Recherche

Maria est morte

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

DC Comics, la place forte de Batman, Superman et la Ligue des Justiciers

Batman, Superman, Wonder Woman, Green Lantern, Aquaman, et les vilains Harley Quinn, Lex Luthor, Ra's al Ghul ou encore le Joker... La galerie des personnages de DC Comics donne le vertige tant les identités sont fortes et les profils variés : la maison d'édition américaine, créée en 1934 par Malcolm Wheeler-Nicholson, un ancien militaire, n'était pourtant pas spécialisée dans les super-héros à ses débuts.

ActuaLitté

Dossier

Le Salon Livre Paris 2019, l'Europe Porte de Versailles

Le salon du livre de Paris, le bien nommé Livre Paris, prendra encore une fois ses quartiers Porte de Versailles, du 15 au 18 mars 2019. Organisé par le Syndicat national de l'édition et Reed Expositions, ce salon du livre, un des plus importants de France, a centré sa programmation sur l'Europe pour sa 39e édition.

ActuaLitté

Dossier

2021, commémoration des 700 ans de la mort de Dante Alighieri

Né le 21 mai 1265, Dante Alighieri, mythique poète italien, écrivain, mais également homme politique ayant vécu à Florence, est mort le 14 septembre 1321, laissant derrière lui La Divine Comédie. Considéré comme le père de la langue italienne, il compose avec Boccace et Pétrarque cette trinité littéraire par laquelle le toscan s’imposa dans le pays. En cette année 2021, le 700e anniversaire de sa mort est commémoré, partout dans le monde.

ActuaLitté

Dossier

Les Brontë, la famille prodige de la littérature britannique

Trois sœurs et un frère : à eux quatre, les enfants Brontë auront révolutionné la littérature britannique, chacun à leur manière. Nés entre 1816 et 1820, ils font partie d'une famille de six enfants, tous élevés dans un climat paisible, tourné vers la culture et l'éducation, sous la responsabilité de Patrick Brontë et Maria Branwell.

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Anne Frank et son Journal

Morte en 1945 à Bergen-Belsen, Anne Frank a légué à l’humanité un journal devenu historique. Ce récit fait part des réflexions qui occupent la jeune adolescente, alors qu’elle est partie avec sa famille aux Pays-Bas, pour échapper aux nazis. Nous sommes en 1942, elle a 13 ans. 

ActuaLitté

Dossier

Street art, fresques, tags : des livres au détour des rues

Porté par des figures désormais internationales, comme Banksy, et bien d’autres, le Street Art, ou Art Urbain ne date pas d’hier. 

Extraits

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Maria est morte

" On sort de là propre comme l'intelligence, léger comme la tendresse, brillant comme le talent. " Le Nouvel Observateur Sa fille de dix ans est morte en tombant dans les escaliers. Pour retrouver la femme qui l'a quitté et lui dire simplement : " Maria est morte, notre fille est morte ", Samuel Bronchowski s'envole pour l'Asie. Au cours de ce voyage épique, il croisera des vieillards cruels, des muets lubriques, des boxeurs fous, des femmes sans âge, des êtres étreints par la sottise et la lâcheté. Et chaque nuit ramènera à son esprit une phrase unique : " Maria est morte. " Né en 1950 à Toulouse où il réside, Jean-Paul Dubois est l'auteur de nombreux ouvrages disponibles chez Points. Il a obtenu le prix France Télévisions 1996 pour Kennedy et moi, le prix Femina et le prix du roman Fnac 2004 pour Une vie française et le prix Goncourt 2019 pour Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon.

10/2021

ActuaLitté

Littérature étrangère

Marie et Marya

Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Pascale Haas. Dans la Pologne de 1891, une jeune femme, Marya Sklodowska, s'apprête à épouser le mathématicien Kazimierz Zorawski. Mais les parents de son fiancé s'opposent à leur union. L'engagement est rompu. Déçue et humiliée, Marya quitte son pays natal pour la capitale française afin d'étudier la physique et la chimie à la Sorbonne. Elle change d'identité pour mieux s'intégrer et devient... Marie Curie. Si elle s'était mariée, que serait devenue la jeune Marya ? Sans accès aux études, sans travail et sans recherche ? Qui serait cette autre Marie Curie, qui aurait connu une existence de femme et de mère plus conventionnelle ? Sa soif de connaissance aurait-elle fini par l'emporter ? Après le best-seller La Vie secrète d'Elena Faber, et en s'inspirant du parcours fascinant de Marie Curie, Jillian Cantor dessine à travers ce roman plein de souf e un personnage de femme hors du commun, qui transporte et ravit durablement le lecteur. Habilement écrit. Kirkus Reviews La peinture parfaite d'une époque, de sa langue, de ses coutumes et de ses lieux. Historical Novel Society

04/2022

ActuaLitté

Policiers

Morts à la porte

Guérineau commissaire divisionnaire quinquagénaire en préretraite mène sa dernière importante enquête de ‘voisinage' autour de Loury. Au Commissariat Central, la mise sur écoute d'un gentilé de Loury, appelé communément Louryen va l'obliger pour les besoins de sa mission à se rendre bien plus loin que les limites de la commune de Loury et de la maison du double assassinat du 7 et 8 décembre 1933 à la Tuilerie, fait divers rappelé dans l'édition du quotidien régional Les femmes que le divisionnaire rencontrera lors de son enquête ont toutes des filles trentagénaires qui connurent bien Hubert Faucher ancien photographe de l'époque Yéyé. C'est lors de visites amicales chez une de ces mères, qu'Hubert croisera par inadvertance Guérineau. Un doute s'installe, Hubert croit avoir reconnu le divisionnaire. Progressivement avec discrétion et tact Hubert cherchera le lien entre ‘ses' jeunes femmes et le passage du commissaire chez leurs parents le même jour que lui. Fleur une journaliste indépendante perturbera les prospections de l'ex-photographe. Mais lors d'une promenade au port de Châteauneuf sur Loire Hubert est témoin de l'extraction d'un cadavre féminin du canal d'Orléans. A la même époque à son domicile dans la boite vocale du vieux téléphone fixe un message demande à monsieur Hubert Faucher de rappeler rapidement le commissariat central et de contacter le divisionnaire Guérineau, afin de lui éviter une convocation officielle. Hubert sera récalcitrant !

12/2019

ActuaLitté

Littérature française

Maria Maria

Maria. Une jeune fille dont on ne saur presque rien. Elle reste un endroit intouché dans la mémoire de Paul Nizon, une figure de l'amour impossible. Un jour, à Rome, elle travers la via Veneto, elle porte un ciré rouge, c'est le mois de mars 1960. Paul Nizon a trente ans. Il la voit passer, il va lui parler. C'est autour de cette rencontre avec maria, jeune entraîneuse dans un bar de Rome, que le roman va circuler, en mêlant très librement des éléments autobiographique et de fiction. On devine à peine qui écrit, qui conte. Colette Fellous s'empare de l'histoire de Paul Nizon qui redécouvre une blessure ancienne, s'interroge, questionne, rectifie, afin d'approcher l'ombre d'une autre passante, celle de Fortuna dans le premier roman de Colette Fellous. Maria devient peu à peu la figure de toute rencontre amoureuse. " Nous sommes devenus tous les deux des archéologues de cette rencontre fugitive qui a eu lieu et qui a lieu toujours. Maria Maria est notre seule offrande.

09/2004

ActuaLitté

Histoire internationale

"Timbo est morte !". Vie, mort et mémoire (Fouta-Dialo, Guinée)

Modeste mais prestigieuse capitale politique, Timbo a régné pendant un siècle et demi sur l'état théocratique confédéral et original imposé par les Peuls aux populations non islamisées du Fouta-Dialo au début du XVIII' siècle.. En moins d'un siècle, d'abord visitée puis bientôt convoitée et circonvenue avant même l'époque coloniale, elle est progressivement encerclée et finalement occupée par les Français impatients de souder la Guinée des Rivières du Sud au Soudan. Déjà fragilisée par d'incessants déchirements internes, elle est désormais réduite à un rôle de plus en plus limité au sein d'un Fouta morcelé et démembré qui ne lui obéit plus. Son rapide dépérissement s'accélère encore lorsque, délaissée par le chemin de fer, elle abandonne à Mamou, à partir de 1908, l'essentiel des fonctions et des équipements qu'elle conservait encore. Diagnostic sans appel : trois ans plus tard, son commandant de cercle, s'écrie, ému mais lucide : "Timbo est morte ! " Aujourd'hui résignée, banalisée, Timbo, lointaine héritière d'une histoire exceptionnelle, unique dans toute l'Afrique de l'Ouest, se survit à l'ombre de sa mosquée neuve. Peu célébrée, très insuffisamment racontée, elle méritait cette évocation et mérite peut-être de futures recherches encore plus exigeantes. Dès aujourd'hui en tout cas, l'auteur, saisi il y a très longtemps par le charme particulier des Peuls et du Fouta, aura tenu la promesse qu'il s'était faite de mieux les connaître et de mieux leur rendre hommage.

01/2019

ActuaLitté

Beaux arts

Une histoire de Marin. Archives et souvenirs de Marin-Marie (1901-1987)

" Marin-Marie est un gars considérable et difficile. Il n'a jamais cessé de m'ébahir. Le plus souvent, je tourne silencieusement autour de son échouage comme aux environs d'un phénomène marin. Il a du talent comme un idiot, de la ténacité comme une brute, et par là-dessus, une intelligence d'autant plus piquante qu'il redoute de la dégainer. On lui reconnaît une gentillesse de coeur assez mal dissimulée. Lourd comme un baleineau, il a des souplesses de congre, et, franchement pirate, on lui verra des timidités d'orpheline. Malgré toute sa science et sa réussite, il doute de lui jusqu'à l'action, qu'il soit à sa barre ou à sa table de dessin. Alors, il ne s'appartient plus. C'est un possédé. Vous pourriez lui tirer le canon à deux encablures et des coups de pistolet dans le dos, il n'entend rien. C'est une manière de génie. Excusez 1 Excusez du terme, mais je ne puis l'éviter. (...) Je suis forcé d'avouer que jamais un dessin de Marin-Marie ne m'a laissé indifférent. Je m'y accroche avec un certain agacement que je ne cache plus. Il y a là une réussite exaspérante de spontanéité, et, en plus, dans le comportement mollasse d'un pépère si énergique, une ironie que je finis par ne plus goûter du tout. D'ailleurs, il lui suffit de vous donner un rendez-vous pour y manquer avec exactitude. A la fin, on le laisse en mer. Je ne m'en inquiète plus. " Jean de La Varende, in Marin-Marie, Grands coureurs et plaisanciers, préface, p. 12

09/2015

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté