Recherche

Stock

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

Eva

Un soir de l'hiver 1979, quelque part dans Paris, j'ai croisé une femme de treize ans dont la réputation était alors "terrible". Vingt-cinq ans plus tard, elle m'inspira mon premier roman sans que je ne sache plus rien d'elle qu'une photo de paparazzi. Bien plus tard encore, c'est elle qui me retrouva à un détour de ma vie où je m'étais égaré. C'est elle la petite fée surgie de l'arrière monde qui m'a sauvé du labyrinthe et redonné une dernière fois l'élan d'aimer. Par extraordinaire elle s'appelle Eva, ce livre est son éloge.

08/2015

ActuaLitté

Policiers

Des ailes d'argent. La vengeance d'une femme est douce et impitoyable

Faye mène la belle vie à l'étranger. Sa société Revenge est plus florissante que jamais et son ex-mari infidèle se trouve derrière les barreaux. Mais au moment où elle pense que tout est rentré dans l'ordre, sa petite bulle de bonheur est de nouveau menacée. Revenge est sur le point de s'implanter aux Etats-Unis lorsqu'elle découvre que de nombreuses actions sont vendues dans son dos, mettant en péril l'existence même de l'entreprise. Contrainte de retourner à Stockholm, Faye risque de voir l'oeuvre de sa vie s'effondrer. Et pour couronner le tout, les fantômes inexorables de son passé semblent encore loin d'avoir étanché leur soif de sang. Avec l'aide d'une poignée de femmes triées sur le volet, elle va désespérément tenter de sauver ce qui lui appartient — et la vie de ceux qu'elle aime. Après l'impitoyable Cage dorée, Camilla Läckberg clôt son diptyque trépidant avec un thriller qui fait funestement écho au destin de tant de femmes. Dans un monde régi par la perversité de l'homme, Paye est de nouveau sur le pied de guerre et sa vengeance sera terrible.

11/2020

ActuaLitté

Littérature érotique et sentim

La Charmante Librairie des jours heureux

Bibliothécaire à Birmingham, Nina était loin d'imaginer que la municipalité déciderait de déménager la totalité du service dans la grande médiathèque de la ville. Fini le contact avec les habitués, l'assurance que chaque lecteur trouve le livre qui lui convient. L'avenir se trouve désormais derrière un ordinateur. Mais Nina, passionnée des livres, ne l'entend pas de cette oreille. Un jour, Nina a une idée folle. Sur un coup de tête, elle achète un van et le transforme en librairie itinérante... à Kirrinfief, au coeur des Highlands écossais ! Avec son minuscule stock de livres, Nina découvre une communauté chaleureuse. Et, qui sait, peut-être trouvera-t-elle un nouveau sens à sa vie ?

06/2021

ActuaLitté

Actualité et médias

Après la littérature

"Nous sommes entrés dans l'âge de l'après-littérature. Le temps où la vision littéraire du monde avait une place dans le monde semble bel et bien révolu. Non que l'inspiration se soit subitement et définitivement tarie. De vrais livres continuent d'être écrits et imprimés, mais ils n'impriment pas. Ils n'ont plus de vertu formatrice. L'éducation des âmes n'est plus de leur ressort. Ils s'adressent à des lecteurs qui, avant même d'entrer dans la vie, refusent de s'en laisser conter et regardent l'Histoire et les histoires avec la souveraine intelligence que la victoire totale sur les préjugés leur confère. Rançon de cette outrecuidance, le faux prend possession de la vie. Non seulement le présent règne sans partage mais il s'imagine autre qu'il n'est. A force de se raconter des histoires, il se perd complètement de vue. Les scénarios fantasmatiques qu'il produit en cascade lui tiennent lieu de littérature. Néoféminisme simplificateur, antiracisme délirant, oubli de la beauté par la technique triomphante comme par l'écologie officielle, déni de la contingence tout au long de la pandémie qui nous frappe : le mensonge s'installe, la laideur se répand, l'art est en train de perdre la bataille. C'est un crève-coeur". Alain Finkielkraut

09/2021

ActuaLitté

Policiers

Rendez-vous à Boris Gleb

L'eau glaciale gicla avec une violence inouïe, giflant le visage de Malko, inondant Mathilda Larsen. La Volvo s'était enfoncée à mi-hauteur dans le port de Bodo. Elle allait couler rapidement. Une énorme masse noire surgit le long de la portière qu'il essayait d'ouvrir. Le Novosibirsk les coinçait contre le quai, condamnant toute sortie. Mathilda Larsen hurla de terreur. Venus d'Israël, Valeri Leonid Oganian, sa femme Rika et leur fille de quatre ans dînent dans un restaurant russe de Stockholm. Pendant cinq ans, Valeri s'est fait passer pour un juif fuyant les persécutions soviétiques alors qu'il est en réalité un agent du KGB. Aujourd'hui, il est prêt à retourner discrètement en URSS pour un motif mystérieux. Il vient de tout révéler à Rika, sa femme, et celle-ci, consent à fuir avec lui. Une équipe du Mossad les traque et entend bien lui faire prendre, de gré ou de force, le prochain avion pour Tel Aviv. Oganian profite du tumulte pour s'enfuir avec sa femme par bateau, afin de rejoindre la Norvège. La CIA, qui a eu vent de l'affaire, dépêche sur place Malko Linge. Sa mission : empêcher Oganian d'être tué par les Israéliens, de rejoindre l'URSS et le convaincre d'émigrer aux Etats-Unis, tout en révélant ce qu'il sait sur les réseaux soviétiques en Israël. Malko quitte donc Stockholm et se rend en Norvège, rejoint par Chris Jones et Milton Brabeck, ainsi que par Elko Krisantem, qui viennent en renfort. Les services secrets norvégiens lui adjoignent Mathilda Larsen, dont c'est la première mission sur le terrain. Malko et ses quatre comparses agents parviennent à faire échouer une seconde tentative d'approche des agents israéliens, et le couple Oganian a le temps de monter vers le nord, à Kirkenes, dans l'optique de passer en URSS par le petit bout de frontière séparant la Norvège de l'URSS.

05/2021

ActuaLitté

Policiers

La madone de Stockholm

Un agent redoutable du KGB, Ingrid Stor, travaillant pour l'URSS sous "couverture culturelle", journaliste à Malmö, elle se "déchaîne" contre les dissidents venus de l'Est. Le KGB l'envoie en mission pour récupérer un dissident américain, Lee Updike, et l'emmener de force à l'Est. Ils avançaient en silence dans la rue déserte et sombre lorsque Malko, entendant des pas crisser sur la neige, se retourna. Ce n'était qu'une femme emmitouflée dans un anorak, un bonnet de laine enfoncé jusqu'aux yeux, une écharpe sur la bouche. Elle s'immobilisa, les jambes écartées ; sa main droite jaillit soudain, prolongée par un gros "357 Magnum" qu'elle pointa en direction de Malko, la main droite calée dans sa paume gauche. Une professionnelle. Il vit le trou noir du canon et se dit qu'il allait mourir.

07/2020

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté