Recherche

Le toucher des philosophes. Sartre, Nietzsche et Barthes au piano

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Les mots en boite : le livre et ses secrets de cuisine

Capter l’information au mieux, donner la parole aux professionnels, de sorte qu’ils puissent raconter, expliquer, commenter : voilà tout l’enjeu de cette nouvelle émission. Dans la lignée des podcasts réunissant interviews ou chroniques d’albums jeunesse, avec Vois Lis Voix Là, ActuaLitté poursuit son exploration des territoires médiatiques avec la voix. Les Mots en boîte.

ActuaLitté

Dossier

L'intelligence artificielle au service du livre et de la lecture

On ignore si l’intelligence artificielle décidera d’écrire Guerre et Paix ou Les Misérables, mais les scientifiques y travaillent d’arrache-pied. L’évolution du livre et de l’édition passera par les travaux de chercheurs, qui demandent) des robots d’engloutir des livres... pour écrire de nouvelles histoires.

ActuaLitté

Dossier

Le métier d'éditeur : mythes et légendes au pays des histoires

Comment l’industrie qui vend des romans, des albums, des récits fantastiques, terrifiants, pourrait échapper à faire elle-même l’objet d’histoires ? Pas la Grande Histoire Littéraire, que l’on invoque avec des majuscules, non. Celle des rumeurs, du qu’en-dira-t-on, entre bruits de couloirs et légendes urbaines.

ActuaLitté

Dossier

La librairie et le Label Lir : les raisons de la colère

Une étude réalisée conjointement par le ministère de la Culture et de la Communication, le Syndicat de la librairie française et le Syndicat national de l’édition, le rapport de la mission « Livre 2010 » et celui d’Antoine Gallimard, remis au cours de l’année 2007, ont souligné la fragilité de la situation économique des librairies indépendantes et préconisé de faire du maintien et du développement de ces entreprises une des priorités de la politique du livre. 

ActuaLitté

Dossier

Albums, romans : une sélection de 20 livres jeunesse pour Noël 2020

La crise sanitaire a contraint les librairies à fermer leurs portes depuis fin octobre dernier. Mais l’envie de lire est toujours là, car les livres sont le meilleur moyen de s’évader, d’apprendre, de se cultiver, de réfléchir, de rire aussi, à tous les âges et en famille.

ActuaLitté

Dossier

Les Chroniques du Confiné : au temps du coronavirus, le critique se fait booktuber

Chaque jour apporte son lot de mauvaises nouvelles — ou de nouvelles qu’on préférerait meilleures. Il fallait bien que la rédaction tente d’offrir un moment de pause humoristique. Et même si les librairies sont fermées, et qu’il devient plus difficile de se procurer des nouveautés, pas question de renoncer à la découverte de livres, d’auteurs, de coups de coeur.

Extraits

ActuaLitté

Philosophie

Le toucher des philosophes. Sartre, Nietzsche et Barthes au piano

L'engagement de Sartre dans l'Histoire est connu, ses discussions avec Che Guevara, ses déclarations incendiaires contre la colonisation, ses harangues sur un tonneau de Billancourt... Sait-on qu'en pleine euphorie militante, Sartre réservait chaque jour du temps pour le piano? Il déchiffrait des partitions de Chopin ou Debussy. L'homme qui incarnait son siècle vivait des intensités et des rythmes secrets. Comment la philosophie s'accorde-t-elle à cette pratique en contrebande? Nietzsche, qui se rêvait compositeur plus que philosophe, adopta le piano comme son diapason, la table d'évaluation de ses idées, l'instrument de ses transfigurations intimes. Combattre Wagner, vaincre la lourdeur, épouser Lou, devenir méditerranéen... il joua sa vie sur le clavier, même pendant sa folie. Décider de vivre en musique engage le corps amoureux. Barthes le comprit, à l'écart des codes dont il était devenu le théoricien. Le piano lui offrit une échappée hors des discours savants. Musicien, il découvrit une autre érotique, tantôt berceuse enfantine, tantôt pourvoyeuse de pulsions. Le jeu musical transporte une gamme d'affects qui se prolongent dans la vie sociale et intellectuelle, de sorte que la pratique du piano ne laisse pas intact le reste des jours. Doigtés, allures, sensualités, tout se livre sur la touche.

10/2008

ActuaLitté

Philosophie

Sartre, le dernier philosophe

Sartre, le dernier philosophe ? Le dernier, en tout cas, se moquait Michel Foucault, à avoir cru que la philosophie devait " dire ce qu'était la vie, la mort, la sexualité, si Dieu existait ou si Dieu n'existait pas, ce que c'était que la liberté ". Cinquante ans après la publication de L'Etre et le Néant, l'impossibilité de concevoir un projet du même ordre fournit la meilleure approche négative de notre situation philosophique. Dernier philosophe d'un style aujourd'hui disparu, Sartre fut aussi le premier philosophe de renom dont le trajet consacra le divorce entre production philosophique et institution universitaire. S'y rattache ainsi le singulier destin qui fit de lui, après 1945, le détenteur du plus absolu magistère jamais connu jusqu'à ce jour... C'est à interroger les raisons de cette mutation, inscrites au cœur de la philosophie du premier Sartre, que s'emploie ce livre : il n'est l'œuvre ni d'un sartrien, ni d'un sartrolâtre, mais contribue à ouvrir une interrogation sur ce qu'il pourrait en être de la condition philosophique.

01/2000

ActuaLitté

Philosophie

Le philosophe dans l'atelier. Sartre et Giacometti en miroir

1941. France occupée. Deux hommes se rencontrent a la terrasse de chez Lipp, un café de Saint-Germain-des-Prés. L'un est un artiste en plein doute, héritier du surréalisme, l'autre un philosophe en devenir, sur le point de s'imposer comme une figure dominante de la pensée française. Près d'un quart de siècle plus tard, une brouille les oppose. Chacun a derrière lui une oeuvre monumentale et jouit, dans son domaine, d'une notoriété incontestable. Entre ces deux moments, une amitié profonde s'est nouée, faite de convergences, de distances et d'échanges tant personnels qu'intellectuels. La pensée et l'oeuvre qu'ils ont mûries au cours de ces années se sont réalisées en se confrontant à une même conjoncture historique et sociale et en puisant leurs armes dans une sociabilité à de nombreux égards commune. Jean-Paul Sartre et Alberto Giacometti se rejoignent sans jamais se confondre. Bien qu'ils soient deux penseurs de la liberté, de la recherche artistique et philosophique ininterrompue, de l'homme en situation, ils ne cessent de se mettre mutuellement à l'épreuve. Tous deux s'enrichissent et se singularisent dans la confrontation à l'autre. En réunissant en constellation différents concepts philosophiques qui sont propres au milieu dons lequel gravitent Sartre et Giacometti — de la contingente à l'engagement —, cet essai propose de relire en miroir deux oeuvres essentielles de la pensée du XXe siècle. Le dialogue critique qui s'en dégage offre plusieurs clefs d'analyse pour l'exercice d'une pensée philosophique, artistique et politique.

02/2021

ActuaLitté

Philosophie

Penser sa vie avec les philosophes. De Descartes à Nietzsche

"Que sais-je ? Que dois-je faire ? Que m'est-il permis d'espérer ? " Ainsi s'interrogeait Kant. Preuve s'il en est que les philosophes ne sont pas des êtres désincarnés. Ce sont des hommes comme nous, ayant une famille, un métier, des engagements citoyens. Dans leurs écrits, ils nous parlent de nous, de ce que nous sommes et vivons. Leurs questions sont les interrogations existentielles auxquelles nous confronte le monde postmoderne consumériste, individualiste, relativiste et nihiliste. En revisitant la philosophie moderne, cet ouvrage nous invite à reprendre les trois grandes questions kantiennes. Il est urgent de penser notre existence afin de vivre avec lucidité, responsabilité et plénitude. Ce que les Grecs appelaient une vie "bonne" .

10/2019

ActuaLitté

Philosophie

Platon-Nietzsche. L'autre manière de philosopher

Lire les Dialogues de Platon avec en tête les questions soulevées par Nietzsche m'a fait saisir en eux une force et une étrangeté usées par des myriades d'interprétations. Vérifier combien Nietzsche platonise" m'a permis de percevoir une pensée qui, par-delà Oui et Non, accumule hypothèses et points d'interrogation. Ce livre tente d'expliciter une évidence jusque-là souterraine : la parenté existant entre leurs manières de philosopher. Qui réduit leurs philosophies à un ensemble de doctrines peut seulement voir ce qui les oppose : pensée du devenir contre métaphysique de l'être, interprétation contre recherche dialectique de la vérité, corps pensant contre corps tombeau, la liste n'est pas close. Pour mettre en question ces oppositions, il fallait rappeler que penser est pour eux une aventure, une pluralité d'expériences joyeuses ou pénibles ouvrant sur des chemins à explorer. La méthode du contrepoint rigoureux, superposition de deux lignes mélodiques qui n'exclut pas les dissonances, était donc la plus indiquée. La mise en regard de leurs textes fait certes apparaître des renversements, mais surtout des échos ou des chiasmes. Le Socrate musicien" qu'était Platon et le Dionysos philosophos" dont Nietzsche se disait le disciple sont les figures croisées d'un philosophe que l'un invente et l'autre réinvente, d'un philosophe qui, ni métaphysicien ni anti-métaphysicien, est capable d'interroger impitoyablement comme de chanter au-dessus de la vie. Cette autre manière de philosopher est, peut-être, ce dont la philosophie a aujourd'hui besoin.

11/2015

ActuaLitté

Philosophie

Voyager en philosophe de Friedrich Nietzsche à Bruce Bégout

La figure du voyageur-philosophe est volontiers associée aux récits de l'âge classique, qu'elle emprunte la forme de la fiction ou celle du témoignage autobiographique. Descartes fonde sa philosophie de la méthode sur l'expérience de l'errance et de l'exil ; jusqu'au XVIIIe siècle, le Voyage philosophique accompagne les grandes découvertes et l'ambition encyclopédique de recenser tous les territoires, les modes de gouvernement et les aires linguistiques. Les liens entre voyage et philosophie semblent ensuite se distendre, au fur et à mesure que s'autonomise la littérature et que se développent la promenade romantique et le voyage d'agrément. Mais peut-on réellement parler d'une fin, ou du moins d'une éclipse du voyage philosophique, et ce phénomène coïncide-t-il avec la fracture historique qui fait éclater le système des Belles-lettres où littérature, histoire et philosophie étaient encore unies ? Le présent ouvrage se propose d'interroger le devenir du voyage philosophique à partir du XIXe siècle et les formes de sa résurgence, à la fois du côté de la littérature et de la philosophie, dans un esprit de dialogue entre les disciplines. De Friedrich Nietzsche, qui élabore sa philosophie de l'esprit libre à partir de ses voyages, à Bruce Bégout, qui revisite la figure du philosophe-voyageur sous la forme du nomade motorisé, la pensée philosophique ne cesse d'être stimulée par l'errance ou d'orienter celle-ci. Y a-t-il lieu de distinguer une écriture philosophique et une écriture littéraire du voyage, et quelle est la place de l'expérience et du vécu, de la description ou de la conceptualisation, selon l'identité ou le champ de compétences que revendique le voyageur ? Voyager en philosophe renvoie aux multiples façons de décentrer l'écriture et la pensée, y compris pour proposer ce que Pierre Macherey appelle une "philosophie littéraire" : que fait la littérature de voyage à la philosophie, et inversement, que fait la philosophie à la littérature de voyage ?

06/2021

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté