Recherche

Patrick Rambaud

Extraits

ActuaLitté

Histoire internationale

Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux. Les derniers jours des grands hommes

Après un premier volume plébiscité, Patrick Pelloux poursuit avec autant de verve et d'irrévérence que d'humanité ses autopsies des grands hommes. Mortellement savoureux... A travers vingt-cinq nouvelles chroniques entièrement inédites, Patrick Pelloux renfile sa blouse de carabin-chercheur passionné d'Histoire et nous invite à une nouvelle promenade au chevet des grands hommes. Une promenade médicale, littéraire, politique, sociale, artistique... au gré de laquelle on voyage de plus en plus. Jugez plutôt : on y croise un prophète (Mahomet), bien entendu des rois et des reines (dont François Ier et Marie-Antoinette), une impératrice (Sissi), des poètes et des écrivains (Rimbaud, Verlaine, Edgar Poe, Rabelais, Colette, Casanova), des musiciens (Glenn Miller, Billie Holiday), des peintres (Frida Kahlo, Van Gogh), le cinéaste Pier Paolo Pasolini, Jean Jaurès et le capitaine Dreyfus, le grand chef indien Sitting Bull... Sans oublier, dans un bel hommage à l'esprit très "Charlie", Charb, l'Ami. Mélange d'empathie et de franc-parler, d'humour et d'une pointe d'insolence, la plume aiguisée du Dr Pelloux nous entraîne au gré des époques, des thèmes, des personnages avec toujours le même plaisir, rare, d'apprendre en s'amusant.

11/2019

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Mes pas vont ailleurs

Qui êtes-vous, Victor Segalen ? Et pourquoi, depuis si longtemps, me hantez-vous ? Breton. Brestois. Militaire, marin et poète. Cavalier émérite, marcheur infatigable, vous restez distant et troublant. En 1903, vous pélerinez sur les traces de Gauguin, aux Marquises. Deux ans plus tard, à Djibouti, sur celles de Rimbaud. En 1909, vous traversez la Chine et vous recommencerez. Puis vous vous risquez dans la Cité interdite de Pékin, derrière un séduisant jeune homme, amant de l'impératrice. Vous résidez ensuite à Hanoi et achetez votre opium. Plus tard, vous mourrez dans la forêt du Huelgoat, loin de votre épouse et de cette autre femme que vous aimez. Quarante et un ans. Un peu tôt pour mourir. Ou se laisser partir - comme on glisse, la nuit, d'un paquebot dans l'océan. Cette fois, vos pas m'auront entraîné dans votre sillage. Mon souffle mélangé au vôtre dans le roman vrai de votre vie. J. -L. C. L'écrivain-voyageur donne une chaleur romanesque à sa biographie du médecin-poète. Alexandra Schwartzbrod, Libération. Dans une belle et précise évocation de Victor Segalen, Jean-Luc Coatalem interroge le mystère et la nécessité de l'ailleurs. Patrick Kéchichian, La Croix. Prix Femina essai 2017.

05/2019

ActuaLitté

Non classé

Emmanuel Le Magnifique

Un soleil nouveau s’est levé sur la France. Est-ce Austerlitz  ? Ou bien le sacre  ? Au printemps de l’an de grâce 2017, Emmanuel le Magnifique est entré dans l’histoire, costume de banquier et sceptre à la main  : jeune prince à la voix grêle, aux régiments start-up, annonçant un monde rénové. Fini, les rois fainéants  ! Adieu, les rois chevelus  ! Aux oubliettes, François le Petit, gaffeur, trempé, roi de la parlotte à l’embonpoint d’employé modèle. Aux barbaresques, Nicolas le Flambard, et son cortège d’embrouilles à talonnettes  !Après le dernier règne socialiste, voici la nouvelle saison du Royaume made in France  : inattendue, pleine d’espoirs, impérieuse. Make France great again  ! Dans le temps nouveau, Arcole est sur le câble, et les ennemis se nomment Plenel et Bourdin, non Mélenchon et Olivier Faure…Entre House of cards et Game of thrones, voici la chronique facétieuse, attendue, hilarante, d’un règne si neuf qu’il ressemble au précédent. Petit guépard deviendra peluche  ?Chaque président espère sa chronique par notre grognard de la littérature  : Voici le président servi  !

ActuaLitté

litterature romans poche

François le Petit

" Moi, Président, je demanderai à Patrick Rambaud de ne pas m'écrire de chronique du règne de François Ier. " C'était impossible en effet : François Ier était pris, tout comme le méconnu François II, l'impossible François III. Et François IV fut roi de Modène.
Patrick Rambaud s'est donc choisi un roi de haut calibre : François le Petit.
Nicolas Sarkozy était romanesque à souhait, contourné, faux, kärcherisé, entretenant une cour volatile et dorée.
Avec sa montre en plastique et ses costumes bleu trempés, François le Petit est théâtral : en son palais de confetti, avec son casque à visière, au côté de ses femmes.
Pour sauver la France et de l'ennui et du médiocre, votez Patrick Rambaud !

01/2016

ActuaLitté

Littérature française

Tombeau de Nicolas Ier et avènement de Francois IV

Que cent mille grâces vous soient rendues, Sire, pour avoir suivi le conseil que j'osai vous prodiguer à l'issue de ma dernière chronique : vous avez finalement dégagé. J'avoue, je n'avais pas le courage d'en reprendre pour cinq ans, tant ce travail de soutier épuise le style et le moral. La fin joyeuse de votre règne électrique, ô Désopilante Majesté, me permet d'entamer avec sérénité cet ultime volume de vos prouesses, lequel va relater par le menu l'affreuseté de votre dernière année sur le trône, matamoresque et dangereuse. Dans ce dernier volume de la Chronique du règne de Nicolas Ier, Patrick Rambaud fait ses adieux irrévérencieux au Prince sortant, non sans observer les premiers pas, bien normaux, de François IV et de la Marquise de Pompatweet...

01/2013

ActuaLitté

BD tout public

Les chroniques du règne de Nicolas Ier

« Il a gagné ! C'est pas possible ? Ce type vulgaire, minuscule, sans culture, agité et instable est devenu président ? ». Afin de ne pas se laisser aller à la dépression à l'annonce d'un tel fiasco national, Patrick Rambaud, de l'Académie Goncourt, s'est mis pour notre plus grand plaisir à écrire ces Chroniques. Un journal intime et excédé de toutes les extravagances, invraisemblances, imbécillités, dérapages et enfumages qui ont suivi l'accession au trône de Nicolas Sarkozy. Des petits bijoux d'observation, d'humour et de colère, dans une écriture fleurie et incisive, qui s'amuse à jouer sur les ressemblances troublantes entre le règne présidentiel de Sarkozy et celui de l'Empereur Napoléon ? Au dessin, Olivier Grojnowski s'approprie avec malice les traits des figures les plus clinquantes qui forment sa cour : le Duc de Sablé, la Baronne Dati, le Cardinal de Guéant, et bien sûr, les Impératrices successives ! Un tableau jouissif et pitoyable de la tête du pouvoir. Cet album est un florilège des meilleures chroniques issues des cinq recueils publiés aux éditions Grasset.

02/2012

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté