#Rencontres / dédicaces

Faire lire les enfants commence par guérir “la méconnaissance des adultes”

PODCAST – Calamité : les enfants ne lisent plus ! Les sondages l’assurent, et les adultes s’en griffent le visage au sang : pauvre jeunesse, pauvres enfants, pauvre de nous ! Mais les enfants, leur a-t-on simplement demandé leur avis avant de leur asséner des sondages de grands auxquels personne ne comprend goutte ? 

Le 11/10/2020 à 11:14 par Nicolas Gary

1 Réactions | 1 Partages

Publié le :

11/10/2020 à 11:14

Nicolas Gary

1

Commentaires

1

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Anne-Laure Bondoux, autrice jeunesse depuis une vingtaine d’années, avec des incartades très plaisantes dans la littérature adulte et Kalon, mangaka de la « génération Goldorak » en parlent dans notre émission, Les mots en boîte.

« Lorsque j’écris, et je vis dans le même monde que les jeunes lecteurs — dans le contemporain et l’actualité qui sont les mêmes que les leurs — je le fais vu de ma place, de mon âge, et cela, je ne le perds jamais de vue », indique Anne-Laure Bondoux. 

Mais avec une telle bienveillance des auteurs, comment les enfants ne liraient-ils pas ? N’est-ce pas, au contraire, que les adultes et parents méconnaissent ces genres, comme le manga tant décrié, et tenteraient de corriger des travers de néolecteurs ? 

Cesser de mettre la littérature et les narrations dans des boîtes à genre et demander aux parents de s’ouvrir un peu plus sur des genres différents ? Hmmm… 

Retrouver - Les Mots en boîte, le livre et ses secrets de cuisine

Jingle réalisé par Planète Event

Crédit photo : ActuaLitté, CC BY SA 2.0 - Anne-Laure Bondoux et Kalon, déguisée en SuperWoman

1 Commentaires

 

LOL

08/02/2021 à 10:22

« Cesser de mettre la littérature et les narrations dans des boîtes à genre et demander aux parents de s’ouvrir un peu plus sur des genres différents ? Hmmm… »

Avant d'incriminer les parents, il faudrait commencer par les éditeurs jeunesse avec des choix de sujet à pleurer, avec des cycles de corrections infinis qui tue le style de l'auteur, se met soi-disant à la place du lecteur (coucou les ortho débilitantes !) et les éditeurs qui pensent que les gamins doivent tout comprendre et qu'on ne doit surtout pas les effrayer (faut un parent, un copain, etc.).

Le monde de la littérature jeunesse portent en lui-même les raisons pour lesquelles les gamins ne lisent plus : j'aurais été gamin aujourd'hui et je m'enfuirais dans mes rêves plutôt de que lire ce qui est publié.

Ou dans les jeux vidéos, plein de rêves et NON BRIDÉS !

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

La BnF se lance dans des podcasts pour accompagner RetroNews

RetroNews, le site de presse de la Bibliothèque nationale de France, ouvre une nouvelle page de sa stratégie de développement, naturellement tournée vers le podcast. Et signe, pour ce faire, un partenariat avec Acast, plateforme suédoise spécialisée dans l'hébergement et la monétisation des podcasts.

18/02/2021, 11:16