Dossiers

L'attaque de Salman Rushdie ou la liberté d'expression contestée

La tentative de meurtre de Salman Rushdie, le 12 août 2022, a horrifié le monde entier : alors qu'il allait s'exprimer en public, sur scène, l'écrivain a été violemment agressé, poignardé à plusieurs reprises, notamment au cou, aux mains et à l'abdomen. L'auteur rescapé fait l'objet d'une fatwa, depuis 1989, pour son roman Les Versets sataniques.

Le 27/09/2022

172 Partages

Le

27/09/2022

172

Partages

ActuaLitté

L'auteur de l'agression de Salman Rushdie a été immédiatement interpelé par les autorités américaines, au sein de l'institution Chautauqua, dans l'État de New York. Hadi Matar s'est retrouvé emprisonné, sans possibilité d'une sortie sous caution, bien évidemment.

Dans l'intervalle, l'agent de Salman Rushdie, Andrew Wylie, avait manifesté son inquiétude vis-à-vis de l'état de santé de l'écrivain, avant de rassurer le monde : il était réveillé et commençait une longue convalescence, mais pouvait s'exprimer sans trop de problèmes.

Côté diplomatie, l'Iran a affirmé n'avoir aucun lien avec Hadi Matar, l'auteur de l'attaque. Cependant, la fatwa lancée par l'ayatollah Rouhollah Khomeiny, guide suprême de l'Iran, en 1989 contre Rushdie aurait, semble-t-il, motivé Hatar.

L'enquête reste en cours, aux États-Unis, pour déterminer les motivations réelles de l'agresseur de Salman Rushdie et le condamner.

Photographie : Salman Rushdie en 2018 (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 
 

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté