Recherche

LA PENITENCE. Edition bilingue français-latin

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Le Bureau International de l'Édition Française (BIEF)

Le Bureau International de l'Édition Française (BIEF) est une association créée en 1873 par le Cercle de la librairie pour être au service des éditeurs en facilitant leur développement à l'international, l'exportation des titres, mais aussi les achats de droits de traduction. Aujourd'hui, cette mission est sensiblement la même.

ActuaLitté

Dossier

Le Grand Prix de l'Académie française

Prix annuel, créé en 1914, le Grand Prix de l'Académie française vient récompenser l’auteur du roman que l’Académie a jugé le meilleur de l’année. Doté de 10.000 € depuis 2016, il est habituellement décerné à la fin du mois d'octobre, au cœur de la rentrée littéraire.

ActuaLitté

Dossier

Programme, invités : La Grande Librairie, l'invitation à lire de François Busnel

Émission phare de la littérature sur le service public, La Grande Librairie, présentée par François Busnel, fait preuve d'une longévité que beaucoup lui envient. Créée en 2008 par son présentateur lui-même pour la chaîne France 5, l'émission hebdomadaire convie un ou plusieurs invités pour aborder différents thèmes, en lien avec des ouvrages récemment parus.

ActuaLitté

Dossier

Comprendre la chaîne du livre : quels métiers pour l'édition ?

Dans la perspective d’accompagner les étudiants en formation aux métiers du livre, Corinne Abensour, Directrice des Masters d’édition à l'université Sorbonne Paris Nord, a organisé un cycle d’entretiens avec des professionnels. Menés en partenariat avec ActuaLitté, dans un format inédit de podcasts, ils proposent de confronter les auditeurs aux réalités des professions. Et de la sorte, de leur apporter un retour d’expérience immédiat.

ActuaLitté

Dossier

Le Syndicat national de l'édition (SNE)

Créé en 1874, le syndicat rassemblant les éditeurs de livres français devient le Syndicat national de l'édition à la sortie de la Seconde Guerre mondiale, en 1947, et réunit rapidement plusieurs centaines de maisons d'édition. La structure permet d'organiser l'action collective, notamment auprès des pouvoirs publics, mais aussi de mettre en œuvre des campagnes de promotion du livre et de la lecture au niveau national.

ActuaLitté

Dossier

Procès Internet Archive : l'édition contre le prêt numérique contrôlé

En juin 2020, quatre groupes d'édition, Hachette, HarperCollins, Wiley et Penguin Random House, portent plainte contre la plateforme patrimoniale Internet Archive, l'accusant de « violation massive du copyright ». En cause, la bibliothèque d'urgence mise en place par le site à l'occasion de la pandémie du coronavirus.

Extraits

ActuaLitté

Religion

PENITENCE. Edition bilingue français-latin

Ce traité décrit la pratique de la pénitence publique au IVe siècle dans l'Eglise occidentale. Dans la controverse d'Ambroise avec les novatiens, c'est le pouvoir sacramental de remettre les péchés devant Dieu qui est en jeu. L'Eglise, comme les novatiens, imposait au pécheur une pénitence publique humiliante et pénible, seulement les novatiens refusaient de mettre un terme à cette pénitence. Saint Ambroise défend la miséricorde de Dieu, mais aussi l'autorité de l'Eglise. Le texte latin est celui de O. Faller, publié dans tome 73 du Corpus scriptorum ecclesiasticorum latinorum. Index scripturaire, des textes cités et des mots latins.

10/1970

ActuaLitté

Religion

LA PENITENCE. Edition bilingue français-latin

La discipline du sacrement de la Pénitence, plutôt nommé depuis le nouvel ordo de 1974 sacrement de la Réconciliation, a beaucoup varié au cours des siècles. Il n'en est que plus frappant de voir que l'essentiel est déjà en place dès le début du IIIe siècle dans le premier traité de la littérature chrétienne consacré à ce sujet : la Pénitence, de Tertullien. Déjà il est enseigné que la pénitence ne doit pas se réduire au rite, si on la désire signifiante et fructueuse. Déjà il est montré que l'attitude intérieure, à cultiver dans le quotidien de l'existence, trouve son accomplissement ecclésial, une première fois dans le Baptême et, s'il le faut, dans la Pénitence, que Tertullien appelle de manière expressive : " la seconde planche de salut " ; ici apparaît, puissamment décrite, l'exomologèse, la reconnaissance publique de la faute. Déjà surtout le fond vivifiant est manifesté, à travers le commentaire chaleureux des paraboles de la miséricorde et de la tendresse de Dieu : la drachme, la brebis perdue, le retour de l'enfant prodigue. Ce traité n'a rien de froidement théologique. Face à des chrétiens tentés - déjà - de mauvaise conscience paresseuse, Tertullien plaide la cause avec tous ses talents, mais plus encore avec son expérience toute neuve de converti.

10/1984

ActuaLitté

Critique littéraire

Elégies. Edition bilingue français-latin

Poète érudit et féru de mythologie, Properce ne nous a pas laissé d'autres traces que ses oeuvres. Fort heureusement, celles-ci ne sont pas exemptes de renseignements biographiques. La sphragis, c'est-à-dire la signature, du livre I, nous apprend que Sextius Propertius serait né en Ombrie, non loin d'Assise. Plus tard, à Rome, il rejoint le cercle de Mécène dont il est, après des poètes aussi illustres que Virgile et Horace, le protégé. Ce n'est pourtant ni vers l'épopée, ni vers la satire que le poète se tourne, mais vers l'élégie. Celles-ci sont adressées à la belle Cynthia, dont la chevelure flamboyante et les allures de déesse enflamment le poète d'un amour aussi brûlant que déçu. De Cynthia, à la beauté parfaite et au coeur volage, nous ignorons si elle a existé. Fruits de l'expérience ou de l'imagination, les vers de Properce restent un exemple pénétrant du genre de l'élégie, encore balbutiant à cette époque de la littérature latine. Notre édition rassemble en un volume les quatre livres des Elégies de Properce. L'introduction fait le point sur les différents éléments biographiques présents dans l'oeuvre de Properce ainsi que sur les conclusions qui en ont été tirées. Les nombreuses hypothèses relatives à l'identité de Cynthia sont brièvement exposées, de même que celles concernant la date de composition du recueil. Les sources, explicites et implicites sont analysées en profondeur, tandis qu'est proposée une réflexion sur le genre élégiaque. L'histoire de la tradition manuscrite est relatée en détail et assortie d'une bibliographie récente et succincte. Le lecteur désireux d'approfondir trouvera, en fin d'ouvrage des notes éclairant, entre autres, les nombreuses allusions mythologiques, ainsi qu'un index. Texte établi, traduit et commenté par Simone Viarre.

07/2006

ActuaLitté

Critique littéraire

Momus. Edition bilingue français-latin

Momus, personnage de la mythologie, mis en scène par Lucien comme le dieu de la critique, est devenu entre les mains de Leon Battista Alberti le premier immoraliste de la littérature moderne. A travers les mésaventures qui le ballottent du ciel à la terre, de la société des hommes au parlement de l'univers, il est, à chaque instant et partout, comme plus tard le Neveu de Rameau, le génie de la provocation, le grain de levain qui démasque les faiblesses et les hypocrisies, bouscule les idées reçues, désacralise les puissances établies. Mêlant systématiquement le rire au sérieux, portés par une phrase d'une incroyable agilité, véritable chef-d'oeuvre de la prose latine humaniste, les épisodes se succèdent dans un rythme effréné, alternant paradoxes éblouissants, pages d'un comique bouffon et osé autant que profond et inventions poétiques. Succédant au mince volume intitulé Momus ou le prince, fable politique, publié pour la première fois en traduction française par Claude Laurens et préfacé par Pierre Laurens (1993, 2017), le présent volume est la version savante de l'ouvrage d'Alberti : équipé de l'introduction de Francesco Furlan, éclairé par un abondant commentaire philologique, littéraire et historique dû à Paolo d'Alessandro et Francesco Furlan, il associe enfin à la traduction de Claude Laurens revue et parfaite à cette occasion, le texte latin, procuré par les deux éditeurs dans la première édition critique digne de ce nom.

03/2019

ActuaLitté

Critique littéraire

Apologie. Edition bilingue français-latin

Originaire de Madaure (près de l'actuelle Constantine), Apulée est né vers 125 apr. J.-C. Après avoir séjourné à Rome, il se rendit à Athènes ou il goûta aux conférences des philosophes tout en se faisant initier aux Mystères. De ce séjour athénien, il retira une connaissance incomparable de la langue grecque. De retour à Carthage, il mena une vie publique de rhéteur et de conférencier et fut choisi comme prêtre du culte impérial. Surtout connu dans la littérature pour son désopilant Âne d'or, il est aussi l'auteur d'une Apologie, dans laquelle il se défend contre les accusations de sorcellerie dont il fut l'objet. Comment, en route pour Alexandrie, Apulée retrouva un ancien condisciple d'Athènes, comment ce dernier l'amena à épouser sa mère, la riche veuve Pudentilla, comment enfin ce mariage lui valut, de la part des gens dont il dérangeait les projets, une accusation de magie - il aurait ensorcelé la veuve pour accaparer sa fortune : voilà ce que raconte l'Apologie. Le procès eut lieu sous Antonin, entre 148 et 161. Son plaidoyer, rédigé après coup, est un document passionnant pour l'histoire de la magie ; c'est aussi un échantillon presque unique de l'éloquence judiciaire sous l'Empire romain.

02/2001

ActuaLitté

Critique littéraire

APOLOGETIQUE. Edition bilingue français-latin

Personnage hors du commun, à qui ses tentations hérétiques ont épargné la canonisation, Tertullien (c. 160-225 de notre ère) a été l'un des fers de lance de la conversion du monde latin au christianisme. Apostrophant le proconsul de Carthage et les gouverneurs des provinces d'Afrique, Tertullien conteste la légalité des persécutions et dénonce l'iniquité des procès contre les Chrétiens. Ouvre de jeunesse qui suit de peu sa conversion, l'Apologétique (c. 197) a porté le genre à sa perfection : ce Génie du christianisme avant l'heure est l'une des premières synthèses de la culture gréco-romaine et de la pensée chrétienne, que seule pouvait permettre une rare érudition. Parmi les écrivains de langue latine, saint Augustin seul, qui lui doit beaucoup, lui est comparable.

10/1998

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté