Recherche

Pompei

Extraits

ActuaLitté

Littérature

Le Banquet annuel de la Confrérie des fossoyeurs

Pour les besoins d’une thèse sur “la vie à la campagne au XXIe siècle”, un étudiant en anthropologie prend ses quartiers à La Pierre-Saint-Christophe, village fictif au bord du Marais poitevin, pour y observer les us et coutumes de ses pittoresques habitants – monsieur le Maire en tête, truculent patron de l’entreprise locale de Pompes Funèbres. Car ainsi va la grande Histoire : partout la mort saisit le vif – sauf pendant ces trois jours où elle marque une trêve, offrant à ses plus fidèles serviteurs un étourdissant répit : le Banquet annuel de la Confrérie des fossoyeurs.Où l’auteur de Boussole (Prix Goncourt 2015) investit le terroir de douce France, explore les ressources de son Poitou natal, exhume des trésors de culture populaire, et donne libre cours à sa fibre comique.

10/2020

ActuaLitté

Non classé

Kisanga

Carmin, le fleuron minier français, signe un partenariat historique avec la Chine afin d'exploiter un exceptionnel gisement de cuivre au Congo. Annoncé en grande pompe par les gouvernements respectifs, soutenu par les banquiers d'affaires, le projet Kisanga doit être inauguré dans trois mois. Un délai bien trop court pour Olivier Martel, l'ingénieur dépêché sur place pour le piloter, mais en principe suffisant pour les barbouzes chargées de retrouver un dossier secret qui pourrait faire capoter l'opération s'il tombait entre certaines mains. Celles de Raphaël Da Costa, par exemple, un journaliste qui s'est déjà frotté à Carmin par le passé. Une course-poursuite s'engage au coeur de la savane katangaise et sur les pistes brûlantes du Kivu pour découvrir ce que dissimule le nom si prometteur de Kisanga.Un polar qui concilie dénonciation du néocolonialisme et thriller contemporain haletant. Paris Match.On apprend beaucoup de cette fiction presque vraie. Le Point.PRIX LANDERNEAU POLAR 2018

ActuaLitté

Non classé

Au jardin des fugitifs

Vita n'a jamais réussi à apprivoiser la culpabilité qui la ronge, celle d'être une Sud-Africaine blanche expatriée à l'heure de la déségrégation. Royce, 70 ans, est hanté par les fantômes de Pompéi, et parmi eux, celui de l'amour de sa vie, Kitty.
Près de vingt ans après lui avoir interdit de la contacter, Vita reçoit un mèl de son ancien mécène, Royce, dont elle était la protégée. Ce dernier, mourant, lui propose de repasser ensemble le film de leur existence, pour affronter leur passé et les dangereux silences qui semblent les avoir condamnés à la solitude. La fuite n'est plus possible.

Au Jardin des fugitifs est un roman épistolaire magistral où la relation trouble des deux personnages ne cesse de faire basculer le rapport de force. En acceptant de se délester l'un l'autre de leur passé, Royce et Vita construisent pas à pas le récit de leur vie brisée et de leurs rêves avortés. Ceridwen Dovey s'installe dans les cavités souterraines du psychisme humain et sonde la duplicité du désir.

traduction Josée Kamoun

01/2019

ActuaLitté

Non classé

De fer et de verre ; Victor Horta et la Maison du Peuple

C'est d'abord l'histoire d'un lieu prestigieux, la Maison du Peuple, bâtie en 1896 par Victor Horta en plein coeur de Bruxelles, inaugurée en grande pompe dans la clameur de L'Internationale et des slogans du monde ouvrier... L'architecte rompait avec le style prudent de ses prédécesseurs, innovait avec la ligne courbe, l'asymétrie, l'honneur rendu au fer, au verre, à la lumière. Bref, celui qui révolutionnait l'art de bâtir et devenait un des maîtres de l'Art Nouveau, offrait au jeune Parti Ouvrier Belge un lieu à la hauteur de ses aspirations. C'est l'histoire d'un quartier, d'une ville, de deux guerres traversées, mais aussi celle d'un mouvement ouvrier, des espérances qu'il a suscitées, et dont la Maison était en quelque sorte le coeur. L'histoire d'un monde fragile, n'ayant pas résisté à cette course au progrès qui mènera, 65 ans plus tard, à démolir la Maison du Peuple comme on efface un temps révolu. Depuis Hôpital silence, son premier livre publié en 1985 aux éditions de Minuit, Nicole Malinconi s’inspire de la réalité quotidienne, de l’ordinaire de la vie, des gens et des mots, ceci aboutissant à ce qu’elle qualifie elle-même d’ « écriture du réel ». Parmi ses ouvrages : Hôpital silence suivi de L’attente (Espace Nord), Nous deux (Espace Nord, Prix Rossel 1993), Vous vous appelez Michelle Martin (Denoël), Séparation (Les Liens qui Libèrent), Un grand amour (Esperluète).

09/2017

ActuaLitté

Non classé

Déchirer les ombres

La vengeance d'un homme auquel on a tout pris, même la raison. Un amour condamné au destin des étoiles filantes...

Officier français de retour d'Afghanistan, grande gueule désespérée par ce qu'est devenue la France, personnage hors norme, LuciusScrofa surgit avec sa Harley Davidson chez son ancien lieutenant. Anastasie, la nièce de ce dernier, est là, jeune, lumineuse. Elle est fascinée par cette force de la nature qu'est Scrofa, il est séduit par sa fraîcheur. Après une nuit d'amour, ils partent tous les deux en Harley pour ce qu'Anastasie découvrira être la dernière virée de Scrofa, une cavale furieuse et mystique à travers le pays, une course vers l'ultime sacrifice.
Réflexion sur le sel de la vie et l'évolution de notre monde, plaisir de la route, montage de fusils à pompe, scènes de passion truculentes... Une histoire d'amour et de mort tout en dialogues. Un véritable bijou littéraire.

01/2018

ActuaLitté

Non classé

L'espoir des Neshov

Après des années de splendeur puis de misère, la ferme des Neshov est désormais à l'abandon et la famille éclatée.
Seul à Trondheim, Margido s'est tourné vers Dieu et se voue à son entreprise de pompes funèbres, mais peine à s'épanouir dans sa vie privée. A la tombée du jour, ni les tartines trop riches, ni les soirées dans son sauna personnel ne comblent le vide.
A Copenhague, en revanche, pour son frère Erlend et son compagnon Krumme, désormais heureux parents de trois bambins, les journées ne connaissent aucun répit. Pris dans le tourbillon des couches, des biberons et des bobos, ils en viendraient presque à s'oublier eux-mêmes.
Quant à leur nièce Torunn, installée à Oslo avec Christer, elle s'interroge sur l'avenir d'une relation dans laquelle tromperies et résignation ont succédé à un temps de folle passion. A quarante ans, les choix qui se profilent seront cruciaux.

Une famille, quatre destins, quatre existences ancrées dans des réalités bien différentes que chacun questionne afin de trouver sa place dans le monde. Mais après tout, la vie n'est-elle pas cette quête permanente portée par l'espoir de trouver sa plénitude ? (Traduit du norvégien par Hélène Hervieu)

06/2017

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté