Recherche

L'âne qui butine

Extraits

ActuaLitté

Actualité

J'ai séquestré Kim Kardashian

Ce fut le cambriolage le plus people de la dernière décennie : le 3 octobre 2016, Kim Kardashian s'est vu dérober 9 millions d'euros de bijoux dans sa suite parisienne. Pour la première fois, Yunice Abbas, l'un des " papys braqueurs " à l'origine du coup, raconte " de l'intérieur " le déroulement du braquage – avec exactitude et sans esbroufe.

Dans la nuit du 3 octobre 2016, Kim Kardashian, venue à Paris pour la Fashion Week, est séquestrée par un gang de " papys braqueurs " vêtus de K-ways et de casquettes de police. Neuf millions d'euros de bijoux : le butin le plus important jamais obtenu, en France, aux dépens d'un particulier. Le tout à pied et à vélo !

Pour la première fois, l'un de ces truands chevronnés raconte " de l'intérieur " le montage, la réalisation, puis le fiasco final de ce " casse du siècle ". Une opération presque parfaite, qui a permis de détrousser sans violence la reine des réseaux sociaux. Le " coup " le plus incroyable d'un parcours de bandit à l'ancienne, que retrace ici Yunice Abbas.

Avec gouaille et panache, sans esbroufe ni remords, il livre nombre de révélations et d'anecdotes inédites. L'occasion, aussi, de corriger les récits rocambolesques colportés sur une affaire qui n'a pas révélé tous ses mystères.

02/2021

ActuaLitté

Non classé

Pubères, putains

C’est la 1re fois qu’un titre de Verheggen est traduit dans son intégralité en néerlandais. Sous son titre «accrocheur» se cache un texte profond, pimenté trivial, sur la préadolescence, ce qui se passe dans la tête et dans le corps, épousant le cruel et le sexuel, l’obscène et la pureté. Un texte au vocabulaire largement imagé ou cru, plein de tendresse et d’explosion de sentiments. Jean-Pierre Verheggen pioche tous azimuts dans le langage pour exprimer son inspiration et sa verve. Et son humour quand il pose cette question : «Quand serai-je traduit en français ?» Obscène ? Couillon, chef de couilles molles ! Danse le hornpipe, car ceci est l'esprit non tempéré de François Rabelais, agrémenté de paroles pleines de vitriol : après 475 ans votre meilleur plan d'épargne pour la retraite. Oubliez Tintin, l'esbroufeur flétri, découvrez ou réhabilitez le véritable capitaine Haddock de la poésie. La lecture intense flambe votre cerveau en boîte ; ceci est nécessaire maintenant que le lupanar de François Villon est oublié et que le smegma règne sur mesure du hareng gai. Tirez fort à ce festin de langues traduit avec maestria, laissez remplir votre dock de carénage ! Sentez dans vos mains ce classique gonflant dangereusement et fonçant vers une explosion immanente. Rimbaud approuverait : « S'apprête baguette, et foire - » Traduction en néerlandais et préface : Christoph Bruneel.

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté