#Trouvailles

“En France, chacun est libre d'écrire ce qu'il veut, dans les limites de la loi”

Sous la pression d'une mobilisation sur les réseaux sociaux, les éditions Milan ont pris la décision de ne pas réimprimer On a chopé la puberté, un ouvrage présenté comme un manuel destiné aux jeunes filles, pour répondre à leurs questions sur l'adolescence. Sur les réseaux, le titre a été accusé de promouvoir la « culture du viol » et de véhiculer une image rétrograde de la femme. Vincent Cuvellier, écrivain, a publié une pétition pour défendre la liberté des auteurs, même celle d'« écrire de mauvais livres » et s'exprime sur un phénomène qu'il juge inquiétant.

Le 08/03/2018 à 16:30 par Antoine Oury

21 Réactions |

Publié le :

08/03/2018 à 16:30

Antoine Oury

21

Commentaires

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

ActuaLitté : Qu'est-ce qui vous interpelé dans cette polémique ?

Vincent Cuvellier : Que la littérature jeunesse soit prise pour cible, ça devient récurrent... Souvent, les coups viennent de la droite ou de l'extrême droite, mais, depuis quelque temps, ils viennent aussi des rangs du féminisme... Le fait nouveau est que l'énergie et la vigueur des réseaux sociaux sont mises en branle pour faire pression et demander soit la réécriture de certains passages, soit purement et simplement l'interdiction des ouvrages incriminés. Que ces demandes soient faites au nom de n'importe quelle morale, qu'elle soit religieuse, politique, féministe, ne fait pour moi aucune différence... Comme disait je ne sais pas qui, « La morale, c'est toujours celle de l'autre ».

Le risque est clair : dans un premier temps, qu'il y ait une forme d'autocensure qui limite les auteurs dans leurs écrits, et qui refroidisse les éditeurs. Dans un deuxième temps, que ces associations — elles ont déjà commencé à le demander — souhaitent « corriger » les ouvrages, pour qu'ils aillent dans le sens qui leur convient... Il faudra alors que les livres soient garantis anti-sexistes, anti-racistes, anti-homophobie, etc., mais aussi qu'ils ne se moquent ni des gros, ni des accents, ni des conditions sociales, etc. On peut imaginer, tiens, au hasard, Le Petit Nicolas, revu à cette sauce : plus d'Alceste, autant de copines que de copains, Agnan qui ne subit plus de violences physiques et Eudes qui est noir... Et, dans un troisième temps, une censure pure et simple des ouvrages qui ne sont pas dans la norme de son époque et de sa morale.

N'est-ce pas l'éditeur qui a lâché un peu vite le titre et ses auteures ?

Vincent Cuvellier : Oui, l'éditeur, à mon sens aurait dû « tenir ». Maureen Dor, qui avait connu une polémique semblable il y a quelques mois, avait « tenu bon ». On n'imagine pas quelle pression se met en place lors d'un lynchage public comme celui-ci... Les auteures ont dû avoir le sentiment d'être un peu lâchées. Dans de telles situations, il faut être clair et ferme, et ne pas transiger sur les principes de base : en France, chacun est libre d'écrire ce qu'il veut, dans les limites de la loi. On est même libres d'écrire de mauvais livres !!!

Le fait que l'ouvrage soit présenté comme un document, un manuel à destination des adolescentes, a aussi beaucoup compté : estimez-vous que le document, comme la fiction, a toutes les libertés ?

Vincent Cuvellier : Il y a beaucoup de confusion chez certains, dès qu'un documentaire est pour les enfants, il devient presque officiel... J'ai lu un commentaire de quelqu'un qui reprochait à la dessinatrice d'avoir mis des choses autobiographiques dans son livre et lui demandait de se contenter d'illustrer le livre de façon technique... Donc, on est bien dans l'intrusion des lecteurs dans le processus créatif...

Bien sûr, quand on écrit un documentaire, on parle aussi de soi, ne serait ce que par le choix des sujets traités... je m'étais fait attaquer il y a quelque temps, parce que dans un docu, où je parlais de moi, de ma famille, j'avais dit qu'une telle était jolie, ou une autre, une belle brune... L'éditeur est là pour corriger le tir si besoin, mais en aucun cas la pression populaire... J’ajoute, et c'est important, qu'on parle de gens qui travaillent, qui essaient de gagner leur vie, de femmes indépendantes qui se voient privées d'une partie de leurs ressources... Il me semble que quand on se dit féministe, c'est le genre de choses qu'on peut prendre en ligne de compte...

C'est la pression sociale qui a fait céder l'éditeur, et non des menaces politiques ou physiques. Peut-on parler de censure, et n'est-ce pas une forme de débat démocratique qui a abouti au retrait du livre ?

Vincent Cuvellier : Non, la pression sociale c'est autre chose... là, ça ressemble plus à une pression médiatique, de réseautage... La pétition demandait clairement l'interdiction du livre... Que l'éditeur cède, c'est montrer qu'il s'est trompé, que le livre était mauvais et que le dernier qui a parlé a raison... J'ajoute que je n'émets aucun jugement sur le livre lui-même que je n'ai pas lu, comme la plupart des 150.000 signataires de la pétition contre... La démocratie, c'est accepter que soient diffusés des avis divergents du nôtre...

Vincent Cuvellier (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

Comme on a pu le voir pour la télévision ou la radio, n'assiste-t-on pas à un changement de sens dans la communication médiatique, qui passe du vertical à l'horizontal ? Ce qui signifierait que les éditeurs ne peuvent plus publier n'importe quoi : n'est-ce pas une bonne chose ?

Vincent Cuvellier : Non, à chacun son boulot... Chacun s'improvisait déjà sélectionneur de l'équipe de France, on se retrouve maintenant avec des millions de journalistes politiques, d'experts géopolitiques, d'analystes en tous genres... Un éditeur édite, un écrivain écrit... Bien sûr, chacun est libre de donner son avis, la question n'est pas là. La question est : peut-on demander l'interdiction d'un ouvrage au nom de sa seule morale ? À titre personnel, je ne suis pas pour les référendums à tout bout de champ, c'est une fausse démocratie et un vrai risque de démagogie... je suis pour que les professionnels de chaque profession assument leurs choix.

Et pourquoi les éditeurs ne publieraient-ils pas n'importe quoi ? Et qui décide que c'est n'importe quoi ?

Il y a quelques mois, une loi sur la Liberté de création a été votée en France : estimez-vous que le pouvoir politique devrait rappeler la protection des auteurs et leur liberté d'expression ?

Vincent Cuvellier : Oui. Il faut que ça soit encadré strictement. On ne peut pas dire d'un côté aux musulmans ou aux chrétiens qu'on peut se moquer de leurs croyances, et de l'autre retirer des ouvrages, même si ceux-ci reproduisent des clichés sexistes. La liberté d'expression est un tout, c'est comme la peine de mort, on n'est pas un peu pour ou un peu contre. On est pour ou l’on est contre.

La pétition lancée par Vincent Cuvellier est accessible à cette adresse.

21 Commentaires

 

Henri Mojon

08/03/2018 à 17:14

Non à toute forme de censure, Chiche
A paraître le 2 avril :
http://www.leseditionsdunet.com/temoignages/5472-j-ai-aime-confidences-dun-cure-libere-michel-bellin-9782411000442.html

Michel Bellin

25/03/2018 à 21:45

Merci, Henri ! De la part de l'auteur de "J'ai aimé" – que tu as choisi, toi, mon éditeur, de publier envers et contre tout... envers et contre tous ! Et si c'est nécessaire dans les jours qui viennent, serrons-nous les coudes pour écrire/publier TOUT et son contraire... surtout le meilleur !

Undertaker

08/03/2018 à 18:19

Merci de ne pas tout mélanger... Trop facile de justifier une censure avec des exemples pareils.

Alex Langlois "Akirakuma"

08/03/2018 à 19:43

La doctrine du neo Feminisme US s'impose lentement... Tout comme Civitas, elle combat ce qui parait hérétique à ses valeurs morales. Première fatwa réussie . Que cela reste la dernière.

Thierry Reboud

08/03/2018 à 23:39

Mon point de vue (qui recoupe très largement les propos de Cuvellier) : https://blogs.mediapart.fr/thierry-reboud/blog/040318/chope-la-censure

chitana

09/03/2018 à 10:44

L'éditeur aurait dû tenir le coup. C'est dommage qu'il n'ait pas résisté à la pression. Rééditez On a chopé la puberté SVP. J'ai 73 ans et j'ai beaucoup ri.

Stéphanie

09/03/2018 à 11:25

Quand une opinion, une déclaration ou un ouvrage est indéfendable, ses partisans avancent toujours masqués, comme ici. Au lieu de défendre ouvertement un livre sexiste, qui véhicule une image négative des filles (comme si elles en avaient vraiment besoin !), les partisans de l'ouvrage hurlent à la censure et mettent en avant la » liberté » de dire n'importe quoi aux adolescents (avec parfois un soupçon d'islamphobie dans les commentaires : alors que ce livre ne parle pas de religion pourquoi utiliser le mot « fatwa » ? passons...).
Plus que de longe discours, je vous incite à lire la défense des auteurs, la critique mesurée mais ferme du site féminin et un extrait du livre, dessins à l'appui, qui donne bien, hélas, le "ton" du livre :
https://www.francetvinfo.fr/culture/livres/on-a-chope-la-puberte-l-illustratrice-du-livre-polemique-annonce-la-fin-de-sa-collaboration_2644752.html
Le "messsage" sexiste est donc parfaitement clair : ce n'est pas le petit crétin, mal éduqué par ses parents, qui pose problème, mais les seins des filles qu'il faut cacher pour se soumettre au harcèlement et à l'injonction sexiste ! Tout à fait le discours du machisme ordinaire !
On a le droit de publier des livres sexistes ? En France, oui. Mais les lecteurs ont aussi le droit de dire ce qu'ils en pensent !
Je pense, après m'être renseignée, rester courtoise et ne “lyncher" personne. Mais n'en déplaise à M. Cuvellier et à ses partisans, nous avons une responsabilité de citoyen•e•s : ne plus subir le sexisme sans réagir - y compris quand il est porté par des femmes – sans réagir. Et je n'aurais pas voulu que ma fille, à qui j'ai toujours dit qu'une fille valait un garçon (ni plus, ni moins), ait ce genre d'ouvrage comme éducation à la soumission !
Nous n'avons que trop subi, sans réagir, d'insanités sexistes dans cette société, et les défenseurs du sexisme, ouverts ou masqués, commencent à vraiment nous fatiguer !

tolls

09/03/2018 à 13:53

C'est ce type discours qui a été tenu en 1933 lors des autodafés. Je décrète que le mot famine doit être banni de tous les dictionnaires comme cela dès ce soir plus personne n'aura jamais fin.

Fitz

19/12/2018 à 15:15

C'est avant tout un problème de bêtise. Les gens comme Stephanie sont bêtes mais se sentent obligés de partager leur bêtise pour exister. La solution serait d'arrêter de valoriser les points de vue idiots de gens qui ne font que répéter des tracts militants appris par coeur, qui ne savent même pas que depuis Salman Rushdie "fatwa" est synonyme d'interdiction dictée par l'obscurantisme, et qui se permettent de l'ouvrir sans arrêt.

arnaud

09/03/2018 à 11:28

Actualitte, SVP, proposez le partage Facebook sur vos articles. Il n'y a que Google+ et Twitter. On aimerait pouvoir relayer sur FB. Merci !

Neen

09/03/2018 à 11:28

Si effectivement ce livre promeut la culture du viol et donne une image dégradante de la femme, ça me parait normal que des mesures soient prises (sans forcément aller jusqu'à un arrêt de l'impression). Surtout dans ce cas où les lecteurs sont des jeunes adolescents en construction et cherchent des repères. Il me parait évident qu'il faut arrêter le sexisme et toutes autres discriminations dans nos écrits ayant au moins une valeur "constructive"(si ce n'est documentaire, mais faire des anachronismes en se référant à des ouvrages datant d'une dizaine voire plus d'années n'a aucun sens. Concentrons nous plutôt sur 2018: personne ne va réécrire les albums Tintin(pourtant comportant un fond raciste), mais pour des ouvrages récents, on est en droit d'exiger une certaine qualité morale pour ce genre de publics. ;-) :lol:

Team ActuaLitté

09/03/2018 à 11:35

Bonjour ! Il y a pourtant bien un bouton de partage Facebook, et même LinkedIN. Vous ne les voyez pas ?

Jean-Luc Fromental

09/03/2018 à 12:56

Bravo Vincent. J'avais signé ta pétition avant de lire cet entretien. C'est net et sans bavure. Cette affaire est d'autant plus navrante que la plupart des signataires de la pétition anti-Pipelettes ont plus un pois chiche dans la tête qu'une pierre dans le cœur. J'ai parlé d'hubris à propos de cette affaire. L'ivresse de la juste cause, qui fait perdre aux hommes le sens des proportions et attire sur leur tête le courroux divin. Elles croient bien faire et s'auréolent de la vertu de leur lynchage. Je note que les féministes "historiques" sont infiniment plus retenues et lucides que ces gamines qui s'exaltent dans un "combat" dont elles ne mesurent ni la facilité (pauvres cibles : trois auteures complètement prises à revers de leurs intentions et un éditeur-vampire que le premier rai de lumière renvoie à sa crypte), ni la bêtise (non, cet ouvrage ne promeut pas "la culture du viol" - étonnant comme la virtualisation des débats ôte leur poids aux mots, comme aux actes d'ailleurs : on peut vilipender, lapider, brûler sans risquer de s'abimer les doigts), ni les profonds dangers. Quelques professionnelles, qu'on s'abstiendra de nommer, croient même malin de mener la curée. C'est sans doute le plus obscène de toute cette histoire. Le jour où le boomerang leur reviendra dans la tronche, où quelque intégriste mauvais coucheur ou encore mieux-pensant qu'elles demandera à son tour l'interdiction de leurs bouquins, j'espère qu'aucune voix ne s'élèvera pour les défendre.

Stephanie

09/03/2018 à 14:55

Quand un homme (et encore plus si c'est une personne de talent et d'influence comme Jean-Luc Fromental...) félicite de leur “modération” des féministes dites “historiques” (c'est-à-dire ayant mal vieilli comme Mme Deneuve qui défend désormais le droit des machiste d'importuner les femmes, et a dit son opposition au mariage des couples homosexuels) c'est inquiétant pour elles ! C'est, toutes proportions gardées, comme si un patron félicitait un délégué syndical de la “modération” de ses revendications ;-)

Par ailleurs, qualifier les militantes féministes d'aujourd'hui - qu'on soit ou non d'accord avec elles – de « gamines », c'est paternaliste (on dira poliment à Jean-Luc que, de sa part, c'est pour le moins très « old school :-) et - s'agissant du combat des femmes pour l'égalité –un tantinet machiste !

Pour en avoir lu et vu plusieurs extraits significatifs, je concèderai à JLF que cet « ouvrage ne promeut pas "la culture du viol" » – ou du moins pas intentionnellement. Cependant, le garçon sur un banc qui harcèle la jeune ado en faisant une remarque sur ses seins s'inscrit bien dans un processus machiste bien connu des femmes : remarque déplacée, riposte verbale de la fille, insultes, réaction de la fille, menaces... L'étape d'après, c'est la l'agression et le viol. Il y a donc bien un continuum dans les comportements sexistes. Qui peut le plus peut le moins, en quelque sorte !

Qu'en 2018, un homme aussi brillant (si, si) que Jean-Luc Fromental - dont j'admire le travail –ne veuille pas le comprendre et se trompe ainsi de combat me navre.

Jean-Luc Fromental

09/03/2018 à 15:50

Chère Stéphanie, je ne sais pas qui vous êtes. Vos compliments, certainement excessifs, me font rougir, mais ne doivent pas masquer la dose de mauvaise foi qui se cache derrière. Par exemple : ramener Catherine Deneuve, actrice d'un autre débat sur lequel je n'ai jamais rien dit ni écrit, dans celui-ci. Je vous laisse la rhétorique réquisitionnée pour la discréditer ("mal vieilli", "droits des machistes à importuner les femmes", "opposition au mariage homosexuel"…) mais ce n'est pas elle, ni d'autres comme elles, que j'avais en tête en parlant de "féministes historiques". Plutôt de femmes que je connais de longue date (bibliothécaires, auteures - Marie-Aude Murail, pour ne citer qu'un nom, éditrices, éducatrices, spécialistes de l'enfance, etc… appartenant à une génération qui a mené des combats infiniment plus âpres au nom des femmes, qui s'expriment depuis quelques jours sur cette censure de facto et se désolent de la naïveté et de l'ignorance de leurs descendantes. N'étant en aucune manière le "patron" de quelque femmes que ce soit, je ne vois pas au nom de quoi je traiterais celles-ci comme des "délégués syndicales".
Je veux bien, d'autre part, accepter l'accusation de "vieillisme" (à opposer à "jeunisme") pour ma façon de qualifier les plus ardentes de ces passionarias de "gamines", mais y voir du machisme relève de l'accusation pavlovienne, homme —> réprobateur —> macho. Non non, leur sexe n'a rien à y voir. L'inculture historique, certainement, l'absence totale de sens de la mesure, des perspectives et des conséquences, oui, l'inexpérience du combat, l'ivresse incontrôlée du discours, sans aucun doute (il suffit de voir, à cet égard, combien viennent dire à présent "on ne savait pas que cette pétition réclamant la suppression du livre conduirait à sa disparition"), mais le sexe, en aucun cas, merci.
Vous me permettrez enfin de revenir sur votre dernière démonstration. Pensez-vous sérieusement que c'est en "désexualisant" les seins dans un livre destiné par nature à de très jeunes filles que vous romprez le chaine infernale dont vous donnez une description si réaliste dans votre raisonnement et qui mène immanquablement selon vous à l'agression et au viol ? Là c'est plus ardu car nous touchons au cœur même du débat. Doit-on, dans un ouvrage de ce type, anticiper sur les questions que se poseront, sinon toutes, au moins certaines de ses lectrices ? Traitant d'un sujet comme la puberté, faut-il faire l'impasse sur l'un des signes distinctifs et visibles principaux chez les femmes entre l'enfance et l'âge adulte ? Faire comme si le mamelon n'était pas érectile, le sein l'objet de tant d'interrogations esthétiques qu'il constitue l'une des sources de revenus principales de la chirurgie du même nom ? Faire comme si la séduction entre filles et garçons en passait pas aussi par cet objet transitionnel qui depuis l'aube de l'humanité inspire les poètes, les peintres, les sculpteur.trice.s, les romancier.e.s, les psychiatres, les obsédé.e.s ? En gros, libérer les femmes en obérant une part fondamentale d'elles-mêmes ? Et plus largement encore, ignorer purement et simplement une question pour ne pas avoir à se confronter aux interrogations complexes et nuancées qu'elle entraine. Vaste problème, en vérité, auquel je me garderai bien de répondre. Visiblement, pour vous c'est très simple. Je vous laisse donc à vos simplifications, non sans vous indiquer les miennes : livre disparu sous la pression d'une vox populi déchainée aux argumentations violentes et friables = autodafé. Et là, c'est très simple, c'est mécanique. Je suis contre. Navré que cela vous navre, mais c'est ainsi. Merci de votre admiration.

max

10/03/2018 à 09:22

"des féministes historiques qui ont mal vieilli" bel exemple de machisme mais au fait :red: de la part d'une femme comment ont dit.

stephanie

10/03/2018 à 11:50

Ma grand-mère, qui avait le sens de l'image, vous aurait dit « ne faites pas l'âne pour avoir du son » ! :-)

« Mal vieillir », dans ce contexte, c'est dans la tête, et vous auriez dû le comprendre. Une femme qui signe la pétition pour le droit à l'IVG, puis 40 ans plus tard, défend pour les hommes le “droit” (!) d'importuner les femmes dans la rue et ailleurs, vieillit mal. Ce qui est frappant, c'est que VOUS, vous ayez immédiatement songé vieillir / femme / corps Faites un petit travail sur votre propre inconscient machiste. Vous verrez : un homme n'est pas sexiste par nature, et il peut progresser (mais je vous le concède : ça demande des effort ;-)

J'ajoute que votre commentaire vise juste à disqualifier votre interlocutrice, et non à convaincre par des arguments. Regardez Jean-Luc Fromental : il a au moins fait l'effort de me répondre et de prendre au sérieux mes analyses, même s'il ne les partage pas totalement (mais j'ai senti qu'il avait malgré tout écouté mon avis).

tolls

09/03/2018 à 13:56

Modération: doux euphémisme pour censure

Arnaud

09/03/2018 à 14:08

Il serait bon de rappeler l'origine de cette histoire. Si la pétition demandant le retrait d'un livre pour enfants a pu atteindre 150 000 signataires, c'est parce qu'ils y ont été embarqués par une dessinatrice féministe du nom d'Emma dont le sujet de prédilection est le clitoris et qui a plus de 200 000 abonnés Facebook (son compte est @EmmaFnc). Aujourd'hui elle se justifie en disant qu'elle voudrait simplement que le livre soit modifié. Accepterait-elle qu'on réécrive ses productions ? Comment vivrait elle qu'on lâche 150 000 personnes face à elle ?

max

10/03/2018 à 09:28

En fait cette dame est une flingueuse elle se débarrasse de la concurrence.

La tortue

10/03/2018 à 00:17

L entretien de Vincent Cuvellier et le commentaire de Jean Luc Fromental sont magistraux. La réponse de Stéphanie est l exemple même de la mauvaise foi qui prévalu dans cette affaire, raccourcis, mensonges (Deneuve contre le mariage pour tous!!!); et le délicieux passage sur "les féministes historiques qui ont mal vieilli" ,quel bel exemple de féminisme en effet. Ces femmes là se jugent exemplaires et sont prêtes à imposer leur vision du monde de manière autoritaire ,c est bien cela que vise un appel à la censure ,car c est de la censure, oui oui mesdames,la plus détestable qui soit. Prétendre lutter contre les violences et dans le même manier ainsi l anatheme et la dénonciation ,se livrer à un tel lynchage médiatique ,envers des femmes en plus ,mais bien sûr pas exactement sur leurs postures, c est assez paradoxal et montre bien en realite ce qu'il y a derrière tout ça, un projet de société autoritaire dans lequel les arts et les lettres passeront par leur bureau de censure pour validation.Ce sont les mêmes qui défendent le voile ,au nom d'une " liberté" que les femmes iraniennes voudraient bien pouvoir regagner. Je pense que cette fois le masque est tombé et qu une bonne partie des gens qui se sont fait pieger par leur apprente bienveillance (protéger des petites filles, comme c est généreux! ) ne les suivront plus sur ce terrain qui rappelle des heures bien sombres de l histoire.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Fureur, sauvagerie : qu'est-ce que l'homme face à l'immense nature ?

84 après J.-C. Melonius Brigantus, connu sous le nom du “Picte”, est reconnu pour sa monstruosité et ses prouesses martiales impressionnantes. Sa légion a été envoyée en Écosse, pour conquérir le pays... Brigantus - Banni est le premier volume d'un diptyque édité par Le Lombard, signé par Hermann et Yves H. Bienvenue en territoire picte...

07/02/2024, 14:31

ActuaLitté

Quand les légionnaires romains marchaient sur l'Écosse

Dans la centurie, Melonius Brigantus, surnommé « Le Picte », est une figure célèbre. Considéré comme un monstre et une force de combat redoutable, il incarne la sauvagerie que les légions romaines sont venues affronter en Écosse. Premier tome d'un diptyque publié par Le Lombard, Brigantus est signé Hermann et Yves H... Plongée dans la légion romaine.

02/02/2024, 11:32

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille pour le réveillon

Le réveillon est le moment idéal pour offrir des livres. Emballés sous le sapin, ce sont des promesses de voyages immobiles. 

23/12/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille joueur

Le regretté Georges Perec, dans son exploration ludique des mots et des structures, transforme le jeu en un art subtil, tissant habilement des puzzles littéraires qui défient l'esprit.

09/12/2023, 10:30

ActuaLitté

Des chevaliers robots : du jamais-vu l'époque du roi Arthur

LeChevalierAuDragon – Emanuele Arioli aura passé dix années de recherches pour mettre à jour l’histoire de Ségurant, le chevalier au dragon, oublié de la Table ronde. Avec le dessinateur Emiliano Tanzillo, ils publient un album reprenant cette histoire chez Seuil Jeunesse. Le scénariste commente, avec nous, des séquences choisies.

21/11/2023, 16:33

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille pour Jean Teulé

L’histoire du roi qui ne voulait pas mourir a été publié le jour anniversaire du décès de Jean Teulé. Initialement intitulée Panique à bord de Louis XI, l'oeuvre a été rebaptisée peu avant la disparition de l'auteur, un changement de titre que son éditrice, Betty Mialet, considère comme un signe prémonitoire...

18/11/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille cruel

La crudelitas, enveloppée dans les voiles sombres de la trop humanité, se déploie comme une ombre implacable sur l'âme, insufflant terreur et désespoir. Tel un spectre antique, elle murmure à travers les âges, un écho persistant des heures de furie...

11/11/2023, 10:00

ActuaLitté

(Dé)rangée, coup de coeur de novembre des Amis de la bande dessinée

Fidèles à leur habitude, les Amis de la bande dessinée ont désigné leur coup de cœur pour le mois de novembre. Fondé par Adrien Laurent, ce groupe monté sur Facebook compte près de 122.000 abonnés. Gloire donc à Manon Henaux et Greg Blondin, pour le tome 1 de leur album (Dé)rangée.

08/11/2023, 10:20

ActuaLitté

Des lions, une taverne, un dragon : un chevalier a chamboulé le monde médiéval

LeChevalierAuDragon – Emanuele Arioli aura passé dix années de recherches pour mettre à jour l’histoire de Ségurant, le chevalier au dragon, oublié de la Table ronde. Avec le dessinateur Emiliano Tanzillo, ils publient un album reprenant cette histoire chez Seuil Jeunesse. Le scénariste commente sur Instagram, des séquences choisies, que nous republions ici.

08/11/2023, 09:41

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille visionnaire

Friedrich Nietzsche, Arthur Rimbaud, Robert Desnos, William S. Burroughs...  Les visionnaires ont cette capacité rare de voir au-delà de l'horizon du donné, anticipant les nécessités de demain là où d'autres ne voient que la routine du quotidien.

04/11/2023, 10:30

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille zinzin

Jack Kerouac, Pierre Goldman, Ettore Sottsass ou Delfeil de Ton, ils n'auraient pas fait tout ça s'ils n'étaient pas un petit peu chtarbés... Cette déraison est souvent le berceau de la création, car c'est dans l'abandon des conventions que l'esprit trouve sa liberté la plus authentique.

28/10/2023, 10:00

ActuaLitté

Ségurant : Un dragon, j'ai vu un dragon... et son chevalier... (2/2)

Lechevalieraudragon – Le chercheur Emanuele Arioli, associé à l'illustrateur Emiliano Tanzillo, vient de lancer chez Dargaud un ouvrage graphique au scénario envoûtant. Pendant près d'une décennie, cet expert en littérature et langage du Moyen Âge de l'université polytechnique des Hauts-de-France a sillonné les archives internationales pour redécouvrir le récit perdu de Ségurant, le preux face au dragon... 

23/10/2023, 12:57

ActuaLitté

Un dragon, j'ai vu un dragon... et son chevalier : Ségurant

Lechevalieraudragon – L’universitaire Emanuele Arioli et le dessinateur italien Emiliano Tanzillo ont publié chez Dargaud une bande dessinée à l’histoire fantastique. Durant une dizaine d’années, le maître de conférence en langue et littérature médiévale à l’université polytechnique des Hauts-de-France a parcouru les bibliothèques du monde pour reconstituer l’histoire oubliée de Ségurant, le chevalier au dragon…

16/10/2023, 15:54

ActuaLitté

Les amis de la BD inaugurent leur coup de coeur mensuel

Fondé par Adrien Laurent, les Amis de la BD rassemblent une équipe de passionnés. Ensemble, ils partagent et informent, via Facebook et le site internet, une communauté de plus de 117.000 personnes à ce jour. Ce mois-ci, ils mettent les projecteurs sur la BD Les vies de Charlie, le coup de coeur d’Octobre.

12/10/2023, 10:53

ActuaLitté

#ActuaLittéaime : un mille-feuille chevaleresque

Du lourd avec un récit inédit de la littérature médiévale arthurienne : Ségurant, le chevalier au dragon. En parallèle, il faut dire un dernier au revoir à Mattéo, héros de la saga historique de la première moitié du XXe siècle... Mais le repos du guerrier est mérité ! Elsa Deck Marsault examine de près l'engagement militant, entre volonté de justice sociale et abolitionnisme pénal, et approches punitives pour traiter les conflits internes...

07/10/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille dévorant

Le soleil dévorant de l'Algérie dardait ses rayons ardents, embrasant le paysage et les crânes de la lumière implacable d'un poète assassiné. L'homme gêné est lui esseulé, jusqu'à sa rencontre avec la nouvelle voisine. Son quotidien désoeuvré est à présent rempli de vie, de pensées dévorantes et...de doutes. 

 

30/09/2023, 10:05

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille artiste

En artiste, le peintre et sculpteur italien Amedeo Modigliani a su capturer l'essence de la mélancolie dans ses portraits allongés et ses nus. L'assassinat peut également être considéré comme un des beaux-arts, surtout quand la féminité rencontre le crime. Et quelle résistance, acte premier de toute oeuvre essentielle, quand des travailleurs sans-papiers employés par l’entreprise Chronopost d’Alfortville, ont mené une grève victorieuse de plusieurs mois.

23/09/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille sanguinaire

Purges, famines orchestrées ou camps de travail forcé, le communisme soviétique de Staline et cie n'était pas de la rigolade. La Guerre de Sécession non plus, même par les yeux d'un poète... Et quand un conflit religieux interplanétaire dévaste la galaxie, quatre divinités établissent un nouvel empire : dictature violente et répressive, à la Lavrenti Beria.

16/09/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéaime : un mille-feuille idéal

Au cœur des banlieues françaises, Les conditions idéales de Mokhtar Amoudi suit Skander, un jeune homme déchiré entre les attentes de la société liées à ses origines et son rêve de devenir avocat : le combat des jeunes face au déterminisme social, avec une plume touchante et éclairée par l'amour de la littérature.

09/09/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille fantomatique

« Vouloir mourir ou ne pas vouloir mourir... Il n'y a que les vivants qui ont ces soucis. Les fantômes ne se posent pas de questions. Ils sont déjà morts. Profite d'être en vie pour faire des choses que seuls les vivants peuvent faire. »

02/09/2023, 09:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille bagarreur

Un mineur (qui descend à la mine) et boxeur dans le nord du Chili, entre misère, foi et machisme, un compositeur-théoricien-malin-génial, ou Maximillienne qui débarque à Paris en autostop pour vivre de la bande dessinée, trois bagarreurs chacun dans leur secteur.

26/08/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille marin

 « Il y a la mer et qui peut l’épuiser ? », se demandait Sylvain Tesson, peut-être les candidats de téléréalité à force de conversations creuses comme la terre de Joseph Altairac ? Les plages de Lisbonne, quel bonheur des derniers jours, qui certainement se finit alors qu’août se ferme doucement, en même temps que Paris Plage... Le soir, la capitale portugaise dissimule ces histoires de vengeance…

19/08/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille feuille réputé

Avec Alain Damasio, la mémoire est comme du verre fin, si facile à fissurer sous la pression du temps... Pour James Ellroy, face aux tumultes de la vie, elle est semblable à une plume emportée par le vent... Avec Philip K. Dick, les souvenirs se mélangent, disparaissent, se transforment, à cause des clés de la perception...

12/08/2023, 10:00

ActuaLitté

“Histoires, poèmes, recettes...” : TikTok s'essaie aux textes

Présentant une innovation qui lui permet de lorgner vers Instagram et Facebook, le réseau social chinois TikTok peut désormais accueillir des textes jusqu'à 1000 caractères. Ces écrits pourront être affichés sans photo ni vidéo, ce qui peut, de prime abord, étonner pour un réseau social tourné vers l'image.

31/07/2023, 15:30

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille hardi

C’est un 28 juillet 1794, pardon un 10 thermidor an II que Robespierre perdit la tête. Depuis personne n’est tombé d’accord sur ce qu’était cet homme, mais une chose est certaine, il était hardi !

29/07/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille fragile

La fragilité d'une révolution réside dans l'équilibre précaire entre une aspiration au changement et la nécessité de maintenir, au minimum, une cohésion sociale. Ce corps, qui intègre le multiple, se fracture toujours dans les périodes de guerre. Et que dire de la civilisation, cette dynamique de la complexité, délicate comme les gestes d'une ballerine, et exigeante comme la poigne d'un corset...

23/07/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille insulaire

Une île volcanique entre l'Italie et la Tunisie : « Enfermée par la mer dans la très profonde solitude de la Méditerranée, celle-ci a un regard vertical : depuis la terre arrachée avec les ongles au volcan, cultivée avec peine et selon un ordre presque métaphysique, droit jusqu’au ciel qui dans les nuits limpides, montre les cultures serrées, intensives,de ses constellations. Peut-être est-il aussi la métaphore de la condition humaine. »

08/07/2023, 10:35

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille tempétueux

La tempête de Mario Neri est un beau paysage dans lequel la détresse est affective. Chez Jean Eustache, l'ouragan est soit sourd, soit volubile, caché derrière un flot de paroles. Tyst veut en sortir de l'orage : « Me perdre dans un autre monde. Si cet autre monde doit être de ma fabrication, la démence vaut mieux que de coûteux psychotropes. »

01/07/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille déroutant

Marcin Kania est sans doute un assassin... Un matin, le visage tuméfié, il se rend à son groupe de discussion tourné vers la sortie de la dépendance. Il n’avait pas bu depuis quasi deux ans... Déroutant, mais pas moins que la dégaine de Taj et ses aventures intersidérantes. Sorte de Pierre Richard extraterrestre et immémorial, il cumule les ennuis comme d’autres les collections de papillons.

24/06/2023, 09:00

ActuaLitté

Jack Kirby, condamné à rester dans l'ombre de Stan Lee ?

Ce vendredi 16 juin sortait sur la plateforme de streaming Disney+, un documentaire sobrement intitulé Stan Lee. Ce dernier retrace la vie et la carrière de celui que l’on considère comme le père fondateur de l’écurie Marvel. Cependant, cette production en oublie un autre acteur essentiel dans la naissance de cette immense industrie : Jack Kirby. Sa descendance a d’ailleurs pris soin de remettre les points sur les i...

20/06/2023, 09:43

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille chocolaté

Il y a la femme chocolat d'Olivia Ruiz et le jeudi saveur chocolat de Michiko Aoyama. Nous voilà transportés dans le petit café Marble de Tokyo auprès de ses fidèles visiteurs. Dissimulées au fond d’une ruelle, les trois tables menues de bois brutes suffisent à accueillir tout un véritable écosystème. Mme Cacao y vient chaque semaine pour rédiger une longue lettre en anglais…

17/06/2023, 10:00

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille combatif

Combative, il aura fallu que Rose Valland le soit à la recherche des milliers d'œuvres d’art spoliés. La linguistique serait-elle un combat ? Quand il s'agit de remettre en question les clichés déclinistes proférés à propos de la langue française par des incompétents, visiblement. C'est enfin la lutte en commun quand des femmes mettent au jour le comportement d'un ancien roi du Paf : PPDA...

10/06/2023, 10:00

ActuaLitté

Oxfam VS J.K. Rowling : transphobie or not to be 

Organisation internationale à but non lucratif, Oxfam International est aujourd’hui dans la tourmente. Dans le cadre de leur campagne du mois des fiertés « Protect the Pride », l’organisme a fait un faux pas qu’Internet n’est pas prêt de lui pardonner. Une courte vidéo, postée sur leur compte Twitter, montrait un personnage en colère ressemblant à J.K. Rowling portant un badge TERF…

07/06/2023, 18:09

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille révolutionnaire

On est en 1792, et Célénie est une jeune fille de la noblesse traquée. Au cours d’un trajet en voiture, sa mère est tuée par des sans-culottes... C'est la Révolution ! Ici, elle est violente, chez Martine Delerm, elle est plus intérieure, mais non moins puissante : il s'agit de devenir soi, enfin presque...

03/06/2023, 10:00

ActuaLitté

Livres et créateurs à l'honneur : TikTok lance ses Book Awards

On ne présente plus le réseau social TikTok et son mot-dièse #BookTok. Dans la continuité du succès autoproclamé, la plateforme se lance dans l’aventure des prix littéraires pour le Royaume-Uni et l’Irlande. De quoi mettre encore plus en avant les titres, auteurs, contenus et créateurs de la communauté.

23/05/2023, 11:54

ActuaLitté

#ActuaLittéAime : un mille-feuille féminin

Cette semaine, quatre filles et femmes : Astra l'imprévisible, passée de petite fille manipulatrice et manipulée à femme bienveillante et indépendante, pour le meilleur et pour le pire... Mais aussi Elsa, ancienne révolutionnaire désormais considérée comme une terroriste...

20/05/2023, 10:00

Autres articles de la rubrique Médias

ActuaLitté

Au printemps, Tchoupi s'enfuit de Paris pour la campagne

La nouvelle série T'choupi à la campagne sera disponible en exclusivité dans le cadre de l'émission jeune public Okoo, et sur France 5 pour célébrer l'arrivée du printemps. Elle sera diffusée dès le mercredi 6 mars sur Okoo, puis le samedi 9 mars sur France 5. Un départ de la ville pour explorer des contrées isolées et verdoyantes...

28/02/2024, 12:50

ActuaLitté

La torture blanche, de Narges Mohammadi, sur France TV

Journaliste et autrice iranienne, Narges Mohammadi est enfermée depuis plusieurs années pour ses prises de position en faveur des droits des femmes et, plus généralement, de la démocratie. En 2022, elle publie White Torture, qui réunit plusieurs de ses entretiens avec des détenues, afin de dénoncer les conditions dans les prisons iraniennes. Une version audiovisuelle de cette enquête sera diffusée par France TV.

28/02/2024, 12:37

ActuaLitté

Qui pour diriger la nouvelle série Harry Potter ?

L'année dernière, Warner Bros annonçait le développement prochain d'une série Harry Potter en 7 saisons, directement inspirée des livres, dont la diffusion s'étendrait sur près d'une décennie. La production serait actuellement en recherche de showrunners, et 3 noms semblent se détacher dans la course.

28/02/2024, 12:11

ActuaLitté

Un tableau peu connu du monde littéraire sous l’Occupation

Le Silence de la mer, une édition dans la Résistance est un documentaire de 52 minutes à voir le vendredi 22 mars à 23h10 sur France 5. Elle promet de transporter le téléspectateur dans le Paris de l'Occupation, afin d'explorer une facette méconnue du milieu littéraire de cette époque troublée.

27/02/2024, 18:02

ActuaLitté

Ouest-France acquiert une belle part de Lire Magazine  

Latitude Magazines, branche d'Ouest-France, acquiert 35% des parts de la société EMC2, éditeur de Lire Magazine. La collaboration préexistante entre Lire Magazine et Ouest-France, concrétisée par la publication exclusive d'articles sur la plateforme ouest-france.fr par les journalistes de Lire, s'était enrichie avec la création du supplément numérique Livres en décembre, une initiative commune des deux rédactions, dédiée à l'univers littéraire.

27/02/2024, 16:13

ActuaLitté

Netflix n'adaptera pas Les Chroniques de Kane de Rick Riordan

Netflix annule son adaptation en long-métrages de la série de livres Les Chroniques de Kane, de Rick Riordan, célèbre pour sa saga Percy Jackson et les Olympiens. C'est l'auteur lui-même qui a annoncé l'arrêt du projet, en réponse à une interrogation d'un admirateur sur le site de critiques et de notation de livres Goodreads.

27/02/2024, 14:53

ActuaLitté

Game of Thrones : une trilogie cinématographique avortée

D.B. Weiss et David Benioff, les deux showrunners de Game of Thrones, sont de retour avec l'adaptation d'un autre classique de la littérature de genre : Le problème à trois corps. À cette occasion, ils sont revenus pour le Wall Street Journal sur leur expérience auprès de HBO, et éclairent quelques mystères sur la fin de la série culte, qui avait déçu la plupart des fans.

27/02/2024, 12:03

ActuaLitté

Destin Daniel Cretton aux commandes d'un film Naruto

Quand Netflix ne se charge pas de donner vie aux mangas cultes, Hollywood s'engouffre dans la brèche. Le studio Lionsgate confirme l'entrée en production d'une adaptation de Naruto, série de Masashi Kishimoto paru entre 1999 et 2014. La réalisation est confiée à Destin Daniel Cretton, qui s'est déjà distingué chez Marvel.

27/02/2024, 10:43

ActuaLitté

En immersion chez les prostituées, avec Maryse Choisy

Maryse Choisy est une journaliste et écrivaine française du siècle dernier. Elle se fit notamment connaître avec ses enquêtes immersives intitulées Un mois chez... Dans Un mois chez les filles, elle retranscrit son infiltration dans le monde de la prostitution parisienne. L'ouvrage est au coeur d'un reportage de France Télévisions.

26/02/2024, 17:28

ActuaLitté

Héritage, racines et identité dans La Grande Librairie

Comment compose-t-on avec ses origine, son histoire, ses bagages ? Comment se construire avec (ou contre) ce qui nous est donné ? À l’heure des injonctions à vivre et penser selon une certaine idée de l’appartenance ou de l’identité, cinq écrivains, dramaturges ou romanciers, se penchent sur ce sujet, ô combien d’actualité, avec Augustin Trapenard.

25/02/2024, 09:08

ActuaLitté

Sylvain Tesson et Annie Ernaux sur France Culture

Le programme de la semaine prochaine s'annonce chargé. Des auteurs et autrices bien implantés dans le paysage littéraire français seront les invités de France Culture. Mais la littérature ne s'arrête pas là : de nouvelles plumes ouvrent les perspectives et les pensées sur les lectures d'aujourd'hui. Le déroulé des émissions est à retrouver ci-dessous.

23/02/2024, 14:57

ActuaLitté

Luc Besson prépare une nouvelle adaptation de Dracula

Quelques mois après son retour en demi-teinte, Luc Besson prépare le tournage d'un nouveau film. Il s'agit d'une adaptation du roman de Bram Stoker, Dracula. Caleb Landry Jones, qu'on retrouvait déjà dans Dogman, hérite ici du rôle principal. Christoph Waltz devrait également être à l'affiche du film, le reste du casting n'a pas encore été dévoilé.

23/02/2024, 12:38

ActuaLitté

Netflix sort une nouvelle adaptation du Salaire de la peur

Plus de 70 ans après l'adaptation du roman de Georges Arnaud par Henri-Georges Clouzot, et 47 ans après celle réalisée par William Friedkin, c'est au tour de la plateforme américaine de réinterpréter Le Salaire de la peur. Une aventure angoissante et humaine, incarnée cette fois par Franck Gastambide, Fianso, Ana Girardot et Alban Lenoir.

22/02/2024, 18:00

ActuaLitté

Ce vendredi, Alain Finkielkraut à la pêche au Bonheur des Livres

Le philosophe sera l'invité de l'émission littéraire animée par Guillaume Durand, à l'occasion de la parution de Pêcheur de perles. Ce vendredi, elle s'intitulera, Perles de culture, leçons de vie.

22/02/2024, 16:52

ActuaLitté

Le 13 mars, Olivier Norek et Nicolas Lebel font mentir tout le monde

Après le succès de Tout le monde ment, diffusé en France en août 2022 sur France 2, Olivier Norek récidive avec une deuxième partie, cette fois accompagné par Nicolas Lebel au scénario. Le téléfilm est programmé pour le mercredi 13 mars prochain à 21h10, sur France 2.

22/02/2024, 10:42

ActuaLitté

Soljenitsyne, SCUM Manifesto, Maus sur Arte : ces livres qui font trembler

Arte diffuse à l'écran et sur son site la deuxième saison de la série documentaire Avant/Après, explorant de créations marquantes, qui ont saisi leur époque par une once de subversivité. Un programme tout en littérature, de trois œuvres majeures, provocatrices, qui se conjuguent encore au présent.

21/02/2024, 14:27

ActuaLitté

Après le livre, Emmanuelle Cosso raconte Florent Pagny à la télé

Avec Pagny par Florent, les éditions Fayard ont réalisé un des succès de l'année 2023. Paru en avril, l'ouvrage s'est écoulé à plus de 180.000 exemplaires — voire 200.000 si l'on compte la version « collector » (chiffres Edistat). La romancière Emmanuelle Cosso, pour ce livre, a accumulé une centaine d'heures d'entretiens, bientôt au cœur d'un documentaire.

21/02/2024, 12:41

ActuaLitté

Nos vies en l'air : silence, un thriller tourne

Du 19 février au 12 avril, à Paris et à Tours, la série « Nos vies en l'air » est en cours de tournage, adaptée du roman de Manon Fargetton, paru aux éditions Rageot en 2019.

20/02/2024, 15:26

ActuaLitté

La Grande Librairie : quand les écrivains (s')inventent des vies

Cette semaine, La Grande Librairie explore les secrets quant à la création des personnages. Créés de toutes pièces, inspirés d'histoires antérieures, réelles ou non, les manières de concevoir et mettre en récit une vie autre que la sienne... Au long de l'émission, ces thèmes seront abordés auprès de cinq auteurs et autrices, ce mercredi.

19/02/2024, 14:31

ActuaLitté

Simone Veil, Une vie à l'écran

À l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, Culturebox organise une semaine spéciale consacrée aux « Femmes de talent », avec au programme, concerts, textes de rap, théâtre, et des séries documentaires. Lundi 4 mars, la première présidente du Parlement européen sera mise à l'honneur.

16/02/2024, 13:56

ActuaLitté

Cette semaine, Tintin et l'Ukraine sur France Culture

Comment dépeindre le conflit ? Comment (re)parler des récits d'hier ? France Culture se penche et questionne ces sujets, cette semaine, à travers des émissions autour de la littérature, d'essais, comme des écrits émergents sur nos rapports à l'émotion. Le programme est à retrouver ci-dessous.

16/02/2024, 12:14

ActuaLitté

En septembre 2024, Capitaine Flam revient en BD

Pour septembre prochain, les éditions Kana annoncent une adaptation flambant neuve d'un des personnages phares de la science-fiction des années 80, en bande dessinée. Le scénario est signé par Sylvain Runberg, les dessins Alexis Tallone.

15/02/2024, 17:22

ActuaLitté

La peste d'Albert Camus devient de la science-fiction

Après Madame BovaryLes Particules élémentaires ou Germinal, c'est au tour de La Peste d'être réinterprétée par France Télévisions. Les scénaristes Gilles Taurand et Georges-Marc Benamou ont fait du roman culte d'Albert Camus une série d'anticipation se déroulant dans un futur proche.

15/02/2024, 15:00

ActuaLitté

Au bonheur des livres, les pères sont (presque) des héros

Cette semaine, Au bonheur des livres, animée par Guillaume Durand, présentera Profils perdus et Les monuments de Paris. Ensemble, Virginie Bloch-Lainé et Violaine Huisman aborderont la thématique, « Mon père, ce héros ? ».

15/02/2024, 14:39

ActuaLitté

Truman Capote contre les femmes de la haute société, par Gus Van Sant

En 1975, Truman Capote publie La Côte Basque 1965 dans le magazine Esquire. Il livre dans ce brûlot les ragots de la haute société new-yorkaise, ce qui mènera au suicide d'une des femmes visées par ces révélations. Cet épisode, qui marquera la mort sociale de l'écrivain, fait l'objet d'une série avec Gus Van Sant derrière la caméra, et, de l'autre côté, un impressionnant casting d'actrices. Actuellement sur MyCanal.

15/02/2024, 12:53

ActuaLitté

Un jeu immersif XIII pour les 40 ans de la série

Depuis 1984, le célèbre héros amnésique de bande dessinée XIII est plongé dans une quête pour retrouver sa mémoire. Un thriller géopolitique imaginé par Jean Van Hamme et illustré par William Vance, porté depuis 2010 par Yves Sente au scénario et Iouri Jigounov au dessin. Pour célébrer les 40 ans de la série emblématique, les éditions Dargaud, en collaboration avec Pangar Studio, dévoilent un « visual novel » immersif dédié à ce personnage.

14/02/2024, 18:15

ActuaLitté

Hulu veut toujours porter à l'écran les livres de Sarah J. Maas

Entamée en 2015 par l'autrice américaine Sarah J. Maas, la saga Un palais d'épines et de roses fait depuis figure de référence en matière de romantasy, genre qui, comme son nom l'indique, associe fantasy et romance. La plateforme Hulu en avait annoncé l'adaptation en 2021 et, malgré un apparent retard, compte mener à bien ce projet.

14/02/2024, 14:13

ActuaLitté

Sur la dalle adapté par Carrère et Josée Dayan : le tournage commence

Grand succès de l'année 2023 (334.000 exemplaires vendus, chiffre Edistat), Sur la dalle, de Fred Vargas (Flammarion) sera portée pour la télévision, sous la forme de deux longs-métrages de 90 minutes. Les dialogues et l'adaptation ont été confiés à Emmanuel Carrère, remarqué pour La Moustache (2005) et Ouistreham (2021).

12/02/2024, 15:17

ActuaLitté

La Grande librairie : De la mémoire à l'Histoire, se souvenir 

Cette semaine, à quelques jours de la panthéonisation de Missak et Mélinée Manouchian, La Grande Librairie propose une réflexion sur la mémoire. Pourquoi et comment se souvenir ? Autour d'Augustin Trapenard, deux historiennes, deux témoins et une romancière : autant de récits sensibles et nécessaires.

11/02/2024, 20:55

ActuaLitté

Un préquel du préquel de Game of Thrones par le scénariste de The Batman

House of dragons, série préquelle de Game of Thrones, aura le droit à son propre préquel, consacré à Aegon I Targaryen, premier roi de la dynastie Targaryen. Au scénario, Mattson Tomlin, qui a réalisé un travail non-crédité sur le premier The Batman avec Robert Pattinson, et qui coécrit la suite du film de la chauve-souris-détective.

09/02/2024, 11:14

ActuaLitté

Un programme qui s'adresse aux enfants victimes de violence

En France, tous les cinq jours, un enfant perd la vie sous les coups, une agression sexuelle est infligée à un enfant toutes les trois minutes, et chaque année, 700 000 jeunes sont confrontés au harcèlement. BayaM, l'application de Bayard Jeunesse, s'est associée à Canal +, Disney France, France Télévisions, M6, Gulli et TF1 pour diffuser une série animée de treize épisodes de deux minutes chacun, visant à sensibiliser les enfants aux différentes formes de violences dont ils peuvent être victimes.

08/02/2024, 17:44

ActuaLitté

Public Sénat : rencontre d'art entre Miquel Barcelo et Yannick Haenel

Cette semaine, l'émission Au bonheur des livres aura le privilège de recevoir deux figures marquantes de l'art et de la littérature contemporaine, pour une discussion sur la création artistique. L'animateur Guillaume Durand accueillera le célèbre artiste catalan Miquel Barcelo, ainsi que l'écrivain français Yannick Haenel.

07/02/2024, 14:54

ActuaLitté

Le Collège noir : d'étranges créatures sillonnent l'écran...

Suite à la mini-série Lance Dur du studio Ankama Animations, france.tv enrichit son catalogue destiné aux adolescent.es et jeunes adultes et annonce une nouvelle série animée : Le Collège Noir sera disponible sur la plateforme à partir du 29 février prochain.

07/02/2024, 11:56

ActuaLitté

Sur Arte, des femmes du monde entier qui dessinent pour résister

La série documentaire « Dessiner pour résister » explore le parcours de femmes illustratrices du monde entier, de la Syrie à l'Inde, en passant par la Russie, l'Égypte, et le Mexique, qui osent défier les interdits et les tabous de leur société avec leurs œuvres.

07/02/2024, 11:09

ActuaLitté

Billy, cow-boy amateur : les albums de Catharina Valckx à l'écran

Sur Okoo et tous les samedis à 9h20 sur France 5, Billy le hamster donne rendez-vous à tous les aventuriers dans l'âme, comme lui. Une série de 52 épisodes de 11 minutes a été tirée des albums de Catharina Valckx, publiés par L'école des loisirs.

07/02/2024, 09:26

ActuaLitté

Un monde moderne ? La Grande Librairie questionne le progrès...

Cette semaine, La Grande Librairie s’interroge sur les errances et les progrès d’aujourd’hui ! Sommes-nous esclaves de la technologie ? Une romancière, un Académicien, un philosophe, un psychiatre et une chercheuse en sciences politiques nous aident à y voir plus clair.

06/02/2024, 18:10