Recherche

Prix du Style

Extraits

ActuaLitté

Policiers

Revue Alibis numéro 45

Un numéro éclectique sous le signe de l'angoisse, de l'étrange, mais aussi de la magouille. Le numéro débute avec Ariane Gélinas, qui offre une nouvelle joliment sanglante, véritable hommage au giallo italien. Catherine Astolfo, l'invitée canadienne-anglaise du numéro, suit avec " Ce qu'a fait Kelly ", un texte tout aussi prenant. Vient ensuite une surprenante vignette de Luc Baranger qui, de son style inimitable, relate un fait vécu, et " Comme on se retrouve ", de Geneviève Blouin, qui renoue avec Marie, l'agente du SCRS qui avait bouleversé les lecteurs dans la nouvelle gagnante du prix Alibis 2011. Et c'est Maxime Houde qui ferme le volet fiction avec " Le Ring des magouilles ", un titre qui respecte la thématique d'une certaine Commission ! Table des matières : Fictions " Cinq compagnes pour la cigale : hommage au giallo ", d'Ariane Gélinas ; " Ce qu'a fait Kelly ", de Catherine Astolfo ; " 27, impair et manque ", de Luc Baranger ; " Comme on se retrouve ", de Geneviève Blouin ; " Le Ring des magouilles ", de Maxime Houde. Articles et entrevues " L'Année 2012 du polar québécois ", de André Jacques " Conversation avec David S. Khara ", de Pascale Raud. Chroniques Présentation : Un trimestriel deux point zéro Camera Oscura, Christian Sauvé Le Crime en vitrine, Norbert Spehner Dans la mire, André Jacques, Martine Latulippe, Morgane Marvier, Simon Roy, Norbert Spehner

04/2013

ActuaLitté

Policiers

La parole confisquée

Trois hommes, en rapport avec une loge maçonnique de Strasbourg, disparaissent. On découvre leur corps près des anciens locaux de la brasserie de Cronenbourg. Puis, un chef d'entreprise hongrois, lui aussi franc-maçon, est retrouvé mort dans une cave d'une ex-brasserie de Schiltigheim. Qui a tué ces hommes ? Pourquoi s'en est-on pris à des francs-maçons ? Pourquoi a-t-on affublé les cadavres d'un étrange bijou ? Françoise Poisson, détective privée, devra faire le lien entre des éléments épars pour découvrir la vérité. Une intrigue passionnante et un style percutant font de ce polar un roman dont on aimerait ne jamais voir la fin.

05/2018

ActuaLitté

Policiers

Bunker

A Vollaville, plage du débarquement, le vieil Alfred Fournier possède un bar-hôtel qui a vu défiler collabos et résistants. Son fils Raymond et sa belle-fille Madeleine ont pris l'affaire en main et l'ont " modernisée " dans le style pub irlandais. L'établissement, rebaptisé le Dog Red accueille les touristes désireux de se plonger dans le passé de la Seconde Guerre mondiale et en particulier la nouvelle clientèle d'allemands. L'un d'eux s'est précisément installé au Dog Red. Bel homme d'une quarantaine d'années, toujours poli, il est d'une discrétion exemplaire. Il se nomme Jürgen Schneider, mais on n'en sait pas beaucoup plus sur lui. Il passe ses journées à se promener dans la campagne et consulte des cartes. Qu'est-il venu faire à Vollaville ? C'est ce que se demande Alfred. Grangier aussi se le demande. Grangier, c'est un fondu du débarquement qui vit en ermite dans un ancien blockhaus. Que la présence de l'Allemand cache un secret de fait de doute pour personne, surtout quand la mort violente survient. Et que l'arme du crime est un Garrant M1, l'arme des G.I. pendant la guerre. Dans ce nouveau roman, Philippe Huet reste fidèle à son style et à ses thèmes favoris, avec une forte présence de la Normandie, théâtre douloureux de la Seconde Guerre mondiale et des drames qui s'y sont déroulés. Pour autant, Bunker n'est pas un livre passéiste. Captivant de bout en bout, porté par des personnages attachants, il pose un regard attentionné et pudique sur les blessures des hommes d'aujourd'hui.

07/2008

ActuaLitté

Policiers

Les yeux fermés

Guido Guerrieri, avocat à Bari, voit débarquer dans son bureau l'inspecteur Tancredi, accompagné d'une femme en blouson de cuir qu'il prend d'abord pour un officier de police. Il s'agit en fait de sœur Claudia, directrice d'un foyer d'accueil pour femmes battues, et accessoirement professeur de boxe chinoise. Tous deux demandent Guido de se constituer partie civile pour une jeune femme harcelée et frappée par son ex-compagnon, à qui personne n'ose s'attaquer dans cette ville de l'Italie du Sud, car il est le fils d'un puissant magistrat. Guido finit par accepter, conscient de se fourrer dans un guêpier. Et de fait, au fur et à mesure que le procès se prépare, les pressions commencent à s'exercer. Avocats, juges, experts, tous ont un prix, et pour qui connaît le système, il existe toutes sortes de manières de faire dévier le cours de la justice... Guido Guerrieri, le quadragénaire attachant de Témoin involontaire est de retour dans ce roman au style enlevé, nourri des observations de l'auteur sur la machine judiciaire. Carofiglio y aborde des thèmes aussi noirs que la violence, la pédophilie et la prédation avec intensité et humanisme.

04/2008

ActuaLitté

Policiers

La Marée sanglante

Du précédent roman de Rennie Airth, Un fleuve de ténèbres, qui a reçu le Grand prix de littérature policière, on a écrit que c'était " Le Silence des agneaux dans le monde d'Agatha Christie ". On peut en dire autant de ce nouveau roman, plus terrifiant encore. Nous ne sommes plus au lendemain de la guerre, mais en 1932, quand les menaces s'accumulent au-dessus de l'Europe. John Madden, le héros d'Un fleuve de ténèbres, a épousé Helen, le médecin qui l'avait aidé dans sa précédente enquête. Il a quitté la police pour devenir exploitant agricole. Mais une nouvelle énigme criminelle l'oblige à reprendre du service, lorsqu'on découvre, au fond d'un bois, le corps d'une fillette disparue, atrocement mutilé. Le jeune sergent Billy Styles, qui l'avait jadis assisté, retrouvera Madden au cours de cette enquête, qui va entraîner tout Scotland Yard dans une aventure riche en drames et en rebondissements.

06/2007

ActuaLitté

Littérature étrangère

Ret Samadhi. Au-delà de la frontière

"Ret Samadhi" est l'histoire de Dadi, grand-mère et veuve de 80 ans, qui abandonne un beau jour, sans un mot, la maisonnée de son fils aîné chez qui elle vit comme le veut la tradition. Retrouvée par la police, elle sera ensuite hébergée par sa fille célibataire et artiste, qui lui offre une toute nouvelle forme de liberté et d'amour. Elle s'ouvre alors au monde, aidée dans sa métamorphose par une curieuse aide-soignante, Rosy, qui s'avère être une transgenre issue de la communauté des Hijras. Une amitié intense naît de cette rencontre, brutalement interrompue par l'assassinat de Rosy. Cette disparition marque un nouveau tournant dans la vie de Dadi, qui décide alors de partir pour le Pakistan retrouver la maison natale de son amie, entraînant sa fille dans cette aventure. Elles seront arrêtées par la police qui les soupçonne d'être liées à leur insu à un réseau politique subversif. Lors des interrogatoires, Dadi étourdira les policiers par son attitude farfelue et ses récits apparemment incohérents, mais qui sont en réalité porteurs de sens, de spiritualité et de subversion. Ils seront eux aussi pris dans les mailles de ce filet mystérieux, conquis par cette vieille dame qui en impose par sa ténacité. "Ret Samadhi" est un roman qui fait vaciller les frontières : celle du familier et de l'étrange dans une temporalité où l'instant ramasse tout le passé et la mémoire des siècles, les frontières de genre, celles de l'âge aussi, du corps et de l'esprit, de l'amour et de la haine, des modèles de famille, de la dépendance et de la liberté, des nations " ennemies ", de l'humain et du non humain. Histoire de famille, du quatrième âge et de la dépendance, des confins surtout. L'écriture traduit puissamment ce thème de la perception par un style où monologue intérieur, dialogue, bribes de conversation scénographiées à la manière de Nathalie Sarraute et narration s'entremêlent sans couture apparente, et où familiarité et poésie se superposent, jouant en particulier sur les sonorités et les rythmes d'une façon parfois vertigineuse que la remarquable traduction d'Annie Montaut a su restituer.

03/2020

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté