Recherche

Commentaire au traité de la naissance de la terre pure de Vasubandhu

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Albums, romans : une sélection de 20 livres jeunesse pour Noël 2020

La crise sanitaire a contraint les librairies à fermer leurs portes depuis fin octobre dernier. Mais l’envie de lire est toujours là, car les livres sont le meilleur moyen de s’évader, d’apprendre, de se cultiver, de réfléchir, de rire aussi, à tous les âges et en famille.

ActuaLitté

Dossier

Points Terre : écologie et sauvegarde de la planète

Pour débattre et mobiliser autour de la question écologique et de la sauvegarde de la planète «Points Terre» une collection d'essais en poche pluraliste, engagée et interdisciplinaire. Face à l’urgence climatique, face aux défis majeurs que posent l’entrée dans l’anthropocène et la sauvegarde de la planète, la collection de poche « Points Terre » se propose d’ouvrir un espace d’échanges, d’analyse et de questionnements autour de la question écologique. 

ActuaLitté

Dossier

Festival international de la bande dessinée d'Angoulême

Qu'on l'apprécie ou non, le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême reste l'une des plus grandes manifestations du monde consacrées à la bande dessinée. Chaque année, au mois de janvier, toute la ville d'Angoulême, mais aussi la France, découvre et redécouvre des œuvres du neuvième art. Avec son lot de dédicaces, d'événements, d'expositions, de débats, de récompenses et de mises en avant, le FIBD est ce moment spécial dans l'année où la bande dessinée est au cœur de l'espace médiatique.

Créé en 1974, reconnu dans le monde entier, le FIBD est aussi l'occasion de placer la création hexagonale en avant, même si toute la francophonie, et plus largement toutes les nations, sont accueillies sur place. 

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Leonard de Vinci

Fantastique visionnaire, inventeur de génie, les expressions manquent pour cerner la personnalité de Leonard de Vinci. Le 500e anniversaire de sa disparition est l'occasion de se replonger dans la vie, l'œuvre et l'héritage du peintre florentin, qui a multiplié les activités, de l'architecture à la botanique, en passant par la musique, la poésie ou encore la philosophie.

ActuaLitté

Dossier

Le catalogue des nouveautés éditeurs de la rentrée

Les éditeurs planchent depuis des mois, les auteurs ont réécrit leurs livres... et voici le grand moment : la présentation des nouveautés aux libraires. Alors, quoi de bon à se mettre sous la dent ?

ActuaLitté

Dossier

Le Prix Goncourt de la biographie

Dès 1980, l'Académie Goncourt se dote d'une bourse pour soutenir les auteurs de biographie : Jean Lacouture reçoit la première récompense pour son ouvrage François Mauriac, consacré à l'auteur d'Un Nœud de vipères et publié par les éditions du Seuil. Devenu un Prix Goncourt au même titre que le Goncourt de la nouvelle, par exemple, le prix est désormais remis chaque année par les académiciens, au cours d'une cérémonie organisée à Nancy pendant l'événement Le Livre sur la Place.

Extraits

ActuaLitté

Littérature étrangère

Commentaire au traité de la naissance de la terre pure de Vasubandhu

Le Commentaire de Tanluan est la toute première monographie proprement chinoise à aborder le courant de la Terre Pure (Jingtu), cette tradition caractéristique du bouddhisme du Grand Véhicule consacrée au champ de buddha Sukhavati ("La Bienheureuse") et aux différents moyens de la contempler ou d'aller y naître. L'originalité de Tanluan est de se situer à une époque charnière où sont déjà traduites les oeuvres majeures du canon bouddhique, mais avant la systématisation des doctrines en différentes écoles, lui-même ne se réclamant d'aucune lignée magistrale. Cette indépendance lui permet de développer une interprétation de la Terre Pure radicalement subitiste, avant même les fameux développements du Chan (Zen), puisque Tanluan affirme que quiconque peut obtenir le nirvana sans trancher les passions, y compris les pires criminels. L'originalité de Tanluan tient aussi à son aptitude à développer une argumentation conforme à l'exégèse bouddhique traditionnelle tout en captant l'attention du lecteur chinois par de multiples allusions à sa culture autochtone, y compris les Classiques. Après sa mort cependant, Tanluan tomba rapidement dans l'oubli, peut-être parce que sa réputation de médecin taoïste l'avait emporté sur celle de maître bouddhiste. Mais son Commentaire sera redécouvert sept siècles plus tard au Japon, où il jouit depuis d'une faveur extraordinaire dans les milieux concernés.

02/2021

ActuaLitté

Religion

De la terre au ciel : le père Gaschon

Le vénérable Père Gaschon (1732-1815), "c'est tout à la fois la vieille paysannerie, la montagne, les années troublées de la Révolution, et, du milieu de tout cela, la Voie, la Vérité, la Vie. ". . Le présent ouvrage réunit les textes des Journées du Bicentaire qui ont eu lieu en 2015. Il s'inscrit dans le prolongement du livre paru la même année, relatant la vie de cet apôtre exceptionnel de l'Evangile, Témoin ardent du Coeur de Jésus. Il regroupe les interventions qualifiées - tant historiques que spirituelles - du Colloque tenu à Ambert en novembre 2015. Les conférences de deux historiens, Philippe Bourdin et Emmanuel Guillaume, replacent la vie du Père Gaschon dans le contexte du clergé contemporain ; elles sont prolongées par l'analyse de Mgr Hippolyte Simon sur la condition des prêtres au cours de la Révolution. En contraste, les conférences de l'abbé Bruno Martin et de Bernard Plessy - un des meilleurs lecteurs d'Henri Pourrat - mettent en relief la profonde originalité de la vie de ce prêtre, missionnaire dans l'âme. Enfin, une conférence à plusieurs voix retrace les étapes du processus de béatification de l'apôtre du Livradois. On trouvera encore dans ce recueil les homélies prononcées lors des messes du Bicentenaire, ainsi que le spectacle créé pour la circonstance ; enfin une communication de Dom Georges Cabaud étudie le jansénisme en Auvergne au XVIIIe siècle. Cet ensemble nous apporte de nouveaux éclairages sur le Père Gaschon, dans le contexte d'une époque tourmentée qui ressemble fort à la nôtre. Affronté à la fois au courant janséniste et à la fin de l'ancien régime, on voit mieux comment le Père Gaschon - qui sera suivi en cela par le Curé d'Ars -, du fait de sa proximité du monde traditionnel et de sa profonde dévotion au Sacré-Coeur, a su restituer pour les hommes de son temps le visage du Dieu de miséricorde, à la fois saint et proche des hommes. Il l'a fait certes par sa prédication, mais plus encore par le témoignage de sa sainteté. "La plus grande grâce que Dieu puisse nous faire, disait le Père Gaschon, c'est de nous réunir tous un jour dans son saint Paradis". D'où le titre de ce recueil : De la terre au ciel : le Père Gaschon.

04/2017

ActuaLitté

Religion

Trois Soûtras et un Traité de la Terre pure. Aux sources du bouddhisme mahâyâna

Trois Soûtras et un Traité de la Terre pure Les Trois Soûtras de la Terre pure et le Traité de Vasoubandhou qui leur fait suite sont à l'origine d'un courant de spiritualité bouddhique encore bien vivant dans tout l'Extrême-Orient. Comme tous les textes du Mahâyâna, ils insistent sur l'idéal des bodhisattvas, ceux qui aspirent à devenir des bouddhas parfaitement accomplis, en décrivant les moyens de parvenir à leur idéal de sagesse, d'amour et de compassion: ils invitent aussi les candidats au Suprême Eveil à atteindre l'état sans-recul, où l'on atteint le but sans jamais retomber dans les mauvaises destinées. La Terre pure est la nouvelle expérience de ceux qui atteignent cet état sans-recul, et le Bouddha Amida, que les trois soûtras disent demeurer dans la Terre pure occidentale du Bonheur paisible, représente l'idéal du Suprême Eveil manifesté par le Bouddha Châkyamouni. Les trois soûtras racontent comment le futur Amida prononça de grands vœux en faveur de tous les êtres. Ayant compassion des plus faibles, des plus ignorants et même des criminels, il donna la méthode facile du Nemboutsou, la récitation de son nom, dans un esprit de simplicité et de confiance.

10/2008

ActuaLitté

Philosophie

L'enseignement de Spinoza. Commentaire du "Court Traité"

Spinoza n'a pas été l'ermite qu'on imagine parfois, élaborant à l'écart du monde, dans la solitude, les démonstrations abstraites de son système. Preuve en est le Court Traité, premier témoin de sa philosophie, conservé précisément en quelque sorte sous forme de notes de cours. Car, si Spinoza a refusé le poste qui lui était proposé à l'université, il n'en a pas moins enseigné sa pensée à ses amis. Aussi, malgré les difficultés dues à l'imprécision dans la transmission du texte, l'abord du spinozisme par et dans le Court Traité a un intérêt particulier, du fait justement que, contrairement à l'Ethique, où la vérité est adressée comme anonymement et éternellement à l'élite de l'humanité, cet écrit nous lègue un enseignement donné à des vivants concrets, qui tient davantage compte des modes de penser plus habituels. Interprété ainsi comme le reflet indirect de l'enseignement direct de Spinoza, le Court Traité manifeste au regard averti une philosophie cohérente, très capable de nous concerner réellement, et relativement indépendante par rapport aux autres oeuvres du Hollandais. En effet, ni en ce qui touche la conception de Dieu et du rapport de ses attributs, ni en ce qui concerne la théorie de la connaissance et des passions, ou de l'union de l'âme et du corps, la doctrine du Court Traité ne représente un stade simplement provisoire du spinozisme, dépassé dans les oeuvres ultérieures, mais elle offre bien, à sa façon, une expression authentique de l'enseignement du maître de Leyde.

01/1982

ActuaLitté

Religion

Sur le vrai bouddhisme de la Terre Pure

Shinran (1173-1263), " l'imbécile tondu ", comme il aimait signer, fut l'une des figures les plus attachantes du Japon au XIIIe siècle et l'un des grands maîtres bouddhistes de l'époque de Kamakura. Suivant la voie tracée par son maître Genkû (Hônen), il s'efforça de répandre dans le peuple un bouddhisme extrêmement pur et simplifié, adapté aux plus ignorants et capable de conduire à la paix du cœur les plus troublés, les plus débauchés, les plus criminels. Il mit en lumière l'extraordinaire " pratique facile du Nemboutsou " et l'attitude intérieure qui en fait l'essence. l'école qu'il fonda fut appelée Jôdo-Sinshû, ou " vrai bouddhisme de la Terre Pure ". Dans le présent ouvrage, Jean Eracle, ancien conservateur du département Asie du Musée d'ethnographie de Genève et bonze du Jôdo-Shinshû, dessine les grands lignes de la vie du Saint Homme, puis donne une traduction de quelques belles pages tirées de ses œuvres, inédites en français et notamment celle, intégrale, de ce joyau qu'est le Recueil de réflexions sur la Terre Pure.

10/1994

ActuaLitté

Développement durable-Ecologie

La mort s'exporte bien

Le 26 avril 1986, un réacteur nucléaire prend feu à la centrale de Tchernobyl en Ukraine. Le combustible brûle pendant dix jours et les fumées radioactives contaminent les trois quarts de l'Europe. Aujourd'hui encore, les gouvernements refusent de reconnaître l'ampleur de cette catastrophe alors que la santé des populations et surtout des enfants vivant dans les zones contaminées est terriblement affectée par des pathologies qui dépassent en horreur tout ce qu'on pouvait imaginer. En 2002, la France joue de tout son poids pour que soient financés, au titre de la coopération internationale, le maintien en activité et la construction de centrales nucléaires aussi dangereuses que Tchernobyl. Les industriels occidentaux sont les seuls réels bénéficiaires de ces investissements qui ne répondent pas aux besoins socio-économiques des habitants d'Europe de l'Est. La France rayonne à l'Est dans le secteur nucléaire, mais est-ce ce dont ont besoin les victimes de Tchernobyl et le reste de la population européenne ?

09/2002

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté