#Enquêtes

Le piratage de livre, est-ce du vol ? 

Vous pensiez que le téléchargement illégal se cantonnait à vos films et à vos séries préférés ? Que nenni ! Le piratage concerne tout autant les livres. Twitter ou encore BookTube ont été désignés comme les agoras idéales de débats concernant le téléchargement illégal de livres. L’enquête américaine d’Immersive Media & Books 2020 concernent les habitudes de lecture de ces contrefacteurs. 

Le 27/07/2021 à 13:05 par Marion Clousier

6 Réactions | 339 Partages

Publié le :

27/07/2021 à 13:05

Marion Clousier

6

Commentaires

339

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Les multiples débats menés autour de la question de la légitimité du téléchargement ont divisé les internautes en 3 camps distincts. Le premier regroupe ceux qui estiment que le piratage d’un livre n’est qu’un pur vol, qui affectent auteurs et éditeurs ; pour le second, le piratage est moralement inacceptable dans la mesure où le lecteur peut s’acheter le livre ou l’emprunter.

Enfin la dernière catégorie concerne un groupe, beaucoup moins nombreux, qui estime que l’information devrait être toujours gratuite et que les auteurs n’auraient pas besoin d’argent — comment ça être auteur est un métier impliquant une rémunération ?

Au printemps 2020, l’enquête menée par Immersive Media & Books 2020, financée en partie par l’American Library Association, a réunit plus de 4 000 Américains autour de cette thématique du piratage de livres.

D’après elle, « les pirates achètent avidement des livres ». Une affirmation contradictoire en apparence, mais qui s’explique aisément : sur l’ensemble de la population interrogée, ce sont ceux qui achètent le plus de livres. Cela signifie, donc, qu’ils ne se cantonnent pas seulement au téléchargement, mais ont de réelles habitudes de consommation. 

Sur les personnes interrogées, 14,4 % ont confirmé avoir déjà téléchargé des livres. Plus généralement, ce sont surtout des jeunes hommes de différentes origines ethniques. 

Et si les pirates étaient moins nuisibles ?

Selon l’enquête générale par rapport à la population interrogée, pendant la pandémie, les pirates de livres auraient davantage acheté de livres électroniques (38,7 %), de livres audio (27,1 %) et de livres imprimés (33,7 %). En somme, 41,5 % d’entre eux achètent des livres sous plusieurs formats.

EBOOK: le piratage effraie toujours les éditeurs français

De plus, l’enquête a démontré que ces personnes sont des usagers de bibliothèque : 77,2 % d’entre eux possèdent une carte de bibliothèque, et dans l’ensemble empruntent davantage que la population moyenne interrogée. Les chiffres recensés démontrent que le piratage de livres est la réponse finale lorsque l’usager ne trouve pas le livre souhaité, disponible à la bibliothèque. Sinon d’ordinaire, 58,4 % des pirates ont déjà acheté un livre, découvert à la bibliothèque, à la librairie.

Une première enquête, dirigée par l’Union européenne en 2013, avait déjà révélé que le piratage, aussi étonnant que cela puisse paraître, pouvait en réalité booster les ventes. D’après l’ensemble des études menées, le piratage de livres n’est pas en mesure de condamner l’industrie de l’édition.

Enfin, l’étude ayant été menée aux États-Unis, l’idée que le piratage de livres puisse être justifié par un manque d’accès aux ressources ne peut pas être, ici, prise en compte. En réalité, les pirates de livres consomment à la bibliothèque, en librairie, sous plusieurs formats et achètent davantage de livres que le lecteur moyen. Au final, il semblerait donc qu’ils achètent des livres dans la mesure où ils jugent que leur valeur en vaille la peine.

Pour soutenir les éditeurs, l’enquête a suggéré une solution assez radicale — qui frôle avec le légal : collecter les données des pirates en proposant des téléchargements gratuits de livres, qui seraient équipés d’un logiciel de suivi.

Idéal, pour renforcer une société de la surveillance, non ?

Source : Bookriot

Crédit : Mika Baumeister, Unsplash 

 
 
 
 

6 Commentaires

 

Hacker

28/07/2021 à 08:19

« Pour soutenir les éditeurs, l’enquête a suggéré une solution assez radicale — qui frôle avec le légal : collecter les données des pirates en proposant des téléchargements gratuits de livres, qui seraient équipés d’un logiciel de suivi. »

Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux... dixit Franklin.

Les DRM feront toujours ce qu'ils voudront chez vous : c'est une boite noire que vous laissez à un éditeur qui lui permet de faire ce qu'il veut sur votre ordinateur. En plus de connaître vos habitudes et votre vie, il peut absolument en faire ce qu'il veut.

Au fait, il manque une info à cet article (intéressant : pour une fois que les « pirates » ne sont pas caricaturés : bravo !). Les pirates ne sont pas bêtes (contrairement aux éditeurs) : ils lisent des livres piratés (dont « on » a ôté les DRM). Ils ne sont près d'être pistables !

Par définition, on ne peut lire un livre DRMisé qui a été loué (Eh oui, vous n'en êtes jamais le propriétaire) à quelqu'un d'autre. Il faut que ce quelqu'un casse la clé du DRM (ce qui est toujours possible : une clé reste une clé !). Du coup, les livres numériques qui circulent sous le manteau (comme les films et tutti quanti) sont des trucs justement accessibles à tout le monde.

De fait, il manque une information capitale à votre article : je connais plein d'usagers de contenus « piratés » qui ont la version originale chez eux. Pourquoi ? Lisez un divX et lisez un DVD et vous aurez la réponse. Le premier commence immédiatement et le second vous oblige par passer par une série d'étapes de publicités insupportables et de manipulations débiles.

La simplicité et la paix. Le moteur principal du piratage...

Mathias Lair

28/07/2021 à 09:44

Cet article me fait penser la Fable des abeilles de Mandeville publié en 1714. Selon lui, ce sont les vices individuels qui sont à la source de la prospérité collective : il faut donc encourager, ou du moins laisser faire (un maître mot du libéral-capitalisme) tous les vices : égoïsme, rapacité, goût pour les transgressions diverses… En soutenant que le piratage serait bon puisqu’il permettrait de développer les ventes, cet article fait preuve de la même perversité. L’astuce consiste à renverser la logique pour déséquilibrer l’adversaire, pour l’amener à ne plus savoir quoi penser, puisque ce qui serait mauvais devient la bonté même : une manœuvre classique ! Du même type que le harceleur qui dit à sa victime : si je te fais cela, c’est pour ton bien.

Hacker

29/07/2021 à 08:14

Pas vraiment, non. Ici, les éditeurs (et surtout les Majors qui ont encore une autre force de frappe) sont officiellement vent debout contre le « piratage ».

Je vous mets au défi de trouver ne serait-ce qu'une déclaration qui positive de près ou de loin l'action de pirater parmi ces gens-là.

En revanche, ils se trouvent que la réalité est conforme à celle décrite dans cet article (saleté de réalité ! Jamais conforme aux rêves !). Les pirates sont aussi les plus gros acheteurs et pour simplifier, le piratage sert davantage l'édition et les majors qu'elle ne les dessert.

Mais jamais jamais jamais vous ne trouverez une déclaration dans ce sens... En fait, il existe même des bas de plafonds (sans doute énarque ou assimilés) pour penser (et malheureusement affirmer) qu'un objet piraté est une vente perdue !

Un monde déconnecté de la réalité... ou les raisonnements binaires sont la règle. On pourrait tous les embaucher au gouvernement et aucun ne déparierait !

ninja

02/08/2021 à 12:05

Regardons la réalité

(les faits sont têtus disait un russe bien connu et assez révolutionnaire ...)

Il y a un secteur, c'est même le premier, où le piratage est et a été très significatif, c'est la musique. Si l'on veut vérifier l'hypothèse que le piratage ne réduit pas les revenus des créateurs, il suffit de regarder l'évolution des revenus des musiciens (y compris compositeurs).

Le mp3 date de 1995, mais les premiers appareils datent de 1997 et c'est à peu près à ce moment là que la vitesse d'internet a pris de l'ampleur (Napster date de 2000).

Regardons le marché de la musique aux US, pour prendre un point de référence.
En 1997 c'était 21mds de dollars, en 2018 c'est 8mds, c'est à dire que les revenus des créateurs ont été divisés par 2,6. Si vous voulez vérifier, regardez ce que gagner les musiciens sur Spotify (en notant que Spotify lui même perd de l'argent...).

(On glissera sur le fait que le texte des pochettes d'albums, assez souvent plus longs qu'un tweet, ou les listes de musiciens et de producteurs ont disparu des téléchargements et donc de la culture musicale de ceux qui les écoutent, on considérera cela un épiphénomène)

On en déduit assez facilement que ceux qui prétendent que le piratage ne réduit le revenu des créateurs n'aiment pas regarder la réalité. (ce qui est un souci assez fréquent ces derniers temps...)

La seule raison pour laquelle le piratage de livres n'a pas encore complètement laminé les revenus des créateurs de littérature, c'est possiblement parce que, (il ya probablement d'autres raisons) 1) les acheteurs de livres continuent à en acheter indépendamment (en quantité, si non en qualité) de leur âge, tandis que les acheteurs historiques de cd ont cessé d'en acheter, en grande partie parce que les disquaires, quand même dépendants des acheteurs jeunes, ont disparu, en partie, à cause du piratage, à la différence des libraires. 2) les acheteurs de livres tendent sans surprise à avoir fait un peu d'études et qu'ils arrivent à faire le lien conceptuel entre piratage et disparition des auteurs et sont souvent contents par leur achat de contribuer à la survie des dits auteurs... 3) le format livre papier est générateur de plaisir en soi et conserve un attrait intrinsèque marqué.

Ninja




Mathias Lair

02/08/2021 à 14:39

Merci Ninja ! Votre article est celui d'une journaliste, car fondé sur des faits.
Mais pourquoi prendre un pseudo qui vous permet de dire n'importe quoi , cela vous crédibilise.
Mathias Lair Liaudet

hacker

04/08/2021 à 13:55

Les faits sont têtus, mais comparaison n'est pas raison (disait un autre célèbre...).

L'industrie de la musique s'est (en partie) effondrée parce que le modèle ancien a disparu avec l'apparition du numérique.

Même s'il existe un retour de mode des vinyles, qui achètent encore des CD ? Je ne connais pas un moins de 30 ans qui sache qu'un morceau de musique n'est qu'autre chose... qu'un fichier informatique.

Le monde a changé : les majors se faisaient de scandaleuses c(censuré) en or, mais la poule aux œufs d'or a pris la tangente. Je ne suis toutefois pas inquiet pour ces majors, car ce n'est pas le chiffre d'affaires qu'il faut regarder, mais le bénéfice (et surtout la rentabilité).

L'industrie du livre a une peur bleue de vivre ce même changement, car ça signifierait peu ou prou l'effondrement de la poule aux œufs d'or que sont les livres papiers. Le piratage n'a rien à voir là-dedans, où tellement à la marge que ce n'est pas significatif. Tant que les liseuses n'offriront pas le même confort qu'un livre, ce n'est pas prêt de changer (donc les éditeurs respirent... tout en freinant des quatre fers...)

On parle bien de gens qui en sont encore à demander des manuscrits papiers aux auteurs, et à les faire envoyer par la Poste...

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

300 livres audio et braille pour les publics empêchés de lire 

L’accès à la lecture pour les personnes empêchées de lire est une des grandes missions de l’association Valentin Haüy. Pour cette rentrée littéraire 2021, l’association adapte et propose plus de 300 livres en audio et en braille numérique. Et ce pour que chacun s'ouvre aux nouveautés. 

16/09/2021, 14:06

ActuaLitté

Pour son prochain livre, Salman Rushdie se passera d'éditeur

S’il aime le papier par-dessus tout, Salman Rushdie a décidé de passer par la populaire plateforme Substack pour son prochain livre. L’accord est conclu, l’ouvrage sera diffusé sous la forme de feuilleton… « J’ai été très attiré par cette idée, récemment, en cette étrange année et demie, d’essayer des choses que je n’avais jamais faites auparavant », indique-t-il.

01/09/2021, 16:37

ActuaLitté

La momie Petosiris rhabillée de ses habits funèbres

Si Astérix et Obélix étaient envoyés en Égypte au début de la décennie, ce sont aujourd’hui les mystères de l'Antiquité qui viennent à nous. Alors que le Teece Museum of Classical Antiquities de l’Université de Canterbury (Nouvelle-Zélande) répertoriait plusieurs pièces égyptiennes pour sa collection James Logie, l’une des plus importantes collections d’objets de l’époque antique, un fragment de linceul d’une momie égyptienne a retrouvé sa moitié à l’autre côté du globe.

21/07/2021, 13:54

ActuaLitté

NetGalley propose une application iOS et Android

La plateforme NetGalley annonce le lancement de son application, ainsi que la mise à disposition de ses utilisateurs de livres audio à écouter directement depuis celle-ci. 

03/05/2021, 15:00

ActuaLitté

2,5 millions de personnes encore confrontées à l'illettrisme en France

L'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme (ANLCI) fête ses 20 ans, et organise à cette occasion un festival numérique, fait de dictées et de tables rondes. Mesure de l'illettrisme, ouverture des bibliothèques, goût de la lecture ou encore intégration des entreprises aux stratégies de lutte feront notamment partie des sujets abordés.

08/12/2020, 11:19

ActuaLitté

Un délai de 6 mois pour l'ordonnance sur la responsabilité des plateformes

Le gouvernement français se lance concrètement dans la transposition de la directive européenne sur le droit d'auteur et les droits voisins dans le marché unique numérique, comme l'indique la loi n° 2020-1508 du 3 décembre 2020. Cette dernière laisse un délai de 6 mois maximum pour la prise d'une ordonnance. Elle affirmera la responsabilité pénale des services de communication au public en ligne « dont l'objet principal est de porter atteinte aux droits d'auteur et aux droits voisins ».

04/12/2020, 10:21

ActuaLitté

“Pandémie”, mot de l'année du dictionnaire américain Merriam-Webster

Avec la fin d'année se multiplient les bilans et autres classements : les dictionnaires et encyclopédies anglophones se sont fait une spécialité des « mots de l'année ». Merriam-Webster, éditeur américain qui se consacre à la publication de livres de référence, a ainsi désigné « pandémie » mot de l'année 2020, en se basant sur les statistiques de consultation.

01/12/2020, 16:49

ActuaLitté

Des écrivaines extraordinaires pour sauver le monde, en pulps féministes

Les Saisons de l’Étrange présentent un projet savoureux : La Ligue des écrivaines extraordinaires. Directement inspiré d’un comics d’Alan Moore, ce nom délicat cache, à peine, une collection féministe. Et qui se veut un hommage pulp aux grandes écrivaines, dirigée par une femme, écrite par des femmes, et des romans publiés pour tous.

25/11/2020, 10:43

ActuaLitté

“Quarantaine” devient le mot de l'année 2020

Le Cambridge Dictionary, ouvrage de référence pour la langue anglaise, a dévoilé son mot de l'année 2020. De toute évidence, pas besoin d'aller chercher bien loin pour cette fois : les experts ont choisi le nom « quarantine », que l'on traduit aisément en français par « quarantaine ». Début novembre seulement, le terme a été recherché 183.000 fois dans le Cambridge Dictionary.

25/11/2020, 10:08

ActuaLitté

Île-de-France : 10 millions d'euros supplémentaires pour le fonds d’urgence pour la culture

La région Île-de-France a présenté, ce vendredi 20 novembre, la reconduction de ses aides d’urgence en faveur des acteurs de la culture, alors que la deuxième vague de l'épidémie de coronavirus a une nouvelle fois fait cesser les activités des librairies, mais aussi les événements liés au spectacle vivant. En conséquence, le fonds d'urgence pour la culture est porté à 20 millions €.

20/11/2020, 16:34

ActuaLitté

Québec : pour une meilleure protection des auteurs

Ce 19 novembre, le Québec entame un vaste processus de consultations, mené jusqu’au 1er février 2021. Ce dernier concerne la révision des deux lois sur le statut de l’artiste. Le processus avait été stoppé net après le déclenchement de la pandémie, depuis le 30 mars. 

20/11/2020, 13:50

ActuaLitté

Un rassemblement contre l'installation d'Amazon à Montbert

Des organisations du livre de la région des Pays de la Loire se mobilisent depuis plusieurs semaines pour opposer une résistance à l'installation d'un entrepôt Amazon à Montbert, à 20 km au sud de Nantes. Des ONG – Attac 44, J'achète dans ma zone 44, Alternatiba et I-Buycott Nantes – appellent à un rassemblement, le samedi 28 novembre prochain, pour concrétiser la mobilisation.

19/11/2020, 17:02

ActuaLitté

En attendant le Goncourt 2020, le prestigieux prix littéraire en huit points

Confinement oblige, librairies contraintes, lecteurs éparpillés, l’académie Goncourt a décidé de reporter la remise de son prix cette année, du 10 au 30 novembre. La récompense serait conditionnée « à la réouverture des librairies », déclarait le jury, avant de finalement se résigner, après les annonces de Jean Castex, Premier ministre.

19/11/2020, 12:34

ActuaLitté

Arnaud Roffignon, chargé du suivi des réformes au cabinet de la ministre de la Culture

Roselyne Bachelot-Narquin, par un arrêté du 12 novembre, nomme Arnaud Roffignon directeur adjoint de cabinet, chargé de la transformation du ministère, de la relance, du budget, de la fiscalité et du suivi de l'exécution des réformes qui touchent à la rue de Valois.

17/11/2020, 09:24

ActuaLitté

Jean Teulé est l'invité d'Augustin Trapenard dans 21 CM

Pour clore 2020 avec panache, quoi de mieux qu’un grand romancier du macabre, obsédé par les épidémies, les puissants qui perdent la tête et les artistes en galère, ancien chroniqueur mythique de "Nulle Part Ailleurs" qui plus est ?

16/11/2020, 10:14

ActuaLitté

Paris vaut bien une messe, Adrienne Monnier une plaque commémorative

Reporté de Calendes en Calendes, le projet de commémoration d’Adrienne Monnier est sur la table du conseil municipal de Paris. Examiné ce 17 novembre, il devrait aboutir à une plaque posée sur la façade du 7 rue de l’Odéon (VIe arrondissement). Le quartier de l’édition, pour celle qui est présentée comme la « sainte patronne des libraires ». 

12/11/2020, 16:41

ActuaLitté

Pays de la Loire : les acteurs du livre se dressent contre l'installation d'Amazon à Montbert

Plusieurs organisations du livre des Pays de la Loire le crient haut et fort « Contre Amazon à Montbert ! Contre Amazon et son monde ! » À l'origine d'une pétition, des représentants du monde du livre, acteurs de la filière du livre et de la lecture en Pays de la Loire tiennent à sensibiliser les citoyens, pour s'opposer à l'implantation d'un entrepôt de 185.000 m2 de la firme à 20 km au sud de Nantes, à Montbert.

06/11/2020, 11:31

ActuaLitté

Imaginer des villes durables et ouvertes : liste de lecture

Les villes ne représentent que 3 % de la surface de la Terre, mais abritent 3,5 milliards de personnes : l'Organisation des Nations Unies ouvre son club de lecture consacré aux cités et communautés durables avec ces quelques chiffres. Parmi les objectifs de développement durable fixés par l'organisation, la création d'espaces de vie urbains confortables figure en bonne place...

04/11/2020, 09:42

ActuaLitté

Confinement total sur le territoire : le plan de sauvetage d'Emmanuel Macron

Toute la journée, les rumeurs alimentées par les craintes ont nourri les discussions. Confinement, couvre-feu avancé, les options avancées depuis des jours participaient grandement au stress ambiant. Et voilà : après l’appel à une union nationale, le président de la République a posé les bases de ces prochaines semaines.

28/10/2020, 20:40

ActuaLitté

Parents, pourquoi refuser la lecture à voix haute aux enfants ?

C'est un fait de plus en plus connu, fruit de nombreuses recherches en la matière : l'amour de la lecture des enfants provient directement de celui des parents. En Allemagne, une étude s'est penchée sur les raisons qui expliquent pourquoi des parents renoncent à une séance de lecture à voix haute aux côtés de leur progéniture.

28/10/2020, 12:29

ActuaLitté

L'auteure sud-africaine Mohale Mashigo en résidence internationale à Nancy

L’Université de Lorraine accueille l’auteure sud-africaine Mohale Mashigo en résidence internationale à Nancy pendant 4 mois, d’octobre 2020 à janvier 2021, dans le cadre de la 3e édition de la résidence ARIEL (Auteur en Résidence Internationale En Lorraine), portée par l'UFR Arts, Lettres et Langues de Nancy et l'IUT Nancy-Charlemagne.

28/10/2020, 11:35

ActuaLitté

Noël Corbin entre au comité stratégique du Pass Culture

Le comité stratégique de la société par actions simplifiée Pass Culture accueille un nouveau représentant de l'État, en la personne de Noël Corbin, qui vient ainsi remplacer Marie Villette, secrétaire générale de la ville de Paris depuis quelques semaines. 

23/10/2020, 09:45

ActuaLitté

Jean-Philippe Mochon nommé médiateur du livre

Autorité de conciliation créée par la loi du 17 mars 2014 relative à la consommation, le médiateur du livre aura poussé à la création d'une autorité semblable pour le secteur de la musique, deux ans plus tard. Jean-Philippe Mochon, conseiller d'État, assumera les deux fonctions, en vertu du décret en date du 22 octobre 2020.

23/10/2020, 09:18

ActuaLitté

Interroger le métier d'auteur : créer, est-ce un travail ?

Créer est-il un travail ? C’est la question qui était posée dans la webémission « Artistes-auteurs : un statut ! ». Pour l’occasion, c’est le célèbre sociologue Pierre-Michel Menger, spécialiste du monde des arts et de la création, qui est intervenu autour d’un panel d’auteurs et autrices. Invité par la Ligue des auteurs professionnels dans cette cinquième rencontre, il échange avec les auteurs.

17/10/2020, 10:51

ActuaLitté

Franck Bouysse : polar, roman noir, qu'importe, “tant que le lecteur s'y retrouve”

Ce soir-là, La Machine à Lire accueillait dans la salle de conférences de La Machine A Musique (Rue du Parlement Sainte Catherine à Bordeaux), dans le cadre du « Salon Lire en Poche » de Gradignan fortement éprouvé par la pandémie, l’écrivain Franck Bouysse.

16/10/2020, 08:06

ActuaLitté

François Sureau élu à l'Académie française, au fauteuil de Max Gallo

Le fauteuil de Max Gallo a finalement été attribué, à l'issue d'une session de votes des Académiciens. L'écrivain et avocat François Sureau est l'heureux élu, à 19 voix sur 27. Premier rédacteur des statuts du parti En Marche d'Emmanuel Macron en 2016, il avait dénoncé en 2019 le tournant autoritaire du gouvernement face au mouvement des Gilets Jaunes...

15/10/2020, 16:45

ActuaLitté

CFC : Sabine Madeleine devient présidente du Collège des éditeurs de presse

Depuis le 1er octobre 2020, le Comité du Centre Français d'exploitation du droit de Copie (CFC) est présidé par Sabine Madeleine (secrétaire générale et directrice juridique du Groupe Bayard) à la suite de son élection à la présidence du collège des éditeurs de presse du CFC lors de son assemblée générale, le 22 septembre 2020.

14/10/2020, 09:13

ActuaLitté

50 auteurs et 100 lycées franciliens pour des Leçons de littérature

Pour la quatrième année, la région Île-de-France institue dans les lycées des Leçons de littérature, qui permettent de faire se rencontrer des auteurs et des élèves. Une cinquantaine d'auteurs participent, et tenteront de transmettre leur amour des mots, leur créativité et leur regard sur les enjeux de la littérature contemporaine, dans les salles de classe.

13/10/2020, 15:45

ActuaLitté

Esquisse, pour un nouveau lieu dédié au livre et à la lecture à Nantes

Imaginer un nouveau lieu du livre et de la lecture sur le territoire nantais, d'ici 2 ans : telle est la mission que se donne Esquisse, un groupe de « réflexion-action » mis en place par Mobilis, le pôle régional des acteurs du livre et de la lecture des Pays de la Loire. Ce lieu coopératif permettrait notamment la mutualisation, la facilitation des échanges, l’accompagnement à l’émergence de projets et le partage spatial.

12/10/2020, 10:03

ActuaLitté

Aude Accary-Bonnery devient directrice, secrétaire générale adjointe du ministère de la Culture

Lors du Conseil des ministres du 7 octobre 2020, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot-Narquin a proposé de nommer Aude Accary-Bonnery directrice, secrétaire générale adjointe du ministère de la Culture. Elle était directrice générale adjointe en charge de la stratégie et du contrôle au Centre national du Cinéma (CNC).

07/10/2020, 17:46

ActuaLitté

Le "scandaleux" procès de Tsitsi Dangarembga au Zimbabwe

Arrêtée le 31 juillet dernier au Zimbabwe pour avoir participé à une manifestation, l’autrice Tsitsi Dangarembga devrait comparaitre ce mercredi pour « intention d’inciter à la violence publique ». Devant cet abus judiciaire, des auteurs se mobilisent et appellent à l’abandon des charges contre l’écrivaine.

07/10/2020, 12:21

ActuaLitté

Académie française : quelles candidatures pour les fauteuils de Gallo et d'Ormesson ?

La fin de l'année sera chargée pour les Immortels : l'Académie française accueillera peut-être deux nouveaux membres, installés aux fauteuils laissés vacants par Max Gallo et Jean d'Ormesson. Les candidatures sont déposées, avec des habitués et de nouveaux entrants... 

02/10/2020, 09:48

ActuaLitté

Pass Culture : le livre, expérience culturelle la plus populaire sur l'appli

Quelque peu oubliée pendant la crise sanitaire, confinement et fermetures obligent, l'expérimentation du Pass Culture s'est poursuivie et rassemble désormais plus de 100.000 inscrits, pour 500.000 réservations effectuées, au total. 75 % des réservations totales concernent des biens et activités culturelles, avec 55 % d'entre elles représentées par le livre.

30/09/2020, 12:18

ActuaLitté

Vocabulaire : quelques mots pour un rendez-vous spatial, en orbite

Le prochain Eldorado des explorateurs et autres colonisateurs, 50 ans après le premier pas de l'homme sur la Lune, se trouve du côté des étoiles. L'exploration spatiale passionne à nouveau, et la Commission d'enrichissement de la langue française propose quelques termes, définitions et expressions, dans le domaine de la spatiologie et de l'astronomie.

28/09/2020, 09:39

ActuaLitté

Bolo bolo : une formation pour mener des projets éditoriaux responsables

Mobilis, pôle régional de coopération des acteurs du livre et de la lecture en Pays de la Loire, et Open Lande, fabrique de projets évolutionnaires installée à Nantes, annonce une première session de la formation en ligne Bolo Bolo, du 4 au 10 novembre prochain. Celle-ci propose une initiation à la création de projets à impact social et environnemental positif dans le monde du livre.

24/09/2020, 09:45

ActuaLitté

La présence de livres éducatifs à domicile, facteur de réussite scolaire des enfants

L'organisation UNICEF France, dans un rapport consacré aux enfants des pays riches, alerte sur le mal-être et les difficultés, notamment en matière de lecture, d'un grand nombre de jeunes. L'étude met notamment en relation les compétences de lecture et de calcul et le bien-être des enfants, ainsi que la présence de livres dans les foyers et le niveau de réussite scolaire.

23/09/2020, 11:56