Recherche

Interview

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Non classé

Perdre la Terre ; une histoire de notre temps

La décennie où nous avons failli arrêter le changement climatique et pourquoi nous n’avons rien fait. Le Livre noir du climat. 1979. À peu près tout ce que nous comprenons à l’heure actuelle du réchauffement climatique était compris. Et même mieux compris, sans doute. Les principaux aspects du problème étaient tranchés, sans débat possible, et les spécialistes, loin de se disputer sur l'établissement des faits, travaillaient à en affiner les conséquences. Il y a trente ans, nous aurions pu sauver la Terre. Pourtant nous n’avons rien fait. Après des années d’enquête et plus de cent interviews réalisées avec le soutien de la Fondation Pulitzer, Nathaniel Rich retrace comment la planète a raté son rendez-vous avec le climat, comment malgré les efforts de plusieurs lanceurs d’alerte, d’intérêts parfois concordants, souvent contradictoires, y compris de l’industrie pétrolière, rien n’a été fait pour stopper le changement climatique. Implacable et passionnant, Perdre la Terre est un document pour l’histoire. Notre histoire. (trad. David Fauquemberg) Le roman impitoyable d’occasions historiques manquées – et de ce que nous pouvons et devons faire avant qu’il soit vraiment trop tard. Un récit fascinant qui restitue dans le détail les mécanismes à l’œuvre pour expliquer l’imminence de la catastrophe (silences coupables, déni, atermoiements de la conscience, force de l’inertie et des renoncements). Né en 1980, Nathaniel Rich vit à la Nouvelle-Orléans. Journaliste au long cours, il est fasciné par l’attraction paradoxale qu’exercent les catastrophes sur la société contemporaine et interroge la manière dont le monde et la littérature s’accommodent du désastre. Son roman Paris sur l’avenir a été publié par les Éditions du sous-sol (Livre de Poche, 2017). A retrouver dans le dossier Points Terre : écologie et sauvegarde de la planète

ActuaLitté

Actualité

El Niño de Hollywood

El Niño de Hollywood : Comment les USA et le Salvador ont créé le gang le plus dangereux du monde. Quelle est la relation entre le gouvernement de Ronald Reagan et un membre d'un gang en Amérique centrale qui a assassiné plus de 50 personnes ? Comment un groupe d'immigrés à Los Angeles - fans absolus de heavy metal - est devenu l'embryon du gang le plus dangereux de monde ? Entre thriller, récit documentaire et enquête historique, les frères Óscar et Juan José Martínez racontent la vie de Miguel Ángel Tobar, dit El Niño de Hollywood, un tueur sanguinaire appartenant au seul gang faisant partie de la liste noire du département du Trésor des Etats-Unis, la Mara Salvatrucha 13. Cette histoire brutale permet surtout aux auteurs de livrer les dynamiques sous-jacentes du phénomène des gangs aux Etats-Unis et en Amérique centrale, et de montrer comment des processus globaux construisent une infinité d'histoires microscopiques qui ont, elles, des conséquences bien réelles. A travers des scènes d'une réalité féroce, nourries par des centaines d'heures d'interviews et de terrain, les frères Martínez sont à la hauteur de la terrible réponse qu'ils ont donnée au Niño de Hollywood lorsque celui-ci leur a demandé pourquoi ils s'intéressaient à lui : " Parce que, malheureusement, nous croyons que ton histoire est plus importante que ta vie... " traduction René Solis

02/2020

ActuaLitté

Non classé

Titayna : l'aventurière des années folles

Journaliste, aviatrice, auteure, traductrice, féministe mondaine, « Reine du Tout-Paris », Élisabeth Sauvy, plus connue sous le nom de Titaÿna fut une femme exceptionnelle, au destin remarquable. Cette biographie de référence lui rend hommage. Un grand récit d'aventures qui retrace une destinée romanesque éprouvée à l'enclume de l'Histoire. Figure majeure du milieu journalistique au début du XXe siècle, Titaÿna — Élisabeth Sauvy de son vrai nom — connut un destin sans pareil, fait de métiers incongrus et de rencontres mémorables. Sœur du célèbre sociologue Alfred Sauvy, elle fut tour à tour dame de compagnie auprès de l’empereur du Japon, grand reporter — interviewant Kemal, Mussolini et Hitler —, aviatrice, militante féministe, auteure, traductrice et coqueluche des plus célèbres intellectuels. Riche et reconnue, elle perdit tout en 1945, lorsque — ayant collaboré — elle fut déchue de sa nationalité et s’enfuit aux États-Unis, où elle rencontra son dernier amour. C’est à la narration de cette vie hors-norme, où se croisent les grands noms du xxe siècle, que s’est attelé Benoît Heimermann. Restituant au plus près le brio de Titaÿna, la splendeur de sa gloire et les circonvolutions de sa vie, l’auteur a remis sur le devant de la scène cette figure fascinante du XXe siècle. Une destinée romanesque, qui se lit comme un récit d’aventures ! Benoît Heimermann, né en 1953, est journaliste, éditeur et écrivain. Il a réalisé plusieurs documentaires pour la télévision et a publié de nombreux ouvrages sur le sport et l’aventure. Il a reçu le prix de la Fondation Mumm pour sa biographie de Mohamed Ali. Retrouvez ce livre dans les nouveautés poche de la collection Aventure chez Points.

ActuaLitté

Littérature

La vie secrète des écrivains

“Tout le monde a trois vies : une vie privée,une vie publique et une vie secrète…”Gabriel García Márquez  En 1999, après avoir publié trois romans  devenus cultes, le célèbre écrivain Nathan  Fawles annonce qu’il arrête d’écrire et se retire  à Beaumont, une île sauvage et sublime au  large des côtes de la Méditerranée.Automne 2018. Fawles n’a plus donné une  seule interview depuis vingt ans. Alors que ses  romans continuent de captiver les lecteurs,  Mathilde Monney, une jeune journaliste  suisse, débarque sur l’île, bien décidée à percer  son secret.Le même jour, un corps de femme est  découvert sur une plage et l’île est bouclée par  les autorités. Commence alors entre Mathilde  et Nathan un dangereux face à face, où se  heurtent vérités occultées et mensonges  assumés, où se frôlent l’amour et la peur…  Une lecture inoubliable, un puzzle littéraire fascinant qui se révèle diabolique lorsque l’auteur y place sa dernière pièce. 

04/2019

ActuaLitté

Lettres & linguistique

Le journalisme de solutions

Qu'est-ce que le journalisme de solutions ? Quelles sont les carac- téristiques de cette nouvelle forme de journalisme ? Pour quelles raisons les plus grands médias ont-ils décidé de l'adopter ? Ayant pour ambition de traiter une question de société en présentant les solutions potentielles pour la résoudre, le journalisme de solution a un double objectif : fédérer les journalistes autour de pratiques exigeantes, proches de l'investigation, et regagner la confiance du lectorat, devenu très critique vis-à-vis des médias. Après en avoir présenté les concepts et dressé un panorama des principaux acteurs, l'auteur propose une boîte à outils du parfait journaliste de solutions : quels sujets aborder, où chercher ses sources, comment construire son article, son interview, etc.

03/2020

ActuaLitté

Essais

Quelle école voulons-nous ?

Avec respect, beaucoup de points d'accord mais aussi des divergences, Edgar Morin et Jean-Michel Blanquer dessinent dans ce livre les contours de l'école dont ils rêvent pour demain. Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, et le philosophe et sociologue Edgar Morin ont noué un dialogue autour de l'école et son avenir. Tous deux partagent un même idéal : celui de " l'école de la vie ". Mais qu'est-ce que cela veut dire ? L'école doit-elle préparer les enfants à affronter les épreuves de la vie ? À choisir une profession qui leurs convienne ? Doit-elle former des citoyens ? L'école peut-elle permettre de s'émanciper ou de s'épanouir par le savoir ? De ces grands idéaux découlent des questions plus concrètes : quels apprentissages fondamentaux doivent acquérir les élèves ? Quelle est la place respective des humanités (l'enseignement de l'histoire, de la littérature, des langues anciennes), des sciences, des arts ou encore de la pratique, dans le parcours des élèves ? Ces interrogations débouchent enfin sur un enjeu plus concret : comment transformer l'école ? Par le haut ou par le bas ? Par les initiatives locales et l'autonomie, ou par la loi et les grandes réformes ? Quelle place les familles, les enseignants, les chefs d'établissements ont-ils dans les transformations de l'école ? Quel est l'apport des neurosciences, ou des pédagogies actives, dans l'élaboration des programmes ? Etc., etc.. Avec respect, beaucoup de points d'accord mais aussi des divergences, le savant et le politique dessinent dans ce livre les contours de l'école dont ils rêvent pour demain. Interviews par Héloïse Lhérété et François Dortier

01/2020

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté