#Reportages

Entre exil et solitude, Abdellatif Laâbi, l'homme révolté

Des deux côtés de la Méditerranée, au Maroc comme en France, le nom d'Abdellatif Laâbi s'est imposé depuis quelques années comme le représentant d'une poésie engagée, contournant les interdits avec détermination et perspicacité, travaillant le matériau poétique avec rigueur et créativité, esquissant le projet d'une lutte puis d'une (re)construction identitaire à la fois individuelle et collective, réelle et symbolique. Comment évoquer l'aventure littéraire marocaine dans ce qu'elle a de plus exacerbé et de plus original sans parler d'Abdellatif Laâbi ? 

Le 05/03/2015 à 07:33 par Khalid Lyamlahy

0 Réactions | 0 Partages

Publié le :

05/03/2015 à 07:33

Khalid Lyamlahy

0

Commentaires

0

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Le poète et le sens de l'engagement 

De l'histoire personnelle et littéraire de l'homme, on peut retenir quelques éléments phares : son enfance associée à la ville de Fès et racontée dans son ouvrage autobiographique Le Fond de la jarre, sa création de la revue engagée Souffles aux côtés de Mustapha Nissaboury et Mohamed Khaïr-Eddine, son engagement politique dans le Maroc des années dites « de plomb », sa poésie mondialement reconnue et traduite dans plusieurs langues et ses écrits poignants relatant les expériences douloureuses, mais fondatrices de l'exil, de la prison et de la torture.

Tout au long de son parcours individuel et littéraire, le poète a contribué de façon notoire, à la fois par ses textes et sa personne, au rayonnement de l'identité et de la littérature marocaine, et la reconnaissance de cette contribution s'est vue couronnée par le Prix Goncourt de la Poésie en 2009 et par le Grand Prix de la Francophonie de l'Académie française en 2011. Abdellatif Laâbi appartient à cette catégorie de poètes dont les histoires personnelles épousent les parcours littéraire et poétique. Chez Laâbi, l'engagement se lit sur le corps avant le texte, dans le « moi » intime avant le « je » littéraire.

Abdellatif Laâbi est revenu récemment sur la scène de l'actualité à l'occasion de la sortie du film « La Moitié du ciel » d'Abdelkader Lagtaâ, projeté lors du dernier Festival marocain du Film de Tanger où il a remporté le prix du scénario. Inspiré du parcours du poète, arrêté et condamné pour délit d'opinion dans les années 70, le film retrace le combat de sa femme Jocelyne pour la libération de son mari.

Comme le souligne le réalisateur du film, on peut lire derrière la lutte acharnée de cette femme, enseignante française, pour la libération de son mari, une tentative d'exorciser les douleurs et les maux d'une période difficile de l'histoire marocaine. Par ailleurs, ce film a le mérite de faire connaître la figure d'Abdellatif Laâbi auprès des jeunes générations et rappeler les sacrifices de tout un groupe d'intellectuels et de créateurs pour la construction du Maroc moderne. 

Baudelaire à Casablanca

Paru en 1996 aux Éditions de la Différence, Le Spleen de Casablanca est l'un des recueils marquants d'Abdellatif Laâbi. Organisé en deux sections intitulées respectivement « Le Spleen de Casablanca » et « Poète mis à part », l'ouvrage interpelle d'emblée par trois éléments qu'il serait intéressant de relever. Il y a d'abord ce titre (Le Spleen de Casablanca) qui rappelle Les Fleurs du Mal baudelairiennes et transpose la figure du poète maudit dans la ville cosmopolite et historique de Casablanca. Laâbi transforme le spleen parisien en spleen casablancais, faisant dialoguer de façon indirecte les deux métropoles et érigeant un pont « poétique » entre les deux espaces qu'elles représentent.

Laâbi, le Baudelaire marocain ? Ce rapprochement inattendu peut paraître surprenant ; il a néanmoins le mérite de promouvoir la poésie marocaine francophone en lui procurant une forme de légitimité historique et poétique située dans la lignée de Baudelaire et directement nourrie de son héritage. 

Le deuxième élément à relever est l'ancrage spatio-temporel du recueil. Les deux sections ont été écrites en 1995, la première entre Rabat et Casablanca et la deuxième à Boissy-Saint-Léger en banlieue parisienne. Ainsi, le recueil se lit, dans sa composition même, comme un trait d'union entre les espaces géographiques du Maroc et de la France. Le texte poétique se place d'emblée comme un canal de liaison entre la mère patrie et la terre de l'exil. Tout se passe comme si la poésie ne pouvait livrer ses secrets et se réaliser en tant qu'acte littéraire que dans ce double ancrage spatial, révélateur d'un déchirement géographique et identitaire que seul le souffle des mots peut retranscrire et dépasser.

Entre l'axe Rabat-Casablanca et la banlieue parisienne, les deux sections du recueil construisent la base d'un dialogue qui mime le dialogue intérieur de l'homme exilé et interroge sa double identité. 

Enfin, le troisième élément significatif dans Le Spleen de Casablanca est fourni par la dédicace du recueil à la mémoire du père. Ici, la figure paternelle a le mérite de connecter de nouveau l'histoire personnelle du poète à son projet littéraire. En dédiant son œuvre poétique à la mémoire de son père disparu, Laâbi insiste sur le pouvoir de la poésie à relier l'espace de l'histoire personnelle à celui de la création littéraire, réanimant ainsi la mémoire individuelle par les éclats de l'énergie poétique. En réalité, Laâbi écrit aussi bien pour lui-même que pour ses proches et sa patrie. À côté de la figure maternelle qui traverse le recueil de part en part, le père se présente ici comme le symbole d'une mémoire individuelle et collective qui oriente l'écriture et justifie l'acte de création poétique. 

Entre exil et solitude, le poète révolté

Le Spleen de Casablanca est un recueil riche et inépuisable, traversé par plusieurs thématiques qui mériteraient de s'y attarder. Il y a d'abord la question de l'exil et le rapport difficile au pays qui se lit dès la première page : « Dans le bruit d'une ville sans âme/ j'apprends le dur métier du retour[…]/ O comme les pays se ressemblent/ et se ressemblent les exils ». Étranger et sans repères dans une patrie en déliquescence (« Les trottoirs sont défoncés/ Les arbres font pitié/ Les immeubles cachent le ciel »), le poète perdu interroge son espace de vie et ses concitoyens : « Une ville/ ou sa fiction/ Un peuple/ ou sa rumeur ? » La patrie de Laâbi est un espace déconstruit, une terre perdue que le poète désapproprié tente désespérément de retrouver : « On m'a volé mon pays/ […]/ Qui pourra me rendre justice ? » Exilé et malmené, trahi et torturé, le poète veut croire à un pays « encore à naître » où le « bleu de l'enfance » épouse « la cascade du premier soleil », bref un pays rêvé, reconstruit avec le langage de l'espérance et de la quête libre et infinie. 

Abdellatif Laâbi, Créteil, 2009, Photo Y.L.

Tout au long du recueil, le lecteur retrouve également le thème de la solitude, condition inévitable du poète détaché d'un monde où il ne se reconnaît plus. Rejeté et exclu, étranger dans son propre pays, le poète s'interroge sur sa condition : « J'ai beau vouloir me mêler/à l'agitation du monde/je me retrouve à l'écart dans mon coin/Est-ce moi qui me punis/ou est-ce le monde ? ». La solitude n'est pas un choix univoque, mais plutôt une rupture consommée avec l'environnement : « Tu t'es retiré du monde/Peu à peu/le monde se retire de toi ». Omniprésente et salvatrice, la solitude s'impose néanmoins comme la condition nécessaire à la réalisation poétique : « Ce que j'ai fait/je le dois à ma solitude/et à la solitude des autres ».

Pour Laâbi, la solitude est désormais une réalité incontournable dans un espace de vie où « les gardiens sont partout » et où le domaine privé se trouve sans cesse menacé. Tout se passe comme si la liberté de vivre et de penser ne pouvait se concevoir que dans la solitude et le retranchement, et que l'émancipation intellectuelle et l'épanouissement poétique ne pouvaient se réaliser que par la rupture et le détachement. 

Face à l'exil et à la solitude, la révolte s'élève comme la base de l'engagement du poète et la force motrice de son texte. Le poète est constamment engagé dans une quête de vérité initiée à travers l'acte de l'écriture : « Dans la cité de ciment et de sel/ ma grotte est en papier/ j'ai une bonne provision de plumes ». Ainsi, la poésie de Laâbi s'impose comme un espace d'appel permanent à la révolte et à la résistance : « Réveille-toi/ rebelle/ Le monde croule/ sous les apparences/ Il va crever/ de résignation ».

Symbole de cette résistance acharnée et obstinée, l'arbre est convoqué dans le texte comme la métaphore d'une lutte éternellement déterminée et nourrie par l'écriture : « J'attends mon arbre/ Et quand il sera là/ le seul, l'unique/ surgi d'un coup de foudre/ je pourrai enfin/ me remettre à écrire pour de bon ». Conscient de sa condition et de ses maux, habité par ses doutes et ses incertitudes, le poète utilise l'espace du texte pour interpeller sa propre personne et nourrir sa sensibilité : « Accroche-toi/ homme à la dérive/ Il est des signes/ à toi seul destinés/ quand tu ne les attends pas ». Ainsi, la poésie devient cet espace privilégié où le poète saisit et retranscrit les signes inattendus d'une révolte intérieure promise à un avenir meilleur. 

L'écriture de l'espérance et de l'action

Pour Laâbi, toute tentative de reconstruction identitaire doit passer par l'espace de la poésie et de la création poétique. Face à la réalité de sa solitude et de sa rupture avec le monde, le poète s'attache à la poésie comme à un ultime exutoire : « Les grandes feuilles m'intimident/Je les coupe en deux/pour écrire/des demi-poèmes ». Avec Laâbi, la poésie devient acte de résistance, ultime voie pour échapper à l'injustice et reconstruire un monde de valeurs nouvelles : « Je cherche la pureté/pour moi/et pour ce qui vient à moi ». La poésie est cette dernière terre où le poète déraciné peut venir planter ses « envies d'impertinence » et crier son « désir inassouvi » de justice et de liberté. Telle « une offrande de la vie à la vie », la poésie surgit comme ce nouveau-né qui ne cesse de porter la promesse du bonheur et de la régénérer, de Fès à Grenade et de Paris à Istanbul. 

Entre la douleur de l'exil et la souffrance du déchirement, par-delà les malheurs obstinés et les spectres de la mort, la voix poétique de Laâbi distille un message d'espoir inépuisable : « J'ai besoin d'un répit/le temps que vous voudrez bien m'accorder/pour ouvrir une fenêtre/sur un temps que je n'ai pas encore visité ». La poésie de Laâbi ouvre mille fenêtres sur un temps d'espérance et de rêves que le texte s'efforce d'entretenir et de prolonger. L'écriture de Laâbi transperce le silence, contourne l'injustice et combat le chaos pour libérer le cri inextinguible de la vie. Symbole de cette ouverture sans limites, la poésie devient l'espace où la signification et le symbole ne cessent de se renouveler : « Tes lignes/n'ont pas encore dit/leur dernier mot »

L'espoir de Laâbi est un espoir de mots et de sens, une promesse de revanche qui se nourrit de la conscience poétique et de la volonté permanente d'action et d'engagement. Chez Laâbi, « le chemin tracé/n'est pas un chemin » car, précisément, rien n'est tracé, rien n'est prédéfini, mais tout reste à créer et à inventer. Lire Laâbi, c'est comprendre que seules la culture et la création peuvent chasser les démons du passé, aider à reconstruire l'identité brisée et retrouver le sens de l'honneur et des valeurs perdus. Lire Laâbi, c'est comprendre la nécessité primordiale de l'engagement et de l'action, en gardant à l'esprit qu'« un vaisseau qui appareille/est toujours plus beau/qu'un vaisseau à quai ».

0 Commentaires

 

Aucun commentaire.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

2,5 millions de personnes encore confrontées à l'illettrisme en France

L'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme (ANLCI) fête ses 20 ans, et organise à cette occasion un festival numérique, fait de dictées et de tables rondes. Mesure de l'illettrisme, ouverture des bibliothèques, goût de la lecture ou encore intégration des entreprises aux stratégies de lutte feront notamment partie des sujets abordés.

08/12/2020, 11:19

ActuaLitté

Un délai de 6 mois pour l'ordonnance sur la responsabilité des plateformes

Le gouvernement français se lance concrètement dans la transposition de la directive européenne sur le droit d'auteur et les droits voisins dans le marché unique numérique, comme l'indique la loi n° 2020-1508 du 3 décembre 2020. Cette dernière laisse un délai de 6 mois maximum pour la prise d'une ordonnance. Elle affirmera la responsabilité pénale des services de communication au public en ligne « dont l'objet principal est de porter atteinte aux droits d'auteur et aux droits voisins ».

04/12/2020, 10:21

ActuaLitté

“Pandémie”, mot de l'année du dictionnaire américain Merriam-Webster

Avec la fin d'année se multiplient les bilans et autres classements : les dictionnaires et encyclopédies anglophones se sont fait une spécialité des « mots de l'année ». Merriam-Webster, éditeur américain qui se consacre à la publication de livres de référence, a ainsi désigné « pandémie » mot de l'année 2020, en se basant sur les statistiques de consultation.

01/12/2020, 16:49

ActuaLitté

Des écrivaines extraordinaires pour sauver le monde, en pulps féministes

Les Saisons de l’Étrange présentent un projet savoureux : La Ligue des écrivaines extraordinaires. Directement inspiré d’un comics d’Alan Moore, ce nom délicat cache, à peine, une collection féministe. Et qui se veut un hommage pulp aux grandes écrivaines, dirigée par une femme, écrite par des femmes, et des romans publiés pour tous.

25/11/2020, 10:43

ActuaLitté

“Quarantaine” devient le mot de l'année 2020

Le Cambridge Dictionary, ouvrage de référence pour la langue anglaise, a dévoilé son mot de l'année 2020. De toute évidence, pas besoin d'aller chercher bien loin pour cette fois : les experts ont choisi le nom « quarantine », que l'on traduit aisément en français par « quarantaine ». Début novembre seulement, le terme a été recherché 183.000 fois dans le Cambridge Dictionary.

25/11/2020, 10:08

ActuaLitté

Île-de-France : 10 millions d'euros supplémentaires pour le fonds d’urgence pour la culture

La région Île-de-France a présenté, ce vendredi 20 novembre, la reconduction de ses aides d’urgence en faveur des acteurs de la culture, alors que la deuxième vague de l'épidémie de coronavirus a une nouvelle fois fait cesser les activités des librairies, mais aussi les événements liés au spectacle vivant. En conséquence, le fonds d'urgence pour la culture est porté à 20 millions €.

20/11/2020, 16:34

ActuaLitté

Québec : pour une meilleure protection des auteurs

Ce 19 novembre, le Québec entame un vaste processus de consultations, mené jusqu’au 1er février 2021. Ce dernier concerne la révision des deux lois sur le statut de l’artiste. Le processus avait été stoppé net après le déclenchement de la pandémie, depuis le 30 mars. 

20/11/2020, 13:50

ActuaLitté

Un rassemblement contre l'installation d'Amazon à Montbert

Des organisations du livre de la région des Pays de la Loire se mobilisent depuis plusieurs semaines pour opposer une résistance à l'installation d'un entrepôt Amazon à Montbert, à 20 km au sud de Nantes. Des ONG – Attac 44, J'achète dans ma zone 44, Alternatiba et I-Buycott Nantes – appellent à un rassemblement, le samedi 28 novembre prochain, pour concrétiser la mobilisation.

19/11/2020, 17:02

ActuaLitté

En attendant le Goncourt 2020, le prestigieux prix littéraire en huit points

Confinement oblige, librairies contraintes, lecteurs éparpillés, l’académie Goncourt a décidé de reporter la remise de son prix cette année, du 10 au 30 novembre. La récompense serait conditionnée « à la réouverture des librairies », déclarait le jury, avant de finalement se résigner, après les annonces de Jean Castex, Premier ministre.

19/11/2020, 12:34

ActuaLitté

Arnaud Roffignon, chargé du suivi des réformes au cabinet de la ministre de la Culture

Roselyne Bachelot-Narquin, par un arrêté du 12 novembre, nomme Arnaud Roffignon directeur adjoint de cabinet, chargé de la transformation du ministère, de la relance, du budget, de la fiscalité et du suivi de l'exécution des réformes qui touchent à la rue de Valois.

17/11/2020, 09:24

ActuaLitté

Jean Teulé est l'invité d'Augustin Trapenard dans 21 CM

Pour clore 2020 avec panache, quoi de mieux qu’un grand romancier du macabre, obsédé par les épidémies, les puissants qui perdent la tête et les artistes en galère, ancien chroniqueur mythique de "Nulle Part Ailleurs" qui plus est ?

16/11/2020, 10:14

ActuaLitté

Paris vaut bien une messe, Adrienne Monnier une plaque commémorative

Reporté de Calendes en Calendes, le projet de commémoration d’Adrienne Monnier est sur la table du conseil municipal de Paris. Examiné ce 17 novembre, il devrait aboutir à une plaque posée sur la façade du 7 rue de l’Odéon (VIe arrondissement). Le quartier de l’édition, pour celle qui est présentée comme la « sainte patronne des libraires ». 

12/11/2020, 16:41

ActuaLitté

Pays de la Loire : les acteurs du livre se dressent contre l'installation d'Amazon à Montbert

Plusieurs organisations du livre des Pays de la Loire le crient haut et fort « Contre Amazon à Montbert ! Contre Amazon et son monde ! » À l'origine d'une pétition, des représentants du monde du livre, acteurs de la filière du livre et de la lecture en Pays de la Loire tiennent à sensibiliser les citoyens, pour s'opposer à l'implantation d'un entrepôt de 185.000 m2 de la firme à 20 km au sud de Nantes, à Montbert.

06/11/2020, 11:31

ActuaLitté

Imaginer des villes durables et ouvertes : liste de lecture

Les villes ne représentent que 3 % de la surface de la Terre, mais abritent 3,5 milliards de personnes : l'Organisation des Nations Unies ouvre son club de lecture consacré aux cités et communautés durables avec ces quelques chiffres. Parmi les objectifs de développement durable fixés par l'organisation, la création d'espaces de vie urbains confortables figure en bonne place...

04/11/2020, 09:42

ActuaLitté

Confinement total sur le territoire : le plan de sauvetage d'Emmanuel Macron

Toute la journée, les rumeurs alimentées par les craintes ont nourri les discussions. Confinement, couvre-feu avancé, les options avancées depuis des jours participaient grandement au stress ambiant. Et voilà : après l’appel à une union nationale, le président de la République a posé les bases de ces prochaines semaines.

28/10/2020, 20:40

ActuaLitté

Parents, pourquoi refuser la lecture à voix haute aux enfants ?

C'est un fait de plus en plus connu, fruit de nombreuses recherches en la matière : l'amour de la lecture des enfants provient directement de celui des parents. En Allemagne, une étude s'est penchée sur les raisons qui expliquent pourquoi des parents renoncent à une séance de lecture à voix haute aux côtés de leur progéniture.

28/10/2020, 12:29

ActuaLitté

L'auteure sud-africaine Mohale Mashigo en résidence internationale à Nancy

L’Université de Lorraine accueille l’auteure sud-africaine Mohale Mashigo en résidence internationale à Nancy pendant 4 mois, d’octobre 2020 à janvier 2021, dans le cadre de la 3e édition de la résidence ARIEL (Auteur en Résidence Internationale En Lorraine), portée par l'UFR Arts, Lettres et Langues de Nancy et l'IUT Nancy-Charlemagne.

28/10/2020, 11:35

ActuaLitté

Noël Corbin entre au comité stratégique du Pass Culture

Le comité stratégique de la société par actions simplifiée Pass Culture accueille un nouveau représentant de l'État, en la personne de Noël Corbin, qui vient ainsi remplacer Marie Villette, secrétaire générale de la ville de Paris depuis quelques semaines. 

23/10/2020, 09:45

ActuaLitté

Jean-Philippe Mochon nommé médiateur du livre

Autorité de conciliation créée par la loi du 17 mars 2014 relative à la consommation, le médiateur du livre aura poussé à la création d'une autorité semblable pour le secteur de la musique, deux ans plus tard. Jean-Philippe Mochon, conseiller d'État, assumera les deux fonctions, en vertu du décret en date du 22 octobre 2020.

23/10/2020, 09:18

ActuaLitté

Interroger le métier d'auteur : créer, est-ce un travail ?

Créer est-il un travail ? C’est la question qui était posée dans la webémission « Artistes-auteurs : un statut ! ». Pour l’occasion, c’est le célèbre sociologue Pierre-Michel Menger, spécialiste du monde des arts et de la création, qui est intervenu autour d’un panel d’auteurs et autrices. Invité par la Ligue des auteurs professionnels dans cette cinquième rencontre, il échange avec les auteurs.

17/10/2020, 10:51

ActuaLitté

Franck Bouysse : polar, roman noir, qu'importe, “tant que le lecteur s'y retrouve”

Ce soir-là, La Machine à Lire accueillait dans la salle de conférences de La Machine A Musique (Rue du Parlement Sainte Catherine à Bordeaux), dans le cadre du « Salon Lire en Poche » de Gradignan fortement éprouvé par la pandémie, l’écrivain Franck Bouysse.

16/10/2020, 08:06

ActuaLitté

François Sureau élu à l'Académie française, au fauteuil de Max Gallo

Le fauteuil de Max Gallo a finalement été attribué, à l'issue d'une session de votes des Académiciens. L'écrivain et avocat François Sureau est l'heureux élu, à 19 voix sur 27. Premier rédacteur des statuts du parti En Marche d'Emmanuel Macron en 2016, il avait dénoncé en 2019 le tournant autoritaire du gouvernement face au mouvement des Gilets Jaunes...

15/10/2020, 16:45

ActuaLitté

CFC : Sabine Madeleine devient présidente du Collège des éditeurs de presse

Depuis le 1er octobre 2020, le Comité du Centre Français d'exploitation du droit de Copie (CFC) est présidé par Sabine Madeleine (secrétaire générale et directrice juridique du Groupe Bayard) à la suite de son élection à la présidence du collège des éditeurs de presse du CFC lors de son assemblée générale, le 22 septembre 2020.

14/10/2020, 09:13

ActuaLitté

50 auteurs et 100 lycées franciliens pour des Leçons de littérature

Pour la quatrième année, la région Île-de-France institue dans les lycées des Leçons de littérature, qui permettent de faire se rencontrer des auteurs et des élèves. Une cinquantaine d'auteurs participent, et tenteront de transmettre leur amour des mots, leur créativité et leur regard sur les enjeux de la littérature contemporaine, dans les salles de classe.

13/10/2020, 15:45

ActuaLitté

Esquisse, pour un nouveau lieu dédié au livre et à la lecture à Nantes

Imaginer un nouveau lieu du livre et de la lecture sur le territoire nantais, d'ici 2 ans : telle est la mission que se donne Esquisse, un groupe de « réflexion-action » mis en place par Mobilis, le pôle régional des acteurs du livre et de la lecture des Pays de la Loire. Ce lieu coopératif permettrait notamment la mutualisation, la facilitation des échanges, l’accompagnement à l’émergence de projets et le partage spatial.

12/10/2020, 10:03

ActuaLitté

Aude Accary-Bonnery devient directrice, secrétaire générale adjointe du ministère de la Culture

Lors du Conseil des ministres du 7 octobre 2020, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot-Narquin a proposé de nommer Aude Accary-Bonnery directrice, secrétaire générale adjointe du ministère de la Culture. Elle était directrice générale adjointe en charge de la stratégie et du contrôle au Centre national du Cinéma (CNC).

07/10/2020, 17:46

ActuaLitté

Le "scandaleux" procès de Tsitsi Dangarembga au Zimbabwe

Arrêtée le 31 juillet dernier au Zimbabwe pour avoir participé à une manifestation, l’autrice Tsitsi Dangarembga devrait comparaitre ce mercredi pour « intention d’inciter à la violence publique ». Devant cet abus judiciaire, des auteurs se mobilisent et appellent à l’abandon des charges contre l’écrivaine.

07/10/2020, 12:21

ActuaLitté

Académie française : quelles candidatures pour les fauteuils de Gallo et d'Ormesson ?

La fin de l'année sera chargée pour les Immortels : l'Académie française accueillera peut-être deux nouveaux membres, installés aux fauteuils laissés vacants par Max Gallo et Jean d'Ormesson. Les candidatures sont déposées, avec des habitués et de nouveaux entrants... 

02/10/2020, 09:48

ActuaLitté

Pass Culture : le livre, expérience culturelle la plus populaire sur l'appli

Quelque peu oubliée pendant la crise sanitaire, confinement et fermetures obligent, l'expérimentation du Pass Culture s'est poursuivie et rassemble désormais plus de 100.000 inscrits, pour 500.000 réservations effectuées, au total. 75 % des réservations totales concernent des biens et activités culturelles, avec 55 % d'entre elles représentées par le livre.

30/09/2020, 12:18

ActuaLitté

Vocabulaire : quelques mots pour un rendez-vous spatial, en orbite

Le prochain Eldorado des explorateurs et autres colonisateurs, 50 ans après le premier pas de l'homme sur la Lune, se trouve du côté des étoiles. L'exploration spatiale passionne à nouveau, et la Commission d'enrichissement de la langue française propose quelques termes, définitions et expressions, dans le domaine de la spatiologie et de l'astronomie.

28/09/2020, 09:39

ActuaLitté

Bolo bolo : une formation pour mener des projets éditoriaux responsables

Mobilis, pôle régional de coopération des acteurs du livre et de la lecture en Pays de la Loire, et Open Lande, fabrique de projets évolutionnaires installée à Nantes, annonce une première session de la formation en ligne Bolo Bolo, du 4 au 10 novembre prochain. Celle-ci propose une initiation à la création de projets à impact social et environnemental positif dans le monde du livre.

24/09/2020, 09:45

ActuaLitté

La présence de livres éducatifs à domicile, facteur de réussite scolaire des enfants

L'organisation UNICEF France, dans un rapport consacré aux enfants des pays riches, alerte sur le mal-être et les difficultés, notamment en matière de lecture, d'un grand nombre de jeunes. L'étude met notamment en relation les compétences de lecture et de calcul et le bien-être des enfants, ainsi que la présence de livres dans les foyers et le niveau de réussite scolaire.

23/09/2020, 11:56

ActuaLitté

Cannabis : le CBD permet-il aux écrivains d'ouvrir les portes de la perception ?

Pour créer des histoires toujours plus passionnantes, les écrivains doivent être concentrés, créatifs et faire appel à tout leur talent. Ce n’est pas toujours chose facile, et avoir quelques petits coups de main dans leur quotidien est parfaitement appréciable. Justement, en la matière, le CBD, ou cannabidiol, exerce-t-il une influence ? On vous apporte quelques précisions sur les liens entre création et stupéfiants.

23/09/2020, 05:51

ActuaLitté

Harcèlement sexuel : le libraire Charles Kermarec renvoyé en correctionnelle

En 2018, Charles Kermarec, cofondateur de la librairie Dialogues à Brest, était mis en examen pour agression et harcèlement sexuel. Après deux ans d’instruction, le libraire comparaîtra finalement devant un tribunal correctionnel. 

15/09/2020, 16:28

ActuaLitté

Leila Slimani : Magistrale, sur Canal+

Magistral·e est la collection de masterclasses de CANAL + pour laquelle sont invités des artistes que la chaîne chérit et qui font l’époque. Ils racontent alors les différentes étapes de leur processus de création.

15/09/2020, 11:36

ActuaLitté

“Les organismes de gestion collective ne sont pas des syndicats !”

La sénatrice du Val-de-Marne, Laurence Cohen, vient d’enfoncer le clou sur la question de la représentativité. Alors que dans le rapport Racine, était posé noir sur blanc l’instauration d’élections pour les artistes-auteurs, Franck Riester avait simplement balayé l’idée. Pourquoi ? Le locataire de la rue de Valois ne s’en expliqua jamais. Quid de la position de Roselyne Bachelot, nouvelle ministre de la Culture ?

12/09/2020, 11:34