Recherche

Stef Desodt, Aurélie Van Overloop, Emilie Timmermans, Esther Van der Berg

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Boris Vian

Né le 10 mars 1920, Boris Vian fut un artiste touche-à-tout, dont la variété des modes d'expression n'est égalée que par le nombre de ses pseudonymes : Vernon Sullivan, Bison Ravi, Odile Legrillon, Gilles Safran, Boriso Viana ou encore Claude Varnier. Outre ses romans, comme J'irai cracher sur vos tombes ou L'Écume des jours, a signé des poèmes, des essais, des scénarios de films et a même enregistré des chansons.

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Victor Hugo

Poète, romancier, dramaturge et dessinateur, Victor Hugo est l'archétype de l'homme de lettres français du XIXe siècle, engagé dans la vie politique de son pays et créateur de plusieurs œuvres incontournables. Né en 1802 dans un milieu bourgeois, il manifeste rapidement des facilités avec l'écriture, et publie son premier roman, Han d'Islande, publié en 1823.

ActuaLitté

Dossier

Rentrée d'hiver 2019 : une nouvelle année littéraire lancée

La rentrée littéraire d’hiver va s’avancer avec la nouvelle année. Dès ce 3 janvier, les premières parutions prendront place dans les librairies avec, d’ores et déjà, quelques grosses pointures attendues. Une armée de 493 romans sortira – avec 336 d’auteurs français. 

ActuaLitté

Dossier

L'oiseau moqueur de Harper Lee, un chef d'oeuvre à la peau dure

L’histoire que raconte Jean Louise Finch, alors âgée de six ans, est devenue l’un des plus grands classiques de la littérature américaine. To Kill a Mockingbird, prix Pulitzer Littérature 1961, un an après sa sortie, est réputé pour son humour et sa chaleur, alors qu’il traite de viol et d’inégalité raciale.

ActuaLitté

Dossier

Dans l'univers d'Harry Potter, la fantastique aventure de JK Rowling

Depuis maintenant une vingtaine d’années, les histoires du petit sorcier et de ses copains magiciens ont provoqué un véritable miracle. Traduite en plus de 80 langues, la saga Harry Potter est un monde en soi, dont les ramifications s’étendent au-delà de l’imaginable.

ActuaLitté

Dossier

Albums, romans : une sélection de 20 livres jeunesse pour Noël 2020

La crise sanitaire a contraint les librairies à fermer leurs portes depuis fin octobre dernier. Mais l’envie de lire est toujours là, car les livres sont le meilleur moyen de s’évader, d’apprendre, de se cultiver, de réfléchir, de rire aussi, à tous les âges et en famille.

Extraits

ActuaLitté

Beaux arts

Jan van Eyck. Als Ich Can

Qui est Jan van Eyck ? Si le peintre mosan a laissé des oeuvres fortes et innovantes qui ont fait sa renommée dans l'Europe du XVe siècle, et jusqu'à nos jours, les sources écrites, pauvres, ne laissent entrevoir que certains traits de la personnalité du maître flamand. Il s'agit de partir à la rencontre du peintre, de le suivre dans son parcours de vie, original par bien des aspects, et, en fin de compte, de donner corps à un nom demeuré célèbre, celui de Jan van Eyck.

06/2021

ActuaLitté

Primaire parascolaire

Compréhension écrite 4e primaire CM1

Une bonne compréhension écrite est nécessaire dans toutes les matières scolaires, et pas seulement en français ! Si tu dois résoudre un problème de maths, il faut que tu comprennes l'énoncé. Si tu as un contrôle de géographie, d'histoire ou de sciences, tu dois avoir assimilé ce que tu as lu. Il s'agit donc d'une compétence très importante pendant toute l'école primaire, mais aussi pour plus tard ! Ce livre est là pour t'aider. Grâce aux chouettes histoires et aux questions qui s'y rapportent, tu pourras t'entraîner à comprendre ce que tu viens de lire. Dans certaines histoires, l'information est traitée différemment, par exemple sous la forme d'un dépliant, du plan d'une ville... Cela permet de l'assimiler de manière ludique. Bonne lecture !

08/2019

ActuaLitté

BD tout public

La passion des Anabaptistes Tome 3 : Jan van Leiden

Jan Van Leiden constitue le dernier volet de la trilogie La passion des Anabaptistes. Il est l'épisode le plus rude, le plus brutal et surtout le plus puissant. Il raconte la prise de la ville de Münster par un luthérien radical, Bernhard Rottmann (l'homme rouge), qui en 1534 réussit à convaincre les habitants d'une petite ville fortifiée de Westphalie, que ceux-ci occupaient en vérité le nouvel Eden terrestre. Cette annonce, qui vue d'aujourd'hui nous apparait comme folle, fit pourtant venir par centaines des anabaptistes de toute l'Europe. Parmi eux, un Hollandais, ancien comédien, Jan van Leide. Il s'improvisa prêcheur et imposa aux Münstérois sa vision hystérique de l'anabaptisme en s'autoproclamant roi du Paradis. Subjugués par son autorité et son charisme exceptionnels, des milliers d'anabaptistes se rêvèrent dès lors en anges terrestres mus par une volonté de vivre en parfaite communauté de biens, à la manière des premiers apôtres, mais libérés de l'esprit du Christ. Ils partagèrent leurs biens, puis, au-delà des biens, femmes et enfants... Cas rare et fascinant d'une utopie qui se réalisa et qui sombra dans le désastre, l'aventure de Jan van Leiden et de ses anabaptistes demeure à jamais l'un des épisodes les plus fous de l'Histoire allemande.

10/2017

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Fan Man. L'homme au ventilo

Horse Badorties se lève et se couche dans sa turne du Lower East Side, navigue du Bronx à Chinatown, plane sur les hauteurs de Brooklyn. Son immense parapluie sur l'épaule, son merveilleux ventilateur à la main - le fan man rafraîchissant - pour rester cool en toutes circonstances, Horse arpente les rues mythiques du New York sixties, maestro en quête de jolies recrues pour la Chorale de l'Amour, sa principale lubie. Sous ses allures clochardesques de Yogi foutraque, Horse garde le coeur d'un jeune homme. Sa petite santé, ses grandes idées ont la démesure héroïque de l'Ignatius de Kennedy Toole. Son langage infusé aux drogues douces, la coolitude hilarante du Big Lehowski des frères Coen. Grand roman comique, Fan Man est comme une parenthèse enchantée, un message beat enregistré, une musique éternellement juvénile. On attendait depuis 1974 la traduction française de ce livre culte.

11/2017

ActuaLitté

Beaux arts

Jan Van Imschoot. La présentation des absents, Edition bilingue français-anglais

Comment parler d'art ? Ou plutôt, peut-on parler d'art ? Et l'art peut-il parler littérature ? Catalogue d'exposition à la galerie Templon, parution fin octobre 2021, sur l'artiste Jan Van Imschoot. 64 pages 23 x 30 cm. Depuis ses débuts, le peintre belge Jan Van Imschoot confronte langage pictural et langage verbal en explorant les multiples strates de signification laissées par les grands peintres occidentaux dans leurs oeuvres. Avec La présentation des absents, nouvelle série de tableaux de Jan van Imschoot exposée à la galerie Templon en novembre 2021, l'artiste belge " anarcho baroque " poursuit ses recherches sur la signification du langage pictural en détournant l'oeuvre de l'un de ses prédécesseurs. Après avoir exploré les natures mortes de l'Ecole du Nord du XVIIe siècle dans Le bouillon d'onze heures, Van Imschoot prolonge l'immersion dans ce genre avec par exemple des toiles comme La vision féérique. Toutefois, c'est le travail de Manet qu'il a cherché avant tout à appréhender dans cette deuxième série. Comme il le dit, il " confronte l'infini de [son] imagination aux libertés que prend Manet avec l'histoire de l'art ". Cette rencontre conduit à une mise en abyme vertigineuse. L'échange des bêtises fait référence au Déjeuner sur l'herbe de Manet, lui-même écho à Suzanne et les Vieillards du Tintoret. Van Imschoot apporte son propre regard en multipliant les clins d'oeil et références érotiques, historiques ou religieuses, dans une fantaisie symbolique magnifiée par une maîtrise des lumières et des couleurs digne des plus grands Flamands. " Le rapport qu'entretiennent la langue et l'image reste un territoire ouvert ; les mots y rencontrent leurs propres limites, alors que l'art, tel un oiseau, le survole en toute liberté. ", conclut l'artiste. Le beau livre édité par la galerie Templon laisse tout loisir au lecteur d'explorer cette liberté dans tous ses détails.

11/2021

ActuaLitté

Beaux arts

Van Gogh

Voici LA grande biographie de Van Gogh, complète, magistrale et définitive, qui, malgré la somme de livres et de films qui lui sont consacrés, se lit avec un plaisir tout neuf. On y retrouve la figure fascinante du peintre maudit à l'oreille coupée, la vie d'écorché vif d'un génie solitaire et incompris, qui mourra à 37 ans d'une balle dans la poitrine. Mais pas seulement, et pas tout de suite : c'est là l'une des grandes qualités du livre. Contrairement à Pialat, par exemple, qui se focalisait sur les derniers mois de la vie du peintre, Naifeh et Smith commencent par le commencement. Sans céder pour autant à l'illusion rétrospective (où l'enfance expliquerait tout), ils nous montrent qui était Vincent avant d'être Van Gogh : le mythe (et le carcan) familial, les années de pensionnat vécues comme un rejet insupportable, la passion et la rivalité envers Theo, la première confrontation au monde de l'art, dans l'atelier de son oncle et la constitution d'un musée imaginaire, l'exil à Londres, la tentation mystique... La fin du livre a fait "scoop" lors de sa parution, les auteurs remettant en cause la thèse du suicide de l'artiste. Après dix ans de recherches, en un tissage exemplaire de la narration et des citations, des événements et de la psychologie, du contexte historique et d'analyse de tableaux, les auteurs nous ouvrent les clés de la constitution d'une personnalité et d'une oeuvre. Quelques grands thèmes prennent tout leur sens : l'abandon, la solitude, l'échec, la recherche éternelle d'une famille, d'une appartenance par Van Gogh, tandis que la disgrâce des siens s'installe et se creuse, les figures du voyageur, du semeur, du fils prodigue... Les images, d'ailleurs, se superposent à la lecture et l'on garde en tête comme un portrait du peintre pour chaque époque : le gamin revêche, tignasse rousse, souliers défaits et filet de pêche à la main ; le jeune commis élégant et chapeauté, un carton d'estampe sous le bras ; le fou malade, amaigri, asocial de la fin... Jamais bavard, d'une rigueur et d'une précision absolues, à juste distance du sujet (ni empathie excessive ni froide objectivité), c'est là le formidable récit d'un destin génial et tragique.

10/2013

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté