Recherche

Isabelle Sorente

Extraits

ActuaLitté

Religion jeunesse

Isabelle

Les livres de la collection un prénom, un saint s'adressent aux enfants de moins de 10 ans. Au baptême, chacun d'eux reçoit un nom : le nom d'un saint ou d'une sainte qui est un peu leur " grand frère " ou leur " grande sœur ". Grâce à ce livre, l'enfant redécouvrira comment don saint patron ( ou sa sainte patronne ) est devenu l'ami de Dieu. Il apprendra à l'aimer.

01/1994

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Isabelle

Mon amour, voici ma dernière lettre... Vite ces quelques mots encore, car je sais que ce soir je ne pourrai plus rien te dire ; mes lèvres, près de toi, ne sauront plus trouver que des baisers. Vite, pendant que je puis parler encore, écoute : Onze heures c'est trop tôt ; mieux vaut minuit. Tu sais que je meurs d'impatience et que je m'exténue, mais pour que je m'éveille à toi, il faut que toute la maison dorme. Oui, minuit ; pas avant. Viens à ma rencontre jusqu'à la porte de la cuisine...

06/1972

ActuaLitté

Littérature française

La femme et l'oiseau

" Il n'y a pas d'anciens Malgré-nous. C'est le premier secret. Ceux qui en sont le sont pour toujours". Lorsque sa fille, Vina, est exclue du lycée pour avoir menacé un camarade, Elisabeth décide de se réfugier avec elle en Alsace chez son grand-oncle. Très vite, la jeune fille est fascinée par cet homme mystérieux, qui communique avec les oiseaux et semble lire les pensées. Ces dons, Thomas les a acquis pendant la guerre. Quand il lui a fallu survivre, enrôlé de force à dix-sept ans dans l'armée allemande, puis emprisonné au camp de Tambov. Entre l'adolescente qui n'aurait jamais dû naître et le vieil homme se tisse bientôt un lien bouleversant. Un grand roman envoûtant sur les Malgré-nous du passé et ceux du présent, pris au piège de combats qu'ils n'ont pas choisis, héritiers de la violence et d'un lien mystique à la nature. "Admirable d'équilibre et de beauté". Livres Hebdo

08/2021

ActuaLitté

Littérature française

180 jours

180 jours, c'est le temps qui sépare la naissance d'un porc de sa mort à l'abattoir. Ce sont aussi les six mois qui font basculer la vie d'un homme.Quand Martin Enders accepte de se rendre dans un élevage industriel pour les besoins de son travail universitaire, il n'imagine pas que le cours de sa vie va s'en trouver bouleversé. Par les secrets que lui révèle Camélia, le porcher. Et par les quinze mille bêtes enfermées dans les différents bâtiments. Fondé sur la propre enquête de l'auteur, dévoilant le quotidien surnaturel des animaux dans les systèmes de production industriels, 180 jours est l'histoire d'une amitié entre deux hommes que tout semblait séparer, mais aussi celle de leur rapport aux bêtes. Avec ce roman, Isabelle Sorente nous entraîne au bout des départementales, dans les couloirs inavouables de notre modernité, où montent les voix de ceux qui sont privés de parole.

09/2013

ActuaLitté

Littérature française

L

Pour nous autres, enfants de L, l'amour est une aberration, un accident, nous ne savons même pas de quoi il s'agit. Je sais juste que rien de ce que l'on nous en dit n'est vrai, que rien de ce que l'on nous dit de notre corps ne nous parle de notre corps parce que tout parle d'L. Je sais juste que mes yeux sont incapables de voir. L'amour. Lucrèce, trente ans, s'enferme dans son appartement pour ne plus en sortir. Elle brûle ses livres, détruit sa télévision, laisse pourrir ses provisions... Dans un dernier mail à Alexandre, l'homme qu'elle aime, elle dit le sens de sa fuite : le rejet d'un monde qui ne sait plus aimer ni jouir, et qui du coup s'adonne à L, la ligne de coke, la ligne minceur, la ligne de produits et se voit condamné à consommer le régime suivant, le téléphone suivant, le fantasme suivant... Cette cavalcade inspirée dessine le portrait d'une génération obsédée par l'image pour mieux masquer le désarroi des corps et nous mène à la croisée de nos choix les plus intimes, de tous nos faux mouvements. Avec ce roman poignant et souvent drôle dans la contemplation de nos petits travers, Isabelle Sorente s'impose comme une voix qui n'a pas fini de nous étonner.

08/2001

ActuaLitté

Littérature française

Le coeur de l'ogre

Parfois, après la messe, il me faut marcher tant les chants me transportent. A grands pas, dans la forêt, m'abasourdir de mouvement. Parfois des heures entières, jusqu'à la nuit tombée. Un soir, à mon retour, ma mère est si inquiète qu'elle crie en me voyant. Toute la journée, elle a eu peur. J'ai cru que tu avais été enlevée par un ogre, dit-elle en me serrant trop fort et en pleurant, malgré sa colère. L'ogre était dans vos bras, mère, et vous ne le saviez pas. Histoire passionnée d'une aventure intérieure, à la fois journal, courtes nouvelles, pièce de théâtre, ce roman en trois dimensions pose la question du mal et de la jouissance : la question de l'appétit. Depuis l'enfance, Isabelle, l'héroïne, est possédée par l'appétit. Les livres, les mathématiques, le mouvement, la boulimie adolescente, le plaisir, les jeux dangereux, l'amour fou. De quoi nourrir une ogre de vie. Jusqu'au jour où elle découvre Gilles de Rais, la Barbe-Bleue, l'Ogre assassin. Si un ogre a pu aller aussi loin dans le mal, jusqu'où ira-t-elle ? Jusqu'où iront les ogres contemporains ? Jusqu'où irons-nous ?

08/2003

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté