Recherche

divine comédie dante

Extraits

ActuaLitté

Non classé

La Naissance Du Purgatoire

Dès les premiers siècles, les chrétiens ont cru confusément en la possibilité de racheter certains péchés après la mort. Mais dans le système dualiste de l'au-delà, entre Enfer et Paradis, il n'y avait pas de lieu pour l'accomplissement des peines purgatoires. Il fallut attendre la fin du XIIe siècle pour qu'apparaisse le mot Purgatoire, pour que le Purgatoire devienne un troisième lieu de l'au-delà dans une nouvelle géographie de l'autre monde. Le Purgatoire s'inscrit dans une révolution mentale et sociale qui remplace les systèmes dualistes par des systèmes faisant intervenir la notion d'intermédiaire et qui arithmétisent la vie spirituelle. Ce Purgatoire, c'est aussi le triomphe du jugement individuel au sein des nouvelles relations entre les vivants et les morts. Cette enquête suit les avatars de la naissance du Purgatoire de l'Antiquité à La Divine Comédie de Dante. Cette naissance est un des grands épisodes de l'histoire spirituelle et sociale de l'Occident.

ActuaLitté

poesie format poche

Le livre (al-kitab)

« al-Kitâb est un voyage à travers l’histoire arabe, depuis la fondation du califat après la mort du prophète au VII° siècle (de l’ère chrétienne) jusqu’à la moitié du X° siècle. Voyage qui renouvelle la traversée de Dante dans La Divine comédie. Toutefois, contrairement à Dante, Adonis opte pour une description non du paradis et de l’enfer célestes, mais de l’enfer d’ici bas. Enfer où l’Arabe vivait, réfléchissait et écrivait. Pour son odyssée, Adonis choisit al-Mutanabbî - le plus grand poète arabe - et tente de relater dans Le Livre-traversée, toute chose sur les Arabes en résonance d’une part avec les livres dits sacrés, de l’autre avec une vision mallarméenne. » Houriya Abdelouahed « Afin que je demeure étranger, lointain, des paroles m’amenèrent vers leur demeure De l’élixir de leur plantes m’abreuvèrent Un temps-assis tel un enfant sur mes genoux, afin de lire ce que trace l’horizon sur des cahiers volés aux fissures du ciel. » Adonis

10/2007

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté