Recherche

Saint-Germain-des-Prés

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Antoine de Saint-Exupéry

Livres, actualités : tout sur Antoine de Saint-Exupéry

ActuaLitté

Dossier

Le Petit Prince, conte intemporel d'Antoine de Saint-Exupéry

Le Petit Prince n'est pas seulement allé dans l'espace : il a traversé toute la planète. Livre le plus traduit au monde après la Bible, ce classique d'Antoine de Saint-Exupéry a été publié pour la première fois en 1943 par la maison d'édition Reynal & Hitchcock, puis aux éditions Gallimard, en français, en 1945. De loin le livre le plus connu de son auteur, ce conte a touché des millions de lecteurs par sa portée philosophique et oniri

ActuaLitté

Dossier

Procès Internet Archive : l'édition contre le prêt numérique contrôlé

En juin 2020, quatre groupes d'édition, Hachette, HarperCollins, Wiley et Penguin Random House, portent plainte contre la plateforme patrimoniale Internet Archive, l'accusant de « violation massive du copyright ». En cause, la bibliothèque d'urgence mise en place par le site à l'occasion de la pandémie du coronavirus.

ActuaLitté

Dossier

Prêt de livre en bibliothèque : l'avenir de l'ebook au sein de l'Europe

Prêt de livre en bibliothèque : l'avenir de l'ebook au sein de l'Europe

ActuaLitté

Dossier

Albums, romans : une sélection de 20 livres jeunesse pour Noël 2020

La crise sanitaire a contraint les librairies à fermer leurs portes depuis fin octobre dernier. Mais l’envie de lire est toujours là, car les livres sont le meilleur moyen de s’évader, d’apprendre, de se cultiver, de réfléchir, de rire aussi, à tous les âges et en famille.

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Muriel Barbery

Née en 1969 à Casablanca, au Maroc, Muriel Barbery sort agrégée de philosophie de l'École normale supérieure, avant d'enseigner en Bourgogne et à Saint-Lô. En 2000, elle publie son premier roman, Une gourmandise, aux éditions Gallimard.

Extraits

ActuaLitté

Sciences historiques

Saint-Germain-des-Prés

Voici enfin un ouvrage réunissant à la fois la légende et l'histoire de ce quartier parmi les plus célèbres au monde, depuis la fondation de la fameuse abbaye par Childebert, fils de Clovis, jusqu'aux nuits trépidantes du Tabou, ou encore jusqu'au Saint-Germain d'aujourd'hui, avec ses galeries, ses terrasses, ses prix littéraires. Chronique de près de mille ans de vie religieuse, commerçante, ludique et littéraire, Jean-Paul Caracalla remonte le temps, de l'établissement de la foire Saint-Germain à partir du XIIIe siècle à l'ancêtre des cafés de Paris : le Procope. Là devaient se succéder les Encyclopédistes, Voltaire ou Rousseau, et plus tard les révolutionnaires Hébert, Marat et Danton. À la fin du XIXe siècle s'affirme le règne absolu des terrasses de café, au Voltaire, au Flore, aux Deux Magots, puis chez Lipp. L'activité littéraire est assurée par la concentration des éditeurs autour du vieux clocher, l'ouverture du Théâtre du Vieux-Colombier et l'enthousiasme des libraires comme Adrienne Monnier ou Sylvia Beach. Même l'Occupation n'empêchera pas Sartre et Simone de Beauvoir de sacrifier à la tradition. On retrouve ici la chronique des lendemains de la guerre, celle de la légende du jazz, de Vian et du Club Saint-Germain. Jean-Paul Caracalla n'a garde d'oublier le vrai cour du quartier : ses rues tortueuses, ses personnages pittoresques, ses petits métiers dont le célèbre menuisier de la place Furstenberg.

11/2007

ActuaLitté

Littérature française

De Saint-Pétersbourg à Saint-Germain-des-Prés

Doué d'un oeil aigu, l'auteur - né à la fin du XIXe siècle et dont l'enfance s'est déroulée en Russie - a su capter et retenir sous le signe de la plus chaleureuse fidélité les figures parisiennes que sa profession de journaliste et de romancier mettait tout naturellement sur sa route. De nombreuses rencontres, animées par un percutant humour, l'intelligence et la familiarité, sont rassemblées et relatées dans ce livre. Elles retracent et reconstruisent l'entre-deux-guerres et son atmosphère étrange, comme suspendue dans l'intervalle de deux catastrophes. Valery Larbaud et Léon-Paul Fargue, Saint-John Perse et Paul Morand, Gaston Gallimard dès le début de sa Maison située alors rue de Grenelle, Robert Desnos et Max Jacob, Louis Jouvet et Jean Giraudoux, Drieu la Rochelle et Roger Martin du Gard, ainsi que Picasso et Jean Cocteau surgissent au restaurant, au bureau, chez l'un ou chez l'autre, se parlent, mangent, s'amusent ou se concentrent sur leur travail avec le naturel de la vie quotidienne. On croirait voir se dérouler un film relatant une époque riche en esprit et marquante en oeuvres. Il sera difficile désormais de comprendre cette époque sans se référer à ce témoignage d'André Beucler. Sa grâce légère, son caractère d'intimité charmante en disent plus que bien des thèses.

10/1980

ActuaLitté

Tourisme France

Saint-Germain-des-Prés. Les lieux de légende

Cafés mythiques, caves et cabarets, maisons d'édition, galeries d'art L'hôtel La Louisiane, qui abrita les amours de Miles Davis et Juliette Gréco, Le Flore où Sartre noircissait des pages à longueur de journée devant un café, le Tabou, " à l'angle de la rue Dauphine et du monde ", dont Boris Vian enflamma les nuits au son de sa trompinette, Aux Assassins, rue Jacob, où Ferré se produisait tous les mercredis et vendredis... Saint-Germain-des-Prés connut son âge d'or dans l'immédiat après-guerre, quand écrivains, jazzmen et chanteurs " à textes " se pressaient dans des caves nécessairement " existentialistes ". Rue par rue, de clubs mythiques en cafés historiques, ce guide nous entraîne dans les pas de ceux qui ont tissé la légende du quartier et dont l'âme s'accroche encore à une foultitude d'adresses.

09/2014

ActuaLitté

Sciences historiques

L'invention de Saint-Germain-des-Prés

Saint-Germain-des-Prés attire les touristes du monde entier. Comment expliquer qu'on se presse, aujourd'hui encore, au café de Flore ou aux Deux Magots ? Nostalgie d'un âge d'or qui, dans les années 1950, aurait fait de l'endroit un village très sélect où de jeunes existentialistes auraient découvert le jazz, l'anticonformisme et l'amour libre, abusant de l'alcool et autres substances euphorisantes... Juliette Gréco, Boris Vian ou Jean-Paul Sartre sont ainsi devenus les icônes d'une génération. Image d'Epinal soigneusement entretenue par les intéressés qui, avec un sens aigu du marketing, ont tissé leur propre légende. Et si Saint-Germain-des-Prés n'avait jamais existé ? Au plus près des sources, notamment des archives policières, nous découvrons ici un monde de la nuit qui n'est pas celui qu'on croit : rationnement, précarité, bagarres, prostitution, avortements clandestins, homophohie, viols et violence domestique... En somme, un quartier comme un autre, dans ce Paris de l'après-guerre où la reconstruction était une tâche quotidienne.

03/2014

ActuaLitté

Tourisme France

Saint-Germain-des-Prés. Murmures de Paris

Chaque guide de la collection Murmures de Paris permet d'explorer un petit périmètre de la capitale au long d'un itinéraire de plusieurs heures jalonné d'architectures, de musées et sites historiques. Des descriptions précises pour aiguiser le regard alternent avec des vignettes historiques ou anecdotiques. Des illustrations font vivre le texte. Les mots-clés sont définis dans un lexique et un plan permet de visualiser le parcours. Domaine des moines avant de devenir le fief des philosophes des Lumières puis des existentialistes, le quartier de Saint-Germain-des-Près est jalonné de témoignages de son passé. L'itinéraire part du Café des Deux Magots, mène le visiteur dans la plus ancienne église de Paris puis dans le musée Delacroix avant d'emprunter un dédale de ruelles et de cours secrètes, à la rencontre des fantômes du passé. Marie-Odile Caron est guide-conférencière, diplômée de l'Ecole du Louvre, et surtout passionnée par sa ville natale.

01/2021

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Coffret 'Manuel de Saint-Germain-des-Près'. Avec 1 CD audio

C'est bel et bien un guide touristique que devait initialement composer l'auteur de L'Ecume des jours. En 1950, il remania son texte, lui donnant un ton plus personnel, fait de sérieux et de bouffonnerie, de fantaisie et de poésie mêlés. Le Saint-Germain-des-Prés des années 1950 y est décrit avec brio et légèreté par l'une de ses plus étincelantes figures. Le Flore, le Tabou, la Rhumerie ; les personnalités, de Jean-Paul Sartre à Claude Luter, de Simone Signoret à Mireille ; le bouillonnement artistique et intellectuel, les courants novateurs de la littérature, de la chanson, du théâtre et du jazz bien sûr... Sans en avoir l'air, Boris Vian nous laisse un document exceptionnel sur une époque qui n'a pas fini de susciter des nostalgies.

06/2009

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté