Recherche

Roger Nimier

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

Vues sur Baudelaire

Vues sur Baudelaire propose pour la première fois de découvrir tous les grands textes, y compris inconnus ou introuvables, d'André Suarès sur Baudelaire. André Suarès, ce "pilier de la NRF" comme l'appelait André Gide, fut un maître pour Blaise Cendrars, André Malraux ou Henry de Montherlant, mais aussi pour Miguel de Unamuno, Stefan Zweig ou René Girard ; André Suarès que Roger Nimier a ainsi célébré : "Suarès mourut misérable et oublié, après avoir écrit sur Retz, sur Tolstoï, sur Napoléon, d'une manière incomparable, qui prouve une respiration égale à celle du génie". Ce livre est l'occasion de découvrir des pages d'exception sur la poésie et sa fonction, dont la frappe est d'une sonorité qu'on ne peut oublier.

ActuaLitté

Non classé

Les belles ambitieuses

" Traîner au lit avec une dame aimable est une sagesse : on n'y a besoin de rien ni de personne d'autre. C'est aussi une plénitude, c'est-à-dire un paradis. "Paris, années 70.La comtesse de Florensac veut avoir le salon le plus influent de Paris.

La jeune Isabelle Surgères veut changer la vie.La douce Coquelicot veut faire plaisir à ceux qu'elle aime.Ce sont les belles ambitieuses.Elles s'activent autour d'Amblard Blamont-Chauvry qui, bien que polytechnicien, énarque, et promis à une brillante carrière, a décidé de s'adonner à la paresse, l'oisiveté, la luxure, la gourmandise et autres plaisirs.Que faire de sa vie ? Comment s'épanouir ? Doit-on être utile ? Peut-on être libre ? Faut-il être ambitieux ?A ces questions, chacun des personnages, entre Paris, Versailles et les Etats-Unis, à la ville comme à la campagne, répond à sa façon, et de manière parfois surprenante.On retrouve l'élégance et l'humour mélancolique de Stéphane Hoffmann, prix Roger Nimier pour Château Bougon, dans ce roman éblouissant de finesse.

08/2018

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

En Cas De Bonheur

"Personne ne savait que faire en cas de bonheur. On avait des assurances pour la mort, pour la voiture, et pour la mort en voiture. Mais qui nous protégera du bonheur? Jean-Jacques venait de comprendre que ce bonheur, en devenant si fort, était la pire chose qui pût lui arriver. " Après Le Potentiel érotique de ma femme (Prix Roger-Nimier 2004), David Foenkinos nous emmène avec humour et ironie sur les chemins de l'adultère et du couple, "ce pays qui a la plus faible espérance de vie".

ActuaLitté

Non classé

D'Artagnan amoureux ou Cinq ans avant

D'Artagnan?... Nous ne l'avons vu que de loin en loin, dans Les Trois Mousquetaires et Vingt ans après, puis dix ans plus tard dans Le Vicomte de Bragelonne. Que faisait-il cinq ans avant Vingt ans après? C'est à cette question que répond Roger Nimier: d'Artagnan était amoureux. D'une jeune fille de dix-sept ans qui signe ses lettres Marie Chantal, sera connue plus tard sous le nom de marquise de Sévigné, et qui aime bien d'Artagnan mais pas assez. De Julie, qui l'aime trop mais pas bien. De Madeleine, qui l'aime comme il faut mais ne le dit pas. Après des missions périlleuses et des duels, d'Artagnan, désespéré, veut en finir à la bataille de Rocroy. Dieu merci, Porthos, Athos et Aramis veillent sur lui. Et nous croisons le cardinal de Retz, l'irrésistible Bussy-Rabutin, un dénommé Blaise Pascal, et Pélisson de Pélissart, inventeur d'une machine volante qui atteint le soleil...

ActuaLitté

Critique littéraire

La hussarde N° 1, Septembre-octobre 2012 : Il n'y a pas de femme artiste

La Hussarde est une nouvelle revue féminine et féministe. Mais elle ne se réfère pas à Marie-Claire, Elle ou Simone de Beauvoir. Non, La Hussarde, comme son nom l’indique, cherche ses racines du côté des fameux écrivains Hussards des années 50 : Roger Nimier, Antoine Blondin et Jacques Laurent, pourtant peu connus pour leur féminisme. Elle partage avec eux un goût de la provocation, de l’ironie mais également un intérêt pour la culture et particulièrement, la littérature. Avec panache, La Hussarde conjugue le frivole et le sérieux, sans jamais baisser la garde pour défendre ses points de vue iconoclastes. Le premier numéro clame : « Il n’y a pas de femmes artistes », pour finalement prouver le contraire avec brio.

09/2012

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté