Recherche

Ether Kinsky

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Littérature étrangère

La rivière

"Au terme de bien des années, je m'étais détachée de la vie que j'avais menée dans la ville, comme nous découpons aux ciseaux une partie de paysage ou d'un portrait de groupe. Navrée du dégât que j'avais ainsi causé à l'image que je laissais derrière moi, et ne sachant trop ce qu'allait devenir le fragment découpé, je m'installai dans le provisoire, en un lieu où je ne connaissais personne dans le voisinage, où les noms des rues, les odeurs, les vues et les visages m'étaient inconnus, dans un appartement sommairement agencé où j'allais poser ma vie pour un temps". Une femme s'installe en banlieue londonienne près d'une petite rivière, sans trop savoir pourquoi ni pour combien de temps. Nouant des liens avec des personnages marquants ou marchant seule, elle observe, se remémore, photographie et, en un dialogue avec le paysage qui l'entoure, décrit ces non-lieux, ces présences, parfois en négatif, de caractères et d'émotions que l'eau traverse. En suivant le cours du Rhin de son enfance, de la rivière Lea à Londres, du fleuve Saint-Laurent, du Gange ou d'un ruisseau presque desséché à Tel-Aviv, c'est par la finesse d'une langue aussi précise que limpide, ses images poignantes et ses observations poétiques qu'Esther Kinsky parvient à tisser le fil conducteur de cette envoûtante pérégrination.

08/2017

ActuaLitté

Littérature étrangère

Le bosquet

En trois tableaux et trois voyages, ce roman dessine des itinéraires italiens, loin des sentiers battus. Le premier trajet qu'emprunte la narratrice, seule, avait été planifié à deux. Mais M. , l'être aimé, est décédé deux mois plus tôt. Nous sommes en janvier, et les brumes enveloppent les collines autour d'Olevano, près de Rome, où une maison avait été louée par le couple. La narratrice a emporté quelques vêtements du défunt, mais on lui dérobe la valise juste avant son arrivée. Elle essaie de prendre ses marques malgré tout, se promène dans les oliveraies, va jusqu'au cimetière de la petite commune, se renseigne sur les gens enterrés sur place. Un autre souvenir d'Italie lui revient. Elle est adolescente, son père est amoureux de la langue italienne et du pays. Une effrayante dispute entre ses parents précède alors un incident sur la plage, quand le père nage si longtemps et si loin de la côte que tout le monde le croit noyé. La petite fille pense qu'elle devra rester en Italie et se débrouiller avec les quelques mots que le père lui a appris... Puis la narratrice adulte entreprend un autre voyage en explorant la région du delta du Pô. Elle cherche le jardin des Finzi-Contini à Ferrare, longe des canaux déserts et découvre des stations balnéaires abandonnées. Elle visite une nécropole étrusque, et devant les mosaïques de Ravenne, repense à son père et à ses explications. Les choses rapportées, les anecdotes et péripéties se déploient sous nos yeux dans des nuances infinies pour dire les couleurs, les odeurs d'un bosquet, d'une colline, d'une plage, d'un canal, d'un olivier, du ciel. En creux, ce texte d'une infinie richesse, sublimant les paysages et les lieux traversés par une langue inouïe de précision, raconte le deuil, l'absence et l'amour.

02/2020

ActuaLitté

Théâtre

Kinky Birds

Une jeune femme se fait agresser dans le métro mais aucun voyageur n'intervient. Que s'est-il passé exactement pour que ces "drôles d'oiseaux" assistent sans brocher à la scène pourtant violente ? Tous en tout cas se donnent de bonnes raisons de ne pas être intervenu. Kinky Birds met en scène une galerie de personnages d'âges, de sexes, de classes sociales et de vécus différents. Ils viennent à la fois nous conter la trajectoire de la jeune victime et mettre le doigt sur le dysfonctionnement d'un monde où les relations humaines sont biaisées par la peur, la méfiance, l'indifférence et l'irresponsabilité.

10/2016

ActuaLitté

Littérature française

Éther

Le soir où Laura annonce à ses parents qu'elle a été choisie pour danser au spectacle de Noël, son père quitte la maison pour toujours. Elle se retrouve seule avec sa mère, Denise, une chanteuse déçue, belle et violente. Isolée dans un monde qui se révèle aussi rétréci que brutal, incapable de comprendre les démêlés de sa mère avec les " adultes " -Denise brade les miettes d'une fortune accumulée autrefois à New York, une Packard, des fusils de chasse, des tableaux-, Laura se laisse fasciner peu à peu par son oncle, Xavier. Laura découvre sa propre sensualité, l'ambiguïté de Xavier ; elle danse pour lui, va au-devant de son désir, tente de s'évader, le déteste, lui revient ; elle aspire à la " vérité ", cherche la " grâce ", s'interroge sur l'existence de Dieu et sur les " vrais livres ". Elle rivalise avec ses camarades de classe, qu'elle appelle " les menteuses ". Mais rien n'y fait : c'est Xavier qu'elle veut. Ether est une ronde tragique et pathétique autour d'une jeune fille de douze ans, perdue dans une immense maison de brique, avec la pluie pour compagne et la mélancolie du ciel du Nord pour unique horizon.

07/1998

ActuaLitté

BD tout public

Kinky et Cosy

On connaissait les cahiers de vacances, mais Kinky et Cosy ne sont décidément pas ce genre d'enfants ! Pour égayer un peu la grisaille hivernale, retrouvez les jumelles les plus cyniques de la création dans une intégrale de 316 pages, à l'italienne. Outre la totalité des strips parus à ce jour, on y trouvera des inédits, des jeux et des maquettes de personnages à monter soi-même ! Un pur concentré d'humour noir, le seul véritable remède contre la morosité ambiante. Grinçant, mais contagieux !

01/2009

ActuaLitté

Littérature française

Bugsy Pinsky contre le complot juif

" Quand Bugsy Pinsky alla en prison pour le casse d'une grande enseigne de commerce équitable, il mangeait kasher. Libéré dix-huit mois plus tard, il mangeait halal. En matière de pouvoir d'achat, il avait gagné au change. Mais en spiritualité? Pourquoi ce juif trentenaire s'était-il converti à l'islam derrière les barreaux ? D'abord pour des raisons de survie : 99,9 % des détenus étaient d'origine antisémite, 0,1 % étaient Bugsy Pinsky. (...) jamais en retard d'une mode, Bugsy se fit poisson dans le bain culturel carcéral, devint un musulman intégré et intégriste, amateur de prêches bien tournés et de Boeings détournés. " Le premier roman antisémite contre l'antisémitisme.

03/2010

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté