Recherche

Jean-Baptiste Ferrero

Extraits

ActuaLitté

Non classé

Mourir en août

À Paris au mois d’août, on s’ennuie sérieusement.  Le meilleur remède contre l’ennui, c’est LES ennuis. Et les ennuis, Thomas Fiera les attire à un point qui n’est pas raisonnable. Ancien universitaire en rupture de ban qui suite à un drame personnel est devenu enquêteur privé, Fiera promène son spleen et son humour caustique dans le monde des entreprises sur lequel il jette un regard sceptique et blasé.  Recruté par le PDG de la société MC4 pour traquer un corbeau, un sale petit délateur sournois qui le met en cause auprès des médias, Fiera, flanqué d’une équipe d’aventuriers aussi improbables que dangereux, se retrouve embarqué dans un merdier infernal où il doit se farcir de faux druides, de vrais fachos et d’authentiques tarés en tous genres.  Lui et ses quatre amis provoquent une forte augmentation de l’activité des pompes funèbres qui ne doit pas grand-chose à la canicule.  Y’a pas à dire: Paris au mois d’août, c’est mortel!

ActuaLitté

Non classé

Heureux les élus !

Thomas Fiera, la politique, cela n’est pas son domaine d’élection. Quand il s’en mêle, les urnes deviennent funéraires et les bulletins, nécrologiques... Comme il a une bonne gauche et une méchante droite, sa conception du débat relève plus de la castagne que de la rhétorique et à l’heure de compter les voix il a un peu tendance à faire voter les morts. Aussi, quand un de ses vieux potes - ex-gauchiste reconverti dans la notabilité vertueuse - lui demande de découvrir qui tente de torpiller sa campagne municipale, il accepte sans grand enthousiasme. Il va découvrir un marigot où l’on trouve plus de caïmans que de flamants roses et où la trahison est un mode de vie. Mais dans le doute, Thomas Fiera ne s’abstient pas ; il fonce dans le tas, distribue des baffes et applique la bonne vieille méthode dite de la nitroglycérine: on secoue la bouteille et on voit ce qui se passe... Avec Thomas Fiera, les élections, c’est pas une partie de campagne!

ActuaLitté

Non classé

Harcèlement

Quand on n’aime pas les marrons, les feuilles mortes et que colchique dans les prés vous file des envies de buter tout ce qui bouge, l’automne devient une saison un peu problématique. Quand, par ailleurs, vous vous appelez Thomas Fiera, que vous êtes un aspirateur à emmerdes, un aimant à embrouilles, un paratonnerre à engastes, vous avez le choix entre vivre à la cave entouré de grigri et de sacs de sable ou bien braver les événements sans vous départir de votre flegme, armé d’un humour un peu grinçant et d’un gros calibre chargé de balles à têtes creuses. Aussi, quand un DRH aussi franc qu’un âne qui recule demande à Thomas Fiera d’enquêter sur un cadre qu’il soupçonne de harcèlement envers un collaborateur, il va accepter tout en flairant les ennuis. Il préférerait se faire arracher les dents de sagesse plutôt que de mener ce genre d’affaire, mais son compte en banque crie famine, son chat a des goûts de luxe et l’ennui lui taraude sérieusement le fondement. Avant de pouvoir retourner gentiment déprimer dans son bureau de Belleville, il lui faudra démêler un sac d’embrouilles où les méchants ne sont pas ceux que l’on croit, croiser quelques cas cliniques, rencontrer des jeunes filles en détresse et compléter sa collection de salopards intégraux. Le monde des entreprises est vraiment un monde formidable!

ActuaLitté

Non classé

Voleurs !

Thomas Fiera n’est pas du genre à courser les voleurs de pommes. Il serait plutôt tenté de leur faire la courte échelle, histoire d’emmerder le pandore et d’encourager l’artisanat. Mais si les voleurs s’industrialisent et se transforment en pillards sans scrupule ; si, drapés dans l’argument de la mondialisation, ils menacent de ruiner une entreprise et de faire connaître à ses salariés les joies délicates du chômage et de la mistoufle, alors Thomas et sa bande se fâchent pour de bon et se font un plaisir de botter le cul des indélicats. Quant aux nervis, gros bras et autres bas du front qui auraient le mauvais goût de s’interposer, il leur faudra prévoir un sérieux budget de chirurgie réparatrice.

Tous les articles