Recherche

Sinan Antoon

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Le Prix de la littérature arabe

Créé en 2013, le Prix de la littérature arabe est la seule récompense française distinguant la création littéraire arabe : il salue le roman ou le recueil de nouvelles d'un écrivain ressortissant de la Ligue arabe et auteur d'un ouvrage écrit en arabe et traduit en français ou directement écrit en français.

ActuaLitté

Dossier

Jeu vidéo, livre idéal : des lectures autour des univers vidéoludiques

Les jeux vidéo et la lecture ont beaucoup en commun, et notamment le fait d'immerger dans une expérience au long cours, dont on ne ressort pas tout à fait indemne, en général. La chronique Jeu vidéo, livre idéal vous propose de découvrir quelques livres qui permettent de prolonger un jeu vidéo ou une série de jeux vidéo...

ActuaLitté

Dossier

Conseils de lectures : chaque semaine, “Les lecteurs en parlent”

Parce que le bouche-à-oreille reste l’une des recommandations favorites des lecteurs, ActuaLitté a initié avec le réseau social Babelio une nouvelle chronique. Un rendez-vous hebdomadaire qui recense les quinze ouvrages qui intriguent, attirent, fascinent... Votre Pile À Lire n’est pas prête de prendre fin !

ActuaLitté

Dossier

La famille : entre amour et drame, les joies de la fratrie

La famille : soit on ne l’a pas choisi, soit on s’en fabrique une. Elle peut être le dernier endroit de la gratuité dans les relations ou le royaume des pires sévices. C’est également la famille politique, une famille en esprit, ou une « parenté d’oreille ». Objet multiforme et romanesque par excellence, la littérature s’en est servie pour certaines de ses plus belles créations.

Extraits

ActuaLitté

Littérature étrangère

Ave Maria

Youssef est un vieil Irakien moyen de confession chrétienne. Célibataire endurci, très attaché à son mode de vie oriental, fidèle à ses amitiés multiconfessionnelles, il refuse obstinément de quitter Bagdad comme l'ont fait tant de chrétiens après l'invasion américaine de l'Irak en 2003. Par suite d'un attentat djihadiste, une proche parente, Maha, vient s'installer chez lui avec son mari, mais ne rêve, elle, que de partir loin, très loin, et le plus rapidement possible. La confrontation entre les deux principaux personnages du roman, Youssef et Maha, qui se relaient pour raconter leur histoire, oppose deux générations d'Irakiens, celle des nostalgiques d'un passé convivial, qui finissent par le payer de leur vie, et celle qui cherche par-dessus tout à fuir l'horreur du présent. Après Seul le grenadier, très bien accueilli par la presse en France comme ailleurs, Sinan Antoon poursuit dans Ave Maria son exploration de la violence qui s'est emparée de son pays, dressant ses composantes confessionnelles les unes contre les autres. Il restitue un moment particulièrement douloureux, celui où l'Irak était en train de se vider de sa communauté chrétienne qui y était pourtant enracinée depuis deux millénaires.

05/2018

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Seul le grenadier

Jawad est le fils cadet d'une famille chiite de Bagdad. Son père le prépare à exercer la même profession rituelle que lui - celle qui consiste à laver et préparer les morts avant leur enterrement -, mais Jawad s'y refuse et rêve de devenir sculpteur. Après des études d'arts plastiques à la fin des années 1980, au moment où Saddam Hussein est au faîte de sa puissance, il se retrouve peintre en bâtiment. A la mort de son père en 2003, alors que les bombes américaines s'abattent sur Bagdad et que les corps déchiquetés s'entassent, multipliés par les guerres confessionnelles, Jawad est de nouveau forcé, dans une douloureuse solitude, de renoncer à ses rêves d'artiste pour poursuivre la carrière de son père. Dans ce magnifique roman récompensé du prix de la littérature arabe en 2017, Sinan Antoon ne se contente pas de restituer l'extrême violence que connaît l'Irak depuis sa longue guerre avec l'Iran. Il explore en fait, et de façon magistrale, le thème de l'imbrication de la vie et de la mort en une entité unique.

09/2018

ActuaLitté

Littérature étrangère

Seul le grenadier

Jawad est le fils cadet d'une famille chiite de Bagdad. Son père le prépare à exercer la même profession rituelle que lui, celle de laver et d'ensevelir les morts avant leur enterrement, mais Jawad s'y refuse et rêve de devenir sculpteur. Après avoir fait ses études d'arts plastiques à la fin des années 1980, alors que Saddam Hussein est au faîte de sa puissance, il est cependant enrôlé comme soldat puis se retrouve peintre en bâtiment au service des nouveaux riches. Son père meurt en 2003, les bombes américaines s'abattent sur Bagdad, les corps déchiquetés s'entassent, multipliés par les guerres confessionnelles, et il est de nouveau forcé, dans une douloureuse solitude, de renoncer à ses rêves d'artiste pour poursuivre la carrière de son père. Dans ce roman chaleureusement salué par la critique après sa parution en arabe (2010), puis en anglais (2013), Sinan Antoon ne se contente pas de restituer l'extrême violence que connaît l'Irak depuis sa longue guerre avec l'Iran (1980-1988). Il explore en fait, et de façon magistrale, le thème de l'imbrication de la vie et de la mort en une entité unique. Le grenadier planté dans le jardinet, et qui se nourrit de l'eau du lavage des morts, en est une saisissante métaphore, et il est le seul à connaître la vérité.

02/2017

ActuaLitté

Littérature française

Anton

Anton est un recueil de nouvelles qui aborde des situations cocasses se déroulant entre la France et l'Egypte. Né à Alexandrie et résident dans l'hexagone, Risgallah Georges rend hommage à deux patries qui ont fait sa personnalité. Il dépeint, dans un style singulier, des cultures qui, bien qu'éloignées, ont un message fort pour chacun d'entre nous.

02/2022

ActuaLitté

Policiers

Anton

Bernard Hadon - le narrateur - préside aux destinées de l'Agence, une officine oeuvrant en marge des services gouvernementaux. Ses clients lui confient la traque et - éventuellement - la sanction d'auteurs de préjudices pouvant aller de simples incivilités à d'horribles forfaits. Les instances régaliennes n'en savent rien, officiellement s'entend, car la réalité est toute autre. Le récit commence par l'embauche d'un homme assez étrange - Anton - comme enquêteur à l'Agence qui est confrontée à une demande exponentielle. Karl, bras droit du président Hadon, se voit confier la campagne d'embauche. Il rencontre Anton pour l'entretien préliminaire ? Le président, Karl, l'Agence, tous vont subir les effets dévastateurs de la découverte de l'horrible passé d'Anton avec, cerise sur le gâteau, "un secret-défense au cul" Et, au passage, on jubilera en découvrant que Hadon n'est pas en reste en matière de passé.

11/2018

ActuaLitté

Musique, danse

Anton Bruckner

Sous ses allures de paysan autrichien un peu lourdau et snobé par la bourgeoisie viennoise, Anton Bruckner (1824-1896) cache un organiste de renom dont les 10 Symphonies forment un monument à l'égal de celles de Beethoven. Admirateur de Wagner et contemporain de Brahms, ce "simple" maître des écoles, qui garda son accent grossier, s'impose comme un grand romantique, aussi bien dans sa musique que dans ses amours malheureuses. Passant par Linz et Vienne, il retourna à l'Abbaye de Saint-Florian où il avait étudié et où il repose désormais. Son catalogue d'oeuvres comprend également quelques pièces pour clavier et de nombreuses oeuvres chorales, dont un Requiem et trois Messes.

10/2014

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté