Recherche

Le diable au coeur

Extraits

ActuaLitté

Littérature

Trois fois la fin du monde

Après un braquage avec son frère qui se termine mal, Joseph Kamal est jeté en prison. Gardes et détenus rivalisent de brutalité, le jeune homme doit courber la tête et s’adapter. Il voudrait que ce cauchemar s’arrête. Une explosion nucléaire lui permet d’échapper à cet enfer. Joseph se cacheau dans la zone interdite. Poussé par un désir de solitude absolue, il s’installe dans une ferme désertée. Là, le temps s’arrête, il se construit une nouvelle vie avec un mouton et un chat, au cœur d’une nature qui le fascine.Trois fois la fin du monde est une expérience de pensée, une ode envoûtante à la nature, l’histoire revisitée d’un Robinson Crusoé plongé jusqu’à la folie dans son îlot mental. L’écriture d’une force poétique remarquable, une tension permanente et une justesse psychologique saisissante rendent ce roman crépusculaire impressionnant de maîtrise.« Au bout d’un temps infini, le greffier dit que c’est bon, tout est en règle, que la fouille est terminée. Il ôte ses gants et les jette avec répugnance dans une corbeille. Je peux enfin cacher ma nudité. Mais je ne rhabille plus le même homme qu’une heure auparavant. »Sophie Divry est née en 1979 à Montpellier et vit actuellement à Lyon. Elle a publié cinq romans – La cote 400 ; Journal d’un recommencement ; La Condition pavillonnaire ; Quand le diable sortit de la salle de bain et Trois fois la fin du monde ainsi qu’un essai, Rouvrir le roman.

08/2018

ActuaLitté

Polars & thrillers

Les poupées de Nijar

Au cœur des serres incandescentes de l’Andalousie, Thomas Volner, reporter-photographe, découvre la mer de plastique où des hommes travaillent par milliers pour inonder l’Union Européenne de fruits et légumes éclatants. Chaque jour, il côtoie la dévastation environnementale et les nouveaux esclaves de l’agroalimentaire. Mais quand des enfants de la région sont retrouvés suspendus aux arbres comme des oiseaux piégés, ce sont les silences du franquisme qui vont le submerger. Et l’insondable étrangeté des « poupées de Nijar »…

02/2020

ActuaLitté

Non classé

Le faiseur de rêves

Il est une ville, au centre du désert, où nul n'a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d'interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde... Pire encore, un soir d'hiver, le nom de ce lieu de légende s'évanouit en un clin d'oeil de la mémoire de tous - Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au coeur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme.
Quinze ans plus tard, il travaille dans la plus grande bibliothèque du monde, à Zosma, en rêvant de fabuleuses découvertes quand, de la Cité oubliée, émerge tout à coup une curieuse expédition venue recruter les meilleurs scientifiques du continent. Pourquoi diable s'obstiner à réunir ces esprits éminents ? Mystère... Et pourquoi Lazlo voit-il donc ses songes se peupler de visions étranges - à commencer par une déesse à la peau bleue pourtant assassinée, des années plus tôt, par les habitants de la ville interdite ? Qui est-elle vraiment ? Comment le jeune homme, qui ignore tout de sa légende, peut-il bien la voir en rêve ?
(traduction Sarah Dali)

04/2018

ActuaLitté

Non classé

La mort nomade

Usé par des années de lutte stérile contre le crime, l'incorruptible commissaire Yeruldelgger a quitté la police d'Oulan-Bator. Plantant sa yourte dans les immensités du désert de Gobi, il a décidé de renouer avec les traditions de ses ancêtres. Mais sa retraite sera de courte durée. Deux étranges cavalières vont le plonger bien malgré lui dans une aventure sanglante qui les dépasse tous. Eventrée par les pelleteuses des multinationales, spoliée par les affairistes, ruinée par la corruption, la Mongolie des nomades et des chamanes semble avoir vendu son âme au diable !

Des steppes arides au coeur de Manhattan, du Canada à l'Australie, Manook fait souffler sur le polar un vent plus noir et plus sauvage que jamais.

09/2016

ActuaLitté

Non classé

Claude Gueux

« Voyez Claude Gueux. Cerveau bien fait, cœur bien fait sans nul doute. Mais le sort le met dans une société si mal faite qu’il finit par voler. La société le met dans une prison si mal faite qu’il finit par tuer. Qui est réellement coupable? Est-ce lui? Est-ce nous? » Tout à la fois prolongement du Dernier Jour d’un condamné et préfiguration des Misérables, Claude Gueux raconte l’histoire d’un pauvre diable emprisonné pour avoir volé du pain, et guillotiné pour avoir assassiné le directeur des ateliers de sa prison: voilà comment la société fait d’un père de famille un voleur, et d’un voleur un meurtrier. Inspiré d’un fait divers, ce récit sobre et poignant est un ardent plaidoyer contre la peine de mort et les malfaçons d’une société qui ne répond à la misère que par la répression.

ActuaLitté

litterature francaise romans historique

Le diable de Trianon

Versailles, mai 1792. La cour de France reçoit avec faste l’héritier du trône de Russie, le tsarévitch Paul, et son épouse. Mais la fête est gâchée: le prince se sent épié, traqué. Quel est donc le mystérieux persécuteur cherchant à le discréditer? L’esprit tourmenté du tsarévitch va-t-il sombrer plus encore? Pourquoi un homme énigmatique rôde-t-il dans l’obscurité, sorte de fantôme, tout d’écarlate vêtu? Sa cible est-elle le prince russe? A son corps défendant, le fameux Léonard, coiffeur de Marie-Antoinette, plus habitué à manier le peigne qu’à jouer au détective, est mêlé à ces évènements étranges. Tout se complique lorsque, soudain, au Chenil royal, la mort frappe, par deux fois. Un chien, d’abord, périt sous le fouet. Puis l’homme qui, justement, s’est acharné sur la malheureuse bête, est à son tour trucidé… Alors, Louis XVI n’a qu’une préoccupation: étouffer le scandale qui menace… Couverture: Studio Flammarion, illustration originale d'après portrait de Marie-Antoinette.

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté