 14 encore vierges, célébrées chaque année en août depuis 2004 dans un festival dédié.

09/08/2022, 12:58

ActuaLitté

Un livre de 1862 cachait d'inquiétantes mèches de cheveux

Les emplettes sur la toile réservent parfois bien des surprises : Christina Dyer en a fait les frais, après avoir acheté un ouvrage daté de 1868. Si l’histoire racontée n’avait rien de bien étonnant, elle a trouvé, dissimulées dans la couverture, plusieurs petites enveloppes. Dans lesquelles avaient été placées des mèches de cheveux…

09/08/2022, 11:30

ActuaLitté

La police retrouve un missel de 1526, égaré dans un parking

La police nationale espagnole a mis la main sur un missel — livre de chants religieux — daté du XVIe siècle. Nommé Incipit Liber, il se compose de 121 pages imprimées sur parchemin, et fut produit en 1526. Cette découverte fait suite à une enquête pour le coup plutôt cocasse.

09/08/2022, 09:26

ActuaLitté

Bibliothèque du Trinity College : 90 millions € pour protéger ses trésors

Annoncés en 2020, des travaux d’envergure vont être menés dans l’historique bibliothèque du Trinity College de Dublin. Ils permettront, entre autres, de mieux protéger ses trésors par l’adaptation du site aux mesures de contrôle environnemental et de défense contre les incendies. Ce projet nécessitera d’investir 90 millions €, afin de déplacer et de restaurer les manuscrits et autres documents. À partir d'octobre 2023, trois années de travaux sont prévues.

05/08/2022, 12:38

ActuaLitté

Quand le Moyen Âge adaptait un best-seller en bande dessinée

La Châtelaine de Vergy : si cette romance courtoise est pour le moins oubliée, ou alors connue des seuls passionnés de la période, elle était en revanche très populaire au milieu du XIIIe siècle. Le succès était tel que l’œuvre a reçu une adaptation en bande dessinée. À cette époque, qui n’avait pas inventé cette forme à proprement parler, le support est une boîte en ivoire. Sexe, trahison, morts, tous les ingrédients des plus grands succès sont présents...

03/08/2022, 14:48

ActuaLitté

Ken Follett "très fier" d'aider à la rénovation d'une cathédrale bretonne

Il y a de ça un an, le romancier gallois Ken Follett faisait don de l’intégralité de ses droits d’auteur sur son récit Notre Dame à la commune Dol-de-Bretagne pour rénover sa cathédrale. Il s’est rendu sur place ce dimanche 31 juillet à l'occasion du Pardon de la Saint Samson pour constater l’avancée des travaux.

01/08/2022, 15:41

ActuaLitté

Les archives des Jeux Olympiques français depuis 1900 numérisées

Il reste deux ans avant l’ouverture officielle des JO d'été de Paris 2024 – du 26 juillet au 11 août. À cette occasion, le Centre d’Études olympiques du CIO a collecté et numérise progressivement les publications liées à cette prochaine édition. En parallèle, elle en a profité pour faire de même avec toutes les archives des Comités d'organisations des jeux olympiques (COJO) des éditions françaises précédentes, à savoir Paris 1900 et 1924, Chamonix 1924, Grenoble 1968 et Albertville 1992.

 

28/07/2022, 12:26

ActuaLitté

143 nuances de plumes pour le plus beau des paons 

Comment représenter au mieux la large gamme des couleurs et leurs nuances ? Un diagramme de chromaticité ou des palettes dont se servent les designers, graphistes, modistes et autres décorateurs. Et des plumes ? Cette idée, à première vue saugrenue, surtout si elle consiste à récupérer ces phanères de volatiles aux quatre coins du monde, vient d’un livre de nuances de tons du début du XXe siècle. En réalité, ces 143 plumes ont été peinturlurées artificiellement grâce à un certain William Henry Perkin.

27/07/2022, 09:00

ActuaLitté

Sauvé de la destruction, un manuscrit anglo-saxon du XIIIe numérisé

L’un des plus beaux manuscrits médiévaux, le Livre de saint Alban, est accessible dans le monde entier depuis ce 22 juin, fête de la saint Alban. La bibliothèque du Trinity College de Dublin a en effet numérisé l’œuvre du XIIIe siècle. Réalisé par le moine bénédictin Matthew Paris, de l’abbaye dédiée au bienheureux, ce livre raconte la vie du premier martyr chrétien d’Angleterre, mais également la construction de la cathédrale qui porte le nom de la figure antique, dans le Hertfordshire.

26/07/2022, 15:31

ActuaLitté

Le Livre des Miracles d'Augsbourg, le merveilleux du temps de Ronsard  

Au XVIe siècle, l’imaginaire et le raisonnable n’étaient pas aussi rigoureusement distingués qu’aujourd’hui. La pensée magique tenait une place prépondérante, et les grands esprits n’hésitaient pas à s’appuyer sur le merveilleux pour étayer leurs thèses. Commode. Parmi les créations les plus folles de l’histoire des représentations, Le Livre des Miracles d’Augsbourg. On en sait peu sur cet ouvrage attribué à un certain Hans Burgkmair le Jeune.

26/07/2022, 09:50

ActuaLitté

Une médiathèque française lauréate des IFLA Green Library Award 2022

La 7e édition du Prix de la bibliothèque verte de l'International Federation of Library Associations and Institutions (IFLA) a récompensé, dans sa catégorie Meilleur projet de bibliothèque, la Médiathèque de la Canopée la fontaine, située à Paris. Dans cette même catégorie, la Médiathèque Mouezh ar gallon, à Tourc’h, s'était hissée jusque dans la sélection finale. 

 

 

25/07/2022, 11:30

ActuaLitté

L'effet J.K. Rowling ? Une vente aux enchères tourne au fiasco

Un lot d'éditions rares d'Harry Potter devait rapporter entre 100.000 et 150.000 £ (entre 120.000 et 175.000 €, environ), d'après les estimations. Finalement il n'a tout simplement pas trouvé preneur lors de la vente aux enchères organisée par Christie's à Londres ce 13 juillet. Un résultat d'autant plus décevant qu'une partie des bénéfices devaient être reversés à la fondation de J.K. Rowling.

22/07/2022, 12:40

ActuaLitté

Quentin Blake, illustrateur de Roald Dahl, cède 15 dessins pour la bonne cause

Il aura principalement collaboré avec Roald Dahl, pour illustrer les différents ouvrages jeunesse de l’auteur britannique : Sir Quentin Blake s’engage aujourd’hui aux côtés de l’organisation caritative Comic Relief. À ce titre, 15 illustrations – dont 10 originales – sont mises en vente ce 13 juillet. Pour des montants estimés entre 600 et 3500 £.

13/07/2022, 17:00

ActuaLitté

Collections : la maison Christie's, enchères et en os sur 2022

L’époque estivale donne le temps des bilans, au moins semestriels, et Christie’s ne déroge pas à la règle. En quelques chiffres, la maison indique qu’elle vient de réaliser son meilleur début d’année depuis 2009. Plus de 301 millions € en six mois, c’est une croissance de 52 % en regard de 2021 sur la même période.

13/07/2022, 13:02

ActuaLitté

Un manuscrit relate 130 années de sévices et d'inquisition au Portugal 

« Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens. » Cette phrase, que l’on aura aisément pu prêter à l’Inquisiteur espagnol Tomàs de Torquemada, réputé pour son zèle, revient en réalité à un prélat assez insignifiant. Mais qui aurait certainement pu postuler dans les rangs de l’inquisition, espagnole ou portugaise. Car de fait, les deux se valaient bien, comme en atteste une récente découverte.

08/07/2022, 16:34

ActuaLitté

Des lettres de Victor Hugo, Prévert, Sand, Reverdy aux enchères

La maison de vente aux enchères Aguttes annonce le passage sous le marteau, le 12 juillet à Neuilly-sur-Seine, de plus de 300 lettres et manuscrits autographes. Parmi ces prestigieux papiers, des lettres de Victor Hugo, George Sand, Pierre Reverdy, mais aussi des manuscrits et tapuscrits de Jean Genet.

29/06/2022, 11:51

ActuaLitté

Record d'enchères pour The Dark Knight Returns, signé Frank Miller

La couverture emblématique du tout premier The Dark Knight Returns, par l’artiste Frank Miller et la coloriste Lynn Varley, a été vendue aux enchères pour plus de 2 millions $ (environ 1,9 million €) ce 16 juin. Un nouveau record pour la vente d’une œuvre d’art (artwork) originale estampillée Batman, et qui triple de loin le précédent record de 600.000 $ (environ 570.000 €) pour un dessin signé Frank Miller. De quoi injecter de l’argent frais dans le projet de maison d’édition de ce dernier.

 

21/06/2022, 09:00

ActuaLitté

Watergate : les documents du procès historique numérisés

Ce 17 juin, on célébrait les 50 ans du début d'une des enquêtes journalistiques les plus célèbres des États-Unis. Portée d'abord par deux journalistes du Washington Post, Bob Woodward et Carl Bernstein, elle aboutit en 1974 à la démission du président Richard Nixon, sous la menace d'une procédure d'impeachment [destitution, NdR]. Cinq décennies plus tard, la National Archives and Records Administration (NARA) numérise des archives de l'affaire, ainsi que des pièces du procès, les rendant accessibles au plus grand nombre.

20/06/2022, 15:21

ActuaLitté

Cinq siècles de fourneaux dans les cuisines de l'Europe

La première apparition du bouquet garni dans une recette de cuisine, le curry, plat favori de l’Angleterre, et bien d’autres découvertes culinaires, à travers cinq siècles de gastronomie. Une collection de 40 années d’expertise, organisée par Caroline Crisford, passionnée de livres de cuisine, sera prochainement dispersée. De quoi traverser 500 ans de cuisine en Europe…

15/06/2022, 14:29

ActuaLitté

Mathieu Deldicque devient directeur du musée Condé

Mathieu Deldicque a été nommé par Xavier Darcos, Chancelier de l’Institut de France, à la direction du musée Condé de Chantilly. Il succèdera à Nicole Garnier, appelée à faire valoir ses droits à la retraite après trente années passées à la tête de l'établissement, le 17 juillet prochain. 

15/06/2022, 08:00

ActuaLitté

Le Livre de Leinster, rare manuscrit du XIIe siècle, sera numérisé

Le Livre de Leinster (The Book of Leinster) est certainement l’un des plus précieux trésors détenus par le Trinity College de Dublin, – héritier de la première Université de Dublin fondée en 1311 par le pape Clément V. En outre, ce manuscrit en parchemin du XIIe siècle constitue une merveille d'archive pour l'Irlande. Objet fragile, un travail de réhabilitation et de numérisation est devenu nécessaire et la Bank of America soutiendra ces projets.

 

 

14/06/2022, 17:43

ActuaLitté

Un manuscrit médiéval de Chrétien de Troyes à la BnF

La Bibliothèque nationale de France acquiert un célèbre manuscrit médiéval d’œuvres de Chrétien de Troyes, premier auteur de romans de la Table ronde en langue française.

13/06/2022, 17:09

ActuaLitté

130 000 dollars pour le livre ininflammable de Margaret Atwood

BookBanUSA — La version unique et ininflammable de La Servante écarlate de Margaret Atwood a été vendue aux enchères par Sotheby's, ce 7 juin. Estimé entre 50.000 et 100.000 $, le livre a finalement été emporté pour 130.000 $, une somme intégralement versée au PEN America pour sa lutte contre la censure, aux États-Unis et ailleurs.

09/06/2022, 11:32

ActuaLitté

Edmond Rostand : dernier du Romantisme et créateur de Cyrano

Né le 1er avril 1868 à Marseille, mort le 2 décembre 1918 à Paris, Edmond Rostand restera, dans l’esprit du plus grand nombre, le créateur de ce Cyrano de Bergerac, tout de panache et de fierté pétri. Mis à l’honneur ce 30 mai par le moteur de recherche Google, ce n’est pourtant ni pour la pièce ni pour une commémoration qu’il est rendu visible : le 30 mai 1901 fut la date de son élection à l’Académie française.

30/05/2022, 11:07

ActuaLitté

Des aliens au centre d'un livre scientifique du XVIIe siècle

Dans un ouvrage publié il y a plus de 300 ans, le mathématicien, astronome et physicien hollandais Christian Huygens voulait croire en l’existence d’une vie extraterrestre. Considéré comme l’un des plus grands scientifiques de tous les temps, en plus d’avoir été à l’origine de l’horloge à pendule, de fonder la théorie ondulatoire de la lumière et de découvrir la véritable forme des anneaux de saturne, il s'était lancé dans une description de la forme probable des extraterrestres...

27/05/2022, 11:11

ActuaLitté

Enchères : une partie de la collection littéraire de Jean-Luc Mercié dispersée

La maison de vente Cornette de Saint Cyr annonce l'exposition, les 7, 8 et 9 juin, puis la vente, le 9 juin, d'une partie de la collection littéraire de Jean-Luc Mercié. Ce dernier, qui a su construire « de réelles amitiés avec Julien Gracq, Cioran, Michel Tournier, Gherasim Luca » et d'autres, cède quelques exemplaires, tous personnalisés...

25/05/2022, 15:23

ActuaLitté

La curiosité pour les livres anciens, “une porosité se développe”

Depuis plusieurs années, aux côtés des nouveautés, des auteurs invités et des tables de libraires, un espace réunit des ouvrages anciens, rares et de la bouquinerie. Les membres de l’association La mémoire des livres s’y retrouvent offrant un autre regard sur la lecture. Entre collectionneurs, connaisseurs et néophytes, un public se forge ou se retrouve. L’occasion de plonger dans des pages, parfois pluricentenaires.

20/05/2022, 16:15

ActuaLitté

Ventes aux enchères : ces livres qui accèdent au rang d’œuvres d’art

Si les ventes aux enchères organisées autour d’œuvres de grands peintres font beaucoup parler, celles qui sont consacrées aux livres ont un succès grandissant. Les commissaires-priseurs, qui sont notamment chargés d’évaluer une œuvre d’art, occupent d’ailleurs un rôle de premier plan dans l’intérêt que suscite ce type de ventes. 

19/05/2022, 16:09

ActuaLitté

Coquille : cette Bible de 1631 encourage à commettre l'adultère...

Dans le milieu de la bibliophilie, cette version de Robert Baker et Martin Lucas, produite en 1631, a une saveur toute particulière. Elle contient en effet la coquille la plus délectable de l’histoire de la typographie. Dans sa traduction des Dix Commandements (Exode 20:14), on peut ainsi lire : « Tu commettras l’adultère. » Pas vraiment l’esprit du texte original…

09/05/2022, 12:25

ActuaLitté

Trésors enluminés des ducs et duchesses de Bourbon

Pour la première fois depuis sa dispersion au XVIe siècle, la librairie des ducs et duchesses de Bourbon sera de retour à Moulins au travers de ces six prestigieux manuscrits, au musée Anne-de-Beaujeu grâce à un partenariat exceptionnel avec la BNF. Une exposition à voir du 17 juin au 18 septembre 2022. 

05/05/2022, 15:36

ActuaLitté

Un ouvrage de Charles Baudelaire vendu à 69.000€

À Lons-le-Saunier, dans le Jura, se cachait un inestimable trésor. Un livre écrit et dédicacé de la main de Baudelaire a été adjugé aux enchères pour la somme de 69.000 €, le samedi 30 avril. 

04/05/2022, 16:18

ActuaLitté

Maroc : Lancement d'une bibliothèque numérique accessible à tous

Le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication marocain a annoncé la mise en place d'une bibliothèque numérique et gratuite. Ce nouveau service permettra aux lecteurs du pays d'avoir accès à environ 36.000 titres. Il a été lancé à l’occasion de la journée mondiale du livre, le 23 avril, et de la journée nationale de la lecture au Maroc, qui se tiendra le 10 mai.

27/04/2022, 07:30

ActuaLitté

La Chapelle Sixtine ou le livre d'art absolu ?

Parmi les plus grands chefs d’œuvres architecturaux et artistiques de l’Europe chrétienne, la chapelle Sixtine se place sans conteste au premier rang. La plus célèbre salle des palais pontificaux propose certains des plus grands chefs-d’œuvre de la Renaissance. Des fresques finalement difficiles à appréhender dans toute leur force à travers de simples représentations, sauf si on y met les moyens... 

 

26/04/2022, 14:46

ActuaLitté

“La plus importante” collection française Batman aux enchères

La maison de vente Millon est formelle : le 19 mai prochain à Paris, la plus importante collection française jamais réunie autour du célèbre chevalier noir passera sous le marteau. 400 lots sont rassemblés – dont la couverture originale en couleurs du deuxième numéro de Batman Alien, signée en 1997 par le célèbre dessinateur Bernie Wrightson (entre 5.000 et 6.000 €). De quoi ravir les plus fervents collectionneurs, comme les nostalgeeks.

26/04/2022, 08:30

ActuaLitté

1,25 million $ pour les poèmes de Charlotte Brontë, 13 ans

Selon les historiens, on recense deux douzaines de mini-livres produits par la jeune Charlotte Brontë, durant son jeune âge, encore dans les mains de collectionneurs privés. James Cummins et Maggs Bros, libraires spécialisés dans les ouvrages anciens, en ont exhumé un, proposé aux enchères ce 25 avril, lors de la New York International Antiquarian Book Fair. 

25/04/2022, 16:41