#Archives

Un guide de l'Open Access à destination du grand public

Le mouvement promouvant l’accès ouvert (open access en anglais) à la recherche a été lancé avec une belle idée, celle de mettre les résultats de la recherche à la disposition de tous dans des archives ouvertes et des revues ouvertes. Ce mouvement conquiert maintenant le monde pour le plus grand bénéfice des auteurs, des chercheurs, des étudiants, des bibliothèques, des éditeurs, des universités et des centres de recherche. Et, tout aussi important peut-être, pour le bénéfice du grand public, quelle que soit sa formation et quel que soit son parcours professionnel.

Le 19/01/2016 à 15:10 par Marie Lebert

0 Réactions | 3 Partages

Publié le :

19/01/2016 à 15:10

Marie Lebert

3

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Pour en savoir plus, merci de consulter la présentation de l’accès ouvert par Peter Suber. Certains passages ci-dessous sont d’ailleurs inspirés de cette présentation, un des multiples avantages de l’accès ouvert, à savoir pouvoir s’inspirer du travail d’autrui pour nos propres textes dans la mesure où le nom de la source originale et de son auteur sont impérativement cités.

kate_harbison CC BY SA 2.0


1.
2.
3.
4.
5.


1. Généralités

1.1. Qu’est-ce exactement que l’accès ouvert?

Le mouvement promouvant l’accès ouvert est un vaste mouvement mondial visant à mettre les résultats de la recherche à la disposition de tous. Maintenant que nous avons un réseau mondial dénommé internet, il n’y a plus de raison de faire transiter les articles des chercheurs par le biais de revues scientifiques hors de prix alors que les chercheurs ne sont pas payés pour écrire ces articles puisqu’ils les écrivent dans le cadre de leur travail (et parfois tard le soir ou le week-end à la maison). De plus, en tant que citoyens, nous payons ces chercheurs par le biais de nos impôts et devrions donc pouvoir lire leurs articles gratuitement. L’accès ouvert est bénéfique pour tout le monde, à commencer par les chercheurs, assurés que leur travail est très lu et très utilisé. N’est-ce pas ce que souhaite tout chercheur digne de ce nom?

1.2. Quelle est l’origine de l’accès ouvert?

Le mouvement promouvant l’accès ouvert a été lancé par la Budapest Open Access Initiative (BOAI – Initiative de Budapest pour l’accès ouvert), un texte public signé en février 2002 par quelques pionniers de l’accès ouvert. Dix ans plus tard, ces mêmes pionniers rejoints par d’autres pionniers se sont retrouvés pour signer les BOAI10 Recommendations, sous-entendu de nouvelles recommandations dix ans après la signature de la BOAI pour que tous les résultats de la recherche – dans tous les domaines et toutes les langues – soient systématiquement en accès ouvert dans dix ans au plus tard (en 2022 ou avant).

1.3. Quel est le champ d’action de l’accès ouvert?

Ce mouvement mondial concerne d’abord les revues académiques – et donc les chercheurs – dans tous les domaines, aussi bien scientifiques que littéraires. Ces chercheurs écrivent des articles dans le cadre de leur travail pour faire part de l’avancement de leur recherche à leurs collègues – et au monde – et pour contribuer à l’avancement de leur carrière avec une liste de publications à leur actif, qui leur permet parfois d’envisager une promotion ou même un poste permanent. La mise à disposition gratuite de leurs articles ne constitue pas de manque à gagner financier pour eux. Elle leur assure au contraire une audience mondiale. Maintenant que tout le monde (ou presque) a l’internet, y compris via son smartphone et sa tablette, il n’y a plus de raison pour que les éditeurs de revues académiques touchent de gros profits sur des articles dont ils ne paient pas les auteurs, d’autant plus qu’ils ne paient pas non plus les directeurs de publication et les membres du comité de lecture (à de très rares exceptions près).

1.4. L’accès ouvert concerne-t-il uniquement les revues scientifiques?

Le mouvement en faveur de l’accès ouvert n’est pas limité aux revues scientifiques (y compris académiques et littéraires), même si ce domaine est prioritaire pour le moment. Ce mouvement concerne aussi les livres (scientifiques ou non), la musique et les films, à la différence près que les auteurs gagnent des royalties sur ces œuvres. Les auteurs de livres scientifiques sont de plus en plus nombreux à choisir un accès ouvert pour leurs livres, suite à un accord avec leur éditeur. Si l’auteur ne gagne pas plus de royalties, il gagne le plus important, à savoir être lu. Il peut par exemple proposer une version imprimée payante et une version numérique gratuite. Tout dépend des priorités que se donne l’auteur (royalties ou diffusion) et des possibilités que lui offre son éditeur. Chose très importante, on conseille souvent aux auteurs de conserver leurs droits sur leurs articles ou leurs livres (ou au moins une partie de ces droits), et de ne pas céder tous leurs droits à un éditeur comme par le passé. On leur conseille aussi d’utiliser une licence Creative Commons, qui permet la réutilisation de leur travail par d’autres chercheurs tout en gardant la paternité de ce travail.

1.5. Qu’est-ce qu’une archive ouverte?

Une archive ouverte est une archive en ligne permettant aux chercheurs de déposer leurs publications pour les mettre à la disposition de tous. Ces archives ouvertes contiennent d’une part des articles non encore évalués par un comité de lecture en vue d’une publication dans une revue (souvent appelés prépublications oupreprints) et d’autre part des articles acceptés, relus et validés pour publication dans une revue (souvent appelés post-publications ou postprints), que cette revue soit en accès ouvert ou payant. De plus en plus de revues payantes donnent leur accord pour le dépôt des articles dans une archive ouverte, avec accès ouvert immédiat ou différé (par exemple au bout de six mois).

1.6. Existe-t-il beaucoup d’archives ouvertes?

De plus en plus d’universités et de centres de recherche ont leur propre archive ouverte, à commencer par des universités de réputation mondiale comme Harvard avec DASH (Digital Access to Scholarship at Harvard) ou le MIT (Massachusetts Institute of Technology) avec DSpace@MIT. En général, les archives ouvertes sont soit institutionnelles soit thématiques, par exemple arXiv pour la physique et les maths. Certaines archives ouvertes ne sont pas limitées aux articles et peuvent inclure aussi des thèses, des mémoires, des livres, du matériel pédagogique et des fichiers audio et vidéo, entre autres. Le nombre d’archives ouvertes est en augmentation constante, avec deux grands répertoires mondiaux, ROAR (Registry of Open Access Repositories) et OpenDOAR (Directory of Open Access Repositories) pour s’y retrouver.

1.7. Qu’est-ce qu’une revue ouverte?

Une revue scientifique ouverte fonctionne comme une revue scientifique payante, avec comité de lecture et relecture des articles. La différence avec cette dernière est que les articles acceptés sont mis à la disposition de tous gratuitement, pour pouvoir être lus sans délai par d’autres chercheurs et par un large public. La gestion d’une revue ouverte n’est pas gratuite, bien entendu, mais les coûts sont payés en amont pour que le lecteur puisse la lire gratuitement, selon le principe d’une émission de radio ou de télévision. Payer une émission à l’unité nous semblerait totalement incongru. Mais nous nous ruinons pour lire des articles publiés dans des revues scientifiques payantes. Ou alors ce sont nos bibliothèques qui se ruinent, alors que leurs budgets sont eux aussi affectés par la crise. Les revues ouvertes apportent une solution à ces problèmes. Le coût de fonctionnement d’une revue ouverte peut être couvert par des subventions, des sponsors, des bannières publicitaires ou des frais de publication demandés aux auteurs. Ces frais de publication sont le plus souvent pris en charge par leur institution et ne concernent qu’une minorité de revues.

1.8. Que vont devenir les revues payantes?

Les revues ouvertes cohabitent paisiblement avec les revues payantes. Mais certains éditeurs de revues payantes voient maintenant diminuer les profits énormes dégagés sur les articles publiés – alors que leurs auteurs ne sont pas payés pour écrire ces articles, rappelons-le. Ces revues payantes avaient une utilité certaine avant l’apparition de l’internet puisque c’était le seul moyen qu’avaient les chercheurs de communiquer les résultats de leur recherche entre deux livres. Le prix de ces revues était également tout à fait abordable jusqu’à une époque récente, avec un abonnement payant permettant aux éditeurs de ces revues de couvrir leurs coûts de fonctionnement. Mais le prix de ces revues a explosé depuis les années 1970 pour atteindre maintenant une somme astronomique dans le cas de revues de réputation mondiale. Certains grands éditeurs comme Elsevier dégagent des profits supérieurs à ceux des plus grandes multinationales. Lire des revues scientifiques ne devrait pas être réservé à une élite. Les revues ouvertes sont accessibles à tous, riches ou pauvres, avec ou sans diplôme, que nous soyons étudiants, dans la vie active ou retraités.

1.9. Y a-t-il un problème de qualité avec les revues ouvertes?

La qualité ou l’absence de qualité concerne toutes les revues académiques (scientifiques et littéraires), qu’elles soient ouvertes ou payantes. L’avantage des revues ouvertes est que tout le monde peut les lire, quel que soit son budget, et que les auteurs sont assurés d’une audience mondiale. De plus, nombre d’études récentes montrent que la qualité des revues ouvertes est au moins égale sinon supérieure à celle des revues payantes, et que les articles en accès ouvert sont davantage téléchargés, utilisés et cités. Il est vrai aussi que ces revues ouvertes sont plus récentes et donc souvent moins connues des chercheurs en quête d’une revue prestigieuse dans laquelle publier leur article, chose utile à leur carrière. Mais certaines revues ouvertes ont rapidement acquis une réputation d’excellence comparable à celles des meilleures revues payantes, par exemple les sept revues scientifiques gratuites de haut niveau lancées par la Public Library of Science (PLOS), dont PLOS ONE, la plus connue.

1.10. Faut-il se méfier des arnaques?

Avec le succès du mouvement pour l’accès ouvert, on assiste à l’apparition de fausses revues «scientifiques» ouvertes, surtout anglophones, destinées à arnaquer le chercheur, avec un comité de lecture bidon, et ne s’intéressant bien sûr qu’aux frais de publication qu’il va devoir débourser pour se voir publié. Mais ce n’est pas la première fois qu’une belle idée est détournée de son but premier à des fins mercantiles assez écœurantes, et ce n’est pas la première fois non plus qu’on voit débarquer des sites véreux sur le web. S’il veut publier ses articles dans une revue ouverte, le chercheur peut explorer le DOAJ (Directory of Open Access Journals), un répertoire de revues scientifiques en accès ouvert dans de nombreuses langues et de nombreux pays.


Gideon Burton, CC BY SA 2.0

2. Terminologie

2.1. Quelle est la définition de l’accès ouvert la plus connue?

La définition la plus connue est celle de la Budapest Open Access Initiative (BOAI – Initiative de Budapest pour l’accès ouvert) qui, en février 2002, définit l’accès ouvert ainsi: «Il existe de nombreux degrés et de nombreuses formes d’accès plus large et plus facile à la littérature de recherche. Par “accès ouvert” à cette littérature, nous entendons sa libre mise à disposition sur l’internet public, permettant à tout usager de lire, télécharger, copier, diffuser et imprimer ces articles, de lancer une recherche dans ces articles, de créer un lien vers le texte intégral de ces articles, de les compiler pour les indexer, de les convertir en données pour traitement logiciel, et de les utiliser à toute autre fin légale, sans barrières financières, juridiques ou techniques autres que celles de l’accès à l’internet lui-même. La seule contrainte pour reproduire et diffuser cette littérature et le seul rôle du droit d’auteur dans ce domaine devraient être de donner aux auteurs le moyen de contrôler l’intégrité de leur travail et le droit d’être mentionnés et cités de manière adéquate.» (traduction de l’auteure)

2.2. Pourquoi «open access» est-il souvent traduit par «accès libre» en français?

Traduire «open access» par «accès libre» et non par «accès ouvert» me semble une interprétation et non une traduction. Puisque le français dispose du terme «ouvert» pour traduire «open», autant l’utiliser. Lorsque le mouvement en faveur de l’accès ouvert a été lancé il y a douze ans, le but était aussi de lancer un nouveau concept, proche de l’accès libre, il est vrai, mais plus récent et un peu différent. Si l’accès libre touche de nombreux supports, l’accès ouvert toucherait en priorité les publications – d’abord les revues scientifiques, puis les livres scientifiques, puis toute forme de publication, multimédia ou non. Nos amis espagnols ont d’emblée traduit «open access» par «acceso abierto», nos amis italiens par «accesso aperto», nos amis portugais par «acesso aberto», nos amis roumains par «acces deschis», nos amis catalans par «accés obert», etc. Dans le monde francophone, le fait d’avoir traduit «open access» par «accès libre» ne nous permet pas de distinguer «open access» (accès ouvert) de «free access» (accès libre) dans le même texte puisque nous utilisons le même terme, d’où de nombreuses confusions sur un sujet qui n’est déjà pas si facile à comprendre, sans parler des nombreuses difficultés de traduction.

2.3. Quelle est la différence entre «accès ouvert gratis» et «accès ouvert libre»?

Les termes «gratis» et «libre» sont empruntés à la terminologie des mouvements apparentés du logiciel libre ou du logiciel à source ouverte (ou logiciel open source). En résumé, le champ de l’accès ouvert gratis est moins large que celui de l’accès ouvert libre. L’accès ouvert gratis ne supprime que les barrières liées au prix de vente (ou d’abonnement). Il n’a aucun coût mais n’est pas libre de restrictions liées au droit d’auteur et aux licences d’utilisation. Les usagers doivent se limiter au droit de citation (dénommé fair use par nos amis américains et fair dealing par nos amis anglais) ou demander l’autorisation pour une utilisation plus large de l’œuvre. L’accès ouvert gratis ne concerne donc que la gratuité de l’œuvre en tant qu’objet et ne concerne pas la gratuité de l’œuvre en tant qu’ensemble d’idées. Par contre, l’accès ouvert libre supprime à la fois les barrières liées au prix de vente (ou d’abonnement) et les barrières liées à la nécessité d’autorisations, ou tout au moins certaines de ces dernières. Il concerne la gratuité de l’œuvre à la fois en tant qu’objet et en tant qu’ensemble d’idées. Il est donc préférable de choisir l’accès ouvert libre si possible.

2.4. En quoi les revues ouvertes se distinguent-elles des archives ouvertes?

La différence essentielle réside dans l’évaluation ou non des articles, avec une évaluation dans les revues ouvertes – avec validation ou non des articles par un comité de lecture – et l’absence d’évaluation dans les archives ouvertes. Cette différence entraîne aussi d’autres différences pour les coûts de lancement et les coûts de gestion.

2.5. À quoi correspondent les termes «voie dorée» et «voie verte»?

La dénomination «voie dorée» (gold OA) concerne les revues ouvertes – quel que soit leur modèle économique – tandis que la dénomination «voie verte» (green OA) concerne les archives ouvertes. La distinction entre «voie verte» et «voie dorée» permet de distinguer les lieux et moyens de diffusion. Elle ne concerne pas les droits des usagers ou les degrés d’ouverture de l’accès ouvert. Certaines revues payantes adoptent elles aussi la voie verte en permettant aux auteurs de déposer les articles validés par un comité de lecture dans des archives ouvertes.

2.6. Quelle est la différence entre une prépublication et une post-publication?

Le terme «prépublication» («preprint» en anglais) s’applique à toute version d’un article antérieure à son évaluation par un comité de lecture puis à une publication dans une revue. Il s’agit en général de la version soumise à la revue. Le terme «post-publication» («postprint» en anglais) s’applique à toute version approuvée après évaluation par un comité de lecture. Il existe deux types de post-publications: (a) celles qui ont été évaluées par un comité de lecture mais non encore révisées, (b) celles qui ont été à la fois évaluées par un comité de lecture, révisées et validées. Certaines revues payantes autorisent leurs auteurs à déposer les premières mais pas les secondes dans une archive ouverte.

2.7. Pourquoi l’accès ouvert concerne-t-il d’abord les revues scientifiques?

L’accès ouvert concerne d’abord les revues scientifiques parce qu’il permet aux auteurs des articles – qui ne sont pas payés pour écrire ces articles, rappelons-le – de choisir une diffusion en accès ouvert sans perte de revenus. Les universitaires et autres chercheurs écrivent des articles à la fois pour participer à l’avancement du savoir dans leur domaine et pour contribuer à l’avancement de leur carrière. Ils écrivent pour l’impact et non pour l’argent. Comme les universitaires ne gagnent pas d’argent sur les articles de revues, ils sont plus enclins à accepter une diffusion en accès ouvert que les auteurs de livres, les musiciens et les cinéastes, qui gagnent des royalties sur leurs œuvres. Autre facteur important, le choix de l’accès ouvert pour une revue scientifique entraîne également une réduction des coûts pour l’éditeur de cette revue.

2.8. L’accès ouvert se limite-t-il à la littérature scientifique?

L’accès ouvert ne se limite pas à la littérature scientifique. Il peut s’appliquer à tout contenu numérique, par exemple des données brutes ou semi-brutes, des images, des fichiers audio, vidéo ou multimédia ou encore des logiciels. Il peut s’appliquer aussi à des œuvres qui sont d’emblée numériques ou alors à des œuvres plus anciennes qui ont été numérisées, comme la littérature du domaine public ou les œuvres de toutes sortes constituant notre héritage culturel.

2.9. L’accès ouvert est-il envisageable pour les livres payants?

Tout à fait. Les livres payants – par exemple les monographies de recherche, les manuels et même les romans – peuvent être en accès ouvert à partir du moment où les auteurs donnent leur accord. Dans un premier temps, ces auteurs étaient assez réticents à l’idée de mettre leurs livres en accès ouvert parce qu’ils craignaient une perte de revenus. Mais ces auteurs sont maintenant nombreux à voir les bénéfices de l’accès ouvert, à commencer par une audience accrue, plus importante à leurs yeux que les royalties qu’ils vont toucher. Ils pensent aussi que l’accès ouvert à leurs monographies va entraîner une augmentation des ventes des versions imprimées, un facteur qui s’est souvent avéré vrai. Ces dernières années, les auteurs de monographies de recherche sont de plus en plus nombreux à mettre leurs livres en accès ouvert.


Julia Forsuthe, CC BY 2.0

3. Les revues ouvertes

3.1. Les revues ouvertes sont-elles gratuites à produire?

Les revues scientifiques ouvertes ne sont certainement pas gratuites à produire, mais elles sont nettement plus économiques à produire que les revues scientifiques payantes, même si ces dernières sont uniquement diffusées en ligne et n’ont pas (ou n’ont plus) de version imprimée. Le modèle économique propre aux revues ouvertes est de trouver de meilleures formules pour couvrir les frais que de demander aux lecteurs de payer l’accès aux articles et de créer ainsi des barrières d’accès au savoir scientifique.

3.2. En quoi les revues ouvertes sont-elles plus économiques à produire que les revues payantes?

L’accès ouvert élimine le fait de devoir gérer des abonnements (à savoir le fait de solliciter des abonnés potentiels, recenser les abonnés existants et encaisser le prix des abonnements). L’accès ouvert élimine la nécessité de gérer des droits numériques (le fait d’authentifier les usagers, de distinguer les usagers autorisés des usagers non autorisés, et de bloquer l’accès des usagers non autorisés). L’accès ouvert réduit ou élimine les frais juridiques (le fait de rédiger des licences restrictives et de les faire appliquer). L’accès ouvert élimine le marketing traditionnel et dépend uniquement de supports gratuits: moteurs de recherche, blogueurs, forums de discussion, étiquetage social et réseaux sociaux.

3.3. Qu’en est-il de l’évaluation des articles dans les revues ouvertes?

L’évaluation des articles par un comité de lecture est un processus essentiel pour les revues ouvertes comme pour les revues payantes. L’évaluation dans des revues ouvertes utilise les mêmes procédures, les mêmes normes et jusqu’aux mêmes personnes (directeurs de publication et membres des comités de lecture) que les revues payantes. Si ces personnes font en général don de leur travail, cette évaluation a toutefois un coût pour distribuer les fichiers aux membres du comité de lecture, contrôler qui fait quoi, suivre la progression du travail, relancer les retardataires, recueillir les commentaires sur les articles proposés et les transmettre aux bonnes personnes, faciliter la communication des uns avec les autres, rassembler les informations utiles, et ainsi de suite. Des logiciels – notamment des logiciels libres ou à source ouverte (open source) – permettent d’automatiser ces tâches.

3.4. Quel est le modèle économique utilisé par les revues ouvertes?

Il n’existe pas un modèle économique mais plusieurs modèles économiques pour les revues ouvertes. Ces revues ouvertes financent les coûts nécessaires à leur fonctionnement de la même manière que les chaînes de télévision ou les stations de radio qui – depuis longtemps – financent les coûts de production en amont pour nous permettre d’accéder gratuitement au contenu qu’elles proposent. Il existe plusieurs cas de figure. Certaines revues reçoivent une subvention accordée par une université ou par une association professionnelle. D’autres revues facturent des frais de publication pour les articles acceptés, ces frais étant payés par l’auteur ou par le sponsor de l’auteur (employeur ou agence de financement). Quel que soit le modèle économique choisi, les frais réels d’une revue ouverte (évaluation des articles, traitement des manuscrits, diffusion en accès ouvert) sont très inférieurs aux frais d’abonnement (souvent hors de prix) d’une revue payante. Il existe de nombreuses façons de payer les coûts en amont afin que les lecteurs puissent accéder gratuitement au contenu des revues scientifiques. Ces modèles économiques sont très différents selon les domaines et selon les pays et ils sont en évolution constante.

3.5. Qu’en est-il des frais de publication payés par l’auteur?

La majorité (70%) des revues ouvertes ne facture pas de frais de publication aux auteurs, y compris celles qui reçoivent des subventions institutionnelles. Les revues ouvertes facturant des frais de publication suppriment le plus souvent ces frais si l’auteur a des difficultés économiques. Certaines revues ouvertes ont des frais de publication peu élevés parce qu’elles disposent de revenus provenant d’autres publications (par exemple des livres) ou provenant de la publicité ou de services annexes. Certains organismes et certains consortiums proposent des remises sur les frais de publication. Certains éditeurs de revues ouvertes (par exemple BioMed Central et la Public Library of Science) suppriment les frais de publication pour tous les chercheurs affiliés à des institutions qui ont souscrit un abonnement annuel à leurs services.

3.6. Les frais de publication sont-ils plus fréquents dans une revue ouverte?

La majorité des revues ouvertes (70%) ne facture pas de frais de publication à la charge des auteurs. Par contre, contrairement à ce qu’on peut penser, la majorité des revues payantes (75%) facture des frais de publication à leurs auteurs. Lorsque les revues ouvertes facturent des frais de publication, ces frais sont le plus souvent (à 88%) pris en charge par les sponsors des auteurs (employeurs ou agences de financement) ou alors supprimés, et ne sont donc pas payés de la poche des auteurs. De plus en plus d’universités ont un budget spécifique destiné à payer les frais de publication de leurs professeurs et chercheurs lorsque ceux-ci choisissent de publier leurs articles dans des revues ouvertes à participation payante.


Kate_Harbison, C BY SA 2.0

4. Les archives ouvertes

4.1. En quoi consiste l’archive ouverte d’une université?

L’archive ouverte d’une université permet non seulement d’assurer la diffusion des articles qui y sont déposés mais aussi leur conservation à long terme. Une archive ouverte ne propose pas d’évaluation par un comité de lecture, mais les articles déposés dans ces archives ont été le plus souvent évalués par ailleurs ou alors ils sont en cours d’évaluation pour publication dans une revue scientifique. Une archive ouverte peut contenir des prépublications (versions soumises à une revue), des post-publications (versions approuvées par une revue) ou les deux. Elle peut comprendre aussi des thèses et mémoires, du matériel d’enseignement pour les cours, des bases de données, des fichiers audio et vidéo, des fichiers numérisés de fonds spécialisés, etc. Le coût de gestion d’une archive ouverte est très variable puisqu’il dépend du nombre de services procurés aux chercheurs.

4.2. Quel est le rôle des universités?

Les universités peuvent conseiller sinon demander (ou même exiger) que les articles publiés par leur corps enseignant soient en accès ouvert. Les universités sont d’ailleurs de plus en plus nombreuses à instituer une réglementation dans ce sens. Déposer de nouveaux articles ne prend que quelques minutes et l’archivage est fait par les chercheurs eux-mêmes. De plus, l’accès ouvert est très bénéfique à l’image de marque des universités. Les archives ouvertes favorisent la visibilité des articles de leurs auteurs, la visibilité des auteurs eux-mêmes et la visibilité de leur institution.

4.3. Quel est le rôle des agences de financement?

Les agences de financement jouent elles aussi un rôle essentiel dans ce domaine, et demandent souvent aux auteurs subventionnés de mettre leurs articles en accès ouvert. Le retour sur investissement s’en trouve accru puisque l’accès ouvert rend les résultats de la recherche subventionnée plus accessibles, plus faciles à trouver, plus faciles à télécharger, et donc plus utiles. Pour les agences de financement utilisant des fonds publics, l’accès ouvert permet de mettre cette recherche à la disposition des contribuables (dont les impôts alimentent les fonds publics).

4.4. Qu’est-ce exactement que le protocole de l’OAI?

Le protocole de l’OAI (Open Archives Initiative) est un protocole d’interopérabilité entre les archives. Les archives ouvertes sont donc plus utiles si elles se conforment à ce protocole. En pratique, ceci signifie que les usagers peuvent trouver un article dans une archive conforme au protocole de l’OAI sans se soucier de savoir au cas par cas quelles archives existent, où elles se trouvent et ce qu’elles contiennent. Les usagers se soucient seulement de trouver l’article ou les articles dont ils ont besoin. Toute université dans tout pays devrait avoir sa propre archive ouverte conforme au protocole de l’OAI.


5. L’accès ouvert pour les auteurs

5.1. En quoi l’accès ouvert décuple-t-il la portée d’un article scientifique?

Outre une audience mondiale bien supérieure à celle de la meilleure revue payante, un article en accès ouvert accroît la possibilité pour les lecteurs de trouver cet article (souvent au moyen d’un logiciel libre ou à source ouverte), de le lire et de le télécharger. Comme il n’existe plus de barrières d’accès liées au prix de vente (ou d’abonnement), l’article est donc accessible à tous les lecteurs, quel que soit leur niveau de vie. L’accès ouvert facilite aussi des activités de tous ordres sur un article donné: recherche plein texte, indexation, extraction des données, résumé d’un texte, traduction, création de liens vers un texte, recommandation d’un texte, signalement d’un texte, inclusion d’un texte dans un mash-up (à savoir un contenu rassemblé à partir de nombreuses sources différentes), etc.

5.2. Qu’en est-il du droit d’auteur pour les articles en accès ouvert?

La base légale de l’accès ouvert est le consentement du détenteur des droits d’auteur, qui est le plus souvent l’auteur mais qui peut être aussi son éditeur si l’auteur lui a cédé ses droits. Comme l’accès ouvert se base sur le consentement de l’auteur (ou de l’éditeur), il ne requiert pas la réforme, l’abolition ou la violation de la législation existante sur le droit d’auteur. En outre, il existe une solution simple, efficace et de plus en plus populaire pour indiquer qu’un article est en accès ouvert, à savoir l’utilisation d’une licence Creative Commons (il en existe plusieurs pour répondre à divers cas). En utilisant une licence Creative Commons, l’auteur (ou l’éditeur) consent ainsi à l’avance à l’utilisation sans restriction du texte intégral de son article (ou de son livre) pour lecture, téléchargement, copie, partage, stockage, impression, recherche dans le texte, création de liens vers l’article et compilation du texte intégral de l’article. Selon la licence Creative Commons choisie, l’auteur peut également autoriser ou bloquer la réutilisation commerciale de son article, ou alors autoriser ou bloquer la modification de son article par d’autres auteurs.

5.3. Les auteurs ont-ils besoin d’une autorisation pour déposer leurs articles dans une archive ouverte?

Les auteurs n’ont pas besoin d’une autorisation pour déposer leurs prépublications dans une archive ouverte. Lorsqu’ils finissent de rédiger une prépublication, ils sont toujours détenteurs des droits d’auteur sur ce texte. Si une revue refuse de considérer les articles ayant circulé en tant que prépublication, il s’agit d’une politique de soumission des articles propre à cette revue (souvent appelée règle Ingelfinger) et non d’une obligation spécifiée dans la législation sur le droit d’auteur. Dans tous les cas, même s’il cède certains de ses droits à un éditeur, l’auteur doit conserver le droit de déposer ses articles dans une archive ouverte, pour pouvoir les déposer de son propre chef sans devoir négocier avec son éditeur.

5.4. Qu’en est-il lorsque l’auteur transfère ses droits d’auteur à un éditeur?

Si l’auteur transfère ses droits à un éditeur, le fait de déposer un article dans une archive ouverte requiert l’autorisation de cet éditeur. La majorité des éditeurs (plus de 60%) autorise déjà d’emblée l’archivage des post-publications. Nombre d’éditeurs ne l’autorisant pas d’emblée donnent cette autorisation lorsque celle-ci est demandée. Presque tous les éditeurs donnent leur accord si le dépôt des articles dans une archive ouverte est exigé par l’agence de financement subventionnant l’auteur ou bien par l’employeur de l’auteur. Mais, même si les éditeurs donnent cette autorisation dans leur majorité, ils sont encore nombreux à ne pas la donner. En outre, nombre d’entre eux posent plusieurs conditions à cette autorisation et certains ajoutent même de nouvelles restrictions telles que des frais de publication ou des périodes d’embargo.

5.5. Est-il préférable que l’auteur conserve l’essentiel de ses droits?

Il est en effet préférable que l’auteur conserve au moins le droit de mettre ses articles dans une archive ouverte s’il ne peut pas conserver l’ensemble de ses droits par le biais d’une licence Creative Commons (ou d’une autre licence similaire). Pour conserver le droit de mettre ses articles dans une archive ouverte, l’auteur peut utiliser un addendum permettant de modifier l’accord standard du transfert de ses droits vers l’éditeur (des modèles d’addendum sont proposés dans l’Open Access Directory – OAD). Mais il est préférable que l’auteur autorise l’accès ouvert à son article lorsqu’il est encore détenteur de ses droits. Ainsi il n’aura pas besoin de demander l’autorisation de son éditeur par la suite et il n’aura pas besoin non plus de se demander s’il ne viole pas la législation sur le droit d’auteur en mettant ses articles en accès ouvert. Certaines agences de financement (par exemple le Wellcome Trust et le National Institutes of Health – NIH) exigent des auteurs qu’ils conservent l’essentiel de leurs droits lorsqu’ils publient leurs articles dans des revues. Dans certaines universités (par exemple Harvard et le MIT), le corps enseignant accorde d’emblée à l’université le droit non exclusif de diffuser leurs publications en accès ouvert.

5.6. L’implication des auteurs est-elle essentielle pour promouvoir l’accès ouvert?

L’implication des auteurs est en effet essentielle pour promouvoir l’accès ouvert. Comme la majorité des éditeurs et des revues autorise d’emblée le dépôt des articles dans des archives ouvertes, il appartient aux auteurs de saisir cette opportunité. Cela signifie que les auteurs peuvent publier leurs articles dans pratiquement n’importe quelle revue acceptant leur travail (revue ouverte ou non) tout en mettant aussi leurs articles à la disposition de tous dans une archive ouverte. Ces articles seront ainsi plus faciles d’accès pour les lecteurs, avec une audience accrue, et ils auront aussi un meilleur impact pour les chercheurs, à la fois pour l’avancement de leur recherche et pour leur carrière.


Copyright © 2016 Marie Lebert
Licence CC BY-NC-SA version 4.0

0 Commentaires

 

Aucun commentaire.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Un dictionnaire des traducteurs et traductrices du passé

Nous lisons tous les jours des œuvres traduites, classiques et modernes, mais qu’en est-il de leurs traducteurs et traductrices? Ils/elles sont souvent à la fois écrivains et traducteurs, célèbres ou méconnus. Disponible à cette adresse, ce dictionnaire se veut une porte d’entrée dans l’océan d’informations disponible dans Wikipédia. Il grandira sans nul doute en taille et en sagesse au fil des mois.

27/11/2021, 10:04

ActuaLitté

Nomination de Claire Larrieux au poste de Déléguée générale de l’AAF

Archiviste de formation (Université de Picardie Jules Verne - UPJV), Claire Larrieux a un parcours marqué par un fort engagement à la fois associatif et sociétal auprès de AIDES (où elle a créé la fonction archives), Stop Harcèlement de rue ou encore au sein de l’association des étudiants du master en archivistique de l’UPJV, Picarchives, dont elle a été vice-présidente. 

24/11/2021, 16:22

ActuaLitté

“Muse de Saint-Germain-des-Prés”, Juliette Gréco entre à la BnF 

Lors des ventes organisées par la succession de Juliette Gréco, la BnF a acquis une série de manuscrits des chansons les plus emblématiques de la « muse de Saint-Germain-des-Prés », signées par Serge Gainsbourg, Charles Trenet ou encore Jacques Prévert et révélant pour la première fois les arrangements musicaux destinés à accompagner la voix de l’interprète mythique de La javanaise. Cette acquisition permet la constitution d’un fonds Juliette Gréco au département de la Musique de la BnF.

23/11/2021, 10:33

ActuaLitté

“J'accuse !” d'Émile Zola : un processus de restauration complexe

« J’accuse ! »... La Une du journal L’Aurore est probablement devenue la plus célèbre au monde, tant cet éditorial a rencontré l’Histoire, à travers une prise de position définitive. Dans l'imbroglio politico-judiciaire de l’époque, Émile Zola surgissait avec plus qu’un article de presse : un manifeste. Quatre pages in-folio que la fondation Bodmer (Suisse) vient d’acquérir.

15/11/2021, 11:35

ActuaLitté

La tuile : la maison de Jane Austen avait besoin d'un toit

Il aura fallu réunir des dons, des subventions, des âmes généreuses et passionnées… mais la Jane Austen’s House est désormais sauvée. « Pourquoi sommes-nous au monde, sinon pour amuser nos voisins et rire d’eux à notre tour », écrivait-elle dans Orgueil et préjugés ? Tout le monde rira à gorge déployée désormais, avec surtout un toit restauré au-dessus de sa tête…

02/11/2021, 10:13

ActuaLitté

Louis Braille, Diderot : la Bibliothèque du Congrès acquiert une collection de livres rares

La Bibliothèque du Congrès a acquis une collection de livres rares de la Fondation américaine pour les aveugles (AFB). Plus de 750 pièces, 60 caisses datant de 1617 à nos jours, le M.C. Migel Memorial Rare Book Collection comptent notamment des éditions anciennes de textes des Français Diderot, Haüy et Braille : trois des principaux partisans des méthodes modernes de lecture pour les aveugles en France à leur époque. Un « trésor de livres fondateurs sur la cécité, de cartes, de brochures rares et de nombreux volumes de poésie, de biographies et d’autobiographies. »

29/10/2021, 14:28

ActuaLitté

Mieux protéger les archives et trésors africains

Les 7 et 8 septembre, un événement virtuel a été organisé sur le thème « Renforcer la résilience des institutions de mémoire africaines face au Covid-19 et au-delà ». Sous l'égide du Programme Mémoire du monde de l'UNESCO, un symposium s'est tenu le premier jour, précédant un atelier de renforcement des capacités le 8 septembre. Une initiative qui intervient après que les institutions mémorielles africaines aient beaucoup souffert de la pandémie de Covid-19. 

11/10/2021, 14:23

ActuaLitté

Paris rend hommage à l'éditeur Michel Lévy, “précurseur du livre de poche”

En 1836, Michel Lévy inaugura la maison d’édition Michel Lévy Frères, avec le concours de son frère Kalmus — dit Calmann. Fondée en Moselle, la structure deviendra Calmann Lévy Editeur en 1875, à la mort de Michel. La ville de Paris a choisi de déposer une plaque commémorative, dans le 9e arrondissement. 

07/10/2021, 05:31

ActuaLitté

Les Archives nationales dépositaires des documents de Gisèle Halimi 

Le ministère de la Culture annonce dans un communiqué de presse que les archives de Gisèle Halimi ont trouvé un espace. Décédée le 28 juillet 2020, l’avocate aura laissé de multiples documents, dont les Archives nationales auront désormais la charge.  

05/10/2021, 16:20

ActuaLitté

Le “premier livre interdit d'Amérique”, censuré par les puritains

Un libre esprit chez les puritains. L’homme d’affaires anglais Thomas Morton débarque d’Angleterre et s'installe dans le Massachusetts en 1624, aux côtés de colons puritains venus 4 ans plus tôt. Face à la société stricte, pieuse et raciste des puritains, il crée sa propre colonie. De son opposition frontale avec ces rigoristes de la colonie de Plymouth, il en est sorti un livre publié en 1637, New English Canaan, une critique sévère des coutumes et des structures de pouvoir puritaines. Interdit, le livre fait partie des premiers ouvrages explicitement prohibés dans un territoire qui recouvre, à présent, les États-Unis.

30/09/2021, 17:10

ActuaLitté

Archives littéraires spoliées à des écrivains juifs : un nouveau fonds restitué

La Société des Gens de Lettres indique dans un communiqué qu'elle restitue à leurs ayants droit un second fonds d’archives littéraires spoliées à des écrivains juifs. Ce dernier avait été réuni par les forces d’occupation allemandes durant la Seconde Guerre mondiale.

30/09/2021, 09:38

ActuaLitté

Qui est Saint Jérôme, le saint patron des traducteurs et des traductrices?

Les traducteurs et les traductrices travaillent depuis de nombreux siècles sous la protection discrète de Saint Jérôme, fêté chaque année le 30 septembre -- qui est aussi la date de la journée mondiale de la traduction. Après avoir été très critiquée, la traduction latine de Jérôme devient le premier livre imprimé sous le nom de Bible de Gutenberg. Mais qui est ce personnage aussi célèbre que méconnu ?

29/09/2021, 09:46

ActuaLitté

Travaux suspendus pour le nouvel espace de stockage de Bibliothèques et Archives Canada

Annoncée en 2020, une nouvelle installation de préservation pour Bibliothèques et Archives Canada devait sortir du sol en 2022. Mais un problème dans la structure mis à jour, et voilà une semaine d'arrêt des travaux. Manifestement, une déformation a été repérée, impliquant une interruption du chantier.

16/09/2021, 16:24

ActuaLitté

Les thermes de Stabie : plus qu’un trésor, un centre de la cité antique

De tous les bains de la ville antique de Pompéi, les Thermes de Stabies, plus anciens de la cité antique de Pompéi, sont les plus impressionnants. Véritable lieu de vie et de sociabilité de l’Antiquité romaine, l’ancienne cité ensevelie, offrant un état de conservation unique, permet de se faire une idée précise de ces thermes particuliers. 

11/09/2021, 10:40

ActuaLitté

30 années plus vite que la musique : ouverture de la Dance Music Archive

Une imposante plateforme, destinée à devenir une référence pour les chercheurs et simples curieux, vient d'ouvrir ses portes sur internet. Dance Music Archive réunit, comme son nom l'indique, les archives de la culture club et rave, sur fond de techno, électro et autres dance musics.

24/08/2021, 10:51

ActuaLitté

11 septembre 2001 : un répertoire d'images des JT mondiaux

Il y a vingt ans, plusieurs attentats de grande envergure frappaient les États-Unis à New York, Washington et Shanksville, occasionnant la chute des deux tours du World Trade Center, provoquant la mort de près de 3000 personnes, en blessant le double et en laissant des milliers traumatisés par les événements. La plateforme Internet Archive propose un répertoire d'images télévisuelles de 19 chaînes mondiales, rendant compte des événements et de la semaine qui suivit.

17/08/2021, 15:24

ActuaLitté

Canada : une bibliothèque pour incarner la décolonisation et le respect mutuel

À l’occasion d’un événement qui s’est déroulé ce 5 août, l’appellation officielle du nouveau bâtiment partagé par la Bibliothèque publique d’Ottawa et de Bibliothèque et Archives Canada a été dévoilée : Ādisōke. Un nom donné par la Nation algonquine Anishinabeg, la Première Nation Kitigan Zibi Anishinabeg et la Première Nation algonquine de Pikwàkanagàn. Ce terme de la langue anishinābemowin désigne l’art du récit — le moyen traditionnel grâce auquel les peuples autochtones transmettent aux générations suivantes « le savoir, la culture et l’histoire ».

11/08/2021, 16:31

ActuaLitté

Archives : l'État publie une nouvelle instruction sur les documents secret défense

Au début du mois de juillet 2021, le Conseil d'État annulait l'instruction générale interministérielle n° 1300 sur la protection du secret de la défense nationale, dénoncée depuis plusieurs mois par des associations et collectifs d'archivistes. Cette instruction générale interministérielle n° 1300 fermait en effet l'accès aux docu­ments anté­rieurs à 1970 et por­tant un tampon « secret », malgré les dispositions du code du patrimoine. L'État publie à présent une nouvelle instruction générale interministérielle n° 1300, mise à jour.

11/08/2021, 10:38

ActuaLitté

La hausse des divorces liée à la lecture de romans d'amour...

Ah, les bien connus et dénoncés terribles dangers de la lecture : si une Emma Bovary, pervertie par les romans, finit par se suicider de désespoir bien romantique, comment ne pas soupçonner les livres de plus grands maux ? En outre, l’affaire ne date pas d’hier. En 1911, le New York Times posait la question avec franchise : quel lien entre les divorces observés et les histoires d’amour ?

06/08/2021, 11:34

ActuaLitté

Les feuillets perdus de Louis-Ferdinand Céline, enfin retrouvés

Quelques jours à peine avant sa mort, Céline écrivait ces mots poignants : « On m’a assez pris, on m’a assez dévalisé, emporté tout ! Hé, je voudrais qu’on me rende ! ». Par « tout », il entendait de nombreux manuscrits dont Casse-pipe, imaginé comme la suite chronologique de Voyage au bout de la nuit et Mort à crédit. Des feuillets de la main de l’auteur, volés en 1944 à la Libération pas des « pillards », qui seraient entrés dans son appartement à Montmartre, profitant de la cohue…

06/08/2021, 08:15

ActuaLitté

PORCHERIE ! Le rock alternatif de Bérurier noir à la BnF

Fanxoa et Masto, deux des membres fondateurs de Bérurier noir, groupe phare de la scène musicale des années 80, ont fait le don de leurs archives à la BnF. Manuscrits musicaux, carnets de notes, photos, costumes de scène ou enregistrements sonores : par ce don, voulu par les deux musiciens comme un véritable passage de culture, c’est tout un pan de l’histoire du rock alternatif français qui est mis à la disposition de tous...

04/08/2021, 11:06

ActuaLitté

À la recherche des fragments perdus...

Le 29 juillet 2021, le ministre de la Culture annonçait par arrêté la donation de la Galerie Charles Ratton & Guy Ladrière, de « cinq fragments de la Tenture de l’Apocalypse conservée au sein du château d’Angers ». Après leur rédécouverte, de multiples recherches, menées par la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) des Pays de la Loire, ont confirmé la provenance de ces fragments. 

03/08/2021, 09:02

ActuaLitté

Les rues de Lyon, à présent disponibles en open data

Les Archives municipales ont mis en place un index dédié aux voies de la ville de Lyon. Les rues, places, quais, ponts, impasses, tunnels, ruelles, chemins et autres montées sont tous concernés. Cet index, qui comporte 4 171 noms à ce jour, est constamment mis à jour au fur et à mesure de la création de nouvelles voies ou des changements de noms.

31/07/2021, 08:24

ActuaLitté

Valois ouvre l'accès aux archives sur le Rwanda et le génocide des Tutsi

Après la publication du rapport de la Commission de recherche sur les archives françaises relatives au Rwanda et au génocide des Tutsi, remis au président de la République en mars dernier, le ministère de la Culture ouvre à l'administration aux citoyens et chercheurs l'accès à tous les documents cités dans ce même rapport.

07/07/2021, 10:01

ActuaLitté

Archives : l'article 19 menace “le droit d'accéder à la vérité”

Peu après le Conseil d'État, lequel s'est exprimé sur une instruction géné­rale inter­mi­nis­té­rielle qui bloquait considérablement l'accès aux archives classées « secret défense », la Commission nationale consultative de droits de l'homme s'exprime à son tour sur les propositions du gouvernement dans ce domaine. L'article 19 de la loi relative à la prévention des actes de terrorisme et au renseignement (PATR), récemment voté par le Sénat, « menace directement la recherche sur notre histoire contemporaine », estime-t-elle.

05/07/2021, 10:05

ActuaLitté

Archives : le Conseil d'État lève les scellés sur le “secret défense”

Peu après l'adoption, par le Sénat, de l'article 19 de la loi relative à la prévention des actes de terrorisme et au renseignement (PATR), considéré par les archivistes comme un recul dans l'accès aux documents, le Conseil d'État intervient. Il a ainsi annulé l'ins­truc­tion géné­rale inter­mi­nis­té­rielle n° 1300 (IGI 1300) qui imposait une longue procédure de déclassification pour les docu­ments anté­rieurs à 1970 et por­tant un tampon ”secret”.

02/07/2021, 16:51

ActuaLitté

Une rétrospective Maurice Sendak remonte à ses premiers dessins

Génial créateur de Max et les Maximonstres (trad. Bernard Noël pour L'école des loisirs), cultissime ouvrage jeunesse, Maurice Sendak (1928-2012) sera mis à l'honneur dans une rétrospective. Celle-ci couple vente aux enchères et expositions, à New York. L'occasion de remonter sa carrière d'auteur-illustrateur, jusqu'à ses premiers dessins.

24/06/2021, 10:31

ActuaLitté

La bibliothèque Diderot de Lyon hérite de 6000 ouvrages du Fonds Belin

Belin éditeur, qui avait fusionné avec les PUF en 2016 pour créer le groupe Humensis, n’a pas oublié son histoire. La maison, fondée en 1777, s’était déjà à l'époque spécialisée dans les ouvrages scolaires. En faisant un peu de ménage dans les archives, les équipes d’Humensis ont retrouvé un fonds d’ouvrages historiques. Ces derniers seront remis dans les mains de la Bibliothèque Diderot de Lyon, liée à l’École normale supérieure.

22/06/2021, 17:38

ActuaLitté

BnF : Jean Constantin et les grands succès de la chanson française

Son nom est peu connu du grand public mais on lui doit les paroles ou musiques des chansons parmi les plus célèbres du répertoire français : la Bibliothèque nationale de France a acquis les manuscrits d’œuvres emblématiques de l’auteur compositeur Jean Constantin, comme la chanson d’Edith Piaf Mon manège à moi, le succès de Zizi Jeanmaire Mon truc en plumes ou encore la musique du film de François Truffaut, Les 400 coups.

22/06/2021, 10:33

ActuaLitté

Une bibliothèque numérique consacrée au boxeur Mohammed Ali

5 ans après la mort du boxeur, le Muhammad Ali Center, musée américain situé à Louisville, dans le Kentucky, annonce l'ouverture d'une bibliothèque numérique réunissant des archives qui lui sont consacrées. Images, objets et apparitions dans la culture pop font partie des collections à explorer.

09/06/2021, 10:50

ActuaLitté

Les Archives parlementaires numérisées et indexées

Financée par CollEx-Persée, réseau national qui œuvre pour l'accès des chercheurs aux ressources numérisées, une nouvelle plateforme, Les Archives parlementaires, met en ligne les numérisations des débats parlementaires français, accessibles librement.

07/06/2021, 16:18

ActuaLitté

Un rare document de 1760 retrouve les archives du Québec

Plus tôt cette semaine, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) a annoncé l’acquisition d’un registre rare et précieux datant de la Conquête (1760). Créé il y plus de 260 ans, le registre était en possession de la Société historique de Montréal (SHM) depuis 150 ans. Il a été remis par don à BAnQ par la SHM et est retourné sur les lieux de sa création, à Trois-Rivières. 

05/06/2021, 10:04

ActuaLitté

Les archives de Stephen Hawking entrent dans le patrimoine britannique

Deux institutions britanniques conserveront les archives de Stephen Hawking, acquises par le gouvernement et considérées comme des trésors nationaux. Plus de 10.000 pages de divers travaux iront ainsi à la bibliothèque de l'université de Cambridge, quand divers objets, dont les fauteuils du scientifique, seront préservés par les musées scientifiques du pays. 

27/05/2021, 10:57

ActuaLitté

Patrimoine : des “avancées significatives” dans l'accès aux archives

Plusieurs associations travaillant dans les domaines des archives et du patrimoine se félicitent d'une nouvelle proposition législative en matière d'encadrement de l'accès aux archives. L’article 19 du projet de loi relatif à la prévention d’actes de terrorisme et au renseignement, qui vient modifier l’article L213-2 du Code du patrimoine, propose ainsi quelques avancées.

18/05/2021, 16:58

ActuaLitté

Dans la cuisine de Jane Austen : son livre de recettes familiales

Tout grand auteur dispose de petits secrets de confection, mais nous, humbles lecteurs, n’entrons que rarement dans les cuisines de la création. Après une belle année de confinements épars, entre lectures et cuisine — et un peu de Netflix… — le chemin de la liberté se redessine. Mais au croisement de ces univers, un ouvrage signé Jane Austen débarquera en juin prochain. Publié par la Bodleian Library Publishing, il s’agit d’une véritable découverte…

18/05/2021, 09:36

ActuaLitté

Justice, crime et procès : plongée dans les Archives judiciaires

La Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) tiendra du 3 au 6 mai des Journées d’étude sur les Archives judiciaires dans le cadre du centenaire des Archives nationales du Québec. L’événement, gratuit et en ligne, est ouvert à tous. Il réunira près de 30 conférenciers sur une variété de thèmes, comme la justice criminelle, les procès au temps de la Nouvelle-France, ainsi que les défis du numérique et de la révolution technologique.

30/04/2021, 12:31

Autres articles de la rubrique Patrimoine

ActuaLitté

Un demi-million pour l'hommage de Hergé à Neil Armstrong

Ce samedi 20 novembre, la maison de vente aux enchères Artcurial proposait une vente entièrement consacrée à Hergé, le célèbre créateur de Tintin. Frais inclus, les lots proposés ont été vendus pour un total de 1 million €, mais la planche 7 de l’album Tintin au Pays de l’or noir, estimée pour un million € environ, n'a pas trouvé preneur.

24/11/2021, 15:59

ActuaLitté

Un petit livre en or datant du XVe siècle découvert en Angleterre

Cette fois-ci, sera présenté un livre impossible à lire, puisqu'entièrement fait d'or. Il s'agit en réalité d'un artefact. L'objet orné, datant du XVe siècle, présente des portraits des saints Léonard et Marguerite, patrons de l'accouchement. Selon plusieurs experts qui se sont penchés sur l'objet, il pourrait avoir appartenu au roi Richard III, un des plus célèbres personnages du grand Shakespeare : « Un livre ! Mon royaume pour un livre ! »

 

 

19/11/2021, 14:18

ActuaLitté

Germinal, l'unique roman adapté au théâtre par Zola en personne

Dès le 30 novembre prochain, Sotheby’s aura l’honneur de proposer un exceptionnel manuscrit autographe d’Émile Zola : le dernier grand manuscrit de l’auteur encore en mains privées, celui de l’adaptation théâtrale d’un des romans les plus célèbres de la série des Rougon-Macquart : Germinal. Il s'agit du seul de ses romans dont Zola a lui-même écrit la version. Estimation entre 100.000 et 150.000 €.

 

13/11/2021, 12:06

ActuaLitté

François Mitterrand : correspondance d'un amoureux transi à 22 ans

Plus de 300 courriers signés François Mitterrand et adressés à Marie-Louise Terrasse seront mis en vente ce 25 novembre par la maison Piasa. Il s’agit là de l’intégralité de la correspondance entre 1938 et 1942 qu’ils échangèrent. Une collection d’une valeur estimée de plusieurs centaines de milliers d’euros, voire au-delà du million d'euros – l’une d’entre elles atteignant les 5000 € d’estimation.

11/11/2021, 11:10

ActuaLitté

À la BnF, la correction collaborative au service de la recherche

La Bibliothèque nationale de France, ou plutôt son service DataLab, à destination des chercheurs, a inauguré le 25 octobre une campagne de correction collaborative de documents, autour d'un corpus réunissant 10.000 fascicules du quotidien L'Excelsior. L'objectif principal étant de tester l'outil collaboratif ORCA, pour évaluer sa pertinence dans le cadre de la recherche.

08/11/2021, 16:41

ActuaLitté

Un livre illustré par Pablo Picasso, estimé à 450 000 euros, mis aux enchères

Un livre du peintre du XXe siècle Pablo Picasso a été mis en vente à Sharjah, aux Émirats arabes unis. Estimé à 2 millions de dirhams, soit environ 450.000 euros, il est d'ores et déjà considéré comme une des pièces les plus précieuses de cette vente. Des enchères qui s'inscrivent dans le cadre de la 40e foire internationale du livre de Sharjah. Le livre, unique, contient des dessins et des peintures originaux du maître espagnol.

08/11/2021, 16:07

ActuaLitté

Tintin aux enchères : une planche estimée à plus d'un million d'euros

La maison de vente aux enchères Artcurial annonce une nouvelle séance entièrement consacrée à Tintin et son créateur, Hergé. Parmi les lots proposés, la planche 7 de l’album Tintin au Pays de l’or noir, une encre de Chine sur papier estimée entre 900.000 et 1,2 million €, qui fut un temps dans la collection de Jacques Topor.

05/11/2021, 12:31

ActuaLitté

Les 3790 ouvrages de la bibliothèque de Marcel Augagneur en vente

La bibliothèque de Marcel Augagneur, célèbre critique littéraire, sera proposée à la vente dès le 24 novembre 2021 à 14h, par la maison de ventes Ivoire Saumur/Deloys. Au total, c’est un ensemble de près de 3790 ouvrages brochés, la plupart en éditions originales ou service de presse, qui sera vendu en un seul lot.

05/11/2021, 09:44

ActuaLitté

Encore plus de ressources accessibles sur WorldCat, grâce à Europeana

Un partenariat entre l'Online Computer Library Center (OCLC), ONG au service des bibliothèques, et la plateforme numérique européenne Europeana permettra aux internautes de profiter de millions de ressources du patrimoine culturel européen facilement. Elles seront accessibles via la plateforme WorldCat : la base de données d'informations la plus complète au monde sur les collections de bibliothèques.

28/10/2021, 13:20

ActuaLitté

Un rouleau de prières de 500 ans évoque la croix de la Passion du Christ

Vieux de 500 ans, ce rouleau de prière rédigé sur une peau d’animal était conservé dans un prieuré anglais — avant la dissolution des monastères par Henri VIII, au XVIe siècle. Connu, bien que rare, ce texte a récemment été analysé en profondeur par un historien de l’art. Il relate les pratiques chrétiennes avant la rupture politique d’avec Rome et la réforme protestante. Le tout, sur fond de fragments de la croix du Christ… 

27/10/2021, 12:49

ActuaLitté

L'édition “extrêmement rare” d'une pièce de Shakespeare mise aux enchères

Un fragment original du premier Folio des pièces de Shakespeare, estimé à 100.000 $, sera mis aux enchères le 29 octobre. En effet, la première partie d'Henri IV de William Shakespeare en intégralité sera proposée lors de la vente aux enchères à Reno dans le Nevada par la Holabird Western Americana Collections. Un fragment tiré du premier Folio des pièces de Shakespeare, daté de 1623, considéré par d'éminents bibliophiles comme l'un des livres les plus importants jamais publiés.

 

 

26/10/2021, 07:20

ActuaLitté

Un algorithme pour déceler des personnalités notables dans la presse ancienne

L'Université d'État de New York à Buffalo a présenté un nouvel outil que les chercheurs et historiens pourraient bien s'arracher, un algorithme capable de « lire » la presse ancienne. Il serait en mesure d'extraire les noms de personnalités notables, et ainsi faciliter le traitement de milliers de pages...

21/10/2021, 11:44

ActuaLitté

Le mythique story-board de Dune par Jodorowsky part aux enchères (MàJ : 2,66 millions €)

Projet malheureux, désormais entré dans la légende de la science-fiction, du cinéma et de la pop culture, l’adaptation de Dune par Alejandro Jodorowsky a réuni parmi les plus grands artistes de son époque. Paru en 1965 aux États-Unis, Dune a connu plusieurs suites et devint le livre de science-fiction le plus vendu au monde, marquant durablement plusieurs générations. 

19/10/2021, 16:21

ActuaLitté

Bâtir un lycée à Madagascar : Bilal, Schuiten et Sempé se mobilisent

La maison de vente aux enchères Artcurial annonce la troisième édition de la vente aux enchères caritative Écoles du Monde, dont les profits sont reversés à l'association homonyme. À cette occasion, 80 artistes offrent des œuvres exceptionnelles, dont la mise à prix commence à 1000 €... Les coups de marteau résonneront le 17 novembre prochain, pour la bonne cause.

18/10/2021, 12:55

ActuaLitté

L'œuvre de Julien Green accueillie à la BnF 

Écrivain américain de langue française, premier auteur étranger élu membre de l’Académie française, Julien Green (1900-1998) a laissé une œuvre considérable : l’ensemble de ses manuscrits, parmi lesquels celui de son célèbre Journal, ceux de ses nombreux romans, nouvelles, pièces de théâtre et essais ainsi que sa correspondance entrent au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France. 

14/10/2021, 17:32

ActuaLitté

Près de 1,2 million € de vente pour les œuvres d'Enki Bilal

ActuaLitté annonçait récemment une vente aux enchères consacrée aux œuvres d'Enki Bilal. Sous la responsabilité de la maison de vente aux enchères Artcurial, elle proposait une trentaine d'œuvres – chacune estimée à plusieurs dizaines de milliers d'euros. On connaît à présent le résultat des ventes : sous le marteau d'Arnaud Oliveux, les vacations totalisent 1,179 million €, frais inclus.

14/10/2021, 17:05

ActuaLitté

Winnie l'Ourson : il suffit de passer le pont et de jeter des bâtons dans l'eau...

Voilà peut-être un détail pour vous, mais pour les habitants de la forêt des rêves bleus, cela veut dire beaucoup : dans l’imaginaire de A.A. Milne, créateur de Winnie l’Ourson, ce pont était un emblème. Dans son univers féérique d’animaux qui parlent, il avait intégré le pont de bois qui traverse un ruisseau dans la forêt d’Ashdown, près de Tunbridge Wells. Et dans ses livres, il est devenu un objet de jeu, le Poohsticks.

14/10/2021, 12:36

ActuaLitté

Une reliure d'art d'exception pour un texte de Joseph Delteil

Lauréate du concours Ateliers d’Art de France en Occitanie dans la catégorie Patrimoine, Delphine Marseille présentera au salon Ob'Art de Montpellier, du 5 au 7 novembre, une de ces reliures d’art. Un ouvrage d’une grande valeur créé en 2019 pour le texte Les Poilus : Épopée : Histoire illustrée de la Grand'Guerre 1914-1918, de Joseph Delteil, édité chez Bernard Grasset en 1926. Une reliure d’art conservée dans les fonds patrimoniaux de la médiathèque centrale Emile Zola.

14/10/2021, 11:04

ActuaLitté

Les manuscrits d'Anne Frank numérisés, mais inaccessibles en France

Ouvrage figurant parmi les meilleures ventes du XXe siècle, le Journal d'Anne Frank est précédé par sa tragique histoire : le récit de deux années de dissimulation des nazis, écrit par la jeune fille, se termine à quelques jours de son arrestation et de sa déportation, en 1944 - elle meurt l'année suivante. Plus d'un demi-siècle après la publication du journal intime, ce dernier et d'autres manuscrits ont été numérisés et mis en ligne.

12/10/2021, 11:13

ActuaLitté

ARAWA : sauver le web afghan de l'obscurantisme des talibans

Depuis le 15 août 2021, les talibans ont repris le contrôle de l’ensemble du territoire afghan. Aujourd’hui, le pays risque fortement de retomber dans l’obscurantisme de la fin des années 1990. Pour éviter un tel fléau, la bibliothèque de l’UC Berkeley, l'Université de Californie, a lancé un projet pour archiver les sites web afghans menacés de disparition sous le régime taliban.

07/10/2021, 14:55

ActuaLitté

Une vente aux enchères entièrement consacrée à Enki Bilal

La maison de vente aux enchères Artcurial ouvrira, le 13 octobre prochain, une vente aux enchères entièrement consacrée aux œuvres d'Enki Bilal. Une trentaine d'œuvres passera sous le marteau, estimée chacune à plusieurs dizaines de milliers d'euros. Un dessin à l’encre de Chine et acrylique pour une couverture de la Tétralogie du Monstre atteint même les 150.000 € en estimation haute.

06/10/2021, 10:41

ActuaLitté

Moebius, Hergé, Bilal : la bande dessinée a rendez-vous à Genève

Prévue pour le printemps dernier puis décalée pour y inclure des lots exceptionnels, la 9e Vente aux enchères publique 100 % BD (le 9ème Art) organisée par Geneva Auctions se déroulera en public et en ligne simultanément ce 8 octobre à l’hôtel Ibis Styles BD de Genève Carouge dès 14h. L'établissement dispose de 6 étages décorés par 6 auteurs genevois (Zep, Buche, Tom Tirabosco, Exem, Albertine, Frederik Peeters) : l’écrin rêvé pour accueillir cet évènement. 

05/10/2021, 09:57

ActuaLitté

Mise aux enchères du mahzor Luzzatto : entre fascination et contestation 

La multinationale américaine Sotheby’s a annoncé la mise aux enchères de l’ouvrage hébraïque Luzzatto High Holiday Mahzor ce 19 octobre, à New York. Il se compose des liturgies des deux fêtes les plus saintes du calendrier hébraïque, Roch Hachana et de Yom Kippour, il serait « le mahzor illustré médiéval le plus important mis sur le marché depuis un siècle » au profit de l’Alliance Israélite Universelle (AIU). La vente est cependant contestée par de nombreux chercheurs, privés de la richesse historique du document...

04/10/2021, 13:23

ActuaLitté

Enchères, rentrée littéraire : 40 ans après sa mort, Maurice Genevoix convoité

Double actualité en septembre pour l’écrivain Maurice Genevoix. Mardi 28 septembre, un lot de sept lettres inédites et manuscrites de l’auteur de Ceux de 14 étaient adjugées à 1100 € aux enchères à Vendôme. Une dizaine de jours plus tôt, les éditions Plon choisissaient de rééditer un roman de l’ancien secrétaire perpétuel de l’Académie Française, Un jour, non pas dans une édition poche, mais bien dans le cadre de sa rentrée littéraire. Un choix plutôt osé...

29/09/2021, 16:38

ActuaLitté

Le Mexique récupère une lettre écrite de la main d’Hernán Cortés

Une collection de manuscrits du XVIe siècle — y compris des lettres, des décrets royaux et d’autres documents juridiques — a été volée aux Archives nationales du Mexique, avant de réapparaître dans des galeries et maisons de vente aux enchères. Parmi ces documents à la valeur historique inestimable, une lettre écrite par Hernán Cortés, le tristement célèbre conquistador qui fit tomber, avec une poignée d’hommes, l’Empire aztèque finissant.

28/09/2021, 11:17

ActuaLitté

Un Merlin l'enchanteur bien plus chaste découvert dans un manuscrit

Camelot, siège de la légende arthurienne, royaume de la chevalerie, de la magie et de la Table ronde. Un symbole hissé par une littérature ancienne, progressivement propulsé au rang de lieu mythique. Un château qui abrita aussi un magicien, conseiller du roi : Merlin, dit l’enchanteur. Ce personnage, à la lumière d’un manuscrit du XVe siècle, dévoile d’autres facettes de cette matière de Bretagne…

28/09/2021, 09:15

ActuaLitté

Spider-Man devient le comics le plus cher au monde

L’Homme d’Acier, aka Clark Kent, aka Superman, doit en avoir mouillé son collant de rage : l’égérie de DC Comics, qui avait instauré un record d’enchères en avril dernier, s’est fait détrôner par l’Homme Araignée. Le numéro #15 de Amazing Fantasy, daté de 1962, a franchi la barre des 3,5 millions $ lors de la séance qui se déroulait ce 9 septembre. 

10/09/2021, 16:58

ActuaLitté

Numérisation du patrimoine : France Relance mise sur l'innovation

La crise Covid ayant sapé l’économie, le gouvernement a mis en place le programme France Relance. Ce dernier vise notamment à créer des opportunités pour les jeunes entrant sur le marché du travail. En tout, 100 milliards € autour de trois volets : écologie et économie verte, compétitivité des entreprises et cohésion sociale. Pour le ministère de la Culture, cette perspective se décline en quatre points.

08/09/2021, 14:41

ActuaLitté

Correspondance et manuscrits : le Musée Voltaire en ligne

Au sein de l'ancienne demeure de Voltaire, dans le parc des Délices de Genève, se trouve le Musée dédié à l'intéressé et à son œuvre. Une partie de la correspondance et des manuscrits de l'incontournable philosophe et encyclopédiste y sont conservés depuis plus d'un demi-siècle, et les archives se retrouvent aussi en ligne.

31/08/2021, 15:13

ActuaLitté

La bibliothèque d'une famille de la noblesse britannique dispersée

La maison de vente aux enchères britannique Dreweatts annonce, non sans fierté, la dispersion prochaine d'une bibliothèque vieille de trois siècles, constituée par les membres de la famille Sitwell, appartenant à la noblesse. Parmi les pièces notables, un très rare atlas ottoman, un ouvrage de Jacques Majorelle ou encore une première édition du Paradise Lost de John Milton. Rendez-vous en novembre pour le passage sous le marteau.

30/08/2021, 16:54

ActuaLitté

Calvin et Hobbes : un strip original de 1987 à s'offrir pour la rentrée

Depuis 1995 qu’il avait fait paraître le dernier tome, Bill Waterson n’a pas complètement abandonné ses deux personnages, Calvin et Hobbes. Durant dix années de publications, le petit garçon et son tigre en peluche ont connu des aventures fantastiques, dans des strips endiablés. Apparus en 1985, le jeune garçon angoissé, sarcastique et imaginatif, et son double en peluche viennent de refaire surface.

27/08/2021, 11:40

ActuaLitté

Broderie : une galerie de “marquoirs” qui tombe à “points”

L'art de la broderie n'est pas accessible au premier venu, et nécessite patience autant que dextérité. Mémoire, également, tant le nombre de points différents est important. Pour s'entraîner, démontrer leur savoir-faire et faire office de pense-bête, les marquoirs ont été utilisés par les adeptes de cet art délicat : une galerie en ligne permet d'admirer plusieurs centaines de modèles.

27/08/2021, 11:16

ActuaLitté

Un incunable “unique et inconnu”, retrouvé en Espagne

La numérisation a déjà prouvé à maintes reprises ses qualités. La bibliothèque Menéndez Pelayo, à Santander (Espagne), vient d’en faire l’expérience. Durant son processus de catalogage, le personnel a fait la découverte d’un incunable, écrit en latin. « Unique et inconnu », se réjouissent les spécialistes. Intitulé Expositio passionis domini secundum matheum : excerta ex Nicolao (Exposition des passions du Seigneur selon Matthieu: extraits de Nicolas), il serait l’oeuvre de Francisco de los Santos. 

 

26/08/2021, 14:42

ActuaLitté

Les premiers libraires de Florence, humanistes avant l'heure

L’erreur commune assimile la Renaissance italienne aux peintures et sculptures : ces vestiges visuels marquent l’esprit, autant que l’essor architectural. Mais l’image qui s’établit alors, façonnée de fresques et de couleurs, devient aussi incomplète que tronquée. Car dans l’ombre de Michel-Ange, de Raphaël ou même de Machiavel, la ville de Florence abritait un certain Vespasien. Et son influence, à l’époque, a tout autant de répercussions que celle de ses illustres contemporains.

20/08/2021, 11:09

ActuaLitté

Histoire de l'art : Joanna Koerten, maestra oubliée du papier découpé

L'art du papier découpé n'est pas le plus commun dans les musées du monde. Et pourtant, celui-ci aussi avait ses grands maîtres, et surtout une artiste particulièrement douée, la Néerlandaise Joanna Koerten. Quelque peu reléguée à l'arrière-plan par l'histoire de l'art, elle marqua pourtant le XVIIe siècle.

16/08/2021, 16:34

ActuaLitté

Le pari de l’intelligence artificielle dévoilera les secrets de textes anciens

La conservation de manuscrits n’est pas une mince affaire. C’est pourquoi des chercheurs de l'Université de Notre-Dame (South Bend, Indiana) ont développé un outil informatique complexe : il s'agit du fameux réseau de neurones artificiels, élaboré pour lire une écriture manuscrite ancienne complexe. Un système basé sur la perception humaine, dans l’objectif d'améliorer les capacités de transcription des machines.

12/08/2021, 09:39