Recherche

Vincent Lemire

Rédacteurs

Extraits

ActuaLitté

Histoire de France

L'abbé Lemire

L'abbé Jules Lemire (1853-1928) reste dans la mémoire collective le créateur des jardins ouvriers en France. C'est oublier le rôle original joué par ce prêtre dans la vie politique de la Troisième République. Député du Nord durant trente-cinq ans, cet abbé démocrate aux idées sociales a constamment cherché à apaiser les relations entre l'Eglise et la société moderne. Unir plutôt que diviser, respecter la République au lieu de la combattre : une position souvent difficile à tenir, qui suscitera une incompréhension permanente entre ce député hors norme et les autorités ecclésiastiques. L'abbé Lemire, fils de paysans de Flandre française, a aussi été maire d'Hazebrouck, un chef-lieu d'arrondissement qu'il a eu à administrer durant la Première Guerre mondiale et dont il a dirigé la reconstruction. Près d'un siècle après sa mort, l'abbé Jules Lemire est une figure qui continue à étonner par la force de son parcours et de ses idées. Une vie intense qu'il convenait de retracer avec clarté et objectivité.

09/2013

ActuaLitté

Littérature française

Vincent

À la fin du 19ème siècle, un peintre alors (peu) connu sous le nom de Vincent, dont il signe ses oeuvres, s'installe à Arles, après avoir abandonné Paris. Un projet l'habite : il veut poser sur la toile un bleu profond, immobile, transparent, celui qui l'a troublé dans la peinture de Félix Ziem. L'enquête conduite par Vladimir Biaggi peut alors commencer ! Ziem vit non loin d'Arles, à Martigues, dans son atelier-mosquée pourvu de minarets, où il peint ses oeuvres de facture orientaliste. Vincent prend la route pour Martigues, en diligence puis à pied, dans l'espoir de retrouver celui qu'il considère comme son "maître" et de connaître le secret de son bleu. En philosophe averti et esthète gourmand, Vladimir Biaggi s'aventure dans le roman pour incarner, dans une langue sensuelle et colorée, l'humble splendeur de la quête de Vincent, le Vincent Van Gogh des derniers mois.

05/2022

ActuaLitté

BD tout public

Vincent

Une biographie enjouée et émouvante du peintre Vincent van Gogh. A Arles, Vincent, peintre méconnu et tourmenté, a l'ambition de créer une résidence d'artistes. Paul Gauguin le rejoint puis abandonne brusquement le projet. Désorienté, Vincent van Gogh ira jusqu'à se couper l'oreille dans une crise de déménce ! Pourtant, la folie créatrice deviendra génie...

06/2022

ActuaLitté

Littérature française

Selon Vincent

Dans les années 1990, un homme qui se croit possédé quitte métier, maîtresse, femme et enfants pour s'exiler au bout du monde. En 1812, juste avant le passage de la Bérézina, un soldat napoléonien est fait prisonnier par les Russes et confie à des feuilles volantes le détail de ses deux terribles années de captivité. En 2013, deux amis, l'un franco-chinois, l'autre franco-argentin, partent en Patagonie à la recherche de l'oncle de l'un d'eux, disparu depuis vingt ans, et rencontrent le propriétaire de la Lune. En 1882, un médecin astronome participe à une expédition internationale vers la Terre de Feu pour observer les mouvements de la planète Vénus, et établit des contacts avec les Indiens Yahgans, dont le peuple fut exterminé quelques décennies plus tard. Ces histoires n'en forment qu'une, qui rebondit de chapitre en chapitre autour d'un drame inavoué, entre Marseille et Punta Arenas, la Russie et les paysages grandioses du sud de la Patagonie.

08/2014

ActuaLitté

Histoire internationale

Au pied du Mur. Vie et mort du quartier maghrébin de Jérusalem (1187-1967)

Au lendemain de la guerre des Six Jours, dans la nuit du 10 au 11 juin 1967, les 800 habitants du quartier maghrébin de Jérusalem sont évacués par l'armée israélienne et le quartier est rasé, en quelques heures, pour laisser place à la vaste esplanade qui s'étend encore aujourd'hui au pied du Mur des Lamentations. Cet événement traumatique a longtemps été passé sous silence. Pour la première fois, ce livre retrace les étapes de cette destruction programmée, le parcours de ses habitants déplacés, mais aussi l'histoire au long cours de ce quartier insolite, fondé en 1187 par Saladin pour accueillir les pèlerins musulmans marocains, algériens et tunisiens désireux de séjourner ou de s'installer à Jérusalem. Pour redonner vie à ce quartier disparu, l'auteur nous invite à une véritable enquête, à la recherche d'une documentation dispersée et difficile d'accès, depuis les archives des fondations pieuses musulmanes à Jérusalem jusqu'à celles de la Croix-Rouge à Genève, en passant par les archives ottomanes d'Istanbul, les archives diplomatiques et coloniales françaises, celles des organisations sionistes, les archives municipales et gouvernementales israéliennes... et jusqu'aux fouilles archéologiques qui ont récemment fait remonter à la surface les objets domestiques ensevelis lors de la destruction du quartier. Au moment où les lieux saints de Jérusalem sont à nouveau au coeur des tensions géopolitiques qui parcourent la région, cette histoire du quartier maghrébin offre des clés irremplaçables pour mieux comprendre Jérusalem, ville-monde ouverte à tous les vents de l'histoire.

01/2022

ActuaLitté

Histoire internationale

La soif de Jérusalem. Essai d'hydrohistoire (1840-1948)

L'histoire urbaine de Jérusalem aux XIXe et XXe siècles, ensevelie sous les mémoires concurrentes, a fini par s'effacer derrière les conflits symboliques et nationalistes. Pour rompre avec une vision étroitement communautariste et géostratégique de la Ville sainte, pour en faire rejaillir la dimension profane et quotidienne sans perdre de vue l'agencement de ses territoires, de ses monuments, de son relief et de ses citadins, Vincent Lemire a choisi de faire l'histoire de la ville au prisme de la question de l'eau. Perchée à plus de 700 mètres d'altitude, Jérusalem manque cruellement d'eau potable, surtout entre les années 1840, moment du décollage démographique, et l'inauguration en 1936 de la monumentale canalisation de Ras el-Aïn. La " soif de Jérusalem " devient dès lors un enjeu majeur de l'action publique, qu'elle soit portée par les autorités civiles et religieuses de la ville ou par les puissances internationales qui s'en disputent le contrôle. L'histoire de cette longue quête hydraulique, dominée tour à tour par les archéologues et les philanthropes occidentaux, puis par les autorités impériales ottomanes et les édiles municipaux et enfin par les porte-drapeaux du projet sioniste et du nationalisme palestinien, s'appuie sur l'analyse de sources très diverses et largement inédites : archives de la municipalité ottomane et mandataire de Jérusalem, archives de l'administration des waqf, archives impériales d'Istanbul, archives consulaires et diplomatiques de Londres, Nantes et Paris, archives du mouvement sioniste à Jérusalem, collections privées. Cette étude pionnière montre que la question hydraulique est un passionnant observatoire pour l'histoire urbaine et dessine les contours d'une nouvelle méthode historique, l'hydrohistoire, particulièrement efficace pour comprendre des lieux saturés de sens comme la ville de Jérusalem.

02/2011

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté