Recherche

Thierry Beauce

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

Thierry

"En écrivant ces deux textes et en les proposant dans un ordre de lecture aléatoire, j'ai cherché à illustrer ce qu'à mon sens le nom propre d'un autre comprend du nom commun du monde et inversement, ou encore, tenté de montrer que c'est sur un tel nom que s'épanouit en première instance et se referme en bout de course, sans pour autant qu'il le contienne cependant qu'il en esquisse chaque fois, dans son déploiement, une forme dynamique - selon laquelle il semblerait aller d'une origine à une fin -, ce que nous évoquons, consciemment ou non et à des degrés divers de clarté et de distinction, lorsque nous invoquons, en y prêtant plus ou moins d'attention, en paroles ou en pensée, le monde".

05/2006

ActuaLitté

Critique littéraire

Thierry Maulnier

Né en 1909, élève de l'Ecole Normale Supérieure avec Robert Brasillach, Simone Weil et Georges Pompidou, Thierry Maulnier meurt en 1988, académicien et grand éditorialiste au Figaro. Disciple de Charles Maurras, engagé à l'Action française, il traverse les années trente ivre de connaissance, à la découverte de Malraux, Aragon, Breton, et adule Dostoïevski et Sophocle. C'est en jeune nationaliste irrigué par des préoccupations sociales et économiques qu'il participe aux manifestations de 1934. Alarmé très tôt par la montée du nazisme, refusant tout embrigadement, il ne s'abîme pas comme tant d'autres dans la collaboration. Son talent de polémiste se réveille plus tard, après la Guerre, dans le combat intellectuel mené contre le communisme et Jean-Paul Sartre. Il crée alors avec François Mauriac, La Revue de la Table ronde. Critique littéraire, homme de théâtre, moraliste et journaliste, Thierry Maulnier demeure, à la manière de Raymond Aron, la parfaite illustration, dans une certaine tradition de la droite française, d'une conscience libre et brillante, celle qui sait si bien saisir les battements de coeur d'une époque. Sa silhouette déglinguée de funambule a marqué les mémoires mais sa pensée et son oeuvre (sur la poésie du XVIe, Racine et Nietzsche) est largement oubliée : peu habile à se faire valoir, enclin à la paresse des surdoués et d'une nonchalance fiévreuse, Thierry Maulnier est également un grand esprit marqué par l'obsession métaphysique à l'ironie clairvoyante, oscillant toujours entre canular et tragédie.

04/2013

ActuaLitté

Décoration

Thierry Mugler

Livre accompagnant l'exposition présentée au musée des Arts décoratifs à Paris du 2 juin 2021 au 9 janvier 2022

09/2021

ActuaLitté

Critique littéraire

Nouveau discours sur l'universalité de la langue française

Il y a près de deux cents ans, Rivarol avait célébré l'universalité de la langue française, universalité toute relative puisqu'elle se limitait alors, pour l'essentiel, à l'Europe et au parler de cour. Peu enseigné dans l'Empire au temps de la colonisation, le français n'a jamais été aussi généralisé qu'on l'a prétendu. Etrange paradoxe, c'est aujourd'hui qu'il est le plus parlé. La décolonisation lui a donné sa chance. Pour la première fois dans l'histoire, la langue française n'appartient plus en majorité aux habitants de la France. Dispersée entre les mondes arabes, africains, américains, elle traduit d'autres civilisations, d'autres climats, d'autres références historiques. Ce grand basculement annonce une véritable universalité. Les tenants sourcilleux de l'académisme et du nationalisme linguistique devront se montrer plus modestes. Ils ont perdu le monopole du français. Sans triomphalisme excessif, sans pessimisme de routine, Thierry de Beaucé mesure dans ce Nouveau discours la place que la langue française tient dans le monde contemporain.

01/1988

ActuaLitté

Littérature française

La chute de Tanger

Tanger 1955. A l'âge de vingt ans le narrateur Robert Vitry regagne sa ville natale qu'il avait quittée tout enfant avec son père, mort entre-temps à Paris : il y est réclamé d'urgence par sa mère qui a besoin de lui pour administrer leur immense fortune. Car la révolution nationaliste éclate en plein coeur de la cité du faste mondain international et de l'affreuse misère du peuple, l'atmosphère étant souillée par le vice, la prostitution et le jeu mais dominée par la splendeur baroque des plus riches émigrés du monde parmi lesquels Barbara, l'Américaine dont le yacht est ancré au large de la côte. Nourri par ses souvenirs heureux de petit garçon, Robert Vitry entreprend l'exploration d'une ville en fureur que les milliardaires fuient les uns après les autres. Il se lie d'amitié avec Paolo le jeune révolutionnaire qui se fait tuer lors d'un attentat. Et c'est à travers le regard extraordinairement lucide de Robert que se compose ainsi, progressivement, l'authentique roman d'une ville en perdition. Un jour, le peuple des exilés s'aperçoit avec frayeur que le yacht de Barbara a déserté le port. Certains organisent alors leur départ. Mais beaucoup vont rester, continuant à parler du vent, des attentats, des arrivées ou des départs. Le narrateur, lui, s'en va à jamais. Il n'a été qu'un témoin, le temps d'un été.

05/1984

ActuaLitté

Lecture 6-9 ans

Thierry le ver de terre Tome 2 : Thierry, président !

Le président de la République est très inquiet : d'adorables chatons disparaissent et la population est terrifiée. Si le kidnappeur n'est pas arrêté, le président ne sera jamais réélu. Voilà une affaire pour Thierry le ver de terre !

02/2016

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté