Dossiers

À Nöel, cinq ouvrages pour se triturer les méninges

Noël approche, plus de temps à perdre, alors pour vous aider dans vos cadeaux de dernière minute, ActuaLitté vous conseille. Pour un proche qui aime se triturer les méninges et débattre des heures sur un sujet, voici une sélection de 5 ouvrages proposés par les Presses Sorbonne Nouvelle. Du cinéma, à la poésie du slogan révolutionnaire, jusqu’à « l’éthos » de la rupture.

Le 12/12/2022

256 Partages

Le

12/12/2022

256

Partages

ActuaLitté

Bande dessinée, manga, roman graphique, trois « arts séquentiels ». Le livre de Françoise Lavocat et Charlotte Krauss est consacré à l’illustration et à l’analyse de ce phénomène : de la destruction de Pompéi par l’éruption du Vésuve à la double catastrophe du tremblement de terre du Kyushu et de l’accident de Fukushima, sont disséqués les enjeux « d'un tournant de l’art graphique. »

Après l’image fixe, celle qui s’anime. Le cinéma traverserait-il une zone de turbulences, se demandent Laurence Allard, Aurélie Pinto et Giusy Pisano. Au travers d’une démarche pluridisciplinaire, l’ouvrage examine la rhétorique de la crise, d’abord liée au devenir du dispositif cinématographique, tout en explorant d’autres « mises en crise » du 7e art, de l’audiovisuel et des nouveaux médias.

Plus engagé, quoique, les slogans se situent à la frontière de la littérature et de la politique. Ce sont les formes brèves modernes issues des cortèges de manifestants ou bombées à la va-vite sur les murs des villes insurrectionnelles.

En parallèle, dans les slogans comme dans les attitudes, c’est bien l’idée de rupture - avec le passé, avec les conventions, avec le « système » - que mettent en avant, comme un argument politique en actes, des figures comme Donald Trump ou Jair Bolsonaro.

Enfin, la Bibliothèque Sainte-Geneviève pense aux plus jeunes avec Les facéties d’Ann-Mari, d’Ester Blenda Nordstrom. On n’a pas dit tout ce que le personnage de Fifi Brindacier, créé par Astrid Lindgren, doit à Ann-Mari.... (crédits photo Tijana Drndarski/Unsplash)

 

 

Extraits

ActuaLitté

Autres collections (6 à 9 ans)

Les facéties d'Ann-Mari

Pendant les grandes vacances, Ann-Mari, orpheline de 13 ans au tempérament rebelle, est envoyée à la campagne chez le pasteur Dammel et sa femme qui doivent parfaire son éducation. Mais Ann-Mari trouve toujours l’occasion de leur tenir tête et d’inventer les tours les plus farfelus. Rien n’arrête cette intrépide au grand cœur ! 

On n’a pas dit tout ce que le personnage de Fifi Brindacier, créé par Astrid Lindgren, doit à Ann-Mari. Selon l’éditeur suédois Bakhåll qui a republié ce texte en 2018, « Il est possible que le personnage d’Ann-Mari soit beaucoup plus anarchique que Fifi et Emil. Elle est si audacieusement indisciplinée que l’on peut lui trouver un air légèrement surréaliste. Une version féminine de Groucho Marx en terre suédoise ». 

12/2022

ActuaLitté

Divers

Art séquentiel et catastrophes. Bande dessinée, manga, roman graphique

Depuis des siècles, l’image est mise à contribution pour représenter et commémorer les désastres collectifs. L’art séquentiel s’y dédie surtout à partir des années 1980. Aujourd’hui, au bout d’une évolution qui s’est faite parallèlement au développement des genres de l’enquête et du reportage, une multitude de bandes dessinées, de comics et de mangas mettent au centre du récit les catastrophes naturelles et historiques, les conflits armés et les génocides.

Ce volume est consacré à l’illustration et à l’analyse de ce phénomène : de la destruction de Pompéi par l’éruption du Vésuve à la double catastrophe du tremblement de terre du Kyushu et de l’accident de Fukushima, sont analysés les enjeux de ce tournant de l’art graphique. Les catastrophes imaginaires ont aussi droit de cité, pour leur capacité à déplacer et à interroger notre relation aux catastrophes, par l’allégorie, la réflexivité, la fantaisie et même, non sans risques, le comique. 

Les désastres collectifs : représentation et commémoration L'objet de ce livre est la représentation des catastrophes dans l'art séquentiel (bandes dessinées, mangas, romans graphiques) et son objectif d'analyser l'évolution récente de cet art, ainsi que les moyens qu'il met en oeuvre pour transmettre la mémoire des cataclysmes de grande ampleur. Le lectorat ciblé est celui de tous les amateurs de bandes dessinées. Le développement à l'Université de cursus dédiés au neuvième art constitue aussi un public d'étudiants et de professeurs susceptibles d'être intéressés par cet ouvrage. Il s'agit du premier ouvrage consacré à ce sujet. La place importante que prend la bande dessinée documentaire sur le marché du livre favorise sans aucun doute la diffusion de cet ouvrage.

12/2022

ActuaLitté

Essais

Théorème - Crise, quelle crise ? Cinéma, audiovisuel, nouveaux médias

Le cinéma traverserait-il une zone de turbulences ? Si le cinéma est représenté depuis ses origines comme un média en perdition, ce numéro de la revue Théorème entend analyser la prégnance, les reconfigurations et les usages de cette métaphore. Dans ce contexte marqué par l'omniprésence, la généralisation ainsi que l'expansion sans fin de "la crise" dans tous les domaines, l'usage courant de ce terme pour désigner la "zone de turbulences" que traverserait le paysage audiovisuel à l'ère numérique, offre l'opportunité d'interroger de façon critique le sens et la portée d'un tel concept au regard de la situation actuelle et des évolutions, bouleversements ou ruptures dont elle est ou serait porteuse - à la veille de la crise sanitaire née en 2020. Au travers d'une démarche pluridisciplinaire, ce projet implique d'examiner la rhétorique de la crise, d'abord liée au devenir du dispositif cinématographique, tout en explorant d'autres "mises en crise" du cinéma, de l'audiovisuel et des nouveaux médias.

11/2022

ActuaLitté

Argumentation rhétorique

L'èthos de rupture. De Diogène à Donald Trump

De nombreuses femmes et hommes politiques en Occident cultivent un style pensé pour heurter les conventions et manifester une forme de nouveauté. Ils fondent leur popularité sur des comportements qui valent avant tout parce qu’ils prétendent rompre avec l’habitus politique commun (Donald Trump, P. Iglesias Turrión, Vox et, de manière plus ambivalente que ne le faisait son propre père, Marine Le Pen). 

Dans les slogans comme dans les attitudes, c’est bien l’idée de rupture – avec le passé, avec les conventions, avec le « système » – que mettent en avant, comme un argument politique en actes, ces différents acteurs.  

Ce livre se propose d’étudier cette construction de la rupture comportementale dans une perspective diachronique, de l’Antiquité à nos jours, en la mettant en relation avec le concept aristotélicien et post-aristotélicien d’ethos tel qu’il est reçu dans la tradition rhétorique, la tradition linguistique, ou celle de l’analyse du discours. L’enjeu est à la fois de situer historiquement cette prétention à la rupture comportementale dans le temps long et d’en analyser les ressorts précis sur des cas d’étude sélectionnés. 

05/2022

ActuaLitté

Critique littéraire

Poétique du slogan révolutionnaire

Formes brèves modernes issues des cortèges de manifestants ou bombées à la va-vite sur les murs des villes insurrectionnelles, les slogans se situent à la frontière de la littérature et de la politique. Menaces, revendications, mots d'esprit, calembours ou rêveries utopiques forment la partition des multitudes révolutionnaires qui élaborent dans ces performances vocales ou scripturaires le sujet collectif "peuple". Contre les slogans autoritaires des dictateurs et les slogans publicitaires des annonceurs, ces slogans inventent une langue commune de combat à l'heure où le peuple se manifeste pour réclamer un transfert de souveraineté. Longtemps négligé par les études théoriques, le slogan révolutionnaire a connu un regain d'intérêt à la faveur des mouvements révolutionnaires des années 2010 et suivantes : créations polyphoniques, trouvailles scripturaires, les slogans révolutionnaires ont émergé comme un genre à part, difficilement à saisir en raison de la fluidité de son cadre énonciatif et de son statut de matériau éphémère de lutte. Littérature du "nous" par excellence, les slogans révolutionnaires font advenir un sujet pluriel par l'énonciation - profération, inscription - et par la création. Ils offrent le cas d'une poéticité singulière, une poéticité matricielle, qui inscrit l'acte de création dans un horizon discursif collectif, où l'invention est une façon pour l'individu de s'inscrire dans un mouvement public. En ce sens, ils constituent un cas exceptionnel de littérature politique faisant advenir un sujet collectif : leur langue formulaire est ainsi ce qui donne son texte au rassemblement des corps sur la place publique. Cet ouvrage, issu d'une thèse conduite entre 2011 et 2016, prend le parti d'examiner à la fois les caractéristiques formelles et matérielles, les modalités d'élaboration et les vies sociales des slogans. Au-delà des différentes manifestations physiques, il s'agit ici de proposer une poétique d'un genre de discours contemporain, informé par ses usages sociaux et politiques, empruntant aux outils de l'anthropologie, de la rhétorique et de la littérature.

11/2019

Articles

Aucun article n'a encore été publié dans ce dossier