Recherche

Nathalie Quintane

Extraits

ActuaLitté

Littérature

Les enfants vont bien

"Coucou ! J’ai installé une carte du Monde sur le mur d’une des 2 salles, où chacun a pu mettre une étiquette autocollante à son nom et reliée à son pays, voire sa ville, d’origine." Automne 2016 : des Centres d'Accueil et d'Orientation pour les réfugiés migrants s'ouvrent un peu partout en France, à la suite du démantèlement de la " jungle " de Calais. Les enfants vont bien commence là. Président de la République, ministres, textes de loi, presse régionale, animateurs du C.A.O., réseau d'aide... Tout le monde a quelque chose à dire des réfugiés, et c'est chaque pa- role, chaque phrase, chaque énoncé ou fragment de texte officiel, de chacun, sur chaque page, que ce livre recueille, entre 2014 et 2018. La simple juxtaposition de ces phrases forme une mélopée d'autant plus triste (et cruelle) qu'elle est parfois éclairée par des regains d'espoir. A la lecture, l'effet est radical. On lit en creux le drame de ces personnes que l'on n'entend pas, que l'on ne lit pas, et qui ne citent rien.

11/2019

ActuaLitté

histoire du 20Ème siecle a nos jours

Guerre d'Algérie : les mots pour la dire

C’est un lieu commun que les relais médiatiques et les commentateurs pressés manient encore avec gourmandise: la guerre dite d’Algérie aurait été une « guerre sans nom ». Dès l’origine, ce conflit a mobilisé des termes très divers visant à masquer la guerre derrière une prétendue « affaire intérieure »: dire ou écrire « événements », « pacification », « maintien de l’ordre », « opérations de police », ce n’est pas la même chose que de dire ou écrire « révolution », « guerre d’indépendance », « guerre de libération ». Pour chacune de ces options verbales, quels locuteurs, quand, où, pourquoi? Quelle valeur d’usage? Les textes rassemblés ici émanent d’universitaires, d’intellectuels, d’artistes: Étienne Balibar, Mathieu Belezi, Slimane Benaïssa, Messaoud Benyoucef, Catherine Brun, Jean Daniel, Daho Djerbal, Fatima Gallaire, Jeanyves Guérin, Jacques Guilhaumou, Pierre Guyotat, Julien Hage, Daniel Lançon, Francine Mazière, Gilbert Meynier, Edgar Morin, Bernard Noël, Nathalie Quintane, Régine Robin, Todd Shepard, Pierre Vermeren. Ils s’attachent à penser la charge souvent brutale, toujours vive, de termes dévoyés, de silences subis, d’abus de langage. Ils manifestent la diversité et la concurrence de désignations irréductibles et irréconciliables. Ils dénoncent les unanimismes de façade. Ils récusent les réductions et les simplifications consensuelles. Ils lient cette histoire et notre présent.

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

Cavale

Ayant tué à coup de boule de bowling un touriste russe, le narrateur décide de fuir à vélo les bords pollués du lac Salton... De la Californie du Sud à la Lost Coast, via... la forêt de Compiègne, il rencontre une série de personnages loghorréiques et plus ou moins affamés – le contre-rhétoriqueur paranoïaque, la jardinière égarée, le collectionneur de petits cyclistes, un pêcheur (curieusement silencieux), un dominicain vulgaire, un Canadien sympathique... et même Jeanne Hachette. En faisant irruption, ils viennent sans cesse trouer la cavale du héros – et la cavale du roman vers sa fin. Roman excentré, qui propose d'emblée au lecteur 21 manières de se commencer – 21 débuts qui seront la réserve théorique et pratique du livre –, Cavale est le devisement d'un monde flottant, fait à une époque «assez désagréable», par un narrateur douteux.

ActuaLitté

spectacles

Mortinsteinck

Morceaux de scénario, fragments de conversations, bribes de reportages, amorces de réflexion, poème (un), parcelles autobiographiques, photos, dessins, schéma: un appareil qui produit essentiellement du récit ne peut que raconter des histoires. Ou une histoire, celle de Mortinsteinck, le film: un jeune homme en tue un autre. De remords et de tristesse, il part s’engager dans la Légion étrangère... Le livre dans sa progression renvoie au format choisi pour le film – la vidéo ordinaire S-VHS: il ne cherche pas l’image en plus (un supplément, voire un enrichissement) ou la belle image, mais une image de moins, défectueuse, hétérogène, ouverte.

11/1999

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

Descente de médiums

Dans cet essai autobiographique qui fait suite à Crâne chaud, Nathalie Quintane tente de passer par le monde invisible pour suggérer qu’il faudrait peut-être essayer de réformer le monde visible – il y est donc question de fantômes, de personnes et de personnages, d’un fameux médium japonais, d’un escroc à la petite semaine, Ted Serios, qui, dans les années 1950, prenait des photos avec sa pensée, de Christine de Pizan et de l’excellent Robert Jaulin.
Mais Ted, de son vivant, n’était pas une personne sympathique ni facile. Il n’y a donc aucune raison pour que mort il soit un personnage facile et sympathique. Par lui, la question de ce qu’on fait dans un livre des personnes mortes se repose.
L’ensemble des morts constitue-t-il un réservoir où il fait bon piocher pour avancer sa fiction ?
Peut-on faire dire tout et n’importe quoi à quelqu’un sous prétexte qu’il n’est pas là pour rectifier ?
Au-delà, qu’ont à nous dire les morts ? Qu’ont-ils vraiment à nous dire ? Qu’ils veulent un biopic sur leur vie ? Que les clés sont dans la boîte à gants ? Qu’ils nous aiment ? Qu’on leur fiche enfin la paix ?
Des morts ont parlé. D’excellents médiums ont rapporté leurs paroles. Ce livre prend leur relais.

04/2014

ActuaLitté

spectacles

Mortinsteinck

Morceaux de scénario, fragments de conversations, bribes de reportages, amorces de réflexion, poème (un), parcelles autobiographiques, photos, dessins, schéma: un appareil qui produit essentiellement du récit ne peut que raconter des histoires. Ou une histoire, celle de Mortinsteinck, le film: un jeune homme en tue un autre. De remords et de tristesse, il part s’engager dans la Légion étrangère... Le livre dans sa progression renvoie au format choisi pour le film – la vidéo ordinaire S-VHS: il ne cherche pas l’image en plus (un supplément, voire un enrichissement) ou la belle image, mais une image de moins, défectueuse, hétérogène, ouverte.

11/1999

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté