Recherche

L'homme qui plantait des arbres

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Des romans pour adolescents qui explorent l'Histoire

Dès ses premières publications jeunesse en 2010, Scrineo a proposé des romans mêlant histoire et fantastique, en lien avec l’ADN de la maison “Le savoir et l’imaginaire”. C’est le cas de la série Les Haut Conteurs, des romans fantastiques médiévaux à succès, et de la série Via Temporis, autour d’une machine à remonter le temps pour explorer plusieurs époques. Comment comprendre le présent sans les notions indispensables sur le passé ? C'est pourquoi la maison a construit plusieurs collections historiques, pour mieux donner vie à cette mémoire. 

ActuaLitté

Dossier

Congrès 2018 de l'ABF : À quoi servent les bibliothèques ?

ActuaLitté

Dossier

Affaire Renaudot : un auteur autoédité chez Amazon qui dérange

Depuis 1926, le prix Renaudot n’aura jamais autant fait parler de puis qu’en cette édition 2018. La présence d’un ouvrage autopublié chez Amazon, manifestement chouchou de Patrick besson, fait désordre. 

ActuaLitté

Dossier

La SCELF face à la lecture publique : la redevance qui indigne

Denis Bocquet, CC BY 2.0

ActuaLitté

Dossier

Midam et Kid Paddle : l'appel du blork plus fort que tout

Savez-vous capturer un Blork ? Utiliser au mieux un copy 2000 ? Ce que devient l'argent une fois glissé dans le fente d'un bouffe-fric ? Kid Paddle est là pour répondre à toutes ces importantes questions existentielles, à une époque où jeux vidéo, ordinateurs et autres CD-ROM dirigent les loisirs des enfants... et des adultes.

ActuaLitté

Dossier

Foire du livre de Francfort 2018 : un 70e anniversaire exceptionnel

L'édition 2018 de la Foire du livre de Francfort n'est pas comme toutes les autres : la Frankfurter Buchmesse, grand rendez-vous international de l'édition, fête cette année ses 70 ans d'existence. L'occasion de proposer un programme à la hauteur, qui met à l'honneur une autre célébration, celle des 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Quel meilleur endroit que ce salon du livre allemand pour commémorer la signature de ce texte crucial ? L'organisation du salon a d'ailleurs décidé de mettre l'accent sur la liberté d'expression et de publication, une fois encore, tandis que la Géorgie est le pays invité d'honneur de cette édition.

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

L'homme qui plantait des arbres

En 1953, le magazine américain The Reader's Digest demanda à Giono d'écrire quelques pages pour la rubrique bien connue " Le personnage le plus extraordinaire que j'aie jamais rencontré ". Quelques jours plus tard, le texte, tapé à la machine, était expédié, et la réponse ne se faisait pas attendre : réponse satisfaite et chaleureuse, c'était tout à fait ce qui convenait. Quelques semaines passèrent, et un beau jour Giono descendit de son bureau. Son visage reflétait la stupéfaction. Il venait de recevoir une deuxième lettre du Reader's Digest, d'un ton bien différent de la première : on l'y traitait d'imposteur... Giono trouvait la situation cocasse, mais ce qui dominait en lui à l'époque, c'est la surprise qu'il puisse exister des gens assez sots pour demander à un écrivain, donc inventeur professionnel, quel était le personnage le plus extraordinaire qu'il ait rencontré, et pour ne pas comprendre que ce personnage était forcément sorti de son imagination...

09/2010

ActuaLitté

Lecture 6-9 ans

L'homme qui plantait des arbres

En Provence, dans une région aride et sauvage, un berger solitaire plante des arbres, des milliers d'arbres. Au fil des ans, les collines autrefois nues reverdissent et les villages désertés reprennent vie. Voici l'histoire d'Elzéard Bouffier, le silencieux, l'obstiné, celui qui réconcilie l'homme et la nature. Un portrait émouvant et un hymne à la nature qui a fait le tour du monde.

03/2018

ActuaLitté

Livres 3 ans et +

L'homme qui plantait des arbres

C'est ainsi qu'apparaît pour la première fois l'homme qui plantait des arbres, le héros au caractère inoubliable de Giono. Joëlle Jolivet, en linogravure et en relief, interprète lumineusement ce chef-d'oeuvre pour les générations d'aujourd'hui.

02/2015

ActuaLitté

Littérature française (poches)

L'homme qui plantait des arbres. Ecrire la nature (anthologie)

Dans Folioplus classiques, le texte intégral, enrichi d'un lecture d'image, écho pictural de l'œuvre, est suivi de s mise en perspective organisée en six points : Vie littéraire : La nature prend la parole ; L'écrivain à sa table de travail : La nature en toutes lettres ; Groupement de textes thématique : Une pomme, des pommes ; Groupement de textes stylistique : Au nom de la nature ; Chronologie : Une brève histoire de la nature ; Fiche : Des pistes pour rendre compte de sa lecture.

09/2008

ActuaLitté

Religion

Guy Montarien. L'homme qui plantait des âmes

La foule qui, en 2005, se pressait aux funérailles de l'abbé Guy Montarien, à la chapelle polonaise de Paris, témoigne du rayonnement extraordinaire de celui dont la devise était pourtant beati mites, "bienheureux les humbles". Il n'a pas fondé de communauté, ni écrit de livres. Son apostolat s'est "limité" à une absolue disponibilité à chacun, scouts, étudiants et lycéens dont il était l'aumônier, aussi bien qu'à des inconnus croisés dans le métro et qu'attiraient à lui son sourire et sa soutane. Cette soutane, il n'a jamais voulu la quitter, tant elle représentait à ses yeux la marque visible de son sacerdoce. Une fidélité, dans l'obéissance, qui lui valut d'être marginalisé dans l'Eglise de l'après-Concile en proie au marxisme et à la sécularisation. S'il en souffrit, il n'en tira jamais aucune amertume, conservant une inaltérable bonne humeur qui dissimulait sa souffrance. Sine dolore, non vivitur in amore, sans souffrance, on ne vit pas dans l'amour, aimait-il à dire, citant L'Imitation de Jésus-Christ. Quinze ans après sa mort, il éclaire encore le chemin de tous ceux qui l'ont rencontré.

01/2021

ActuaLitté

Littérature française (poches)

L'homme qui aimait les arbres

Au début, des notes éparses, juste pour ne pas oublier. Puis, au fil des heures passées au chevet de mon père, la trame d'un récit qui ne peut être écrit qu'à la première personne. Rien de plus commun, rien de plus singulier. Ernest aimait les arbres comme les paysans aiment leurs bêtes ; il les reconnaissait de loin, il savait en évaluer la taille, l'âge, la santé, le cubage, avant de les couper, de les débiter en planches. Ses amis disaient de lui : " C'est un drôle. " II a été pour moi celui qui se levait tôt, rentrait tard, bruyant et affairé. Un père lointain. Tandis que je l'aide à retarder l'heure de sa mort, que sa mémoire s'effrite et qu'il perd jusqu'au goût de la géographie, vient l'ultime moment pour tenter de résoudre l'énigme d'une vie.

05/2018

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté