Recherche

Jacques Donzelot

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Sociologie

Faire société. La politique de la ville aux Etats-Unis et en France

Aux yeux des Français, les Etats-Unis sont souvent un parfait repoussoir en matière de politique sociale et urbaine. Notre " politique de la ville " volontariste, qui a multiplié d'en haut les lois obligeant à la mixité sociale, semble justement faite pour éviter les " dérives à l'américaine " de nos cités. Or un regard attentif et une enquête sérieuse démentent ces vues avantageuses. On découvre aux Etats-Unis une vraie politique de la ville est à l'œuvre. Elle est plus incitative que volontariste. Elle fait davantage confiance aux gens et, ce faisant, elle leur apprend à se faire mutuellement confiance et à acquérir confiance en eux-mêmes. Du coup, cette politique fait parfois voir les limites de la nôtre. Nous avons une propension à traiter des lieux plutôt qu'à aider les gens à se remettre en mouvement. Nous préférons restaurer la confiance envers les institutions plutôt qu'entre les personnes. Ce n'est pas que les villes américaines et la politique qui les anime soient le paradis, mais ce livre éclairant peut nous aider à sortir d'une certaine suffisance, à voir les limites de nos politiques et à découvrir comment " faire société ".

01/2003

ActuaLitté

Sociologie

L'INVENTION DU SOCIAL. Essai sur le déclin des passions politiques

Comment, pourquoi a-t-on inventé le social. Pourquoi les démocraties dignes de ce nom ont-elles instauré partout la solidarité, le rôle social de l'Etat ? Ce livre, déjà classique, répond à cette question. Le social apparaît comme une invention nécessaire pour rendre gouvernable une société qui a opté pour le régime démocratique. Toute son histoire se présente comme la recherche d'une voie qui rejette autant la Révolution que la tradition autoritaire. Les mécomptes du libéralisme autant que les illusions du socialisme. Contrairement à l'opinion répandue, le social n'est pas ce qui divise la société : il contribue au contraire, plus que tout, en tant que registre intermédiaire entre le civil et le politique, à réduire les passions politiques dans les démocraties.

05/1994

ActuaLitté

Sociologie

La France des cités. Le chantier de la citoyenneté urbaine

Les cités des grands ensembles construites dans les années 1950-1960 illustraient alors la citoyenneté sociale promue durant les Trente Glorieuses : une manière de séparer le social de l'économique, d'émanciper l'individu des conditionnements sociaux. Au cours trente dernières années, elles sont devenues le symbole de la relégation sociale, de la concentration des minorités ethniques, des révoltes urbaines. Est-ce la faute d'une simple anomalie urbaine que des opérations de rénovation suffiraient à corriger ou bien le signe que nous avons changé de monde, que nous devons revoir la relation entre la ville et la citoyenneté ? A travers ce tour de France des banlieues, qui le conduit de Marseille à Villiers-le-Bel en passant par Strasbourg, Rouen et Bordeaux, Jacques Donzelot montre l'enjeu des politiques de la ville conduites depuis les années 1980 fondées sur l'exigence de mobilité spatiale et de connexion sociale. On appellera citoyenneté urbaine cette préoccupation dont les cités montrent plus particulièrement le besoin et donnent à voir la nouveauté.

05/2013

ActuaLitté

Littérature française

Jacques

Je n'ai pas changé d'avis, je ne me suis pas réconcilié avec la société, et le mariage est toujours, selon moi, une des plus barbares institutions qu'elle ait ébauchées. Je ne doute pas qu'il ne soit aboli, si l'espèce humaine fait quelque progrès vers la justice et la raison ; un lien plus humain et non moins sacré remplacera celui-là, et saura assurer l'existence des enfants qui naîtront d'un homme et d'une femme, sans enchaîner à jamais la liberté de l'un et de l'autre. Mais les hommes sont trop grossiers et les femmes trop lâches pour demander une loi plus noble que la loi de fer qui les régit : à des êtres sans conscience et sans vertu, il faut de lourdes chaînes.

01/2021

ActuaLitté

Théâtre

Jacques Copeau

À l'occasion du centenaire du Théâtre du Vieux-Colombier, les Nouveaux Cahiers rendent hommage à son fondateur, Jacques Copeau. Refonder le théâtre français en réformant l'espace scénique, la mise en scène, le jeu des acteurs, en servant le texte et en instaurant un nouveau rapport avec le public : telles sont les ambitions qui l'animent en octobre 1913. Ce numéro, grâce à des documents inédits, donne à voir de multiples autres facettes de celui qui fut le chef de file du renouveau théâtral du xxe siècle en France, et dont la pensée et l'œuvre influencent considérablement un grand nombre d'artistes de la scène.

11/2014

ActuaLitté

Littérature française

Jacques Bruneau

Sand : il s'agit bien du nom de George. Mais ce prénom de Solange ? Il est celui de son enfant. A tâtons, la jeune fille en est venue à l'écriture et s'est proposé de publier ses oeuvres. Jacques Bruneau, son premier roman, paraît en 1870. Sous l'histoire amoureuse d'un commandant de l'armée, autoritaire et discourtois, se cache une autre histoire, celle de la filiation : qui peut bien être Maria Tasca, désignée par "La Tasca" ? Qui peut bien être Solange après Sand ?

06/2013

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté