Dossiers

2021, commémoration des 700 ans de la mort de Dante Alighieri

Né le 21 mai 1265, Dante Alighieri, mythique poète italien, écrivain, mais également homme politique ayant vécu à Florence, est mort le 14 septembre 1321, laissant derrière lui La Divine Comédie. Considéré comme le père de la langue italienne, il compose avec Boccace et Pétrarque cette trinité littéraire par laquelle le toscan s’imposa dans le pays. En cette année 2021, le 700e anniversaire de sa mort est commémoré, partout dans le monde.

Le 31/03/2021

4 Partages

Le

31/03/2021

4

Partages

ActuaLitté

De la journée du 25 mars, désormais consacrée comme le DantedÍ en Italien, aux nouvelles traductions, sans oublier les polémiques inattendues, ce 700e anniversaire met en lumière l’intemporalité du poème dantesque. Ses trois chants, L’Enfer, Le Purgatoire et Le Paradis, qu’ouvre le poète latin Virgile, comme guide littéraire et mystérieux, ont marqué la littérature mondiale. 

La Divina Commedia ne doit pour autant pas éclipser d’autres œuvres laissées à la postérité : un traité d’éloquence, des essais sur la religion chrétienne, oscillant entre philosophie et mysticisme, ou encore un texte bien plus politisé évoquant le régime monarchique.

Mais l’histoire marquée au fer rouge par La Divine Comédie, dont la rédaction fut entamée en 1306, garde cette histoire fantastique d’une rédemption, partant des cercles concentriques infernaux à l’Empyrée, pour retrouver Beatrice Portinari, la muse. Cela jusqu’à la rose céleste qui apportera la vision suprême et divine.

Voyage initiatique, politique, littéraire, d’une complexité rivalisant d’érudition, et dans une langue incroyable, le triptyque offre au lecteur une véritable métaphysique, avec une imagination et un réalisme frappant.

Un dossier qui n'a pas la prétention d'être dantesque, certes, mais qui rend amplement hommage au Sommo Poeta.

 

 

 

 
 

Extraits

ActuaLitté

Histoire de France

Correspondance générale Tome 13 : 1863-1865

Le principal travail auquel se consacre la comtesse d'Agoult en 1864 est une étude comparée du Faust de Goethe et de La Divine Comédie de Dante. Elle en tire sept longs articles qui seront rassemblés en 1866 dans un volume intitulé Dante et Goethe. Et, en 1865, elle songe à la rédaction de ses mémoires, interrogeant son entourage sur la manière de les écrire et sollicitant de son frère des précisions sur les événements de leur jeunesse. Toujours très attentive à maintenir sa santé, elle prend les eaux à Schlangenbad. De là, elle se rend à Francfort sur les lieux de son enfance et passe deux jours sur l'île de Nonnenwerth où elle vécut avec Franz Liszt durant les étés de 1841 et 1843. De tous les invités de son salon, où Ernest Renan et Emile Littré se montrent souvent, c'est le prince Napoléon qui la fascine le plus. Elle lit avec passion ses discours et noue une relation amicale avec lui. Elle entame aussi une correspondance soutenue avec le révolutionnaire Giuseppe Mazzini, réfugié à Londres, laquelle se nourrit de leur profond désaccord sur la politique menée en Italie. C'est à la fin de l'année 1865 qu'elle découvre dans le Jura, à Saint-Lupicin, la gentilhommière de celui qui se dit " son esclave ", Louis de Ronchaud. Elle va s'y complaire dans une vie simple, s'employant, grâce à ses relations, à obtenir pensions et congés en faveur de fils de paysans enrôlés dans l'armée.

06/2022

ActuaLitté

Philosophie

Dante et l'averroïsme

Dante averroïste ? Le plus grand poète du Moyen Age fut-il le disciple du plus grand philosophe arabe ? La Divine Comédie place Averroès, l'auteur du "Grand commentaire" d'Aristote, en Enfer, et en Paradis son disciple latin Siger de Brabant qui, dans l'actuelle "rue du Fouarre" à Paris, mettait en syllogismes "des vérités importunes". Jugement de Salomon ? Ce volume collectif traite en détail l'un des chapitres les plus controversés de l'histoire comme de l'historiographie de la philosophie et de la théologie médiévales. Revisitant les textes philosophiques et poétiques de Dante, de la Vita nova au Convivio, au De vulgari eloquentia et à la Monarchia, examinant les productions et les thèses de ses contemporains, interlocuteurs, amis et adversaires, médecins, philosophes et poètes, rappelant et discutant les thèses de ses lecteurs anciens et modernes, les meilleurs spécialistes des domaines concernés, philosophes et italianistes, dressent le bilan de deux siècles d'études sur Dante, mais aussi sur Cavalcanti et sur l'averroïsme latin. Suivant trois grands axes, le langage et la pensée, les émotions, la politique, c'est au coeur de l'histoire et de la culture européennes, à Paris, à Florence, sur les routes de l'exil, que les contributions ici rassemblées plongeront lectrices et lecteurs amoureux de Dante, de l'Italie et de la littérature.

08/2019

ActuaLitté

Beaux arts

Fascinante Italie. De Manet à Picasso 1853-1917

L'Italie a influencé toutes les recherches artistiques de la fin du XIXe siècle et des premières années du XXe siècle. L'exposition du musée des Beaux-Arts de Nantes met en lumière les rapports entre l'Italie et les artistes français depuis le voyage de Manet en 1856 jusqu'à celui de Picasso en 1917. Cet ouvrage met en rapport de nombreux artistes qui sont allés en Italie pendant cette période de soixante ans qui voit émerger l'art moderne. L'accent est mis aussi bien sur le voyage (Cross, Manet, Renoir, Maurice Denis, Signac) que sur les figures d'Italiennes (Van Gogh, Henner ou Carpeaux), la couleur locale, la lumière (Maurice Denis ou Kandinsky), mais aussi la copie (Gustave Moreau, Degas), le portrait (Degas, Carolus-Duran), les thèmes littéraires, religieux ou historiques (Paul Baudry, Doré, Merson, Jules-Elie Delaunay) avec une place particulière à Dante - la Divine Comédie illustrée par Rodin.

11/2009

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté