Dossiers

Portraits de traductrices et traducteurs du passé

« Traduire, c’est trahir », selon l’adage italien, mais sans eux, pas de livres venus d’ailleurs dans les mains des lecteurs. Traductrices et traducteurs, penchés sur des textes antiques ou des publications plus récentes, ont enrichi les bibliothèques de leurs apports. Coauteurs de ces œuvres, souvent oubliés, voici un dossier qui rend hommage à un métier essentiel.

Le 05/01/2021

Le

05/01/2021

0

Partages

ActuaLitté

Initiée par Marie Lebert, voici une galerie de portraits de traductrices et de traducteurs. Depuis la fille de Karl Marx, Eleanor, qui se consacra à l’œuvre de son père, en passant par les fulgurances de Charles Baudelaire, attaché aux textes d’Edgar Allan Poe, cette collection de personnalités parcourt les âges.

Ce sont les premières traductions d’Homère en français que réalisa Anne Dacier, ou encore les explorations de la culture arabe à travers Les contes des 1001 nuits qu’Antoine Galland offrit aux lecteurs européens…

Et bien entendu, les folles traductions de Boris Vian ou même l’œuvre titanesque de par son apport scientifique de Charles Darwin, que Clémence Royer entreprit.

Onze portraits, en toute simplicité, pour aller à la découverte des personnes. Et une douzième entrée, pour mettre un visage sur ces personnes, grâce à la magie du domaine public.

 

illustration : Tama66 CC 0

 

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté