Recherche

Cloîtrée

Extraits

ActuaLitté

BD tout public

Cloîtrée

Un nouveau volume de Xavier Duvet, le " maître " de la bande dessinée érotico-fétichiste ! USA, fin de la Deuxième Guerre mondiale, Geneviève une quarantenaire partage un meublé avec Suzy, une jeune fille aux moeurs légères et de 20 ans sa cadette. Lassée des petits boulots et d'être manipulée par les hommes, elle décide de prendre son destin en main... ou plutôt celui de Suzy, qui fera une parfaite "racoleuse". Mais on ne s'improvise pas maquerelle du jour au lendemain, c'est toute une préparation... surtout celle de Suzy qui va subir sa domination. Cet album, très vintage où les bas nylon à coutures côtoient les dessous old fashion des années 40, s'intègre dans la fameuse Saga Duvet (le monde érotico-fétichiste de Xavier Duvet). Dans la même veine que Le Journal d'une soubrette, cette oeuvre en noir et blanc offre 64 pages incluant de nombreux bonus.

12/2017

ActuaLitté

Littérature française

Les cloîtrés d'Aurillac

"Hier matin, à six heures trente, une dizaine de gendarmes, équipés de masques à gaz, ont forcé la porte d'une petite maison d'Aurillac (Cantal). À l'intérieur, un spectacle effrayant les attendait. Ils ont découvert avec horreur deux personnages hagards, Adrien Alban, 58 ans, et sa soeur Blandine, 59 ans, prostrés dans une pièce qui leur servait de chambre où ils veillaient le cadavre de leur frère, Ferdinand Alban, mort depuis deux ans au moins". Inspirée par un fait divers dramatique survenu en 1983, Martine Roffinella offre ici un roman à vif où les noeuds psychologiques d'une fratrie mêlent honte, perte de repères, amour, inceste et enfermement. Entre réalité et thriller, l'âme humaine vacille sous la plume de l'écrivaine qui cisèle des personnages inoubliables dans un roman coup de poing. Martine Roffinella a publié 25 livres - romans, nouvelles, poèmes et essais. Les Cloîtrés d'Aurillac est son premier manuscrit. Il vécut trente-huit ans de claustration entre 1984 et 2022. Il est publié pour la première fois aujourd'hui.

08/2022

ActuaLitté

Science-fiction

Le cloître des vanités

1231, Occitanie... Cela fait plus de mille ans que le cloître des vanités attire des âmes gangrenées par le désir et le désespoir. Sernin le bâtisseur, démon à la fois cruel et raffiné, règne en maître dans cette cour ensorcelée. Il a façonné Albeyrac, la fière cité Languedocienne entourant son piège et goûte à présent une retraite bien méritée mêlée de torture, de meurtres et de dégustation de souvenirs volés... Hélas, l'arrivée d'un groupe de prêcheurs Albigeois va tout changer à proximité de son garde-manger. Les Parfaits et Parfaites de la secte cathare risquent de lui saccager son arme favorite par leur foi. Les pouvoirs du démon s'affaiblissent à leur approche, l'empêchant de se débarrasser d'eux par voie directe. Pour ne rien arranger, une des croyantes commence à attirer son attention d'une manière encore inédite, étrangement douloureuse...

05/2021

ActuaLitté

Littérature française

Le cloître de pandémonium

Quatre protagonistes narrent leur rencontre avec l'un des quatre éléments. Le premier écrit que sa marche le long de la rivière lui fait prendre conscience qu'il place toujours son image entre le monde et lui. Le second se souvient de la contemplation d'un feu de joie entre amis et de l'identification qu'il en éprouva, jusqu'à en brûler vif en lui-même. Le troisième raconte sa traversée de la forêt, qu'il vécut comme une sorte d'épisode de rêve au sein de la réalité, comme si elle était l'expression de son âme. Le quatrième décrit la vue des cieux étoilés, qui lui sont d'une telle correspondance ontologique qu'il en éprouve l'inspiration. Enfin, le héros du feu tire à boulets rouges sur la notion de narcissisme.

05/2015

ActuaLitté

Romans de terroir

Le cloître des simples

Elina Seignabous, gendarme, revient dans sa famille pour l'enterrement de sa soeur Marguerite, de dix ans son aînée, sauvagement assassinée. On est en octobre. Il pleut, il fait froid. Elina se tient devant la cheminée du rez-de-chaussée de la tour XVIIe dont elle hérite, tour qui fait partie d'un château en ruine que restaurait sa soeur. L'enquête, retrouver le meurtrier, elle la laisse à la police. Elle se donne une autre mission, secrète, incontournable : tenter de cerner la tension qui la liait à Marguerite. L'aînée toute-puissante avait trois passions : lire, marcher et faire marcher les autres. Elina cherche à se souvenir d'un moment doux et vif passé à ses côtés. Elle a envie de se recueillir et de recueillir ce qui vient en elle, sans calcul ; elle a envie de s'approcher de Marguerite, de lui toucher le coeur. Elle mène une errance intime, un corps à corps forcené avec une fraternité fragile. Et si Marguerite n'était pas morte des malheurs du monde, mais de la malchance de s'être laissée emporter dans une aventure qui l'a entraînée loin et l'a dépassée ? L'intrigue, ingénieuse, autorise les souvenirs à affleurer, et dévoile, avec une grande force, deux figures de femmes singulières et ferventes. Après Un repas de famille (2012), Adeline Yzac nous entraîne le long de chemins troubles et peu balisés, grace à un style doué d'une grande puissance d'évocation.

01/2014

ActuaLitté

Théâtre

Théâtre. Le Cloître, Philippe II

Le tournant du siècle déploie toute la palette du talent et des contradictions de Verhaeren. Les grandes monographies consacrées à Rembrandt et à Ensor le voient célébrer l'idéale lumière et la couleur ; les recueils des Forces tumultueuses et de La Multiple Splendeur (tome 10 de la Poésie complète) magnifient la vie de façon quasi païenne et témoignent d'une profonde espérance en l'avenir humain. Verhaeren travaille en revanche le continent sombre qui le hante depuis toujours à travers le théâtre. Coup sur coup, il compose Le Cloître (1900) et Philippe II (1901), pièces très différentes des Aubes (1898). Immense succès sur les scènes européennes, Le Cloître donne à voir et à entendre la tardive confession publique du parricide commis par Dom Balthazar. Son aveu menace presque de dissolution la communauté monastique qu'il a choisie. Philippe II plonge au coeur de la légende noire qui alimenta en Belgique la conscience nationale et prolonge l'intérêt du Romantisme européen pour la figure de l'infant. La pièce se concentre en effet sur le conflit qui oppose le fils de Charles Quint à son propre fils, Don Carlos. Deux pièces marquées par le meurtre et le parricide, donc. Deux pièces mêlant vers et prose. Deux pièces centrées sur le choc des ambitions individuelles et des raisons collectives, qu'il s'impose de redécouvrir.

11/2017

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté