Recherche

Innocente

Extraits

ActuaLitté

Non classé

L'attrape-cœurs

Issu d'une famille aisée à New York, Holden Caulfield intègre le pensionnat Pencey Prep en Pennsylvanie. Mais, quand il est viré à la fin du semestre car il a " foiré en quatre matières ", il s'en va plus tôt que prévu pour quelques jours d'aventure. C'est ainsi qu'on devient son partenaire et confident dans une aventure de délinquance innocente. Même s'il n'a pas envie de raconter " toutes ces conneries ", c'est exactement ce qu'il va faire - heureusement pour nous, puisqu'on découvre une histoire captivante, un portrait incontournable de l'Amérique de l'après-guerre et l'un des personnages les plus aimés de la littérature.
Holden passe son temps entre taxis, boîtes de jazz et les étrangers d'un New York transi de froid de l'époque McCarthy. C'est une ville parfois éblouissante, parfois ahurissante, mais toujours frappante, dans laquelle Holden essaie de fuir les " ploucs " et trouver sa place à lui. Quand il décide de partir, seul Phoebe, sa petite soeur et peut-être sa seule amie depuis la mort de son petit frère, Allie, veut l'accompagner. Avec un humour féroce pince-sans-rire et une innocence désarmante, Holden a ému des millions de lecteurs à travers le monde.

ActuaLitté

Albums

Le Petit Chaperon rouge

"Il était une fois une petite fille, la plus jolie que l'on eût su voir. Sa mère en était folle, sa mère-grand plus folle encore." 

Xavier Deneux revisite le conte traditionnel du Petit Chaperon rouge et nous propose cet album à la démarche artistique étonnante et audacieuse. Dans un savant jeu graphique, qui mêle illustrations, photos et ombres chinoises, il met en scène l'histoire de la fillette de manière très moderne. Les personnages, les lieux et les éléments de décor sont stylisés et représentés symboliquement. Ainsi, le Petit Chaperon rouge est une petite main d'enfant facétieuse et innocente, le loup une ombre chinoise sombre et inquiétante, etc. Cette lecture simplifiée est accessible aux plus petits. 

Dans son adaptation, Xavier Deneux s'amuse à croiser les genres : théâtre d'ombres, jeu de mimes et art photographique. Et multiplie les hommages. Tout d'abord à Charles Perrault, que l'on retrouve dans le texte court et rythmé. Puis dans le traitement graphique fort, qui rappelle le travail de l'affichiste polonais Roman Cieslewicz. 

Un bel album grand format, pour faire découvrir (ou redécouvrir) ce conte aux enfants et aux plus grands ! 


 Dans la liste des cadeaux de Noël des livres jeunesse Milan

10/2020

ActuaLitté

Non classé

Toute une vie et un soir

Dans une bourgade du comté de Meath, Maurice Hannigan, un vieux fermier, s'installe au bar du Rainsford House Hotel. Il est seul, comme toujours - sauf que, ce soir, rien n'est pareil : Maurice, à sa manière, est enfin prêt à raconter son histoire. Il est là pour se souvenir - de tout ce qu'il a été et de tout ce qu'il ne sera plus. Au fil de la soirée, il veut porter cinq toasts aux cinq personnes qui ont le plus compté pour lui. Il lève son verre à son grand frère Tony, à l'innocente Noreen, sa belle-soeur un peu timbrée, à la petite Molly, son premier enfant trop tôt disparu, au talent de son fils journaliste qui mène sa vie aux États-Unis, et enfin à la modestie de Sadie, sa femme tant aimée, partie deux ans plus tôt. Au fil de ces hommages, c'est toute une vie qui se révèle dans sa vérité franche et poignante...
traduction Claire Desserrey

04/2019

ActuaLitté

Non classé

Boys band killeuses

Nos quatre héroïnes ne jurent que par les Rupert, LE boys band du moment. Elles décident de se rendre à Manhattan, où le groupe donne un concert. Certes, elles n'ont pas de billets, mais elles ont réussi à réserver une chambre dans le même hôtel que leurs idoles.
Quand elles croisent l'un des membres du groupe au détour d'un couloir, elles perdent la tête et... le kidnappent.
Ligoté dans la chambre des filles, ce Rupert en chair, en os et sans défenses va faire ressortir le pire de chacune.
Comme si ce qu'elles avaient fait n'était pas assez grave, elles décident de fouiller la suite du groupe. Et comme si la situation n'était pas assez critique, elles retrouvent le corps sans vie de leur otage à leur retour.
La suspicion s'empare des filles et leur amitié vole en éclats. Mais qui a tué le chanteur ? Ce qui est certain, c'est qu'aucune n'est vraiment innocente.

03/2018

ActuaLitté

Non classé

Pas si simple

Quand une rencontre improbable dans un aéroport conduit à un repas de famille encore plus improbable.

Parce que, dans la vie, rien n’est simple, Scarlett se retrouve coincée par la neige à l’aéroport d’Heathrow avec sa sœur Mélie l’avant-veille de Noël.
Parce que, dans sa vie, tout est compliqué, Scarlett entre par erreur dans les toilettes des hommes et tombe sur William, un Britannique cynique et provocateur dont le flegme et le charme distingué sont ce que la Grande-Bretagne promet de mieux. Les heures d’attente leur permettent de faire plus ample connaissance et William leur propose alors de passer le réveillon dans sa maison, près de Kensington Street, le temps que le trafic reprenne. Une invitation en apparence innocente, mais qui va conduire les deux jeunes femmes au cœur d’un réveillon riche en émotions et en surprises de taille…

03/2017

ActuaLitté

histoire du 20Ème siecle a nos jours

Crime et utopie ; une nouvelle enquête sur le nazisme

La thèse est audacieuse: le nazisme était un projet utopique au sens fort du terme. Elle est audacieuse parce nous avons tendance à exonérer l’utopie pour n’en conserver que la dimension émancipatrice, en minorant les dérives, les erreurs, les meurtres qu’elle a aussi produits. À présent, mettons face à face la rhétorique nazie et les caractéristiques fondamentales de l’utopie: refaire l’homme par l’éducation, le travail et le sport ; bâtir une cité réconciliée, unie et heureuse, tenter de la rendre éternelle… Point par point, Frédéric Rouvillois démontre un emboîtement presque parfait – et mortifère. La volonté nazie de refaçonner le monde avait beau être délirante, elle était strictement réglée et se voulait rationnelle. L’idéologie national-socialiste était paranoïaque, théoriquement indigente, c’est vrai, mais elle aussi promettait l’épanouissement d’un peuple élu. Sinon, comment expliquer l’engouement des Allemands pour un projet aussi monstrueux? Envisager le nazisme sous l’angle de l’utopie permet deux choses. De souligner le parallèle avec l’autre totalitarisme du XXe siècle, le communisme: il n’y a pas d’utopie innocente. De comprendre le « judéocide », massacre conçu et organisé comme la condition et l’une des finalités de cette utopie criminelle. Le premier rapprochement est admis par beaucoup. Le second est plus inédit, mais l’idée de l’utopie comme intrinsèquement porteuse de génocide s’impose à nous à la lecture de cet essai.

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté