Recherche

Sinan Antoon

Extraits

ActuaLitté

Littérature étrangère

Ave Maria

Youssef est un vieil Irakien moyen de confession chrétienne. Célibataire endurci, très attaché à son mode de vie oriental, fidèle à ses amitiés multiconfessionnelles, il refuse obstinément de quitter Bagdad comme l'ont fait tant de chrétiens après l'invasion américaine de l'Irak en 2003. Par suite d'un attentat djihadiste, une proche parente, Maha, vient s'installer chez lui avec son mari, mais ne rêve, elle, que de partir loin, très loin, et le plus rapidement possible. La confrontation entre les deux principaux personnages du roman, Youssef et Maha, qui se relaient pour raconter leur histoire, oppose deux générations d'Irakiens, celle des nostalgiques d'un passé convivial, qui finissent par le payer de leur vie, et celle qui cherche par-dessus tout à fuir l'horreur du présent. Après Seul le grenadier, très bien accueilli par la presse en France comme ailleurs, Sinan Antoon poursuit dans Ave Maria son exploration de la violence qui s'est emparée de son pays, dressant ses composantes confessionnelles les unes contre les autres. Il restitue un moment particulièrement douloureux, celui où l'Irak était en train de se vider de sa communauté chrétienne qui y était pourtant enracinée depuis deux millénaires.

05/2018

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Seul le grenadier

Jawad est le fils cadet d'une famille chiite de Bagdad. Son père le prépare à exercer la même profession rituelle que lui - celle qui consiste à laver et préparer les morts avant leur enterrement -, mais Jawad s'y refuse et rêve de devenir sculpteur. Après des études d'arts plastiques à la fin des années 1980, au moment où Saddam Hussein est au faîte de sa puissance, il se retrouve peintre en bâtiment. A la mort de son père en 2003, alors que les bombes américaines s'abattent sur Bagdad et que les corps déchiquetés s'entassent, multipliés par les guerres confessionnelles, Jawad est de nouveau forcé, dans une douloureuse solitude, de renoncer à ses rêves d'artiste pour poursuivre la carrière de son père. Dans ce magnifique roman récompensé du prix de la littérature arabe en 2017, Sinan Antoon ne se contente pas de restituer l'extrême violence que connaît l'Irak depuis sa longue guerre avec l'Iran. Il explore en fait, et de façon magistrale, le thème de l'imbrication de la vie et de la mort en une entité unique.

09/2018

ActuaLitté

Littérature étrangère

Seul le grenadier

Jawad est le fils cadet d'une famille chiite de Bagdad. Son père le prépare à exercer la même profession rituelle que lui, celle de laver et d'ensevelir les morts avant leur enterrement, mais Jawad s'y refuse et rêve de devenir sculpteur. Après avoir fait ses études d'arts plastiques à la fin des années 1980, alors que Saddam Hussein est au faîte de sa puissance, il est cependant enrôlé comme soldat puis se retrouve peintre en bâtiment au service des nouveaux riches. Son père meurt en 2003, les bombes américaines s'abattent sur Bagdad, les corps déchiquetés s'entassent, multipliés par les guerres confessionnelles, et il est de nouveau forcé, dans une douloureuse solitude, de renoncer à ses rêves d'artiste pour poursuivre la carrière de son père. Dans ce roman chaleureusement salué par la critique après sa parution en arabe (2010), puis en anglais (2013), Sinan Antoon ne se contente pas de restituer l'extrême violence que connaît l'Irak depuis sa longue guerre avec l'Iran (1980-1988). Il explore en fait, et de façon magistrale, le thème de l'imbrication de la vie et de la mort en une entité unique. Le grenadier planté dans le jardinet, et qui se nourrit de l'eau du lavage des morts, en est une saisissante métaphore, et il est le seul à connaître la vérité.

02/2017

ActuaLitté

Littérature française

Anton

Anton est un recueil de nouvelles qui aborde des situations cocasses se déroulant entre la France et l'Egypte. Né à Alexandrie et résident dans l'hexagone, Risgallah Georges rend hommage à deux patries qui ont fait sa personnalité. Il dépeint, dans un style singulier, des cultures qui, bien qu'éloignées, ont un message fort pour chacun d'entre nous.

02/2022

ActuaLitté

Policiers

Anton

Bernard Hadon - le narrateur - préside aux destinées de l'Agence, une officine oeuvrant en marge des services gouvernementaux. Ses clients lui confient la traque et - éventuellement - la sanction d'auteurs de préjudices pouvant aller de simples incivilités à d'horribles forfaits. Les instances régaliennes n'en savent rien, officiellement s'entend, car la réalité est toute autre. Le récit commence par l'embauche d'un homme assez étrange - Anton - comme enquêteur à l'Agence qui est confrontée à une demande exponentielle. Karl, bras droit du président Hadon, se voit confier la campagne d'embauche. Il rencontre Anton pour l'entretien préliminaire ? Le président, Karl, l'Agence, tous vont subir les effets dévastateurs de la découverte de l'horrible passé d'Anton avec, cerise sur le gâteau, "un secret-défense au cul" Et, au passage, on jubilera en découvrant que Hadon n'est pas en reste en matière de passé.

11/2018

ActuaLitté

Musique, danse

Anton Bruckner

Sous ses allures de paysan autrichien un peu lourdau et snobé par la bourgeoisie viennoise, Anton Bruckner (1824-1896) cache un organiste de renom dont les 10 Symphonies forment un monument à l'égal de celles de Beethoven. Admirateur de Wagner et contemporain de Brahms, ce "simple" maître des écoles, qui garda son accent grossier, s'impose comme un grand romantique, aussi bien dans sa musique que dans ses amours malheureuses. Passant par Linz et Vienne, il retourna à l'Abbaye de Saint-Florian où il avait étudié et où il repose désormais. Son catalogue d'oeuvres comprend également quelques pièces pour clavier et de nombreuses oeuvres chorales, dont un Requiem et trois Messes.

10/2014

ActuaLitté

Récits de voyage

Le Sinaï

" Le désert était imposant et mélancolique ; il semblait vivre et palpiter, et fumer jusque dans ses entrailles. " Alexandre Dumas (1802-1870) écrivit cette palpitante traversée du désert sans quitter Paris, se servant à cet effet des notes rapportées du Proche-Orient par son ami, le peintre Adrien Dauzats. Prêtant sa plume au peintre, Dumas rend admirablement l'héroïsme des savants du XIXe siècle, prêts à tout endurer pour l'amour du savoir : les serpents, chacals et hyènes, le redoutable khamsin, la vallée de l'Égarement... L'auteur s'entend si bien à décrire les circonstances extraordinaires de la survie dans le désert, qu'on éprouve la peur et la soif avec son narrateur. Texte extrait de Quinze jours au Sinaï ; récit de voyage publié en 1839.

10/2004

ActuaLitté

Musique, danse

Anton von Webern

Si la musique de Webern a suscité une vaste littérature depuis la consécration qu'elle reçut après la mort du compositeur en 1945, il manquait une monographie récente qui considère l'homme et son œuvre indépendamment de l'éclairage mythique dont la postérité les a entourés. A la lumière de sources pour la plupart inédites en français, Alain Galliari propose du plus radical des représentants de l'école de Vienne une vision qui contredit sous bien des aspects l'image qui en a été colportée. Loin du cérébral dominateur que sa gloire post mortem a tissé, l'homme que les sources découvrent montre un être tout en paradoxes, introverti et intense, vulnérable, mais décidé et intransigeant, perpétuellement en recherche, hanté par une quête métaphysique à dimension religieuse - celle d'une Vérité supérieure qui est celle du mystère de la vie, dont les formes naturelles étaient à ses veux les manifestations directes et à laquelle toute œuvre d'art devait se conformer. Vision essentielle à l'approche de 1'oeuvre du musicien, économe jusqu'au vertige, qui éclaire son organisation exigeante et présage une intensité expressive qui n'a pas toujours été comprise. Cette monographie, qui tend à cerner par la biographie les fondements esthétiques de l'œuvre de Webern, cherche aussi à éclairer l'attitude de l'homme à l'égard des turbulences de son temps, questionnant la relation qu'il put avoir avec la monarchie, l'austro-marxisme et finalement le nazisme. Alain Galliari réinscrit ainsi l'homme complexe et secret que fut Anton von Webern dans les soubresauts de l'Autriche des années 1900-1945, déchirée par le cataclysme de la Grande Guerre, l'effondrement d'un empire dont il était l'enfant, la terrible double décennie de l'entre-deux-guerres, l'annexion au Reich hitlérien et le sombre épilogue de la Seconde Guerre mondiale, à l'issue de laquelle le compositeur trouva une mort qui fit partie intégrante de sa légende posthume et que ce livre cherche aussi à démêler. A l'égal de celles de Schönberg et de Berg, comme des autres membres de l'école de Vienne, dont elles ne se séparent pas, la vie et l'œuvre d'Anton von Webern reflètent ainsi un temps bouleversé et tragique, où le pire se double d'une aspiration permanente au vrai par le beau et le neuf, offrant un ultime éclairage au radicalisme de sa musique.

10/2007

ActuaLitté

Littérature française

Sinon j'oublie

Depuis plusieurs années, Clémentine Mélois collectionne les listes de commissions. Tables de café, trottoirs, escalators, il n'est pas de lieu où elle n'en ait trouvé. Parmi les milliers de listes qu'elle a conservées, elle a fait un choix des plus drôles, des plus émouvantes, ou plus simplement, humaines. Une liste, c'est plus qu'une liste. "Une bouteille d'eau", c'est plus qu'une bouteille d'eau. Des "pistolets flèches" et des "Batman", ce sont plus que des pistolets à flèches et des Batman : c'est un rêve, une déception, un espoir, la vie. Les listes de courses ont ceci d'émouvant et, parfois, de comique, qu'elles révèlent l'intimité de ceux qui les ont écrites. On y décèle leurs habitudes, leurs modes de vie, leurs manies. L'orthographe, la graphie, la qualité du papier révèlent l'appartenance sociale, le soin de soi et tant d'autres nuances. Mais qui en sont les auteurs ? A partir de chacune de ces 99 listes (reproduites en images et en couleurs), Clémentine Mélois imagine autant de fictions pleines d'humour et de tendresse. Voici que peu à peu prennent corps des personnages proches, si proches. Des hommes, des femmes, jeunes, vieux, étourdis, sophistiqués, riches, pauvres. Ils parlent et se confient à la première personne. Un homme rêve de faire un road-trip aux Etats-Unis, une petite fille a peur de se faire mordre les fesses par des alligators, une professeure peste et ronchonne. Grâce à la fiction, la réalité la plus prosaïque donne lieu à l'imagination la plus poétique.

04/2017

ActuaLitté

Tourisme étranger

Bédouins du Sinaï

Explorant les aspects diversifiés de la vie bédouine, les photographies de Paola Crociani ont capturé des moments d'intimité survenus dans la splendeur des paysages du Sinaï. Région d'Égypte la plus excentrée, loin de l'activité du Caire et des bus pleins de touristes des pyramides, le Sinaï est l'un des rares endroits où est préservée la traditionnelle manière de vivre nomade. La mise au point de Paola Crociani sur l'incongruité du mélange progressif des comportements traditionnels avec l'esprit du commerce moderne donne le riche - puisque exempt de sentimentalisme - portrait d'un peuple et celui d'une manière de vivre qui est peu à peu menacée. Une introduction de John King explique les fondements de la culture bédouine et comment elle évolue dans le monde moderne.

01/1994

ActuaLitté

Livres 3 ans et +

Anton et la feuille

C'est l'automne ! Avec son beau chapeau et son beau râteau de jardinier, Anton a rassemblé un énorme tas de feuilles mortes. Elles sont toutes là ! Ah non... Il en manquait une. Vite ! Elle s'échappe, elle s'envole, elle décolle. Pour l'attraper, Anton appelle à l'aide ses amis Lukas, Greta et Nina. Ils ne seront pas trop de quatre. Cette feuille est très désobéissante ! On dirait qu'elle se moque d'eux. Ouf, ça y est... la feuille est ramassée. Mais au fait, qui l'a trouvée ?

10/2010

ActuaLitté

Histoire internationale

Philipp Anton Von Segesser

A contre-courant des grandes dérives de son temps, conservateur quand le radicalisme donnait le ton, fédéraliste quand le centralisme balayait les libertés des petites républiques de la confédération helvétique, sceptique à l'égard de la foi naïve de ses contemporains dans le progrès technique et économique, Philipp Anton von Segesser était un chrétien de dialogue alors que dominait un confessionalisme étroit. Ses contemporains l'ont mal compris et l'ont considéré comme un entêté, un opposant systématique. Il n'en est plus de même aujourd'hui où Segesser passe pour "l'homme d'Etat suisse le plus indépendant de son siècle sur le plan spirituel et intellectuel" (Edouard Fueter). Cet intérêt pour un marginal ne relève pas d'une lubie révisionniste. Parlementaire, magistrat, journaliste, mémorialiste, historien, Segesser a lutté sur tous les fronts pour la sauvegarde des traditions régionales et cantonales. La guerre du Sonderbund sanctionna en Suisse la symbiose du nouvel Etat fédéral de l848 avec l'élément protestant. Le mérite de Segesser réside dans son rôle de médiateur. D'une fidélité sans faille à ses convictions catholiques comme à ses devoirs de citoyen, il a exercé une influence prépondérante pendant les années de lutte confessionnelle, particulièrement virulentes durant le Kulturkampf. Il sera de ceux qui ont permis à la Suisse de rester une "maison commune" Pour introduire le lecteur dans cette période de turbulences, Roger Aubert, spécialiste international d'histoire religieuse, brosse un panorama vigoureux du catholicisme libéral au XIXe siècle. L'intérêt de ce livre ne se limite donc pas à la personnalité d'un homme d'Etat lucernois. Il le familiarise avec la tradition fédéraliste qui est peut-être la contribution la plus originale que la Suisse puisse fournir à une communauté européenne en train de s'élargir. Victor CONZEMIUS est historien de l'Eglise. Il a enseigné à l'University College de Dublin et à la faculté de théologie de Lucerne. Editeur de la correspondance d'Ignace de Döllinger et de Philipp Anton von Segesser, il s'est interessé en particulier au catholicisme libéral.

01/1991

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Joseph Anton. Une biographie

#SalmanRushdie – Le 14 février 1989, Salman Rushdie reçut un coup de téléphone d'un journaliste de la BBC : il avait été "condamné à mort" par l'Ayatollah Khomeiny. Son crime ? Avoir écrit Les versets sataniques, un roman accusé d'être "contre l'Islam, le Prophète et le Coran". Ainsi commence l'extraordinaire histoire d'un écrivain devenu clandestin, changeant sans cesse de domicile, sous la protection permanente d'une équipe policière. Comment continuer à écrire ? A vivre des histoires d'amour ? Vaincre le désespoir et se relever ?

Salman Rushdie nous raconte l'une des plus importantes batailles de notre époque pour la liberté d'expression. Il dit les réalités parfois cruelles, parfois comiques, d'un quotidien sous surveillance armée, retrace ses combats pour gagner le soutien des gouvernements, réfléchit au rôle de l'écriture dans nos sociétés. Il nous offre un livre saisissant, d'une importance vitale, sur la lutte toujours recommencée entre fanatisme et raison.

10/2013

ActuaLitté

Lycée parascolaire

Oncle Vania – Anton Tchekhov

Une synthèse accessible pour comprendre l'oeuvre, sa genèse, son auteur ; les clefs pour savoir étudier l'oeuvre, analyser ses thèmes majeurs et faire des passerelles avec d'autres textes. Cet ouvrage propose une étude approfondie du texte, les repères essentiels sur l'oeuvre et son auteur, des analyses thématiques, des prolongements vers d'autres textes et, en annexe, des informations complémentaires utiles à la compréhension d'Oncle Vania de Anton Tchekhov.

10/2022

ActuaLitté

Littérature étrangère

Joseph Anton. Une autobiographie

#SalmanRushdie – Le 14 février 1989, le jour de la Saint Valentin, Salman Rushdie reçut un coup de téléphone d’un journaliste de la BBC : il avait été « condamné à mort » par l’Ayatollah Khomeini. C’était la première fois qu’il entendait le mot « fatwa ». Son crime ? Avoir écrit Les Versets sataniques, un roman accusé d’être « contre l’Islam, le Prophète et le Coran ». Ainsi commence l’extraordinaire histoire d’un écrivain obligé de devenir un clandestin, changeant sans cesse de domicile, sous la protection permanente d’une équipe de protection policière armée.

Quand on lui demande de se choisir un pseudonyme à destination de la police, il songe aux écrivains qu’il aime et essaie des combinaisons de leurs noms ; puis l’idée lui vient : Conrad et Tchekov – Joseph Anton. Comment un écrivain et sa famille traversent-ils neuf années sous une menace de meurtre perpétuelle ? Comment continuer à écrire ? À vivre des histoires d’amour ? Quels effets le désespoir a-t-il sur sa pensée et son action, comment et pourquoi flanche-t-il et comment apprend-il à se relever et à se battre ? Telle est l’histoire que Salman Rushdie raconte pour la première fois à travers ces remarquables mémoires – l’histoire d’une des plus importantes batailles pour la liberté d’expression de notre époque. Il dit ici les réalités parfois cruelles, parfois comiques d’un quotidien sous surveillance armée, et les liens très forts qu’il tisse avec ses protecteurs ; il dit aussi sa lutte pour gagner le soutien et la compréhension des gouvernements, des chefs des services de renseignements, des éditeurs, des journalistes et de ses collègues écrivains, il dit encore son combat acharné pour retrouver sa liberté.

09/2012

ActuaLitté

Critique littéraire

Anton Tchekhov, une vie

Anton Tchekhov. Une vie est la biographie faisant autorité sur cet auteur russe si populaire, mais assez peu documenté hors de Russie. Résultat d'un long travail de recherches menées durant les années 1980 et 1990, ce livre a pour source des archives personnelles de la famille Tchekhov jusqu'alors inconnues, ainsi que des correspondances inédites. Si ces documents étaient jusqu'alors ignorés, c'est parce qu'ils avaient été interdits sous l'URSS, ou bien oubliés des universitaires. Michael Frayn, traducteur d'oeuvres d'Anton Tchekhov et de Léon Tolstoï, dit à propos de cet ouvrage qu'il est " l'ultime biographie sur Tchekhov, et elle le restera probablement longtemps. Donald Rayfield commence avec l'énorme avantage d'utiliser des toutes nouvelles sources interdites par pudibonderie sous le régime soviétique, ou habilement ignorées des universitaires. Mais sa maîtrise de toutes les sources, qu'elles soient anciennes ou nouvelles – représentant une énorme archive – est magistrale, sa connaissance globale de la période historique impressionnante ; sa connaissance du russe sensible à chaque nuance d'une langue russe quotidienne voire familière, et son style assuré. Il réussit à capturer un portrait du réputé allusif Tchekhov qui commence enfin à prendre figure humaine – mais se révèle surtout extraordinaire. " Le travail de recherche minutieux de Donald Rayfield se ressent dans cette épaisse biographie au style fluide et agréable bien que fourmillante de détails, alors même qu'elle recouvre une vie longue de seulement quarante-quatre ans. Courte existence que l'on suit chronologiquement depuis l'enfance, à travers la maladie, les histoires de coeur et, bien évidemment, l'écriture, d'abord de nouvelles pour les journaux, puis du célèbre L'île de Sakhaline. Notes de voyage, et des non moins fameuses pièces aux débuts chaotiques. Cette biographie s'attarde sur chaque détail, des noms des animaux de compagnie de l'auteur, à ses relations compliquées avec ses frères et soeurs. L'on suit l'évolution de sa carrière littéraire, les difficultés financières qui l'accompagnent, ainsi que les premiers succès. Anton Tchekhov se révèle tout aussi grand voyageur que séducteur, pilier d'une famille modeste aux caisses souvent vides, et médecin philantrope finançant des écoles autour de Taganrog et Melikhovo, là où se trouvent respectivement sa maison de famille, et sa datcha.

02/2019

ActuaLitté

Droit

La cour pénale internationale et la lutte contre l'impunité en Afrique

Cet ouvrage est une contribution au débat en cours sur l'action de la Cour pénale internationale en Afrique à travers une analyse impartiale de son fonctionnement. L'auteur se demande si la CPI peut lutter efficacement contre l'impunité dans un continent où les crimes les plus graves sont commis à maints endroits. La CPI semble relativement bien accueillie avec le plus gros contingent des Etats parties au Statut de Rome (34 sur 123). Pourtant, elle n'est pas épargnée par les critiques, parfois très virulentes, de la part de certains dirigeants et intellectuels africains. Ainsi, l'objet de ce livre consiste notamment à se pencher sur certaines faiblesses du Statut de Rome et à relever les limites de la politique de poursuites adoptée par le Procureur. Les dysfonctionnements actuels de la CPI n'entachent-ils pas sa crédibilité ? Pourquoi la CPI est-elle l'objet de tant de critiques ? Comment peut-elle lutter efficacement contre l'impunité en Afrique ?

09/2015

ActuaLitté

Littérature française

Une amitié sinon rien

Léa, veuve à la retraite mène une petite vie bien tranquille et plutôt terne. Une ouverture vers les autres pour rompre la monotonie de son existence, va chambouler sa vie d'une manière totalement inattendue. Une rencontre insolite va l'amener à reconsidérer sa vie telle qu'elle l'avait toujours conçue et imaginée. Où donc vont la mener tous ces changements inédits, sa vie va-t-elle vraiment changer de manière drastique en chassant la grisaille et enfin se colorer ?

03/2020

ActuaLitté

Développement personnel

Le coeur sinon rien

L'idée d'écrire ce livre s'imposa à Sylvie Courtois quand elle comprit qu'elle n'arrivait pas à communiquer avec ses proches qui lui faisaient la réflexion d'avoir "toujours de la chance", d'être "toujours satisfaite". L'un deux lui dit un jour "tu vieillis et cela n'a pas l'air de te perturber", comme si la vie lui avait épargné toutes les souffrances. Ceux qui s'estimaient "normaux" classaient Sylvie dans la catégorie "marginale". Puis vint le temps où des proches lui confiaient leur peur, leur colère et maladie, leur impuissance, et leur incompréhension. Le déclic qui lui fit comprendre qu'elle devait se révéler dans un livre. Avec sincérité et spontanéité, l'auteure nous guide vers des chemins chaotiques, parfois glauques, de sa vie. Elle navigue dans les flots de l'étrange, de l'irrationnel, jusque l'extraordinaire.

10/2019

ActuaLitté

Religion

La fraternité sinon rien

S'ouvrir à l'accueil des migrants en quête de dignité, panser les plaies des personnes délaissées, s'engager résolument dans une écologie au service de l'homme, changer nos habitudes et nos manières de vivre, résister aux sirènes perverses de l'argent-roi... Autant d'invitations empreintes de radicalisé évangélique, en résonance avec l'actualité, qui nous sont adressées dans ce livre. Fort de son expérience de pasteur attentif aux signes des temps, Benoist de Sinety, sans céder aux réactions à chaud de la dictature de l'immédiat, dénonce ici l'injustice et les faux-semblants tout en pointant les étincelles d'espérance qui ponctuent notre quotidien. Un appel revigorant à sortir de nos torpeurs pour répondre au message révolutionnaire et transformant du Christ, celui de la fraternité.

03/2021

ActuaLitté

Loisirs

L'or de Sipán

Une précieuse statuette a été enfouie quelque part en France par un mystérieux aventurier. Pour retrouver son trésor, il vous faudra résoudre les énigmes cachées dans le journal de bord que vous avez entre les mains... Alors, prêt à vous lancer dans l'aventure ?

03/2021

ActuaLitté

Littérature française

L'amour, sinon rien !

L'Amour, sinon rien ! est une énigme ainsi qu'un voyage au coeur de Paris et aux destinations lointaines. Même si les hommes sont très présents, l'héroïne de l'histoire est une femme au XXIème siècle. Avant la rencontre du coeur, Mélodie va croiser des hommes très différents les uns des autres, permettant d'évoquer la singularité de chacun. Ces singularités, sont-elles forces ou faiblesses ? Toutes ces histoires sont vues sous le prisme de la réussite et de l'échec d'une relation. Au-delà de sa quête de l'Amour, l'héroïne va bien malgré elle devoir dénouer cette spirale judiciaire par laquelle elle est aspirée depuis tant d'années. Qui peut bien être ce visage qui surgit aux quatre coins du monde ainsi qu'au quotidien ? Toutes ses pérégrinations vont permettre à l'auteur d'évoquer de nombreux sujets qui lui tiennent à coeur ; les violences faites aux femmes, le cycle de vie des sociétés, la beauté du monde, l'écologie, l'amitié entre femmes et tant d'autres.

02/2021

ActuaLitté

12 ans et +

Chante ! Star sinon rien

Je m'appelle Tina et je viens d'avoir 18 ans. Depuis toujours, j'ai l'âme d'une artiste. Je danse, je chante, c'est ma passion ! Aujourd'hui, mon destin est sur le point de s'accomplir, j'en suis sûre. Je passe le concours d'entrée au Studio 24, l'école artistique la plus réputée de Marseille. J'ai le trac au moment de monter sur scène pour jouer le rôle de ma vie... Mais je croque chaque instant qui s'offre à moi à pleines dents, je suis comme ça ! Je fonce sur le chemin que je me suis tracé et je suis prête à relever tous les défis. À moi les paillettes, la gloire... et pourquoi pas l'amour ?

05/2008

ActuaLitté

Littérature érotique et sentim

Une lady sinon rien

Le coeur empli de haine, Nell Whitby s'introduit en pleine nuit chez le comte de Rushden qui, d'après les dernières paroles de sa mère, serait son père. Or ce n'est pas un vieillard qu'elle vise avec son revolver, mais un splendide jeune homme. « Vous êtes lady Cornelia, lui dit le nouveau comte, la fille légitime de mon prédécesseur, enlevée à l'âge de six ans. Et vous avez une jumelle, Kitty. » Il lui propose un marché : il l'arrache à sa condition d'ouvrière et lui rend sa place dans la haute société, en échange Nell partagera avec lui son héritage. Tout ce qu'elle a à faire... c'est de l'épouser.

07/2014

ActuaLitté

Littérature française

Un thé sinon rien

Je reprends le travail ce début de septembre avec beaucoup de surprise. A mon grand étonnement, ma compagnie d'assurance ne reconduit pas mon contrat pour motif de sinistre grave ayant causé la destruction partielle de l'immeuble et entraîné le décès d'une personne. Dans le langage courant des compagnies d'assurance, je suis une personne à risque car d'après eux j'ai ce qu'on appelle la poisse. C'est le mot exact utilisé par les professionnels du secteur. "Ce qui est un comble pour quelqu'un dont le nom en arabe signifie la chance". Il y a de quoi être en colère surtout lorsque je pense que ma responsabilité n'est en rien engagée. Le poisseux chez les assureurs est considéré comme un malade contagieux, indésirable, qu'il faut écarter ! Ce nouvel événement va me plonger à nouveau dans la déprime. C'est bien entendu le premier, le deuxième, le troisième, le énième verre de bière que je bois. C'est la lâcheté et la faiblesse. Au lieu de me ressaisir et faire face aux aléas de la vie, je me perds. Où sont le courage et la lucidité ? Je ne suis qu'un pusillanime qui se cache derrière son verre. Quel exemple suis-je pour ma femme, mes enfants, mes parents et mes amis ? La grandeur d'un homme se mesure à sa capacité à résister et à sa volonté de changer une situation en sa faveur. Je suis le contraire de tout ça. Un heureux événement comme un mauvais sont des prétextes pour boire. La facilité pour se justifier. Un acte irresponsable.

04/2014

ActuaLitté

BD tout public

Une cuite sinon rien

Dans cet album largement autobiographique, Frèd Langout met en scène son double de papier dans des scènes de la vie quotidienne. Seul point commun entre ces situations : l’alcool qui semble rythmer ses journées ! Frèd achète du pinard au supermarché, Frèd recycle ses bouteilles de bière en verre, Frèd fait une expo sur des étiquettes de vin inspirées des plus grands peintres, etc... Ce recueil est un mélange de strips et d’illustrations d’humour. Celui qui lit cet album, c’est celui qui ne conduit pas !

05/2012

ActuaLitté

Sciences historiques

La trace du Sinaï

La judéophobie est à nouveau d'une actualité brûlante en France et dans le monde. D'où vient cette haine que même l'horreur de la Shoah n'est pas parvenue à éteindre ? Comment comprendre ce phénomène apparu depuis l'Antiquité, et qui depuis, persiste en changeant d'habillage selon les époques, un phénomène qui aujourd'hui se "mondialise" à travers l'antisionisme ? L'exploration historique du phénomène judéophobe fait apparaître six énigmes auxquelles les historiens n'apportent pas de réponses satisfaisantes. L'auteur montre pourquoi c'est dans l'inconscient collectif des peuples que se trouve la source de la judéophobie. L'historiosophie (la sagesse juive de l'Histoire, développée par le Midrach et la Kabbale), à laquelle le lecteur est initié ici, permet d'explorer les strates de la haine, depuis le niveau du discours stigmatisant, jusqu'au niveau le plus profond, celui des stratégies judéophobes mises en oeuvre dans l'Histoire.

05/2019

ActuaLitté

Littérature française

Les neiges du Sinaï

Le dimanche 14 décembre 1969, à New York, George M. Amberson, auteur d'un unique roman inspiré par la guerre mondiale, se plonge dans l'édition dominicale du New York Times. En lisant distraitement les différentes rubriques, il laisse son esprit vagabonder et ressasse ses obsessions et ses échecs personnels. A travers ce lecteur amer, sarcastique, désabusé, l'auteur réussit à nous décrire la réalité mouvante de l'Amérique d'aujourd'hui. L'individu, en plein désarroi, n'arrive à effacer les mythes et les idéologies du passé qu'au prix d'une douloureuse métamorphose personnelle. Ce roman obsédant, qui donne le vertige, dépasse le problème américain et offre une leçon valable pour tous les hommes d'aujourd'hui de part et d'autre de l'Atlantique.

09/1973

ActuaLitté

Littérature française

Rock star sinon rien

Il était cadre commercial. Il rêvait d'être une rock star. Alors, un beau matin, il a mis les doigts dans la prise et allumé l'interrupteur. Il a imaginé un double démoniaque à la biographie fantasque. Eric Greff est devenu Helmut Fritz avec la chanson "Ca m'énerve". Résultat : un demi-million de singles vendus, une nomination aux Victoires de la Musique, une tournée internationale. Et une chute abyssale. L'argent, l'alcool, le sexe, la solitude, les faux amis, et le jusqu'au-boutisme destructeur. Rock star sinon rien est la confession hilarante et enragée d'un artiste engourdi par le succès. Entre humour et désespoir, Eric Greff se livre sans détour et dénonce une industrie musicale impitoyable.

03/2022

ActuaLitté

Littérature érotique et sentim

Deux maris sinon rien

Alors qu'elle était encore étudiante, Bella s'est secrètement mariée avec Stevie, son amour d'enfance. Rattrapée par la vie quotidienne et la routine, Bella est tout simplement partie de son côté, sans jamais divorcer. La jeune femme a toujours gardé le secret sur cette union et, lorsqu'elle rencontre Philip, homme charmant, attentionné et drôle, elle ne peut pas résister. " Oubliant " qu'elle est encore techniquement mariée, elle passe devant Monsieur le maire, sans rien dire. Mais, après tout, il y a des années qu'elle n'a pas vu Stevie... Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes (ou presque), jusqu'au jour où la meilleure amie de Bella rencontre elle aussi le prince charmant. Laura lui présente ce petit ami qui n'est autre que... Stevie ! Les choses pourraient-elles être encore plus compliquées ? Sans doute, si Bella et Stevie tombaient à nouveau amoureux...

02/2006