Recherche

Colette

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Critique littéraire

Colette

Lorsque Colette mourut, en 1954, le New York Times annonça : " COLETTE meurt à Paris à 81 ans. Auteur de Gigi et Chéri . " L'article se poursuivait ainsi : " Sidonie Gabrielle Claudine Colette GAUTHIER-VILLARS de Jouvenel Goudeket est un nom dont seul la longueur pourrait attirer l'attention, mais Colette, ce simple nom, était l'un des plus célèbres en France. Ses quelques cinquante romans et nombreuses nouvelles étaient autant appréciés des ménagères, des vendeuses, des ouvriers que des intellectuels. " Herbert Lottman présente en d'autres termes les multiples facettes de la femme de lettres la plus célèbre du monde. Il conte avec talent les épisodes connus et moins connus de la vie de Colette et suit pas à pas l'extraordinaire destin de cette petite campagnarde transformée en symbole extravagant de la Belle Epoque, qui devint la respectable épouse d'un notable, et mourut au côté d'un homme qui aurait pu être son fils. Ainsi les lecteurs feront-ils plus ample connaissance avec les aventures et les œuvres de la grande Colette.

10/1992

ActuaLitté

Critique littéraire

Colette

Colette (1873-1954) qui signa d'abord " Gabrielle Colette ", puis " Colette Willy ", puis " Colette Jouvenel ", puis " Colette ", qui aurait pu signer " Colette Goudeket " et ne le fit jamais, a été l'un des écrivains les plus célèbres et les plus admirés de son temps. Elle a séduit les publics les plus simples comme les plus raffinés. Auteur de nombreux romans et nouvelles, elle fut aussi mime, danseuse nue, actrice, journaliste, rédactrice de journaux à scandale, conférencière, esthéticienne. Sa vie privée, une fois débarrassée de ses légendes, de ses maris, de ses amants et de ses amantes, vaut bien un roman : celui d'une " écrivaine " éprise avant tout de liberté.

02/2008

ActuaLitté

Critique littéraire

Notre Colette

" Notre " Colette... Des regards croisés se posent dans ces pages sur une œuvre décidément inclassable. Si la vie de l'écrivain - particulièrement dans son rapport à l'Histoire - pique la curiosité au moins autant que ses livres, ceux-ci fournissent matière à de nouvelles réflexions : ils nous concernent, ici et maintenant, parce qu'ils évoquent une jouissance et des amours sans frontières, parce qu'ils chantent le culte de l'instant dilaté et maîtrisé, parce qu'ils osent présenter - et parfois préférer - les monstres. Ils laissent entrevoir la " femme cachée ", les forces clandestines qui ouvrent la voie à l'écriture, suscitent d'étonnants personnages, et tracent un alphabet du monde. Cheminement très maîtrisé d'ailleurs, comme le montrent la mise en scène soignée des multiples images de l'écrivain, ou les étincelants paradoxes de son portrait inattendu en moraliste. Cette Colette-là est nôtre, parce qu'elle est autre...

02/2004

ActuaLitté

Littérature française

Amoureuse Colette

"Ce n'est pas au Père-Lachaise, sous la dalle sans croix où elle repose que nous irons chercher Colette. Notre amoureuse Colette est là où l'amour surgit d'une couleur, d'un parfum, d'une forme heureuse, d'un plaisir sans mélange. Colette, nous la retrouverons toujours dans l'air iodé d'une plage bretonne d'où la mer se retire, dans la mélancolie somptueuse d'une rose de septembre, dans l'appétit joyeux qu'éveillent les huîtres fraîches ou la démarche élastique d'un jeune homme qui passe. Et le meilleur d'elle-même, l'impérissable, ses pages, nous accompagneront jusqu'au bout de la vie". Geneviève Dormann

07/2017

ActuaLitté

Littérature française

Place Colette

Un récit où la fiction se mêle à la vérité, dans lequel la narratrice relate sa première relation amoureuse avec un comédien qui a trente ans de plus qu'elle, sa passion pour le théâtre et ses débuts de comédienne.

08/2015

ActuaLitté

Critique littéraire

Colette en voyage

Les vies de Colette sont faites de voyages. Ce qui la propulse en avant ? L'argent, bien sûr, autant dire l'indépendance, dure conquête pour les femmes de sa génération. Artiste de music-hall, danseuse " nue ", mime, comédienne, conférencière, journaliste, de ville de province en capitale, de chambre d'hôtel en théâtre, elle échappe à la solitude en écrivant à Sido, à ses frères, à Missy, son amante, à ses maris... Au fur et à mesure que sa notoriété s'étend, ses voyages deviennent plus solennels. Quand la célébrité verse dans la gloire, une vieille femme se chauffe au soleil, à Saint-Tropez, à Monaco, à moins qu'elle ne sommeille sur le pont du yacht des Rothschild, ou, assise près du Glaoui, pacha de Marrakech, n'applaudisse aux fantasias des cavaliers berbères. Les vies de Colette sont faites d'amour. Michel del Castillo nous le rappelle dans ces pages inspirées : pour Colette, voyager, ce fut d'abord aimer.

06/2002

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté