Dossiers

Octobre, mois de l'Imaginaire, la littérature de demain

Le 22/08/2018

1 Partages

Le

22/08/2018

1

Partages

ActuaLitté

Octobre 2017 marque le premier rendez-vous pour les littératures de l’Imaginaire. 44 éditeurs se sont retrouvés pour célébrer leurs collections, leurs auteurs, leurs romans... Le Mois de l’Imaginaire est une manifestation festive dédiée à la promotion des littératures de l’imaginaire : science-fiction, fantasy, fantastique. 

Sa création est issue d’un constat largement partagé par des acteurs professionnels : la sous-représentation de ces genres, pourtant très populaires, dans l’espace public francophone. 

Il s’agit d’une initiative collective, initiée par des maisons d’édition, et ouverte à tous les acteurs passionnés ou curieux des littératures de l’imaginaire : auteurs, libraires, lecteurs, journalistes, blogueurs, bibliothécaires, éditeurs, traducteurs, etc. Son déroulement est prévu chaque année au mois d’octobre ; la première édition a lieu en octobre 2017.

En décidant de communiquer ensemble, les éditeurs de l’Imaginaire soulignent l’importance du genre Imaginaire, présent depuis toujours, dans la littérature française. 

Qui n’a pas voyagé avec un roman de Jules Verne, n’a pas frémi en suivant les aventures de Bilbo le Hobbit ou été ému par le destin d’Eléa, héroïne de la Nuit des Temps de Barjavel ? Au fil des décennies, combien d’écrivains dit du genre Imaginaire ont anticipé notre monde actuel et combien anticipent déjà notre futur. 

L’écologie, les défenses des libertés individuelles, la montée en puissance des machines et des robots, la lutte des classes… tant de thèmes récurrents dans la littérature dite Imaginaire et tellement actuels. 

De même, communiquer ensemble, c’est aussi affirmer la nécessité de ce genre de littéraire, qui inspire de plus en plus les écrivains contemporains. Si pour les 15-30 ans, la littérature de l’Imaginaire est leur genre principal, pourquoi semble-t-elle si peu visible pour le grand public ?

photo Dunnie Nunley, CC BY 2.0

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté