Recherche

Serge Daney

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

En série ou en film, les adaptations de livres crèvent l'écran

Le Parrain, Les Dents de la merRaisons et sentiments, Le Seigneur des Anneaux, la saga Harry Potter, Le Nom de la Rose, Orange mécaniqueVol au-dessus d'un nid de coucou, Le GuépardLettre d'une inconnue... Tous ces films ont un point commun, celui d'être des adaptations de romans ou de sagas littéraires...

ActuaLitté

Dossier

Game of Thrones, des livres de George R.R. Martin à la série HBO

Né en 1948 aux États-Unis, George R.R. Martin écrit au départ pour créer de nouvelles histoires mettant en scène les super-héros Marvel, puis pour tuer le temps, alors qu'il peine à trouver un emploi dans le secteur du journalisme. Petit à petit, il devient un auteur confirmé de nouvelles de science-fiction. Après avoir commencé une carrière comme scénariste de séries télévisées, il commence, au début des années 1990, à rédiger une saga de type fantasy, intitulée A Song of Ice and Fire et traduite en français sous le titre Le Trône de Fer.

ActuaLitté

Dossier

Netflix : quand les livres inspirent films et séries

Fondée en 1997, la société Netflix est devenue le symbole même d’une nouvelle approche de la vidéo sur internet. Son service de streaming, déployé sur une vingtaine filiales, réparties sur 190 pays dans le monde a conquis les utilisateurs. Séries, films, documentaires, on y retrouve une offre qui se diversifie. Et les livres y trouvent de plus en plus leur place.

ActuaLitté

Dossier

Littératures de l'Imaginaire : questionner le monde de demain

Depuis le début de son aventure éditoriale en 2010, Scrineo a publié des romans imaginaires, portés par des auteurs et autrices exclusivement francophones – du steampunk à la dark fantasy, en passant par le fantastique et la SF. Les premiers titres ont permis de lancer une nouvelle génération comme Patrick McSpare et Olivier Peru, avec la série Les Hauts Conteurs (Lauréat du Prix des Incos 2012), Joslan F. Keller et Aurélie Laloum avec la série Via temporis et Marie Pavlenko et sa trilogie Le livre de Saskia

ActuaLitté

Dossier

Des romans pour adolescents qui explorent l'Histoire

Dès ses premières publications jeunesse en 2010, Scrineo a proposé des romans mêlant histoire et fantastique, en lien avec l’ADN de la maison “Le savoir et l’imaginaire”. C’est le cas de la série Les Haut Conteurs, des romans fantastiques médiévaux à succès, et de la série Via Temporis, autour d’une machine à remonter le temps pour explorer plusieurs époques. Comment comprendre le présent sans les notions indispensables sur le passé ? C'est pourquoi la maison a construit plusieurs collections historiques, pour mieux donner vie à cette mémoire. 

ActuaLitté

Dossier

Livres, BD, actualités : tout sur Pénélope Bagieu

La carrière de Pénélope Bagieu a commencé de manière tout à fait personnelle, par l'intermédiaire de son blog, Ma vie est tout à fait fascinante, sur lequel elle met en dessins des anecdotes de sa vie quotidienne. En 2008, elle publie le premier volume de Joséphine, le premier d'une longue série d'albums très appréciés du public.

Extraits

ActuaLitté

Musique, danse

Serge Gainsbourg. Making of d'un Dandy

Une gestuelle délicate, une intonation ironique, un mouvement de tête hautain, des Repetto blanches portées pieds nus, autant de détails qui valent à Serge Gainsbourg le titre mérité de dandy, dont on l'honore depuis le début de sa carrière jusqu'à la récente commémoration des trente ans de sa disparition. Marie-Christine Natta va au-delà du paraître de Gainsbourg, et en révèle toute la profondeur. Par son orgueil, son obsessionnel souci du self-control, son goût pour l'artifice et la sophistication, son culte du beau et de l'originalité, le chanteur a toute sa place dans la famille sans chaleur des dandys du XIXe siècle, celui qu'il préfère. Comme Barbey d'Aurevilly, Baudelaire ou Wilde, le dandysme est pour lui bien davantage qu'un bel ornement : il fonde sa personnalité, son esthétique et sa morale.

03/2022

ActuaLitté

Littérature étrangère

Dandy

"Tous les deux, on fait des tout petits pas et on va nulle part. Le sol se fait la malle trop vite pour qu'on ait le temps de poser les pieds dessus".

11/2013

ActuaLitté

Cinéma

Trafic N° 89, printemps 2014

Bernard Benoliel, Pour la suite du monde. À propos de deux plans dans A Touch of Sin et Le Loup de Wall Street Juliette Goffart, John Carpenter: le Mal est sans frontières Alice Laguarda, L'Internationale hallucinée. À propos de They Live de John Carpenter Emmanuel Burdeau, La baie (Record du monde, 1) Pier Paolo Pasolini, Note liminaire sur un autoportrait réflexif (1975) Renzo Renzi, Pasolini, presque un camarade d'école Anne-Violaine Houcke, Affinités électives entre Cecilia Mangini et Pier Paolo Pasolini Stefania Parigi, Pasolini: corps de l'œuvre et corps de l'auteur Marie Anne Guerin, Fraternels, libres et égaux Marcos Uzal, Le double assassinat d'Éric Rohmer Marina Takami, Musique pour un: Saguer, Bartók, Rohmer Philippe Fauvel, Modèles et mots de lui. À propos des courts métrages de Rohmer et compagnie Hervé Gauville, La danse de L'Acrobate Alice Leroy, Comrades, une 'hantologie' du cinéma par Bill Douglas João Bénard da Costa, Cinquante ans de Cinémathèque française, soixante ans d'Henri Langlois

03/2014

ActuaLitté

Cinéma

Trafic N° 81, printemps 2012

Marcos Uzal, L'automne déjà. A propos de Restless de Gus Van SantRaymond Bellour, Souffles de vie. Age Is... de Stephen DwoskinStephen Dwoskin, Souvenirs de Trixi(e)Víctor Erice, André Malraux : de Sierra de Teruel (1939) à Espoir (1945)Jonathan Rosenbaum, Voluptueuse misère dans Le Cheval de TurinJean Durançon, Ritwik Ghatak ou Le cinéma comme art premierGabriel Bortzmeyer, Mafrouza, le lointain et le procheMarie Anne Guerin, Passer par les histoires. Trois films de Kelly ReichardtFernando Ganzo Cuesta, Des ondes dans un lac. Notes sur les trois premiers longs métrages de Lucrecia MartelNathalie Mary, Du socla virgilien à la colère paysanneMark Rappaport, 'Madame Bovary, c'est moi' - signé Vincente MinnelliBernard Benoliel, De l'art et la manière d'être de son temps. Danielle Darrieux et Max OphulsPierre Gabaston, Du rayonnement de films dans une classeJean-Louis Leutrat, La fascination de la nuitOlivier Schefer, Carnival of SoulsMichel Frizot, Trafic : la ville est ses fluides

03/2012

ActuaLitté

Cinéma

La maison cinéma et le monde. Tome 4, Le Moment Trafic 1991-1992

Avec ce quatrième et dernier volume de La Maison cinéma et le, monde s’achève la publication des écrits de Serge Daney jusqu’ici dispersés dans divers journaux ou revues, catalogues ou programmes souvent introuvables aujourd’hui. Après le temps des Cahiers et les années Libé, voici venu, trop bref mais si intense, le moment Trafic, du nom de la revue qu’il fonde avec quelques amis (Raymond Bellour, Jean-Claude Biette, Sylvie Pierre et Patrice Rollet) en décembre 1991, alors qu’il se sait déjà condamné par la maladie (le sida). Il ne pourra en concevoir que les trois premiers numéros avant sa mort annoncée, le 12 juin 1992. C’est le moment où, pressé par le compte à rebours de sa propre vie, Serge Daney porte à incandescence son rapport au cinéma et rédige certains de ses plus beaux textes, avec une ambition affichée d’écrivain et dans le cadre d’une revue dont il a voulu le moindre détail, de l’absence revendiquée d’éditorial à la méfiance envers les rubriques habituelles de la critique, en passant par le refus de l’illustration pour l’illustration. L’écriture seule à charge d’y décrire le mouvement des films et de nous apprendre comment vivre avec les images. Mais c’est aussi le moment ultime où, en toute conscience, Serge Daney fait le point sur son existence de ciné-fils et de passeur dans les entretiens approfondis qu’il accorde alors à Art press, à Esprit, aux Inrockuptibles, au Monde ou à 24 Images, et qui constituent les compléments indispensables à ceux de Persévérance ou d’Itinéraire d’un ciné-fils.

11/2015

ActuaLitté

Cinéma

La Maison cinéma et le monde. Tome 3, Les Années Libé 1986-1991

Ce troisième volume de La Maison cinéma et le monde poursuit la publication des textes de Serge Daney non recueillis de son vivant, signés de son seul nom et parus, pour l'essentiel, dans le journal Libération, au moment où il devient l'un des responsables du service Culture et de la page Rebonds du quotidien. II continue d'écrire sur les films qui sortent en salles chaque semaine mais revisite aussi ceux, plus classiques, qu'il passe au crible de la télévision dans sa chronique des "Fantômes du permanent". Il persévère dans ses voyages et son travail, occasionnel, de grand reporter mais s'engage plus encore dans le décryptage de l'information, de la publicité et des médias. Si la maison cinéma s'ouvre ici, comme jamais, sur le monde, c'est que de la "Politique des auteurs" Serge Daney a su retenir la politique au moins autant que ses auteurs. Cet art de la mise en scène qu'il a appris des films informe désormais totalement son regard et son écriture critique quel qu'en soit a priori l'objet. En témoignent exemplairement les articles du "Salaire du zappeur" ou les deux séries de textes consacrés à la médiatisation de la révolution roumaine et à celle de la guerre du Golfe. On trouvera enfin dans ce recueil certaines des mises au point les plus approfondies de Serge Daney sur la Nouvelle Vague et ses suites, sur les relations compliquées du cinéma et de la télévision, sur la photographie et la bande dessinée, et, plus généralement, sur l'opposition de l'image et du visuel.

06/2012

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté