Recherche

Fayard

Extraits

ActuaLitté

Religion

Le grand bonheur. Vie des moines

" Venez, et voyez Fontgombault. Oh, il ne se passera rien de spectaculaire. Mais nos coeurs se réchaufferont. Une petite grâce mystérieuse soufflera. Nous regarderons la lumière traverser l'abbatiale, les arbres des vergers danser dans le vent, les moines marcher au loin, vers les coteaux. Les notes grégoriennes s'élèveront dans les hauteurs mystiques. Nous serons des enfants subjugués par les processions splendides. Nous resterons silencieux. Et nous verrons le beau, le merveilleux, le doux sourire des moines. " C'est par ces mots que Nicolas Diat ouvre Le Grand Bonheur. Ce livre est une invitation à la joie, une invitation à nous faire découvrir la vie des moines pour nous aider à comprendre la paix qui les habite. Nous pénétrons dans un monde intemporel, une cité interdite, une société idéale. Pendant une année, nous suivons les bénédictins d'un monastère perdu du Bas-Berry, de la ferme au réfectoire, des ateliers d'art aux salles de classe, de l'infirmerie à l'hôtellerie, de l'imprimerie à la bibliothèque, de l'église au cloître, de la sacristie au scriptorium. Ces existences confinées, que l'on pourrait imaginer monotones, sont en réalité extraordinairement riches. Transportés à Fontgombault par la plume évocatrice et délicate de Nicolas Diat, nous ne serons plus tout à fait les mêmes en refermant ce livre, et les portes de l'abbaye. Nicolas Diat est écrivain et éditeur. Il est l'auteur d'un livre de référence sur le pontificat de Benoît XVI, L'Homme qui ne voulait pas être pape (Albin Michel, 2014 ; Pluriel, 2018), d'Un temps pour mourir (Fayard, 2018 ; Pluriel, 2019 ; Prix du cardinal Lustiger, Grand Prix de l'Académie française), et co-auteur, avec le cardinal Robert Sarah, de Dieu ou rien (Fayard, 2015 ; Pluriel, 2016), La Force du silence (Fayard, 2016 ; Pluriel, 2017 ; Prix Spiritualités d'aujourd'hui du Centre méditerranéen de littérature) et Le soir approche et déjà le jour baisse (Fayard, 2019 ; Pluriel, 2020). Ses livres, qui ont été des succès de librairie, ont reçu un accueil critique formidable et sont traduits dans de nombreux pays.

10/2020

ActuaLitté

Policiers

Regard de femme

À la veille des présidentielles, les ambitions s’aiguisent, notamment celles qui opposent le ministre de l’Intérieur, transfuge de la gauche, à l’ancien Premier ministre… Dans cette nouvelle intrigue policière, Jean-Louis Debré plonge le lecteur au cœur des affrontements électoraux et des relations troubles qu’ils peuvent révéler entre politique, police et justice. Mais la fièvre qui s’empare des hommes politiques n’explique pas tout : certains ont aussi parfois de sérieux comptes personnels à régler.Roman à suspense, certes, mais aussi et surtout résultat des observations attentives et sans concession de celui qui, aujourd’hui président du Conseil Constitutionnel, fut juge d’instruction, député, ministre de l’Intérieur, président de l’Assemblée nationale… et auteur de romans policiers parus dans la collection Fayard Noir : Quand les brochets font courir les carpes et Meurtre à l’Assemblée.

09/2010

ActuaLitté

Développement personnel

Le défi positif. Une autre manière de parler du bonheur et de la bonne santé

Voici le troisième tome d’une trilogie commencée avec La solution intérieure. Vers une nouvelle médecine du corps et de l’esprit (Fayard, 45000 exemplaires vendus en grand format) et La maladie a-t-elle un sens ? Enquête au-delà des croyances (Fayard, 40000 exemplaires vendus en grand format) – deux succès qui ont séduit un large public par leur portée et la clarté de leur propos. Thierry Janssen, après avoir élargi notre conception de la médecine et de la maladie, nous propose dans ce nouveau livre une autre manière de parler et de nous initier au bonheur et à la bonne santé. L’approche est originale car, à l’inverse de la tendance actuelle de ne voir en l’être humain que des manques et des défauts, il nous rappelle que nous sommes les détenteurs d’un potentiel éminemment positif. Le défi consiste à prendre conscience de ce potentiel et de le manifester à travers nos actes. L’auteur alimente son livre d’éléments concrets, montrant clairement comment l’épanouissement dont il nous ouvre la porte participe à notre bien-être physique, psychique et social. Il démontre ainsi par exemple l’impact du stress, ou à l’inverse des émotions agréables, sur nos organismes. Il se penche également sur une nouvelle discipline -inconnue encore en France- née au début des années 2000 aux Etats-Unis : la psychologie positive. A la lumière des définitions du bonheur des grands textes de la philosophie occidentale et des plus récentes découvertes, il définit les attitudes « positives » qui permettent de s’épanouir en lien avec les autres. L’importance de la méditation est aussi abordée, le bonheur étant aussi une expérience intérieure. Le défi positif explore donc brillamment ce que nous pouvons être si l’on suit ce précepte pour prendre soin de soi. Et nous explique comment créer les conditions propices à l’émergence de ces émotions bénéfiques. Dans une conclusion visionnaire, l’auteur remet finalement en cause la conception purement matérialiste et trop facile de la félicité, et appelle à redéfinir ce que nous entendons par « prospérité ».

10/2011

ActuaLitté

Critique littéraire

La fabrique du livre. L'édition littéraire au XXe siècle

L'édition, sous la Troisième République, encore largement artisanale et familiale, s'industrialise à grands pas cependant que des conquistadors de l'imprimé se battent pour défendre la cause du livre et le faire pénétrer dans toutes les familles de France. Ce sont les années de triomphe de Fayard, de Flammarion, d'Albin Michel, mais aussi de Gallimard, de Grasset, de Denoël et de tant d'autres. Insensiblement, au fil des décennies, le volontarisme s'efface pour laisser place à un libéralisme décontracté qui s'impose et qui conduit de plus en plus les éditeurs à publier dans une simple logique de marché pour offrir au grand public ce que celui-ci semble plébisciter. Comment les professionnels du livre sont-ils passés en un siècle à peine d'un monde vertical, ambitieux sur le plan culturel, à un monde ouvert, hyperdémocratique, favorisant l'essor des sous-productions et l'arrogant succès des marques commerciales ? A partir d'archives inédites issues des maisons parisiennes et d'entretiens exclusifs avec les derniers témoins du livre au XXe siècle, Olivier Bessard-Banquy raconte un siècle d'édition où les manoeuvres et autres intrigues abondent dans une langue qui n'exclut ni le rire, ni l'ironie, tout en étant toujours précise, rigoureuse et documentée. Où l'on découvre que les auteurs ne sont pas forcément plus vertueux que les éditeurs...

10/2016

ActuaLitté

Sciences historiques

Américanisation. Une histoire mondiale (XVIIIe-XXIe siècles)

Un terrain de basket-ball dans la jungle des Philippines ; une statue de la liberté à Taïpei ; des camions livrant du Coca-Cola dans les rues de Lahore ; un campus Rockefeller à l'université de Lyon ; un McDonald's à Alexandrie : autant de signes de la dimension planétaire de l'empreinte états-unienne. Nés au XVIIIe siècle, et ayant connu un développement extraordinairement rapide, les Etats-Unis sont sans doute le premier pays, dans l'histoire contemporaine, à avoir eu à la fois l'ambition et les moyens de rayonner à l'échelle de la planète et de la reconfigurer, tant sur le plan économique que politique ou culturel. Y sont-ils parvenus ? Du cinéma à l'exportation de la démocratie en passant par la consommation de masse ou la peinture abstraite, Ludovic Tournès offre la première analyse totale du processus d'américanisation. Examinant son évolution et ses transformations, mais aussi ses limites, aux Etats-Unis comme ailleurs, depuis plus de deux siècles, il renouvelle notre compréhension d'un phénomène bien plus complexe qu'il n'y paraît. Ludovic Tournès est professeur d'histoire à l'université de Genève. Il a publié de nombreux ouvrages, parmi lesquels New Orleans Sur Seine. Histoire du jazz en France (Fayard, 1999), L'Argent de l'influence. Les fondations américaines et leurs réseaux européens (Autrement, 2010), ou encore Les Etats-Unis et la Société des Nations (1914-1946) : le système international face à l'émergence d'une superpuissance (Peter Lang, 2015).

09/2020

ActuaLitté

Policiers

La frontière

Un final grandiose Art Keller, ancien agent de la DEA, est recruté par le sénateur républicain O'Brien pour participer à une opération officieuse au Guatemala : aider le cartel de Sinaloa, dont la mainmise sur le Mexique assure un semblant de stabilité à la région, à se débarrasser d'une organisation rivale sanguinaire, Los Zetas. La rencontre organisée entre les dirigeants des deux cartels tourne au bain de sang : les trafiquants s'entretuent et le parrain de Sinaloa disparaît. Keller retourne alors au Mexique, où il retrouve la femme qu'il aime, Marisol. Maire d'une petite ville, celle-ci résiste vaillamment aux cartels, malgré la tentative d'assassinat qui l'a laissée infirme quelques années plus tôt. Quand O'Brien propose à Keller de prendre la tête de la DEA, il y voit l'occasion de lutter contre les organisations qui sèment la mort en Amérique. Il accepte. Après quatorze années consacrées à l'écriture de la trilogie Cartel, Don Winslow conclut l'épopée d'Art Keller avec un réquisitoire sans appel contre la gestion corrompue de la guerre anti-drogue par les gouvernements en place. "Le meilleur". STEPHEN KING "Une spectaculaire conclusion à la trilogie de Don Winslow sur les cartels. " NEW YORK TIMES Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Jean Esch A propos de l'auteur Don Winslow est l'auteur de dix-neuf romans traduits en une vingtaine de langues, dont les best-sellers Cartel (Seuil, 2016) en cours d'adaptation au cinéma par Ridley Scott, et La griffe du chien (Fayard Noir, 2007). Il vit en Californie.

10/2019

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté